Caroline sur le quai de Lavrio 121116

Le Sun Odyssey 45 Nena au port de Lavrio 121116

Le moteur Honda 2,3 CV de l'annexe 121116 1

Samedi 12 novembre 2016. Réveil à 6h30. Je me suis couché tard hier soir : j’ai préféré commencer à faire mon sac pendant que le carré était désert et que tout le monde dormait. A 7h05, Caroline est sur le quai, sac sur le dos, prête à partir. Elle est la première à quitter le bord, son avion part plus tôt que les nôtres. La veille nous avons repéré l'endroit où se trouvait l’arrêt des cars KTEL pour Athènes. De notre côté, on va essayer d'attraper le bus de 10h, qui va sans doute s’arrêter à Marco Poulos où nous trouverons une correspondance pour l'aéroport d'Athènes. Après son départ, le reste de l’équipage prend le petit déjeuner tandis que je finis de récupérer le restant de mes affaires (contenu de la table à cartes, retenue de bôme, etc.) et de boucler mon sac. J’ai tout récupéré sauf le tube de cartes marines introuvable depuis notre départ.

Le moteur Honda 2,3 CV de l'annexe 121116 2

A 7h50, Dyonisos, l’employé de HDM, arrive à bord avec quelques minutes d’avance pour le check-out du bateau. Je suis encore en train de me brosser les dents lorsqu’il arrive. Il vérifie tout soigneusement, y compris le moteur de l’annexe. La veille, vers 17h, le plongeur est venu inspecter la coque, et n’a rien constaté d’anormal. Dyonisos nous a aussi expliqué la cause de notre manque d’eau récurrent : il y a deux nables (un par réservoir d’eau), et nous n’avons jamais trouvé le second nable côté bâbord. Autrement dit, durant quinze jours nous avons seulement rempli un des deux réservoirs d’eau au lieu de deux. Une demi-heure après le check-out est terminé. J’ai fait voir le seau rouge que nous avons cassé ; tout est en ordre et rien ne sera « chargé » sur ma caution, c’est sympathique. Dyonisos m’explique que, concernant le génois, c’est la bande anti-UV qui a trinqué et a effectivement presque complètement disparu. 

Le Sun Odyssey 45 Nena au port de Lavrio 121116

Leur génois n’est pas si vieux que ça : HDM le change habituellement tous les deux ans et celui-ci date de cette année. Il a été changé au mois de février. Simplement, c’est la bande anti-UV qui est détruite. Je pense que des gens ont du laisser le génois battre un peu trop dans les haubans. Nous avons laissé le bateau dans un état de saleté que je juge personnellement épouvantable, avec des cendres de cigarette dans le cockpit et sur les passavants, mais cela n’a pas eu l’air de surprendre Dyonisos qui visiblement en a vu d’autres et me dit gentiment que de toute façon je paie pour le nettoyage du bateau, que c’est son travail et qu’il ne faut pas que je m’inquiète de cela. Je lui signale aussi que l’huile moteur est à la moitié de la jauge, ce qui me paraît insuffisant. Dyonisos m’a ensuite demandé de remplir une fiche papier d’appréciation de la qualité de l’accueil du personnel, de l’état du bateau, de sa propreté, du moteur, des voiles, etc. J’ai mis « bon » pour les voiles, et « excellent » pour le reste. J’ai fait ensuite la même chose sur une tablette, pour alimenter une base de données informatique qui permet d’avoir des informations sur l’ensemble des affréteurs de bateaux, loueurs et autres. La base fonctionne au niveau européen.

