Canal de Corinthe 22 décembre 2019

21 décembre, soirée chez Vassili à Athènes flouté

Croisière d'entraînement en Grèce, Athènes, lundi 21 décembre 2019. J'avais prévu de relier Lyon à Athènes, d'abord par un Flixbus jusqu'à Milan Lampugnano, puis par deux cars de la compagnie bulgare Union-Ivkoni (Milan-Sofia, puis Sofia-Athènes, arrivée prévue vers 6h à Athènes le samedi matin). Arrivé à Milan, j'ai découvert que le Milan-Sofia avait cinq heures de retard - comme tous les cars de la compagnie bulgare Union-Ivkoni qui tous ont d'énormes retard, c'est une compagnie à éviter. Plus moyen d'attraper ma correspondance et d'arriver le samedi à Athènes. J'ai donc fini mon trajet en avion, avec Wizz - autre compagnie à éviter, je vous dirai pourquoi une autre fois. Je suis arrivé au Pier K3 de la marina d'Alimos Kalamaki à 11 h, pile à l'heure de mon rendez-vous avec le loueur. Les premiers équipiers sont arrivés pendant que je remplissais avec lui les papiers dans le cockpit du bateau. L'après-midi s'est vite passée ; j'ai réussi à retrouver le supermarché qui nous avait livré sur le quai lors d'une précédente croisière, à faire pratiquement tout le safety brief, et la soirée s'est terminée chez Vassiliu, une taverna recommandée par notre loueur pour la qualité de sa cuisine traditionnelle grecque. Il se trouve que j'avais déjà dîné en décembre 2018 dans cette taverna située à quelques minutes de la marina. Le patron est chaleureux, et se souvenait encore de moi comme de de l'extraterrestre qui vient naviguer chaque année en Grèce à Noël. Accueillant et arrangeant, il offre un digestif à l'ensemble de l'équipage. Le départ était initialement prévu à 22h, mais nous allons prendre le temps d'apprécier la soirée. La météo globale de la croisière est bonne, à l'exception des trois jours à venir dans le secteur Mer Ionienne / Golfe de Patras où sont prévus 30 kt de vent venant du NW, exactement là où nous voulons aller. Après concertation, nous décidons de passer ces trois jours à visiter le Golfe de Corinthe, et de supprimer les étapes prévues à Parga, Mourtos et Corfou, Cela nous permettra de naviguer de façon plus paisible, et d'arriver malgré tout à Preveza le samedi 28 décembre pour effectuer le changement d'équipage.

Carte de visite Vassiliu à Athènes 211219

A minuit, nous sommes de retour au bateau. J'affiche la composition des équipes de quart, et nous entamons les manœuvres de départ. J'explique à l'équipage, dont une partie n'a jamais navigué et dont l'autre - à l'exception d'Emma - n'a pas l'habitude de la Méditerranée, le fonctionnement des pendilles. Je ressors pour l'occasion mon cahier à petits carreaux et fais un schéma des manœuvres. A 1h43 nous naviguons au près serré, sous GV 1 ris et génois. Nous avons une vingtaine de nœuds de vent d'ouest, et des vagues allant de quarante à quatre-vingt centimètres. Durant la nuit, le vent forcira jusqu'à 26 kt tandis que nous contournons par le sud la grande île de Salamine. A 7h, nous avons rentré la grand-voile et le génois ; nous naviguons au moteur, contre le vent et les vagues, à deux nœuds.

Isthmia, préparation de l'accostage 221219

Deux heures plus tard nous sommes à Isthmia, l'entrée du canal de Corinthe côté Golfe Saronique. Des travaux occupent le centre et le côté nord du quai, un bateau le pêche une partie du côté Sud. Nous choisissons de nous garer juste devant lui. Ce sera la première manœuvre d'accostage réalisée par l'équipage. Le vent qui écarte le bateau du quai ne facilite pas la manœuvre, et notre apprenti-barreur s'y reprend à plusieurs reprises avant que nous puissions débarquer, sous les yeux des pêcheurs à la ligne installés sur le quai. 

