Tour des deux Amériques sur un voilier

14 octobre 2019

Semaine de formation au Pôle plongée de Normandie — Training week at the Normandy diving center

Semaine de formation intensive du 8 au 13 octobre à la Base Fédérale Régionale de Normandie FFESSM / Pôle Plongée Normandie. Organisée à Tourlaville (près de Cherbourg) grâce à Hélène Caron de la FFESSM que nous remercions au passage, la semaine a été riche, alternant plongées, formations théoriques, conseils et embarquements. Je remercie chaleureusement les deux animateurs du Pôle Plongée, Géraldine Marie (pédagogie) et son mari Yannis (directeur de plongée), pour la qualité de leur accueil, leur écoute et leurs nombreux conseils. Les conditions d'hébergement sont excellentes (appartement au premier étage du centre de plongée), le centre est à deux minutes de la plage et la piscine  pour l'initiation est juste en face du bâtiment. Enfin, le centre dispose d'une solide vedette à fond plat (50 cm de tirant d'eau) dotée d'un moteur de 400 CV, ce qui permet à Yannis de s'approcher au plus près de la plage pour embarquer/débarquer les plongeurs, et de sortir les jours où il est seul avec l'Abeille de la SNSM à être hors du port.

Plongée en piscine 101019

Cherbourg, le port de plaisance 091019

arc en ciel, Cherbourg 091019

Débarquement d'un stage de sapeurs pompiers 091019

Un des forts protégeant Cherbourg 101019

Une palanquée remonte 121019

Palanquées à bord 121019

Intensive training week from October 8 to October 13 at the Federal Regional Base Normandy FFESSM / Diving Pole Normandy. Organized thanks to Hélène Caron of the FFESSM that we thank in passing, the week was rich, alternating dives, theoretical training and advice, and boarding. I warmly thank the two leaders of Pole Diving, Geraldine (pedagogy) and Yannis (dive director), for the quality of their welcome, their listening and their many tips. The accommodation conditions are excellent (apartment on the first floor of the diving center), the center is two minutes from the beach and the swimming pool for initiation right in front of the building. Finally, the center has a solid flat-bottomed engine (50 cm draft) with a 400 HP engine, which allows Yannis to get closer to the beach to board / disembark the divers, and to go out on days when he is alone with the SNSM'Abeille to be out of the harbor.

Port de Cherbourg 121019

Sortie du port de Cherbourg 091018

Photos : Plongée en piscine 101019 ; Cherbourg, le port de plaisance 091019 ; Arc en ciel, Cherbourg 091019 ; Débarquement d'un stage de sapeurs pompiers 091019 ; Un des forts protégeant Cherbourg 121019 ; Une palanquée remonte 111019 ; Palanquées à bord 121019 ; Port de Cherbourg 121019 ; Sortie du port de Cherbourg 091018 ; Géraldine, une formatrice attentive 131019. Auteur/author Philippe Bensimon.

Géraldine une formatrice attentive 131019

 


13 octobre 2019

Le réchauffement climatique à l'œuvre : le typhon Hagibis est passé hier sur Tokyo — Typhoon Hagibis passed yesterday on Tokyo.

Hagibis_2019-10-09_2130Z Hagibis near peak intensity on 9 October with 1-minute sustained winds of 250 km:h (155 mph) Auteur NOAA's Himawari-Floater Satellite

Hagibis, super-typhon,  vient de balayer ce samedi 12 octobre Tokyo, habituellement protégée de ce type d'évènements climatiques. Classé en catégorie 5 lorsqu'il est passé près de Guam (260 km/h), Hagibis était en catégorie 2 lorsqu'il a touché le Japon. C'est le typhon le plus violent qu'a connu le Japon depuis soixante ans. 7,3 millions de Japonnais ont reçu des consignes d'évcuation, et on enregistre aujourd'hui au moins quatorze morts, neuf personnes disparues et 140 blessés (bilan provisoire). Hagibis a atteint la côte japonaise samedi peu avant 19 h (12h heure française), et a touché la capitale aux alentours de 21h.

Un cyclone, ce ne sont pas simplement des vents violents (rafales à 200 km/h à Tokyo), c'est aussi une "vague de tempête" (qui a atteint 12m de haut dans le cas d'Hagigis) et des pluies diluviennes. Maisons submergées, glissements de terrain, cours d’eau en furie… 40 % des précipitations annuelles se sont abattues en quelques heures sur l'est et le centre du Japon : des pluies d’une intensité « sans précédent », selon l’Agence météo nationale (JMA) d'un pays touché pourtant chaque année par une vingtaine de typhons. Selon l'AFP citée par Le Monde : "Le gouvernement a mobilisé 27 000 soldats des Forces d’autodéfense pour participer aux opérations de sauvetage. A Kawagoe (nord-ouest de Tokyo), des secouristes évacuaient en bateau des personnes âgées, certaines toujours en fauteuil roulant, dont la maison de retraite était cernée par les inondations." 

Parmi les morts on compte un sexagénaire retrouvé mort dans sa maison de Kawasaki city (banlieue proche de Tokyo), noyée sous trois mètres d'eau. Plus de 160.000 foyers sont toujours privés d'électricité ce dimanche après-midi et plusieurs glissements de terrain ont été constatés.

Certes, il n'est pas possible d'attribuer directement au réchauffement climatique un évènement ponctuel, cependant, la probabilité que des évènements climatiques violents du type d'Hagibis apparaissent augmente au fur et à mesure que le réchauffement climatique s'intensifie.

______________

Hagibis, super-typhoon has just swept this Saturday, October 12 Tokyo, usually protected from this type of weather events. Ranked in category 5 when he passed near Guam (260 km / h), he was in category 2 when he reached Japan. It's the most violent typhoon Japan has seen in sixty years. 7.3 million Japanese have received eviction orders, and at least 14 people have died, nine have disappeared and 140 have been wounded (provisional balance sheet). Hagibis reached the coast Saturday shortly before 7 pm (12h French time), and touched the capital around 21h.

A cyclone is not just high winds (bursts at 200 km / h in Tokyo), but also a "storm surge" (which is 12m high in the case of Hagigis) and heavy rains. Submerged houses, landslides, raging streams ... 40% of annual rainfall in eastern and central Japan in just a few hours: "unprecedented" rainfall, according to the Agency national weather (JMA) of a country touched yet each year by twenty typhoons. According to the AFP quoted by Le Monde: "The government has mobilized 27,000 soldiers of the Self-Defense Forces to participate in rescue operations. At Kawagoe (north-west of Tokyo), rescuers evacuated by boat elderly people, some still wheelchair, whose retirement home was surrounded by floods. "

Among the dead is a sexagenarian found dead in his home in Kawasaki city (suburb near Tokyo), drowned under three meters of water. More than 160,000 households are still without electricity this Sunday afternoon and several landslides have been reported.

While it is not possible to attribute a single event directly to global warming, however, the likelihood of Hagibis-like events will increase as global warming intensifies.

(Source : https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/10/12/face-au-typhon-hagibis-le-japon-preconise-7-3-millions-d-evacuations_6015272_3244.html).

Photo : Hagibis_2019-10-09_2130Z Hagibis near peak intensity on 9 October with 1-minute sustained winds of 250 km/h (155 mph). Auteur /author : NOAA's Himawari-Floater Satellite.

 

Posté par Ph Bensimon à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 octobre 2019

Le réchauffement climatique, facteur déclenchant d'une révolution des jeunes - Global warming, trigger of a youth revolution

"Bercy revoit en hausse le déficit pour 2022 à 1,5 % du PIB. Les nouvelles prévisions du gouvernement montrent une dégradation par rapport à celles du printemps dernier, qui tablaient sur un déficit à 1,2 % en 2022. La dette devrait être réduite de moins d'un point de PIB sur le quinquennat. »

Ces quelques lignes publiées lundi dernier 2 octobre 2019 dans Les Echos montrent à quel point les gouvernements des pays riches sont éloignés de la lutte contre le réchauffement climatique. Et lorsque la jeune Greta Thunberg dit aux politiques rassemblés à l'ONU : « Vous avez volé mes rêves et mon enfance », c'est en fait sa vie tout entière qu'ils ont volée. Explication.

Dette_publique_France_1979-2017

Nos Etats dépensent plus qu'ils ne gagnent. Pour un particulier, cela s'appelle de la mauvaise gestion. Pour un gouvernement, cela s'appelle une politique keynésienne, qui peut aboutir en période de crise à recréer artificiellement de la croissance et de l'emploi. A condition de ne pas se tromper, c'est à dire injecter l'argent dans du social, et non dans les entreprises : la croissance vient de la consommation (produire s'il n'y a personne en face pour consommer est un non-sens). Et ce sont les pauvres qui consomment le plus fort pourcentage de ce qu'on leur donne (la totalité) et alimentent la machine. La droite – et la gauche, car nos faux dirigeants de gauche ont eu de vraies politiques de droite dans la plupart des domaines – a appliqué cette politique de déficit année après année, en donnant toujours plus aux riches et aux entreprises. Des grandes entreprises (Peugeot PSA, etc.) ont ainsi bénéficié des largesses de l'Etat, ce qui a abouti de façon inéluctable à accroître la fracture sociale.

En 1974, Valéry Giscard d'Estaing dénonçait déjà cette fracture sociale lors de sa campagne électorale ; et en 1988, le candidat Raymond Barre (un des plus brillants économistes français) alertait sur la nécessité de réduire la dette étatique. Depuis, rien n'a été fait en ce sens. La dette publique est passée de 74 milliards d'euros en 1978 à 2 315,3 milliards d'euros à la fin de 2018 (dette publique, « au sens de Maastricht » estimée par l'Insee, en euros courants). Si on parle en termes de taux d'endettement, on est passés ainsi d'une dette équivalent à 21 % du PIB (en gros, ce que gagne la France) à la fin de 1978 et 66,8 % à la veille de la crise de 2008, à une dette de 98,4 % en 2019. Cette dette va passer à 98,9 % en 2020 (source : Insee Comptes de la Nation - Base 2014, Trajectoire des finances publiques pour le budget 2020)

France dette publique en pourcentage du PIB

Pensez que votre banquier – qui lui n'est pas fou – surveille votre taux d'endettement et refuse de vous prêter de l'argent dès lors que votre taux d'endettement dépasse 35 % : il sait que vous serez dans l'incapacité de rembourser votre dette. 

Et on parle ici seulement de dette publique, c'est à dire la dette de l'Etat. Si on y ajoute les dettes des autres acteurs économiques (entreprises, ménages) on arrivait déjà en 2008 à un taux d'endettement pour la France de 190 % du PIB (pour 63% de dettes des administrations à l'époque). 

Alors, comment l'Etat fait-il pour rembourser cette dette ? La réponse est simple : il emprunte sur les marchés, constamment et toujours plus. Pour une entreprise ou un particulier, le procédé qui consiste à emprunter à B pour rembourser ce qu'on doit à A, puis emprunter à C pour rembourser B, etc., porte un nom : cela s'appelle faire de la cavalerie. Bien entendu, le jour où on ne trouve plus de prêteur pour rembourser la dette tout s'écroule. Si l'entreprise est saine et dégage des marges susceptibles à la longue d'éteindre la dette, la cavalerie peut-être envisagée pour franchir une mauvaise passe de trésorerie.

Lorsque le déficit est structurel, chaque nouvel emprunt doit couvrir la dette plus le nouveau déficit, et la dette globale augmente inéluctablement. Dans ces conditions, s'il ne s'agit que de faire perdurer sciemment une situation qui finira un jour ou l'autre par léser les créanciers, cela devient un délit. 

Ce qui est affolant, c'est que l'Etat, qui est au-dessus des lois qui s'appliquent aux entreprises et aux ménages, n'en a cure. Et personne n'est là pour l'arrêter. La France n'est pas seule en cause : « La crise de 2008 a poussé l'ensemble des pays à accroître fortement leur endettement. De 2007 à 2017, la dette mondiale s'est accrue de 40 %. En 2017, la dette publique des pays avancés atteignait en moyenne 105 % du PIB » (source : Wikipédia).

Le problème du remboursement de la dette étatique n'est pas nouveau, et se finit toujours très mal : expulsion et spoliation des juifs d'Angleterre en 1290, arrestation des Templiers le vendredi 13 octobre 1307, "banqueroute des deux tiers" de 1797 après la Révolution française, de la Russie de 1917, plus près de nous problèmes de la Grèce et de l'Argentine, etc.

En attendant une faillite inéluctable mais sans cesse différée, le seul espoir des gouvernements consiste en une augmentation des bénéfices de l'Etat, celle-ci ne pouvant provenir que d'une diminution des charges (mais qui veut toucher aux emplois et aux salaires de la Fonction publique, alors même que s'applique la loi de Parkinson qui veut que dans une administration donnée le nombre de salariés pour une tâche donnée ne puisse aller qu'en augmentant) ou d'une augmentation des produits (TVA, IS, IRPP, etc.), c'est à dire de la croissance. Cette fameuse croissance qu'il faut stopper à tout prix si l'on veut lutter contre le réchauffement climatique.

Bref, on n'est pas près de voir les gouvernements s'attaquer réellement au réchauffement climatique, ce qui impliquerait pour eux une cessation de paiement. Et plus on attend, plus on s'enferre, le coût du service de la dette augmentant d'une part, et les pertes économiques liées au réchauffement climatique impactant de façon croissante les rentrées d'argent d'autre part.

