Tunarica (Rasa Zaljev), petit déjeuner dans le carré du Sun Odyssey 51 Quint II, 13 mars 2020

Tunarica (Rasa Zaljev, Croatie), vendredi 13 mars 2020. Réveil à 8h. 5 minutes après, l'un de mes Anchor watch se met à sonner. Notre bateau s'est doucement rapproché du vieux ponton rouillé durant la nuit. Je monte rapidement vérifier sur le pont : les distances de sécurité sont respectées, et le bateau ne craint rien. Nous prenons tout notre temps, nos étapes sont courtes en ce moment. Le ciel est maussade, nous sommes sous un banc de nuages gris. L'anémomètre indique 2,4 kt de vent de NE, la mer ici est un véritable miroir. A 9h, nous sommes encore attablés autour du petit déjeuner dans le carré du Quint II. A 9h30, nous récupérons les deux aussières qui lient l'avant et l'arrière de notre bateau aux corps morts. Nous allons continuer vers le nord l'exploration du Rasa Zaljev, ce très long canyon qui s'enfonce dans les collines l'Istrie sur plus de six milles nautiques.

Trget (Rasa Zaljev), les nouveaux pontons, 13 mars 2020 (3)

A 10h15, nous découvrons Trget. Situé presque au fond du Rasa Zaljev, le village est tout petit, mais la zone de mouillage sur corps morts à été complétée par de très grands pontons susceptibles d'accueillir au moins quatre-vingt bateaux. Chacune des places est équipée de pendilles. Tout ceci a l'air neuf ; pour le moment aucun bateau n'y est amarré. Nous choisissons de nous mettre sur le côté extérieur du plus grand ponton. Nous y accostons comme à notre habitude sur le côté tribord.

Trget (Rasa Zaljev), le Sun Odyssey Quint II en bout de ponton, 13 mars 2020

Trget (Rasa Zaljev), les nouveaux pontons, 13 mars 2020

Nous débarquons et constatons rapidement que toutes les konobas (tavernes) sont fermées. Le seul commerce ouvert semble être une toute petite épicerie. L'un d'entre nous y a acheté une tablette de chocolat. La caissière ne connaît aucun bar ouvert ; interrogés quelques mètres en contrebas, des ouvriers en train de travailler nous confirment que tout est fermé. J'ai l'impression que le village a eu et a peut-être encore de grands projets touristiques, mais que pour l'heure les infrastructures d'accueil ne suivent pas. Ce n'est pas encore ici que nous prendrons notre café du matin.

Trget (Rasa Zaljev), le Sun Odyssey Quinbt II en bout de ponton (2), 13 mars 2020

Rasa Zaljev, départ de Trget, Claude à la barre, 13 mars 2020

 A 10h45, nous sommes revenus au bateau, et nous larguons les amarres. Notre route doit nous conduire ce soir à Pula, la grande ville à l'ouest de l'Istrie.  Nous descendons au moteur le Rasa Zaljev vers le sud pour rejoindre la mer, aidés en cela par le très léger courant créé par la rivière qui se jette dans le canyon tout au nord de celui-ci. Claude est à la barre. Nous passons successivement devant la pointe Rtac et les élevages d'huîtres et de moules à bâbord, la pointe Rt Skrila à tribord, l'ouverture de la baie de Tunarica que nous avons quittée en début de matinée et la tourelle verte de Rt Kucica à bâbord (11h25), pour rejoindre vers 11h45 la sortie du Rasa Zaljev. 

Rasa Zaljev, la pointe Rtac, 13 mars 2020

Rasa Zaljev, Rt Skrila, 13 mars 2020

Rasa Zaljev, la tourelle verte de Rt Kucica, 13 mars 2020

La sortie du Rasa Zaljev, 13 mars 2020

 A 12h45 je note sur le journal de bord notre position : on voit à 1,8 M au 215 la pointe Marlera. Nous avons touché un vent d'est de 7,1 kt, qui nous a permis de sortir la grand-voile et le génois et de couper le moteur. Nous avançons à 3,8 nœuds, au largue, bâbord amures. Le temps est toujours au gris, les vagues ne dépassent pas dix centimètres. Le baromètre est en légère baisse : 1017 hpa. C'est conforme aux prévisions de la météo : le vent devrait se lever ce week-end.

