Tour des deux Amériques sur un voilier

05 août 2022

+ 5°C en Méditerranée : des risques pour les écosystèmes et pour les hommes - +5°C in the Mediterranean: risks for ecosystems

Herbier de posidonies (Posidonia oceanica) observé à La Ciotat (France), 2 juillet 2021 (auteur author Frédéric Ducarme)

La Méditerranée se trouvait il y a une dizaine de jours à 5°C au dessus de ses moyennes saisonnières. Une température de 26°C qui fait la joie des baigneurs et des méduses, mais qui ne va pas sans risques. Risques d'une part pour les écosystèmes, perturbés par l'arrivée de centaines d'espèces invasives attirées par la chaleur nouvelle : barracudas, etc., arrivées souvent de la Mer Rouge par le canal de Suez (ce qu'on appelle les espèces « lessepsiennes »). On voit ainsi aujourd'hui des bancs de barracudas circuler en Méditerranée, là où de temps en temps on apercevait quelques rares individus isolés. Risques aussi pour les coraux et les gorgones, qui ne supportent pas la chaleur, risques aussi pour les posidonies, font les herbiers marins forment à la fois une nurserie, une nourriture et un abri pour de très nombreuses espèces marines. Avec le réchauffement, on risque de voir disparaître ces écosystèmes indispensables, déjà très menacés par la chaleur sur les côtes des Baléares.

On risque aussi de voir apparaître avec le réchauffement de l'eau de mer de plus en plus de zones dans lesquelles les gaz dissous nécessaires à la vie marine (oxygène et gaz carbonique) ne seront plus présents en quantité suffisante, provoquant la disparition des espèces ou leur migration vers des eaux plus froides. La Méditerranée, mer la plus pêchée, et aussi la plus polluée, risque ainsi de se vider encore un peu plus. 

Risques d'autre part pour les hommes, avec l'accroissement en fréquence et en intensité d'évènements météorologiques violents.

 

  • schéma d'un épisode cévenol (auteur author Babsy, 5 novembre 2014)

    Les « épisodes cévenols » sont dus normalement à la chaleur de la Méditerranée à la fin de l'été, combiné à un centre dépressionnaire sur le proche Atlantique sui crée un vent de sud en Méditerranée. Les eaux de surface s'évaporent, créant un air très humide qui, lorsqu'il rencontre les montagnes des Cévennes, s'élève au flanc de celles-ci jusqu'à rencontrer des couches d'air froid au contact desquelles il condense – d'où les pluies diluviennes et les inondations qui s'ensuivent. Ces évènements vont sans doute survenir désormais plus fréquemment et plus tôt dans la saison. Le même mécanisme s'applique à d'autres massifs que les Cévennes (Préalpes par exemple) où il forme des « épisodes méditerranéens » tout aussi dangereux.

     

  • Les ouragans. Jusqu'ici concentrés sur la Grèce (ces dernières années, c'est le nord du Péloponnèse et les îles de la mer Ionienne qui ont été dévastées), les ouragans sont des « machines de Carnot » basées sur un échange d'énergie entre une source chaude constituée d'une colonne d'eau à 26°C sur 50 m de profondeur, et la troposphère qui sert de source froide. Lorsque ces conditions sont remplies, rajoutez un zeste de force de Coriolis pour mettre tout ça en rotation et vous obtenez un ouragan (je schématise, mais c'est à peu près ça). On a donc des chances de voir les ouragans réapparaître à la fin de l'été 2022 en Grèce. Dans les trente années qui viennent, avec le réchauffement climatique dont la courbe va crescendo, la façade ouest de la Corse sera sans doute également touchée par les ouragans.

_____________________________________________

The Mediterranean is now 5°C above its seasonal averages. A temperature of 26°C which delights swimmers and jellyfish, but which is not without risk. Risks on the one hand for the ecosystems, disturbed by the arrival of hundreds of invasive species attracted by the new heat: barracudas, etc., often arriving from the Red Sea through the Suez Canal (so-called “Lessepsians”). We thus see today schools of barracuda circulating in the Mediterranean, where from time to time we saw a few rare isolated individuals. Risks also for corals and gorgonians, which cannot stand the heat, risks also for Posidonia, make seagrass beds form a nursery, food and shelter for many marine species. With global warming, we risk seeing the disappearance of these essential ecosystems, already very threatened by the heat on the Balearic coasts.

There is also a risk that with the warming of sea water, more and more areas will appear in which the dissolved gases necessary for marine life (oxygen and carbon dioxide) will no longer be present in sufficient quantity, causing the disappearance of species. or their migration to colder waters. The Mediterranean, the most fished sea, and also the most polluted, thus risks being emptied a little more.

Risks on the other hand for men, with the increase in frequency and intensity of violent meteorological events.

- The "Cévennes episodes" are normally due to the heat of the Mediterranean at the end of the summer, combined with a low pressure center over the near Atlantic which creates a southerly wind in the Mediterranean. Surface water evaporates, creating a very humid air which, when it meets the mountains of the Cévennes, rises on the side of these until it encounters layers of cold air on contact with which it condenses – d 'where the heavy rains and subsequent flooding. These events are likely to occur more frequently and earlier in the season now. The same mechanism applies to massifs other than the Cévennes (Pre-Alps) where it forms equally dangerous “Mediterranean episodes”.