L'argent manquant, l'Etat va immanquablement augmenter la pression fiscale, ce qui va accroître tout aussi inéluctablement la paupérisation et la fracture économique, et contribuer un peu plus à ralentir la croissance et augmenter le chômage pour un niveau de dette donné. On est ainsi rentrés dans un cycle infernal où le pouvoir d'achat est rogné, en commençant par celui des moins aptes à manifester, les retraités. Mais tout le monde finira par être touché.

Parmi les plus mécontents, les jeunes seront en première ligne. En effet, les générations précédentes, dont la mienne, ont vécu à crédit et ont dépensé sans compter les deniers publics, vivant dans ce qu'il faut bien appeler une opulence relative. Ce crédit, ont est en train de dire aux jeunes générations actuelles qu'il va falloir qu'elles le remboursent, mais qu'elles ne pourront prétendre à goûter aux plaisirs qu'il a générés, leurs parents ayant tout consommé. En gros on leur demande de payer l'énorme gâteau qu'on a entièrement dévoré. « Pas de chance, vous arrivez trop tard, on vous laisse juste l'addition ». On comprend la fureur de Greta Thunberg devant le crime dont elle est la victime impuissante – elle et tous les jeunes qu'elle représente.

En mai 68, le désir de changement et d'une société plus juste avait lancé les jeunes derrière les barricades. Dans trente ans, si les Etats ne font rien, ou se contentent de simulacres d'actions, je ne donne pas cher de la paix civile. Les jeunes en colère voudront inévitablement mettre à bas un système qui leur aura volé leur vie, leur cadre de vie, leur qualité de vie, et jusqu'à leur espérance de vie. Ils demanderont aussi des comptes aux responsables, qui, selon les termes de Jacques Chirac à Johannesburg, « ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas ». Il y a peu de chances pour que cela se passe paisiblement.

On appelle cela la révolution.

_______________________

"Bercy increases the deficit for 2022 to 1.5% of GDP. The government's new forecast shows a deterioration compared to last spring, which projected a deficit of 1.2% in 2022. The debt should be reduced by less than one point of GDP over the five-year period. " These few lines published last Monday, October 2, 2019 in Les Echos show how far the governments of rich countries are away from the fight against global warming. And when the young Greta Thunberg told politicians gathered at the UN: "You stole my dreams and my childhood," it's actually his entire life that they stole. Explanation.

Our states spend more than they earn. For an individual, this is called mismanagement. For a government, this is called a Keynesian policy, which can lead in times of crisis to artificially recreate growth and employment. On the condition of not being mistaken, ie injecting money into the social, and not into companies: growth comes from consumption (to produce if there is no one in front to consume is a no -meaning). And it is the poor who consume the highest percentage of what is given to them (totality) and feed the machine. The right - and the left, because our false left-wing leaders had real right-wing policies in most areas - applied this deficit policy year after year, always giving more to the rich and to businesses. Large companies (Peugeot PSA, etc.) have benefited from the largesse of the state, which has inevitably led to increasing the social divide.

In 1974, Valéry Giscard d'Estaing was already denouncing this social divide during his election campaign; and in 1988 candidate Raymond Barre (one of France's brightest economists) warned of the need to reduce state debt. Since then, nothing has been done in this direction. The public debt rose from 74 billion euros in 1978 to 2,315.3 billion euros at the end of 2018 (public debt, "in the sense of Maastricht" estimated by INSEE, in current euros). If we talk in terms of the debt ratio, we went from a debt equivalent to 21% of GDP (roughly, what France earns) at the end of 1978 and 66.8% on the eve of the crisis of 2008, to a debt of 98.4% in 2019. This debt will increase to 98.9% in 2020 (source: Insee Accounts of the Nation - Base 2014, trajectory of public finances for the 2020 budget)

Think that your banker - who is not crazy - monitors your debt ratio and refuses to lend you money when your debt exceeds 35%: he knows you will be unable to repay your debt. And we are talking here only about public debt, that is to say the debt of the State. If we add the debts of other economic players (businesses, households) we already arrived in 2008 at a debt ratio for France of 190% of GDP (for 63% of government debt at the time). So, how does the state do to repay this debt? The answer is simple: it borrows on the markets, constantly and always more. For a business or an individual, the process of borrowing money from B to pay back what you owe to A, then borrowing from C to pay back B, etc., has a name: it's called making cavalry. Of course, the day you can not find a lender to repay the debt, everything falls apart. If the company is healthy and generates margins likely to extinguish the debt, the cavalry may be considered for a bad cash flow.

When the deficit is structural, each new loan must cover the debt plus the new deficit, and the overall debt inevitably increases. In these circumstances, if it is only a matter of knowingly endangering a situation that will eventually end by damaging the creditors, it becomes an offense. What is frightening is that the state, which is above the laws that apply to businesses and households, does not care. And no one is there to stop him. France is not alone in question: "The crisis of 2008 pushed all countries to significantly increase their debt. From 2007 to 2017, global debt has increased by 40%. In 2017, the public debt of advanced countries averaged 105% of GDP "(source: Wikipedia). The problem of the repayment of the State debt is not new, and always ends badly: expulsion and despoilment of the Jews of England in 1290, arrest of the Knights Templar on Friday October 13, 1307, closer to us problems of Greece and from Argentina, etc. While awaiting an inevitable bankruptcy but always deferred, the only hope of the governments consists of an increase of the profits of the State, this one can come only from a reduction of the charges (but which wants to affect the jobs and the wages of the Public Service, even though the Parkinson's law that in a given administration the number of employees for a given task can only increase) or an increase in products (VAT, IS, IRPP , etc.), ie growth. This famous growth must be stopped at all costs if we want to fight against global warming.

In short, we are not about to see governments really tackle global warming, which would mean that they will have to stop paying. And the longer we wait, the more we fall back, the cost of debt service increasing on the one hand, and economic losses related to global warming increasingly impacting the money inflow on the other hand. With the missing money, the state will inevitably increase the tax burden, which will inevitably increase impoverishment and the economic divide, and contribute a little more to slowing down growth and increasing unemployment for a given level of debt. We have thus entered an infernal cycle where the purchasing power is cut off, starting with the one of the least able to manifest, retirees. But everyone will eventually be touched.

Among the most discontented, young people will be in the front line. In fact, previous generations, including mine, lived on credit and spent lavishly public money, living in what must be called a relative opulence. This credit, have been telling the younger generation that they will have to pay it back, but they can not pretend to taste the pleasures it has generated, their parents having consumed everything. Basically they are asked to pay the huge cake that we devoured entirely. "No luck, you arrive too late, we just leave you the bill". We understand Greta Thunberg's fury at the crime of which she is the helpless victim - she and all the young people she represents.

In May 1968, the desire for change and a more just society had launched young people behind the barricades. In thirty years, if the States do nothing, or are content with mock actions, I do not give much to civil peace. Angry young people will inevitably want to put down a system that has robbed them of their lives, their living environment, their quality of life, and even their life expectancy. They will also demand accountability from officials, who, in Jacques Chirac's words in Johannesburg, "will not be able to say that they did not know". It is unlikely that this will happen peacefully.

This is called revolution.

Graphiques : 1. Dette_publique_France_1979-2017, auteur /author : Touchatou, 4 février 2018. 2. France dette publique en pourcentage du PIB. Dette des administrations publiques (S13) au sens de Maastricht (au sens du règlement n° 3605 de la Commission Européenne) en milliards d’€ et en pourcentage du PIB.  Sources : 1979 à 1996 - Insee "3.101 Dette des administrations publiques (S13) au sens de Maastricht et sa répartition par sous-secteur" https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/2832698/ t_3101.xls, 7 sept. 2017 1996 à 2017,75 ; Insee "Dette des administrations publiques au sens de Maastricht au troisième trimestre 2017" https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/2830301/econ-gen-dette-trim-adm-pub-2.xls, 30 janvier 2018

 

29 septembre 2019

Greta Thunberg : Vous avez volé mes rêves et mon enfance - How dare you ? - Greta Thunberg at Climate action summit September 23

Le discours de Greta Thunberg à l'ONU

« Tout cela ne va pas. Je ne devrais pas être ici, mais à l'école, de l'autre côté de l'océan. Et pourtant, vous venez nous demander, à nous les jeunes, de l'espoir. Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos mots vides de sens. Et encore, je fais partie des chanceux. Des gens souffrent, meurent, des écosystèmes entiers s'effondrent. Nous sommes à l'aube d'une nouvelle extinction de masse et tout ce que vous parlez c'est d'argent et d'un conte de fées d'une croissance économique éternelle. Comment osez-vous ? Depuis plus de trente ans la science est parfaitement claire. Comment osez-vous encore regarder ailleurs ? En disant que vous agissez assez, alors que les politiques et actions nécessaires ne sont nulle part en vue. Vous dites que vous nous écoutez et que vous comprenez l'urgence, mais peu importe que je sois triste ou en colère, je ne veux pas croire à cela. Parce que si vous compreniez vraiment la situation, tout en continuant d'échouer à agir, alors vous êtes mauvais et je refuse de croire que vous l'êtes. L'idée répandue de diviser par deux nos émissions en dix ans ne nous laisse qu'une chance sur deux de rester en dessous de 1,5°C d'augmentation et d'éviter des réactions en chaîne irréversibles, hors du contrôle humain. Une chance sur deux, cela peut vous paraître acceptable, mais ces chiffres n'intègrent pas les points de bascule, les boucles de rétroaction, le réchauffement supplémentaire caché par la pollution atmosphérique ou les aspects de justice et d'équité. Ils comptent également sur ma génération pour extraire des centaines de milliards de tonnes de CO2 de l'air grâce à des technologies presque inexistantes. Un risque de 50 % n'est tout simplement pas acceptable pour nous, nous qui devons en supporter les conséquences. Pour avoir 67 % de chances de rester sous 1,5°C d'élévation de la température mondiale, les meilleures prévisions du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), il restait 420 gigatonnes de C02 à émettre le 1er janvier 2018. Aujourd'hui ce chiffre est déjà de moins de 350 gigatonnes. Comment osez-vous prétendre que cela puisse-t-être résolu avec les solutions habituelles et certaines solutions techniques ? Avec les niveaux d'émission actuels, le budget C02 restant aura entièrement disparu dans moins de huit ans et demi. Vous n'aurez pas de solutions ou de projets à la hauteur de ces chiffres, aujourd'hui. Parceque ces chiffres vous sont trop inconfortables, et vous n'êtes toujours pas assez matures pour les exprimer. Vous nous délaissez ! Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison. Les yeux de toutes les générations futures sont sur vous. Et si vous choisissez de nous délaisser, je dis que nous ne vous pardonnerons jamais. Nous ne vous laisserons pas vous en tirer. C'est ici que nous fixons la limite. Le monde se réveille. Le changement arrive, que cela vous plaise ou non »

Ce discours très fort, prononcé par une adolescente en colère aux yeux rougis, a malheureusement été prononcé devant un parterre peu fourni : plus de la moitié des chefs d'Etat et de gouvernements ont choisi de boycotter le Sommet pour le climat de l'ONU ce lundi 23 septembre, et beaucoup de grands pays, dont le Japon, l'Australie et le Brésil étaient absents. Donald Trump de son côté n'y a fait qu'une apparition extrêmement brève, sans aucun rapport avec l'importance du sujet.

Une bonne analyse de ce discours historique figure dans le Huffingtonpost sous la plume de Jacky Isabello : https://www.huffingtonpost.fr/entry/ce-quil-y-a-de-martin-luther-king-dans-le-discours-historique-de-greta-thunberg_fr_5d8b908ae4b01c02ca624d3e

Greta Thumberg Climate action summit ONU 230919 Capture d’écran 2019-09-28 à 20

En marge de ce discours, Greta Thunberg attaque la France, l'Allemagne, le Brésil, l'Argentine et la Turquie devant le Comité des Droits de l'enfant de l'ONU. Les plus grands pays pollueurs (Chine, Inde, USA) échappent à ses attaques pour une raison simple : ils ne sont pas signataires de la convention permettant cette action.

Motif de l'action contre la France : celle-ci ne tient pas ses engagements signés en 2015 lors des Accords de Paris. « La France en fait moins que les autres, elle baisse moins ses émissions annuellement que la moyenne européenne » expliquait la responsable Transition énergétique au Réseau Action-climat Anne Bringault le 24 septembre.

L'action engagée ne débouchera pas sur un procès, et il n'y aura pas de jugement : l'action n'est pas intentée devant un tribunal mais devant un comité d'experts. Pour Me Arnaud Gossement, avocat spécialisé en droit de l'environnement, l'intérêt de la procédure est de dire s'il y a un lien entre changement climatique et Droits de l'Homme (et Droits de l'Enfant), et si oui, en quoi les droits de l'enfant sont menacés par l'inaction climatique. Sources : JT 20h A2, 23 et 24 septembre 2019.

_________________

Yet you all come to us young people for hope”.  “I shouldn’t be up here. I should be back in school on the other side of the ocean”.  “We are in the beginning of a mass extinction, and all you can talk about is money and fairy tales of eternal economic growth. How dare you?”

This very strong speech, delivered by an angry, red-eyed teenager, was sadly delivered in front of an underfunded audience: more than half of the heads of state and government chose to boycott the UN Climate Summit this Monday, September 23, and many large countries, including Japan, Australia and Brazil were absent. Donald Trump for his part only made an extremely brief appearance, without any relation to the importance of the subject.

