Mardi 20 octobre. Réveil à 6h45h à Luka Polace, baie très protégée à l'ouest de Mljet. Mon premier réflexe en me réveillant est d'aller relever les deux anchor watch placés sur la tablette au sommet de l'armoire de ma cabine. Le bateau n'a pas bougé durant la nuit. Je m'habille et vais rejoindre à 7h le quart dont je fais partie, avec Pierre et Christine. Le paysage autour du bateau est magnifique. Je le connais déjà, mais pour mes compagnons qui sont arrivés hier soir dans la nuit noire, c'est la surprise. Notre objectif de la journée est de rejoindre Zelenika, le port d'entrée du Montenegro où nous allons passer deux courtes journées. 

Pierre et Christine lèvent l'ancre à Luka Polace, mardi 20 octobre 2020

Yacht à l'ancre, chenal d'accès à Luka Polace, mardi 20 octobre 2020

Sortie est du chenal de Luka Polace,, mardi 20 octobre 2020 (1)

A 7h30 nous prenons le départ. L'ancre est remontée sans difficulté, le différentiel du guindeau ne disjonctant que deux fois - hier soir j'ai pris la précaution avant de me coucher de débrancher tout ce qui pouvait l'être, en particulier le groupe froid du bateau). Christine est à la barre et nous descendons vers l'est le chenal emprunté na nuit précédente. Elle nous conduit à 10h à l'entrée est du chenal où, ayant fini son quart, elle passe la barre à Laurence et Michel.

Petit déjeuner, côte nord de Mljet, mardi 20 octobre 2020

Côte nord de Mljet, mardi 20 octobre 2020

Réglages sur la côte nord de Mljet, mardi 20 octobre 2020

Le long de la côte nord de Mljet, mardi 20 octobre 2020

A 11h30, en suivant vers l'est la côte nord de Mljet, nous arrivons à Okulkje. La baie est beaucoup plus petite que celle de Luka Polace dont nous venons ; elle est cependant tout aussi protégée par les hautes collines qui l'enserrent et le chenal coudé qui y donne accès. La rive droite d'Okulkje est occupée par des restaurants qui ont aménagé leur quai privé avec des pendilles. Si vous y dînez le soir, vous pourrez pour le même prix y passer la nuit avec votre bateau amarré en toute sécurité devant le restaurant. Je vous recommande particulièrement Maran, dont j'ai pu apprécier il y a quelques années l'excellente cuisine.

Okulkje, mardi 20 octobre 2020

Pour l'heure, la patronne est sur le quai, et nous fait signe, prête à nous passer sa pendille. Nous refusons poliment son aide : nous ne sommes là que pour faire quelques exercices d'accostage. Nous choisissons de nous amarrer sur la pendille du Market voisin. Son propriétaire passe dans les environs à ce moment là ; il n'a pas l'air heureux de nous voir utiliser sa pendille. Je lui assure - à tort - que tout se passera bien. En effet, en voulant rectifier l'amarrage - alors que les aussières arrière sont en cours de mise en place sur le quai - nous prenons la pendille dans l'hélice. Christine et moi nous mettons à l'eau ; après avoir réussi à enlever quelques tours de cordage enroulés autour de l'arbre, il faut se rendre à l'évidence : il va falloir couper les tours trop serrés pour être défaits. C'est l'occasion de tester la toute nouvelle mini-bouteille de plongée emportée avec son chargeur et son détendeur, et de découvrir qu'il manque sans doute un joint (oublié ?). L'étanchéité ne se fait pas au sommet de la bouteille, et il est impossible de la remplir d'air comprimé. 

Michel et Pierre se mettent à leur tour à l'eau, et, munis de mon Leatherman, vont aider Christine à résoudre le problème à la manière d'Alexandre le Grand.

