20 kg de déchets informatiques par an

Le réchauffement climatique nous oblige à revoir nos modes de consommation : lutter pour ralentir le réchauffement, c'est aussi consommer moins et jeter moins. Le 23 janvier 2016, le JT d'Antenne 2 annonçait que les Français jetaient chaque année en moyenne vingt kilos de déchets électroniques : c'est trop, et nous pourrions largement réduire cela. Jeter moins et conserver plus longtemps, c'est aussi jeter moins de ce plastique dont seule une petite partie est recyclée. Faire cela, c'est également préserver la biodiversité marine (nos plastiques, charriés par les fleuves, finissent dans l'océan), et par ce biais protéger encore un peu plus le climat.

Or, les gros fabricants font tout pour pousser les consommateurs à jeter et consommer toujours davantage. Une des techniques pour cela s'appelle l'obsolescence programmée : elle consiste à faire en sorte qu'un produit ait une durée d'utilisation limitée.

Un excellent exemple est celui des cartouches d'encre Epson : une puce fixée sur la cartouche enregistre le nombre de pages que vous avez imprimée, et décide de vous informer que votre cartouche est vide alors qu'elle contient encore en moyenne 25% de la quantité d'encre annoncée (la puce n'est absolument pas en contact avec le liquide et n'a aucun moyen de mesurer le niveau réel de celui-ci. Le mécanisme bloque alors l'imprimante, vous contraignant acheter une nouvelle cartouche pour la remettre en service. L'association Hop (Halte à l'obsolescence programmée) a mis a ce jour procédé trompeur, et transmis son dossier à la Direction de la concurrence et de la répression des fraudes). En 2018, leur action contre Epson a fait l'objet d'une enquête d'Envoyé spécial. 

Petit historique :

En 2013 le sénateur Jean-Vincent Placé présentait une proposition de loi sur l'obsolescence programmée des appareils électriques et électroniques.

Dans la foulée le site de Que Choisir dressait en 2013 une liste des mécanismes utilisés le plus souvent par les industriels, dont « L’obsolescence par défaut fonctionnel » : qu’une seule pièce tombe en panne et l’appareil cesse de fonctionner ! Les lave-linge seraient ainsi programmés pour tomber en panne après 2 000 à 2 500 cycles de lavage (soit 10 ans d’utilisation) ; 80 % des appareils sont désormais dotés de cuve en plastique et les roulements à billes – des pièces indispensables qui s’usent très vite – sont directement moulés dans celle-ci. S’ils ne fonctionnent plus, il faut changer toute la cuve. But ? Empêcher la réparation (impossible ou trop onéreuse) pour forcer le consommateur à jeter le bien en panne et à en racheter un autre. Idem pour un téléviseur : comptez 20 000 h de fonctionnement ou 9 années d’utilisation. Sur les téléviseurs LCD ou plasma, c’est le condenseur qui flanche le plus souvent. Il est vrai qu’il est parfois placé là où il chauffera le plus vite, résultat il gonfle et se casse. Votre téléviseur ne s’allume plus, le voilà bon pour la casse. France 2, dans l’émission Cash Investigation, l’avait parfaitement illustré en 2012. » (source : Que Choisir, 23/04/2013).

En 2015 la France a été le premier pays au monde à créer un délit pénal d'obsolescence programmée, sévèrement réprimé par l’article L. 213-4-1 du Code de la consommation : 2 ans de prison et un maximum de 300.000 euros d'amende. Par ailleurs, les juridictions répressives peuvent porter le montant de cette amende à 5 % du chiffre d’affaires moyen annuel, calculé sur les trois derniers chiffres d’affaires annuels connus à la date des faits. 

Malheureusement, il y a peu de dossiers, l'obsolescence programmée n'étant pas toujours facile à démontrer (il faut prouver l'intention de nuire au produit). Et, trois ans après la création en France du délit d'obsolescence programmée, nous étions toujours le seul pays à disposer ce ce type de délit. 

