Zadar, départ du port, mardi 27 octobre 2020

Zadar, la sortie du port (2)

 Zadar, mardi 27 octobre 2020Grasse matinée (relative) et petit déjeuner au quai ; des équipiers sont partis ce matin de bonne heure acheter du pain frais. Nous avons rangé hier soir le bateau le long du quai tout proche de la capitainerie. J'y vais pour faire un peu de lessive dans les sanitaires du rez-de-chaussée, et demander au premier étage à l'accueil une météo qui complètera celle de la NOAA que je prend tous les jours. La veille j'ai réglé notre nuitée : 810,89 HRK (107,47 euros). Zadar est un port très cher. Cependant, une fois qu'on y est, on est tout proche de la vieille ville et c'est ce qui justifie ma préférence pour le port plutôt que la marina, plus récente et beaucoup plus éloignée. 

Zadar, le bac à la sortie du port, mardi 27 octobre 2020

 Nous quittons le quai à10h30. Il est « no safe » ; Emma est à la barre et effectue le départ contre une garde avant. A la bouée rouge, nous prenons le cap 324°, sous un ciel lourd. Le baromètre est descendu à 1011 hpa, perdant 3 hpa par rapport à la veille. Nous avons un vent de NW de 11 kt. Au près serré, sous grand-voile et génois, nous parvenons à tirer six nœuds de vitesse fond. Les vagues font une vingtaine de centimètres de haut. Nous allons avoir durant toute la matinée un temps breton, avec des petits crachins. 

Zadar, régatiers dans la rade, mardi 27 octobre 2020 (1)

La jonction entre Vir et le continent, mardi 27 octobre 2020

 A 12h15 le vent est tombé à 4 kt et nous devons lancer le moteur. Réglé à 1.800 trs/mn, il nous propulse à 7 kt de vitesse fond. A 14h, Mathilde nous offre une pizza « maison », qu'elle vient de sortir du four.

A 16h nous laissons l'écueil Otok Pohlib et sa tourelle à bâbord ; à tribord nous allons commencer à longer les îles Maun puis Skerda. Christine est à la barre. Le vent à forci et atteint maintenant 12 kt de NW. Nous avançons sous grand-voile et moteur, de façon à éviter de tirer des bords contre le vent qui vient pratiquement dans l'axe du bateau.

Coucher de soleil au large de Pag, mardi 27 octobre 2020 (1)

Coucher de soleil au large de Pag, mardi 27 octobre 2020 (3)

A 17h nous sommes à 800 m au sud-ouest de la tourelle blanche du feu Fl (3) 15s de Skerda. Le coucher de soleil à bâbord s'annonce superbe. A 18h30, nous faisons route au 340°. Nous n'avons guère changé de cap, mais le vent a un peu tourné et nous remettons en service le génois. On voit droit devant le phare de l'îlot Dolfin. Une demi-heure après, le vent ayant de nouveau tourné, nous rentrons le génois. Pierre a remplacé Christine à la barre.

A 19h50 nous passons à l'est de l'îlot Otok Dolfin, entre l'îlot et la très longue île de Pag dont nous verrons l'extrémité nord quelques minutes plus tard. De là, nous changeons de cap et prenons au 025° pour viser directement l'entrée de la baie de Rab. La vieille cité domine une baie protégée de tous côtés.

Rab, le Sun Odyssey 509 Rock Point à son arrivée au port, mardi 27 octobre 2020

Rab, mardi 27 octobre 2020 (5)

A 21h10 Emma effectue la manœuvre d'accostage, sur bâbord au quai de Rab, devant la grande place à l'architecture vénitienne. Nous partons visiter la vieille ville et ses ruelles étroites et désertes ; à 22h30 nous sommes de retour à bord pour le dîner, un risotto du sud. A minuit je note sur le livre de bord la pression relevée sur le baromètre du carré : 1014 hpa, en hausse de 3 hpa par rapport à ce matin. A première vue, le mauvais temps est derrière nous. Cependant la météo annonce pour cette nuit une bora de 35 à 45 kt sur le nord de l'Adriatique. La bora est un vent qui se respecte, et ce soir-là nous avons soigné particulièrement l'amarrage du bateau.

Rab, mardi 27 octobre 2020 (2)

Rab, le quai, mardi 27 octobre 2020 (1)Rab, ruelle, mardi 27 octobre 2020Rab, mardi 27 octobre 2020 (1)Rab, mardi 27 octobre 2020 (4)

Zadar, Tuesday October 27, 2020. Sleep late (relative) and breakfast at the dock; team members left early this morning to buy fresh bread. Last night, we stowed the boat along the quay very close to the harbor master's office. I go there to do some laundry in the sanitary facilities on the ground floor, and ask reception on the first floor for a weather forecast that will complement that of the NOAA that I take every day. The day before I paid our night: 810.89 HRK. Zadar is a very expensive port; however, once you get there you are very close to the old town and that's what justifies my preference for the port rather than the newer and much more remote marina. 