Le bateau est grand, et les tarifs ont du sérieusement augmenter en un an : j'ai payé ce jour-là 304 euros pour le passage - je payerai le même prix au retour deux semaines plus tard. A 10h, la capitainerie d'Isthmia a interrompu la circulation sur le pont qui barre l'entrée du canal, a immergé le pont, et nous donne le feu vert à la VHF pour franchir le canal. Nous envoyons chercher deux de nos équipiers qui ont décidé d'utiliser les sanitaires de la capitainerie, tandis que les employés de celle s'impatientent en nous voyant toujours à quai. Trois quart d'heures plus tard, nous sortons de l'autre côté du canal, à Posidhonia, dans la partie E du golfe de Corinthe.

Canal de Corinthe 221219

Canal de Corinthe 221219 flouté

Dans le canal de Corinthe 4 221219

Dans le canal de Corinthe, 221219

Spectateurs dans le canal de Corinthe 221219

Le pont routier qui barre la sortie du canal de Corinthe 221219

 

A 11h30 nous sommes amarrés au petit port de plaisance et de pêche de Corinthe. L'entrée est toujours aussi amusante, rase-cailloux obligatoire le long du môle. Une place est disponible en bout de ponton. Nous y resterons trois heures, en profitant pour aller acheter à Corinthe du pain frais, de la paille de fer et du savon pour éviter les produits vaisselle trop toxiques pour l'environnement.

En route vers Porto Germano, peu après Ak Melangavi, 221219

A 1430 nous quittons Corinthe, en direction d'Ak Melangavi puis de Porto Germeno. C'est un tout petit port, doté d'un fort du IVe siècle avant JC, "dont les murs antiques sont impressionnants, avec deux tours toujours debout" (Rod Heikell). Je ne le connais pas encore et je me fais une joie de le découvrir. Le vent est un peu tombé. Nous avons encore 16 kt de vent d'ouest, Nous naviguons à 7 noeuds, au grand largue bâbord amures. A 16h45 nous passons à l'W d'Ak Melangavi le cap qui ferme au nord la baie de Corinthe, peu après avoir essuyé un grain. Nous avons réduit la GV à deux ris (sur trois), en conservant un peu de moteur et le génois, et nous sommes encore à 5 noeuds. 

A 17h50, nous passions au nord des îles Diaskalio. Le vent d'ouest est retombé à 17 kt, nous avons coupé le moteur et nous naviguons toutes voiles dehors à 8 noeuds, portés par la mer.

A 20h, le bateau est amarré à Porto Germeno. L'unique place disponible pour un bateau de notre taille est heureusement disponible. C'est un mouchoir de poche situé à l'extrémité du musoir ! J'y gare moi-même le bateau, jugeant l'exercice un peu compliqué pour nos équipiers. La petite station, paraît-il un peu fréquentée en été, semble déserte.

