Losinj à la sortie de L'Unijski Kanal 140416

Eglise et monastère Sv France à Cres, 140416

Le parvis du monastère Sv Frane à Cres, 140416

Le petit oratoire porteur d'ex-voto à Cres 140415Jeudi 14 avril : réveil à 7h45. La nuit a été bonne ; hier soir nous avons dîné de penne rigate avec une petite sauce à l’ail, aux oignons et aux tomates concoctée par Philippe et Evelyne. Quand on s’est levés on a tout de suite vu arriver un gars en noir à vélo nous disant : « vous ne devriez pas être là, la marina est faite pour les petits bateaux ». Il a quand même accepté qu’on reste là. La nuit au quai nous a coûté 250 HRK (32,53 euros), réglés par Claude à l’employé du port. A 8h15, serviettes à la main, Chantal, Evelyne et moi sommes à la recherche de douches ; notre recherche infructueuse se mue en balade en direction de la marina, et nous commençons la visite de la ville en passant devant le monastère et l’église Sv Frane (Saint-François). Le saint en bronze, plus grand que nature, se tient debout sur la pelouse de l’église et accueille en serrant une bible sur son cœur les visiteurs qui viennent de la ville. Un œuf polychrome monumental lui fait pendant sur une autre pelouse, décoré de scènes pastorales de la vie de Cres – peut-être à l’époque médiévale – et d’animaux.  Ces scènes me rappellent que Saint-François, patron de l’Italie, est aussi le saint patron des animaux et de l’écologie. Cres comporte de nombreuses autres églises. Continuant dans la même route de Sv Frane qui longe la rive droite du fjord, nous passerons une minute plus tard devant un joli oratoire supportant des ex-voto (1713), et trois minutes après celui-ci nous arrivons à une chapelle avec une douzaine de bancs.

Bateau rouillé à Cres, 100416

Chapelle à Cres 140416

Maison rose à Cres, 140416

Eglise en travaux à Cres, 140416

Encore quatre minutes sur la même rue, et nous arrivons à une grande église à la façade en travaux, qui donne sur un petit port. Nous faisons demi-tour et reprenons la rue en sens inverse, repassons devant une très grande maison donnant sur un parc ombragé, dont l’immense façade rose est sommée d’un blason représentant un cheval cabré sur fond d’azur. Non loin, l’épave bleue d’une sorte de barge avance dans le fjord ; elle semble porter sur son pont supérieur des cahutes, peut-être habitées.

Barge rouillée à Cres, 140416

Juché sur un petit échafaudage, un homme au chapeau noir s’efforce de lutter contre la rouille qui envahit l’épave. Chemin faisant, je me rends compte que j’ai « raté » une autre petite église à aller. Haute, sa façade qui commence à se décrépir abrite une travée unique de cinq bancs, face à un autel devant un Christ en croix. Le plafond en bois paraît récent, tout comme l’éclairage électrique qui en pend et les lambris ; l’enduit blanc qui recouvre les murs non lambrissés part par plaques par endroits, attestant de l’humidité ou du manque d’entretien. 

Sv Frane, église Sv Frane à Cres 140416

Eglise Sv Frane à Cres 140416De retour devant l’église et le monastère Sv Frane, nous décidons de visiter. Une large moquette rouge conduit à l’autel, devant lequel un Christ en croix flotte dans les airs, suspendu aux voûtes par deux câbles. A sa droite, une petite niche vide est surmontée d’une affiche mentionnant : « Godina milosrda » (Année de la charité). Dans une nef latérale aux colonnes de porphyre, un Saint-François porte des lys et ce qui semble être un Jésus déjà en âge de marcher. A droite de l’entrée, une grande crèche de Noël montre en volume la grotte, Joseph, Marie et l’âne, en adoration devant un berceau désert. Tapi derrière un des murs d’entrée de la grotte, un Roi Mage à l’allure de gangster attend le moment propice, sous l’œil dubitatif d’un agneau allongé.

Crèche de l'église Sv Frane à Cres, 140416

Une porte latérale conduit au cloître du monastère, où un couple d’hirondelles a élu domicile sous les voûtes. Du romarin pousse dans les jardinières. Au centre du cloître, un vieux puits en pierre porte les initiales B et D, de part et d’autre d’un blason montrant le « v » renversé, symbole de la famille du Christ. Un musée s’ouvre sur le cloître. Pour l’heure il est fermé. En parcourant le péristyle, on rencontre des bustes de dignitaires de l’église ; au sol, des angelots dépourvus d’ailes aidés d'un boeuf et d'un lion allongés supportent une sphère faite de deux demi-boules, symbole que l’on retrouvera plus tard dans le jardin des moines. Un couloir aux murs en pierre apparente donne accès à un second cloître, plus petit que le premier et semble-t-il plus récent ; il abrite des échafaudages et comporte lui aussi un puits central, entouré de fleurs en pots. 