Zadar, le bac traverse la sortie du port, mardi 27 octobre 2020

Zadar, régatiers dans la rade, mardi 27 octobre 2020 (2)

We leave the platform at 10:30 am. It is "no safe"; Emma is at the helm and starts against a front guard. At the red buoy, we take the course 324 °, under a heavy sky. The barometer dropped to 1011 hpa, losing 3 hpa compared to the previous day. We have a NW wind of 11 kt. Upwind, under mainsail and genoa, we managed to pull six knots of bottom speed. The waves are about twenty centimeters high. We are going to have Breton weather throughout the morning, with little drizzle. At 12:15 the wind dropped to 4 kt and we had to start the engine. Adjusted to 1,800 rpm, it propels us to 7 kt top speed. At 2pm, Mathilde offers us a "homemade" pizza, which she has just taken out of the oven. At 4 pm we leave the reef Otok Pohlib and its turret on the port side; to starboard we will begin to skirt the Maun Islands then Skerda. Christine is at the helm. The wind is strong and now reaches 12 kt from NW. We move forward under mainsail and motor, so as to avoid tacking against the wind which comes practically in the axis of the boat.

Coucher de soleil au large de Pag, mardi 27 octobre 2020 (2)

At 5 p.m. we are 800 m south-west of the white turret of the Fl (3) 15s fire in Skerda. The sunset on the port side promises to be superb. At 6.30 p.m., we are heading to 340 °. We hardly changed course, but the wind has turned a little and we put the genoa back into service. We can see straight in front of the lighthouse of the islet Dolfin. Half an hour later, the wind having turned again, we bring in the genoa. Pierre replaced Christine at the helm. At 7:50 pm we pass east of the Otok Dolfin islet, between the islet and the very long island of Pag, the northern end of which we will see a few minutes later. From there, we change course and take 025 ° to aim directly at the entrance to the bay of Rab. The old city dominates a bay protected on all sides. At 9:10 p.m. Emma performs the docking maneuver on the port side at the Rab quay, in front of the large square with Venetian architecture.

Rab, mardi 27 octobre 2020 (3)

Rab, le quai, mardi 27 octobre 2020 (3)Rab, blason, mardi 27 octobre 2020Rab, le bar est fermé, mardi 27 octobre 2020

Rab, le quai, mardi 27 octobre 2020 (2)

We go to visit the old town and its narrow and deserted streets; at 10:30 p.m. we are back on board for dinner, a southern risotto. At midnight I noted the pressure read on the on-board barometer on the on-board book: 1014 hpa, up 3 hpa compared to this morning. At first glance, the bad weather is behind us. However, the weather forecast for tonight announces a bora of 35 to 45 kt over the northern Adriatic. The bora is a self-respecting wind, and that evening we paid particular attention to mooring the boat.

Rab, mardi 27 octobre 2020 (32)

Vidéo : De Zadar à Rab, mardi 27 octobre 2020. Réalisation : Philippe Bensimon. Photos : Départ dans le port de Zadar, mardi 27 octobre 2020 (1 et 2) ; La sortie du port de Zadar et le bac, mardi 27 octobre 2020 (1) ; Régatiers dans la rade de Zadar, mardi 27 octobre 2020 (1) ; La jonction entre Vir et le continent, mardi 27 octobre 2020 ; Coucher de soleil au large de Pag, mardi 27 octobre 2020 (1 et 2) ; Le Sun Odyssey 509 Rock point au quai de Rab, mardi 27 octobre 2020 ; La grande place de Rab, mardi 27 octobre 2020 ; Visite de Rab, mardi 27 octobre 2020 (1 à 5) ; La sortie du port de Zadar et le bac, mardi 27 octobre 2020 (2) ; Régatiers dans la rade de Zadar, mardi 27 octobre 2020 (2) ; Coucher de soleil au large de Pag, mardi 27 octobre 2020 (3) ; Visite de Rab, mardi 27 octobre 2020 (6 à 11) ; La sortie du port de Zadar et le bac, mardi 27 octobre 2020 (3). Auteur/author : Départ dans le port de Zadar, mardi 27 octobre 2020 (1) ; La sortie du port de Zadar et le bac, mardi 27 octobre 2020 (1, 2, 3) ; Régatiers dans la rade de Zadar, mardi 27 octobre 2020 (1, 2) ; La jonction entre Vir et le continent, mardi 27 octobre 2020 ; Coucher de soleil au large de Pag, mardi 27 octobre 2020 (1, 2 et 3) : Christine Marpot. Autres photos : Philippe Bensimon.

Zadar, le bac débarque ses passagers à la sortie du port, mardi 27 octobre 2020