Florence vue de l'espace (auteur NASA)

Le réchauffement climatique à l'œuvre - Florence inonde la côte Est des USA, Mangkut dévaste Luçon et fait trembler Hong-Kong

Samedi 15 septembre, 13h. Le typhon Mangkut est sur les Philippines. Avec des vents de 330 km/h, ce typhon est le plus violent depuis le début de l’année ; il est accompagné de vagues de 4 à 6 mètres d haut, on craint de revivre la catastrophe de 2013 (6.000 victimes). Deux femmes sont déjà mortes dans un glissement de terrain, et 4 millions de personnes vivent dans des maisons construites en tôles sur le trajet du typhon.Dans le même temps, le cyclone Florence qui frappe les USA est rétrogradé au rang de tempête tropicale. (Source : JT A2).

Samedi 15 septembre, 20h15. Une partie de l’archipel des Philippines a été « littéralement emportée dans le typhon ». On dénombre déjà au moins une dizaine de victimes. Le typhon Mangkut a quitté Luçon, la plus grande des îles des Philippines, et se dirige actuellement vers Hong-Kong et Taïwan.

Aux USA, Florence, gigantesque tourbillon de 850 km de diamètre, provoque désormais des inondations. Le cyclone qui la veille se déplaçait à la vitesse de 9 km/h a encore ralenti. Sur place, la journaliste Agnès Vahramian annonce qu’il se déplace moins vite qu’un homme à pied, et ajoute parlant de Florence : « c’est dû selon les scientifiques américains au réchauffement climatique ».

En France, le climatologue Jean Jouzel explique : le nombre des cyclones ne devrait pas augmenter, mais leur violence si : "au niveau des vitesses maximales de vent qui pourront augmenter jusqu'à 10 %, et au niveau des quantités de précipitations qui accompagnent ces cyclones qui pourraient, elles, augmenter jusqu'à 20 %". Pour le sud de l’Europe et le pourtour de la Méditerranée ce sont surtout les épisodes cévenols ou méditerranéens qui sont à craindre dans les prochaines années. (Source: JT A2).

Dimanche 16 septembre, 5h. Les vents de Florence, qui étaient de 150 km/h lors de son arrivée sur les côtes vendredi matin, sont tomvés à 56 km/h. Ce chiffre est donné par le NHC le centre américain d'étude des ouragans, qui précise que « des inondations subites et des crues majeures de rivière allaient continuer à toucher une partie significative des Carolines ». Steve Goldstein, responsable à la NOAA (NB : l'agence nationale océanique et atmosphérique américaine) prévient : Florence « va provoquer des inondations catastrophiques sur des zones de Caroline du Nord et de Caroline du Sud pendant encore quelque temps », en raison notamment du caractère « lent, presque à l'arrêt » de la tempête. 800.000 personnes ont été privées de courant en Caroline du Nord. Le gouverneur de l'Etat, Roy Cooper, parle de "quantités monumentales de pluie".

Dimanche 16 septembre, 12h40. Selon La Croix « Le super typhon Mangkhut a semé dimanche le chaos à Hong Kong en faisant littéralement trembler ses gratte-ciel, après avoir frappé le nord des Philippines où il a fait au moins 49 morts. Cette tempête tropicale considérée comme la plus puissante au monde depuis le début de l'année, a ravagé des zones agricoles du nord de l'île de Luçon, la plus grande de l'archipel philippin, provoquant inondations et glissements de terrain. A Hong Kong, l'Observatoire météorologique avait émis l'alerte maximum en raison de vents enregistrés à 180 km/h sur une île au large, et de rafales à 242 km/h sur certains sommets. Si son œil est passé à une centaine de kilomètres au sud de l'ex-colonie britannique, le typhon a néanmoins semé le chaos dans la ville, pulvérisant des vitres, terrassant des arbres et faisant osciller les tours d'habitation. Une centaine de personnes ont été blessées, selon l'exécutif. Dans le nord des Philippines, les moyens de communication et l'électricité ont été coupés » (Source : https://www.la-croix.com/Monde/Le-typhon-Mangkhut-seme-chaos-Hong-Kong-49-morts-Philippines-2018-09-16-1300968885).

La confusion que fait le rédacteur de l’article entre tempête tropicale et typhon n’enlève rien à la violence du phénomène, qui a contraint plus de 100.000 habitants à fuir. Avec des rafales à plus de 330 km/h, Mangkut a dévasté les zones agricoles du nord de Luçon, la plus grande île de l'archipel philippine. A Baggao, dans le nord de l’île, le typhon a balayé des maisons, emporté des toits, arraché des lignes électrique et coupé des routes. 

Arrivée à Hong-Kong. Fort heureusement pour Hong-Kong, le typhon a perdu de son énergie en traversant les Philippines. L'Observatoire météorologique de Hong Kong a enregistré des vents de 180 km/h sur une île au large, avec des rafales à 242 km/h, bien moins que les 330 km/h qui ont frappé Luçon. Cependant, même affaibli, Mangkut reste aujourd’hui le typhon de plus grande ampleur enregistré sur Hong-Kong, avec des gratte-ciel tremblant sous l’effet du vent. Une journaliste rapporte des vagues de 14 mètres accompagnant le typhon. Beaucoup de rues et de tunnels sont complètement inondés, et la consigne a été donnée aux habitants de rester chez eux. Les vols de l’aéroport sont bien entendu supprimés, les ferries restent à l’abri et Hong-Kong se retrouve complètement isolée du continent, ses rues désertées. Les 42 casinos de Macao ont été fermés pour la première fois depuis leur création à l’approche du typhon, les autorités ne voulant pas risquer de se voir à nouveau reprocher comme en 2017 leur manque de préparation.