- Hurricanes. Until now concentrated on Greece (in recent years, it is the northern Peloponnese and the islands of the Ionian Sea which have been devastated), hurricanes are "Carnot machines" based on an exchange of energy between a hot spring consisting of a column of water at 26°C over a depth of 50 m, and the troposphere which serves as a cold spring. When these conditions are met, add a dash of Coriolis force to put it all in rotation and you get a hurricane (I'm oversimplifying, but that's about it). There is therefore a possibility of seeing hurricanes reappear at the end of summer 2022 in Greece. In the next thirty years, with global warming whose curve will crescendo, the western facade of Corsica will undoubtedly also be affected by hurricanes.

Photos : schéma d'un épisode cévenol (auteur/author : Babsy, 5 novembre 2014) ; Eunicella singularis (Esper, 1794), Alcyonium acaule Marion, 1878, Spirastrella cunctatrix Schmidt, 1868 - Banyuls-sur-Mer, Sec de Rédéris : 08/84 (auteur/author : Parent Géry, 26 novembre 2010) ; Herbier de posidonies (Posidonia oceanica) observé à La Ciotat (France), 2 juillet 2021 (auteur/author : Frédéric Ducarme

Eunicella_singularis_(Esper,_1794)_2 (Eunicella singularis (Esper, 1794), Alcyonium acaule Marion, 1878, Spirastrella cunctatrix Schmidt, 1868 - Banyuls-sur-Mer, Sec de Rédéris (auteur author Parent Géry, 26 novembre 2010)




01 août 2022

Les coûts des incendies en Gironde et en France - Réchauffement climatique - The costs of fires in Gironde and France

Les incendies de juillet en Gironde ont coûté une somme astronomique : un million d'euros par jour. Sur la base du smic net, c'est de quoi faire vivre 767 familles durant un mois qui sont partis en fumée chaque jour. Compte tenu des prévisions à l'horizon 2060 (climat de la Provence généralisé à l'ensemble de la France), d'ici quarante ans, on peut tabler sur une perte minimale de 45 millions d'euros par jour durant les mois d'été - sans doute beaucoup plus

Comme toujours, le gouvernement français, dont la vision se limite à la prochaine échéance électorale, a pris il y a quelques années les mesures qui s'imposaient, en réintégrant les primes des pompiers volontaires dans leur revenu imposable. De quoi en dégoûter plus d'un de risquer sa vie pour la communauté.

Rien que pour l'an passé, le coût global des incendies en France s'est élevé à deux milliards d'euros (source : A2 JT 20h dimanche 31 juillet 2022.

Rappelons que le réchauffement climatique est du à 90 % aux activités humaines. Des mesures drastiques que personne n'a voulu prendre auraient du être prises dès la fin des années soixante-dix et auraient très largement évité la catastrophe climatique que nous sommes en train de commencer à vivre (cf sur ce blog la déclaration du volcanologue Haroun Tazieff en 1979 sur un plateau télé). Aujourd'hui encore, des hommes politiques criminels continuent à faire passer l'économie avant l'environnement et contribuent ainsi à l'embrasement des forêts, aussi sûrement que s'ils avaient eux même gratté une allumette.

__________________

The July fires in Gironde cost an astronomical sum: 1 million euros per day. On the basis of the net minimum wage, each day is enough to support 767 families for a month who have gone up in smoke. Given the forecasts for 2060 (climate of Provence generalized to the whole of France), within forty years, we can count on a minimum daily loss of 45 million euros during the summer months. - probably a lot more

As always, the French government, whose vision is limited to the next electoral deadline, took the necessary measures a few years ago, by reinstating the bonuses of volunteer firefighters in their taxable income. What disgust more than one to risk his life for the community.

Last year, the overall cost of fires in France amounted to two billion euros (source: A2 JT 8 p.m. Sunday July 31, 2022.

Remember that 90% of global warming is due to human activities. Drastic measures that no one wanted to take should have been taken at the end of the seventies and would have very largely avoided the climatic catastrophe that we are beginning to experience (cf on this blog the declaration of the volcanologist Haroun Tazieff in 1979 on a TV set). Even today, criminal politicians continue to put the economy before the environment and thus contribute to the burning of forests, as surely as if they themselves had struck the match.

24 juillet 2022

510.000 hectares dévastés par les incendies rien qu'en Europe depuis le début de l'année

510.000 hectares dévastés par les incendies rien qu'en Europe depuis le début de l'année. Ca brûle aujourd'hui dans la banlieue d'Athènes.

Camp Moria on the island Lesbos, Greece 8:30:2020 (auteur author Faktengebunden)

Sur l'île de Lesbos, tristement célèbre par ses camps de réfugiés (dont celui de Moria) et les conditions de vie atroces faites dans ces camps aux migrants, il n'est plus possible de voir le soleil, masqué par les fumées des incendies qu'on n'arrive pas encore à maîtriser (différents rapports d'organisations humanitaires ont dénoncé les conditions terribles dans lesquelles les réfugiés doivent vivre sur l'île grecque de Lesbos, située à 15 km des côtes turques, et de manière générale en Grèce. En octobre 2018, le magazine américain Newsweek, citant Médecins Sans Frontières, rapporte qu'en moyenne un cas d'agression sexuelle est signalé chaque semaine dans le camp de Moria, la victime étant un enfant dans la moitié des cas - source : Wikipédia).

Ca brûle aussi à Tenerife aux Canaries

Depuis la semaine dernière, les incendies embrasent à nouveau la Californie, détruisant les maisons et menaçant le parc du Yosemite.

En France, l'humidité des sols est au plus bas depuis 60 ans (source concernant les incendies : A2 JT 13h, 24 juillet 2022).

Photo : Camp Moria on the island Lesbos, Greece 8/30/2020 (auteur/author : Faktengebunden).