Sous voile au sud de Rt Marlera, 13 mars 2020

A 12h 54, nous voyons trois dauphins passer près de l'étrave du bateau ; ils n'y resteront pas longtemps, et seront difficiles à filmer. Comme chaque fois que nous voyons un animal marin (nous avons déjà vu un thon qui chassait ce matin), nous envoyons un signalement géolocalisé de l'animal à la base de données Cybèle Méditerranée. Nous sommes pratiquement à l'est de Rt Debela, au cap 195°. Quelques minutes après nous laisserons la balise rouge correspondante à tribord. Nous prendrons ensuite le cap 258° pour rejoindre l'îlot Hrid Pohrer et le phare qui l'occupe presque entièrement. A 14 h nous passons ainsi au sud de Rt Marlera et nous attaquons le déjeuner. Une demi-heure plus tard, le vent est tombé, et nous rentrons le génois pour continuer au moteur. Je note sur le journal de bord : "On voit la tourelle Plic Albanez au 210 et Hrid Porer au 250". 

Hrid Porer, le phare, 13 mars 2020

Hrid Porer, le phare, 13v mars 2020 (2)

Vers 15h nous laissons Hrid Pohrer, son phare et ses installations à tribord, et nous entamons notre remontée vers le nord-ouest.  A 16h15 nous sommes à l’ouest des îles Frasker ; à 16h45 nous sommes arrivés à l'ouest de Rt Stoja. Nous approchons du brise-lames semi-immergé qui protège l'entrée de la baie de Pula. Le café est en cours de préparation. 

A l’ouest des îles Frasker, 13 mars 2020 (2)

A 17h45, nous sommes arrivés. Nous avons contourné par le sud Sv Andrija, l'îlot dans la baie de Pula, et nous sommes allés mouiller au fond de la baie, en envoyant 40 m de chaîne par six mètres de fond, avec un orin. Par mesure de sécurité, j'ai mis en place mes Anchor watch (cette nuit, le vent devrait se lever). J'ai aussi pris quelques relèvements : le beffroi de l'amphithéâtre de Pula est au 140°, et la tour du chantier naval est au 195°.

Plusieurs appels téléphoniques de nos équipiers qui doivent nous rejoindre demain au quai de Pula nous apprennent que la frontière entre la Slovénie et la Croatie vient d'être fermée aux Français. La pandémie de covid-19 commence à s'étendre et à gagner toute l'Europe. Romain a déjà été refoulé une première fois à la frontière. Les autres craignent fort de ne pas pouvoir passer celle-ci et devoir retourner en France, à moins d'accepter de passer quatorze jours en quarantaine.

Préparation du café, à l'ouest de Rt Stoja

Tunarica (Rasa Zaljev, Croatia), Friday March 13, 2020. Wake up at 8am. 5 minutes later, one of my Anchor watches starts ringing. Our boat slowly approached the old rusty pontoon overnight. I go up quickly to check on the bridge: the safety distances are respected, and the boat does not fear anything. We take our time. The sky is gloomy, we are under a bank of gray clouds. The anemometer indicates 2.4 kt NE wind, the sea here is a real mirror. At 9am, we are still seated around breakfast in the Quint II square. At 9:30 am, we get the two hawsers that link the front and the back of our boat to the mooring buoys. We will continue north exploring Rasa Zaljev, this very long canyon which sinks into the hills of Istria for more than six nautical miles. At 10:15 am, we discover Trget. 

Trget (Rasa Zaljev), les nouveaux pontons, 13 mars 2020 (2)

Located almost at the bottom of Rasa Zaljev, the village is very small, but the mooring area on mooring buoys has been supplemented by huge pontoons capable of accommodating at least eighty boats. Each of the places is equipped with pendants. All of this looks new; for the moment no boat is moored there. We choose to stand on the outside of the larger pontoon. We moor there as usual on the starboard side.Trget (Rasa Zaljev), the Sun Odyssey Quint II at the end of the pontoon, March 13, 2020. We disembark and quickly find that all the konobas (taverns) are closed. The only store open seems to be a very small grocery store. One of us bought a chocolate bar there. The cashier does not know of any open bar; interviewed a few meters below, workers at work confirming that everything is closed. I have the impression that the village has had and may still have major tourism projects, but that for the time being the reception infrastructures are not following. It is not yet here that we will have our morning coffee. At 10:45 am, we returned to the boat, and we cast off. Our route should lead us this evening to Pula, the big city in the west of Istria. We descend to the engine Rasa Zaljev to the south to reach the sea, helped in this by the very light current created by the river which flows into the canyon very north of it. 

