Vela Garska, récupération de l'aussière portée à terre, lundi 19 octobre 2020 (photo Christine Marpot)

Vela Garska, récupération de l'ancre, lundi 19 octobre 2020

Lundi 19 octobre 2020. Réveil à 6h45 à Vela Garska, petite calanque bifide sur la côte sud de Hvar. Le but de la journée est de visiter en fin d'après-midi Korcula, puis d'aller passer la nuit à Luka Polace, à l'ouest de la très longue île de Mljet. C'est une belle étape de 56,1 M. J'ai donné rendez-vous au quart (Michel, Christine et Faty) à 7h. Michel et moi allons d'abord récupérer les aussières aboutées qui nous relient à la côte. La manœuvre est rapide (une douzaine de minutes au total) : à l'aller comme au retour il nous suffit de haler l'annexe le long des filins. Nous récupérons au retour le pare-battage que j'ai mis en place hier pour signaler notre aussière, à mi-distance entre le bateau et la côte rocheuse de Vela Garska. Revenus au bateau, nous reposons le moteur hors-bord de l'annexe sur sa chaise fixée au balcon arrière bâbord, et nous refixons l'annexe à plat-pont, entre le mât et l'étai du génois. A 7h50, nous entamons la remontée de l'ancre. Une fois compris que le guindeau est voué à disjoncter très régulièrement et qu'il convient de le rebrancher à chaque fois, la manœuvre se fait aisément, non sans déclancher quelques alarmes batterie. Heureusement, Faty et Michel sont tous deux de quart - le disjoncteur du guindeau se trouve dans leur cabine, au pied de leur lit. Quand on est au mouillage, il faut sans doute couper impérativement le frigo durant la nuit en prévision des besoins du guindeau, et sans doute couper aussi le convertisseur 12V/220V du bord.

En route vers Hvar, lundi 19 octobre 2020 (1)

En route vers Hvar, lundi 19 octobre 2020 (2)

A 8h nous quittons la baie de Vela Garska. Je remarque qu'un catamaran y est arrivé durant la nuit ; il a choisi de mouiller l'ancre dans la branche ouest de la baie. Dans le Pakleni Kanal qui nous sépare des îles Sv Klement, le vent est faible, la mer plate alterne avec des vagues de moins de dix centimètres, le ciel est bleu et la visibilité totale. Christine est à la barre. Nous dressons le petit déjeuner dans le cockpit, rejoints petit à petit par le reste de l'équipage. A 8h23 nous passons devant le port de Hvar que nous avons visité la veille.

Petit déjeuner devant Hvar, lundi 19 octobre 2020, 8h23 (photo Christine Marpot)

Petit déjeuner

Contship Ivy, lundi 19 octobre 2020

A 9h55 nous croisons le porte-conteneurs Ivy (140 m de long pour 23 m de large), qui fait route à 14,1 kt vers l'Italie (Gioia Tauro) où il devrait arriver demain soir.

Dauphin, lundi 19 octobre 2020, 13h33 (photo Christine Marpot)

Un peu plus tard, vers 13h30, nous voyons des dauphins. Ils sont en train de chasser et nous ne semblons pas les intéresser. J'envoie un rapport d'observation à Cybelle Méditerranée par le biais de l'application Obsenmer.

A 14h30 nou passons au sud d'Otok Plocika et nous longeons la côte nord de Korcula. Nous naviguons sous grand-voile et génois tribord amures. Avec l'aide du moteur et de la mer qui compensent les vents faibles, nous avançons à 7 kt. Nous profitons de ce long bord pour faire une école de nœuds, en commençant par les nœuds de cabestan.

Ecole de nœuds, lundi 19 octobre 2019, 14h56 (photo Christine Marpot)

L'entrée du Canale du Sabioncello, lundi 19 octobre 2020

A 16h nous arrivons à l'entrée ouest du Canale di Sabbioncello, qui sépare la côte nord de Korcula de l'île Peljesak, et à 17h nous sommes à Korcula (Grad Korcula, la cité). L'amarrage se fait sur ancre au port historique, par 6-7 m de fond ; Laurence est à la barre, avec un léger vent par le travers bâbord. Nous soignons l'amarrage à terre ; je vais ensuite voir à la capitainerie si je trouve quelqu'un pour me donner une franchise de deux heures. Personne, la capitainerie est déserte.

Nous prenons deux heures pour visiter la ville. A ma grande surprise, la boutique au rez-de-chaussée de la maison de Marco Polo est ouverte ; j'y prouve un polo (lol) noir sympathique et de bonne qualité, à un prix abordable. Le musée qui occupe les étages supérieurs de la maison ouvre à 18h, et nous ne le visiterons pas. 

