Passage sous le pont entre Rion et Anti Rion, 25 décembre 2019

Lever du soleil sur la baie de Navpaktos, 25 décembre 2019

Mercredi 25 décembre 2019. Premier levé, j'assiste au lever du soleil sur la baie de Navpaktos. Le BMS de la veille n'a pas été suivi d'effets, et nous avons passé une nuit tranquille au mouillage. En me réveillant, j'ai consulté l'anchor watch mis en place la veille au moment du mouillage : non seulement l'ancre n'a pas dérapé, mais le bateau n'a quasiment pas évité durant la nuit. Totale stabilité.

Navpaktos au lever du soleil 25 décembre 2019

Départ de Navpaktos, 25 décembre 2019

A 10h30 nous prenons le départ. Comme hier, Emma est au guindeau et moi à la barre. Par précaution, nous partons avec deux ris sur trois dans la grand-voile. La mer est ridée, nous avons un vent de N de 8 noeuds, qui très rapidement va tourner à l'ouest au fur et à mesure que nous nous rapprochons du goulet entre Rion et Anti-Rion. Au cap 260°, nous sommes au début dans l'obligation de mettre le moteur, puis nous réussissons à tirer des bords avec une vitesse de 3 kt. 

Le pont entre Rion et Andi-Rion, 25 décembre 2019

Le pont entre Rion et Anti-Rion, 25 décembre 2019 (2)

A 11h30 nous sommes à un mille du pont. Le vent s'est levé (W 26 kt). Nous filons à 4 kt, avec notre grand-voile à 2 ris et le génois à moitié sorti. Notre génois est en fait plus un grand foc qu'un génois, ce qui est l'idéal à mon sens quand on a un seul enrouleur de voile d'avant. Cela permet de l'utiliser plus longtemps complètement déroulé - sachant que dès qu'on commence à enrouler une voile, elle perd une part importante de son efficacité. J'appelle à la VHF la capitainerie de Rion (Riom Traffic) qui me donne l'autorisation d'emprunter le passage nord sous le pont, en me donnant le nombre de piliers à laisser à ma droite, et aussi celui à laisser à ma gauche ("one right, three left"). A 12h, nous passons sous le pont, cap au 260° avec l'appui du moteur (nous sommes pratiquement vent debout). Nous avons pris l'équivalent de trois ris dans le génois. Nous avons un grand ciel bleu et un vent variable qui oscille entre 15 et 25 kt.

Le fort vénitien d'Anti-Rion 25 décembre 2019

A 14h, nous enlèverons 10° au pilote automatique, pour éviter une bande de terre protégée en théorie par une cardinale S. Celle-ci semble avoir disparu, remplacée par un casier de pêcheur. Les prévisions météo de la NOAA sont parfaites. Depuis samedi dernier elles indiquaient une baisse des vents à l'ouest du golfe de Corinthe à compter du mercredi midi ; à 16h10 nous avons un vent de nord-ouest de 7 kt. Les vagues sont tombées à 10 cm. Nous avons sorti complètement le génois, et cous avançons à 3,9 noeuds en direction de l'entrée du long chenal (2 M environ) qui mène à Missalonghi. Missalonghi est un port que je ne connais pas encore. Il n'y a pas de fond près de la côte ; nous avançons en surveillant le sondeur en cherchant l'entrée du chenal. Une embarcation nous fait signe de trouver plus au large les bouées d'accès à celui-ci. Nous emprunterons le chenal peu après le coucher du soleil, alors que la lumière baisse doucement.

Le chenal d'accès à Missalonghi, 25 décembre 2019 (4)

Le chenal d'accès à Missalonghi, 25 décembre 2019

Le chenal d'accès à Missalonghi, 25 décembre 2019 (2)

Le passage du chenal confirme ce que dit le guide Imray sur Missalonghi, où est mort le poète Byron : les marais salants et les maisons de pêcheur sur pilotis ont un petit côté "Asie du Sud-est". 

A 18h30, après avoir hésité à prendre une place le long d'un ponton désert sans accès à la rive, nous finissons cul à quai sur pendilles devant la capitainerie du port. Un employé nous attend sur le quai et nous demande 54 euros pour la nuit, nous offrant l'utilisation des toilettes et des douches de la capitainerie avec une carte magnétique. Nous déclinons la carte magnétique : nous avons prévu de partir à 7h le lendemain, trop tôt pour pouvoir la lui rendre. Le quai comprend quelques beaux voiliers de voyage. La pauvre épave de l'Hermès, qui a du être un beau bateau en bois avec une belle timonerie est à sec, sur ber. La village est malheureusement un peu loin, et nous nous contenterons de quelques pas sur la quai pour nous dégourdir les jambes avant le dîner.

