Réveil au quai de Rab, mercredi 28 octobre 2020 (2)

Rab, Le Sun Odyssey 509 Rock Point au quai, mercredi 28 octobre 2020

Rab. Réveil à 7 h. On s'attaque de suite aux manœuvres de départ. Le quart est composé de Mathilde, Christophe et Valentin. L'organisation du départ est confiée à Mathilde, qui vient de revenir de la boulangerie où elle a acheté du pain frais. L'équipage met en place un départ sur garde arrière (garde montante) avant de réaliser que le quai est safe : le vent nous éloigne naturellement du quai, et il n'y a rien d'autre à faire que larguer les amarres pour prendre le départ. 

A 7h40, nous sommes sortis du port, le bateau est sous voile, Mathilde est à la barre. L'objectif de la journée est de rallier Mali Losinj, jolie ville d'un peu plus de 6.000 habitants blottie au fond de ce qui ressemble à un fjord, y faire une courte escale de quelques heures, puis reprendre la route pour une nuit de navigation à l'ouest de Dugi Otok, et rentrer le lendemain matin dans le Murtersko More et l'archipel des Kornati par le très beau passage du Prolaz Mala Proversa. 

Pour l'heure, nous prenons au cap 206°. Nous recevons un vent de 11 nœuds par le travers, tribord amures, qui nous offre six nœuds de vitesse fond. Le ciel est bleu, la mer est animée par des vagues d'une vingtaine de centimètres de hauteur.

Préparation de la navigation, mercredi 28 octobre 2020

A 8h52, nous somes arrivés à l'ouest du nord de Pag ; Valentin en profite pour prendre une petite collation dns le carré.

A 10h15, le changement de quart a été effectué, et c'est désormais Christine qui est à la barre. Le baromètre du bord indique 1014 hpa, en hausse de 3 hpa depuis hier matin ; cela confirme le retour du beau temps. Nous laissons à tribord la tourelle Hrid Bik Otok Cres (Cherso) sur son écueil. Le vent est tombé et nous n'avançons plus qu'à trois nœuds. Cependant, nous avons du temps devant nous aujourd'hui, et nous décidons de continuer en voile pure durant un petit moment.

Vedette militaire croate devant Sv Petar, mercredi 28 octobre 2020

Vers 11h30 nous nous engageons dans l'entrée sud de la passe entre les îles Ilovik à bâbord et Sv Petar à tribord. Quelques minutes avant, une vedette militaire croate est passée entre nous et Sv Petar. Nous sommes désormais vent debout au cap 300°. Nous roulons le génois et passons au moteur à vitesse réduite en gardant la grand-voile établie. Christine et Valentin vont à l'avant du bateau installer le triangle de signalisation. La passe est jolie, avec le village d'Ilovik et son petit port à notre gauche ; à notre droite, une jolie maison et de très nombreux corps mort récemment installés attendent les touristes de l'été.

Le chenal entre Ilovic et Sv Petar, mercredi 28 octobre 2020

Devant Ilovic, mercredi 28 octobre 2020 (1)

A 12 h nous sommes à la sortie de la passe, dans 7 m de fond. Nous prenons au cap 270° entre l'île Ilovik à bâbord et la pointe sud de l'île Losinj à tribord. Nous garderons ce cap durant une petite heure, pour bénéficier au près serré d'un vent de 15 kt que nous recevons tribord amures. Il nous permet de rétablir le génois et de couper le moteur. Christine est à la barre.

A 13 h nous passons au sud de la tourelle blanche qui signale Uvala Englez. Nous prenons alors plein nord pour rejoindre l'entrée de la passe qui donne accès à Mali Losinj. ; Dans l'entrée du fjord de Mali Losinj, mercredi 27 octobre (1 et 2)

Entrée du fjord de mali-Losinj, mercredi 28 octobre 2020 (1)

Mali-Losinj, à la voile dans le fjord, mercredi 28 octobre 2020

Mali-Losinj, peu avant d'accoster au quai, mercredi 28 octobre 2020

Mali-Losinj, le Sun Odyssey 509 Rock Point à quai, mercredi 28 octobre 2020 (1)

A 15 h Rosalie accoste sur tribord le long du quai de Mali Losinj. Nous sommes autorisés à y rester gratuitement durant deux heures.

Chacun part de son côté visiter la ville. Christine et moi monterons un peu sur les hauteurs, avant de parcourir vers le SE les ruelles parallèles au quai, et arriver à un grand supermarché de l'autre côté d'une route. Nous y faisons quelques courses pour le repas du soir, avant de revenir aux quais. La faim nous pousse à l'intérieur d'un restaurant où je commande une pizza margherita, après avoir vérifié auprès du serveur que le peu de temps qui nous reste sera suffisant pour la déguster. A peine la commande passée, je me rends compte que j'ai oublié d'acheter les poireaux pour le repas du soir. Je laisse Christine à la table, et fonce en courant au supermarché, heureusement encore assez proche. Je serai de retour avant que ma pizza ne soit servie. 