______________________

510,000 hectares devastated by fires in Europe alone since the beginning of the year. It's burning today in the suburbs of Athens.

On the island of Lesbos, sadly famous for its refugee camps (including that of Moria) and the atrocious living conditions made in these camps for migrants, it is no longer possible to see the sun, masked by the smoke from the fires. that we have not yet managed to control (various reports from humanitarian organizations have denounced the terrible conditions in which the refugees have to live on the Greek island of Lesbos, located 15 km from the Turkish coast, and in general in Greece In October 2018, the American magazine Newsweek, citing Médecins Sans Frontières, reports that on average one case of sexual assault is reported each week in the Moria camp, the victim being a child in half of the cases - source: Wikipedia ).

It's also burning in Tenerife in the Canary Islands

Since last week, the fires have engulfed California again, destroying homes and endangering Yosemite Park.

In France, soil humidity is at its lowest in 60 years (source concerning fires: A2 JT 1 p.m., July 24, 2022).

Incendies en Gironde - un désastre écologique et humain - Fires in Gironde - an ecological and human disaster

DunePyla (auteur Larrousiney août 2004)

Désastre écologique en Gironde, désastre pour le site classé de la dune du Pilat, qui était retenue par des pins aujourd'hui incendiés, désastre en Bretagne dans les monts d'Arrée. Même la montagne n'a pas été épargnée, avec des feux en Maurienne. 1.800 pompiers restaient mobilisés hier 23 juillet en Gironde, où tout n'est pas fini : les braises peuvent être enfouies à 50 centimètres de profondeur où elles couvent, prêtes à redémarrer des nouveaux foyers. Pour la dune du Pilat, il faudra attendre 40 ans pour que les arbres repoussent et la stabilisent à nouveau - il n'est pas dit que la dune veuille bien attendre aussi longtemps.

Désastre humain également pour ceux qui ont tout perdu dans les incendies, leurs biens ou leurs outil de travail, comme le camping des Flots Bleus qu'il faudra reconstruire. Désastre aussi pour ceux qui ont vu leurs vacances partir en fumée. En Gironde, 10 jours après leur évacuation, les familles viennent d'être autorisées ce soir (23 juillet) à rentrer dans leurs logements (Source : JT A2 20h, 23 juillet 2022).

Dans le même temps, Emmanuel Macron en profitait pour annoncer la modernisation de notre flotte d'avions bombardiers d'eau (les fameux Canadair). Aujourd'hui en nombre insuffisant, ce sont des vieux appareils, pour la plupart âgés de plus de vingt ans, avec des coûts de maintenance très élevés. 

Une fois encore, il est dommage de voir un gouvernement agir trop tard, c'est à dire sous la pression de l'actualité. Le gouvernement français, déjà condamné à deux reprise pour son inaction dans la crise climatique, a attendu une fois encore que les désastres se produisent pour réagir. Alors que tout le monde aujourd'hui, à commencer par le Giec, s'entend à dire qu'il faut anticiper sur la crise climatique et s'adapter, le gouvernement attend que les catastrophes arrivent pour effectuer des investissements qui ont dix ou quinze ans de retard. Avec des coûts humains et financiers terribles à la clé. 

Certes, ainsi que l'astrophysicien Aurélien Barrault l'expliquait il y a quelques années dans un clip signé Brut, les décisions à prendre pour lutter contre le réchauffement climatique sont impopulaires et touchent au confort de vie à court terme de chacun. Certes, le gouvernement qui les prendra ne sera sans doute pas réélu. Mais peut-on décemment continuer à sacrifier sur le long terme la vie et le patrimoine des gens et ceux de leurs enfants, simplement pour se maintenir un peu plus longtemps au pouvoir ? Pour le moment, c'est une simple question d'éthique. J'aimerais que cela devienne rapidement une question de morale, puis une question juridique, avec les condamnations qui vont avec.

Schéma de la Dune du Pilat (auteur SanchoPanzaXXI)

Ecological disaster in Gironde, disaster for the classified site of the Dune du Pilat, which was held back by pines that have now been burned down, disaster in Brittany in the Arrée mountains. Even the mountain was not spared, with fires in Maurienne. 1,800 firefighters remain mobilized in Gironde, where all is not over: the embers can be buried 50 centimeters deep where they smolder, ready to restart new homes. For the Pilat dune, it will be necessary to wait 40 years for the trees to grow back and stabilize it again - it is not said that the dune wants to wait that long.

Human disaster also for those who have lost everything in the fires, their property or their work tools, such as the Flots Bleus campsite which will have to be rebuilt. Disaster also for those who saw their holidays go up in smoke. In Gironde, 10 days after their evacuation, families have just been authorized this evening to return to their homes (Source : JT A2 20h, 23 juillet 2022).

At the same time, Emmanuel Macron took the opportunity to announce the modernization of our fleet of water bombers (the famous Canadair). Today in insufficient numbers, these are old devices, mostly over twenty years old, with very high maintenance costs.

Once again, it is unfortunate to see a government act too late, ie under the pressure of current events. The French government, already condemned twice for its inaction in the climate crisis, waited once again for disasters to occur to react. While everyone today, starting with the IPCC, agrees to say that we must anticipate the climate crisis and adapt, the government is waiting for disasters to arrive to make investments that have ten or fifteen years late. With terrible human and financial costs.