Travail sur la pendille à Okulkje, mardi 20 octobre 2020

Le bateau une fois libéré et la pendille reconstituée pour de prochains usagers, nous déjeunons et quittons Okulkje vers 13h30. Je crois que tout le monde a profité de cet intermède pour se baigner - l'eau est bonne et très claire. Le vent à l'extérieur de la baie est faible, les vagues ne dépassent pas les dix centimètres, et la visibilité est totale. 

Départ d'Okulkje, mardi 20 octobre 2020

Faty à la barre à l'est de Mljet, mardi 20 octobre 2020

Nous prenons le cap au 110°. Nous avançons sous grand-voile et moteur, celui-ci réglé exceptionnellement sur 2.000 trs/mn : nous avons perdu un peu de temps, et nous devons atteindre Cavtat - le port de sortie de la Croatie - et y faire les formalités avant que les bureaux de a capitainerie et de la Policija ne soient fermés. 

A 14h Faty prend la barre. A 15h13, nous laissons sur tribord l'îlet Sv Andrija et son phare. Le temps et superbe, et les couleurs sont magnifiques.

L'îlot Sv Andrija, mardi 20 octobre 2020 (1)

L'îlot Sv Andrija, mardi 20 octobre 2020 (2)

L'îlot Sv Andrija, mardi 20 octobre 2020 (3)

Léa et Alexia, mardi 20 octobre 2020

A 17h30, nous arrivons à Cavtat, après avoir rencontré une très belle muraille d'écueils (qui font penser à la crête d'un dinosaure), puis en ayant laissé à tribord la bouée de danger isolé à l'entrée de la baie de Cavtat. Nous rangeons le bateau sur tribord le long du quai, devant un bar où je vais me renseigner sur l'endroit où faire les formalités.

La barre des écueils devant Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (2)

La barre des écueils devant Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1)

Léa, portrait, mardi 20 octobre 2020

Le Sun Odyssey 509 Rock Point au quai de Cavtat, mardi 20 octobre 2020

Le patron m'explique qu'il faut prendre une ruelle à droite. J'y vais avec Christine, qui a choisi de m'accompagner. Nous trouvons au bout de quelques minutes la petite ruelle qui monte. Le bureau de la Policija donne sur une jolie terrasse avec vue sur la baie, à laquelle on accède par quelques marches. Lorsque nous y arrivons, la porte est fermée, et nous regagnons la promenade le long de la mer. A hauteur du bar où nous avons demandé les renseignements, nous sommes interpellés par un policier, qui a eu vent de nos recherches. Il nous explique que nous devons d'abord aller à la capitainerie, à la sortie sud-est de la ville, puis revenir le voir. Lui et son équipe sont installés à une table la terrasse du bar. Il y a des bureaux de police plus désagréables que celui-ci pour travailler.

Baie de Cavtat depuis la terrasse de la Policija, mardi 20 octobre 2020

Pêcheur, baie de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (2)

L'église de Cavtat, mardi 20 octobre 2020

Pour arriver à la capitainerie, il faut dépasser nettement la barrière qui ferme la zone piétonne de la ville. Lorsque nous y arrivons, je pense que le bureau est pas loin de fermer. Une employée sympathique et souriante effectue rapidement les formalités, et nous redescendons en ville retrouver notre policier à la terrasse du bar. Il est remplacé par une policière, grande et baraquée, avec laquelle nous rejoignons le bureau de police "officiel". En chemin, elle nous indique qu'avant cela, nous devons déplacer notre bateau pour l'amarrer un peu plus loin, au quai des douanes, matérialisé par deux drapeaux européens à chacune de ses extrémités. Elle nous explique que ce quai est muni de caméras automatiques qui filmeront notre bateau, et que nous la rejoindrons ensuite à son bureau. Il est 18h, retour au bateau pour Christine et moi.

