Représentation utilisant le canal proche infrarouge mettant en évidence la végétation brûlée dans le Var le 17 août 2021

Ce mercredi 6 juillet 2022, ce sont 350 pompiers qui sont mobilisés dans la lutte et la prévention contre les incendies, rien que dans les départements français du Var et des Bouches-du-Rhône. Le lendemain, 8 maisons ont été touchées par les incendies dans le Gard. Depuis hier (mardi 12 juillet), c'est un gigantesque incendie qui fait rage dans la Gironde, entraînant l'évacuation de 6.500 vacanciers. Malgré les efforts des pompiers, le 13 juillet à 13 h l'incendie n'est pas encore maîtrisé. Plus de mille hectares de pins sont déjà partis en fumée.

En 2.060, on estime que l'ensemble du territoire français sera soumis au risque incendie, soit 96 départements en France métropolitaine. Une simple règle de trois montre que début juin 2060 il faudra mobiliser au quotidien 16.800 pompiers et leur matériel.

Ce déploiement n'empêchera pas les incendies. Les statistiques admises par le gouvernement français font état d'une moyenne de 6.698 ha brûlés par an dans les départements méditerranéens, essentiellement dans six départements sur la période 2007-2018. La même règle de trois montre qu'en 2060 ce seront 107.168 hectares qui seront chaque année détruits par les flammes. Autrement dit, tous les cinq ans, l'équivalent en forêt d'un département entier sera rayé de la carte.

Mais l'an passé, rien que dans le Var, les incendies du mois d'août ont brûlé 7.100 hectares de terrain, et fait 2 morts et 24 blessés. Les approximations précédentes sont donc malheureusement très optimistes (si on prend le Var d'août 2021 comme base on obtient, à l'horizon 2060, 681.000 hectares brûlés chaque année - soit plus que la superficie moyenne d'un département français - 184 morts et 2.304 blessés). D'une part les approximations basées sur les moyennes de 2007-2018 sont issues de chiffres anciens, qui ne correspondent hélas plus à la réalité actuelle. D'autre part, il s'agit d'une approximation linéaire, alors que le réchauffement climatique suit une courbe exponentielle. On peut donc s'attendre à avoir des chiffres nettement plus importants que ceux donnés ici. 

Malgré le travail acharné des soldats du feu, l'an passé de nombreuses maisons ont été touchées par les incendies de l'été. Si l'on considère l'ensemble du territoire français, en 2060, en plus du financement des 16.800 pompiers et de leur matériel, il faudra que les particuliers et leurs familles acceptent de supporter le coût de la destruction et la perte de leurs maisons lors des incendies de l'été. 

Chaque été, vous entendez parler dans les médias de la perte de villes entières aux USA (et depuis l'an passé au Canada), ravagées à 90 % ou 100 % par les incendies qui après la Californie gagnent désormais les Etats voisins et la Colombie britannique : Paradise, Lytton au Canada, etc. La France n'échappera pas à ce phénomène, horriblement coûteux pour la société, et qui aboutira à plonger des familles entières dans la pauvreté, annihilant souvent les efforts de toute une vie, sans parler des victimes qui finiront leur vie dans les incendies.

Tous ceux qui en souffriront devront se souvenir que si, depuis les années 1980, ils s'étaient abstenus de voter pour des gouvernements connus pour leur inaction face au réchauffement climatique, ils auraient pu éviter cela. 

Prévention des feux de forêt

Le Mardi 5 juillet 2022 Forêts, espaces naturels : face à un feu, la France est particulièrement vulnérable. Contre les feux de végétation, des actions de prévention sont menées pour prévenir le risque d'incendie.

https://www.ecologie.gouv.fr

______________________________

This Wednesday, July 6, 2022, 350 firefighters are mobilized in the fight and prevention against fires, just in the French departments of Var and Bouches-du-Rhône. The next day, 8 houses were affected by the fires in the Gard. Since yesterday (Tuesday July 12), a gigantic fire has been raging in the Gironde, leading to the evacuation of 6,500 holidaymakers. Despite the efforts of the firefighters, on July 13 at 1 p.m. the fire was not yet under control. More than a thousand hectares of pines have already gone up in smoke.

In 2060, it is estimated that the entire French territory will be subject to the risk of fire, ie 96 departments in metropolitan France. A simple rule of three shows that at the beginning of June 2060 it will be necessary to mobilize 16,800 firefighters and their equipment on a daily basis.

This deployment will not prevent the fires. The statistics accepted by the French government show an average of 6,698 ha burned per year in the Mediterranean departments, mainly in six departments over the period 2007-2018. The same rule of three shows that in 2060, 107,168 hectares will be destroyed by flames each year. In other words, every five years, the forest equivalent of an entire department will be wiped off the map.

But last year, in the Var alone, the August fires burned 7,100 hectares of land, and left 2 dead and 24 injured. The previous approximations are therefore unfortunately very optimistic (if we take the Var in August 2021 as a base, we obtain on the horizon 2060 681,000 hectares burned each year - i.e. more than the average area of ​​a French department - 184 dead and 2,304 wounded). On the one hand, they come from old figures, which unfortunately no longer correspond to current reality. On the other hand, it is a linear approximation, whereas global warming follows an exponential curve. We can therefore expect to have figures much larger than those given here.

Despite the hard work of the firefighters, last year many houses were affected by the summer fires. If we consider the whole of France, in 2060, in addition to funding the 16,800 firefighters and their equipment, individuals and their families will have to agree to bear the cost of the destruction and loss of their homes during summer fires.

Every summer, you hear in the media about the loss of entire cities in the USA (and since last year in Canada), ravaged 90% or 100% by the fires which, after California, are now spreading to neighboring states and Colombia. British: Paradise, Lytton in Canada, etc. France will not escape this phenomenon, horribly costly for society, and which will result in plunging entire families into poverty, often annihilating the efforts of a lifetime, not to mention the victims who will end their lives in the fires.

All those who suffer from it will have to remember that if, since the 1980s, they had refrained from voting for governments known for their inaction on global warming, they could have avoided this.

 

Photo : Représentation utilisant le canal proche infrarouge mettant en évidence la végétation brûlée dans le Var le 17 août 2021 (auteur/author : Image satellite (européen Sentinel-2A).