Tour des deux Amériques sur un voilier

07 octobre 2020

 

Storm Alex, the first storm of the 2020–21 European windstorm season, making landfall in Brittany, France on 2 October 2020 while at peak intensity (auteur author Nasa Worldview)

Avec des vents atteignant à Belle-Ile des pointes à 186 km/h et des précipitations torrentielles, la tempête extra-tropicale Alex a durement secoué la France et les pays voisins dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 octobre 2020.

L'ampleur des dégâts mérite qu'on s'intéresse aux causes de ces phénomènes. Tout d'abord, il s'agit d'une tempête extra-tropicale du même type que Xynthia, qui avait frappé nos côtes en février 2010.

Ce sont des tempêtes à caractère explosif (bombe météorologique) associées avec un courant-jet d'occlusion. Le département du Morbihan avait été placé en vigilance rouge pour des vents violents, fait assez remarquable en tout début d'automne. Au plus fort de la tempête, plus de 100.000 foyers en Bretagne ont été privés d'électricité. Les vents les plus forts ont été enregistrés dans le Morbihan, avec 157 km/h à Groix et 186 km/h à Belle-Ile-en-Mer. Dans les terres les vents étaient plus faibles, allant de 100 à 130 km/h.

En se décalant vers l'est, la tempête a servi le vendredi soir de déclencheur à un épisode méditerranéen extrêmement violent.

Le bilan est lourd et les dégâts ont été exceptionnels : au moins quatre morts en France (trois dans les Alpes-Maritimes, un dans le Finistère) et huit personnes disparues, une centaine de maisons endommagées ou détruites dans l'ouest de la France, 1.600 bâtiments touchés dans les Alpes-Maritimes, des ponts et des routes détruits dans les vallées de la Roya et de la Vésubie où les réseaux d'eau, d'électricité et de téléphone sont coupés.

On estime qu'à partir de 200 mm d'eau tombés en une journée, une pluie méditerranéenne peut entraîner des crues éclair. Il est tombé 500 millimètres en 10 heures à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), ce qui représente environ trois mois et demi de précipitations locales (l'équivalent d'un an de pluies à Paris, soit 50 millions de tonnes d'eau sur un territoire de 100 km2. Une pluie que Jérôme Cerisier, prévisionniste DTN n'hésite pas à qualifier de « tropicale »). Près de 15.000 foyers ont été privés d'électricité ce week-end. Situées dans l'ancien comté de Nice au pied du massif du Mercantour, la Vésubie, la Tinée et la Roya sont des vallées encaissées, qui ont collecté massivement les eaux de ruissellement. Les longs mois de sécheresse qui ont précédé ont durci les sols, transformés en toboggans et accélérant le débit des eaux. Les crues enregistrées entre vendredi matin et vendredi soir ont été spectaculaires : près de sept mètres à Tournefort, huit mètres à Saint-Martin-Vésubie.

Depuis quelques années, ces intempéries se multiplient, et le réchauffement climatique est clairement en cause. La température se réchauffe, l'eau s'évapore en grande quantité, provoquant des orages de plus en plus violents.

Selon François Lalaurette, directeur des opérations pour la prévision à Météo France, « Ce type de phénomène sera de plus en plus dévastateur dans les années qui viennent. Le réchauffement climatique est très largement responsable des évènements de ce type-là ». 

Dans les régions méditerranéennes, la fréquence et l'intensité des pluies extrêmes ont augmenté de 20 % depuis le milieu du XXe siècle. Pour Robert Vautard, climatologue et directeur de l'Institut Pierre-Simon-Laplace, « Il faut prendre en compte le réchauffement climatique dans les plans de prévention des risques ». Selon lui, il faut tenir compte cette évolution et adapter l'activité à cette nouvelle réalité.

Dans les villages de Fontan et de Tende des maisons ont été détruites, le cimetière de Tende a vu 150 corps emportés par les flots, et la piscine de Tende ont été endommagés. L'unique route très escarpée qui relie le village de Saorge au reste du monde a été coupée. Les cimetières de Saint-Dalmas de Tende et de Saint-Martin-Vésubie ont eux aussi été submergés et ravinés. Certains habitants des vallées de la Roya et de la Vésubie ont perdu l'espoir, et envisagent de quitter définitivement ces vallées où les ponts et les routes sont détruits, de même que les réseaux. Un bureau d'études a estimé à 35 km les routes détruites ou endommagées. Cinq jours après la catastrophe, la commune de Fontan reste toujours coupée du reste du monde.