Cavtat, un chat, mardi 20 octobre 2020

Le Sun Odyssey 509 Rock point au quai des douanes de Cavtat, mardi 20 octobre 2020

Une partie de l'équipage est à la terrasse du bar en train de prendre l'apéritif. Michel et Faty viennent nous prêter main forte pour garer le bateau, toujours sur tribord, le long du quai des douanes et de son grillage. Christine et moi leur laissons ensuite le bateau, et remontons au bureau de la Policija. Là, la gendarme va rapidement enregistrer les passeports de l'équipage, mettre quelques coups de tampon et nous restituer l'ensemble des documents en nous souhaitant bonne route. A 18h30, nous quittons le quai de Cavtat et sa baie de toute beauté dans les dernières lueurs du jour. Une heure à peine pour faire l'ensemble des formalités dans un endroit que nous ne connaissions pas auparavant, je trouve cela parfait.

Nous laissons le danger isolé cette fois-ci à bâbord, puis cap au 284° jusqu'à la ligne de sonde des 91m, puis au 180° jusqu'à la ligne des 100m, puis enfin cap au 127°. Il fait désormais nuit noire, et nous parons ainsi tous les dangers, que nous enroulons sur bâbord. Nous sommes désormais au moteur, le vent est complètement tombé. 

Le danger isolé, baie de Cavtat, mardi 20 octobre 2020

A 23h, nous entrons dans les Bouches de Kotor, le plus grand fjord de Méditerranée. nous sommes désormais au Montenegro. Nous y sommes accueillis par quelques rafales de vent du nord, un vent froid descendant des montagnes. Nous prenons plein nord jusqu'à voir apparaître sur tribord les éclats verts de la tourelle de Rose, puis obliquons au 045° en direction de Zelenika et de son feu rouge qui se confond largement avec le paysage environnant, très éclairé. Nous traversons ainsi en oblique le premier bassin des Bouches de Kotor. A 0h30, Michel est à la barre ; il accoste sur tribord au quai des douanes. Alors que je me dirige vers la guérite à son extrémité, muni de nos passeports et des document du bateau, des policiers viennent à ma rencontre. Je leur explique que nous quitterons le Montenegro le lendemain, et ils m'indiquent la procédure à suivre et l'emplacement de la capitainerie. Par chance, je connais déjà cette villa qui ne paie pas de mine, en bordure de la plage. J'irai demain matin. Pour le moment, l'heure est venue de regarder sur les cartes l'itinéraire de demain et de prendre un peu de repos.

 ______________________ 

Tuesday, October 20. Wake up at 6:45 a.m. in Luka Polace, a very protected bay west of Mljet. My first instinct when I wake up is to go and pick up the two anchor watches placed on the shelf at the top of the cabinet in my cabin. The boat did not move during the night. I get dressed and will join the shift to which I am part at 7am, with Pierre and Christine. The scenery around the boat is magnificent. I already know him, but for my companions who arrived last night in the dark night, it was a surprise. Our goal for the day is to reach Zelenika, the port of entry to Montenegro where we will spend two short days. At 7:30 am we take the start. The anchor was raised without difficulty, the windlass differential only tripping twice - last night I took the precaution before going to bed to disconnect everything that could be disconnected, in particular the boat's cooling unit). Christine is at the helm and we descend eastward along the channel taken the previous night. She leads us at 10am to the east entrance of the channel where, having finished her shift, she hands the helm to Laurence and Michel.

Sortie est du chenal de Luka Polace,, mardi 20 octobre 2020 (2)

