14 novembre 2016

Croisière en voilier en Grèce, découverte des Cyclades du 29 octobre au 5 novembre 2016. J-1, l'arrivée à Athènes

 

DSCN3757J’ai ramené à l'automne 2015 un voilier de Kos à Athènes, en passant par le chemin des écoliers : Amorgos, Santorin, Milos et Serifos. J'avais pris un corps mort au pied d'Oia, mais la nécessité de changer le câble de commande de l'inverseur sur un bateau loué en mauvais état m'avait empêché de visiter l'île, et ma connaissance de Santorin se limitait à ce qu'on en voit du bas des falaises. Frustrant. Cette année j'ai profité d'une offre tarifaire intéressante pour monter deux croisières successives au départ de Lavrio. La première, à la découverte des Cyclades, devait nous conduire de Lavrio à Cap Sounio, puis Serifos, Milos et Santorin, Mykonos, Batsi sur Andros, puis retour à Lavrio en ayant ainsi bouclé un très joli tour de l'archipel des Cyclades. Le plan de navigation détaillé a été publié sur ce blog le 22 mars 2016.

Voici le récit de cette belle croisière.

DSCN3674

Vendredi 28 octobre 2016. J-1 : Arrivée à Athènes. Notre port d'embarquement est Lavrio, à 50 km à l'est d'Athènes en face de Makronisos, une île toute en longueur. Trouver un avion qui arrive le samedi suffisamment tôt à l'aéroport d'Athènes pour être à Lavrio en début d'après-midi de manière à pouvoir faire les formalités et l'avitaillement du bateau, puis larguer les amarres n'est pas chose aisée. J'y renonce une fois de plus, et opte pour ce qui me paraît la meilleure solution à ce jour : prendre un avion qui arrive le vendredi en fin d'après-midi à Athènes et y passer la soirée. En s'y prenant un peu à l'avance on trouve des prix très bas au Novotel Athènes, situé en plein centre, 4-6 rue Michail Voda. Cette année j'ai payé 77,45 euros une chambre double très spacieuse, avec deux petits déjeuners compris - réservation effectuée comme d'habitude sur le site venere.com. Mes autres équipiers ont choisi la même option, à l'exception de Benoît, qui passera la nuit du vendredi au samedi à l'auberge de jeunesse d'Athènes. De mémoire, je crois que Benoît a payé sa nuit 45 euros - à vérifier.

DSCN3675Réveil donc à 6h30 à Cousance, départ à 8h, arrivée à 9h à l’aéroport de Saint-Exupéry où notre vol décolle à 10h55. J'ai réussi à limiter mon retard habituel, entièrement rattrappé par les prouesses qu'Evelyne fait au volant de sa Peugeaot 1007. Evelyne et moi avons pris des vols aller-retour Lyon-Athènes, qui nous ont coûté 362 euros sur le site opodo.fr. Le prix semble modeste, mais il faut réaliser qu'il s'agit de vols sans bagages, Ceux-ci nous coûteront ensuite 60 euros de plus. Nos vols aller font une escale à Francfort et sont opérés par Lufthansa. Au guichet du check-in, l'employée est sympathique. Elle accepte sans sourciller nos deux énormes sacs de 110 litres chacun, qui totalisent 49 kilos au lieu des deux fois 23 kg autorisés. Et encore, nous n'avons pas pris cette fois-ci nos lignes de traîne, dont le lest aurait fait exploser le poids de nos bagages.

 

DSCN3676

Le check-in effectué, nous découvrons que notre vol a quarante minutes de retard. De quoi donner un peu de piment à notre escale à Francfort, qui se reduit d'autant. En un peu moins de quarante minutes nous attrapons notre correspondance de 13h40, et à 17h20 nous sommes à l'aéroport d'Athènes. Là, il faut refuser les conseils des bonnes âmes qui nous incitent à prendre un taxi qui coûte 38 euros. On trouve à 20 m à droite de la sortie de l'aéroport d'Athènes, sur le même trottoir, le guichet qui vend six euros pièce les places de bus pour le centre d'Athènes. C'est le X95 qu'il faut prendre, jusqu'à son terminus place Syntagma, en face de la Maison du Parlement (la place Syntagma est étroitement liée à l'histoire athénienne et grecque, cf. wikipedia). Arrivés place Syntagma vers dix-neuf heures (l'aéroport d'Athènes Elefthérios-Venizelos - du nom d'un ancien premier ministre - est situé à 27 km du centre-ville), nous n'avons qu'à traverser le couloir du bus pour prendre un taxi à la sation toute proche et nous rendre au Novotel. Le taxi coûte sept ou huit euros. Il est important en Grèce de négocier le prix des courses avant de monter dans le véhicule sous peine de voir l'addition monter de quelques euros sous des prétextes divers - le plus courant étant que le taxi a été appelé par téléphone (compter dans ce cas souvent deux euros en plus du prix habituel du trajet).DSCN3677

