La_Réole_inondée_01 (auteur author Remiii, 26 janvier 2009, 17h30)

Janvier 2021 : les crues provoquées par les fortes pluies se multiplient : dans la treentaine de départements en vigilance orange, de nombreux quartiers ont les pieds dans l'eau (source : L'Express, 23 janvier 2021). Avec une hauteur de 6,10 mètres, la Seine atteint un niveau inégalé depuis trente ans. A Ornans dans le Doubs (patrie du peintre Gustave Courbet) la Loue a débordé, inondant le rez-de-chaussée de la mairie, des maisons et des commerces.

Depuis, de nombreuses rivières et affluents ont débordé, à commencer par le Rhin, la Garonne, etc. Le niveau de l'eau dans la Charente atteint aujourd'hui 6 mètres (source : JT A2 13h, 7 février 2021).

La tempête Justine n'a pas arrangé les choses. Le dimanche 31 janvier, le littoral landais a été fortement secoué avec des rafales de vent à 110 km/h, un coefficient de marée de plus de 90 et des creux de plus de 6 mètres dans l'océan. L'estacade de la cité balnéaire de Capbreton, construite sous Napoléon III, n'y a pas résisté.

Dans des villages construits en zone inondable, des habitants disent : « avant, on avait une inondation tous les quinze ans, maintenant, c'est tous les quatre ans ». Dans ces conditions, la vie ne devient plus vivable, et l'exode devient inéluctable. Les crues devraient atteindre un pic aux alentours de midi ce lundi 8 février, et on parle déjà de déplacer 7.000 personnes.

Invité de Franceinfo jeudi 4 février, le maire de La Réole (Gironde), Bruno Marty, explique que sa commune, où l'on se déplace désormais en barque, « ressemble à un océan, j'ai l'impression d'être devant l'Atlantique, avec 2 300 hectares d'eau sur l'ensemble de la plaine. C'est un paysage certes magnifique, mais terrifiant ». « On se retrouve effectivement sur une situation comme en 1981, où l'eau était restée quasi trois semaines. ». Deux à trois semaines, c'est sans doute le temps qu'il faudra cette année encore à cette commune pour retrouver une vie normale. Les 35 pompiers sur place étant trop pris par les évacuations, ce sont des pêcheurs et des élus qui ont été sollicités pour effectuer en barque le ravitaillement des maisons.

Passerelle_des_Deux_Rives, vue aérienne du jardin, depuis Kehl (auteur author --Rollerbär 24 mai 2006)

Ce vendredi 5 janvier à 15h30, c'est Info trafic Bas-Rhin qui alertait : « Le Rhin est lui aussi en crue, il déborde actuellement du côté du Jardin des Deux-Rives à Kehl ». En cause : le Rhin est gorgé par la fonte des neiges dans ses affluents (L'Express, 23 janvier, information confirmée par JT A2 20h30, 5 février 2021). 

Une fois de plus, c'est le moment de rappeler que le froid est notre allié. Il est totalement anormal que la fonte des neiges atteigne un tel niveau alors que nous ne sommes que dans la première semaine de février. Si le phénomène n'était que météorologique (entendez : ponctuel), cela ne serait pas trop grave. Mais les hivers doux se succèdent, et remettent en cause de façon pérenne notre mode de vie, nos lieux d'habitation, notre approvisionnement d'eau douce, notre sécurité. Le froid est nécessaire en hiver pour permettre à la neige et à la glace de stocker l'eau et d'éviter le débordement des rivières, nécessaire aussi pour créer les réserves d'eau dont nous aurons besoin pour faire face à la saison sèche, arroser nos cultures et maintenir notre transport fluvial. Nous avons besoin de nos glaciers, et nous sommes en train de les perdre : la moitié de leur surface a déjà disparu en France depuis 1850 (source : Le Monde, 1er février 2021).

_____________________

January 2021: floods caused by heavy rains are increasing: in the thirty or so departments in orange vigilance, many neighborhoods have their feet in the water (source: L'Express, January 23, 2021). With a height of 6.10 meters, the Seine reaches a level unmatched for thirty years. In Ornans in the Doubs (homeland of the painter Gustave Courbet) the Loue overflowed, flooding the ground floor of the town hall, houses and shops. Since then, many rivers and tributaries have overflowed, starting with the Rhine, the Garonne, etc. The water level in the Charente today reaches 6 meters (source: JT A2 1 p.m., February 7, 2021). The storm Justine did not help matters. On Sunday January 31, the Landes coast was strongly shaken with wind gusts of 110 km / h, a tidal coefficient of over 90 and troughs of over 6 meters in the ocean. The pier of the seaside town of Capbreton, built under Napoleon III, did not resist. In villages built in flood zones, residents say: “before, we had a flood every fifteen years, now it's every four years”. Under these conditions, life no longer becomes livable, and the exodus becomes inevitable. Floods are expected to peak around noon this Monday, February 8, and there is already talk of displacing 7,000 people. Guest of Franceinfo on Thursday 4 February, the mayor of La Réole (Gironde), Bruno Marty, explains that his town, where people now travel by boat, "looks like an ocean, I have the impression of being in front of the Atlantic, with 2,300 hectares of water over the entire plain. It is certainly a magnificent landscape, but terrifying ”. “We are indeed in a situation like in 1981, where the water had remained for almost three weeks. ". Two to three weeks is probably the time it will take this year for this town to return to normal life. The 35 firefighters on the spot being too busy with the evacuations, it is fishermen and elected officials who have been asked to carry out the supply of the houses by boat. This Friday January 5 at 3:30 pm, Info trafic Bas-Rhin warned: "The Rhine is also in flood, it is currently overflowing near the Jardin des Deux-Rives in Kehl". In question: the Rhine is gorged by the snowmelt in its tributaries (L'Express, January 23, JT A2 8:30 p.m., February 5, 2021). Once again, it's time to remember that the cold is our ally. It is totally abnormal for the snowmelt to reach such a level when we are only in the first week of February. If the phenomenon were only meteorological (hear: punctual), it would not be too serious. But the mild winters follow one another, and permanently call into question our way of life, our places of residence, our supply of fresh water, our security. Cold is necessary in winter to allow snow and ice to store water and prevent rivers from overflowing, also necessary to create the water reserves that we will need to face the dry season, water our crops and maintain our river transport. We need our glaciers, and we are losing them: half of their surface has already disappeared in France since 1850 (source: Le Monde, February 1, 2021).

Photos : La_Réole_inondée_01 (auteur/author : Remiii, 26 janvier 2009, 17h30) ; Passerelle_des_Deux_Rives, vue aérienne du jardin, depuis Kehl (auteur/author : --Rollerbär 24 mai 2006).