Petit déjeuner au nord de Mljet, mardi 20 octobre 2020

At 11:30 am, following the north coast of Mljet to the east, we arrive in Okulkje. the bay is much smaller than that of Luka Polace from which we come; it is however just as protected by the high hills which surround it and the bent channel which gives access to it. The right bank of Okulkje is occupied by restaurants which have fitted out their private quays with mooring lines. If you dine there in the evening, for the same price you can spend the night there with your boat moored safely in front of the restaurant. I particularly recommend Maran, whose excellent cuisine I enjoyed a few years ago. For the time being, the boss is on the platform, and beckons us, ready to hang out. We politely refuse his help: we are only there to do some docking exercises on the dangle. We choose to moor on the mooring line of the neighboring Market. Its owner is passing by at this time; he doesn't seem happy to see us use his mop. I assure him - wrongly - that everything will be fine. Indeed, by wanting to correct the mooring - while the aft hawsers are being put in place on the quay - we take the mooring line in the propeller. Christine and Philippe get into the water; after having managed to remove a few turns of rope wrapped around the tree, we must face the facts: we will have to cut the turns too tight to be undone. This is the opportunity to test the brand new mini-diving tank taken with its charger and regulator, and to discover that it is probably missing a seal (forgotten?). The seal is not made at the top of the bottle, and it is impossible to fill it with compressed air.

Michel and Pierre get in the water, and, with my Leatherman, will help Christine to solve the problem in the manner of Alexander the Great. Once the boat has been released and the mooring line reconstituted for future users, we have lunch and leave Okulkje around 1:30 p.m. I believe that everyone took advantage of this interlude to bathe - the water is good and very clear. The wind outside the bay is light, the waves do not exceed ten centimeters, and visibility is total. We take the course at 110 °. We are moving under mainsail and engine, this one set exceptionally to 2,000 rpm: we have lost a little time, and we must reach Cavtat - the port of exit from Croatia - and do the formalities there before the the offices of the harbor master's office and the Policija are not closed.

At 2 p.m. Faty takes the helm. At 3.13 pm, we leave the Sv Andrija islet and its lighthouse on starboard. The weather is great, and the colors are gorgeous.

Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1)

At 5.30 p.m., we arrive in Cavtat, after having encountered a very beautiful wall of reefs (which resemble the crest of a dinosaur), then having left the isolated danger buoy on the starboard side at the entrance to Cavtat. We park the boat on the starboard side along the quay, in front of a bar where I will inquire about where to do the formalities. the boss explains to me that we have to take an alley on the right. I'm going with Christine, who has chosen to accompany me. We find after a few minutes the small alley that goes up. The Policija office opens onto a pretty terrace with a view of the bay, which is accessed by a few steps. When we get there, the door is closed, and we return to the promenade along the sea. At the bar where we asked for information, we are stopped by a police officer, who heard about our research. He explains to us that we must first go to the harbor master's office, at the south-eastern exit of the city, then come back to see him. He and his team are seated at a table on the bar terrace. There are more nasty police stations to work with than this.

La baie de Cavtat aux dernières lueurs du jour, mardi 20 octobre 2020

To get to the harbor master's office, you must clearly pass the barrier that closes the pedestrian zone of the city. When we get there, I think the office is close to closing. A friendly and smiling employee quickly goes through the formalities, and we go back down to town to find our police officer on the terrace of the bar. He is replaced by a policewoman, tall and hunky, with whom we join the "official" police office. Along the way, she tells us that before that, we must move our boat to moor it a little further, at the customs wharf, marked by two European flags at each of its ends. She explains to us that this wharf is equipped with automatic cameras that will film our boat, and that we will then meet her at her office. It is 6 pm, return to the boat for Christine and me. Part of the crew is on the terrace of the bar having an aperitif. Michel and Faty come to lend us a hand to park the boat, still on the starboard side, along the customs quay and its fence. Christine and I then leave the boat to them, and go back to the Policija office. There, the gendarme will quickly register the crew's passports, stamp them a few times and return all the documents to us, wishing us a safe journey. At 6.30 p.m., we leave the quay of Cavtat and its beautiful bay in the last light of day. Barely an hour to go through all the formalities in a place we did not know before, I find it perfect.

We leave the danger isolated this time to port, then heading 284 ° to the 91m sounding line, then 180 ° to the 100m line, then finally heading 127 °. It is now pitch black, and we thus ward off all the dangers, which we roll up on the port side. We are now at the engine, the wind has completely died down.

