Petit déjeuner au mouillage dans la baie est de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020

Croatie, Baie Est de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020. Réveil à 7h55. 5 minutes après (8h), l'alarme de l'un des deux Anchor Watch mis en place la veille sonne. Le bateau a légèrement chassé sur son ancre, et se trouve actuellement à dix mètres de la côte, avec un mètre d'eau sous la quille. On devrait théoriquement remonter l'ancre et aller mouiller un peu plus loin. Comme nous partirons dans peu de temps, nous nous contentons de raccourcir la chaîne d'ancre pour éloigner le bateau de la côte. La bonne nouvelle en ce début de matinée figure dans mes mails : Marko, notre loueur, nous laisse le bateau du 21 au 28 mars pour le prix que nous lui avons proposé. 

Au mouillage dans la baie est de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020

Au mouillage dans la baie est de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020 (2)

Nous bénéficions aujourd'hui encore d'un temps superbe, alimenté par les hautes pressions qui nous accompagnent depuis cinq jours. Le baromètre du bord indique aujourd'hui 1025 hpa, soit un hectopascal de plus qu'hier. Nous nous installons tranquillement dans le cockpit pour prendre le petit déjeuner au soleil. A 9h30, nous remontons l'ancre, et, en l'absence de vent, descendons à 5 nœuds au moteur la baie Est de Rogoznica, plein sud. Nous sommes en route pour Trogir, et peut-être Split et Hvar. Ayant du temps devant nous - l'accord du loueur reçu ce matin nous libère de toute contrainte - je propose de faire escale au quai des pêcheurs de Rogoznica, dans la jolie baie Ouest (photo ci-dessous). De toute façon, nous devons passer devant cette baie. Peut-être y trouverons-nous du gaz. Tout au moins, cela nous fera un exercice d'accostage supplémentaire.

Dans la baie Ouest de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020

A 10h, nous sommes à hauteur du quai des pêcheurs. La capitainerie ne répond pas à la VHF, mais quelqu'un sur le quai nous fait signe que nous n'avons pas le droit d'accoster et que nous devons repartir. Décidément, les visiteurs français ne sont plus les bienvenus en Croatie, depuis que la France est devenue l'un des pays les plus touchés par le covid-19.

Sortie de la baie Ouest de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020

Sortie des baies de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020

Domaine privé sur Smokvica Vela, jeudi 19 mars 2020

Nous repartons donc sans avoir pu accoster. A 10h10 nous sommes à hauteur de la chapelle de la pointe Rt Gradina, dont le clocher blanc tranche sur le vert de la pinède. Il marque la sortie de la baie ouest de Rogoznica. De là, nous coupons au plus rapide entre les îles pour rejoindre le Drvenicki Kanal et la route plein ouest qui mène à Trogir et Split. A 10h22, nous avons retrouvé un peu de vent ; nous avons sorti le génois et la grand-voile. Nous venons de voir à tribord un joli domaine abrité dans la pinède sur la côte de Smokvica Vela, avec une maison, sa plage et un petit quai privé terminé par un réverbère - il s'agit peut-être d'un domaine militaire. Nous avons ensuite laissé à bâbord le danger isolé Hr Kalebinjak, et nous tirons maintenant des bords de près pour passer entre l'île Smokvica et la pointe Rt Movar. De l'autre côté de la passe, nous retrouverons des eaux libres et, nous l'espérons, davantage de vent. Moteur coupé, nous avançons à 4 nœuds sur le fond.

La passe entre Smokvica Vela à droite, et la pointe Rt Movar, 20 mars 2020

Au sud de Smokvica Vela, bord de sud en route vers Split, jeudi 19 mars 2020

A 10h53, nous avons franchi la passe ; nous sommes à 1 mille nautique au sud de Smokvica Vela. Le vent tourne. Il viendra plus tard du sud, mais pour l'heure il est établi au sud-est. Pour le remonter, nous alternons les bord de plein sud avec ceux de plein est, en conservant notre vitesse fond de 4 nœuds. 

