Hope_Bay-2016-Trinity_Peninsula–Esperanza_Station_02

Nouveau record de chaleur à la base argentine d'Esperanza en Antarctique : on a enregistré ce jeudi 6 février 2020 la température de 18,3°C. La température ne cesse de grimper depuis que l'A68, le plus grand iceberg du monde, s'est détaché de l'Antarctique en juillet 2017. A68 (6.000 km2 pour 160 km de long et un poids de mille milliards de tonnes) s'apprête aujourd'hui à quitter la zone des glaces pérennes, à 63° de latitude sud, poussé par le courant circumpolaire.

Le précédent record, établi en 2015, était de 17,5°C. Aujourd'hui deux autres icebergs géants sont en passe de se détacher de la calotte glaciaire qui recouvre l'Antarctique. L'un se trouve à l'est, sur la barrière de Brunt. Lorsqu'il se sera détaché, on estime qui fera 1.500 km2 (deux fois la taille de la ville de New York). Selon la Nasa, la fissure qui sépare le futur iceberg de la calotte glaciaire progresse aujourd'hui de quatre kilomètres par an, un rythme qui s'accélère depuis quelques années. L'autre fait partie du glacier de l'île du Pin (Pine Island), à l'ouest de l'Antarctique. Il fera 300 kilomètres lors de sa séparation d'avec la calotte de l'Antarctique. (sources : JT A2, 7 février 2020, 20h30 ; Futura Planète, 7 février 2020). Le réchauffement de l'Antarctique, s'il devait continuer à s'accélérer, pourrait entraîner une hausse des eaux plus importante que celle prévue, et menace déjà l'existence des populations de manchots.

Photos : Hope_Bay-2016-Trinity_Peninsula–Esperanza_Station_02 (auteur/author : Andrew Shiva / Wikipedia / CC BY-SA 4.0, 15 janvier 2016) ; Closeup_of_the_iceburg_A-68_on_9th_December_2019 (auteur/author : Ash Dep, 10 décembre 2019).