Nous relayons sans aucune modification le contenu d'un mail reçu ce matin : 
Pièce jointe.png
 
Les-billes-de-plastique-recouvrent-le-sable - copie.jpg
 31 mai -15 juin
Un #NoPlasticChallenge déterminé
et solidaire du Sri Lanka
Au moment où le Sri Lanka voit ses plages ravagées par  des millions de granulés plastiques échappés d'un porte-conteneurs, nous vous invitons à rejoindre avec encore plus d'implication le #NoPlasticChallenge.
 
Ces granulés qui se dispersent si facilement dans l'environnement et sont si difficiles à récupérer sont la base de tous les produits plastiques que nous consommons.
1 jour/ 1 geste  pour réduire l’usage unique et développer le réemploi 
A partir du 31 mai, chaque jour, une action de réduction du plastique sera mise en valeur (1 jour, 1 éco-geste). L’accent sera mis sur les solutions de réemploi et de « refill » qui se développent : fontaines, consigne,  recharge,… Voir le calendrier
La campagne développée sur les réseaux sociaux, sera également portée par 500 ambassadeurs qui mobiliseront leur entreprise, leur collectivité, leur établissement scolaire ou leur cercle privé. 
Les parrains de l’association, le navigateur Stéphane le Diraison et la kite-surfeuse Doris Wetzel, ainsi que ses partenaires, relaieront le #NoPlasticChallenge.
 
Calendrier No Plastic Challenge 2021 web DEF_page-0001.jpg
Ensemble des visuels disponibles ici
image_39524154631620138594414.jpg
 
image_53619927241620138594424.jpg
Prendre conscience de l'omniprésence du plastique  
L’association met  à disposition des particuliers et entreprises des outils pour les aider à prendre conscience de leur consommation, de la présence de plastique dans certains produits (vêtements, filtres de mégots…) et des changements liés à la période de pandémie. Elle propose :
  • un  questionnaire en ligne pour les consommateurs ;
  • une fiche conseil pour les entreprises qui recense les contextes de recours au plastique (pause déjeuner, pause café, fournitures, achat…) et renvoie vers des solutions (développement de points d’accès à l’eau en entreprise, réduction du plastique sur la chaîne logistique, solutions pour le e-commerce.

Focus bouteilles et mégots : 40% des déchets plastiques à usage unique retrouvés sur les plages européennes

Le #NoPlasticChallenge propose aux organisations et collectivités des affichettes et outils afin  :

  • d’accompagner le développement de points d’accès à l’eau potable dans les entreprises et établissements accueillant du public, prévu par la loi anti-gaspillage et pour l’économie circulaire ; 
  • de faire savoir que le filtre du mégot de cigarette est en plastique et génère une pollution considérable.
image_16076679731620389526012.png
 
image_78331140261620138594430.png

Quatre conférences pour rappeler les enjeux et hiérarchiser les solutions

Ce programme, qui réunit des experts ayant récemment publié des recommandations sur la pollution plastique, des entreprises et organisations, a pour but  de partager les enjeux et de hiérarchiser les solutions pour lutter contre la pollution plastique. 

Visionnage de la conférence du 27 et Inscription pour les suivantes en cliquant sur l'image.

Visuel Conf 1.png
 
2.jpg
3.png
 
4.png

  Quelques chiffres

  • 49 % : c’est la part des plastiques à usage unique dans les déchets marins retrouvés sur les plages européennes[1]
  • 2 produits sont à l’origine de 40% de ces déchets plastiques à usage unique[2] : la bouteille plastique (21%) et le mégot (19%)
  • 41% du plastique destiné à l’emballage alimentaire est utilisé pour les bouteillesen France (eau et boissons, hors lait), soit 340 000 tonnes de plastique par an [3]
  • Les emballages représentent 60% des déchets plastiques en France 
  • 1,5 milliard de masques ont déjà̀ rejoint les océans selon l’ONU. 6,8 à 13,7 milliards de masques jetables utilisés par an en France selon l’ADIT (l’Agence pour la diffusion de l’information technologique)[4]

[1] Etude d’impact de la commission européenne de 2018 , préalable à la directive européenne sur les plastiques à usage unique, menée sur 276 plages et 17 pays

[3] Rapport « Quel potentiel 3R pour les emballages en plastique ? » du Ministère de la transition écologique

[4] Mission flash de l’Assemblée Nationale sur le traitement des masques usagés, dont la première recommandation est de privilégier le masque réutilisable