L'Océanis 411, version Clipper à Lavrio 121116 3

L'Océanis 411, version Clipper à Lavrio 121116 2

L'Océanis 411, version Clipper à Lavrio 121116 1

L'Océanis 411, version Clipper à Lavrio 121116 5L'Océanis 411, version Clipper à Lavrio 121116 4

En route pour l'arrêt de bus dans les rues de Lavrio 111116 1

Avant de partir de fais un dernier tour d’inspection, j’ouvre tous les coffres, tous les équipets et je soulève tous les matelas. A première vue rien n’a été oublié, mis à part une paire de chaussettes que j’ai récupérée et une paire de chaussures de mer qui n’appartient à personne et qu’on a laissée sur le quai. Je prends les dernières photos du Nena. Un peu plus loin est garé un Océanis 411, modèle de bateau que nous aurons pour notre Tour des Baléares en avril 2017 ; j’en prends également quelques photos. Nos bagages, sortis du bateau avant l’inspection, gisent sur le quai devant la borne d’électricité.

Je vais voir au bureau de notre loueur, pour demander si quelqu'un n’aurait pas trouvé le tube en carton avec une partie de nos cartes marines, disparu lors de notre embarquement quinze jours auparavant. Ce n’est pas le cas, rien n’a été trouvé, ni dans les deux bureaux de la société, ni sur le ponton. Gentiment, le loueur nous propose s’il trouve quelque chose de nous le renvoyer en France à ses frais.

En route pour l'arrêt de bus dans les rues de Lavrio 111116 2

En même temps qu’il me restitue le document de caution, le loueur me signale qu’il faudra à peu près 48h pour que nos cartes bleues retrouvent leur pouvoir d’achat : 1000 euros sur ma carte, et 1500 euros sur celle d’Evelyne – nous nous sommes répartis la caution.

Evelyne et le restant du groupe ont disparu pendant que je faisais cela ; ils réapparaissent vers 8h50. Je suis également allé au bar Aqua, vérifier que le tube recherché ne s’y trouvait pas – ce n’est pas le cas – puis au restaurant où nous avons dîné il y a quinze jours. Ce matin personne n’y parle anglais ni italien et il n’y a pas moyen de communiquer avec le cuisinier. Evelyne de son côté a vérifié le kebab et le supermarché.

Départ en bus Ktel de Lavrio pour l'aéroport d'Athènes 121116

Lavrio et Makronisos 121116

En route pour l'aéroport d'Athènes

A 9h24, nous avons quitté le quai, et nous sommes en route pour l’arrêt du bus que j’ai repéré hier soir ; à 9hh56, nous sommes tous réunis avec nos bagages à l’arrêt de bus.

A 10h pile, le car arrive ; nous embarquons pour l’aéroport d’Athènes où notre groupe se sépare. A 11h30, formalités faites, Evelyne et moi sommes attablés autour d’un café dans la zone duty free de l’aéroport ; notre avion décolle à 14h20. Après une escale à Zurich, nous montons à 18h12 dans un petit coucou à hélices de Staralliance qui nous ramène à Lyon… fin de ces quinze jours de très belles croisières en Grèce.

November cruise to discover the most beautiful sites of the Peloponnese (one week). D + 7, check-out and departure of the boat. We are in Lavrio. The crew takes the KTEL bus from Lavrio to Athens Eleftherios-Venizelos International Airport.

Photos : Caroline sur le quai de Lavrio 121116 ; Le Sun Odyssey 45 Nena au port de Lavrio 121116 ; Le moteur Honda 2,3 CV de l'annexe 121116 1 ; Le moteur Honda 2,3 CV de l'annexe 121116 2 ; L'Océanis 411, version Clipper à Lavrio 121116 (1 à 5) ; En route pour l'arrêt de bus dans les rues de Lavrio 121116 (1et et 2) ; Départ en bus Ktel de Lavrio pour l'aéroport d'Athènes 121116 ; Lavrio et Makronisos 121116 ; Entre Lavrio et Marco Poulos, en route pour l'aéroport d'Athènes 121116 ; Aéroport international d'Athènes Elefthérios-Venizélos 121116 ; Aéroport international d'Athènes Elefthérios-Venizélos, décollage 121116 ; Zurich Airport 121116 (1 à 3). Photos : Philippe Bensimon.

Aéroport international d'Athènes Elefthérios-Venizélos 121116

Aéroport international d'Athènes Elefthérios-Venizélos, décollage 121116

Zurich Airport 121116 1

Zurich Airport 121116 2Zurich Airport 121116 3