At 11pm, we enter the Bay of Kotor, the largest fjord in the Mediterranean. we are now in Montenegro. We are greeted there by a few gusts of north wind, a cold wind coming down from the mountains. We go due north until the green flashes of Rose's turret appear on starboard, then oblique 045 ° towards Zelenika and its red light which merges widely with the surrounding landscape, very bright. We cross the first basin of the Bouches de Kotor obliquely. At 12:30 am, Michel is at the helm; it docks on starboard at the customs quay. As I walk towards the gatehouse at its end, armed with our passports and the boat's documents, the police come to meet me. I explain to them that we will be leaving Montenegro the next day, and they tell me the procedure to follow and the location of the harbor master's office. Luckily, I already know this villa, which looks great, on the edge of the beach. I will go tomorrow morning. For now, the time has come to look at the maps for tomorrow's itinerary and take a little rest.

Baie de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (3)

Vidéo : Arrivée à Cavtat, mardi 20 octobre 2020, mardi 20 octobre 2020. Réalisation : Philippe Bensimon. Photos : Luka Polace, Pierre et Christine remontent l'ancre, mardi 20 octobre 2020 ; Yacht à l'ancre dans le chenal d'accès à Luka Polace, mardi 20 octobre 2020 ; La sortie est du chenal d'accès à Luka Polace, mardi 20 octobre 2020 (1) ; Petit déjeuner le long de la côte nord de Mljet, mardi 20 octobre 2020 (1) ; Réglage des voiles le long des côtes nord de Mljet pour Michel et Philippe, mardi 20 octobre 2020 (1 et 2) ; En route vers Okulkje, mardi 20 octobre 2020 ; Okulkje, mardi 20 octobre 2020 ; Travail sur la pendille, mardi 20 octobre 2020 ; Départ d'Okulkje, mardi 20 octobre 2020 ; Faty à la barre à l'est de Mljet, mardi 20 octobre 2020 ; Passage de l'îlot Sv Andrija, mardi 20 octobre 2020 (1 à 4) ; La barre d'écueils devant Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1 à 3) ; Le Sun Odyssey 509 Rock Point au quai de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 ; La baie de Cavtat à la tombée du jour depuis la terrasse de la Policija, mardi 20 octobre 2020 (1 et 2) ; L'église de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 ; Cavtat, chat, mardi 20 octobre 2020 ; Le Sun Odyssey 509 Rock Point au quai des douanes de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 ; La baie de Cavtat et son danger isolé, mardi 20 octobre 2020 ; La sortie est du chenal d'accès à Luka Polace, mardi 20 octobre 2020 (2) ; Petit déjeuner le long de la côte nord de Mljet, mardi 20 octobre 2020 (2) ; Arrivée à Cavtat au coucher du soleil, mardi 20 octobre 2020 ; La baie de Cavtat à la tombée du jour, mardi 20 octobre 2020 (3 et 4). Auteurs/authors : La sortie est du chenal d'accès à Luka Polace, mardi 20  2020 (1 et 2) ; Réglage des voiles le long des côtes nord de Mljet pour Michel et Philippe, mardi 20 octobre 2020 (1 et 2) ; En route vers Okulkje, mardi 20 octobre 2020 ; Okulkje, mardi 20 octobre 2020 ; Départ d'Okulkje, mardi 20 octobre 2020 ; Faty à la barre à l'est de Mljet, mardi 20 octobre 2020 ; Passage de l'îlot Sv Andrija, mardi 20 octobre 2020 (1 à 4) ; La barre d'écueils devant Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1 à 3) ; Le Sun Odyssey 509 Rock Point au quai de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 ; La baie de Cavtat à la tombée du jour depuis la terrasse de la Policija, mardi 20 octobre 2020 (1 et 2) ; Cavtat, chat, mardi 20 octobre 2020 ; La baie de Cavtat et son danger isolé, mardi 20 octobre 2020 ; La baie de Cavtat à la tombée du jour, mardi 20 octobre 2020 (4) : Christine Marpot. Autres photos : Philippe Bensimon.