Le grand cloître du monastère de Cres 140414

Capture d’écran 2016-05-19 à 20

Vierge des moines Cres 140416

Saint-François, jardin des moines Cres 140416

Une porte de ce second cloître donne accès au jardin, longue allée dallée de marbre comportant des bancs et un palmier donnant d’un côté sur le fjord et le chantier naval ; de l’autre sur un abri sous lequel une statue de Sv Frane berce un Christ en croix. Parmi les herbes et le romarin, une statue grandeur nature d’une vierge aux paumes ouvertes se dresse, debout sur le globe formé de deux demi-sphères déjà vu par ailleurs. Si quelqu’un connaît la signification de ce symbole, je lui serai reconnaissant de me la faire connaître. Un cadran solaire décore la façade qui donne sur le jardin ; à côté figure un instrument en fer forgé portant chiffres et symboles dont j’ignore l’utilité.

Nous rebroussons chemin ; il est 8h50 lorsque nous regagnons le port et ses placettes dallées de marbre blanc. Les nuages blancs s’effilochent par endroits, laissant apercevoir le bleu du ciel. 

Façades multicolores à Cres, 100416

Bateau plastique à Cres 140416

Petit déjeuner dans le carré à Cres 140416

Les façades du port sont multicolores, comme souvent dans les pays méditerranéens : tour à tour bleues, roses, jaunes, ocres ou grises. Un bateau occupe la place abordée par Laurence hier soir. Il ne s’agit pas d’un ferry, mais de ce qui me paraît être un faux vieux-gréement, une goélette en polyester peinte façon bois, destinée aux touristes. Un bateau à moteur dont les mâts n’ont sans doute jamais vu la moindre voile. A 8h55 nous sommes dans le carré, en train de servir le petit déjeuner. La confiture de figues pourtant neuve a déjà une pellicule de moisi lorsque nous l’ouvrons pour la première fois ; son goût nous décourage et nous la jetons à la poubelle.

Zaglav à Cres 140416

Caffé Cres, 140416

Porte à Cres 2 140416

Porte à Cres, 140416

A 9h48 nous quittons le bateau pour repartir visiter. L’objectif pour Evelyne et moi est de trouver une petite cuiller souvenir avec le blason de Cres, pour alimenter la collection déjà importante de sa maman. Nous passons devant la façade jaune du Caffé Cres, avec un bas relief représentant un saint supportant les fortifications de la ville, puis remontons de jolies ruelles comportant quelques très belles portes. Nulle part nous ne trouvons la cuiller recherchée. Le businessman qui tient la principale boutique de souvenirs du port voit bien à quoi cela correspond et nous propose de nous la commander ; mais nous devons repartir en fin de matinée et devons décliner son offre. Je ne repartirai cependant pas les mains vides de Cres : j’ai trouvé dans un petit supermarché Cresanka Butegin le Prosek et le Maraschino que je voulais faire découvrir à l’équipage ; et j’en ai acheté quelques bouteilles à ramener en France.

A 10h17 nous faisons une petite pause à la terrasse d’un des cafés du port. A la table derrière nous, un Français bavarde avec deux amis croates ; nous finissons par engager la conversation. Il s’occupe de développement touristique, et est venu en Croatie il y a quelques mois ; depuis il n’en est plus reparti. Notre projet de Tour des deux Amériques étant à même d’intéresser des pays ou des régions qui veulent développer leur image et leur notoriété à travers le monde, nous lui donnons nos cartes de visite. Nous réglons les cafés (12 kunas, soit 1,56 euros, ça faisait longtemps que je n’avais pas vu des cafés aussi bon marché) et quittons le café Otto pour regagner le bord. 

Frutte e Verdura Cres 140416

Direction la marina de Cres 140416

Chantal à la barre 140416

A 11h nous quittons le port de Cres. Avant de regagner la haute mer, je propose d’aller voir un peu plus loin le fond du fjord. Un grand sloop à la coque bleue foncé siglée au nom de la marque autrichienne « pewag » est à l’ancre au bout d’un ponton, entre nous et la vieille barge rouillée vue ce matin. Chantal est à la barre ; nous n’avons pas encore hissé les voiles. A 11h12 nous passons devant la réception de la marina. Les bâtiments de la marina sont bâtis dans un style pseudo-grec, avec périptères et frontons. Tout cela sent le neuf, jusque dans les pendilles d’un blanc éclatant sur lesquelles les bateaux sont amarrés. Un employé de la marina nous rejoint avec un dinghy, espérant visiblement qu’on s’y amarre ; il nous apprend que les douches sont réservées aux invités de la marina. Pas de place, pas de douche. 

