DSCN3187

DSCN3191

DSCN3195

Evelyne et moi avons passé l'été à bosser sur notre projet et avons peu navigué. Nous attendons avec impatience nos croisières de l'automne et de l'hiver ! Du coup, la journée dans l'estuaire de la Gironde proposée par Guy à bord de son First 27,5 nous a fait le plus grand bien. C'est une belle balade dominicale de la journée, de Royan à Mortagne et retour, que nous vous proposons de revivre avec nous sous forme de photos et vidéos. 

Nous sommes partis le dimanche 11 septembre du port de Royan, vers 9h15. Le ciel, plombé au moment du départ s'est rapidement dégagé, des filaments nuageux se maintenant dans le ciel toute la journée. C'était un journée sans grand marnage, en gros de +2m à +4m d'eau, la pleine mer se situant de mémoire à 13h37. Pratique pour aller là où on allait, le courant nous aidant à l'aller comme au retour. 

DSCN3196DSCN3199


DSCN3204DSCN3206

DSCN3208DSCN3212

Nous sommes partis à la voile, en  longeant la rive droite de la Gironde en tirant des bords de près dans un petit vent sympa, ni trop fort ni trop faible, nous procurant environ 5 kt sur le fond toutes voiles dehors - il est vrai avec l'aide du courant qui devait facilement nous procurer un nœud à lui tout seul. 

Nous sommes passés devant la Baie de Saint-Georges, devant les falaises de Meschers (10h) avec leurs grottes puis leurs carrelets (10h10), puis devant la baie de Talmont et l'église Sainte-Radegonde-de-Talmont, archétype de l'architecture romane saintongeaise - même si la façade occidentale, victime des effondrements de la falaise dus à l'érosion marine, a été reconstruite dans un gothique très dépouillé, conforme peut-être aussi au souhait de fortification du village voulu par le roi Edouard 1er d'Angleterre qui en fait une bastide. Pour la petite histoire, l'église commencée au XIe siècle aurait été sur une des routes des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, même si aucune preuve de cela n'a été apportée (on la relève sensiblement au 90 vers 10h36).

DSCN3217

A 11h03 nous croisons l'André L, un cargo-sablier de 85m pour 15m au maître bau qui affiche une vitesse de 13 nœuds et travaille sept jours sur sept à l'extraction des sables au large de la Vendée, de la Charente-Maritime et de l'estuaire de la Loire pour le compte de GSM et de Sablimaris. "Techniquement, le navire est une véritable drague aspiratrice en marche. Sur gisement, le chargement s'effectue au moyen d'une élinde traînante, capable d'assurer une extraction jusqu'à 40 m de profondeur, quand les bâtiments du même type étaient jusqu'alors limités à -25 m. Le mélange de sable et d'eau est alors pompé et refoulé dans le puits, dont le tiers inférieur est divisé en quatre trémies. Des vannes à commande hydraulique répartissent le sable de manière uniforme et l'eau est évacuée au moyen de deux déverses à hauteur réglable", peut-on lire sur le site de GSM, une filiale du groupe Italcementi. Bref, un véritable désastre écologique construit en 2005, qui aspire toute vie sur son passage. 

DSCN3219

DSCN3222Nous avons été ensuite jeter un petit coup d'œil dans l'embouchure de Saint-Seurin d'Uzet, et remonté presque jusqu'au village la rivière qui y mène (11h50). Dotée d'anciens habitats troglodytiques, un peu comme à Meschers, Saint-Seurin d'Uzet est surtout connue pour avoir été au XXe siècle la "capitale française du caviar" ; ceci jusqu'en 1982, date à laquelle la pêche à l'esturgeon est interdite afin de préserver l'espèce en danger. De cette activité il reste une auberge-musée. Peu après l'entrée du port, nous avons jugé la profondeur trop faible pour notre petit dériveur (le sondeur affichait à un moment 0,8m !), et avons décidé de rebrousser chemin, non sans avoir légèrement touché en faisant demi-tour. Le ponton visiteur est dans un triste état, victime d'on ne sait quoi, fermé par des filières qui découragent les plus audacieux de venir y accoster. La plupart des bateaux sont ici échoués par l'étrave sur la rive. Des chevaux paissent paisiblement en rive gauche de la rivière, non loin de son embouchure.

DSCN3223DSCN3225

DSCN3229

DSCN3227

DSCN3233

Sortis de la rivière de Saint-Seurin d'Uzet, nous avons continué vers Mortagne, où la rivière est à la fois nettement plus profonde nettement plus longue, et nettement plus accueillante. A 12h25 nous laissons à bâbord la première perche rouge qui marque l'entrée du chenal d'accès à Mortagne. Dix minutes plus tard nous nous sommes garés en rive droite le long du quai, le temps de déjeuner et d'aller visiter la brocante établie ce jour-là. Plutôt sympathique ! Je ferai dans les jours qui viennent un petit article sur ce déjeuner à Mortagne et sa brocante.

Montagne, l'entrée dans le port :

 

DSCN3236

DSCN3238

DSCN3240

DSCN3242

DSCN3244

DSCN3245

DSCN3252

DSCN3255

DSCN3261

DSCN3260

Vers 14h05 nous avons largué les amarres et regagné la Gironde. Manque de chance, le vent avait viré avec la renverse, et nous nous sommes retrouvés à nouveau au près... Jusqu'à ce que le vent tombe fort heureusement : malgré le peu de tension sur le point d'amure du génois, la boucle de sangle qui le constitue cède brusquement. Guy décide de rouler la voile de toute façon peu utile (on la rangera dans un sac direction la voilerie une fois rentrés au port de Royan), et de finir la journée au moteur en gardant la GV en appui. A 17h15 le bateau pointe le nez sur l'église Notre-Dame de Royan, amer facile à identifier qui domine le port de Royan. Le temps de gagner le port, d'amarrer le bateau, le ranger et démonter le génois, je pense que nous avons dû quitter le port de Royan aux alentours de 19h.

Photos : Départ de Royan ; Baie de Saint-Georges ; A bord du First 27.5 ; Guy devant les grottes de Meschers ; Falaises de Meschers ; Carrelets à côté de Meschers ; Guy à la barre du First 27.5 devant les grottes de Meschers ; Cap sur l'église Sainte-Radegonde-de-Talmont ; l'église Sainte-Radegonde-de-Talmont ; Le cargo-sablier André L ; Dans le chenal de Saint-Seurin d'Uzet ; Arrivée à Saint-Seurin d'Uzet ; Chevauc à Saint-Seurin d'Uzet ; La perche rouge d'entrée dans le chenal de Mortagne ; Dans le chenal de Mortagne 1 ; ans le chenal de Mortagne 2 ; dans le chenal de Mortagne 3 ; Au quai des visiteurs de Mortagne 1 ; Au quai des visiteurs de Mortagne 2 ;  Déjeuner à bord à Mortagne 1 ; Déjeuner à bord à Mortagne 2 ; Visite de la brocante de Mortagne ; Départ de Mortagne ; Oiseaux nichant le long du chenal de Mortagne ; En route pour Royan ; l'église Notre-Dame de Royan ; Dans la baie de Royan. Vidéo : entrée dans le port de Mortagne. Date des photos et video : 11 septembre 2016. Auteur : Philippe Bensimon

DSCN3271