Départ de Sali 2 110416

Claude inspecte la coque 110416

Lundi 11 avril 2016 : réveil à 6h45. A 7h, l’équipage est rassemblé au complet devant les sanitaires du port, dans le bâtiment presque en face du bateau. Les douches qui auraient du être ouvertes sont encore fermées. Je vais m’enquérir de la situation auprès de la serveuse du bar Maritimo, qui me dit « Ah, c’est mon oncle qui a les clefs ». Elle appelle son oncle au téléphone ; puis me dit que quelqu’un viendra ouvrir cinquante minutes plus tard. Ai-je confondu fifty et fifteen ? Toujours est-il que lorsque je rejoins mon équipage les douches sont ouvertes et certains ont déjà commençé à se brosser les dents. Je suis l’un des premiers à rejoindre le bord. Je mets de l’eau à chauffer pour le petit déjeuner, et je débranche et love le câble d’électricité. Pendant ce temps Claude a branché le tuyau d’eau et fait le plein des réservoirs d’eau. Le ciel est pur, l’eau est claire, il y a un tout petit peu de vent. A 7h40 Claude fait le tour du bateau avec sa GoPro au bout d’une perche, afin d’inspecter l’état de la coque sous la ligne de flottaison ; elle lui paraît propre et en bon état.

Départ de Sali 110416

Les draps sèchent, 110416

A 8h nous avons largué les amarres (départ en avant lente sur la pointe avant pour nous écarter du quai) et nous quittons Sali. Nous sommes en route pour Rab, port principal de l’île éponyme. En sortant du port, nous croisons un bateau de pêche à la longue coque bleue, le Siran, qui lui rentre dans le port en remorquant son annexe. La lumière du début du jour est superbe ; elle donne aux choses et aux paysages des couleurs chaudes. A 8h15, nous laissons à bâbord Krava et Krknata, qui délimitent un chenal très protégé entre eux et Dugi Otok. Le peu de vent que nous avions ce matin au port est tombé, et nous avançons au moteur, GV ferlée. Philippe et Laurence ont eu du mal à dormir cette nuit : ils se plaignent de ce que la condensation dans la cabine bâbord a trempé leurs affaires, leurs draps et leur matelas. Nous profitons du soleil et du peu de vent pour utiliser la bôme comme étendoir et y faire sécher leurs draps. A 9h nous remontons le chenal entre Dugi Otok à bâbord et Iz à tribord. Le ciel est très pur, très bleu, sans un nuage à l’horizon.

Démonstration du noeud de chaiseLa journée s’annonce chaude. Hier soir nous pouvions voir des étoiles presque à côté de la Lune. Nous n’avons pas un souffle de vent ; ce matin en partant la mer était comme un miroir. Nous sommes au moteur à 1600 trs/mn pour une vitesse au speedo de 4,75 kt. Ce matin Evelyne a trouvé sur le quai une épicerie ouverte à 7h, mais qui ne vendait pas de filtres à café. Nous faisons donc en ce moment le café avec des feuilles de Sopalin. A 9h30, nous filmons différentes manières de faire un nœud de chaise ; nous mettrons ces petits films sur Dailymotion et sur ce blog dans quelques semaines. 

L'eau est bonne !

préparation du repas sur le Zaglav 110416

Déjeuner sur le Zaglav 110416

A 11h nous sommes à mi-hauteur du Sestrunjski kanal ; Chantal se met en maillot de bain et s’assied sur la jupe arrière. Elle laisse traîner ses pieds dans l’eau quelques instants : elle est bonne ! A midi nous laissons à bâbord la tourelle sur Otok Trata, un peu à l’est de la pointe sud de la grande île Molat. Evelyne et Chantal préparent les pommes de terre qui, cuites à la cocotte-minute, accompagneront le rôti de porc du déjeuner avec en entrée le restant de la salade de riz d’hier et des kiwis en dessert. A 13h35 je relève au 270° la pointe sud de l’île Otok Olib ; dans une demi-heure nous devrions changer de cap. Nous suivons depuis midi un bord de plein nord sur 11,6 M qui nous amènera jusqu’à la tourelle Pohlib, près d’Otok Maun, une île assez basse et allongée.