Admittedly, as the astrophysicist Aurélien Barrault explained a few years ago in a clip signed Brut, the decisions to be taken to fight against global warming are unpopular and affect everyone's short-term comfort of life. Admittedly, the government that takes them will probably not be re-elected. But can we decently continue to sacrifice in the long term the life and heritage of people and those of their children, simply to stay in power a little longer? For the moment, it is a simple question of ethics. I would like it to quickly become a question of morality, then a legal question, with the convictions that go with it.

Photos : DunePyla (auteur/author : Larrousiney  août 2004). Schéma de la Dune du Pilat (auteur/author : SanchoPanza XXI, 31 décembre 2009).

13 juillet 2022

Les coûts du réchauffement climatique - 350 pompiers mobilisés dans le Var et les Bouches-du-Rhône

Représentation utilisant le canal proche infrarouge mettant en évidence la végétation brûlée dans le Var le 17 août 2021

Ce mercredi 6 juillet 2022, ce sont 350 pompiers qui sont mobilisés dans la lutte et la prévention contre les incendies, rien que dans les départements français du Var et des Bouches-du-Rhône. Le lendemain, 8 maisons ont été touchées par les incendies dans le Gard. Depuis hier (mardi 12 juillet), c'est un gigantesque incendie qui fait rage dans la Gironde, entraînant l'évacuation de 6.500 vacanciers. Malgré les efforts des pompiers, le 13 juillet à 13 h l'incendie n'est pas encore maîtrisé. Plus de mille hectares de pins sont déjà partis en fumée.

En 2.060, on estime que l'ensemble du territoire français sera soumis au risque incendie, soit 96 départements en France métropolitaine. Une simple règle de trois montre que début juin 2060 il faudra mobiliser au quotidien 16.800 pompiers et leur matériel.

Ce déploiement n'empêchera pas les incendies. Les statistiques admises par le gouvernement français font état d'une moyenne de 6.698 ha brûlés par an dans les départements méditerranéens, essentiellement dans six départements sur la période 2007-2018. La même règle de trois montre qu'en 2060 ce seront 107.168 hectares qui seront chaque année détruits par les flammes. Autrement dit, tous les cinq ans, l'équivalent en forêt d'un département entier sera rayé de la carte.

Mais l'an passé, rien que dans le Var, les incendies du mois d'août ont brûlé 7.100 hectares de terrain, et fait 2 morts et 24 blessés. Les approximations précédentes sont donc malheureusement très optimistes (si on prend le Var d'août 2021 comme base on obtient, à l'horizon 2060, 681.000 hectares brûlés chaque année - soit plus que la superficie moyenne d'un département français - 184 morts et 2.304 blessés). D'une part les approximations basées sur les moyennes de 2007-2018 sont issues de chiffres anciens, qui ne correspondent hélas plus à la réalité actuelle. D'autre part, il s'agit d'une approximation linéaire, alors que le réchauffement climatique suit une courbe exponentielle. On peut donc s'attendre à avoir des chiffres nettement plus importants que ceux donnés ici. 

Malgré le travail acharné des soldats du feu, l'an passé de nombreuses maisons ont été touchées par les incendies de l'été. Si l'on considère l'ensemble du territoire français, en 2060, en plus du financement des 16.800 pompiers et de leur matériel, il faudra que les particuliers et leurs familles acceptent de supporter le coût de la destruction et la perte de leurs maisons lors des incendies de l'été. 

Chaque été, vous entendez parler dans les médias de la perte de villes entières aux USA (et depuis l'an passé au Canada), ravagées à 90 % ou 100 % par les incendies qui après la Californie gagnent désormais les Etats voisins et la Colombie britannique : Paradise, Lytton au Canada, etc. La France n'échappera pas à ce phénomène, horriblement coûteux pour la société, et qui aboutira à plonger des familles entières dans la pauvreté, annihilant souvent les efforts de toute une vie, sans parler des victimes qui finiront leur vie dans les incendies.

Tous ceux qui en souffriront devront se souvenir que si, depuis les années 1980, ils s'étaient abstenus de voter pour des gouvernements connus pour leur inaction face au réchauffement climatique, ils auraient pu éviter cela. 

Prévention des feux de forêt

Le Mardi 5 juillet 2022 Forêts, espaces naturels : face à un feu, la France est particulièrement vulnérable. Contre les feux de végétation, des actions de prévention sont menées pour prévenir le risque d'incendie.

https://www.ecologie.gouv.fr

______________________________

This Wednesday, July 6, 2022, 350 firefighters are mobilized in the fight and prevention against fires, just in the French departments of Var and Bouches-du-Rhône. The next day, 8 houses were affected by the fires in the Gard. Since yesterday (Tuesday July 12), a gigantic fire has been raging in the Gironde, leading to the evacuation of 6,500 holidaymakers. Despite the efforts of the firefighters, on July 13 at 1 p.m. the fire was not yet under control. More than a thousand hectares of pines have already gone up in smoke.

In 2060, it is estimated that the entire French territory will be subject to the risk of fire, ie 96 departments in metropolitan France. A simple rule of three shows that at the beginning of June 2060 it will be necessary to mobilize 16,800 firefighters and their equipment on a daily basis.

This deployment will not prevent the fires. The statistics accepted by the French government show an average of 6,698 ha burned per year in the Mediterranean departments, mainly in six departments over the period 2007-2018. The same rule of three shows that in 2060, 107,168 hectares will be destroyed by flames each year. In other words, every five years, the forest equivalent of an entire department will be wiped off the map.

