Capture d’écran 2020-11-03 à 17 Capture d’écran 2020-11-07 à 23

Il semble acquis aujourd'hui, après les résultats des votes en Pennsylvanie, que le démocrate Joe Biden sera le 46e président des Etats-Unis. Je ne pense pas que les procédures de recomptage y changeront quoi que ce soit. Je ne pense pas non plus que les recours de Donald Trump devant la Cour suprême, même si sa nouvelle présidente doit son poste au président sortant, aient la moindre chance d'aboutir.

Une fois en poste début janvier 2021, Joe Biden devrait faire de la lutte contre le réchauffement climatique une de ses priorités.

Selon un article publié sur le site de Europe 1 ce samedi 7 novembre sous la plume de Manon Bernard, "La question climatique est au cœur du programme de Joe Biden, en tout cas en comparaison avec celui de son climato-sceptique prédécesseur. Première mesure prévue : se réengager dans les Accords de Paris dont Donald Trump était sorti. Il se trouve que Joe Biden connaît bien ce dossier puisqu’il y a participé en tant que vice-président de Barack Obama en 2015.

Joe Biden a aussi pour ambition d’investir dans une économie plus verte. Il a d’ailleurs repris une partie du "Green New Deal" proposé par la sénatrice de New-York, qui fait partie de l’aile gauche du parti démocrate, Alexandria Occasio-Cortez. Le nouveau président promet ainsi d’investir 2.000 milliards de dollars sur quatre ans pour financer des transports électriques ou encore des bâtiments plus verts.  "

Parmi les autres points au cœur du programme de Joe Biden, la taxation des très hauts revenus, le redéveloppement de l'Obama Care, la sécurité sociale qu'il avait mise en place avec Barak Obama et que Trump s'est ingénié à détricoter durant son mandant, l'assouplissement de l'entrée des migrants aux USA (et la suppression du programme de séparation des familles mexicaines, une ignominie mise en place par Donald Trump).

Même si le programme de Joe Biden n'a rien de révolutionnaire, même si ces mesures comporteront de nombreuses exceptions et que dans de nombreux Etats des Etats-Unis elles sont déjà en vigueur (et l'élection de Joe Biden n'apportera donc rien de plus dans ce cas), l'élection de l'ancien vice-président de Barak Obama est porteuse de beaucoup d'espoirs : celui que les USA apportent leur puissance économique dans la lutte contre le réchauffement climatique, et que son futur président ait conscience de l'importance primordiale que les flux migratoires générés par le réchauffement climatique vont prendre dans les prochaines années.

_____________________

It seems certain today, after the results of the votes in Pennsylvania, that Democrat Joe Biden will be the 46th President of the United States. I don't think the recount procedures will change that. Nor do I think Donald Trump's appeals to the Supreme Court, even if his new president owes her post to the outgoing president, have any chance of success.

Once in office in early January 2021, Joe Biden should make the fight against global warming one of his priorities. According to an article published on the website of Europe 1 this Saturday, November 7 from the pen of Manon Bernard, "The climate issue is at the heart of Joe Biden's program, at least in comparison with that of his climate-skeptic predecessor. First measure planned: to re-engage in the Paris Agreements from which Donald Trump had emerged. It turns out that Joe Biden knows this file well since he participated as vice-president of Barack Obama in 2015. Joe Biden also aims to invest in a greener economy. He also took up part of the "Green New Deal" proposed by the senator from New York, who is part of the left wing of the Democratic party, Alexandria Occasio-Cortez. The new president promises to invest 2,000 billion dollars over four years to finance electric transport or even greener buildings. "

Among the other points at the heart of Joe Biden's program, the taxation of very high incomes, the redevelopment of Obama Care, the social security that he had put in place with Barak Obama and that Trump did his best to unravel during its mandate, the relaxation of the entry of migrants into the United States (and the abolition of the program of separation of Mexican families, an ignominy put in place by Donald Trump). Even if Joe Biden's program is not revolutionary, even if these measures will have many exceptions and that in many states of the United States they are already in force (and the election of Joe Biden will therefore bring nothing more in this case), the election of the former vice-president of Barak Obama carries a lot of hopes: that the USA will bring its economic power in the fight against global warming, and that its future president will have awareness of the paramount importance that the migratory flows generated by global warming will assume in the coming years.

Photos : Joe_Biden_2013 (auteur/author : The White House 10 janvier 2013) ; Drapeau du Président des USA (auteur/author : Zscout370 at English Wikipedia).