Le restaurant de la marina de Cres, 140416

La station des carburants de la marina de Cres 140416

Le fond remontant après la marina, nous faisons demi-tour. A 11h30 nous profitons de notre passage devant la station des carburants de la marina pour faire le plein. Nous avons devant nous une longue étape avec une nuit de navigation ; comme la jauge de carburant ne marche pas, autant ne pas prendre de risque. Je constate que nous avons consommé 23,5 litres de carburant depuis notre dernier plein à Rab. Ca n’a rien d’affolant pour deux jours de navigation sans vent, nous sommes toujours dans une consommation moyenne proche d’1,7 litres par heure. Chantal effectue la prise de quai de façon impeccable, et, le vent nous poussant contre celui-ci, je me charge de dégager l’arrière du bateau une fois le plein fait. Je confie ensuite la barre à Claude, et un quart d’heure après nous quittons le fjord de Cres. Il est 11h46. Comme chaque jour, j’ai envoyé un sms à Marie qui assure notre sécurité à terre depuis la France, lui donnant notre heure de départ et notre heure prévue d’arrivée ; elle possède déjà notre plan de navigation.

Otok Zeca, 140416

L'îlot Zaglav, 140416

Nous attendons maintenant de passer la balise sur l’îlot Zabodaski pour piquer au 180°. A 12h22 nous avons traversé le Creski Zaljev, grande baie où débouche le fjord de Cres, passé le cap Pernat, et commencé à longer les côtes ouest de Cres. Nous sommes maintenant à la hauteur de l’îlot Zaglav (même nom que notre bateau, tiens !), doté d’un phare bâti au sommet d’une imposante maison de deux étages. Le ciel s’est recouvert. A 14h30 nous voyons une île basse, sensiblement à « 11 heures » de l’axe du bateau. C’est Otok Zeca ; nous sommes à 1,2 mille à l’est de sa pointe nord. Chantal est à la barre ; nous sommes au vent de travers, bâbord amures, sous GV et génois. Le ciel est couvert, plombé, noir sur les îles, mais on aperçoit du ciel bleu à l’ouest sous la barre des nuages, ce qui est plutôt bon signe. 

Chantal à la barre du Zaglav le 140416

Sextant 140416

A 14h48 nous relevons au 90° la tourelle du feu sur Otok Zeca. On a eu quelques gouttes de pluie, puis cela a cessé, et à l’instant je reçois à nouveau une goutte. Le bateau avance à 6,9 ou 7 nœuds, ce qui est plutôt bien ; le vent tournicote et nous sommes tour à tour au vent arrière puis au vent de travers. Les vagues sont courtes et pas très hautes, une cinquantaine de centimètres environ. A 16h36 le ciel s’est complètement dégagé. Nous sommes dans l’est de la pointe Arbit, extrémité sud d’Otok Unije, dans le passage entre Otok Unije à tribord et Cres à bâbord. J’ai sorti mon sextant pour faire voir à ceux qui étaient intéressés par la navigation astro comment relever la hauteur d’un astre sur l’horizon, et leur ai aussi montré le fonctionnement du starfinder SkySafari. Le vent a tourné, nous sommes désormais tribord amures ; Philippe fait la sieste, allongé sur l’annexe retournée à l’avant du bateau.

Losinj à bâbord

Mouettes près de Zabodaski, 140416

Phare, 140416

A 17h, nous sommes presque sortis de l’Unijski Kanal ; nous avons Vele Srakane à tribord et Losinj à bâbord. Nous avons désormais le vent de l’Adriatique ; les vagues atteignent une cinquantaine de centimètres de haut ; le ciel est resté bleu. A 17h29 nous sommes complètement sortis de l’Unijski Kanal. Le phare de Kurila sur Losinj est déjà derrière nous, et nous nous dirigeons vers l’entrée du long fjord qui abrite Mali Losinj. Vers 18h, des mouettes viennent voleter le long de la coque du bateau. Pas farouches, elles nous suivent avec l’espoir qu’on leur jette quelques miettes de pain. Le vent est tombé, et nous avons rentré les voiles. Quelques minutes plus tard nous sommes à l’entrée du fjord ; Evelyne est à la barre.