On the sidelines of this speech, Greta Thunberg attacks France, Germany, Brazil, Argentina and Turkey before the UN Committee on the Rights of the Child. The biggest polluting countries (China, India, USA) escape their attacks for a simple reason: they are not signatories of the convention allowing this action. Reason for action against France: it does not keep its commitments signed in 2015 during the Paris Agreements. "France does less than the others, it decreases its annual emissions less than the European average," explained the head of Energy Transition at the Anne Bringault Climate Action Network on 24 September. The action will not lead to a trial, and there will be no judgment: the action is not brought before a court but before a committee of experts. For Me Arnaud Gossement, lawyer specializing in environmental law, the interest of the procedure is to say if there is a link between climate change and Human Rights (and Rights of the Child), and if yes, how the rights of the child are threatened by climate inaction. Sources: JT 20h A2, 23 and 24 September 2019

Jacky Isabello wrote a good analysis of this speech in the Huffington Post :  https://www.huffingtonpost.fr/entry/ce-quil-y-a-de-martin-luther-king-dans-le-discours-historique-de-greta-thunberg_fr_5d8b908ae4b01c02ca624d3e

26 septembre 2019

"L'Océan sera soit l’accélérateur du changement climatique, soit le socle de notre résilience" - Press release - Ocean & Climate

Capture d’écran 2019-09-26 à 00

Communiqué de presse

Le GIEC adopte le Rapport Spécial sur l'Océan et la Cryosphère dans le contexte du changement climatique 

"L'Océan sera soit l’accélérateur du changement climatique, soit le socle de notre résilience"

Ce 25 septembre, à Monaco, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) publie un Rapport Spécial sur l'Océan et la Cryosphère dans le contexte du changement climatique. De façon inédite dans l’histoire du GIEC, l’océan est enfin identifié comme un enjeu majeur du changement climatique : une grande victoire pour la Plateforme Océan et Climat qui, lors de la COP 21, a soutenu très activement, aux côtés de Monaco, la France et le Chili, la nécessité que le GIEC produise ce Rapport Spécial dans le cadre de son 6e cycle d’évaluation.

« Parler de changement climatique sans l'océan, c'est oublier le cœur-même de la machine climatique » Françoise Gaill, CNRS, Vice-Présidente de la Plateforme Océan et Climat.  

Et pour cause : l'océan se trouve au cœur du système climatique planétaire. Il absorbe plus de 25 % du CO2émis chaque année par l'Homme dans l'atmosphère et fournit 50 % de l'oxygène produit sur terre. Il absorbe également plus de 90 % de la chaleur résultant des émissions de gaz à effet de serre (GES), limitant de fait le réchauffement de l'air que nous respirons, et jouant ainsi un rôle essentiel dans la régulation du climat. 

Plus de 3 milliards de personnes dépendent des ressources alimentaires et des protéines qu'il fournit, et plus d'un quart vit à moins de 100 km des littoraux. 

Pour la Plateforme Océan et Climat - coalition de plus de 70 acteurs réunissant communauté scientifique, ONG, entreprises et collectivités - ce nouveau rapport est une victoire sans précédent. Il marque une étape cruciale : les interactions océan et climat font enfin l'objet d’un état des lieux très détaillé des connaissances scientifiques à ce jour disponibles. Ce nouveau rapport met nettement en évidence la biodiversité marine, reconnue de façon inédite comme une composante majeure du système climatique mondial, et les services rendus par les écosystèmes côtiers et marins à l'ensemble de l'humanité, ainsi que leur vulnérabilité face au changement. 

« La prise en compte de la biodiversité marine est très récente dans un tel rapport climatique, la bonne santé de l’océan est désormais reconnue comme l'un des enjeux de la lutte contre le changement climatique ». Romain Troublé, Président de la Plateforme Océan et Climat et directeur général de la Fondation Tara Océan

Le GIEC alerte sur l’accélération des phénomènes, leur irréversibilité, et leurs impacts sur les populations

Ainsi, selon le GIEC :

Le rythme des changements globaux s'accélère

L'océan se réchauffe à un rythme qui s'accélère : si plus de 90% de l'excès de chaleur produit par les activités anthropiques depuis les années 1970 a été absorbé par l'océan, celui-ci pourrait encore capter de 5 à 7 fois plus de chaleur d'ici 2100. À titre d’exemple, entre 2013 et 2015, le Pacifique Nord-Ouest a vu sa température augmenter de plus de 6°C. Cela provoque l'apparition de vagues de chaleur océaniques qui constituent un nouveau sujet d'étude et ont un impact majeur sur la biodiversité marine. 

Le niveau de la mer augmente plus vite que les précédentes prévisions, du fait du réchauffement global et de la fonte des glaces. Sur la dernière décennie, le niveau marin a augmenté de 3,6 mm par an, mais d'ici à la fin du siècle, il pourrait augmenter chaque année de 1,5 cm. La hausse globale du niveau de la mer pourrait être de 110 cm à la fin du siècle. 

L'océan perd de l'oxygène, une tendance enfin mise en évidence dans ce rapport.  La consommation d’oxygène dans certaines zones devient supérieure à l'oxygène que produit l’océan. Sur les dernières décennies, l’océan a très probablement perdu entre 0,5 et 3,3 % de son oxygène, entre la surface et 1000 m de profondeur. Sur la même période, les zones de minimum d'oxygène ont augmenté de 3 à 8 %. Dans ces zones, de nombreuses espèces ne peuvent survivre, et la désoxygénation pourrait mener à une perte de 15% de la biomasse globale des animaux marins d’ici 2100.

 

Des phénomènes irrémédiables et irréversibles 

Chaque phénomène observé dans l'océan comme dans la cryosphère comprend des seuils de changements brusques, qui deviennent, à une certaine échéance, irrémédiables et irréversibles. Par exemple, si le fait que l'océan absorbe du carbone a conduit à ce que 95 % des eaux de surface se soient davantage acidifiées, l'arrêt des émissions de CO2 ne permettra pas d'inverser le processus. 

Par ailleurs, la fonte des glaces et l'augmentation des températures altèrent le fonctionnement des courants marins dont le cycle global s'étend sur un cycle extrêmement long. Entre autres, le ralentissement du courant Nord Atlantique diminue la productivité marine, provoque des tempêtes hivernales en Europe, et réduit les précipitations au Sahel et en Asie du sud.  

 

Un rapport résolument tourné vers les impacts sur les sociétés humaines. 

Le facteur humain apparaît désormais comme incontournable. Si la particularité de ce rapport est d'observer les conséquences du changement climatique sur les écosystèmes côtiers et marins, le rapport offre pour la première fois une vision globale des différents changements qui impacteront le plus les sociétés humaines.

Au total, plus d'un quart des habitants de la planète est directement menacé par les conséquences du changement climatique sur l'océan et la cryosphère. Les zones côtières abritent 28 % de la population mondiale, dont 11 % vit à moins de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, et près de 10 % de la population mondiale vit dans les régions arctiques ou de haute montagne.

 

 

Des mesures politiques concrètes, fondées sur les acquis scientifiques soulignés par ce rapport du GIEC, s'imposent dès la COP25

Face aux nombreux défis, l’ensemble des membres de la Plateforme Océan et Climat appelle de toute urgence à une action politique ambitieuse, fondée sur l'ensemble des éléments scientifiques mis en lumière par ce rapport du GIEC.

Pour soutenir ces actions, la Plateforme Océan et Climat et ses 70 acteurs de la communauté Océan poursuivent leur action de mobilisation, à l'interface de la science et de la politique. 

Elle publie le document « Océan et Changement Climatique : les nouveaux défis ». Cinq thématiques abordées dans le rapport du GIEC y sont présentées de façon didactique. Les médiateurs scientifiques y décryptent les grands enjeux et mécanismes relatifs aux interactions entre l'océan et le climat : rôle de l'océan dans la régulation du climat mondial ; réchauffement, changement climatique et Océan Austral, montée du niveau des eaux, événements extrêmes, et désoxygénation.

La Plateforme Océan et Climat publie également 13 fiches scientifiques qui accompagnent la sortie de ce livret et apportent des informations scientifiques très récentes qui n'ont pas été intégrées dans le rapport. 

 

Cap sur la COP25

Forte d'un consensus scientifique majeur au sein des discussions climatiques de la CCNUCC, la Plateforme Océan et Climat présentera au Chili lors de la COP25 son plaidoyer intitulé « Un océan en bonne santé, un climat protégé » dans lequel elle formule 18 recommandations politiques relatives à l’océan et au climat dans les domaines de l'atténuation, de l'adaptation, de la recherche et du financement. 

Ce prochain rendez-vous ne doit plus être manqué et doit permettre la mise en place concrète et rapide par les Etats et l'ensemble des acteurs, de mesures pour préserver la biodiversité marine, les populations les plus vulnérables, et le climat grâce à l’océan.

 

A propos de la Plateforme Océan et Climat
La Plateforme Océan et Climat (POC) est un réseau international multi-acteurs, créé le 10 juin 2014 à l'occasion de la Journée Mondiale des Océans avec l'appui de la Commission Océanographique Intergouvernementale de l'UNESCO.
La POC rassemble aujourd'hui plus de 70 membres – instituts de recherche, ONGs, aquariums, secteur privé, institutions françaises et agences internationales, collectivités territoriales – qui travaillent ensemble à communiquer le message suivant : « un océan en bonne santé pour un climat protégé ». Grâce à son rôle d'Interface entre science et politique, la POC favorise la réflexion et les échanges entre la communauté scientifique, la société civile et le monde politique. Elle ambitionne de mobiliser le plus grand nombre d'acteurs pour une meilleure prise en compte du message scientifique sur les interactions entre océan, climat et biodiversité par les décideurs politiques et le grand public.


25 septembre 2019

Découvrez en voilier la Grèce, de Preveza à Athènes par Delphes et Epidaure - 28 déc. au 4 janv. 2020 - Sail with us in Greece !


Athènes- Corfou - Preveza AR Open CPN

Ceci est la suite de l'article publié le 22 septembre 2019. Mon premier contact avec la Grèce a été un "one-way" de Lavrio en Mer Egée à Lefkada en passant par le Golfe de Corinthe. C'était fin juin/début juillet 2014. Depuis je suis souvent retourné naviguer en Grèce : c'est un pays que j'aime, riche d'histoire et où les gens sont accueillants. J'y ai exploré beaucoup de secteurs : Péloponèse, Cyclades, Dodécanèse, etc. 

La semaine de croisière que je vous propose ici fait partie d'un itinéraire plus important reliant Corfou au Golfe Saronique, en passant par des endroits extraordinaires, riches d'histoire et de beauté, avec le passage du Canal de Corinthe et la visite d'Epidaure, celle de Delphes et de Pargas, une nuit à Ithaque, etc. C'esr à ce jour la plus belle croisière que j'ai faite en Méditerranée.

Vous pouvez passer avec nous au choix :

- la semaine du samedi 21 au samedi 28 décembre 2019 : Athènes — Canal de Corinthe — Trizonia — Vathi (Ithaque) — Pargas — Mourtos — Corfou — Gaios — Preveza (335 M), ou/et

- la semaine du samedi 28 décembre au samedi 4 janvier 2020 : Preveza — Nisis Oxia —Navpaktos —Itea — Corinthe — Epidhavros — Athènes (234 M). 

Vous trouveres ci-dessous le plan de navigation détaillé de la seconde semaine, de Preveza à Athènes. Le plan de navigation détaillé de la première semaine a été publié le 22 septembre 2019 : http://www.ameriquesvoilier-expeditions.org/archives/2019/09/22/37616726.html

Navpaktos au lever du jour

Ithaque, Départ de Vathi 31 octobre 2018

Du samedi 28 décembre au samedi 4 janvier 2019 j'offre à des équipiers une superbe croisière à la découverte de la Grèce, du Golfe de Corinthe et de la Mer Ionienne. Nous aurons un Cyclades 50.5 (15,62 m) doté de tout le confort : six cabines doubles, trois cabinets WC/douches plus un WC dédié à la cabine avant, convertisseur 220V, réfrigérateur, accès internet à bord possible, grand-voile lattée avec winch électrique et génois sur enrouleur, propulseur d'étrave, prise MP3 - iPod, etc. Depuis Preveza, station balnéaire près de laquelle a eu lieu la bataille d'Actium entre les galères d'Octave et celles de Cléopâtre et de Marc Antoine nous passerons le chenal de Lefkada, et irons à Nisis Oxia, petite île très sauvage, puis Navpaktos (Lépante), Itéa (visite de Delphes), Corinthe et le Canal de Corinthe, Epidhavros (visite du site antique d'Epidaure), pour arriver enfin à Athènes. Nous aurons aussi quelques belles occasions pour nous baigner (la température de l'eau à Preveza en décembre est comprise entre 18,9°C et 20°C).

NB : Pour ceux qui souhaitent une croisière de deux semaines, l'aller d'Athènes à Preveza permet de découvrir Trizonia, Ithaque (l'île d'Ulysse), Parga et sa forteresse construite par les Normands, le cadre enchanteur de Mourtos et des îles Sivota, Corfou et Gaïos (plan de navigation publié le 22 septembre, cf. supra).

