29 juillet 2019, jour du dépassement mondial

Le "Jour du dépassement", c'est le jour de l'année où l'humanité a épuisé l'ensemble des richesses que peut produire la terre en une année. Si tous sur la planète nous avions un mode de vie durable, le jour du dépassement serait le 31 décembre. Nous en sommes bien loin, et ce jour du dépassement avance d'année en année.

 

Définition : "Le jour du dépassement, ou jour du dépassement de la Terre (en anglais : Earth Overshoot Day ou EOD) correspond à la date de l’année, calculée par l'ONG américaine Global Footprint Network, à partir de laquelle l’humanité est supposée avoir consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an. Passée cette date, l’humanité puiserait donc de manière irréversible dans les réserves non renouvelables (à échelle de temps humaine) de la Terre" (source : Wikipédia). Selon WWF, les calculs sont faits à partir de trois millions de données statistiques issues de deux cent pays. L'ONG américaine Global Footprint Network créée en 2003 par Mathis Wackernagel, PhD, et Susan Burns à Oaklands en Californie possède également des bureaux à Bruxelles et à Genève.

Concrètement, le Jour du dépassement est le rapport entre la biocapacité ou capacité de production biologique de la planète et l’empreinte écologique de l'humanité, le tout multiplié par 365.

La première mesure a été effectuée en 1971, et la date tombait alors le 24 décembre. Nous étions alors presque dans les clous. Aujourd'hui nous en sommes bien loin. Si nous voulions subvenir à la consommation en ressources renouvelables de l'humanité sur une année nous aurions beoin en 2019 d'1,75 planète Terre. Et au train où nous allons, le besoin théorique de deux planètes consommées par an sera atteint avant 2050.

La vidéo ci-dessus montre que certains pays sont plus raisonnables que d'autres en matière de mode de vie durable : l'Equateur par exemple, où l'Inde (0,7 planète consommée annuellement). A l'autre bout de l'échelle, certains pays consomment énormément de ressources par habitant : Mongolie, USA, etc. La France fait partie des mauvais élèves : cette année le "jour du dépassement " serait tombé le 14 mai si toute la planète vivait comme les Français. Celà dit, l'an dernier cette date tombait le 4 mai... D'énormes progrès restent à faire mais c'est encourageant par rapport au Quatar (jour du dépassement : 22 février) ou aux USA : si nous consommions tous comme un Américain, il nous faudrait cette année cinq planètes théoriques pour faire face à nos besoins.

Pour WWF, une des solutions pour reculer le "jour du dépassement" consiste à taxer lourdement le transport aérien, à limiter le transport maritime (les accords avec le Mercosur ne sont pas une bonne chose) et à préférer de façon systématique le rail à la route. Cela permettrait de faire reculer de trois mois le jour du dépassement (le transport est le plus gros émetteur de gaz à effet de serre). Ne manger de la viande ou du poisson qu'un jour sur deux suffirait à gagner quinze jours, et diviser par deux notre gaspillage alimentaire nous ferait encore gagner 10 autres jours.

WWF publie en ce moment les recettes du chef étoilé Florent Layden (l'Auberge du Vert Mont à Boeschepe, et du Bloempot et du Bierbuik-Bloemeke à Lille). Florent Layden est connu pour sa cuisine locavore et engagée : https://www.wwf.fr/recettes-durables

________________

The "Earth Overshoot Day" is the day of the year when mankind has exhausted all the riches that the earth can produce in one year. If all on the planet we had a sustainable way of life, the "day of overcoming" would be December 31st. We are far away, and this "day of overtaking" advances from year to year.

Global Footprint Network Capture d’écran 2019-07-31 à 19

Definition: "The Earth Overshoot Day (EOD), is the date of the year, calculated by the American NGO Global Footprint Network, from which the humanity is supposed to have consumed all the resources that the planet is able to regenerate in one year.After this date, humanity would thus irreversibly draw on the non-renewable reserves (on a human time scale) of the Earth. source: Wikipedia). According to WWF, calculations are based on three million statistical data from two hundred countries. Concretely, it is about the relationship between the biocapacity or capacity of biological production of the planet and the ecological footprint of the humanity, all multiplied by 365. The first measure was made in 1971, and the date was December 24th. We were then almost in the nails. Today we are far away. If we wanted to support the consumption of renewable resources of humanity in one year we would need in 2019 1.75 planet Earth. And at the rate we are going, the theoretical need for two planets consumed per year will be reached before 2050. The video above shows that some countries are more reasonable than others in terms of sustainable lifestyle: Ecuador for example, where India (0.7 planet consumed annually). At the other end of the scale, some countries consume a lot of resources per capita: Mongolia, USA, etc. France is one of the bad students: this year the "day of overtaking" would have fallen on May 14th if the whole planet was living like the French. That said, last year this date fell on May 4 ... Huge progress remains to be made but it is encouraging compared to the Qatar (day of overtaking: February 22) or the USA: if we all consume as a American, we would need five theoretical planets this year to meet our needs. For WWF, one of the solutions to move back the "day of overtaking" is to heavily tax air transport, to limit shipping (the agreements with Mercosur are not a good thing) and to systematically prefer the rail to the road. This would reduce by three months the day of the overrun (transportation is the largest emitter of greenhouse gases). Eating meat or fish every other day would be enough to earn a fortnight, and dividing our food waste by two would make us earn another 10 days.

WWF is currently publishing the recipes of Michelin-starred chef Florent Layden (Auberge du Vert Mont in Boeschepe, and Bloempot and Bierbuik-Bloemeke in Lille). Florent Layden is known for his local and committed cuisine: https://www.wwf.fr/recettes-durables

Vidéo : https://www.facebook.com/brutnatureFR/videos/1376705435802175/?v=1376705435802175. Ajoutée par Brut sur Youtube le 29 juillet 2019.