Le chenal d'accès à Missalonghi, 25 décembre 2019 (3)

Arrivée à Missalonghi, 25 décembre 2019

Wednesday December 25, 2019. First survey, I attend the sunrise over Navpaktos bay. The previous day's BMS was not followed up, and we spent a quiet night at anchor. When I woke up, I consulted the anchor watch set up the day before at the time of anchoring: not only did the anchor not slip, but the boat hardly avoided during the night. Total stability.
At 10:30 am we start. Like yesterday, Emma is at the windlass and I at the helm. As a precaution, we leave with two reefs out of three in the mainsail. The sea is wrinkled, we have an N wind of 8 knots, which very quickly will turn to the west as we get closer to the bottleneck between Rion and Anti-Rion. At heading 260 °, we are at the beginning in the obligation to put the engine, then manage to pull edges with a speed of 3 kt.
At 11:30 am we are a mile from the bridge. The wind picked up (W 26 kt). We are going at 4 kt, with our 2 reefs in the mainsail and the genoa half out. Our genoa is actually more of a big jib than a genoa, which is ideal in my opinion when you have only one head sail furler. This allows it to be used for a longer time fully unrolled - knowing that as soon as you start rolling up a sail, it loses a significant part of its effectiveness. I call on the VHF the harbor master's office of Rion (Riom Traffic) which gives me permission to use the north passage under the bridge, giving me the number of pillars to leave on my right, also on my left ("one right, three left "). At 12 noon, we pass under the bridge, heading to 260 ° with the support of the engine (we are practically upwind). We took the equivalent of three reefs in the genoa. We have a big blue sky and a variable wind which oscillates between 15 and 25 kt.
At 2 p.m., we will remove 10 ° from the autopilot, to avoid a strip of land protected in theory by a cardinal S. This seems to have disappeared, replaced by a fisherman's trap. The NOAA weather forecast is perfect. Since last Saturday they indicated a decrease in winds west of the Gulf of Corinth from Wednesday noon; at 4:10 pm we have a northwest wind of 7 kt. The waves fell to 10 cm. We have completely removed the genoa, and we are going at 3.9 knots towards the entrance to the long channel (about 2 M) which leads to Missalonghi. Missalonghi is a port I don't know yet. There is no bottom near the coast; we move forward by monitoring the sounder looking for the entrance to the channel. A boat beckons us to find the access buoys further offshore. We will take the channel shortly after sunset, as the light slowly dims.
The passage of the channel confirms what the Imray guide says about Missalonghi, where the poet Byron died: the salt marshes and the fisherman's houses on stilts have a little "Southeast Asia" side.
At 6.30 p.m., after having hesitated to keep a place along a pontoon without access to the shore, we end up on mooring lines front of the harbor master's office. An employee waits for us on the quay and asks us 54 euros for the night, offering us the use of the toilets and showers of the harbor master's office with a magnetic card. We decline the magnetic card: we plan to leave at 7am the next day, too early to be able to return it. The quay includes some beautiful voyage sailboats. The poor wreck of the Hermès, which must have been a beautiful wooden boat with a beautiful wheelhouse is on the cradle. The village is unfortunately a bit far, and we will be content with a few steps on the quay to stretch our legs before dinner.

Le chenal d'accès à Missalonghi, 25 décembre 2019 (5)

Photos : Navpaktos,la baie au lever du soleil, 25 décembre 2019 ; Navpaktos au lever du soleil, 25 décembre 2019 ; Départ de Navpaktos, 25 décembre 2019 ; Golfe de Corinthe, le pont entre Rion et Anti-Rion, 25 décembre 2019 (1 et 2) ; Anti-Rion, le fort vénitien, 25 décembre 2019 ; Dans le chenal qui mène à Missalonghi, (1 à 4) ; Arrivée au port de Missalonghi, 25 décembre 2019. Photos : Philippe Bensimon. Vidéo : Golfe de Corinthe, passage sous le pont entre Rion et Anti-Rion, 25 décembre 2019. Réalisation : Philippe Bensimon.