Arctique VF

Aujourd'hui, c'est le 1er avril, mais les informations qui suivent ne sont pas une blague !

L'Arctique fond aujourd'hui à une allure catastrophique, avec des températures positives une partie de l'année. Cette fonte joue à plusieurs niveaux : 

- elle est responsable de 60 % de la hausse du niveau des mers (il s'agit là essentiellement de la fonte des inlandsis, et notamment des glaciers qui couvrent le Groenland). Cette hausse contraint à terme à l'exode les habitants des îles basses du Pacifique, les habitants du Bengladesh, et toutes les populations dont l'habitat proche de la mer est à basse altitude.

- elle remplace des zone blanches à forte albedo (pouvoir réfléchissant) par des zones sombres qui absorbent l'énergie solaire (eaux sombres lorsque disparaît la banquise, terre lorsque les glaciers terrestres disparaissent). Ces zones sombres contribuent un peu plus au réchauffement climatique. C'est l'une des boucles de rétroaction positive, ces "cercle vicieux" qui font qu'aujourd'hui peu de personnes croient encore en la possibilité de stopper le réchauffement climatique.

- elle déverse de grandes quantités d'eau douce dans l'océan Arctique et modifie de ce fait sa salinité et donc sa densité, avec des modifications dans la circulation thermohaline, moteur du circuit de "retour" en profondeur du Gulf Stream. Les courants abyssaux engendrés par la circulation thermohaline brassent les eaux profondes et contribuent à leur renouvellement.  

- elle affecte les écosystèmes (disparition des ours polaires), etc.

Arctique EN

Today is April Fool's Day, but the following informations are not a joke.

The Arctic melts today at a catastrophic pace, with positive temperatures part of the year. This font plays on several levels:

- it is responsible for 60% of the rise in sea level (this is essentially the melting of ice sheets, including glaciers that cover Greenland). This increase ultimately forces the exodus of the inhabitants of the lower islands of the Pacific, the inhabitants of Bangladesh, and all populations whose habitat near the sea is at low altitude.

- it replaces white zones with strong albedo (reflecting power) by dark zones that absorb solar energy (dark waters when the ice disappears, land when the terrestrial glaciers disappear). These dark areas contribute a little more to global warming. This is one of the positive feedback loops, these "vicious circle" that today few people still believe in the possibility of stopping global warming.

- it discharges large quantities of fresh water into the Arctic Ocean and thus modifies its salinity and thus its density, with modifications in the thermohaline circulation, driving the "return" circuit at depth of the Gulf Stream. The abyssal currents generated by the thermohaline circulation mix the deep waters and contribute to their renewal.

- ecosystems are affected (disappearance of polar bears), etc.

Photos : Les visuels en français et en anglais nous sont proposés par la Plate-forme Océan & Climat ; Visuals in French and English are offered by Ocean & Climate Platform.