Nous recherchons des équipiers. Ambiance cool (découvrir, se perfectionner dans une ambiance agréable et joyeuse). Participation aux frais : 450 euros pour un équipier occupant seul une cabine double, le même prix pour un couple ou deux amis (soit 225 euros par personne), plus la nourriture. On fera un peu plus de 225 M dans les paysages superbes et très variés du Golfe de Corinthe et de la mer Ionienne : ports, mouillages, visites, baignades, etc. Nous n'aurons pas de nuit complète de navigation, mais des arrivées au port et un mouillage de nuit ; les quarts se feront toujours à trois. Découverte de la navigation astro, de la navigation de nuit, etc. Participation aux manœuvres demandée, mais rien n'est imposé. Cette croisière d'initiation et de découverte du monde du voyage en voilier est destinée en priorité à la formation des équipiers de l'expédition T2A. Très variée, elle leur permettra de découvrir les différentes manœuvres de port, les prises de corps mort, les mouillages, les manœuvres d'homme à la mer à la voile comme au moteur (nous récupérerons tout ce qui flottera sur notre route), etc. Le bateau étant grand, nous ouvrons aussi cette croisière à des équipiers non membres de l'expédition. Nous serons en période de vacances scolaires, les enfants et les débutants sont les bienvenus. Naviguer en famille, c'est toujours du bonheur ! Nous participerons également à un programme de comptage d'animaux marins.

Hellas Fos à Gaïos (Paxoï)

Voici le plan de navigation de la seconde semaine, de Preveza à Athènes :

Samedi 28 décembre : nous arriverons avec le bateau à Preveza à 13h25. A 3 M au nord de Preveza se trouvent les ruines de Nikopolis, cité construite par Octave pour célébrer sa victoire sur Marc Antoine et Cléopâtre à la bataille d’Actium (31 av. JC), qui règle le sort des guerres civiles romaines. De cette ville importante dotée de trois ports il reste un grand théâtre, une villa, des murs et un intéressant musée.

Changement d'équipage à 14h30. Avitaillement à 15h avec le nouvel équipage. Safety brief à 18h, dîner à 20h30, nuit à bord.

The_Roman_Odeon_of_Nicopolis__Bgabel_

Dimanche 29 décembre : départ à 7h (ne pas prendre de retard à cause des ouvertures du pont de Lefkas), cap au 154° sur 0,61 M à 4 kt (cap sur la tour de 71m sur Aktion jusqu’à aligner la tourelle blanche et la bouée rouge au nord-est, 9 minutes), puis à hauteur de la bouée rouge de sortie du chenal prendre au 206° sur 0,49 M (7 minutes, 7h16. On rejoint ainsi l’entrée du chenal (bouées rouges et vertes, back transit dans l’alignement des phares, cap au 248° sur 1,57 M). A la sortie du chenal (ligne de sonde des 10m, 7h39), on hisse les voiles (10 mn) et on prend le cap 182° sur 5,1 M à 6 kt. Le_chenal_de_Lefkada_040714On arrive ainsi à 8h40 devant l’entrée de la passe qui mène à Lefkas (Lefkada). Attention au banc de sable qui ferme le chenal. A l’entrée nord du canal, le grand fort de Santa Maura, du nom d’une petite chapelle qu’il abrite, date du Moyen-âge (vers 1300, source Rod Heikell). On baisse les voiles ; à 9h le passage doit s’ouvrir pour nous laisser passer (heures rondes, la circulation vers le sud a priorité – contrairement aux habitudes). Il peut il y avoir 1,5 nœuds de courant. 3,5 M de chenal balisé (murs puis perches au milieu du marais) nous mènent à 4 kt à la sortie au sud de laquelle on coupe très vite la ligne des 10m (9h52).

Aristotle_Onassis

On hisse les voiles (10 mn), puis on prend au 164° sur 6,1 M à 6 kt jusqu’à voir au 270 se fermer la côte nord de Skorpios, île privée achetée 11.000 € en 1962 par Aristote Onassis et vendue contre sa volonté par sa petite-fille et dernière descendante Athina Onassis Roussel à Ekaterina Rybolovleva, fille de l'oligarque Dmitri Rybolovlev, pour 100.000.000 £. On frise alors la ligne des 10m à tribord (sinon la rejoindre, 11h03). Attention ensuite aux écueils affleurant à bâbord lorsqu’on prend au 208° sur 1,72 M pour laisser Skorpios à tribord et les écueils à bâbord (mettre un veilleur à l’avant du bateau). 10 mn pour ferler les voiles. On suit ensuite (11h20) à 4 kt la côte nord de Nisos Meganisi en visitant les calanques jusqu’au phare d’Akra Elia (extrémité est de la côte nord de Nisos Meganisi, 8,9 M, veilleur à l’avant, fonds incertains dans les calanques bordées de cyprès et d’oliviers, eaux bleues et limpides, 13h43). On hisse ensuite les voiles (10 mn) et on prend au 154° sur 6,3 M à 6 kt jusqu’à voir au 90 la pointe sud de Nisos Kalamos (14h56, l’île comporte plusieurs vieux moulins à vent). 2 mn au 064° pour voir la très jolie baie voisine (14h58), et on repart au 159° sur 2,34 M pour laisser à bâbord la pointe sud de l’île Kastos (ligne des 100 m, 15h21, jolie île où figuiers de barbarie et oliviers voisinent avec les vaches et les chèvres). 

Mouillage___Nisos_Oxia_040714

On prend ensuite au 143° sur 16 M. A 16h04 on laisse à bâbord au 090 l’écueil Praso – veilleur, normalement nous sommes à plus de 100m de fond et le sondeur suffit à nous protéger de l’écueil. A 17h24 on laisse au 270 le feu sur la pointe nord de l’îlot Makri. A 18h on voit au 090° le milieu de la passe entre le continent et Nisos Oxia. On franchit cette passe au 090° sur 1,59 M (quinze minutes) jusqu’à voir complètement la côte est de Nisos Oxia (fonds de 47m). On prend alors au 180° sur 1,83 M jusqu’à voir au 270 la zone de mouillage (18 minutes, 18h33). On roule le génois durant ce bord. 0,86 M au 270° nous mènent à la zone de mouillage (18h41). A 19h le bateau devrait être à l’ancre dans un cadre spectaculaire. Portage d’une amarre à terre avec l’annexe. Nuit au mouillage. Total de la journée : 56 M.

R_veil___Nisos_Oxia_040714

D_part_de_Nisos_Oxa_040714

Lundi 30 décembre : départ à 7h, 2,75 M au 127° à 6 kt. 10 mn pour hisser les voiles. A 7h37, proches de la ligne des 50m on prend au 090° sur 15,7 M jusqu’au sud de la cardinale sud d’Ak Evimos (10h04). On prend alors sur 12 M au 080° pour rejoindre l’entrée de la zone su pont (12h14). Penser à appeler à l’avance la capitainerie d’Andirion pour savoir sous quelle arche passer. Cap au 060° sur 3,96 M pour le passage sous le pont entre Rion et Andirion (sortie de la zone à 12h53). 3,62 M au 016° nous mènent devant le vieux port médiéval de Navpaktos. 

Navpaktos__le_port_m_di_val_020714

En comptant 10 mn pour les manœuvres de voile, arrivée à Navpaktos à 13h39. Mouillage devant le vieux port médiéval. Déjeuner devant un paysage superbe. Visite avec l’annexe et plage de sable, apéritif sur le port, dîner à Navpaktos (poulet à l’ouzo) ou à bord. Total de la journée : 38 M. Avitaillement possible, pain frais. Navpaktos est l’ancienne Lépante, où se joua le sort des Turcs en Méditerranée le 7 octobre 1571, face à une coalition rassemblant l’Espagne, Venise, les États Pontificaux, la république de Gênes, le duché de Savoie, l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem et quelques autres puissances : 117 galères et 13 galiotes turques sont capturées, 62 galères coulées, 20.000 morts ou blessés et 3.500 prisonniers du côté ottoman, L’écrivain espagnol Cervantès y perdit l’usage de sa main gauche, mais y gagna une statue de lui qui domine l’entrée du port. La France était absente de la coalition chrétienne, ce qui explique peut-être pourquoi la seule rue Lépante en France se trouve à Nice. Le port médiéval est un des plus beaux de la Méditerranée, il ne faut pas le manquer.

Navpaktos_vu_du_ch_teau_020714

Navpaktos__la_plage_020714

Mont_e_au_ch_teau_de_Navpaktos_020714

Mardi 31 décembre : Réveil à 7h, départ du bord à 7h30 en annexe. Visite du joli château vénitien de Navpaktos le matin, montée en taxi au château, descente à pied, départ à 12h. 10 mn pour hisser les voiles, puis 1,79 M à 6 kt au 137° jusqu’à couper la ligne des 50m et voir le phare d’Ak Mornos au 080 (12h27). De là on prend au 101° sur 15,8 M. A 12h37 on recoupe légèrement la ligne des 50 M au sud du phare d’Ak Mornos, puis à 15h15 on arrive au sud du phare d’Ak Psaromita (fonds de 200m). On oblique alors au 086° sur 9,2 M pour voir à 16h47 le feu d’Ak Andromakhi au 360. De là,  4,74 M au 041° nous font entrer dans le Krissaios Kolpos. Vers 17h34 on voit la tourelle blanche Gal Aksidion disparaître derrière la pointe sud de la petite île Ayios Yeoryios (fonds de 76 m). On prend alors au 340° sur 2,88 M pour arriver à 0,14 M à l’ESE de l’entrée du port d’Ithea en ayant laissé à bâbord tous les dangers (18h02, fonds de 13-14 m). 10 mn pour ferler les voiles, puis 0,14 M au 304°nous mènent au sud de l’entrée du port (18h14). En comptant les manœuvres d’amarrage le long du quai, arrivée à Ithea : 18h30. Total de la journée : 35 M. Avitaillement possible, pain frais s’il en reste.

Ithea__020714

Delphes__amphith__tre_et_temple_d_Apollon__Leonidtsvetkov__

Oreste___Delphes__la_Pythie__le_tr_pied

Mercredi 1er janvier : visite de Delphes, le centre du monde grec du Vie au IVe siècle av. JC. C’est un des sites les plus beaux et les plus spectaculaires de la Grèce, au pied des gorges et des à-pic rocheux du Mont Parnasse. Départ d’Ithea à 18h. De la sortie du port, prendre au 124° sur 0,16 M (2 mn à 4 kt, fonds de 13-14 m), puis hisser les voiles dès que possible (10 mn) et prendre au 152° sur 9,7 M. A 19h49 on est à l’ouest du phare Nikolaos d’Ak Makri FlW 4.5s 17m 5Nm. On oblique au 136° sur 21,4 M. On passe ainsi au sud de ce même phare vers 20h11, et on arrive à l’ouest du FlW 10s 60m 19Nm (pointe Ak Melangavi) à 23h23. De là on oblique très légèrement au 135° sur 7,1 M pour arriver devant l’entrée de Corinthe à 0h34. 10 mn pour baisser les voiles et quinze pour l’amarrage, à 0h59 le bateau est au port. Total de la journée : 39 M. 

Jeudi 2 janvier : Départ de Corinthe à 10h. Corinthe était autre fois une des plus importantes cités marchandes grecques. Bâtie à l’intérieur des terres au pied de son acropole, l’acrocorinthe, elle contrôlait l’accès au Golfe de Corinthe. Le diolkos, chemin de traction dallé de 6 km permettait aux navires d’éviter de faire le tour du Péloponnèse. Les tremblements de terre font que la cité moderne, reconstruite au bord de la mer, n’offre que peu de monuments anciens. Prendre au 051° sur 1,05 M (10 mn) puis obliquer au 135° sur 0,35 M pour rejoindre la capitainerie du canal (Posidhonia, faire un arc de cercle entre Corinthe et Posidonhia pour éviter les haut-fonds s’étendant plus loin que sur la carte). 

Canal_de_Corinthe_300614

Passage du canal de Corinthe vers midi et sortie du canal vers 13h. Creusé partiellement par l’empereur Néron qui y consacra 6.000 esclaves juifs sans arriver jusqu’au rocher, le canal fut achevé par une entreprise française puis par les grecs en 1893. Les falaises qui le bordent atteignent par endroits 79m de haut.On hisse les voiles à la sortie du canal (10 mn). Cap au 125° sur 12,1 M jusqu’à voir au 090 le sud de l’îlot Ledou Island (le plus au sud d’un groupe d’îlots à bâbord, 15h11). On prend alors au 193° sur 10 M. Vers 16h12 on laisse au 090 le phare sur l’îlot Sparathronisi, et vers 16h51 on voit au 330 le feu (10m) qui marque l’entrée de la baie d’Epidhavros (on est sur la ligne des 50m).  On baisse les voiles (10 mn). 0,45 M au cap 262° nous mènent en 4 mn entre les bouées verte et rouge qui marquent le passage du chenal. De là on va directement sur les corps morts de Limini Palaios ou à la zone de mouillage. 

DSCN5162DSCN4973

Arrivée vers 17h06. Avitaillement avec l’annexe à Epidhavros. Total de la journée : 36 M. 