Korcula, la maison natale de Marco Polo, lundi 19 octobre 2020

Patchwork, Marco Polo à sa table de travail, Korcula, lundi 19 octobre 2020

Korcula, l'église, lundi 19 octobre 2020 (3)Korcula, l'église, lundi 19 octobre 2020 (2)Korcula, l'église, lundi 19 octobre 2020 (1)

Korcula, l'église, lundi 19 octobre 2020 (4)

Christine et moi grimpons dans la vieille ville, admirons l'église et les scultures des façades, les jeux gravés dans la pierre de la placette centrale, puis faisons le tour des remparts, avant de revenir à 18h30 prendre un pot avec l'équipage à la grande terrasse située au pied de la porte d'entrée de la vieille ville.

Korcula, la cité médiévale, lundi 19 octobre 2020

Korcula, ruelle médiévale, lundi 19 octobre 2020 (1) Korcula, les remparts, lundi 19 octobre 2020 (1) Korcula, ruelle médiévale, lundi 19 octobre 2020 (3)

A 19h nous remontons la passerelle, larguons les aussières et récupérons notre ancre. La nuit est tombée. il s'agit pour nous désormais de trouver une route sûre pour éviter le fouillis de petits îlots qui bordent l'extrémité est de Korcula. Nous choisissons de passer sur un cap plein est au nord de l'alignement entre le feu rouge de V Stupe et le feu Fl (4) 15s des Due Sorelle, naviguer encore trente secondes sur cet axe après avoir passé le feu des Due Sorelle, puis virer au sud au 180° jusqu'à voir plein ouest à 21h30 le feu de la pointe Raznjik. 

Korcula, le Sun Odyssey 509 Rock Point au port historique, lundi 19 octobre 2020 (2)

De là, nous piquons directement au sud-est sur l'entrée de la passe qui mène à Luka Polace, 12,8 M plus loin. A 0h07, nous sommes à 1M de la côte de Mljet, et à 3M à 3 M à l'ouest de l'entrée du chenal. Peu avant celle-ci, je prend la barre, fais rentrer le génois et poste Pierre et Michel à l'avant du bateau, avec ce que nous avons de plus puissant comme frontales - la torche à led du bateau n'éclaire guère. J'entre dans le chenal en laissant à bâbord le feu qui en marque l'entrée. Remonter de nuit ce chenal long de 2,7 M est toujours un véritable plaisir, dans la paix et la tranquillité d'un cadre sauvage et abrité de tout. Vers le milieu de celui-ci nous croiserons à 1h30 un énorme yacht (russe ?) à l'ancre, éclairé comme une discothèque. 

Yacht à l'ancre dans le chenal qui mène à Luka Polace (Mljet), lundi 19 octobre 2020 (1)

A 2h nous sommes au mouillage dans Luka Polace, l'ancre envoyée par dix mètres de fond avec 40 m de chaîne. Nous dînons un peu tardivement, avec des suprêmes de poulet flambés au whisky, servis avec un riz basmati.

Yacht à l'ancre dans le chenal qui mène à Luka Polace (Mljet), lundi 19 octobre 2020 (3)

Monday October 19, 2020. Wake up at 6:45 am in Vela Garska, a small bifid cove on the south coast of Hvar. The goal of the day is to visit Korcula at the end of the afternoon, then to spend the night in Luka Polace, west of the very long island of Mljet. It's a good stage of 56.1 M. I made an appointment for the watchman (Michel, Christine and Faty) at 7am. Michel and I will first recover the butted hawsers that connect us to the coast. The maneuver is quick (around twelve minutes in total): on the outward and return journey we just have to haul the tender along the ropes. On the way back, we recover the fender that I put in place yesterday to signal our hawser, halfway between the boat and the rocky coast of Vela Garska. Back to the boat, we put the dinghy outboard motor back on its chair attached to the port aft balcony, and we reattach the dinghy to the deck, between the mast and the genoa forestay. At 7:50 am, we begin to raise the anchor. Once you understand that the windlass is doomed to trip very regularly and that it should be reconnected each time, the maneuver is easy, not without triggering some battery alarms. Fortunately, Faty and Michel are both on watch - the windlass breaker is in their cabin at the foot of their bed. When you are at anchor, you must undoubtedly turn off the fridge during the night in anticipation of the windlass, and probably also cut the 12V / 220V converter on board.

At 8 am we leave the bay of Vela Garska. I notice that a catamaran arrived there during the night; he chose to anchor in the western branch of the bay. In the Pakleni Kanal which separates us from the Sv Klement Islands, the wind is weak, the flat sea alternates with waves of less than ten centimeters, the sky is blue and the visibility is total. Christine is at the helm. We have breakfast in the cockpit, gradually joined by the rest of the crew. At 8:23 am we pass in front of the port of Hvar that we visited the day before. At 9.55 am we cross the container ship Ivy (140 m long and 23 m wide), which is heading at 14.1 kt towards Italy (Gioia Tauro) where it should arrive tomorrow evening. A little later, around 1:30 p.m., we see dolphins. They're hunting and we don't seem to be interested in them. I send an observation report to Cybelle Méditerranée through the Obsenmer application.