Passage en Chine. Mangkut devrait, encore un peu plus affaibli, terminer sa route en Chine méridionale lundi ou mardi. L'Observatoire météorologique de Hong-Kong exhorte depuis plusieurs jours la population chinoise à la plus grande prudence, parlant de "menace considérable" pour les côtes méridionales de la Chine. (Source : France info)

Florence mercredi 12 septembre 2018 à l'approche des côtes américaines (auteur NASA)

Global warming in action - Florence floods US east coast, Mangkut devastates Luzon and shakes Hong Kong

Saturday, September 15, 13h. Typhoon Mangkut is on the Philippines. With winds of 330 km / h, this typhoon is the most violent since the beginning of the year; It is accompanied by waves from 4 to 6 meters high, it is feared to relive the disaster of 2013 (6,000 victims). Two women have already died in a landslide, and 4 million people live in houses built of sheet metal on the typhoon. At the same time, hurricane Florence, which hits the US, is downgraded to a tropical storm. (Source: JT A2).

Saturday, September 15, 20:15. Part of the Philippine archipelago was "literally washed away in the typhoon". There are already at least a dozen victims. Typhoon Mangkut is currently heading to Hong Kong and Taiwan. In the USA, Florence, gigantic whirlpool 850 km in diameter, now causes floods. The hurricane that was moving at a speed of 9 km / h still slowed down. On the spot, the journalist Agnès Vahramian announces that it moves less quickly than a man on foot, and adds speaking about Florence: "it is due according to the American scientists to the global warming". In France, the climatologist Jean Jouzel explains: the number of cyclones should not increase, but their violence if: "at the level of the maximum speeds of wind that will be able to increase up to 10%, and at the level of the quantities of precipitations which accompany these cyclones that could increase by up to 20% ". For the south of Europe and around the Mediterranean it is mainly the Cevennes or Mediterranean episodes that are to be feared in the coming years. (Source: JT A2).

Sunday, September 16th, 12:40 pm. According to La Croix "The super Typhoon Mangkhut sowed Sunday chaos in Hong Kong by literally shaking his skyscrapers, after hitting the north of the Philippines where he made at least 49 dead. This tropical storm, considered the most powerful in the world since the beginning of the year, ravaged agricultural areas in northern Luzon, the largest in the Philippine archipelago, causing floods and landslides. In Hong Kong, the Meteorological Observatory had issued the maximum warning due to winds recorded at 180 km / h on an offshore island, and gusts to 242 km / h on some peaks. If its eye has passed a hundred kilometers south of the former British colony, the typhoon has nevertheless wreaked havoc in the city, spraying windows, knocking down trees and swinging high-rise buildings. A hundred people were injured, according to the executive. In the north of the Philippines, the means of communication and electricity have been cut off "(Source: https://www.la-croix.com/Monde/Le-typhon-Mangkhut-seme-chaos-Hong-Kong-49 -morts-Philippines-2018-09-16-1300968885). The journalist's confusion about the tropical storm and the typhoon does not detract from the violence of the phenomenon, which forced more than 100,000 people to flee. With gusts of more than 330 km / h, Mangkut devastated the agricultural areas of northern Luzon, the largest island in the Philippine archipelago. In Baggao, in the north of the island, the typhoon swept homes, washed away roofs, ripped power lines and cut roads. Arrival in Hong Kong. Fortunately for Hong Kong, the typhoon lost its energy crossing the Philippines. The Hong Kong Meteorological Observatory recorded winds of 180 km / h on an offshore island, with gusts at 242 km / h, far below the 330 km / h that hit Luzon. However, even weakened, Mangkut today remains the typhoon of greater magnitude recorded on Hong-Kong, with skyscrapers trembling under the effect of the wind. A reporter reports waves of 14 meters accompanying the typhoon. Many streets and tunnels are completely flooded, and residents have been instructed to stay at home. The flights from the airport are of course removed, the ferries remain safe and Hong Kong is completely isolated from the mainland, its deserted streets. The 42 casinos in Macau have been closed for the first time since their creation on the approach of the typhoon, the authorities not wanting to risk being reproached again as in 2017 their lack of preparation. Passage to China. Mangkut should, a little weaker, finish its route to southern China on Monday or Tuesday. The Hong Kong Meteorological Observatory has for several days urged the Chinese population to be very cautious, speaking of "considerable threat" to the southern shores of China. (Source: France info)

Photos : Florence vue de l'espace (auteur/author : Nasa) ; Florence mercredi 12 septembre 2018 à l'approche des côtes américaines (auteur/author : NASA) ; Florence samedi 15 septembre 2018 (auteur/author : NOAA).

Florence samedi 15 septembre 2018 (NOAA)