Mali-Losinj, le quai municipalMali-Losinj, mercredi 28 octobre 2020 (1)

Mali-Losinj, ruelle, mercredi 28 octobre 2020 (1)Mali-Losinj, mercredi 28 octobre 2020 (2)

Mali-Losinj, mercredi 28 octobre 2020 (3)Mali-Losinj, escale rapide dans une pizzeria, mercredi 28 octobre 2020

Mali-Losinj, le quai, mercredi 28 octobre 2020

A 17 h nous quittons Mali Losinj, sa charmante promenade et ses palmiers. Valentin organise un départ sur garde arrière, ici pleinement justifié, et prend la barre. Il est encore un peu tôt pour quitter l'île (il ne faut pas arriver avant l'aube au passage du Prolaz Mala Proversa, le passer de nuit n'offrirait aucun intérêt). Nous allons nous mettre sur un corps-mort de l'autre côté de la baie. C'est Valentin qui réalisera la manœuvre de prise par l'arrière du corps-mort. Nous passerons la soirée sur celui-ci, avant de larguer l'amarre qui nous relie au corps-mort a 23h30. Rosalie est à la barre, la nuit est claire, avec la lune à bâbord. La remontée et la sortie du fjord de Mali Losinj s'effectuent à vue.

 

Mali-Losinj, le Sun Odyssey 509 Rock Point à quai au crépuscule, mercredi 28 octobre 2020 (1)

Vingt-cinq minutes plus tard, nous sommes sortis du fjord et nous prenons au cap 220°, vers le sud-ouest ; nous sommes encore au moteur. Parvenus au sud du feu Fl (2) R 6s de l'îlot Zabodaski, nous prenons plein sud, hissons les voiles et coupons le moteur. Nous retrouvons le vent de 15 kt de nord-ouest du début de l'après-midi. Génois et grand-voile s'établissent au largue, tribord amures, et nous procurent une vitesse fond de 6 nœuds. Une allure agréable pour ce qui s'annonce être une très belle nuit.

Mali Losinj vue de nuit, mercredi 28 octobre 2020 (1)

______________

Réveil au quai de Rab, mercredi 28 octobre 2020 (1)

Rab. Wake up at 7 a.m. We immediately tackle the starting maneuvers. The quarter is composed of Mathilde, Christophe and Valentin. The organization of the departure is entrusted to Mathilde, who returns from the bakery where she bought fresh bread. The crew sets up a start on the rear guard (rising guard) before realizing that the quay is safe: the wind naturally pushes us away from the quay, and there is nothing else to do but cast off to take departure. At 7.40 am, we left the port, the boat is under sail, Mathilde is at the helm. The objective of the day is to reach Mali Losinj, a pretty town of just over 6,000 inhabitants nestled at the bottom of what looks like a fjord, make a short stopover of a few hours, then hit the road for a night of navigation west of Dugi Otok to return the next day to the Murtersko More and the Kornati archipelago via the beautiful passage of the Prolaz Mala Proversa. For now, we are heading 206 °. We received a wind of 11 knots abeam, starboard tack, which gave us six knots of bottom speed. The sky is blue, the sea is animated by waves of about twenty centimeters in height. At 10:15 am, the shift change was made, and Christine is now at the helm. The onboard barometer indicates 1014 hpa, up 3 hpa since yesterday morning; this confirms the return of good weather. We left the Hrid Bik Otok Cres (Cherso) turret on its rocky starboard. The wind has died down and we are only making three knots. However, we have some time ahead of us today, and we decide to continue in pure veil for a little while. At around 11:30 am we entered the southern entrance to the pass between the Ilovik Islands on the port side and Sv Petar on the starboard side. A few minutes before, a Croatian military speedboat passed between us and Sv Petar. We are now upwind at heading 300 °. We roll the genoa and switch to the engine at low speed, keeping the mainsail set. Christine and Valentin go to the front of the boat to install the warning triangle. 

Devant Ilovik, mercredi 28 octobre 2020 (2)

The pass is pretty, with the village of Ilovik and its small port to our left; to our right, a pretty house and a great many recently installed dead bodies await summer tourists. At 12 noon we are at the exit of the pass, in 7m depth. We take a heading of 270 ° between Ilovik Island on the port side and the southern tip of Losinj Island on the starboard side. We will keep this heading for an hour, to benefit from the close upwind of a 15 kt wind that we receive on starboard tack. It allows us to re-establish the genoa and shut down the engine. Christine is at the helm. At 1 pm we pass south of the white turret which signals Uvala Englez. We then head north to reach the entrance to the pass which gives access to Mali Losinj.