At 2:30 p.m. we pass south of Otok Plocika and we follow the north coast of Korcula. We sail under mainsail and genoa on starboard tack. With the help of the engine and the sea, which compensated for the light winds, we were advancing at 7 kt. We take advantage of this long tack to make a school of knots, starting with the clove hitch. At 4 p.m. we arrive at the western entrance to Canale di Sabbioncello, which separates the north coast of Korcula from Peljesak Island, and at 5 p.m. we are in Korcula (Grad Korcula, the city). Mooring is done on anchor in the historic port, at a depth of 6-7 m; Laurence is at the helm, with a light breeze on the port side. We take care of the mooring ashore; I then go to the harbor master's office to see if I can find someone to give me a two-hour allowance. No one, the harbor master's office is deserted. We take two hours to visit the city. To my surprise, the store on the ground floor of Marco Polo's house is open; I prove a nice and good quality black polo (lol) at an affordable price. The museum on the upper floors of the house opens at 6 p.m., and we won't be visiting it. Christine and I climb in the old town then walk around the ramparts, before coming back for a drink with the crew at 6.30 pm on the large terrace located at the foot of the entrance to the old town. At 7:00 p.m. we go up the gangway, let go of the hawsers and recover our anchor. Night has fallen. it is for us now to find a safe route to avoid the jumble of small islets that border the eastern end of Korcula. We choose to go on a heading due east to the north of the alignment between the red light of V Stupe and the Fl (4) 15s light of Due Sorelle. sail for another thirty seconds on this axis after passing the Due Sorelle traffic light, then turn 180 ° until seeing due west at 9:30 pm the Raznjik point light. From there, we dive directly south-east on the entrance to the pass that leads to Luka Polace, 12.8 M further. At 12:07 am, we are 1M from the coast of Mljet, and 3M to 3M west of the entrance to the channel. Shortly before this one, I take the helm, bring in the genoa and post Pierre and Michel at the front of the boat, with what we have most powerful as frontal - the led torch of the boat does not light much. I enter the channel, leaving the light on the port side which marks the entrance. Going up this 2.7 M long channel at night is always a real pleasure, in the peace and tranquility of a wild and sheltered environment. Around the middle of it we will meet at 1:30 a huge yacht (Russian?) At anchor, lit like a disco.

At 2 am we are anchored in Luka Polace, the anchor sent by ten meters deep with 40 m of chain. We dine a bit late, with chicken breasts flambéed with whiskey, served with basmati rice.

Korcula, le port historique, lundi 19 octobre 2020 (2)

Vidéo : De Vela Garska (Hvar) à Luka Polace (Mljet), lundi 19 octobre 2020. Réalisation : Philippe Bensimon. Photos : Vela Garska, Michel et Philippe récupèrent les aussières à terre, lundi 19 octobre 2020 ; Vela Garska, on lève l'ancre, lundi 19 octobre 2020 ; En route devant Hvar (1 et 2), lundi 19 octobre 2020 ; Petit déjeuner devant Hvar (1 et 2), lundi 19 octobre 2020 ; On croise le porte-conteneurs Ivy, lundi 19 octobre 2020 ; Dauphins, lundi 19 octobre 2020 ; Ecole de nœuds l'après-midi, lundi 19 octobre 2020 ; L'entrée du Canale di Sabbioncello, lundi 19 octobre 2020 ; Korcula, la maison natale de Marco Polo, lundi 19 octobre 2020 ; Korcula, Patchwork, Marco Polo à sa table de travail, lundi 19 octobre 2020 ; L'église de Korcula (1 à 4), lundi 19 octobre 2020 ; Korcula, la ville médiévale, lundi 19 octobre 2020 ; Korcula, ruelle médiévale (1), lundi 19 octobre 2020 ; Korcula, la tour N sur les remparts, lundi 19 octobre 2020 ; Korcula, ruelle médiévale (2), lundi 19 octobre 2020 ; Le Sun Odyssey 509 Rock Point au port historique de Korcula, lundi 19 octobre 2020 ; Yacht dans le chenal d'accès à Luka Polace (1 et 2), lundi 19 octobre 2020 ; Le port historique de Korcula, lundi 19 octobre 2020. Auteurs/authors : Vela Garska, Michel et Philippe récupèrent les aussières à terre, lundi 19 octobre 2020 ; Petit déjeuner devant Hvar (1), lundi 19 octobre 2020 ; Dauphins, lundi 19 octobre 2020 ; Ecole de nœuds, lundi 19 octobre 2020 : Christine Marpot. Autres photos : Philippe Bensimon.