Otok Maun 110416

Devant Otok Maun 150416

Des cirrus arrivent de l’ouest, annonciateur du changement de temps de demain et après-demain. Il y a très peu de vent en altitude, et ça va mettre du temps à arriver. Philippe et Laurence ont identifié la cause de leurs déboires de cette nuit : il ne s’agit pas de condensation, mais d’une entrée d’eau située juste au-dessus de la ligne de flottaison, sous le revêtement de la paroi de la cabine bâbord. La fissure dans le gelcoat est environ 10 cm au-dessus de la sole sur laquelle repose le matelas de Philippe et Laurence, ce qui explique qu’il soit trempé. A 14h je vais téléphoner au loueur pour lui expliquer le problème ; peut-être pourra-t-il nous envoyer demain un technicien avec le produit adapté pour étanchéifier ; en Croatie ce sont des choses qui se font parfois. Nous naviguons maintenant au moteur à 1500 trs/mn, avec la GV pour stabiliser, et le génois roulé pour une vitesse de 4 kt au speedo. 14h25 : on vient de voir au 270° le phare d’Otok Pohlib et d’afficher le cap 325° sur le pilote automatique. Nous sommes désormais dans le Pohlipski kanal, que nous remonterons en suivant ce cap pendant 7 M, soit sensiblement deux heures moins le quart. Le compas de route et le compas de relèvement ont sensiblement 11° de différence avec le cap relevé ; c’est beaucoup sur ce qui n’est finalement qu’une baignoire en plastique.  A 15h15 Chantal est à la barre ; nous avons longé toute la côte de Maun. Nous nous apprêtons à longer celle de la petite île Otok Skrda, avant de rejoindre par un grand bord la pointe nord de la grande île de Pag. Le vent s’est levé ; nous sommes au près serré, toutes voiles dehors. Claude filme notre croisière.

Cinéma sur le Zaglav 110416

A 15h30 on a fini de longer Otok Maun et son prolongement Otok Skrda, et nous avons obliqué au cap 338° pour un nouveau bord de 14 M. Nous sommes pile dans les horaires prévus pour arriver à 8h à Rab. Nous avons pu naviguer un moment à la voile de façon très agréable, bâbord amures. Malheureusement, il y a cinq minutes il n’y avait plus de vent du tout et nous avons dû rallumer le moteur. J’ai appelé il y a une demi-heure l’assistance technique du bateau (qui ne répond pas), puis le bureau de Vodice où j’ai eu Ksenija au téléphone ; je lui ai expliqué les deux problèmes : celui de l’indicateur de jauge de fuel qui ne marche pas, et celui de l’eau dans la cabine bâbord. Elle a demandé au service technique de me rappeler, mais les techniciens n’ont rien pu faire, sinon me dire que je devrais trouver deux interrupteurs sous la table à carte (que personne ne réussira à trouver). J’ai eu l’idée de colmater la fuite d’eau avec de l’adhésif pour réparer les voiles (j’en ai toujours avec moi). La fuite d’eau elle-même n’étant pas accessible (il faudrait arracher le skaï qui recouvre la paroi), Philippe a utilisé des grandes longueurs pour créer un semblant d’étanchéité entre le skaï et le bois du support du matelas, en espérant que l’eau ne contourne pas notre barrage. On verra demain le résultat, et nous rachèterons un nouveau rouleau d’adhésif. A 16h22 les cirrus du front chaud se sont pratiquement dissipés et nous avons un ciel pur à peine voilé. Nous naviguons entre les îles sur une mer redevenue d’huile. Laurence aide Claude à faire ses exercices de préparation au permis hauturier. A 16h45 nous longeons la côte ouest de Pag ; nous venons de dépasser la baie de Novalja.

Zaglav devant Rab, 110416

Laurence et Philippe sur le Zaglav peu avant Rab, 110416

Chantal, Zaglav, 110416

A 18h45 nous sommes à la pointe nord de Pag ; un dernier bord de trois milles va nous amener au port de Rag, où nous passerons la nuit. A 20h nous sommes à l’entrée du port ; vingt minutes plus tard le bateau est soigneusement amarré le long du quai rive droite désert, cockpit rangé. A 21h30, nous dînons dans le carré du Zaglav, dîner arrosé de Grasevina, un bon vin blanc local à base de cépage welschriesling (un cépage blanc très répandu en Europe centrale, sans lien avec notre riesling alsacien).

Evelyne à la barre du Zaglav 110416 2

Photos : Peu après le port de Sali, 110416 ; Claude inspecte la coque 110416 ; Départ de Sali, 110416 ; Les draps sèchent sur le Zaglav, 110416 ; Démonstration du noeud de chaise, 110416 ; L'eau est bonne ! 110416 ; Préparation du repas sur le Zaglav 110416 ; Déjeuner sur le Zaglav 110416 ; Otok Maun 110416 ; Devant Otok Maun 150416 ; Cinéma sur le Zaglav 110416 ; Zaglav devant Rab, 110416 ; Laurence et Philippe sur le Zaglav peu avant Rab, 110416 ; Chantal à l'approche de Rab, Zaglav, 110416 ; Evelyne à la barre du Zaglav, entrée de Rab, 110416 ; Zaglav à Rab, 110416. Auteur : Démonstration du noeud de chaise, 110416  ; Chantal à l'approche de Rab, Zaglav, 110416 : Evelyne Chadaigne. Autres photos : Philippe Bensimon

Zaglav à Rab, 110416