Selon une journaliste d'Antenne 2 (JT 20h, 6 octobre 2020, 20h07), « Avec le réchauffement climatique, évacuer définitivement ces secteurs (les secteurs de la Vésubie et de la Roya, NDR) pourrait être un jour la solution ».

Plus en aval, les dégâts existent aussi. Charriés jusqu'au Var par la Tinée et la Vésubie, puis par le Var lui même, les déchets, branchages et débris divers sont arrivés à la mer et souillent aujourd'hui les plages des Alpes-Maritimes. On estime qu'il faudra plusieurs semaines pour nettoyer ces plages. Des vues aériennes ont montré à l'embouchure du fleuve une nappe de boue très étendue.

Le gouvernement français a ce mercredi matin annoncé en Conseil des ministres qu'un arrêté reconnaissant l'état de catastrophe naturelle dans 55 communes serait publié dans la journée du jeudi 7 octobre.

Alex dans les autres départements français :

Météo-France a signalé de 60 à 100 millimètres de pluie dans les départements de la Drôme, de l'Ardèche, du Rhône, de l'Ain, de la Saône-et-Loire, du Jura et de la Côte-d'Or avec un maximum de 104 millimètres en 24 heures à La Rochepot, établissant un nouveau record pour la Bourgogne en octobre.

Alex à l'étranger : 

En Grande-Bretagne, le Met Office a signalé que les accumulations maximales était de 78 millimètres à Liss (Hampshire), avec une rafale maximale de 114 km/hà Berry Head, Devon. En Italie les régions du Piémont et de la Ligurie ont été mises en état d’urgence alors que deux personnes sont mortes et des villages sont coupés du monde par les les pluies diluviennes suivies de crues soudaines à la frontière française. La pluie a aussi touché le reste du nord de l'Italie dont la Lombardie et la Vénétie.

Selon Météo Suisse, dans l'ouest du Tessin les cumuls de précipitations ont voisiné les 400 mm en 24 heures. Le niveau des lacs et des cours d’eau a augmenté et les sols ont également été saturés, causant des glissements de terrain, des coulées de boue et de l’érosion. Dans le canton de Valais, des routes en montagne furent fermées en raison d’éboulements. Dans le canton d'Uri, une alarme de crue s’est déclenchée dans la nuit. Ailleurs dans le pays, des autoroutes ont dû être fermées et le trafic ferroviaire a également été interrompu dans plusieurs régions.

La note en France était estimée hier à 1,5 milliards d'euros.

(Sources : JT 20h A2, 5 et 6 octobre 2020, Wikipédia, France-info, LCI 7 octobre 2020).

Xynthia_animated_small

With winds reaching peaks at 186 km / h in Belle-Ile and torrential precipitation, extra-tropical storm Alex severely shook France and neighboring countries during the night of Thursday 1 to Friday 2 October 2020. The extent of the damage deserves our attention to the causes of these phenomena. First of all, it is an extra-tropical storm of the same type of Xynthia, which hit our coasts in February 2010. These are explosive storms (weather bomb) associated with an occlusion jet stream. The department of Morbihan had been placed in red vigilance for strong winds, quite remarkable fact at the very beginning of autumn. At the height of the storm, more than 100,000 homes in Brittany were deprived of electricity. The strongest winds were recorded in Morbihan, with 157 km / h at Groix and 186 km / h at Belle-Ile-en-Mer. Inland the winds were weaker, ranging from 100 to 130 km / h.

By shifting eastward, the storm served as the trigger for an extremely violent Mediterranean episode on Friday evening. The toll is heavy and the damage was exceptional: at least four dead in France (three in the Alpes-Maritimes, one in Finistère) and eight people missing, around a hundred houses damaged or destroyed in western France, 1,600 buildings affected in the Alpes-Maritimes, bridges and roads destroyed in the Roya and Vésubie valleys, where the water, electricity and telephone networks are cut.

