DSCN4062

DSCN4067

DSCN4071

DSCN4072

 

 

 

DSCN4077

DSCN4083

DSCN4089

Mercredi 2 novembre 2016, Visite de Mykonos. 16h50. Nous avons garé le Nena à la nouvelle marina. Le temps de faire quelques emplettes au supermarché de la marina, nous découvrons un bateau avec un équipage autrichien garé à bâbord du Nena. La journée est déjà bien avancée. Nous décidons d'aller visiter Mykonos et d'y rester dîner. Le supermarché nous commande deux taxis, qui arriveront en quelques minutes. L'un prendra 10 euros pour nous conduire de la marina à la station de taxis du village de Mykonos, à moins de deux kilomètres de là ; l'autre prendra 8 euros pour le même trajet. 

DSCN4085

DSCN4081

DSCN4095DSCN4092DSCN4082

DSCN4096

DSCN4099

Le village de Mykonos est fait de petites maison blanches à un ou deux étages avec des toits en terrasse, qui s'étagent depuis le vieux port jusqu'au sommet d'une colline surmontée par des moulins à vent. Certains d'entre eux, désaffectés, ont perdu leurs ailes ; d'autres les ont conservées. Les rues sont propres, étroites et joliment pavées ; les bleus et les blancs s'y cotoient avec bonheur, entre petites églises (365 selon certains ; elles sont effectivement très nombreuses) et bougainvillées. Il semblerait que l'origine des multiples églises de Mykonos repose sur la croyance que construire une église entraînait la rémission de ses péchés.

DSCN4100

DSCN4114

DSCN4119

DSCN4134DSCN4137

DSCN4104

Les rues en cette saison sont désertes ; à 17h15 les touristes du paquebot ancré à proximité ont dû rentrer à son bord. J'ai une pensée pour ceux qui, quittant leur HLM terrestre, vont passer leurs vacances dans un immeuble flottant de sept étages. Ils ne doivent pas se sentir trop dépaysés. Des artisans rangent leur boutique, surveillés par des chats faussement paresseux. Je passe devant une échoppe où l'on vend des chapelets (les Grecs en sont friands), puis devant une autre où l'on vend des souvenirs. Un joli T-shirt sobrement décoré me tente ; ce sera mon souvenir de cette croisière. Je rattrappe Evelyne qui a pris de l'avance. Les autres membre du groupe se sont dispersés dans la ville ; nous nous sommes donnés rendez-vous à 19h30 aux arcades du port.

DSCN4142

DSCN4144

DSCN4145

DSCN4153

DSCN4164

DSCN4168

Les ruelles sont étroites, conçues pour garder la chaleur des maisons en hiver, et procurer de l'ombre et de la fraîcheur en été. Je n'ose imaginer les milliers de touristes débarquant en été dans ces ruelles ; la cohue doit y être infernale. Globalement, les boutiques sont luxueuses : quelques grandes marques, des joailleries... Mykonos n'est pas faite pour accueillir les pauvres de ce monde. Pourtant, les quelques rares habitants que nous croisons ne semblent pas rouler sur l'or. A 19h30 nous retrouvons nos amis ; certains ont déjà pris l'apéritif à une table face à la baie. Nous quittons le port à la recherche de La Casa, un restaurant qui me paraissait sympathique devant lequel je suis passé deux heures plus tôt. De nuit, pas moyen de le retrouver.

DSCN4199

DSCN4192

DSCN4193

DSCN4194

 

DSCN4190

DSCN4181Nous atterrirons dons un autre restaurant, avec un patron sympathique et accueillant (de façon générale, les Grecs sont très accueillants) qui nous propose en plat du jour sa moussaka maison. En fait, quelques rares aubergines finement émincées se battent en duel sur un lit de pommes de terre (c'était la première fois que je voyais des pommes de terre dans une moussaka), sous une couche de viande hachée elle aussi très mince. La moitié au moins de la hauteur du plat est constituée d'une béchamel grisâtre. Au bout de deux bouchées j'ai renoncé à ce plat que j'adore pourtant ; ceux de mes amis qui ont poursuivi l'aventure ont parfois connu des problèmes de digestion. On s'en sortira avec 137 euros ; à sept et à Mykonos, vin compris, ça nous a semblé raisonnable. Le pain était délicieux, et les digestifs offerts aussi.DSCN4177

La dernière surprise viendra des taxis, que nous retournons prendre à la petite station de taxi à la sortie nord de la ville : ils nous prendront 7 euros chacun pour nous ramener de nuit à la marina.

Photos de Mykonos, 021116. Auteur : Philippe Bensimon

Sailboat cruise around the Cyclades. Wednesday 2 November. We departed early from Aliki, a magnificent bay with an incredible purity in the waters in nthe south-west of Paros Island. From there we sailed the channel between Paros and Naxos, and arrived at 15:24 in front of the Mykonos marina where we parked our boat, the Sun Odyssey 45 Nena. The new marina is one mille north of the village. We decided to take taxis to visit this one, and stay there for dinner. The streets of Mykonos are narrow, designed to keep the warmth of the houses in the winter, and provide shade and coolness in summer. I dare not imagine the thousands of tourists landing in summer in these white alleys. The mob must be infernal there. People says that 365 churches were bild in the village. Overall, the shops are luxurious : some major brands, jewelry ... Mykonos is not made to welcome the poor of this world. Yet the few people we meet do not seem to be rolling on gold.

DSCN4163

DSCN4115

DSCN4126

DSCN4131

DSCN4105

DSCN4103