Au sud d’Uvala Kanica, en route pour Split, entre Rt Ploca et Turski Bok, jeudi 19 mars 2020

Passage au près serré entre l’île Arcandel à tribord du bateau et le continent, jeudi 19 mars 2020 (1)

Passage au près serré entre l’île Arcandel qu’on ne voit pas et le continent face à nous, jeudi 19 mars 2020

A 11h50, nous voyons passer au large une goélette blanche, un de ces pseudo-voiliers qui ne fonctionnent qu'au moteur, et qui promènent les touristes entre les îles sans jamais hisser les voiles. Nous sommes alors au sud d’Uvala Kanica entre Rt Ploca et Turski Bok. Une heure après, nous laisserons l'île Arkandel à tribord (photos ci-dessus), et nous franchirons à 13h la passe entre Arkandel et Merara, puis celle entre Arkandel et  les îlots Kosmac. Nous arrivons ainsi à l'entrée du Drvenicki Kanal, très large chenal qui passe entre le continent au nord et les îles Drvenik Mala et Drvenik Vela au sud. L'orientation du chenal nous est favorable, et c'est au près bon plein que nous atteignons à 14h le sud de l'îlot Piscena. Le vent, qui souffle en ce moment à 17 kt, nous offre une vitesse très appréciable de 6,7 nœuds.

Dans le Drvenicki Kanal, la pointe Rt Od Kriza, jeudi 20 mars 2020

A 13h24, nous sommes dans le Drvenicki Kanal, peu avant la pointe Rt Od Kriza. Nous voyons des oiseaux de mer, ce qui est de plus en plus rare en Méditerranée. La mer se vide du fait de la surpêche, et les oiseaux ne trouvent plus en mer de quoi se nourrir. Nous continuons vers l'ouest, pour passer au sud des îlots Piscena (14h), de la tourelle blanche Galera, puis enfin de Hrid Balkun. Hrid Balkun est un écueil doté d'un feu rouge. Associé au feu vert de l'écueil Otocic Zaporinovac, ils forment la porte d'entrée vers le Trogirski Zaliv, sorte d'antichambre de la baie de Trogir. 

La pointe Rt Okruk à l’ouest de Ciovo, prise du nord de Hrid Balkun, jeudi 19 mars 2020

Ciovo à droite, au fond derrière la pointe le village de Tudor, jeudi 19 mars 2020

A bâbord Seget Donji et Trogir, jeudi 19 mars 2020

Nous enroulons Hrid Balkun que nous laissons à bâbord, franchissons la porte, et remontons plein nord dans le Trogirski Zaliv, voiles en ciseaux. Nous voyons ainsi à 14h30 la pointe Rt Okruk à l’ouest de Ciovo. Vingt minutes plus tard nous contournons cette pointe et découvrons la baie de Trogir, le Zaliv Saldun. Nous sommes désormais tribord amures. Nous avons à main droite la très grande île Ciovo. Au fond de la baie, nous avons les maisons de Tudor à droite, et à gauche Trogir où nous allons essayer de débarquer. Trogir est un charmant village médiéval. D'après certains auteurs, c'est l'ensemble romano-gothique le mieux conservé d'Europe centrale.

Trogir, l'entrée du port, 20 mars 2020 (2)

Trogir, les quais, 20 mars 2020 (3)

A 15h30 nous arrivons dans le port de Trogir. Ici aussi, la capitainerie et la marina ne répondent pas, que ce soit à la VHF ou au téléphone. Nous entamons un "tour d'honneur", à la recherche de la meilleure place où accoster pour ne gêner personne. Une possibilité s'offre à nous sur les quais proches du pont, au sud, côté Ciovo. Nous allons voir sur les quais nord s'il existe de meilleurs emplacements quand un employé municipal nous fait signe de ne pas accoster. Là aussi, la négociation est impossible. L'employé parcourra tout le quai en même temps que nous, pour vérifier que nous n'accostons pas un peu plus loin, sur une place disponible en bout de quai, proche des remparts. Dommage. le cadre est vraiment exceptionnel. 