It is estimated that from 200 mm of water fallen in one day, a Mediterranean rain can lead to flash floods. It fell 500 millimeters in 10 hours in Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), which represents about three and a half months of local precipitation (the equivalent of a year of rain in Paris, or 50 million tons of (water in an area of ​​100 km2. Rain that Jérôme Cerisier, a DTN forecaster does not hesitate to describe as "tropical"). Nearly 15,000 homes were deprived of electricity this weekend. Located in the former county of Nice at the foot of the Mercantour massif, the Vésubie, the Tinée and the Roya are steep-sided valleys, which have massively collected runoff. The long months of drought which preceded it hardened the grounds, transformed into toboggans and accelerated the flow of water. The floods recorded between Friday morning and Friday evening were spectacular: nearly seven meters at Tournefort, eight meters at Saint-Martin-Vésubie.

In recent years, these bad weather have been on the increase, and global warming is clearly the cause. The temperature heats up, the water evaporates in large quantities, causing increasingly violent thunderstorms. According to François Lalaurette, director of operations for forecasting at Météo France, “This type of phenomenon will be more and more devastating in the years to come. Global warming is largely responsible for events of this type ”. In the Mediterranean regions, the frequency and intensity of extreme rains have increased by 20% since the middle of the 20th century. For Robert Vautard, climatologist and director of the Pierre-Simon-Laplace Institute, “Global warming must be taken into account in risk prevention plans”. According to him, we must take this development into account and adapt the activity to this new reality.

In the villages of Fontan and Tende houses were destroyed, the cemetery of Tende saw 150 bodies washed away, and the swimming pool of Tende was damaged. The only very steep road that connects the village of Saorge to the rest of the world has been cut. The cemeteries of Saint-Dalmas de Tende and Saint-Martin-Vésubie were also submerged and gutted. Some inhabitants of the Roya and Vésubie valleys have lost hope, and plan to permanently leave these valleys where bridges and roads are destroyed, as well as networks. A design office estimated the destroyed or damaged roads at 35 km. Five days after the disaster, the town of Fontan is still cut off from the rest of the world. According to a journalist from Antenne 2 (JT 8pm, October 6, 2020, 8:07 pm), "With global warming, permanently evacuating these sectors (the Vésubie and Roya sectors, NDR) could one day be the solution". Further downstream, the damage also exists. Carried as far as the Var by the Tinée and the Vésubie, then by the Var itself, the waste, branches and various debris arrived at the sea and today soil the beaches of the Alpes-Maritimes. It is estimated that it will take several weeks to clean up these beaches. Aerial views showed a very extensive sheet of mud at the mouth of the river. The French government announced this Wednesday morning in the Council of Ministers that a decree recognizing the state of natural disaster in 55 municipalities would be published tomorrow. 

Alex in the other French departments: Météo-France reported 60 to 100 millimeters of rain in the departments of Drôme, Ardèche, Rhône, Ain, Saône-et-Loire, Jura and Côte-d'Or with a maximum of 104 millimeters in 24 hours at La Rochepot, setting a new record for Burgundy in October.

Alex abroad: In Britain, the Met Office reported that maximum accumulations were 78 millimeters at Liss (Hampshire), with a maximum gust of 114 km / h at Berry Head, Devon. In Italy the regions of Piedmont and Liguria have been put in a state of emergency as two people have died and villages are cut off from the world by torrential rains followed by flash floods at the French border. The rain also affected the rest of northern Italy including Lombardy and Veneto. According to Météo Suisse, in the west of Ticino the accumulations of precipitation approached 400 mm in 24 hours. The levels of lakes and rivers have risen, and soils have also been saturated, causing landslides, mudslides and erosion. In the canton of Valais, mountain roads were closed due to landslides. In the canton of Uri, a flood alarm went off overnight. Elsewhere in the country, highways had to be closed and rail traffic was also interrupted in several areas. The note in France was estimated yesterday at 1.5 billion euros.

(Sources: JT 20h A2, October 5 and 6, 2020, Wikipedia, France-info, LCI October 7, 2020).