Aux abords de l’entrée du fjord de Mali Losinj 140416

Entrée dans le fjord de Mali Losinj 140416

Aux abords de l'entrée du fjord de Mali Losinj

Dans le fjord de Mali Losinj 140416

Dans le fjord de Mali Losinj 140416

La végétation tout autour du fjord est abondante, et les collines boisées descendent jusqu’à l’eau. On voit de loin Mali Losinj, et un ferry stationné devant le port. L’eau du fjord est d’un bleu profond ; aucune vague ne l’anime. Une petite marina est nichée juste avant la ville ; nous passerons devant sans nous y arrêter. A 18h30 nous sommes dans le port, à la recherche d’une place pour quelques heures. Le quai en rive droite du port offre plusieurs grandes places ; il est surtout fréquenté par des bateaux de pêche ou d’excursion. Evelyne y range le bateau ; à 18h40 la manœuvre est terminée, le bateau amarré devant le bistrot La Posta, et le cockpit rangé. 

Dans le port de Mali Losinj 140416 1

Prise de quai à Mali Losinj 140416

Le port de Mali Losinj 140416Le garde du port de suite accouru nous autorise à rester là une couple d’heures, le temps de faire quelques emplettes, et nous indique l’emplacement du Lidl à droite au bout du port. Mali Losinj est un havre superbe, entouré d’une croisette avec des terrasses de cafés, des palmiers et des maisons de deux étages aux toits en tuile rouge sombre. De l’avis de tous, c’est le plus beau des ports où nous avons accosté. Tout y respire la propreté et la douceur de vivre. Nous fermons le bateau et partons en balade ; Philippe et Laurence se chargent de faire les courses nécessaires. Nous nous donnons rendez-vous à 19h30 pour l’apéritif à la terrasse du BoccaVera, un bar proche du bateau. Toujours à la recherche d’une petite cuiller souvenir, Evelyne et moi nous laissons entraîner par un marchand de glaces qui nous a entendu discuter à travers les petites rues étroites et les fenêtres à persiennes de Mali Losinj.

Mali Losinj 1 140416

Mali Losinj Péché de gourmandise 140216Mali Losinj la Gelateria 140416

Mali Losinj, les glaces de la Gelateria 140416Le vendeur nous amène dans une échoppe en réfection, où travaillent peintres et ouvriers ; un des employés parle français. Son stock de souvenirs s’y trouve, dont les fameuses petites cuillers recherchées. Après l’avoir remercié et payé, nous faisons quelques pas, regagnons par une traverse la promenade et ses palmiers. Une « gelateria » offre des glaces qui semblent appétissantes – j’adore les glaces italiennes. Nous en prenons chacun un cornet (mangue-chocolat, miam !), et revenons tout doucement vers le bateau, où nous retrouvons d’abord Chantal et Claude, puis Philippe et Laurence qui rentrent avec leurs courses. La lumière est douce, et les couleurs chaleureuses ; il fait bon flâner dans le soleil couchant. A 19h15 nous sommes de retour au bateau. Près du Zaglav l’eau du port est transparente ; des centaines de petits poissons s’y ébattent. Des enfants font de la trottinette sur le marbre du quai. Nous dirigeons nos pas vers le BoccaVera où une grande table ronde nous accueille sur la terrasse. Le soleil couché, la température tombe et je fais un saut au bateau pour récupérer une veste en polaire. A 20h nous sommes tous en train de déguster un verre de prosek, le premier depuis le début de la croisière.

Zaglav à Mali Losinj 4 140416

Mali Losinj l'équipage au BoccaVera 140416

 Nous discutons de l’organisation des quarts de cette nuit ; Laurence et Philippe prendront le deuxième quart de 1h à 4h, Evelyne prendra le dernier quart avec moi de 4h à 7h, et Claude et Chantal assureront le premier quart de veille de 22h à 1h du matin. De mon côté, je passerai les deux premiers quarts de la nuit bien emmitouflé, allongé dans le cockpit, à somnoler et bavarder avec le quart. C'est une solution que j'ai adoptée depuis longtemps : cela me permet d'être frais et reposé, et aussi disponible immédiatement dans le cockpit en cas de besoin. Le BoccaVera fait bar au rez-de-chaussée, et restaurant italien au premier étage. Comme au Casa Tua d’Opatija, personne n’y parle italien. A 21h15 nous sommes de retour à bord ; Evelyne, Chantal et Laurence ont commençé à faire la cuisine. A 21h30 je propose à Philippe d’assurer avec moi la manœuvre de départ. 