But last year, in the Var alone, the August fires burned 7,100 hectares of land, and left 2 dead and 24 injured. The previous approximations are therefore unfortunately very optimistic (if we take the Var in August 2021 as a base, we obtain on the horizon 2060 681,000 hectares burned each year - i.e. more than the average area of ​​a French department - 184 dead and 2,304 wounded). On the one hand, they come from old figures, which unfortunately no longer correspond to current reality. On the other hand, it is a linear approximation, whereas global warming follows an exponential curve. We can therefore expect to have figures much larger than those given here.

Despite the hard work of the firefighters, last year many houses were affected by the summer fires. If we consider the whole of France, in 2060, in addition to funding the 16,800 firefighters and their equipment, individuals and their families will have to agree to bear the cost of the destruction and loss of their homes during summer fires.

Every summer, you hear in the media about the loss of entire cities in the USA (and since last year in Canada), ravaged 90% or 100% by the fires which, after California, are now spreading to neighboring states and Colombia. British: Paradise, Lytton in Canada, etc. France will not escape this phenomenon, horribly costly for society, and which will result in plunging entire families into poverty, often annihilating the efforts of a lifetime, not to mention the victims who will end their lives in the fires.

All those who suffer from it will have to remember that if, since the 1980s, they had refrained from voting for governments known for their inaction on global warming, they could have avoided this.

 

Photo : Représentation utilisant le canal proche infrarouge mettant en évidence la végétation brûlée dans le Var le 17 août 2021 (auteur/author : Image satellite (européen Sentinel-2A).


07 juillet 2022

Le réchauffement climatique à l'œuvre : l'Italie du nord à sec : Global warming at work: drought in northern Italy

Le Pô, bassin hydrographique, 31 mars 2008

Le Pô, principal fleuve de l'Italie du nord et plus grand fleuve italien (652 km de long) est aujourd'hui presque à sec. Il n'est plus navigable que par des barques à fond plat. D'autres rivières de l'Italie du nord sont même complètements à sec : c'est le cas de la Brenta, qui prend sa source près du lac de Levico et du lac de Caldonazzo dans la province du Trentin, et après un parcours de 160 km se jette normalement dans la lagune de Choggia, près de Venise. Ce sont aujourd'hui 30 % des récoltes de la plaine du Pô qui sont menacées, en état de stress hydrique. Milan et Vérone sont touchées par la sécheresse. A Milan, la municipalité a limité l’arrosage des jardins publics, et dans ces deux villes, il est possible que les municipalités coupent dans un proche avenir l'alimentation en eau des particuliers durant une partie de la nuit.

 

Une situation qui préfigure ce que sera l'avenir des générations futures, pour lesquelles l'eau sera un bien rare, précieux. Il faut savoir que bénéficier d'une eau potable coulant d'un robinet qu'on ouvre quand on veut fait de nous autres Européens des privilégiés sur la planète. Un privilège auquel il va bientôt falloir renoncer.

En France, certains villages ont  déjà commencé à voir les municipalités distribuer cet été des bouteilles d'eau minérale (trois par jour pour les familles, et dix par jour pour les restaurateurs). Sources : JT A2, 7 et 6 juillet 2022)

_______________________

The Po, the main river in northern Italy, is almost dry today. It is no longer navigable except by flat-bottomed boats. Other rivers in northern Italy are even completely dry: this is the case of the Brenta, which has its source near Lake Levico and Lake Caldonazzo in the province of Trentino, and after a course of 160 km normally empties into the lagoon of Choggia, near Venice. Today, 30% of the crops in the Po plain are threatened, in a state of water stress. Milan and Verona are affected by the drought. In Milan, the municipality has limited the watering of public gardens, and in these two cities, it is possible that the municipalities will cut off the water supply to individuals during part of the night in the near future.

A situation that foreshadows what will be the future of future generations, for whom water will be a rare and precious commodity. You should know that benefiting from drinking water flowing from a tap that you turn on when you want makes us Europeans privileged on the planet. A privilege that will soon have to be renounced.
In France, some villages have already started to see municipalities distribute bottles of mineral water this summer (three per day for families, and ten per day for restaurateurs).

Carte : Le Pô, bassin hydrographique, 31 mars 2008. Auteur/author :  NordNordWest. Photo : Le Pô à Turin, 14 avril 2006. Auteur/author : Giuseppe Zeta.

Le Pô à Turin, 14 avril 2006

 

25 juin 2022

Incendies en Californie - Fires in California

December first, 2007, winter 2007, sunset in laguna Beach, CA, looking off toward catalina island (auteur author Catatonique)

En Californie, en mai, un incendie soudain a détruit une vingtaine de maisons luxueuses sur la côte, à Laguna (États-Unis, Californie), à environ 80 km de Los Angeles. Les pompiers ont du batailler durant quatre jours pour vaincre les flammes. "Tout est dévasté, on est très choqués. Quand le feu s’est déclaré, tout le monde est parti précipitamment", confie un habitant. La Californie est désormais exposée toute l’année à ce genre de sinistre. "Les vents qui ont provoqué le feu ne sont pas inhabituels. La grande différence c’est le changement climatique", précise le capitaine Virgil Asuncion, chef des pompiers du comté d’Orange (Source : Franceinfo, 14 mai 2022). Aujourd'hui, les incendies sont repartis de plus belle en Californie, attisés par la chaleur et la sécheresse (A2, JT, 20h30, 25 juin 2022). Chaque été plus violents et plus dévastateurs, chaque été plus étendus, et touchant chaque été des Etats jusque là protégés, ces incendies vont chaque été coûter un peu plus cher aux particuliers et à la société. 