 

Photos : Storm Alex, the first storm of the 2020–21 European windstorm season, making landfall in Brittany, France on 2 October 2020 while at peak intensity (auteur/author : Nasa Worldview) ; Animation showing Xynthia (storm) as it passed over Western Europe from 17:00 on 27 February 2010 to 16:00 on 28 February (auteur/author : Eumetsat).


01 octobre 2020

Croisière d'entraînement en Grèce: de Preveza à Athènes par Delphes & Epidaure - 20 au 27 février 2021 - Sail with us in Greece!

 

Athènes- Corfou - Preveza AR Open CPN

Ceci est la suite de l'article publié le 30 septembre 2020. Mon premier contact avec la Grèce a été un "one-way" de Lavrio en Mer Egée à Lefkada en passant par le Golfe de Corinthe.C'était fin juin/début juillet 2014. Depuis je suis souvent retourné naviguer en Grèce : c'est un pays que j'aime, riche d'histoire et où les gens sont accueillants. J'y ai exploré beaucoup de secteurs : Péloponèse, Cyclades, Dodécanèse, etc. 

La semaine de croisière que je vous propose ici fait partie d'un itinéraire plus important reliant Corfou au Golfe Saronique, en passant par des endroits extraordinaires, riches d'histoire et de beauté, avec le passage du Canal de Corinthe et la visite d'Epidaure, celle de Delphes et de Pargas, une nuit à Ithaque, etc. C'est à ce jour la plus belle croisière que j'ai faite en Méditerranée.

Vous pouvez passer avec nous au choix :

- la semaine du samedi 13 au samedi 20 février 2021 : Athènes — Canal de Corinthe — Trizonia — Vathi (Ithaque) — Pargas — Mourtos — Corfou — Gaios — Preveza (335 M), ou/et

- la semaine du samedi 20 février au samedi 27 février 2021 : Preveza — Nisis Oxia —Navpaktos —Itea — Corinthe — Epidhavros — Athènes (234 M). 

Vous trouveres ci-dessous le plan de navigation détaillé de la seconde semaine, de Preveza à Athènes. Le plan de navigation détaillé de la première semaine a été publié le 30 septembre 2020 : http://www.ameriquesvoilier-expeditions.org/archives/2020/09/30/38561346.html

Navpaktos au lever du jour

Ithaque, Départ de Vathi 31 octobre 2018

Du samedi 20 février au samedi 27 février 2021 j'offre à des équipiers une superbe croisière à la découverte de la Grèce, du Golfe de Corinthe et de la Mer Ionienne. Nous aurons un Bavaria 50 Cruiser (15,24 m) doté de tout le confort : cinq cabines doubles, trois cabinets WC/douches, convertisseur 220V, réfrigérateur, accès internet à bord possible, grand-voile sur enrouleur et génois sur enrouleur, propulseur d'étrave, prise MP3 - iPod, etc. Depuis Preveza, station balnéaire près de laquelle a eu lieu la bataille d'Actium entre les galères d'Octave et celles de Cléopâtre et de Marc Antoine, nous passerons le chenal de Lefkada, et irons à Nisis Oxia, petite île très sauvage, puis Navpaktos (Lépante), Itéa (visite de Delphes), Corinthe et le Canal de Corinthe, Epidhavros (visite du site antique d'Epidaure), pour arriver enfin à Athènes.

NB : Pour ceux qui souhaitent une croisière de deux semaines, l'aller d'Athènes à Preveza permet de découvrir Trizonia, Ithaque (l'île d'Ulysse), Parga et sa forteresse construite par les Normands, le cadre enchanteur de Mourtos et des îles Sivota, Corfou et Gaïos (plan de navigation publié le 30 septembre, cf. supra).