Mali-Losinj, l'arrivée, mercredi 28 octobre 2020 (1)

Mali-Losinj, le Sun Odyssey 509 Rock Point à quai, mercredi 28 octobre 2020 (2)

Mali-Losinj, le Sun Odyssey 509 Rock Point à quai, mercredi 28 octobre 2020 (3)

 

At 3 p.m. Rosalie docks on starboard alongside the Mali Losinj quay. We are allowed to stay there for free for two hours. Everyone leaves to visit the city. Christine and I will go up a little on the heights, before crossing towards the SE the alleys parallel to the quay, and arrive at a large supermarket on the other side of a road. We do some shopping there for the evening meal, before returning to the docks. Hunger drives us inside a pizzeria where I order a margherita, after checking with the waiter that the little time we have left would be enough to enjoy it. As soon as the order is placed, I realize that I forgot to buy the leeks for the evening meal. I leave Christine at the table, and rush off to the supermarket, fortunately still quite close. I'll be back before my pizza is served. 

Mali-Losinj, détail, mercredi 28 octobre 2020 (1)

Au quai de Mali-Losinj, mercredi 28 octobre 2020

At 5 pm we leave Mali Losinj, its charming promenade and its palm trees. Valentin organizes a departure on rear guard, here fully justified, and takes the helm. It is still a little early to leave the island (do not arrive before dawn at the passage of Prolaz Mala Proversa, spending the night would be of no interest). We're going to get onto a mooring across the bay. It is Valentin who will carry out the maneuver of taking from the rear of the mooring. We will spend the evening on this one, before releasing the mooring that connects us to the mooring at 11:30 pm. Rosalie is at the helm, the night is clear, with the moon on the port side. The ascent and exit of the Mali Losinj fjord is carried out on sight. Twenty-five minutes later, we have left the fjord and take a heading of 220 °, towards the southwest; we are still at the engine. Having reached the south of the Fl (2) R 6s light on the Zabodaski islet, we head due south, hoist the sails and cut the engine. We find the 15 kt northwesterly wind in the early afternoon. The genoa and mainsail set up on the reach, starboard tack, and gave us a speed over ground of 6 knots. A pleasant look for what promises to be a very beautiful night.

Mali-Losinj, l'arrivée, mercredi 28 octobre 2020 (4)

Vidéo : De Rab à Mali Losinj avant une nuit de navigation, mercredi 28 octobre 2020. Réalisation : © Philippe Bensimon. Photos : Réveil au quai de Rab, mercredi 28 octobre 2020 (1 et 2) ; Collation dansle carré pour Valentin, mercredi 28 octobre ; Vedette de la marine croate, mercredi 28 octobre ; L'entrée de la passe entre Ilovik et Sv Petar, mercredi 28 octobre ; Valentin, Christine et le triangle de signalisation, mercredi 28 octobre (1) ; Arrivée à Mali losinj, mercredi 28 octobre (1) ; Le Sun Odyssey Rock Point au quai de Mali Losin, mercredi 28 octobrej (1) ; Gréement traditionnel à Mali Losinj, mercredi 28 octobre (1) ; Mali Losinj, détails, mercredi 28 octobre (1 à 3) ; Mali Losinj, repas au restaurant, mercredi 28 octobre ; Mali Losinj, le quai, mercredi 28 octobre ; Mali Losinj, le quai au crépuscule, mercredi 28 octobre ; La baie de Mali Losinj de nuit,mercredi 28 octobre ; Réveil au quai de Rab, mercredi 28 octobre 2020 (3) ; Valentin, Christine et le triangle de signalisation, mercredi 28 octobre (2) ; Arrivée à Mali Losinj, mercredi 28 octobre (2) ; Le Sun Odyssey Rock Point au quai de Mali Losin, mercredi 28 octobrej (2 et 3) ; Mali Losinj, détail, mercredi 28 octobrej (4) ; Mali Losinj, Valentin attend le retour de l'équipage au crépuscule, mercredi 28 octobre ; Arrivée à Mali Losinj, mercredi 28 octobre (3) ; Gréement traditionnel à Mali Losinj, mercredi 28 octobre (2). Auteurs/authors : Arrivée à Mali Losinj, mercredi 28 octobre (3) ; Mali Losinj, le quai, mercredi 28 octobre ; Gréement traditionnel à Mali Losinj, mercredi 28 octobre (2) ; Mali Losinj, détails, mercredi 28 octobre (3) ; Mali Losinj, le quai au crépuscule, mercredi 28 octobre : Christine Marpot. Autres photos : Philippe Bensimon.

Gréement traditionnel à Mali-Losinj, mercredi 28 octobre 2020