Gros plan sur l'observatoire, en hiver

Depuis 1982 et les premiers recueils de données, le sommet du Pic du Midi de Bigorre, n’avait jamais connu cent jours sans température négative. C’est chose faite depuis le samedi 22 septembre 2018. Il faut désormais remonter au 14 juin de cette année pour retrouver une température négative (-1,6 °C) à la station météo du Pic du Midi. On enregistre cette année des températures supérieures de 1,8°C par rapport aux années précédentes.

Interrogé au micro d’Antenne 2 sur l’avenir des températures sur ce sommet des Pyrénées d’ici la fin du siècle, le climatologue Jean Jouzel qui nous sert de base de référence prévoit une augmentation d’au moins un degré : « Nous sommes dans un contexte de réchauffement, dont nous attribuons la plus grande part aux activités humaines, je dirais de façon quasi certaine, et nous sommes surtout aussi certains que ce réchauffement va se poursuivre, qui dépend de nos activités, mais qu’on échappera pas à un réchauffement dans ces régions d’au moins 1°C à 1,2°C ». Réunis jeudi et vendredi derniers à Toulouse pour le deuxième colloque Climpy, le projet de recherche transfrontalier réunissant Météo-France, les services météorologiques espagnol et catalan et des organismes de recherche français, espagnols et andorrans, des chercheurs ont présenté des modèles conformes à ces prévisions concernant l’ensemble du climat pyrénéen, allant à l’horizon 2030 d’un gain de 1 °C à 2,7 °C par rapport à la période de référence (1961-1990) pour les températures maximales, et de 0,9 ºC à 2,2 ºC pour les températures minimales.

En 2100, les prévisions sont nettement plus pessimistes, allant pour certains modèlesde + 4,3 °C à + 7,1 °C pour les maximales et de + 3,6 °C à +6,0 °C pour les minimales. Nous reviendrons dans un prochain artcile sur les conséquences envisageables de ces modèles climatiques sur l'économie de la région.

Since 1982 and the first collections of data, the summit of the Pic du Midi of Bigorre, had never known a hundred days without negative temperature. This has been done since Saturday, September 22, 2018. We must now go back to June 14 of this year to find a negative temperature (-1.6 ° C) at the weather station Pic du Midi. This year, temperatures are 1.8 ° C higher than in previous years. Questioned at the microphone of Antenne 2 on the future of the temperatures on this summit of the Pyrenees by the end of the century, the climatologist Jean Jouzel which serves us as base of reference foresees an increase of at least one degree: "We are in a context of warming, of which we attribute the greatest part to human activities, I would say almost certainly, and we are especially certain that this warming will continue, which depends on our activities, but that we will not escape warming in these areas by at least 1 ° C to 1.2 ° C ". Meeting last Thursday and Friday in Toulouse for the second conference Climpy, the cross-border research project bringing together Météo-France, the Spanish and Catalan meteorological services and French, Spanish and Andorran research organizations, researchers presented models conforming to these forecasts for the entire Pyrenean climate, going to 2030 by a gain of 1 ° C to 2.7 ° C by
the reference period (1961-1990) for maximum temperatures, and 0.9ºC
at 2.2 ºC for minimum temperatures.
In 2100, the forecasts are much more pessimistic, going for certain models from + 4.3 ° C to + 7.1 ° C for the maximum and from + 3.6 ° C to +6.0 ° C for the minimum.

Photos : Gros plan sur l'observatoire, en hiver. On distingue les coupoles de l'observatoire, l'antenne de télévision, et la cabine du téléphérique. Pic_du_Midi_de_Bigorre_Observatory (auteur/author : Christophe Jacquet 16 mars 2006) ; Pic du Midi de Bigorre Face Nord vue du Pic du Monné (auteur/author : Nathan Hamblen, mars 2004).

Pic du Midi de Bigorre Face Nord vue du Pic du Monné ( auteur Nathan Hamblen, mars 2004)