Nous recherchons des équipiers. Ambiance cool (découvrir, se perfectionner dans une ambiance agréable et joyeuse). Participation aux frais : 450 euros pour un équipier occupant seul une cabine double, le même prix pour un couple ou deux amis (soit 225 euros par personne), plus la caisse de bord : nourriture, frais de passage du canal de Corinthe, diesel et ports. On fera un peu plus de 225 M dans les paysages superbes et très variés du Golfe de Corinthe et de la mer Ionienne : ports, mouillages, visites, etc. Nous n'aurons pas de nuit complète de navigation, mais des arrivées au port et un mouillage de nuit qui vous permettront de découvrir ce type de navigation ; les quarts (facultatifs) se feront toujours à trois. Participation aux manœuvres demandée, mais rien n'est imposé. Vous participerez également avec nous à un programme de comptage d'animaux marins. Venez découvrir la Grèce sur un beau voilier et profitez de son climat méditerranéen : en couple, en famille – on sera en pleine période de vacances scolaires - ou avec des amis, c'est encore plus sympa ! Enfants et débutants bienvenus. Cette croisière est ouverte à tous ; elle est cependant destinée en priorité à la formation des équipiers de l'expédition Tour des deux Amériques, aux côtés desquels vous manœuvrerez : tenue de barre, réglage des voiles, manœuvres d'aussières, départs sur gardes, amarrages sur pendilles et le long du quai, mouillages sur ancre et orin, calculs de caps à la table à cartes, etc. Cela signifie que les étapes sont longues, et les exercices et manoeuvres fréquents. Nous ne vous demandons pas d'être particulièrement sportif, mais d'être en bonne condition physique. Ne nous demandez pas une fois à bord de raccourcir les étapes, cela ne correspondrait pas du tout à l'esprit de ces superbes croisières d'entraînement.

Hellas Fos à Gaïos (Paxoï)

Voici le plan de navigation de la seconde semaine, de Preveza à Athènes :

Samedi 20 février 2021 : nous arriverons avec le bateau à Preveza à 13h25. A 3 M au nord de Preveza se trouvent les ruines de Nikopolis, cité construite par Octave pour célébrer sa victoire sur Marc Antoine et Cléopâtre à la bataille d’Actium (31 av. JC), qui règle le sort des guerres civiles romaines. De cette ville importante dotée de trois ports il reste un grand théâtre, une villa, des murs et un intéressant musée.

Changement d'équipage à 14h30. Avitaillement à 15h avec le nouvel équipage. Safety brief à 18h, dîner à 20h30, nuit à bord.

The_Roman_Odeon_of_Nicopolis__Bgabel_

Dimanche 21 février : départ à 7h (ne pas prendre de retard à cause des ouvertures du pont de Lefkas), cap au 154° sur 0,61 M à 4 kt (cap sur la tour de 71m sur Aktion jusqu’à aligner la tourelle blanche et la bouée rouge au nord-est, 9 minutes), puis à hauteur de la bouée rouge de sortie du chenal prendre au 206° sur 0,49 M (7 minutes, 7h16. On rejoint ainsi l’entrée du chenal (bouées rouges et vertes, back transit dans l’alignement des phares, cap au 248° sur 1,57 M). A la sortie du chenal (ligne de sonde des 10m, 7h39), on hisse les voiles (10 mn) et on prend le cap 182° sur 5,1 M à 6 kt. Le_chenal_de_Lefkada_040714On arrive ainsi à 8h40 devant l’entrée de la passe qui mène à Lefkas (Lefkada). Attention au banc de sable qui ferme le chenal. A l’entrée nord du canal, le grand fort de Santa Maura, du nom d’une petite chapelle qu’il abrite, date du Moyen-âge (vers 1300, source Rod Heikell). On baisse les voiles ; à 9h le passage doit s’ouvrir pour nous laisser passer (heures rondes, la circulation vers le sud a priorité – contrairement aux habitudes). Il peut il y avoir 1,5 nœuds de courant. 3,5 M de chenal balisé (murs puis perches au milieu du marais) nous mènent à 4 kt à la sortie au sud de laquelle on coupe très vite la ligne des 10m (9h52).

