Greta_Thunberg,_27_August_2018 (auteur:author Anders Hellberg)

Greta Thunberg a été invitée demain mardi 23 juillet par les 162 députés membres du collectif transpartisan pour le climat "Accélérons", pour une réunion ouverte aux autres parlementaires ce mardi 23 juillet. Elle assistera aussi à la séance des questions au gouvernement, depuis la tribune d'honneur.

Il y a peu de gens qui ont fait autant que Greta Thunberg en aussi peu de temps pour changer le comportement des gens et des Etats – d'où les multiples récompenses prestigieuses attribués à la jeune femme de 16 ans par les ONG : Amnesty international lui décerne le titre d' »Ambassadeur de la conscience », elle est reçue par le Pape, proposée pour le Prix Nobel de la paix, nommée docteur honoris causa de l'université de Mons, lauréate du prix Liberté de la Région Normandie qu'elle a reçu ce dimanche 21 juillet à Caen en présence de vétérans du Débarquement de Normandie de 1944 (et dont elle a aussitôt rétrocédé les 25.000 euros à des ONG). etc.

Mini-tempête dans le Landernau politique

Au moins cinq députés ont déjà fait savoir publiquement qu'ils ne viendront pas écouter ce que la jeune femme a à leur dire, au motif qu'elle est trop jeune, pas assez scientifique ou « sous emprise » (sans préciser de qui ou de quoi. Reproche extraordinaire venant d'une députée encartée et recevant des consignes de vote). 

Comme si cela ne suffisait pas, certains, se sentant protégés par leur immunité parlementaire, se sont lâchés sur tweeter et ont abandonné toute forme de retenue, allant jusqu'à insulter la jeune Suédoise : « prophétesse en culotte courte », « Prix Nobel de la Peur », « Gourou apocalyptique », etc.

Refuser d'écouter, c'est une façon indigne de jouer la politique de l'autruche et de se mettre la tête dans le sable. Bien sûr, il n'est pas agréable de s'entendre dire par une jeune femme qui pourrait être votre fille : « Notre biosphère est sacrifiée pour que les riches des pays comme le mien puissent vivre dans le luxe. Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient pour le luxe du plus petit nombre. Et si les solutions au sein du système sont impossibles à trouver, nous devrions peut-être changer le système lui-même. » (Greta Thunberg, 14 décembre 2018, Cop 24).

Peut-être que si on avait depuis quarante ans renvoyé aux oubliettes les députés qui refusent d'entendre la vérité lorsqu'elle dérange leurs certitudes et leurs convictions (« la vérité ne peut pas sortir de la bouche d'une enfant », par exemple) nous n'en serions pas là. Si ces mêmes cinq députés qui boycottent Greta Thunberg faisaient en France le même travail qu'elle fait dans le monde, et avec la même ardeur, la lutte contre le réchauffement climatique irait aussi beaucoup plus vite. 

On ne peut même pas dire que ces députés n'ont rien à apprendre d'une « jeunette ». L'un d'eux, membre d'un nombre impressionnant de commissions et conseils divers, est à ce point coupé de la réalité du pays et des Français qu'il représente qu'en pleine crise des Gilets Jaunes, il estime le prix du gazole à la pompe à 1,10 euros (Interview du Quotidien, cf article du Dauphiné Libéré : « pour un député du Vaucluse, le prix du gazoil à la pompe est de 1,10 euros » (https://www.ledauphine.com/vaucluse/2018/11/28/gilets-jaunes-les-crs-ont-demande-l-ouverture-d-un-passage-vers-l-echangeur-orange-sud). Ca donne une bonne idée du niveau d'information de certains députés.

Pourtant, malgré son ignorance des prix des carburants, cet « expert » qui refuse d'écouter Greta Thunberg est présenté comme « spécialisé dans la transition énergétique au sein de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, comme coprésident du groupe d'études Énergies, à partir de décembre 2012 et en qualité de membre titulaire du Conseil national de la transition écologique depuis septembre 2013. Il dirige avec le député Daniel Fasquelle « L'autre débat sur la transition énergétique », contre-propositions de l'UMP au projet de loi sur la transition énergétique du gouvernement, puis est l'orateur de l'UMP lors du débat de ce texte à l'Assemblée et vice-président de la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi. En juin 2016, il appelle la Droite, et les candidats aux primaires, à se doter d'une véritable stratégie énergétique" (Source : wikipédia).

Inquiétant.

Philippe Bensimon

______________________

Greta Thunberg was invited tomorrow, Tuesday, July 23 by the 162 members of the transpartisan climate group "Accélérons", for a meeting open to other parliamentarians on Tuesday, July 23. She will also attend the government's questions from the tribune of honor.
The 16-year-old received Sunday, July 21 Liberty Award 2019 in Caen in the presence of veterans of the Normandy Landings of 1944.

There are few people who have done as much as Geta Thunberg in such a short time to change the behavior of people and states - hence the many prestigious awards attributed to it by NGOs (Amnesty International awards him the title of "Ambassador of conscience", she is received by the Pope, nominated for the Nobel Peace Prize, doctor honoris causa of the University of Mons, winner of the Normandy Region Freedom Award, etc.).

At least five MPs have already made it known publicly that they will not come to listen to what the young woman has to say, on the grounds that she is too young, not scientific enough or "under control" (without specifying who or what What an extraordinary reproach from a member of parliament who is in the mail and receiving voting instructions).

As if that were not enough, some, feeling protected by their parliamentary immunity, dropped on tweets and gave up any form of restraint, going so far as to insult the young Swede: "prophetess in short pants", "Nobel Prize of Fear, "" Apocalyptic Guru, "etc.

To refuse to listen is an unbecoming way of playing the politics of the ostrich and putting your head in the sand. Of course, it is not pleasant to be told by a young woman who could be your daughter: "Our biosphere is sacrificed so that the rich of countries like mine can live in luxury. It is the sufferings of the many who pay for the luxury of the fewest. And if solutions within the system are impossible to find, perhaps we should change the system itself. (Greta Thunberg, 14 December 2018, Cop 24).

Perhaps if we had for forty years sent to oblivion the deputies who refuse to hear the truth when it disturbs their certainties and convictions ("the truth can not come out of the mouth of a child", for example ) we would not be here.

We can not even say that these members have nothing to learn from a "young girl". One of them, a member of an impressive number of commissions and various councils, is so cut off from the reality of the country and the French that he represents that in the midst of the crisis of the Yellow Vests, he estimates the price of the diesel at the pump at 1.10 euros - Interview du Quotidien, see Dauphine Libéré article: "for a deputy from Vaucluse, the price of diesel at the pump is 1.10 euros" (https: //www.ledauphine. com / vaucluse / 2018/11/28 / yellow vests-les-crs-have application, the opening-and-a-way-to-the-exchanger-orange-south). It gives a good idea of ​​the level of information of some members.

However, despite his ignorance of fuel prices, this "expert" who refuses to listen to Greta Thunberg is nevertheless presented as "specialized in the energy transition in the Committee on Sustainable Development and Regional Planning, as co-chair of Energies, from December 2012 and as a permanent member of the National Council for the Ecological Transition since September 2013. He leads with the deputy Daniel Fasquelle "The other debate on the energy transition", counter-proposals of the UMP to the bill on the energy transition of the government, then is the speaker of the UMP during the debate of this text in the Assembly and vice-chair of the special committee to examine the bill. In June 2016, he calls on the Right, and the candidates in the primaries, to have a real energy strategy "(Source: wikipedia).

Worrying.

Philippe Bensimon

Photo : Greta_Thunberg,_27_August_2018 (auteur/author Anders Hellberg).