Aurélien Barrau lors d'une conférence à l'IHÉS (Paris 24 décembre 2009, auteur:author A

Aurélien Barrau  sur C Politique samedi 22 septembre 2018 : « Les émissions de gaz à effet de serre qui sont responsables du réchauffement climatique - qui n’est plus aujourd’hui contestable - ont battu un record l’année qui vient de s’écouler. Un record mondial, et la France a été un des plus mauvais élèves de l’Europe. On ne montre pas vraiment l’exemple. En 2015 on s’est engagés dans un plan bas carbone, et dès l’année suivante nous ne l’avons pas respecté. On ne peut plus en rester aux effets de manche, aux effets d’annonce, quand on voit un crime de guerre c’est pas avec des couronnes de fleur, n’est-ce pas, qu’on tente de le solutionner. Donc là, il faut passer aux armes. Et les armes, ça va nécessairement s’accompagner d’une baisse de confort ».

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Aurélien Barrau, à 45 ans, est un astrophysicien spécialisé dans la physique des astroparticules , des trous noirs et en cosmologie. Basé à l'Université Grenoble-Alpes (LPSC), il est membre du Comité national de la recherche scientifique et détient également un doctorat en philosophie. Très engagé dans l'écologie, il a lancé un appel signé par plus de deux cent personnalités dans le journal Le Monde àprès la démission de Nicolas Hulot. Il est intervenu ce mois-ci au festival Climax de Bordeaux (conférence : "Quel nouveau contrat social avec le vivant ?").
____________________

Aurélien Barrau on C Politics Saturday, September 22, 2018: "The emissions of greenhouse gases that are responsible for global warming - that is no longer questionable - have beaten a record the year just passed. A world record, and France was one of the worst students in Europe. We do not really show the example. In 2015 we committed to a low-carbon plan, and the following year we did not respect it. We can no longer stick to the effects of the sleeve, to the effects of announcement, when we see a war crime is not with wreaths of flowers, is not it, that we try to solve it. So there, we must go to arms. And weapons, it will necessarily be accompanied by a decline in comfort. For those who do not know him yet, Aurélien Barrau, at 45, is an astrophysicist specialized in astroparticle physics, black holes and cosmology. Based at the Université Grenoble-Alpes (LPSC), he is a member of the National Committee for Scientific Research and also holds a doctorate in philosophy. Very committed to ecology, he launched an appeal signed by more than two hundred personalities in the newspaper Le Monde after the resignation of Nicolas Hulot. He spoke this month at the Climax festival in Bordeaux (conference: "What new social contract with the living?").

Photo : Aurélien Barrau lors d'une conférence à l'IHÉS (Paris 24 décembre 2009, auteur/author A.Barrau)