Dîner à bord à Porto Germano flouté 221219

Training cruise in Greece, Athens, Monday December 21, 2019. I had planned to connect Lyon to Athens, first by a Flixbus to Milan Lampugnano, then by two coaches of the Bulgarian company Union-Ivkoni (Milan- Sofia, then Sofia-Athens, arrival scheduled around 6 a.m. in Athens on Saturday morning). When I arrived in Milan, I discovered that Milan-Sofia was five hours late - like all the buses of the Bulgarian company Union-Ivkoni, which are all very late, it is a company to avoid. No way to catch my correspondence and arrive on Saturday in Athens. So I ended my plane trip with Wizz - another company to avoid, I'll tell you why another time. I arrived at Pier K3 at the marina of Alimos Kalamaki at 11 a.m. on time for my appointment with the rental company. The first crew members arrived while I was filling out the papers with him in the boat's cockpit. The afternoon passed quickly; I managed to find the supermarket that had delivered us on the quay during a previous cruise, to do almost all the safety brief, and the evening ended at Vassiliu, a taverna recommended by our rental company for the quality of its traditional Greek cuisine. It turns out that I had already had dinner in December 2018 in this taverna located a few minutes from the marina. The boss is warm, and still remembered me as the extraterrestrial who comes to sail every year in Greece at Christmas. Welcoming and accommodating, it offers a digestive to the entire crew. The departure was initially scheduled at 10 p.m., but we will take the time to enjoy the evening. The overall weather for the cruise is good, with the exception of the next three days in the Ionian Sea / Gulf of Patras sector where 30 kt of wind is forecast to come from the NW, exactly where we want to go. After consultation, we decide to spend these three days visiting the Gulf of Corinth, and to remove the stages planned in Parga, Mourtos and Corfu, This will allow us to navigate in a more peaceful way, and nevertheless arrive in Preveza on Saturday December 28 to change crew.
At midnight, we are back on the boat. I display the composition of the shift teams, and we begin the starting maneuvers. I explain to the crew, one part of which has never sailed and the other of which - with the exception of Emma - not used to the Mediterranean, how the pendulum works. I take out my notebook with small tiles for the occasion and make a diagram of the maneuvers. At 1h43 we sail close close, under GV 1 reefs and genoa. We have about twenty knots of west wind, and waves ranging from forty to eighty centimeters. During the night, the wind will force up to 26 kt while we bypass the large island of Salamis from the south. At 7 am, we returned the mainsail and the genoa; we sail with the engine, against the wind and the waves, at two knots.
Two hours later we are in Isthmia, the entrance to the Corinth Canal on the Saronic Gulf side. Works occupy the center and the north side of the quay, a boat catches part of the south side. We choose to park right in front of him. This will be the first docking maneuver carried out by the crew. The wind which pushes the boat away from the quay does not facilitate the maneuver, and our coxswain takes it over several times before we can disembark, under the eyes of the anglers installed on the quay.
The boat is large, and the prices have increased significantly in one year: I paid 304 euros for the passage that day - I will pay the same price on the return two weeks later. At 10am, the harbor master's office of Isthmia stopped traffic on the bridge which bars the entrance to the canal, immersed the bridge, and gave us the green light to the VHF to cross the canal. We send for two of our team members who have decided to use the sanitary facilities of the harbor master's office, while the employees of that team are impatient when they see us always at the quay. Three quarters of an hour later, we leave on the other side of the canal, at Posidhonia, in part E of the Gulf of Corinth.
At 11:30 am we are moored at the small marina and fishing port of Corinth. The entrance is always as fun, shaving stones compulsory along the pier. A place is available at the end of the pontoon. We will stay there for three hours, taking the opportunity to go and buy fresh bread, iron wool and soap in Corinth to avoid dishwashing products which are too toxic for the environment.

At 1430 we leave Corinth, in the direction of Ak Melangavi then Porto Germeno. It is a very small port, endowed with a fort of the 4th century BC, "whose ancient walls are impressive, with two towers still standing" (Rod Heikell). I do not know it yet and I am happy to discover it. The wind has dropped a little. We still have 16 kt from the west wind, We are sailing at 7 knots, with the large tack on the port tack. At 4.45 p.m. we pass the Cape of Ak Melangavi, which closes the bay of Corinth to the north, shortly after having wiped a grain. We have reduced the GV to two reefs (out of three), keeping a little engine and the genoa, and we are still at 5 knots. At 5:50 pm, we passed north of the Diaskalio Islands. The west wind dropped to 17 kt, we cut the engine and we are sailing all sails out at 8 knots, carried by the sea. At 8 p.m., the boat is moored in Porto Germeno. Fortunately, the only place available for a boat of our size is available. It is a pocket handkerchief located at the end of the head! I park the boat there myself, considering the exercise a bit complicated for our teammates. The small station, it seems a little crowded in summer, seems deserted.

Vidéo : Passage du canal de Corinthe, 22 décembre 2019. Photos : Dîner pour l'équipage à la Taverna Vassiliu à Athènes, 21 décembre 2019. Cartes de visite de la Taverna Vassiliu, 21 décembre 2019. Arrivée à Isthmia, 22 décembre 2019 ; Dans le canal de Corinthe, 22 décembre 2019 (1 à 3) ; Ponts au dessus du Canal de Corinthe, 22 décembre 2019 ; Canal de Corinthe, les spectateurs sur le pont regardent notre bateau passer, 22 décembre 2019 ; Canal de Corinthe, la sortie Posidhonia, 22 décembre 2019 ; Peu après Ak Melangavi, 22 décembre 2019 ; Dîner à bord du Sun Odyssey Quint II, Porto Germano, 22 décembre 2019. Auteur/author : Philippe Bensimon.