Aristotle_Onassis

On hisse les voiles (10 mn), puis on prend au 164° sur 6,1 M à 6 kt jusqu’à voir au 270 se fermer la côte nord de Skorpios, île privée achetée 11.000 € en 1962 par Aristote Onassis et vendue contre sa volonté par sa petite-fille et dernière descendante Athina Onassis Roussel à Ekaterina Rybolovleva, fille de l'oligarque Dmitri Rybolovlev, pour 100.000.000 £. On frise alors la ligne des 10 m à tribord (sinon la rejoindre, 11h03). Attention ensuite aux écueils affleurant à bâbord lorsqu’on prend au 208° sur 1,72 M pour laisser Skorpios à tribord et les écueils à bâbord (mettre un veilleur à l’avant du bateau). 10 mn pour ferler les voiles. On suit ensuite (11h20) à 4 kt la côte nord de Nisos Meganisi en visitant les calanques jusqu’au phare d’Akra Elia (extrémité est de la côte nord de Nisos Meganisi, 8,9 M, veilleur à l’avant, fonds incertains dans les calanques bordées de cyprès et d’oliviers, eaux bleues et limpides, 13h43). On hisse ensuite les voiles (10 mn) et on prend au 154° sur 6,3 M à 6 kt jusqu’à voir au 090 la pointe sud de Nisos Kalamos (14h56, l’île comporte plusieurs vieux moulins à vent). 2 mn au 064° pour voir la très jolie baie voisine (14h58), et on repart au 159° sur 2,34 M pour laisser à bâbord la pointe sud de l’île Kastos (ligne des 100 m, 15h21, jolie île où figuiers de Barbarie et oliviers voisinent avec les vaches et les chèvres). 

Mouillage___Nisos_Oxia_040714

On prend ensuite au 143° sur 16 M. A 16h04 on laisse à bâbord au 090 l’écueil Praso – veilleur, normalement nous sommes à plus de 100 m de fond et le sondeur suffit à nous protéger de l’écueil. A 17h24 on laisse au 270 le feu sur la pointe nord de l’îlot Makri. A 18h on voit au 090° le milieu de la passe entre le continent et Nisos Oxia. On franchit cette passe au 090° sur 1,59 M (quinze minutes) jusqu’à voir complètement la côte est de Nisos Oxia (fonds de 47 m). On prend alors au 180° sur 1,83 M jusqu’à voir au 270 la zone de mouillage (18 minutes, 18h33). On roule le génois durant ce bord. 0,86 M au 270° nous mènent à la zone de mouillage (18h41). A 19h le bateau devrait être à l’ancre dans un cadre spectaculaire. Portage d’une amarre à terre avec l’annexe. Nuit au mouillage. Total de la journée : 56 M.

R_veil___Nisos_Oxia_040714

D_part_de_Nisos_Oxa_040714

Lundi 22 février : départ à 7h, 2,75 M au 127° à 6 kt. 10 mn pour hisser les voiles. A 7h37, proches de la ligne des 50 m on prend au 090° sur 15,7 M jusqu’au sud de la cardinale sud d’Ak Evimos (10h04). On prend alors sur 12 M au 080° pour rejoindre l’entrée de la zone su pont (12h14). Penser à appeler à l’avance la capitainerie d’Andirion pour savoir sous quelle arche passer. Cap au 060° sur 3,96 M pour le passage sous le pont entre Rion et Andirion (sortie de la zone à 12h53). 3,62 M au 016° nous mènent devant le vieux port médiéval de Navpaktos. 

Navpaktos__le_port_m_di_val_020714

En comptant 10 mn pour les manœuvres de voile, arrivée à Navpaktos à 13h39. Amarrage devant le vieux port médiéval. Déjeuner devant un paysage superbe. Visite, plage de sable, apéritif sur le port, dîner à Navpaktos (poulet à l’ouzo) ou à bord. Total de la journée : 38 M. Avitaillement possible, pain frais. Navpaktos est l’ancienne Lépante, où se joua le sort des Turcs en Méditerranée le 7 octobre 1571, face à une coalition rassemblant l’Espagne, Venise, les États Pontificaux, la république de Gênes, le duché de Savoie, l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem et quelques autres puissances : 117 galères et 13 galiotes turques sont capturées, 62 galères coulées, 20.000 morts ou blessés et 3.500 prisonniers du côté ottoman, L’écrivain espagnol Cervantès y perdit l’usage de sa main gauche, mais y gagna une statue de lui qui domine l’entrée du port. La France était absente de la coalition chrétienne, ce qui explique peut-être pourquoi la seule rue Lépante en France se trouve à Nice. Le port médiéval est un des plus beaux de la Méditerranée, il ne faut pas le manquer.