Trogir, la sortie du port, vendredi 20 mars 2020 (1)

Les villages voisins de Vukmani, Vranjica et Sevi, jeudi 19 mars 2020

A 16h, nous quittons à regret le port de Trogir. Le problème est pour nous de savoir où nous allons passer la soirée. Nos expériences successives de rejet nous font craindre que nous ne soyons également refoulés des quais de Split, et nous allons chercher quelque chose de plus petit pour nous abriter pour la nuit - et trouver du gaz. Cela fait presque une semaine que nous cherchons du gaz sans parvenir à en acheter ; nos réserves seront bientôt à sec. Sortis du port, nous nous replongeons dans le guide Imray de T. et D.Thompson et la carte marine. Je propose de traverser complètement la baie, et d'aller découvrir Marina (joli nom pour un village côtier !) et sa marina, Marina Agana. Situé 6 M à l'ouest de Trogir, le village est repérable de jour par sa tour fortifiée du XVIe siècle, construite pour barrer l'accès aux Turcs par l'évêque de Trogir. Nous devrions arriver là-bas au coucher du soleil. En cours de route, nous passerons devant Seget Donji, un petit village à 1M à l'ouest de Trogir. Mes équipiers sont très tentés par ce village, et par le temps qu'il nous ferait gagner. Je ne suis pas trop partant pour cette idée. Thompson écrit à propos de Seget : " Le port est si petit qu'il y a à peine assez de place pour un petit voilier". Le plan du port indique des profondeurs de un à deux mètres, insuffisantes pour nous - même si de loin il semble qu'il y ait des infrastructures. Mon guide date de 2008. Il est déjà ancien, et peut-être les choses ont-elles évolué. A l'époque, il n'y avait pas de commerces indiqués, et j'ai toujours en tête d'acheter du gaz. J'arrive à imposer Marina comme destination de l'après-midi. Là-bas, nous aurons trois mètres de fond dans le marina, et la certitude de trouver des commerces. Nous y arrivons à 17h30. 

 

La Marina Agana est déserte ; nous prenons une place en bout de ponton, avec eau et électricité qui fonctionnent. Nous fermons le bateau, nous équipons de nos masques FFP2, et nous partons de suite en quête du supermarché Timy. Des caddies de supermarché sont disponibles dans la marina ; nous en prenons un. Nous trouvons le supermarché un peu plus haut sur la route, quelques centaines de mètres après la sortie de la marina. A 18h45, nous sommes de retour à la marina, avec des chariots supplémentaires prêtés par le Timy en échange d'une caution. Nos courses sont faites, mais nous n'avons toujours pas trouvé de gaz. Nous sommes passés devant l'atelier de réparation de la marina, où travaillaient encore quelques personnes. Demain matin, j'irai leur demander si elles savent où se procurer du gaz. Le Timy ouvre le matin à 7h, et dispose de sa propre boulangerie. Demain nous aurons du pain frais. Pour l'heure, les sanitaires de la marina sont ouverts, avec des douches. La soirée se continuera à 20h30 devant des spaghetti napolitaine, des yoghourts à la grecque, et des Irish coffees en dessert pour Olivier et moi.

Marina Agana, jeudi 19 mars 2020

 

Petit déjeuner au mouillage dans la baie est de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020Croatia, Rogoznica East Bay, Thursday March 19, 2020. Wake up at 7:55 am. 5 minutes later (8 a.m.), the alarm of one of the two Anchor Watch set up the previous day rings. The boat has slightly hunted on its anchor, and is currently ten meters from the coast, with a meter of water under the keel. We should theoretically raise the anchor and go to anchor a little further; but as we will be leaving in a short time, we are content to shorten the anchor chain to move the boat away from the coast. The good news in this early morning appears in my emails: Marko, our rental company, leaves us the boat from March 21 to 28 for the price we offered him. We still enjoy superb weather today, fueled by the high pressures that have accompanied us for five days. The barometer on board today indicates 1025 hpa, one hectopascal more than yesterday. We sit quietly in the cockpit to have breakfast in the sun. At 9:30 am, we go up the anchor, and, in the absence of wind, descend to 5 knots with the engine the eastern bay of Rogoznica, due south. We are on our way to Trogir, and maybe Split and Hvar. Having time in front of us - the agreement of the rental company received this morning frees us from all constraints - I suggest stopping off at the fishermen's wharf in Rogoznica, in the pretty West Bay (photo below), which we must in any event pass. Maybe we will find gas there. At the very least, this will give us an additional docking exercise. At 10 a.m., we are at the fishermen's wharf. The harbor master does not respond to the VHF, but someone on the quay signals to us that we have no right to dock and that we must leave. Clearly, French visitors are no longer welcome in Croatia, since France has become one of the countries most affected by covid-19.

