IMG_8520

IMG_8507

IMG_8517

Incontestablement, les Tours de la Défense "ont de la gueule". C'est ce que je me suis dit en passant devant hier après-midi. Symboles de l'architecture triomphante XXe siècle, ces tours, les plus hautes de France après la Tour Montparnasse, la Tour Incity et la Tour Majunga ne sont cependant que des châteaux de sable : elles sont construites en béton et en verre, comme la plupart de nos constructions modernes. Et le verre et le béton sont produits à partir du sable, et en particulier du sable de mer.

En passant devant ces tours, il faut avoir une pensée pour les écosystèmes côtiers entièrement détruits, pompés par les navires sabliers, et la vie détruite au profit des industriels du BTP. Certains se plaignent de l'érosion des littoraux liée au réchauffement climatique. Certes. 

Mais l'extraction massive des fonds sableux n'a pas arrangé les choses. Ces fonds servaient de protection, et ils ne sont pas remplacés du fait des barrages et des écluses mis en place sur les rivières : les sables de rivière ne parviennent plus aujourd'hui jusqu'à la mer. Bref, comme toujours, l'homme a joué sur le court terme et l'enrichissement immédiat. La Tour Total Coupole (190 mètres de haut) et ses voisines qui se dressent orgueilleusement sont là pour nous rappeler le principe de Lavoisier : "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". En transformant les sables côtiers en villes, l'homme n'a rien créé. Ce qu'il a cru gagner d'un côté, il l'a perdu de l'autre.

IMG_8519IMG_8516

 

Undeniably, the Defense Towers "have mouths". That's what I said to myself as I passed yesterday afternoon. Symbols of the triumphant 20th century architecture, these towers, the highest in France after the Montparnasse Tower, the Incity Tower and the Majunga Tower, are however only sandcastles: they are made of concrete and glass, like most of our modern constructions. And glass and concrete are produced from sand, especially sea sand. Passing these towers, we must have a thought for coastal ecosystems completely destroyed, pumped by hourglass vessels, and life destroyed for the benefit of the construction industry. Some complain about coastal erosion associated with global warming. Certainly. But the massive extraction of sandy bottoms did not help things. These funds were used for protection, and they are not replaced because of the dams and locks placed on the rivers: the river sands do not reach today to the sea. In short, as always, the man played on the short term and immediate enrichment. The Total Coupole Tower (190 meters high) and its proud neighbors are there to remind us of Lavoisier's principle: "nothing is lost, nothing is created, everything is transformed". By transforming coastal sands into cities, man created nothing. What he thought he gained on one side, he lost on the other.

IMG_8511

 

IMG_8512

Photos : Tours de la Défense (1 à 7), Paris, 28 février 2019. Auteur/author : Philippe Bensimon