En 10 ans, le prix des assurances habitation a augmenté en moyenne en France de 34 %, soit plus du tiers. On constate des disparités entre les régions (assurer une maison dans l'est de la France revient plus cher que dans l'ouest), avec une hausse plus forte dans le sud du pays, où les risques liés aux incendies sont plus élevés. Les risques climatiques (incendies, inondations, etc.) sont la cause de cette flambée des prix. Selon des chiffres publiés par l'Observatoire de la consommation UFC-Que Choisir, les prix cette année auraient augmenté de 2 %. Il ne s'agit pas de cas isolés : 80 % des assureurs ont augmenté leurs tarifs. A noter : sur 100 € de cotisations, seuls 55 € reviennent aux assurés, le reste passant dans les coûts de réassurance, les frais de gestion et les bénéfices des assureurs.

Ce qu'il faut tirer de ces chiffres est que nous vivons sur une planète rendue plus dangereuse par le réchauffement climatique et que nous en commençons à en payer le prix

Ce qui est insupportable, c'est que ce prix est facilement épongé par les familles dirigeantes (entendez : riches) responsables de cet état de fait, mais que les pauvres qui subissent le réchauffement sans en avoir tiré de bénéfice n'ont pas les moyens matériels d'assumer le réchauffement de la planète.

Boris_Cyrulnik_-_2011-11-01_-_cropped

Le neuropsychiatre et psychanalyste français Boris Cyrulnik écrivait déjà en 2006 que les pauvres au XXIe siècle vivraient moins vieux que les riches ("De chair et d'âme", ed. Odile Jacob).

Il y a une urgence à créer un crime d'écocide/climaticide, et sanctionner par des peines de prison ferme extrêmement lourdes les politiques qui, en France et à l'étranger, par leur inaction coupable, ont conduit et continuent à conduire des gens à la pauvreté et à la mort, dans le seul souci d'assurer leur fortune et leur réélection.

____________________

In 10 years, the price of home insurance has increased on average in France by 34%, or more than a third. There are disparities between regions (insuring a house in the east of France is more expensive than in the west), with a greater increase in the south of the country, where the risks associated with fires are higher. Climatic risks (fires, floods, etc.) are the cause of this price hike. According to figures published by the UFC-Que Choisir consumer observatory, prices this year have increased by 2%. These are not isolated cases: 80% of insurers have increased their rates. Note: out of € 100 of contributions, only € 55 goes to the insured, the rest going to reinsurance costs, management costs and insurers' profits.

What to take from these numbers is that we live on a planet made more dangerous by global warming and that we are starting to pay the price for it.

What is unbearable is that this price is easily absorbed by the ruling families (hear: rich) responsible for this state of affairs, but that the poor who suffer from the warming without having benefited from it cannot afford materials to assume global warming. The French neuropsychiatrist and psychoanalyst Boris Cyrulnik already wrote in 2006 that the poor in the 21st century would live shorter than the rich ("De flesh et d'âme", ed. Odile Jacob).

There is an urgent need to create a crime of ecocide / climaticide, and to sanction with extremely heavy prison sentences the policies which, in France and abroad, by their culpable inaction, have led and continue to lead people. to poverty and death, for the sole purpose of securing their fortune and their re-election.

Photo : Boris Cyrulnik, 1er novembre 2011 à Gênes (Italie), à la suite d'une conférence intitulée Guida alla distruzione di un sentimento logorante, donnée par Boris Cyrulnik. Auteur/author : Festival della Scienza.