La passe entre Smokvica Vela à droite, et la pointe Rt Movar, 20 mars 2020 (2)

So we leave without being able to dock. At 10:10 am we are at the level of the chapel of the Rt Gradina point, whose white bell tower contrasts with the green of the pine forest. It marks the exit from the west bay of Rogoznica. From there, we cut as fast as possible to reach Drvenicki Kanal and the road due west which leads to Trogir and Split. At 10h22, we found a little wind, and we took out the genoa and the mainsail. We have just seen on the starboard side a pretty estate on the coast of Smokvica Vela, with a house, its beach and a small private quay terminated by a lamppost - it may be a military estate. We then left the isolated danger Hr Kalebinjak on the port side, and we are now pulling near edges to pass between Smokvica Island and Rt Movar Point. On the other side of the pass, we will find open water and, we hope, a little more wind. With the engine off, we are advancing at 4 knots on the bottom. At 10.53 am, we crossed the pass; we are 1 nautical mile south of Smokvica Vela. The tide is turning. It will come tomorrow from the south, but for the moment it is established in the southeast. To go up it, we alternate the full south edges with those of the full east, keeping our bottom speed of 4 knots.

 

Au sud de Smokvica Vela, bord de sud en route vers Split, jeudi 19 mars 2020 (2)

At 11:50 a.m., we see a white schooner passing by, one of these pseudo sailboats that only operate with the engine, and which carry tourists between the islands without ever hoisting the sails. We are then south of Uvala Kanica between Rt Ploca and Turski Bok. An hour later, we will leave Arkandel Island on the starboard side (photos above), and at 1 p.m. we will cross the pass between Arkandel and Merara, then the one between Arkandel and the Kosmac islets. We thus arrive at the entrance to Drvenicki Kanal, a very wide channel which passes between the mainland to the north and the Drvenik Mala and Drvenik Vela islands to the south. The orientation of the channel is favorable to us, and it is near good full that we reach at 2 p.m. the south of the Piscena islet. The wind, which is currently blowing at 17 kt, gives us a very appreciable speed of 6.7 knots.

 

Passage au près serré entre l’île Arcandel à tribord du bateau et le continent, jeudi 19 mars 2020 (2)

At 1:24 p.m., we are in Drvenicki Kanal, shortly before the Rt Od Kriza point. We see sea birds, which is increasingly rare in the Mediterranean. The sea is emptying due to overfishing, and the birds can no longer find food at sea. We continue west, passing south of the Piscena islets (2 p.m.), the Galera white turret, and finally Hrid Balkun. Hrid Balkun is a reef with a red light. Combined with the green light from the Otocic Zaporinovac reef, they form the gateway to the Trogirski Zaliv, a sort of antechamber to Trogir bay.  We roll up Hrid Balkun, which we leave on the port side, and head north in the Trogirski Zaliv, scissor sails. At 2:30 p.m. we see Rt Okruk Point west of Ciovo. Twenty minutes later we go around this point and discover the Trogir bay, the Zaliv Saldun. We are now starboard tack. We have on the right the very large Ciovo Island. At the bottom of the bay, we have houses of Tudor on the right, and on the left Trogir where we will try to disembark. Trogir is a charming medieval village. According to some authors, it is the best preserved Roman-Gothic ensemble in Central Europe.

Trogir, l'entrée du port, 20 mars 2020 (1)

At 3.30 p.m. we arrive in the port of Trogir. Here too, the harbor master's office and the marina do not respond, whether to the VHF or the telephone. We begin a "lap of honor", in search of the best place to dock so as not to disturb anyone. We have a possibility on the quays near the bridge, Ciovo side. We will see on the north quays when a municipal employee signals us not to dock. Again, negotiation is impossible. The employee will travel the entire wharf at the same time as us, to check that we are not docking a little further, in an available space at the end of the wharf, close to the ramparts. Pity, the setting is truly exceptional. At 4 p.m., we regretfully leave the port of Trogir. The problem is for us to know where we are going to spend the evening. Our successive rejection experiences cause us to fear that we will also be pushed back from the Split docks, and we will look for something smaller to shelter us for the night - and find gas. 