DSCN4967Epidaure__d_part_en_annexe_pour_le_port_300614

DSCN5004

Vendredi 3 janvier : Réveil à 7h, débarquement avec l’annexe. Café au bar du port en attendant un taxi. Visite du site d’Epidaure entre 9h et 11h. Retour à 11h30 à Epidhavros, et retour à bord. Départ d’Epidhavros à 12h30. De la zone de mouillage 0,11 M au 062° amènent entre les bouées verte et rouge à l’entrée du chenal (1,3 mn). 0,39 M au 087° amènent ensuite à sortir par le haut des 50m et à voir en même temps au 360 le feu (10m) qui marque l’entrée de la baie d’Epidhavros (fonds de 55-57m environ, 5 mn à 4 kt, 12h37). On hisse les voiles (10 mn). De  là, on prend au 054° sur 14,7 M. On passe ainsi successivement au 180 de la colonne visually conspicuous (37m, 2m de métal) sur l'îlot Spalathronisi (3,88 M, 13h33), puis dans le 180 de la pointe E de Kyra Island (2,02 M de plus, 13h57), puis on voit au 180 la bordure W de l'îlot Dorousa Island qui borde à l'W Agkistri Island (2,3 M de plus, 14h25), pour arriver enfin au nord de Plakakia Pt. (hauteur 11m, 15h43, fonds de 40m), sur la grande île Aigina. De là, on oblique au 059° sur 15,5 M. On passe ainsi à 16h19 à 0,36 M au sud du feu de l'îlot Lagousa (12m, fonds estimés à environ 60m). 4,90 M plus loin (17h17) on est en limite de visibilité du feu de Tourlos Pt. Fl W 3 6s 28m 5m qui marque la bordure E d'Aigina (on est à 5,2 M du feu, fonds de 94m). A 17h58 on arrive dans l'axe de la sortie N du TSS d'Athènes, qu'on mettra un quart d'heure à traverser (même si on va être au nord du TSS, la vigilance est de mise, fonds de 95m environ au début du passage, 80m vers la sortie). En gardant toujours le même  cap on arrive ainsi directement sur l'entrée de la marina Alimos-Kalamaki dont on enroulera le feu vert d'entrée de port Fl G 3s 10m 9Nm en le laissant sur tribord (18h49, 18h59 en comptant 10 mn pour rentrer les voiles). Réduire à 3 kt. L'entrée du port se fait sensiblement au 132° en se faufilant sur environ 150m (1'40") entre les deux môles, jusqu'à voir au 031 le Fl R 3s 10m 9Nm. De là, obliquer au 071° sur 0,12 M ( environ 2'24" à 3 kt) pour arriver au cœur de la marina (19h03). A 19h20 le bateau devrait être amarré définitivement. Total de la journée : 27 M. 

Total de la semaine : 224 M.

 

Mus_e_d_Epidaure__2014

Drap___Mus_e_d_Epidaure_101116

My first contact with Greece was a "one-way" from Lavrio in the Aegean Sea to Lefkada via the Gulf of Corinth. It was late June / early July 2014. Since I have often returned sailing in Greece: it is a country that I love, rich in history and where people are welcoming. I explored many sectors: Peloponnese, Cyclades, Dodecanese, etc. The cruising week that I propose here is part of a larger route connecting Corfu to the Saronic Gulf, passing by extraordinary places, rich in history and beauty, with the passage of the Corinth Canal and the visit of Epidaurus, that of Delphi and Pargas, a night at Ithaca, & c. It is to this day the most beautiful cruise that I made in the Mediterranean. You can spend with us to choose:

- the week of Saturday 21 to Saturday 28 December 2019: Athens - Corinth Canal - Trizonia - Vathi (Ithaca) - Pargas - Mourtos - Corfu - Gaios - Preveza (335 M), and / or

- the week of Saturday, December 28 to Saturday, January 4, 2020: Preveza - Nisis Oxia -Navpaktos -Itea - Corinth - Epidhavros - Athens (234 M).

Below you will find the detailed navigation plan for the second week, from Preveza to Athens. The detailed navigation plan for the first week was published on September 22, 2019: http://www.ameriquesvoilier-expeditions.org/archives/2019/09/22/37616726.html

From Saturday, December 28 to Saturday, January 4, 2019 I offer to crew a superb cruise to discover Greece, the Gulf of Corinth and the Ionian Sea. We will have a Cyclades 50.5 (15.62 m) equipped with all the comforts: six double cabins, three toilets / showers toilets plus a toilet dedicated to the front cabin, 220V converter, refrigerator, internet access on board possible, mainsail lathed with electric winch and furling genoa, bow thruster, MP3 - iPod jack, etc. From Preveza, the seaside resort near which took place the battle of Actium between the galleys of Octavian and those of Cleopatra and Mark Antony we will pass the channel of Lefkada, and go to Nisis Oxia, a very small wild island, then Navpaktos (Lepanto), Itea (visit Delphi), Corinth and the Corinth Canal, Epidhavros (visit the ancient site of Epidaurus), to finally arrive in Athens. We will also have some great opportunities to swim (the water temperature in Preveza in December is between 18.9 ° C and 20 ° C).

NB: For those who want a two-week cruise, the trip from Athens to Preveza will discover Trizonia, Ithaca (the island of Ulysses), Parga and its fortress built by the Normans, the enchanting setting of Mourtos and of the Sivota, Corfu and Gaios Islands (navigation plan published on 22 September, see above).

We are looking for teammates. Cool atmosphere (discover, improve in a pleasant and joyful atmosphere). Participation costs: 450 euros for a team member occupying a double cabin, the same price for a couple or two friends (225 euros per person), plus food. We will do a little over 225 M in the beautiful and varied landscapes of the Gulf of Corinth and the Ionian Sea: ports, anchorages, visits, swimming, etc. We will not have a full night of navigation, but arrivals at the harbor and a night anchorage; shifts will always be three. Discovery of astro navigation, night navigation, etc. Participation in the maneuvers requested, but nothing is imposed. This voyage of initiation and discovery of the world of sailing trip is intended primarily for the training of team members of the T2A expedition. Very varied, it will allow them to discover the different maneuvers of port, the dead bodies, the anchorages, the maneuvers of man with the sea with the sail as with the engine (we will recover all that will float on our road), etc. . The boat being large, we also open this cruise to non-members of the expedition. We will be in school holidays, children and beginners are welcome. Sailing with your family is always happiness! We will also participate in a marine animal counting program.

Hestiatorion_et_propylon_d_Epidaure_101116

Photos : Itinéraire de la croisière de Corfou à Epidaure et retour sur OpenCPN ; Navpaktos au lever du jour ; Ithaque, Départ de Vathi 31 octobre 2018 ; Au quai de Gaios à Paxos ; The Roman Odeon of Nicopolis ; Le chenal de Lefkada 040714 ; Aristote Onassis ; Mouillage à Nisos Oxia 040714 ; Réveil à Nisos Oxia 040714 ;  Départ de Nisos Oxa 040714 ; Navpaktos, le port médiéval 020714 ; Navpaktos vu du château 020714 ; Navpaktos, la plage 020714 ; Montée au château de Navpaktos 020714 ; Ithea, le port 020714 ; Delphes, amphithéâtre et temple d'Apollon ; Oreste à Delphes, la Pythie, le trépied. Cratère à figures rouges, vers 330 av. J.-C. ; Canal de Corinthe 300614 ; Epidhavros (Epidaure) 300614 (1 et 2) ; Lever de soleil à Epidaure, novembre 2016 ; Epidaure, départ en annexe pour le port 300614 ; Amphithéâtre d'Epidaure, novembre 2016 ; Entre Corinthe et Ithea 010714 ; Corinthe, le port 010714 ; Trizonia ; Le pont entre Rion et Andirion 020714 ; Tête d’Ulysse, sculpture grecque du iie siècle av. J.-C., trouvée dans la Villa de Tibère à Sperlonga ; Ithaki-Vathy (Bathy) ; Ile de Panagia dans la baie de Parga ; Parga, panorama ; La baie de Gouvia (auteur Marc Ryckaert ; Musée d'Epidaure, reconstitutions de bâtiments, novembre 2016 ; Drapé, Musée d'Epidaure 101116 ; Hestiatorion et propylon d'Epidaure 101116.

Auteurs : The Roman Odeon of Nicopolis : Bgabel ; Aristote Onassis : unknown ; Delphes, amphithéâtre et temple d'Apollon : Leonidtsvetkov ; Oreste à Delphes, la Pythie, le trépied. Cratère à figures rouges, vers 330 av. J.-C. : Jastrow ; Trizonia1 : Costas78 ; Tête d’Ulysse, sculpture grecque du iie siècle av. J.-C., trouvée dans la Villa de Tibère à Sperlonga : Jastrow ; Ithaki-Vathy : originally posted to Flickr ; Ile de Panagia dans la baie de Parga : Theudbald ; Parga, panorama : Γιάννης Χουβαρδάς ; La baie de Gouvia : auteur Marc Ryckaert (MJJR). Autres photos : Philippe Bensimon.

24 septembre 2019

Le blog de l'expédition Tour des deux Amériques en vive progression - T2A expedition's blog quickly progress

Blog T2A Scores d'octobre 2014 à août 2019 Capture d’écran 2019-09-24 à 00

Capture d’écran 2019-09-24 à 00Le blog de l'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier a enregistré en août 2019 son record de fréquentation : 3.733 visiteurs, dont 349 visiteurs déjà connus. En multipliant par 4,89 sa fréquentation par rapport à août 2017, le blog tient ses promesses.

Le blog de T2A a enregistré depuis sa création 73.073 visiteurs. Nous tablions alors sur 200.000 visiteurs atteints durant les cinq années de l'expédition. Si la progression continue à ce rythme, nous devrions pouvoir réviser ce chiffre et compter sur 490.000 visiteurs environ d'ici fin 2024.

________________

The T2A blog recorded in August 2019 its attendance record: 3,733 visitors, including 349 visitors already known. By multiplying by 4.89 his attendance compared to August 2017, the blog keeps its promises.

The blog of T2A expedition has registered 73,073 visitors since its creation. We then expected 200,000 visitors reached over the five years of the expedition. If progress continues at this rate, we should be able to revise this figure and expect 490,000 visitors by the end of 2024.

 

22 septembre 2019

Découvrez en voilier la Grèce, d'Athènes à Corfou et Preveza par le Golfe de Corinthe - 21 décembre au 28 déc. - Sail with us !

Athènes- Corfou - Preveza AR Open CPN

Mon premier contact avec la Grèce a été un "one-way" de Lavrio en Mer Egée à Lefkada en passant par le Golfe de Corinthe. C'était fin juin/début juillet 2014. Depuis je suis souvent retourné naviguer en Grèce : c'est un pays que j'aime, riche d'histoire et où les gens sont accueillants. J'y ai exploré beaucoup de secteurs : Péloponèse, Cyclades, Dodécanèse, etc. 

C'est en avril 2018 que j'ai eu l'idée de cette croisière reliant Corfou au Golfe Saronique, en passant par des endroits extraordinaires, riches d'histoire et de beauté, avec le passage du Canal de Corinthe et la visite d'Epidaure, celle de Delphes et de Pargas, une nuit à Ithaque,etc. Cette croisière s'est avérée si belle que je l'ai faite une seconde fois à l'automne 2018, et que j'ai eu envie de vous la proposer pour les fêtes de Noël et du Jour de l'an 2019.

Vous pouvez passer avec nous au choix :

- la semaine du samedi 21 au samedi 28 décembre 2019 : Athènes — Canal de Corinthe — Trizonia — Vathi (Ithaque) — Pargas — Mourtos — Corfou — Gaios — Preveza (335 M), ou/et

- la semaine du samedi 28 décembre au samedi 4 janvier 2020 : Preveza — Nisis Oxia —Navpaktos —Itea — Corinthe — Epidhavros — Athènes (234 M). 

Vous trouveres ci-dessous le plan de navigation détaillé de la première semaine, d'Athènes à Preveza. Le plan de navigation détaillé de la seconde semaine sera publié dans quelques jours.  

Easter_in_Corfu_2011__Kett_

CorfouSatellite__auteur_Siren_at_French_Wikipedia_

Du samedi 21 décembre au samedi 28 décembre 2019 j'offre à des équipiers une superbe croisière à la découverte de la Grèce, du Golde fe Corinthe et de la Mer Ionienne. Nous aurons un Cyclades 50.5 (15,62 m) doté de tout le confort : ci!nq cabines doubles, trois cabinets WC/douches, convertisseur 220V, réfrigérateur, accès internet à bord possible, grand-voile lattée avec winch électrique et génois sur enrouleur, propulseur d'étrave, prise MP3 - iPod, etc. Depuis la marina d'Alimos-Kalamaki (Athènes) nous traverserons le canal de Corinthe, et ferons escale à Trizonia, Vathi (Ithaque, l'île d'Ulysse), Pargas (très belle citadelle bâtie par les Normands), Mourtos et les très jolies baies des îles Sivota, Corfou, puis le joli village très protégé de Gaïos et enfin Preveza, station balnéaire près de laquelle a eu lieu la bataille d'Actium entre les galères d'Octave et celles de Cléopâtre et de Marc Antoine. Nous aurons aussi quelques belles occasions pour nous baigner (la température de l'eau à Preveza en décembre est comprise entre 18,9°C et 20°C).

NB : Pour ceux qui souhaitent une croisière de deux semaines, le retour de Preveza à Athènes nous permettra de découvrir Navpaktos (l'ancienne Lépante), Delphes et Epidaure (plan de navigation publié dans quelques jours).

Nous recherchons des équipiersAmbiance cool (découvrir, se perfectionner dans une ambiance agréable et joyeuse). Participation aux frais : 450 euros pour un équipier occupant seul une cabine double, le même prix pour un couple ou deux amis (soit 225 euros par personne), plus la nourriture. On fera un peu plus de 335 M dans les paysages superbes et très variés du Golfe de Corinthe et de la mer Ionienne : ports, mouillages, visites, baignades, etc. Nous aurons deux nuits de navigation ; les quarts (facultatifs) se feront toujours à trois. Découverte de la navigation astro, de la navigation de nuit, etc. Participation aux manœuvres demandée, mais rien n'est imposé. Cette croisière d'initiation et de découverte du monde du voyage en voilier est destinée en priorité à la formation des équipiers de l'expédition T2A. Très variée, elle leur permettra de découvrir les différentes manœuvres de port, de jour comme de nuit, les prises de corps mort, les mouillages, les manœuvres d'homme à la mer à la voile comme au moteur (nous récupérerons tout ce qui flottera sur notre route), etc. Le bateau étant grand, nous ouvrons aussi cette croisière à des équipiers non membres de l'expédition. Nous serons en période de vacances scolaires, les enfants et les débutants sont les bienvenus. Naviguer en famille, c'est toujours du bonheur ! Nous participerons également à un programme de comptage d'animaux marins.