Zaglav à Mali Losinj 140416 2

Mali Losinj, le fond du port 140416

Mali Losinj 4 140416Philippe largue les amarres, je dégage le bateau du quai et nous quittons Mali Losinj pour une nuit de navigation, en route pour notre dernière étape : le passage du Prolaz Proversa où nous serons demain dans la matinée, et Vodice où nous arriverons demain après-midi. Je laisse Mali Losinj à regrets : c’est typiquement méditerranéen, l’architecture sarde est très belle et cette étape digne d’une carte postale nous laissera des souvenirs. A peine le bateau dégagé du quai, Evelyne sort dans le cockpit et je lui passe les commandes, jusqu’à l’arrivée de Claude. Celui-ci ayant finalement peu barré, nous lui confions la barre pour effectuer la sortie du fjord de Mali Losinj. Le pauvre Claude a hélas récupéré le rhume que je traînais encore il y a quelques jours et n’est pas très en forme. A 22h30 la nuit est très claire, très étoilée, avec quelques petits nuages sur l’horizon sud-ouest, mais rien de trop méchant. Arrivés à la sortie du fjord nous avons pris au 251° durant une demi-heure, et on vient de prendre le cap 180. Nous suivrons ce cap sur 11,6 milles. Nous n’avons pratiquement plus de vent, et le peu d’air qui reste nous arrive dans le nez. Nous sommes donc au moteur, avec la GV établie pour éviter le roulis. Nous avançons à un peu plus de 4 nœuds, et prendrons sans doute un peu de retard au cours de la nuit. Ce n’est pas grave ; dans le pire des cas nous arriverons dans la soirée de demain à Vodice.

Navigation de nuit, premier quart 140216

Photos :  Losinj à la sortie de L'Unijski Kanal 140416 ; Eglise et monastère Sv France à Cres, 140416 ; L'Œuf du monastère Sv Frane à Cres ; Le petit oratoire porteur d'ex-voto à Cres 140416 ; Bateau rouillé à Cres, 100416 ; Chapelle à Cres 140416 ; Eglise en travaux à Cres, 140416 ; Maison rose à Cres, 140416 ; Barge rouillée à Cres, 140416 ; Sv Frane, église Sv Frane à Cres 140416 ; Eglise Sv Frane à Cres, la nef 140416 ; Crèche de l'église Sv Frane à Cres, 140416 ; Le grand cloître du monastère de Cres 140414 ; Globe, monastère Sv Frane à Cres 140416 ; Saint-François, jardin des moines Cres 140416 ; Vierge du jardin des moines Cres 140416 ; Façades multicolores à Cres, 100416 ; Bateau plastique à Cres 140416 ; Petit déjeuner dans le carré à Cres 140416 ; Zaglav à Cres 140416 ; Caffé Cres, 140416 ; Porte à Cres 1 140416 ; Porte à Cres 2 140416 ; Frutte e Verdura Cres 140416 ; Direction la marina de Cres 140416 ; Chantal à la barre 140416 ; Le restaurant de la marina de Cres, 140416 ; La station des carburants de la marina de Cres 140416 ; L'îlot Zaglav 140416 ; Otok Zeca, 140416 ; Chantal à la barre du Zaglav le 140416 ; Maniement du sextant, 140416 ; Losinj à bâbord  140416 ; Phare, 140416 ; Mouettes près de Zabodaski, 140416 ; Aux abords de l'entrée du fjord de Mali Losinj 140416 1 ; Entrée dans le fjord de Mali Losinj 140416 ; Aux abords de l'entrée du fjord de Mali Losinj 140416 2 ; Dans le fjord de Mali Losinj 140416 1 ; Dans le fjord de Mali Losinj 140416 2  ; Dans le port de Mali Losinj 140416 1 ; Prise de quai à Mali Losinj 140416 ; Le port de Mali Losinj 140416 ; Mali Losinj 1 140416 ; Mali Losinj, les glaces de la Gelateria 140416 ; Mali Losinj la Gelateria 140416 ; Mali Losinj Péché de gourmandise 140216 ; Zaglav à Mali Losinj 4 140416 ; Mali Losinj l'équipage réuni au BoccaVera ; Zaglav à Mali Losinj 2 140416 ; Mali Losinj, le fond du port 140416 ; Mali Losinj 4 140416 ; Navigation de nuit, premier quart 140216 ; Mali Losinj 5 140416. Auteurs : Façades multicolores à Cres, 100416 ; Porte à Cres 1 140416 ; Chantal à la barre 140416 ; Phare, 140416 ; Mouettes près de Zabodaski, 140416 ;  Zaglav à Mali Losinj 4 140416 : Evelyne Chadaigne. Autres photos : Philippe Bensimon.

Mali Losinj 5 140416

Coucher de soleil à Mali Losinj 140416