Claude is at the helm. We pass successively past the Rtac point and the oyster and mussel farms to port, the Rt Skrila point to starboard, the opening of Tunarica bay which we left in the early morning and the green turret of Rt Kucica to port (11:25 a.m.), to reach Rasa Zaljev around 11:45 a.m. At 12:45 p.m. I note our position on the logbook: we can see Marlera point at 1.8 M at 215. We hit an easterly wind of 7.1 kt, which allowed us to take out the mainsail and the genoa and cut the engine. We are going at 3.8 knots, on the drop, port tack. The weather is always gray, the waves do not exceed ten centimeters. The barometer is slightly down: 1017 hpa. This is in line with the weather forecast: the wind is expected to rise this weekend. At 12.54 p.m., we see three dolphins passing by the bow of the boat; they will not stay there long, and will be difficult to film. As every time we see a marine animal (we have already seen a tuna that was hunting this morning), we send a geolocated report of the animal to the Cybèle Méditerranée database. We are practically east of Rt Debela, at heading 195 °. A few minutes later we will leave the corresponding red beacon to starboard. We will then take the 258 ° course to reach the Hrid Pohrer islet and the lighthouse which occupies it almost entirely. At 2 p.m. we pass south of Rt Marlera and start lunch. Half an hour later, the wind dropped, and we returned the genoa to continue the engine. I note on the logbook: "we see the Plic Albanez turret at 210 and Hrid Porer at 250".

A l’ouest des îles Frasker, 13 mars 2020

 At around 3 p.m. we leave Hrid Pohrer, its lighthouse and its installations to starboard, and we begin our ascent to the northwest. At 4:15 pm we are west of the Frasker Islands; at 4:45 pm we arrived west of Rt Stoja. We are approaching the semi-submerged breakwater that protects the entrance to Pula Bay. Coffee is being prepared. At 5:45 p.m., we arrived. We skirted by the south Sv Andrija, the islet in the bay of Pula, and we went to anchor at the bottom of the bay, sending 40 m of chain by six meters of bottom, with an orin. As a safety measure, I put on my Anchor watches (tonight, the wind should pick up). I also took a few bearings: the belfry of the Pula amphitheater is at 140 °, and the shipyard tower is at 195 °. Several phone calls from our team members who are to join us tomorrow at the Pula wharf tell us that the border between Slovenia and Croatia has just been closed to the French. The covid-19 pandemic begins to spread and reach all of Europe. Romain has already been driven back to the border for the first time. The others are very afraid of not being able to pass this one and having to return to France, unless they agree to spend fourteen days in quarantine.

Tunarica (Rasa Zaljev), petit déjeuner dans le carré du Sun Odyssey 51 Quint II, 13 mars 2020 (2)

Photos : Tunarica, petit-déjeuner dans le carré du Sun Odyssey 51 Quint II, vendredi 13 mars 2020 ; Trget, les nouveaux pontons, vendredi 13 mars 2020 (1) ;Trget, le Quint II amarré au ponton extérieur, vendredi 13 mars 2020 ; Trget, l'équipage débarque pour une visite rapide, vendredi 13 mars 2020 ; Trget, la zone de mouillage, vendredi 13 mars 2020 ; Départ de Trget, vendredi 13 mars 2020 ; Rasa Zaljev, la pointe Rtac, 13 mars 2020 ; Rasa Zaljev, Rt Skrila, 13 mars 2020 ; Rasa Zaljev, la tourelle verte de Rt Kucica, 13 mars 2020 ; La sortie du Rasa Zaljev, 13 mars 2020 ; Sous voile au sud de Rt Marlera, 13 mars 2020 ; Hrid Porer, le phare, 13 mars 2020 (1 et 2) ; A l’ouest des îles Frasker, 13 mars 2020 (1 et 2) ; Préparation du café, à l'ouest de Rt Stoja, 13 mars 2020 ; Trget, les nouveaux pontons, vendredi 13 mars 2020 (2) ; Tunarica, petit-déjeuner dans le carré du Sun Odyssey 51 Quint II, vendredi 13 mars 2020 (2). Auteur/author : Philippe Bensimon. Video : De Tunarica à Pula, le Rasa Zaljev et quelques dauphins discrets, 13 mars 2020. Réalisation : © Philippe Bensimon