Bavaria_49

Voici le plan de navigation de la première semaine :

Samedi 21 décembre : Embarquement à Athènes (Marina Alimos-Kalamaki). Installation à bord, check-in du bateau à 14h, avitaillement à 15h30. Apéritif et dîner à la pizzeria de la marina à 18h. Départ de la pizzeria à 20h. Départ du port à 20h30. 

De la sortie du port d'Alimos-Kalamaki, cap au 255 sur 12,4 M. On passe au sud du feu de Konchi Pt (extrémité sud de l'île de Salamine) à 22h54 (fonds de 94 m). De là on oblique à tribord au 279° sur 21,1 M pour voir d'abord au 360 le Fl 6s 17m sur l'îlot à l'est de Kanakia à 23h26 (extrémité ouest de Salamine, portée non indiquée, on ne le verra peut-être pas – Salamine est le lieu de la victoire inespérée des Grecs de Thémistocle contre les Perses de Xerxès 1er, qui a marqué le point culminant de l'invasion perse et permis le développement du monde grec et occidental, 29 septembre 480 av. JC)...

L'entrée du canl de Corinthe, Posidonia 271018 IMG_8154

Canal de Corinthe 18h05 le 281018 IMG_8187

Cathy à la barre dans le canal de Corinthe, belote à la frontale dans le cockpit du Hellas Fos 281018 DSCN8556

Dimanche 22 décembre : … Une heure plus tard on voit apparaître au 259° le Fl W 10s 48m 7Nm « visually conspicuous » sur l'îlot Evraios (à 11h du bateau, 7 M, 0h56). On voit ce même feu au 180 à 2h22 (fonds entre 175 et 195m). On continue sur ce même cap...On voit ensuite au 360 le feu vert Fl G 10s 9m 12Nm de Sousaki Pt (on passe à 0,16 M, fonds de 37 m, petite agglomération, attention aux zones de mouillage des cargos, 2h40). On arrive ainsi à 3h15 légèrement à l'ouest de la tourelle verte d'entrée d'Isthmia qu'on laisse à tribord. Isthmia est l'entrée S du canal de Corinthe, côté Golfe Saronique. De là on prend au 299° sur 0,11 M pour se ranger une minute après le long du quai de la capitainerie d'Isthmia (si brouillard attention à ne pas percuter le bout du quai, poster un équipier à l'avant et obliquer toujours à tribord tant que le quai est devant l'étrave). On compte une heure pour les formalités et attendre notre tour de passer. Départ à 4h15 du quai d'Isthmia. Le canal de Corinthe fait 3,27 M de long de la capitainerie d'Isthmia jusqu'à la ligne des 10 m après la sortie de Posidonia (côté Golfe de Corinthe). Son percement a été commencé par Néron en 67 après JC, et son inauguration a eu lieu en 1893 ; sa longueur officielle est de 6,343 km pour une largeur de 25 m et un tirant d'eau maximal de 8 m. On atteint la ligne des 10 m après la sortie de Posidonia à 4h54.

Le canal de Corinthe de nuit, à bord du Bavaria 49 Hellas Fos, 281018 DSCN8557
La sortie du canal de Corinthe (Poseidonia) 281018 DSCN8558

Corinthe_010714De la sortie de Posidonia, cap au 310° sur 7 M pour passer au 270 du feu Fl 10s 60m 19Nm d'Ak Melangavi sur la ligne de fond des 100 m (6h20). On voit aussi au 258 le Fl G 5s 9m 6Nm de Kiato sur la côte sud du Golfe de Corinthe. De là, on prend au 298° sur 40,7 M. A 6h41 on voit le feu vert de Kiato au 180. On voit ensuite apparaître au 246 vers 7h41 le feu F R 8m 3Nm de Kilokastron, en limite de visibilité. On verra ce même feu au 180 à 8h42. On continue toujours sur le même cap pour relever à 8h58 au 270 le Fl (2) W 16s 17m 10Nm d'Ak Likoporia. A 10h09 on relève ce même phare au 180. A 13h29 on passe dans le 180 du phare d'Ak Psaromita (on frôle la ligne des 50 m à l'WSW de ce cap sans y rentrer), et à 13h38 on est à l'entrée de la passe entre Nisis Trizonia et l'îlot sans nom à sa droite (fonds d'environ 55 m, on voit au 090 la pointe sud de l'îlot). 10 mn pour rentrer les voiles. De là, on oblique au 316° sur 0,78 M en direction du feu à la pointe NW de la baie du port. 0,12 M avant celui-ci (13h57) on prend au 287° sur 0,30 M pour arriver devant l'entrée du port de Trizonia (3 minutes, 14h00, attention à ne pas aller trop loin par temps de brouillard, les fonds passent ensuite à 2 m).

Total depuis Athènes : 86  M. Le village de pêcheurs a peu changé, et les alentours de la baie sont verdoyants. Rod Heikell conseille d’aller prendre un café brandy ou un ouzo sur la petite place donnant sur le port.

Entre_Corinthe_et_Ithea_010714

Navigation entre Corinthe et Trizonia 291018 DSCN8573

Trizonia1__Costas78_

Départ de Nisis Trizonia à 23h. Cap 090° à 4 kt sur 0,55 M jusqu’à voir au 180 la pointe est de Nisis Trizomia (8 mn). De là on vire au 324° sur 0,57 M en visant l’extrémité nord du village de Trizonia sur le continent. Quand on voit plein sud le feu de Nisis Trizonia (il se ferme après dans la côte, 20m, 8 mn, 23h16), on oblique au 284° sur 1,03 M jusqu’à voir au 180 l’extrémité ouest de l’îlot à l’ouest de Nisis Trizonia (20m, 10 mn en passant à 6 kt entre Nisis Trizonia et le continent, 23h26). 10 mn pour hisser les voiles et on prend le cap 260° sur 10,6 M...

Lundi 23 décembre : ...A 0h54 on passe au sud du phare d’Ak Mornos, et à 1h05 au nord  du phare d’Ak Dhrepanon. 

Le_pont_Rion_Andirion_020714_

17 minutes après on aligne ce phare avec la bouée verte FlG 3s (fonds de 102m, 1h22). On est à 3,55 M du pont (35 mn à 6 kt), leur téléphoner pour savoir sous quelle arche passer. On prend alors au 242° sur 5,6 M pour passer sous le pont (génois roulé juste pour le passage) jusqu’à voir au sud l’entrée du port de Patrai, et la tour au nord du pont au 045 (fonds de 61m, 3h18). De là on prend au 259° sur 12 M jusqu’à laisser au nord la cardinale sud Evanos (5h18). 

D_part_de_Nisos_Oxa_040714

R_veil___Nisos_Oxia_040714T_te_d_Ulysse__sculpture_grecque_du_iie_si_cle_av

De là on passe au 270° sur 18,3 M jusqu’à arriver au sud de Nisis Oxia 8h21, fonds de 69 m). On vire au 296° sur 17,5 M jusqu’à voir au 180 le feu sur l’extrémité sud-est d’Ithaque (Perachorion, Ag Ioannis Pt., FlW 10s 12m 10 Nm+, 11h16). De là on prend au 270° sur 3,06 M jusqu’à découvrir au 180 le phare de Ag Andreas FlW 3s 24m 5Nm et voir s’ouvrir la cote droite de la baie (11h46, on roule le génois). On prend alors au 186° sur 1,36 M en visant le phare FlG 4s 9m 3Nm sur le petit îlot Skartsoupo island, jusqu’à couper la ligne des 50m devant lui (11h59, on amène partiellement la GV). De là on prend au 123° à 4 kt sur 1,04 M pour arriver dans la zone de mouillage (vase). Arrivée à Vathi (Ithaque) à 12h14. Total de la journée 71 M. Vathi (Bathy ou Vathy selon les cartes) est le port principal d’Ithaque, à une heure de route de Stavros, l’emplacement probable du palais d’Ulysse.

Ithaki_Vathy__originally_posted_to_Flickr_

Mardi 24 décembre : Départ de Vathi à 10h. Mettre un équipier à l’avant au début. Cap à 6 kt au 303° sur 1,04 M jusqu’à passer au nord du phare FlG 4s 9m 3Nm sur le petit îlot Skartsoupo island, en coupant la ligne des 50m (10h10). Cap ensuite au 360° sur 0,9 M jusqu’à voir plein est la bordure nord de l’île (Ithaque) à tribord (10h19). On hisse les voiles dès que possible si ce n’est déjà fait (10 mn). De là on prend au 018° sur 2,58 M jusqu’à passer à l’est d’Ag Ilias, pointe la plus à l’est de la côte d’Ithaque à bâbord (10h54, 2,5 mn auparavant on aura vu se découvrir et s’aligner tous les points significatifs de la côte nord-est d’Ithaque). On suit cette côte au 338° sur 3,58 M jusqu’à voir au 270 le feu Ag Nikolaas (ligne des 100 m, 11h29). 

Ile_de_Panagia_dans_la_baie_de_Parga__Theudbald_

On prend alors au 305° sur 2,28 M (toujours pour suivre la côte à bâbord) jusqu’à voir au 180 le clocher de l’église sur la pointe Ag Joannis (point le plus au nord d’Ithaque, 11h51). De là on prend au 293° sur 8,11 M pour passer au sud (12h46) puis à l’ouest (13h12) du phare le plus au sud de Lefkas (Doukato pt). Virer au 354° sur 43,2 M pour voir à tribord au 090 le phare sur l’îlot Nisos Sessoula (14h32) puis le nord de l’île de Lefkada (15h57), à bâbord au 270 le sud de l’île Andipaxoi (18h59, deux feux à secteur, fréquence illisible), et arriver directement à l’entrée du port de Pargas (Parga). 10 mn pour ferler les voiles. Arrivée à Pargas à 20h34. Soirée de Noël à bord. Total de la journée 62 M. Le château sur le promontoire entre les deux baies a été construit en 1337 par les Normands, et les Vénitiens le considéraient comme « l’œil et l’oreille de Corfou ». Passant de la main des Françsis à celle des Anglais puis à celle des Turcs d’Ali Pacha au XIXe siècle, Pargas ne devint grecque qu’en 1913.

Parga__panorama____________________

Mercredi 25 décembre : 8h, départ en annexe pour la plage. Visite de Pargas et de son château. Départ de Pargas à 11h45. Hisser les voiles hors du port (10 mn). Prendre au 261° sur 4,73 M jusqu’à voir le phare de Nisos Sivota au 334 à 9,3 M (visible à 12 M, 12h12). Prendre ensuite au 336° sur 8,3 M, jusqu’à arriver à l’entrée du chenal entre Nisis Sivota et l’îlot qui la sépare de Mourtos (13h35). Mouiller là ou aller avec le bateau ou l’annexe à Mourtos (043°, 0,29 M, à 4 kt 13h39). Cadre enchanteur. Visite, etc.

Départ du port de Mourtos, 21 octobre 2018

Solution 1 : nuit au port de Mourtos (trouver une place le long du môle côté intérieur) et on va le lendemain à Corfou-Town en longeant la côte E de Corfou (solution non décrite ici, avec baignade et déjeuner au mouillage à Piriti sur la côte est de Corfou ; c'est la solution adoptée au cours des deux croisières précédentes et sans doute celle qu'on adoptera) ; solution 2 : départ après le dîner (22h30) pour le tour de Corfou par la côte ouest. Dans ce cas : depuis le mouillage prendre au 22° sur 5,3 M jusqu’à voir alignés et disparaître derrière la côte sud de Corfou les feux rouges de Kala Potomoulevkimmis Fl R 2s 8m 3Nm et Ak Levkimmis FlW 6s 8m 7Nm, ligne des 20m (23h23). De là on prend au 289° sur 16,5 M pour longer la côte sud-ouest de Corfou...

La_baie_de_Gouvia__auteur_Marc_Ryckaert__MJJR_

Jeudi 26 décembre : ...On passe à 1h27 au sud de l’îlot Lagoudia (Fl(3)W 14s 12m 7Nm, rester dans le secteur à plus de 50m de fond). A 3h09 on passe au 270 de ce même feu, et on oblique au 331° sur 24 M. A 4h59 on voit au 360 le feu Fl W 3s 25m 5Nm de la baie de Liapades ; à 5h53 on voit au 360le LFl W 7,5s 29m 4Nm sur Arilla pt. A 6h27 on laisse ce même feu au 090. Le jour commence. On suit le cap en gardant toujours au moins 20m de fond avec un veilleur à l’avant jusqu’à laisser la pointe nord de l’île Diaplo rk au 090 (fonds d’environ 30m, 7h09). De là on prend au 058° sur 6,5 M jusqu’à voir à 8h09 le feu qui marque la pointe nord de Corfou au 090 (St Aikaterini). On continue 5mn sur ce cap, et à 8h14 on passe au 090° sur 8,9 M pour longer la côte nord de Corfou et dépasser cette pointe. A 9h43 on prend au 128° sur 4,46 M jusqu’à voir au 180 la cardinale est sous la pointe St Stefanoy (10h27, fonds de 50m). On prend alors au 150° sur 0,90 M pour voir cette même cardinale (tourelle) au 270 (fonds de 61m, 10h36). De là virer au 196° sur 6,5 M pour descendre le Kerkyra Northern Strait jusqu’à voir au 270 Kommeno pt (ligne des 50m, peut être difficile à identifier, 11h41). On baisse les voiles (10 mn). On pique ensuite au 266° sur 3,19 M pour passer sous la pointe Foustanopidima et arriver dans des fonds de 15m (12h22). De là on aligne la première verte et la deuxième rouge pour rentrer à 4 kt au 225° sur 039 M dans le chenal sans risque (3 minutes). Le chenal mène à l’entrée de la marina de Gouvia (234°, 037 M, 12h28).  Total de la journée 81 M. Si on ralentit la vitesse à 5 kt en navigation de nuit, on arrive à Gouvia vers 15h. Taxi pour Corfou-Town (la ville est à 7 km de la marina de Gouvia), soirée dans la vieille ville de Corfou, dernière nuit à bord. 

