26 juillet 2016

Le nouveau bateau de Sea Shepherd : l'Ocean Warrior

L'ONG Seashephed a publié il y a quelques jours le communiqué suivant concernant le lancementy de son tout nouveau bateau, l'Ocean Warrior :  " Le navire passera les deux prochains mois à être équipé à quai et préparé pour la mer. Son voyage inaugural prévu de la Turquie à Amsterdam doit s'achever le 26 Septembre, jour de son inauguration officielle. Ce sera le bateau le plus rapide de la flotte de Sea Shepherd et le premier navire à être volontairement construit pour les besoins de Sea Shepherd. Le navire a été... [Lire la suite]

18 juillet 2016

Deux transatlantiques et un album de dessins - 3/11 : Tout doit disparaître

Voici la suite des dessins que Franck Patay a ramenés de ses deux transatlantiques de ce printemps, et que nous publions avec son autorisation. Intitulé avec un humour très noir "Tout doit disparaître", il est le reflet d'une réalité de plus en plus catastrophique : pollution par les armes chimiques (cf. article et documentaire infra), pollution par les plastiques (on identifie au moins cinq grands centres dans lesquels les courants rassemblent sur les océans les plastiques flottants, sans compter tous ceux qui coulent, ou/et sont... [Lire la suite]
14 juillet 2016

Braconniers aux filets dérivants arrêtés - Flotte Fu Yuan Yu détenue indéfiniment - Sea Shepherd

Sea Shepherd a communiqué il y a quelques jours sur Facebook ce message encourageant. L'ONG fondée en 1977 par Paul Watson mérite d'être encouragée, soutenue, et leurs efforts relayés par tous les moyens. Sur le terrain, ce sont les plus actifs - pour ne pas dire les seuls à aller au contact des baleiniers qui dépeuplent les océans. Au risque de voir couler leurs navires, ce qui est arrivé il y a quelques années à l'un d'entre eux, le trimaran noir Ady Gil. Nous aurons l'occasion de revenir dans ces colonnes sur les actions de cette... [Lire la suite]
12 juillet 2016

Armes chimiques sous la mer : un scandale militaire étouffé pour protéger le tourisme

Décharges sous-marines d’armes chimiques : un documentaire d’Arte affirme que plus d’un million de tonnes de ces armes chimiques ont été immergées depuis la fin de la seconde guerre mondiale, certaines par 20 mètres de fond à 3,5 km de plages touristiques, voire carrément par dix mètres de fond devant des ports comme à Kobé ou dans le sud de l’Italie. Elles sont porteuses de gaz sarin, de gaz moutarde et autres produits létaux du même acabit, neurotoxiques, vésicants, etc. Ne sachant ni comment les détruire à faible coût, ni... [Lire la suite]