______________

In California, in May, a sudden fire destroyed about twenty luxury houses on the coast, in Laguna (United States, California), about 80 km from Los Angeles. Firefighters had to fight for four days to overcome the flames. "Everything is devastated, we are very shocked. When the fire broke out, everyone left in a hurry," says a resident. California is now exposed to this type of disaster all year round. "The winds that caused the fire are not unusual. The big difference is climate change," said Captain Virgil Asuncion, Orange County Fire Chief (Source: Franceinfo, May 14, 2022). Today, the fires started again in California, fanned by the heat and the drought (A2, JT, 8:30 p.m., June 25, 2022). Each summer more violent and more devastating, each summer more extensive, and each summer affecting States hitherto protected, these fires will each summer cost individuals and society a little more.

Photos :  December first, 2007, winter 2007, sunset in laguna Beach, CA, looking off toward catalina island (auteur/author : Catatonique) ; The smoke plume from the fast-moving Woolsey Fire encroaching on Malibu on November 9, 2018, as residents evacuate along the Pacific Coast Highway (PCH). Auteur/author : Cyclonebiskit.

The smoke plume from the fast-moving Woolsey Fire encroaching on Malibu on November 9, 2018, as residents evacuate along the Pacific Coast Highway (PCH) 'auteur Cyclonebiskit)

180.000 éclairs entre le 1et et le 24 juin 2022 : le réchauffement est à l'œuvre - 180,000 flashes between June 1 and 24, 2022

 

Orage sur Pritzerbe, 24 septembre 2010 (auteur author Mathias Krumbholz)

180.000, c'est le nombre de fois que la foudre a frappé la France entre le 1er et le 24 juin 2022. Un record absolu depuis 1989, année durant laquelle on a commencé à compter les frappes de la foudre sur le territoire national.

Quand il faut chaud, au sol l'air se charge en humidité et, profitant des courants de chaleur ascendants liés aux fortes chaleurs du sol, monte jusqu'à rencontrer des couches froides de l'atmosphère : la machine à orage est lancée, l'humidité gèle en altitude et les grêlons se forment. Le réchauffement climatique réchauffe l'air ; or, plus l'air est chaud, et plus il est capable d'accueillir de l'humidité. Les années à venir vont donc devenir de plus en plus orageuses, avec des orages de plus en plus violents, et les averses de grêle devraient aller en s'intensifiant.

Cette situation n'est pas le fruit du hasard. C'est le fruit des activités humaines que les politiciens du monde entier se sont refusés à encadrer jusqu'ici, privilégiant leur réélection aux vies humaines qui étaient en jeu.

_________________

180,000 is the number of lightning strikes that struck France between June 1 and 24, 2022. An absolute record since 1989, the year in which we began to count lightning strikes on national territory.

When it is hot, the air on the ground is loaded with humidity and, taking advantage of the ascending heat currents linked to the strong heat of the ground, rises until it encounters cold layers of the atmosphere: the storm machine is launched, the moisture freezes at high altitudes and hailstones form. Global warming warms the air; however, the warmer the air, the more humidity it is able to hold. The coming years will therefore become more and more stormy, with increasingly violent thunderstorms, and hailstorms are expected to intensify.

This situation is no coincidence. It is the fruit of human activities that politicians (all around the world) have refused to frame so far, privileging their re-election to the human lives that were at stake.

Photo : Orage sur Pritzerbe, 24 septembre 2010. Auteur/author : Mathias Krumbholz.

24 juin 2022

Haroun Tazieff en 1979 parle du réchauffement climatique - Haroun Tazieff in 1979 talks about global warming

Brut a ressorti il y a quelque temps un vieil enregistement, issu probablement des archives de l'INA, dans lequel on voit le vulcanologue Haroun Tazieff prédire en 1979 les effets dévastateurs du probable réchauffement climatique lié aux émissions de CO2 de l'homme, engendrant une fonte des glaces terrestres et des banquises, et par là une considérable montée du niveau des eaux. Interviewé par un journaliste dubitatif, Haroun Tazieff est raillé par Jacques-Yves Cousteau qui visiblement ne croit pas au réchauffement climatique, et ne sait pas non plus qu'une forêt à maturité est juste une zone de stockage du CO2. Globalement, elle n'en n'absorbe pas plus qu'elle n'en rejette, et ne produit pas non plus plus d'oxygène qu'elle n'en consomme. En clair, ni l'Amazonie ni les forêts de Bornéo ne peuvent absorber le CO2 produit par l'homme. Quand à l'océan, il paie au prix fort son rôle de régulateur en s'acidifiant, avec une perte prévue en 2100 de 70 % des organismes calcaires et 30 % des organismes non calcaires. De son côté, le glaciologue et spécialiste de l'Antarctique Claude Lorius, qui participe également à l'émission, est résolument optimiste et pense que la variation de 2°C à 3°C prévue par Haroun Tazieff ne changera pas grand chose au niveau des eaux.

Le Giec anticipe aujourd'hui une hausse moyenne du niveau des eaux de plus de 1 m et prévoit une hausse moyenne de 5 m en 2150, une catastrophe comme l'homme n'en n'a jamais connue. Mais toutes les régions du globe ne sont pas soumises à ces moyennes : on est aujourd'hui bien au-delà dans certains secteurs du Pacifique, qui, en 2019, avaient déjà connu une hausse supérieure à trois fois la moyenne. Enfin, les anticipations du Giec se sont par le passé révélées en dessous de la réalité. Pour la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA - États-Unis), la hausse atteindra les 2,5 mètres en 2100 (Source : Futura Planète, Nathalie Mayer, 17 mai 2022).