Quelque soit la solution adoptée (longer la côte est de Corfou où en faire le tour), ce peut être intéressant d'aller voir si une place est disponible au Vieux Port de Corfou-Town, le long du côté intérieur du môle plutôt que passer la nuit à Gouvia. On passe pratiquement devant le Vieux Port si on vient du sud (après avoir longé la côte est). S'il n'y a pas de place, la marina de Gouvia est à 4,08 M (48 mn environ, compter une heure avec le temps de rentrer les voiles et la vitesse ralentie dans le chenal d'accès à Gouvia. Attention au chenal d'accès, on talonne vite dans la vase si on ne le respecte pas ; de nuit les bouées R et G du chenal ne sont pas toutes bien éclairées, mettre un équipier avec un projecteur à l'avant).

Vendredi 27 décembre : départ à 7h30. Prendre le chenal balisé au cap 057° sur 0,6 M jusqu’à couper la ligne des 10m (9 minutes). Prendre au 090° sur 3,1 M à la vitesse de croisière de 6 kt et hisser les voiles (31 mn, 10 mn pour les voiles). On arrive à 8h20 au nord de la côte est de l’île Vido. On oblique alors au 139° sur 15,8 M. A 8h49 on laisse au 270 le phare de la pointe Sideros (78m). On continue jusqu’à être au sud du phare de Pasoud Island (30m), et à l’est de celui d’Ak Levkimminis (8m), vers 10h58 et dans des fonds de 70m. On prend alors au 160° sur 8,1M jusqu’à être au sud du phare de Nisos Sivota (87m, 12h19, on n’a normalement pas encore coupé la ligne des 50m située plus à l’ouest.). On prend au 121° sur 7,2 M jusqu’à voir au 125 le phare de Lakka (64m, 13h31) au nord de Nisos Paxoi. Paxoi est une île célèbre pour la qualité de son huile d’olive ; c’est aussi près de ses côtes que le capitaine égyptien Thamus annonça la mort du dieu Pan. 

Paxos_gaios_town_bgiu__Bogdan_Giu_c__

On vire au 165° sur 1,65 M jusqu’à couper la ligne de sonde des 100M (on longe la côte ouest de Paxos qui semble abrupte sur la carte jusqu’à Lakka, 13h48 ). On suit alors la ligne des 100m en longeant la côte jusqu’à voir plein est le milieu du chenal entre Paxoi et Andipaxoi (3,7M, 14h25). On oblique au 090° pour passer au nord de la pointe d’Ak Khedros qui ferme au sud le passage (2,42M, 14h49), puis au 019° sur 0,4M (4 minutes, on doit voir se fermer la côte sud de Paxoi) avant de prendre au 321° sur 1,97 M et arriver ainsi à l’est du grand phare de Nisis Panayia (26m, 15h12). On continue sur ce même cap jusqu’à aligner l’écueil Nisos Lithari et le phare dans le 225° (une minute), puis on prend au 270° jusqu’à aligner la tourelle rouge sur la côte de Panaya et le phare (on touche la ligne des 50m à ce moment-là, 0,22 M, 2 minutes). Réduire à 4 kt. De là on aligne au 206° l’église et la tour sur Nisis Ay Nikolaos (0,24 M, 3,2 minutes) jusqu’aux fonds de 25m. A partir de là on n’a plus d’alignement. Mettre un veilleur à l’avant pour surveiller les fonds. Aller au 251° sur 0,23 M (3,1 mn) jusqu’à dépasser la tourelle bâbord rouge ; 168m au 170° nous mènent au quai de Gaios. Arrivée à Gaios (Paxoi) à 15h20. Total de la journée : 47 M. Avitaillement incertain (dimanche).

 

Port_of_Gaios_in_Paxos__NikoSilver_

Samedi 28 décembre : départ à 7h30. 166m au 347 pour rejoindre la tourelle rouge bâbord d’entrée du port. Penser à sonner de la corne de brume avant le virage. On prend ensuite au 068° sur 0,24 M jusqu’à rejoindre le back transit entre l’église et la tour d’Ay Nikolaos (3,1 mn à 4 kt) puis on suit ce même back transit jusqu’à couper la ligne des 50 m ou voir largement ouverte à l’est la côte nord de Nisos Panaya (0,24 M, 3,1 mn, on aligne alors la tourelle rouge en bord de côte et le phare de Panayia). On prend alors au 090° sur 0,21 M pour déborder largement l’écueil de Nisos Lithari jusqu’à sortir par le haut de la ligne des 20m (environ 9 à 10 mn depuis le départ, 7h40). On prend alors sur 29,8 M au 123° à 6 kt. 10 mn pour hisser les voiles. A 8h58 on voit au 270 le feu au sud d’Andipaxoi.  A 12h37 on arrive à l’entrée du chenal qui mène à Preveza. 10 mn pour baisser les voiles. 

The_Battle_of_Actium__by_Laureys_a_Castro__1672___Oil_Paint_in_National_Maritime_Museum_of_Greenwich__London__Director_s_Office_

On suit à 4 kt l’alignement des phares au 066° sur 1,52 M – on est dans le chenal entre les bouées, 23 mn à 4 kt, 13h10. De là on sort de l’alignement au 026° sur 0,46M en visant la dernière bouée rouge (pas de verte en face) et en ne touchant jamais la ligne des 10m (6 minutes). On laisse à bâbord la bouée rouge pour viser l’entrée du port (339° sur 0,58 M, par brouillard ou de nuit transit entre la rouge et la verte d’entrée de port, laisser la verte légèrement à droite de la rouge, 8 minutes). Arrivée à Preveza à 13h25. Total de la journée 32,1 M. Avitaillement possible, pain frais. A 3 M au nord de Preveza se trouvent les ruines de Nikopolis, cité construite par Octave pour célébrer sa victoire sur Marc Antoine et Cléopâtre à la bataille d’Actium (31 av. JC), qui règle le sort des guerres civiles romaines. De cette ville importante dotée de trois ports il reste un grand théâtre, une villa, des murs et un intéressant musée.

Changement d'équipage à 14h30. Avitaillement à 15h avec le nouvel équipage. Safety brief à 18h, dîner à 20h30, nuit à bord.

Total de la semaine : 333 M en pasant par la côte est de Corfou et Piriti, 378 M en faisant le tour complet de Corfou.

The_Roman_Odeon_of_Nicopolis__Bgabel_

My first contact with Greece was a "one-way" from Lavrio in the Aegean Sea to Lefkada via the Gulf of Corinth. It was late June / early July 2014. Since I have often returned sailing in Greece: it is a country that I love, rich in history and where people are welcoming. I explored many sectors: Peloponnese, Cyclades, Dodecanese, etc. It was in April 2018 that I had the idea of ​​this cruise connecting Corfu to the Saronic Gulf, passing by extraordinary places, rich of history and beauty, with the passage of the Canal of Corinth and the visit of Epidaurus, that of Delphi and Pargas, a night in Ithaca, etc. This cruise was so beautiful that I made it a second time in the fall of 2018, and that I wanted to offer it for Christmas and New Year's Day 2019. You can spend with us two weeks:

- the week from Saturday 21 to Saturday 28 December 2019: Athens - Corinth Canal - Trisonia - Vathi (Ithaca) - Pargas - Mourthos - Corfu - Gaios - Preveza (335 M), and / or

- the week from Saturday, December 28 to Saturday, January 4, 2020: Preveza - Nisis Oxia - Navpaktos - Itea - Corinth - Epidhavros - Athens (234 M).

Below you will find the detailed navigation plan of the first week, from Athens to Preveza. The detailed navigation plan for the second week will be published in a few days.

Corfou-Town 3 novembre 2018

 

From Saturday, December 21 to Saturday, December 28, 2019 I offer to crew a superb cruise to discover Greece, the Golde fe Corinth and the Ionian Sea. We will have a Cyclades 50.5 (15.62 m) equipped with all comforts: ci! Nq double cabins, three cabinets WC / showers, 220V converter, refrigerator, internet access on board possible, mainsail batten with electric winch and genoa on reel, bow thruster, MP3 plug - iPod, etc. From the Marina of Alimos-Kalamaki (Athens) we will cross the Corinth Canal, and will stop at Corinth, Trisonia, Vathy (Ithaca, the island of Ulysses), Pargas (beautiful citadel built by the Normans), Mourthos and the very beautiful bays of the Sivota Islands, Corfu, then the pretty protected village of Gaios and finally Preveza, seaside resort near which took place the battle of Actium between the galleys of Octave and those of Cleopatra. We will also have some great opportunities to swim (the water temperature in Preveza in December is between 18.9 ° C and 20 ° C).

NB: For those who want a two-week cruise, the return of Preveza to Athens will allow us to discover Navpaktos (the old Lepanto), Delphi and Epidaurus (navigation plan published in a few days).

We are looking for teammates. Cool atmosphere (discover, improve in a pleasant and joyful atmosphere). Participation costs: 450 euros for a team member occupying a double cabin, the same price for a couple or two friends (225 euros per person), plus food. We will do a little over 335 M in the beautiful and varied landscapes of the Gulf of Corinth and the Ionian Sea: ports, anchorages, visits, swimming, etc. We will have two nights of navigation; shifts (optional) will always be two or three. Discovery of astro navigation, night navigation, etc. Participation in the maneuvers requested, but nothing is imposed. This voyage of initiation and discovery of the world of sailing trip is intended primarily for the training of team members of the T2A expedition. Very varied, it will allow them to discover the different maneuvers of port, day and night, the dead bodies, the anchorages, maneuvers of man with the sea with the sail as with the engine (we will recover all that will float on our way), etc. The boat being large, we also open this cruise to non-members of the expedition. We will be in school holidays, children and beginners are welcome. Sailing with your family is always happiness! We will also participate in a marine animal counting program.

Corfou, le port de Mandraki, 27 avril 2018 (Ph Bensimon)

Photos : Itinéraire de la croisière d'Athènes à Corfou puis Preveza et retour sur OpenCPN ; Maisons décorées de l'Esplanade et cruches peintes prêtes à être jetées des balcons, tradition du Samedi Saint à Corfou ; CorfouSatellite ; Le Bavaria 49 Hellas Fos utilisé lors de nos deux précédentes croisières de Corfou à Epidaure et retour (2018) ; L'entrée du canal de Corinthe côté Posidonia, 27 octobre 2018 ; Navigation de nuit dans le canal de Corinthe, 28 octobre 2018 (1 à 3) ; Canal de Corinthe, sortie de nuit côté Posidonia, 28 octobre 2018 ; Corinthe, le port 010714 ; En route vers Ak Melangavi, 1er juillet 2014 ; Navigation entre Corinthe et Trizonia 291018  ; Trizonia ; Le pont entre Rion et Andirion 020714 ; Mouillage dans la baie Est de Nisis Oxia, 4 juillet 2014 ; Lever du jour dans la baie Est de Nisis Oxia, 4 juillet 2014 ; Tête d’Ulysse, sculpture grecque du iie siècle av. J.-C., trouvée dans la Villa de Tibère à Sperlonga ; Ithaki-Vathy (Bathy) ; Ile de Panagia dans la baie de Parga ; Parga, panorama ; Départ du port de Mourtos, 21 octobre 2018 ; La baie de Gouvia ; Paxos Gaios town ; Port of Gaios in Paxos ; The Battle of Actium, by Laureys a Castro (1672), Oil Paint in National Maritime Museum of Greenwich, London (Director's Office) ; The Roman Odeon of Nicopolis .

Auteurs : Maisons décorées de l'Esplanade et cruches peintes prêtes à être jetées des balcons, tradition du Samedi Saint à Corfou : Kett ; CorfouSatellite : Siren at French Wikipedia ; Paxos_gaios_town_bgiu : Bogdan Giuşcă ; Port of Gaios in Paxos : NikoSilver ; The Roman Odeon of Nicopolis : Bgabel ; Trizonia1 : Costas78 ; Tête d’Ulysse, sculpture grecque du iie siècle av. J.-C., trouvée dans la Villa de Tibère à Sperlonga : Jastrow ; Ithaki-Vathy : originally posted to Flickr ; Ile de Panagia dans la baie de Parga : Theudbald ; Parga, panorama : Γιάννης Χουβαρδάς ; La baie de Gouvia : auteur Marc Ryckaert (MJJR). Autres photos : Philippe Bensimon.

 

20 septembre 2019

Quinze jours de réchauffement climatique — Fifteen days of global warming

2019_Pacific_typhoon_season_summary (auteur:author Meow)

Réchauffement climatique. Quelques infos glanées ces jours derniers sur les journaux télévisés (en vrac).