Trogir, les quais, 20 mars 2020 (4)

We have been looking for gas for almost a week without being able to buy it; our reserves will soon be dry. Out of the harbor, we go back to Thompson's Imray guide and the nautical chart. I suggest crossing the bay completely, and going to discover Marina (nice name for a coastal village!) And its marina, Marina Agana. Located 6 M west of Trogir, the village is visible by day by its fortified tower from the 16th century, built to block access to the Turks by the Bishop of Trogir. We should get there at sunset. Along the way, we will pass Seget Donji, a small village 1M west of Trogir. My teammates are very tempted by this village, and the time it would save us. I'm not too keen on this idea. Thompson writes about Seget: "The harbor is so small that there is barely enough room for a small sailboat." The plan of the port indicates depths of one to two meters, insufficient for us - even if from a distance it seems that there is infrastructure. My guide dates from 2008. It is already old, and perhaps things have changed. At the time, there were no shops indicated, and I always have in mind to buy gas. I manage to impose Marina as a destination for the afternoon. There, we will have three meters deep in the marina, and the certainty of finding shops. We arrive there at 5.30 p.m.The Agana Marina is deserted; we take a place at the end of the pontoon, with water and electricity working. We close the boat, we equip our FFP2 masks, and we leave immediately in search of the Timy supermarket. Supermarket shopping carts are available in the marina; we take one. We find the supermarket a little higher up the road, a few hundred meters after leaving the marina. At 6:45 pm, we are back at the marina, with additional carts loaned by the Timy. Our shopping is done, but we still haven't found any gas. We passed the repair shop in the marina, where a few people worked. Tomorrow morning, I will ask them if they know where to get gas. Le Timy opens in the morning at 7 a.m. and has its own bakery. Tomorrow we will have fresh bread. For the time being, the sanitary facilities in the marina are open, with showers. The evening will continue at 8:30 p.m. in front of Neapolitan spaghetti, Greek yogurt, and Irish coffees for dessert for Olivier and me.

 

Trogir, les quais, 20 mars 2020

Photos : Petit déjeuner au mouillage dans la baie est de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020 ; Au mouillage dans la baie est de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020 (1 et 2) ; Dans la baie Ouest de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020 ; Sortie de la baie Ouest de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020 ; Sortie des baies de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020 ; Smokvica Vela, propriété privée, peut-être militaire, jeudi 20 mars 2020 ; La passe entre Smokvica Vela à droite, et la pointe Rt Movar, 20 mars 2020 (1) ; Au sud de Smokvica Vela, bord de sud en route vers Split, jeudi 19 mars 2020 (1) ; Goélette au sud d’Uvala Kanica, en route pour Split, entre Rt Ploca et Turski Bok, jeudi 19 mars 2020 ; Passage au près serré entre l’île Arcandel à tribord du bateau et le continent, jeudi 19 mars 2020 (1) ; Passage au près serré entre l’île Arcandel qu’on ne voit pas (à tribord) et le continent face à nous, jeudi 19 mars 2020 ; Oiseaux de mer dans le Drvenicki Kanal, la pointe Rt Od Kriza, jeudi 19 mars 2020 ; La pointe Rt Okruk à l’ouest de Ciovo, prise du nord de Hrid Balkun, jeudi 19 mars 2020 ; Ciovo à droite, au fond derrière la pointe le village de Tudor, jeudi 19 mars 2020 ; A bâbord Seget Donji et Trogir, jeudi 19 mars 2020 ; L’entrée de Trogir, jeudi 19 mars 2020 (1) ; Trogir, les quais, jeudi 19 mars 2020 (1) ; Trogir, les remparts à la sortie du port, jeudi 19 mars 2020 ; Les villages voisins de Vukmani, Vranjica et Sevi, jeudi 19 mars 2020 ; Marina Agana, jeudi 20 mars 2020 ; Au mouillage dans la baie est de Rogoznica, jeudi 19 mars 2020 (3) ; La passe entre Smokvica Vela à droite, et la pointe Rt Movar, 20 mars 2020 (2) ; Au sud de Smokvica Vela, bord de sud en route vers Split, jeudi 19 mars 2020 (2) ; Passage au près serré entre l’île Arcandel à tribord du bateau et le continent, jeudi 19 mars 2020 (2) ; L’entrée de Trogir, jeudi 19 mars 2020 (2) ; Trogir, les quais, jeudi 19 mars 2020 (2) ; Trogir, photo incroyable... mais fausse, jeudi 19 mars 2020 ; Trogir, les quais, jeudi 19 mars 2020 (3). Auteur : Philippe Bensimon. Vidéo : De Rogoznica à Marina Agana, jeudi 19 mars 2020. Réalisation : © Philippe Bensimon 2020.

Trogir, les quais, 20 mars 2020 (2)