_______________

Brut brought up an old recording some time ago, probably from the INA archives, in which we see the volcanologist Haroun Tazieff predicting in 1979 the devastating effects of the probable global warming linked to human CO2 emissions, causing a melting of land ice and pack ice, and thereby a considerable rise in water levels. Interviewed by a skeptical journalist, Haroun Tazieff is mocked by Jacques-Yves Cousteau who obviously does not believe in global warming, nor does he know that a mature forest is just a CO2 storage area. Overall, it does not absorb more than it releases, nor does it produce more oxygen than it consumes. Clearly, neither the Amazon nor the forests of Borneo can absorb the CO2 produced by man. As for the ocean, it pays a high price for its role of regulator by becoming acidic, with a loss expected in 2100 of 70% of calcareous organisms and 30% of non-calcareous organisms. For his part, the glaciologist and Antarctic specialist Claude Lorius, who also participates in the program, is resolutely optimistic and thinks that the variation of 2°C to 3°C predicted by Haroun Tazieff will not change much in terms of waters.

The IPCC now anticipates an average rise in water levels of more than 1 m and predicts an average rise of 5 m in 2150, a catastrophe such as man has never experienced. But not all regions of the globe are subject to these averages: we are now well beyond in certain sectors of the Pacific, which, in 2019, had already experienced an increase greater than three times the average. Finally, the IPCC's expectations have in the past proved to be below reality. For the National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA - United States), the rise will reach 2.5 meters in 2100 (Source: Futura Planète, Nathalie Mayer, May 17, 2022).

Dédicace_de_Haroun_Tazieff_à_l'auteur (auteur author Erwan de Kerhister 24 août 2017)

Photo : Dédicace de Haroun Tazieff à l'auteur. Auteur/author : Erwan de Kerhister,  24 août 2017.

21 juin 2022

La ministre de la Transition écologique et la secrétaire d'Etat à la mer battues aux législatives

La ministre de la Transition écologique et la secrétaire d'Etat à la mer battues aux législatives : une bonne nouvelle pour l'environnement

Le site Midi Libre donnait le 19 juin 2022 à 20h29 la liste des trois membres du gouvernement d'Elisabeth Borne battus au second tour des législatives et censés abandonner leur tout nouveau portefeuille. Parmi ces trois membres, deux nous intéressent particulièrement :

- Justine Benin, secrétaire d'Etat à la mer

La secrétaire d'État à la mer, Justine Benin, a été battue dans la 2e circonscription de Guadeloupe avec 41,35 % des voix. Elle arrive derrière Christian Baptiste (DVG), soutenu par la Nupes, élu avec 58,65 % des voix. L'information était connue depuis cet après-midi en raison du décalage horaire avec la Guadeloupe.

- Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires 

La ministre de la Transition écologique Amélie de Montchalin chute dans l'Essonne. Elle est éliminée (avec 47,3 % des voix) au second tour au profit de Jérôme Guedj, élu socialiste sous les couleurs de la Nupes (53,7 %). (source : Midi Libre 19 juin 2022, 20h29).

 

Amélie_de_Montchalin_Ministre_de_la_Transformation_et_de_la_Fonction_publiques (auteur author Jonathan Sarago 04 septembre 2020)

Selon une étude de l'association Agir pour l'environnement, Amélie de Montchalin est l'une des députés les moins écologistes de la XVe législature (classée la  sur 648 en fonction de ses votes). Entre autres exploits, elle a réussi à voter contre l'interdiction du glyphosate, contre l'interdiction de production, stockage ou vente de produits phytopharmaceutiques non autorisés en Europe et a préféré ne pas voter lors du scrutin contre l'interdiction des perturbateurs endocriniens. Cela explique sans doute pourquoi on l'a nommée ministre de l'Ecologie et de la cohésion des territoires. Cela explique aussi pourquoi les mots écologie et environnement n'apparaissent nulle part dans ce qu'elle considère comme ses nouvelles missions en tant que ministre de l'écologie, telles qu'elle les affichait il y a une quinzaine de jours sur le site de son ministère.


Justine Bénin dans le jardin des Quatres Colonnes du Palais Bourbon durant la première semaine parlementaire de la XVe législature de la Cinquième République française (Paris, France, auteur author Antoine Lamielle 21 juin 2017Quand à Justine Benin, Secrétaire d'Etat à la mer dont les études à Toulouse à la carrière dans la protection judiciaire de la jeunesse puis à Pôle emploi l'ont toujours tenue écartées des problématiques de la mer, elle est surtout 
connue pour avoir été mise en cause en mai 2022 par Mediapart qui lui reproche une « dérive clientéliste », en raison de plusieurs versements (37 000 euros) effectués en 2019 et 2020 par le MoDem à des associations comme à un restaurant de la commune du Moule dans laquelle elle se présentait alors aux élections municipales de 2020. 

Il est intéressant de constater au vu de leurs résultats électoraux que les deux membres du gouvernement qui auraient du être les plus importants au vu des dangers que le réchauffement climatique fait courir à l'espèce humaine et à la biodiversité marine et au vu de l'importance de la mer en France (la France est la deuxième puissance maritime mondiale par la longueur de ses côtes), sont non seulement issus de domaines totalement étrangers à leur ministère, mais sont aussi les plus impopulaires au sein de la population. Même leur étiquette de ministre et les avantages qu'elle offre n'ont pas suffi à leur faire gagner un poste de député. Si le gouvernement tient ses engagements – ce dont il n'a pas l'habitude, du moins en matière d'écologie – Amélie de Montchalin et Justine Benin devraient donc quitter leurs fonctions lors du prochain remaniement ministériel.