Trop chaud :

  • 1.500 personnes ont perdu la vie dans la canicule de cette année. C'est dix fois moins qu'en 2003 d'après la ministre de la santé. Les personnes âgées de plus de 75 ans ont été particulièrement touchées. Quelques décès ont aussi été enregistrés dans le monde du travail.
  • 328.000 hectares brûlés depuis le début de l'année : c'est en Indonésie, où une saison particulièrement sèche a favorisé les incendies. 

Trop venté :

  • Dorian : 500.000 habitants privés d'électricité samedi soir 7 septembre dans les provinces maritimes du Canada. L’ouragan Dorian, rétrogradé en puissante tempête post-tropicale juste avant de toucher terre dans la région d’Halifax, a causé d’importants dommages dans la journée de samedi et la nuit dernière (Source : Radio Canada, 8 septembre 2019). La région d'Halifax au Canada, a été touchée avec des vents pas trop violents : 140 km/h.  

  • Au même moment (dimanche 8 et lundi 9 septembre), Tokyo voyait s'abattre sur elle un violent cyclone tropical, Faxai,avec des vents à 216 km/h, tout à fait exceptionnels sur cette ville habituellement protégée des typhons. Les autorités ont mis en garde les habitants contre des vents et des précipitations qui pourraient atteindre un niveau « historique ». Les autorités ont recommandé l'évacuation de près de 340.000 personnes (sources : 20 Minutes avec AFP (8 septembre) puis Europe 1 (9 septembre).

Pas assez  d'eau: 

  • Il faut une tonne d'eau pour faire pousser un kg d'avocat. Au Chili, la culture des avocats se fait au détriment des populations locales qui manquent d'eau.

  • A Paris il n'a pas plu depuis le 10 avril (JT 13h A2 16/09/19). 

  • 85 départements français sont actuellement en restrictions sécheresse

  • La métropole Lilloise à la recherche d'eau : ses nappes phréatiques traditionnelles sont à sec et il faut aller chercher l'eau douce plus loin (JT 13h A2 16/09/19).

  • Le débit de l'Ardèche est devenu très faible, et la partie amont n'est plus ouverte à la descente en canoë (JT 13h A2 16/09/19). Le canal qui relie la Champagne à la Bourgogne a du être fermé à cause du manque d'eau pour la première fois depuis sa création en 1916 (JT 20h A2 16/09/19).

Trop d'eau :

  • Les inondations, qui frappent les régions espagnoles d’Andalousie, Valence, Murcie et Castille-La-Manche depuis jeudi 12 septembre 2019, ont déjà fait six morts le 14 septembre, tandis qu’au moins 3 500 personnes ont été évacuées. (source : La Croix (et AFP) le 14 septembre 2019). C’est « une situation dramatique », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska.3.000 militaires et membres des forces publiques restaient mobilisés pour les opérations de secours, tandis que le président de la région de Murcie, Fernando Lopez Mirasannonçait à la télévision : « La situation reste critique. Et je demande s’il vous plaît que personne ne sorte de chez soi ». Le journal La Croix rappelle que « En octobre 2018, des inondations avaient fait 13 morts sur l’île de Majorque, où des habitants avaient été surpris par la montée des eaux d’un torrent après des pluies diluviennes. ». Ce soir (15 septembre), les pluies diluviennes commencent à toucher Madrid. 

Trop de déchets :

  • 80 % des déchets arrivent en mer par les fleuves. En 2050, dans l'océan la masse du plastique dépassera celle des organismes vivants. « I clean my sea » est la start up d'un océanographe qui demande aux usagers de signaler sur l'application du même nom les zones de concentration des plastiques en mer. Trois bateaux viendront ensuite les collecter. L'appli est à télécharger (source : France 3, JT 19h35, 07/09/2019).
  • 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année dans le monde. Seules 10 % sont recyclées. L'association Plastic Attack commence des opérations de sensibilisation dans des grandes surfaces, avec un spectaculaire « Monsieur Poubelle » vêtu de déchets plastiques, histoire de sensibiliser les Français, qui jettent en moyenne 4 kg de plastique à la poubelle chaque mois. L'ONG propose aussi aux clients arrivés aux caisses de « déshabiller » leurs courses de leurs emballages de plastique et de laisser ceux-ci dans le magasin (source : A2, 14h44, 14/09/19). Mais que les plastiques finissent dans la poubelle des clients ou dans celle du magasin ne changera rien à l'affaire : les plastiques ne disparaîtront pas pour autant. La seule vraie question est celle du recyclage du plastique, très insuffisant aujourd'hui (NDR).
  • Au moment où les prix des fruits et légumes explosent (+30 % par rapport à la même période l'an dernier), on découvre que les fruits découpés sont à la fois mauvais pour la santé et mauvais pour l'environnement. Les morceaux d'ananas contiennent dix fois moins de nutriments et coûtent huit fois plus chers que le fruit initial. Ils génèrent une pollution par les plastiques (100.000 barquettes plastiques vendues tous les jours en France uniquement pour la « fraîche découpe »), et sont rincés de façon tout à fait légale (!!!) à l'eau de Javel. Problème : si l'eau de Javel est ensuite éliminée, le chlore au contact des fruits produit des dérivés dangereux qui eux restent dans le fruit découpé : chloroforme, etc. (source : « Fruits découpés, le grand gâchis », une enquête de Marie Fortunato, diffusée ce samedi 14 septembre à 14 heures sur France 2, durant le magazine hebdomadaire Tout compte fait, présenté par Julian Bugier).  

Nous avons volontairement passé sous silence tous ce qui concerne durant ce début septembre deux sujets fondamentaux :

- les migrants, sur lesquels nous reviendrons, le sujet ayant nettement évolué durant cette quinzaine

- le prochain rapport du GIEC, dont ne parlerons pas avant sa sortie le mercredi 25 septembre.

__________________________

Faxai_2019-09-08_0145Z (auteur:author Nasa)

Some news gleaned these days on the television news (in bulk):

Too hot :

1,500 people lost their lives in this heat wave. This is ten times less than in 2003 according to the Minister of Health. People over the age of 75 have been particularly affected. Some deaths have also been recorded in the world of work.
328,000 hectares burned since the beginning of the year: it is in Indonesia, where a particularly dry season has favored fires.

Too windy:

Dorian: 500,000 inhabitants deprived of electricity Saturday night September 7 in the Maritime provinces of Canada. Hurricane Dorian, downgraded into a powerful post-tropical storm just before landing in the Halifax area, caused significant damage on Saturday and last night (Source: Radio Canada, September 8, 2019). The Halifax area in Canada was hit with not too strong winds: 140 km / h.

At the same time (Sunday 8 and Monday 9 September), Tokyo was hit by a violent tropical cyclone, Faxai, with winds to 216 km / h, quite exceptional in this city usually protected from typhoons where authorities have warned residents against winds and precipitation that could reach a "historic" level. The authorities have recommended the evacuation of nearly 340,000 people. (source: 20 Minutes with AFP (September 8) then Europe 1 (September 9).

Not enough water:

It takes a ton of water to grow a kg of avocado. In Chile, avocado cultivation is detrimental to local people who lack water.

In Paris it has not rained since April 10 (JT 13h A2 16/09/19).

85 French departments are currently in drought restrictions

The Lille metropolis in search of water: its traditional water tables are dry and it is necessary to go for fresh water further (JT 13h A2 16/09/19).

The flow of the Ardèche has become very low, and the upstream part is no longer open to canoeing (JT 13h A2 16/09/19). The canal linking Champagne to Burgundy had to be closed because of the lack of water for the first time since its creation in 1916 (JT 20h A2 16/09/19).

Too much water:

The floods, which hit the Spanish regions of Andalusia, Valencia, Murcia and Castilla-La Mancha since Thursday, September 12, 2019, have already killed six people on 14 September, while at least 3,500 people have been evacuated. (source: La Croix (and AFP) on September 14, 2019). This is "a dramatic situation," said Interior Minister Fernando Grande-Marlaska.3,000 soldiers and members of the public forces remained mobilized for relief operations, while the president of the region of Murcia, Fernando Lopez Mirasannonaient on television: "The situation remains critical. And I ask that nobody leave home. " La Croix recalls that "In October 2018, floods had killed 13 people on the island of Majorca, where people had been surprised by the rising waters of a torrent after heavy rains. ". Tonight (15 September), the torrential rains begin to affect Madrid.
Too much waste:

80% of the waste arrives at sea by the rivers. In 2050, in the ocean the mass of plastic will exceed that of living organisms. "I clean my sea" is the start-up of an oceanographer who asks users to report on the application of the same name areas of concentration of plastics at sea. Three boats will then collect them. The app is to download. Source: France 3, JT 19:35, 07/09/2019).
300 million tons of plastic are produced each year worldwide. Only 10% is recycled. The association Plastic Attack begins sensitization operations in supermarkets, with a spectacular "Monsieur Poubelle" dressed in plastic waste, just to educate the French, who throw an average of 4 kg of plastic in the garbage every month. The NGO also suggests that customers arriving at the crates "undress" their errands with their plastic packaging and leave them in the store (source: A2, 14:44, 14/09/19). But that plastics end up in the trash of customers or in that of the store will not change the case: the plastics will not disappear. The only real question is the recycling of plastic, which is not enough today.

At a time when the prices of fruits and vegetables are exploding (+ 30% compared to the same period last year), we discover that the cut fruits are both bad for health and bad for the environment. Pieces of pineapple contain ten times less nutrients and are eight times more expensive than the original fruit. They generate pollution by plastics (100,000 plastic trays sold daily in France only for "fresh cutting"), and are rinsed quite legally (!!!) with bleach. Problem: If the bleach is then removed, the chlorine in contact with fruits produces dangerous derivatives that remain in the cut fruit: chloroform, etc. (source: "Fruits cut, the big mess" An investigation by Marie Fortunato, broadcast this Saturday, September 14 at 14 hours on France 2. During the weekly magazine Tout compte fait, presented by Julian Bugier.).
We have deliberately ignored all that concerns during this early September two fundamental topics:

- the migrants, to which we will return, the subject having clearly evolved during this fortnight

- the next IPCC report, which will not be discussed before its release on Wednesday 25 September.

Photos : 2019_Pacific_typhoon_season_summary (auteur/author Meow). This map shows the tracks of all tropical cyclones in the 2019 Pacific typhoon season. The points show the location of each storm at 6-hour intervals. The colour represents the storm's maximum sustained wind speeds as classified in the Saffir-Simpson Hurricane Scale, and the shape of the data points represent the type of the storm ; Faxai_2019-09-08_0145Z (auteur/author Nasa)

16 septembre 2019

Croisières d'entraînement en Grèce à Noël 2019 et au Jour de l'an - Training cruises in Greece - Christmas 2019 & New Year's Day

La phare d'Ak Melangavi 291018 DSCN8577

Le canal de Corinthe de nuit, à bord du Bavaria 49 Hellas Fos, 281018 DSCN8557

Lever de soleil sur la baie d'Epidhavros 281018 DSCN8514Deux nouvelles croisières d'entraînement : nous partirons en Grèce pour deux semaines, à Noël et au Jour de l'an. D'Athènes, nous passerons le canal de Corinthe, traverserons le golfe de Corinthe et remonterons les îles de la mer Ionienne jusqu'à Corfou, avant de revenir à Athènes avec d'autres escales qu'à l'aller. Nous en profiterons pour visiter des endroits superbes : Delphes, Epidaure, Navpaktos, etc. 

Nous aurons durant ces deux semaines un Cyclades 50.5 (15,52 m) bien équipé, avec glacière dans le cockpit, propulseur d'étrave et winch électrique. Les draps et couvertures sont fournis avec le bateau. Le bateau comporte six cabines doubles, dont quatre "à plat" et deux à couchettes superposées, trois cabinets de toilette WC/douche plus un WC dédié à la cabine avant, douche de pont, moteur inboard 100 HP, etc. 

Nous disposerons d'une réserve d'eau de 930 litres, et d'une réserve de fuel de 430 litres.

Capture d’écran 2019-09-16 à 13

Capture d’écran 2019-09-16 à 13

Two new training cruises: we will go to Greece for two weeks, Christmas and New Year's Day. From Athens, we will cross the Corinth Canal, cross the Gulf of Corinth and go up the islands of the Ionian Sea to Corfu, before returning to Athens with other stops than the first leg. We will take the opportunity to visit some beautiful places: Delphi, Epidaurus, Navpaktos, etc.

We will have during these two weeks a Cyclades 50.5 (15.62 m) well equipped, with icebox in the cockpit, bow thruster and electric winch. Sheets and blankets are provided with the boat. The boat has six double cabins, four of which are "flat" and two with superimposed berths, three WC / shower stalls plus a dedicated front cabin toilet, deck shower, 100 HP inboard engine, etc.

We will have a water reserve of 930 liters, and a fuel reserve of 430 liters.

Capture d’écran 2019-09-16 à 13

Capture d’écran 2019-09-16 à 13

Capture d’écran 2019-09-16 à 13Photos : le phare d'Ak Melangavi, 28 octobre 2018 (Auteur/Author : Philippe Bensimon) ; à la tombée du jour dans le canal de Corinthe, 29 octobre 2018 (Auteur/Author : Philippe Bensimon) ; Lever du jour dans la baie d'Epidhavros, 10 novembre 2016 (Auteur/Author : Philippe Bensimon). Le Cyclades 50.5 (1 à 5) ; Plan d'aménagement du Cyclades 50.5. Les photos du bateau et son plan d'aménagement sont publiés avec l'autorisation du loueur du bateau.

Capture d’écran 2019-09-16 à 13