Vers 19h15 nous laissons nos bagages dans notre chambre. Nous avons encore quelques minutes avant l'arrivée de Benoît qui nous rejoint à l'hôtel, et j'entraîne Evelyne au 7e étage, à la découverte de la piscine sur le toît du Novotel et des terrasses qui surplombent Athènes. La piscine est éclairée, mais pas les terrasses. Nous sommes trop tard dans la saison, le bar de la piscine est fermé et le restaurant dfe l'hôtel ne sert plus sur les terrasses. Qu'importe, la vue est splendide et le Parthénon éclaire la nuit athénienne.

DSCN3702

Je laisse Evelyne faire quelques photos et redescends à la réception de l'hôtel. J'y découvre Benoît, un jeune ingénieur sympathique, mince et de silhouette sportive, qui se révèlera un équipier dynamique tout au long de la semaine. Je l'emmène retrouver Evelyne et découvrir la vue depuis le toit de l'hôtel. Nous avons du temps devant nous pour faire connaissance : les deux couples qui forment le reste de notre équipage viennent d'atterrir, et ne seront pas là avant une bonne heure. Nous connaissons déjà l'un d'entre eux : Chantal nous a accompagnés en avril lors de notre croisière dans le nord de la Dalmatie et l'Istrie (cf. le récit de cette jolie croisière sur ce blog-site), et elle nous a présenté durant l'été son compagnon Jean-Michel. Francis et Marie-Claire font partie de leurs amis. Leur trajet depuis l'aéroport ne sera pas rapide - leur bus a commencé à prendre feu en cours de route et ils devront changer de véhicule - et c'est vers 22h que je commanderai deux taxis pour nous rendre au restaurant. DSCN3712JDSCN3701'ai proposé de dîner à la Palia Taverna tou Psara, un des plus vieux restaurants de Plaka, fondé en 1898 et recommandé par le Guide du Routard. J'y avais dîné fin juin 2014, et j'en avais gardé un très bon souvenir. La terrasse où j'avais dîné ne fonctionne pas en ce moment, et le patron nous propose de nous installer sur une petite placette ombragée où des tables sont dressées, ou bien à l'intérieur dans une vaste salle. Mes nouveaux amis choisiront cette seconde option, et nous bénéficerons durant toute la soirée des talents de deux très bons musiciens. Nous nous en sortirons avec une addition très raisonnable (un peu moins de vingt euros par personne, vins et cafés compris). Les taxis nous auront facturé l'un cinq et l'autre sept euros depuis le Novotel à l'aller pour un trajet identique ; au retour ils nous factureront chacun neuf euros - après s'être entendus entre eux avant de nous annoncer le montant de la course. De son côté Benoît rentrera à pied depuis le restaurant jusqu'à l'Auberge de jeunesse, située non loin de Plaka. Rendez-vous est pris pour le lendemain 10h à l'arrêt des cars pour Lavrio - le Novotel m'a remis un plan de la ville où l'arrêt est indiqué.

Sailboat cruise in Greece from Lavrio to Cap Sounio, Serifos, Milos, Santorini, Mykonos, Batsi (Andros Island) and back to Lavrio. Arrival the day before departure to Athens. How to reach Athens city center from Athens airport.

Photos : Le temple de Poséidon à Cap Sounio, 301016 ; Aéroport Lyon Saint-Exupéry 281016 ; Embarquement à Lyon Saint-Exupéry, 281016 ; Arrivée à Athènes, 281016 ; La Maison du Parlement place Syntagma, Athènes 281016 ; Les musisiens du restaurant Palia Taverna, 281016 1 ; L'équipage fait connaissance au restaurant, 281016 ; L'incontournable Moussaka, 281016 ; Les musiciens du restaurant Palia Taverna, 281016 2. Auteur : Philippe Bensimon

DSCN3713


Commentaires sur Croisière en voilier en Grèce, découverte des Cyclades du 29 octobre au 5 novembre 2016. J-1, l'arrivée à Athènes

  • Erratum : le prix exact que nous avons payé pour le taxi à deux avec deux sacs de voyage de 110 litres chacun de la place Syntagma au Novotel Athens est 6 euros exactement - et non sept à huit euros comme annoncé.

    Posté par Ph Bensimon, 19 novembre 2016 à 16:12 | | Répondre
Nouveau commentaire