On constate cependant que la durée de vie d'une paire de bas à la fin de la seconde guerre mondiale était d'environ 4 à 5 mois avant qu'elle ne file, alors qu'aujourd'hui elle est de 5 à 6 utilisations seulement (source : AT JT 20h, 20 ou 21/12/2020). De la même façon, dans un rapport publié lundi 23 septembre 2019, l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée) et la start-up Murfy, spécialisée dans la réparation de gros électroménager à domicile, révèlent la diminution de la durée de vie des lave-linge. En l'espace de 8 ans, elle est passée de 10 à 7 ans (source : France info, 23/09/2019).

En France, à partir du premier janvier 2021 sur les téléviseurs, lave linge, téléphones, smartphones, tablettes et tondeuses à gazon figurera un « indice de réparabilité », capacité de l'appareil a être réparé facilement et à moindre coût.

______________________

Global warming forces us to review our consumption patterns: fighting to slow down warming also means consuming less and throwing away less. On January 23, 2016, the Antenna 2 news report announced that the French threw an average of twenty kilos of electronic waste each year: that is too much, and we could greatly reduce that. Throwing away less and keeping longer also means throwing away less of this plastic, of which only a small part is recycled. Doing this also means preserving marine biodiversity (our plastics, carried by rivers, end up in the ocean), and in this way protect the climate a little more. However, the big manufacturers are doing everything to encourage consumers to consume more and more. One of the techniques for this is called Planned Obsolescence: it consists in making sure that a product has a limited duration of use. An excellent example is that of the Epson ink cartridges: a chip attached to the cartridge records the number of pages you have printed, and decides to inform you that your cartridge is empty while it still contains on average 25% of the quantity of ink announced (the chip is absolutely not in contact with the liquid and has no means of measuring the real level of this one. The mechanism then blocks the printer, forcing you to buy a new cartridge for the The Hop association (Stop programmed obsolescence) has so far put a deceptive process, and transmitted its file to the Directorate of Competition and Fraud Control). In 2018, their action against Epson was the subject of a Special Envoy investigation. History: In 2013, Senator Jean-Vincent Placé presented a bill on the planned obsolescence of electrical and electronic devices. In the process, the Que Choisir site drew up a list of the mechanisms most often used by manufacturers, including "Obsolescence by functional defect": that only one part breaks down and the device stops working! Washing machines would thus be programmed to break down after 2,000 to 2,500 washing cycles (ie 10 years of use); 80% of the devices now have a plastic bowl and the ball bearings - essential parts that wear out very quickly - are molded directly into it. If they no longer work, the entire vessel must be changed. Goal ? Prevent repair (impossible or too expensive) to force the consumer to throw away the broken good and buy another. Ditto for a television: count 20,000 hours of operation or 9 years of use. On LCD or plasma televisions, it is the condenser that fails most often. It is true that it is sometimes placed where it will heat up fastest, resulting in it swelling and breaking. Your TV does not turn on anymore, it is good for the breakage. France 2, in the Cash Investigation program, illustrated this perfectly in 2012. "(source: Que Choisir, 04/23/2013). In 2015, France was the first country in the world to create a criminal offense of planned obsolescence, severely punished by article L. 213-4-1 of the Consumer Code: 2 years in prison and a maximum of 300,000 euros fine. Furthermore, the criminal courts may increase the amount of this fine to 5% of the average annual turnover, calculated on the last three annual turnover figures known at the date of the facts. Unfortunately, there are few files, the planned obsolescence not always being easy to demonstrate. We note, however, that the lifespan of a pair of stockings at the end of the second world war was about 4 to 5 months before it spun, whereas today it is 5 to 6 uses. only (source: AT JT 20h, 20 or 21/12/2020). Likewise, in a report published Monday, September 23, 2019, the HOP association (Halte à obsolescence programmed) and the start-up Murfy, specializing in the repair of large household appliances, reveal the reduction in service life. washing machines. In the space of 8 years, she went from 10 to 7 years (source: France info, 23/09/2019). In France, from January 1, 2021 on televisions, washing machines, telephones, smartphones, tablets and lawn mowers will feature a "repairability index", the device's ability to be repaired easily and at a lower cost.