C'est une pratique intéressante, car elle montre bien que le rôle des ministres est avant tout de récupérer des voix à l'assemblée nationale, leurs compétences dans leurs ministères étant tout à fait secondaires face à cet objectif. 

Elle montre bien aussi que la séparation des pouvoirs est très mal réalisée en France, et que cette séparation est battue en brèche par l'exécutif qui tente de prendre le contrôle de l'Assemblée.

Pour nous aujourd'hui, la question est de savoir qui Elisabeth Borne arrivera à trouver de pire qu'Amélie de Monchalin et Justine Benin pour les remplacer à ces deux postes clé de la lutte contre le réchauffement climatique et ses effets.

Gageons qu'elle y arrivera. Peut-être rappellera-t-elle au gouvernement Roselyne Bachelot, ancienne ministre de l'écologie qui, deux mois après son arrivée à ce poste, avait « pondu » sept arrêtés étendant la période de chasse aux oiseaux migrateurs de sept semaines, déclenchant un véritable tollé parmi les protecteurs de la nature (L'Obs, 31 juillet 2002). Lors de la canicule de l'été 2003, elle devient la cible des Guignols de l'info — qui la présentent comme « la ménagère de moins de 50 de QI  » (1), ce qui ne l'empêchera pas d'être successivement ministre de l'Écologie et du Développement durable, de la Santé et des sports, des Solidarités et de la Cohésion sociale. Comme quoi le QI n'est pas un critère de sélection pour être ministre – mais ça, on s'en doutait déjà.

________________________________

The Midi Libre site gave on June 19, 2022 at 8:29 p.m. the list of the three members of the government of Elisabeth Borne beaten in the second round of the legislative elections. Of these three members, two are of particular interest to us:

Justine Benin, Secretary of State for the Sea

The Secretary of State for the Sea, Justine Benin, was beaten in the 2nd constituency of Guadeloupe with 41.35% of the vote. She comes behind Christian Baptiste (DVG), supported by Nupes, elected with 58.65% of the vote. The information had been known since this afternoon due to the time difference with Guadeloupe.

Amélie de Montchalin, Minister for Ecological Transition

The Minister of Ecological Transition Amélie de Montchalin falls in Essonne. She was eliminated (with 47.3% of the vote) in the second round in favor of Jérôme Guedj, elected socialist under the colors of Nupes (53.7%). (source: Midi Libre June 19, 2022, 8:29 p.m.).

According to a study by the Agir pour l'environnement association, Amélie de Montchalin is one of the least environmentalist deputies of the 15th legislature (ranked 1 out of 648 according to her votes). Among other feats, she managed to vote against the ban on glyphosate, against the ban on the production, storage or sale of unauthorized plant protection products in Europe and preferred not to vote in the ballot against the ban on endocrine disruptors. This probably explains why she was appointed Minister of Ecology and Territorial Cohesion. This also explains why the words ecology and environment do not appear anywhere in what she considers to be her new missions as Minister of Ecology, as she posted them a fortnight ago on the website of his ministry.

As for Justine Benin, Secretary of State for the Sea, whose studies in Toulouse for a career in the judicial protection of youth and then at Pôle Emploi have always kept her away from sea issues, she is best known for having been questioned in May 2022 by Mediapart, which accuses her of a "clientelist drift", due to several payments (37,000 euros) made in 2019 and 2020 by the MoDem to associations such as a restaurant in the town of Moule in which she was then running for the 2020 municipal elections.

It is interesting to note in view of their electoral results that the two members of the government who should have been the most important in view of the dangers that global warming poses to the human species and to marine biodiversity and in view of the importance of the sea in France (France is the second largest maritime power in the world by the length of its coasts), are not only completely incompetent, but also the most unpopular within the population. Even their ministerial label and the advantages it offers were not enough to win them a post as a deputy. If the government keeps its commitments – which it is not used to, at least in terms of ecology – Amélie de Montchalin and Justine Benin should therefore leave their posts during the next cabinet reshuffle.

This is an interesting practice, because it shows that the role of ministers is above all to win votes in the National Assembly, their skills in their ministries being completely secondary to this objective.

It also shows that the separation of powers is very poorly implemented in France, and that this separation is breached by the executive which tries to take control of the Assembly.

For us today, the question is who Elisabeth Borne will manage to find worse than Amélie de Montchalin and Justine Benin to replace them in these two key positions in the fight against global warming and its effects.

Let's bet she will get there. Perhaps she will remind the government of Roselyne Bachelot, former Minister of Ecology who, two months after her arrival in this post, had "laid" seven decrees extending the hunting period for migratory birds by seven weeks, triggering a real outcry among nature protectors (L'Obs, July 31, 2002). During the heat wave of summer 2003, she became the target of the Guignols de l'info — who presented her as "the housewife with an IQ of less than 50" (1), which did not prevent her from being successively Minister for Ecology and Sustainable Development, Health and Sports, Solidarity and Social Cohesion. Like what IQ is not a selection criterion to be a minister – but that, we already suspected.

Photos : Amélie de Montchalin Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (auteur/author Jonathan Sarago 04 septembre 2020) ; Justine Bénin dans le jardin des Quatres Colonnes du Palais Bourbon durant la première semaine parlementaire de la XVe législature de la Cinquième République française (auteur/author Antoine Lamielle 21 juin 2017).

(1) Le Figaro, « La santé retrouvée de Roselyne Bachelot », 11/08/2007, https://www.lefigaro.fr/politique/2007/08/11/01002-20070811ARTFIG90592-la_sante_retrouvee_de_roselyne_bachelot.php