Henri Michel Auguste parle des sacs plastiques, 2018

Henri Auguste, le président très actif d'H2O Gabon, réagit régulièrement sur des sujets qui nous intéressent de près. Ses interventions se retrouvent souvent sur youtube, dans une parole forte, simple et facile à comprendre.

Voici deux de ces interventions. La première porte sur les zones humides et les mangroves, et a été faite à l'occasion de la Journée mondiale des zones humides 2018, le 2 février de cette année (nota : la Journée mondiale des zones humides commémore depuis 1997 la signature de la Convention sur les zones humides le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne) :

https://www.youtube.com/attribution_link?a=f9QpxtCqVLw&u=%2Fwatch%3Fv%3Det--s02sp8c%26feature%3Dshare

Henri Michel Auguste parle des mangroves et des zones humides, 2018

La seconde porte sur les sacs plastiques, et a été tournée le 30 janvier 2018 à l'occasion de la Résolution de l'ONU sur la pollution des sacs plastiques dans les océans :

https://www.youtube.com/watch?v=eAyyXVs9P-s&feature=share

La conférence de Nairobi qui venait de s'achever le 6 décembre 2017 a vu le Chili, le sultanat d’Oman, le Sri Lanka et l’Afrique du Sud annoncer l’interdiction de sacs en plastique, la création de nouvelles réserves marines, ainsi que des objectifs de recyclage du plastique. C'est à la fois bien, et peu : 39 ministres ont reconnu que le plastique devenait un "problème majeur", et les 200 pays signataires envisagent de se doter d'un outil contraignant à l'horizon de dix-huit mois. A contrario, cela signifie que la résolution prise à l'issue de la conférence incite seulement les Etats signataires à une surveillance, sans aucun caractère contraignant. 

Après avoir rappelé que 8 millions de tonnes de plastique son jetées chaque année dans l'océan, et que d’ici 2050 99 % des oiseaux auront ingéré du plastique, Anton Kunin écrivait le 7 décembre dans ConsoGlobe un article consacré à cette conférence : "En 2015, plus de 322 millions de tonnes de plastique ont été produites. Ce matériau a beaucoup d’applications, y compris là où les non-spécialistes ne s’attendent pas à en rencontrer, comme par exemple dans les vêtements, où il est présent sous forme de microfibres. Les microfibres sont des fils très fins, présents dans le polyester, la rayonne et le nylon. En volume, 60 % des vêtements fabriqués aujourd’hui contiennent ces microfibres. Lors d’un lavage en machine, ils se séparent en petits morceaux et finissent dans la canalisation. Comme leur taille n’excède pas un millimètre, elles passent sans problème à travers les filtres dans les usines de traitement des eaux usées et finissent dans les cours d’eau naturels. Selon une estimation, les microfibres constituent 85 % des déchets que l’on trouve sur les bords des cours d’eau."

Henri Michel Auguste parle des mangroves et des zones humides, 2018 2

Henri Auguste, the very active president of H2O Gabon, reacts regularly on subjects that interest us closely. His interventions are often found on youtube, in a strong, simple and easy to understand. Here are two of these interventions. The first is on wetlands, and was made on the occasion of World Wetland Day 2018, February 2, this year. Note: World Wetlands Day commemorates since 1997 the signing of the Convention on Wetlands on February 2, 1971, in the Iranian town of Ramsar, by the Caspian Sea:

https://www.youtube.com/attribution_link?a=f9QpxtCqVLw&u=%2Fwatch%3Fv%3Det--s02sp8c%26feature%3Dshare

The second is on plastic bags, and was shot on January 30, 2018 on the occasion of the UN Resolution on Pollution of Plastic Bags in the Oceans.

https://www.youtube.com/watch?v=eAyyXVs9P-s&feature=share

The Nairobi conference that had just ended on December 6, 2017 saw Chile, the Sultanate of Oman, Sri Lanka and South Africa announce the ban on plastic bags, the creation of new marine reserves, as well as plastic recycling goals. This is both good and bad: 39 ministers recognized that plastic was becoming a "major problem", and the 200 signatory countries are considering having a binding tool for eighteen months. On the contrary, this means that the resolution taken at the end of the conference only encourages the signatory States to be monitored, without any binding nature. After recalling that 8 million tons of plastic are thrown into the ocean each year, and that by 2050 99% of birds will have ingested plastic, Anton Kunin wrote on December 7 in ConsoGlobe an article devoted to this conference: " More than 322 million tons of plastic were produced in 2015. This material has many applications, including where non-specialists do not expect to find it, such as in clothing, where it is Microfibres are very fine yarns found in polyester, rayon and nylon, 60% of today's manufactured garments contain these microfibers. separates into small pieces and ends up in the pipe.Their size does not exceed one millimeter, they pass through the filters in the wastewater treatment plants without any problem and end up in the According to one estimate, microfibers constitute 85% of the waste found on the edges of watercourses.

Photos : extraits des vidéos citées, réalisation : Estra Nelle Ovono Ndong 2018. Photos publiées avec l'autorisation d'Henri Michel Auguste.