Navpaktos_vu_du_ch_teau_020714

Navpaktos__la_plage_020714

Mont_e_au_ch_teau_de_Navpaktos_020714

Mardi 23 février : Réveil à 7h, départ du bord à 7h30 en annexe. Visite du joli château vénitien de Navpaktos le matin, montée en taxi au château, descente à pied, départ à 12h. 10 mn pour hisser les voiles, puis 1,79 M à 6 kt au 137° jusqu’à couper la ligne des 50 m et voir le phare d’Ak Mornos au 080 (12h27). De là on prend au 101° sur 15,8 M. A 12h37 on recoupe légèrement la ligne des 50 M au sud du phare d’Ak Mornos, puis à 15h15 on arrive au sud du phare d’Ak Psaromita (fonds de 200 m). On oblique alors au 086° sur 9,2 M pour voir à 16h47 le feu d’Ak Andromakhi au 360. De là,  4,74 M au 041° nous font entrer dans le Krissaios Kolpos. Vers 17h34 on voit la tourelle blanche Gal Aksidion disparaître derrière la pointe sud de la petite île Ayios Yeoryios (fonds de 76 m). On prend alors au 340° sur 2,88 M pour arriver à 0,14 M à l’ESE de l’entrée du port d’Ithea en ayant laissé à bâbord tous les dangers (18h02, fonds de 13-14 m). 10 mn pour ferler les voiles, puis 0,14 M au 304°nous mènent au sud de l’entrée du port (18h14). En comptant les manœuvres d’amarrage le long du quai, arrivée à Ithea : 18h30. Total de la journée : 35 M. Avitaillement possible, pain frais s’il en reste.

Ithea__020714

Delphes__amphith__tre_et_temple_d_Apollon__Leonidtsvetkov__

Oreste___Delphes__la_Pythie__le_tr_pied

Mercredi 24 février : visite de Delphes, le centre du monde grec du VIe au IVe siècle av. JC. C’est un des sites les plus beaux et les plus spectaculaires de la Grèce, au pied des gorges et des à-pic rocheux du Mont Parnasse. Départ d’Ithea à 18h. De la sortie du port, prendre au 124° sur 0,16 M (2 mn à 4 kt, fonds de 13-14 m), puis hisser les voiles dès que possible (10 mn) et prendre au 152° sur 9,7 M. A 19h49 on est à l’ouest du phare Nikolaos d’Ak Makri FlW 4.5s 17m 5Nm. On oblique au 136° sur 21,4 M. On passe ainsi au sud de ce même phare vers 20h11, et on arrive à l’ouest du FlW 10s 60m 19Nm (pointe Ak Melangavi) à 23h23. De là on oblique très légèrement au 135° sur 7,1 M pour arriver devant l’entrée de Corinthe à 0h34. 10 mn pour baisser les voiles et quinze pour l’amarrage, à 0h59 le bateau est au port. Total de la journée : 39 M. 

Jeudi 25 février : Départ de Corinthe à 10h. Corinthe était autrefois une des plus importantes cités marchandes grecques. Bâtie à l’intérieur des terres au pied de son acropole, l’Acrocorinthe, elle contrôlait l’accès au Golfe de Corinthe. Le diolkos, chemin de traction dallé de 6 km permettait aux navires d’éviter de faire le tour du Péloponnèse. Les tremblements de terre font que la cité moderne, reconstruite au bord de la mer, n’offre que peu de monuments anciens. Prendre au 051° sur 1,05 M (10 mn) puis obliquer au 135° sur 0,35 M pour rejoindre la capitainerie du canal (Poseidonia, faire un arc de cercle entre Corinthe et Poseidonia pour éviter les haut-fonds s’étendant plus loin que sur la carte). 

Canal_de_Corinthe_300614

Passage du canal de Corinthe vers midi et sortie du canal vers 13h. Creusé partiellement par l’empereur Néron qui y consacra 6.000 esclaves juifs sans arriver jusqu’au rocher, le canal fut achevé par une entreprise française puis par les grecs en 1893. Les falaises qui le bordent atteignent par endroits 79 m de haut.On hisse les voiles à la sortie du canal (10 mn). Cap au 125° sur 12,1 M jusqu’à voir au 090 le sud de l’îlot Ledou Island (le plus au sud d’un groupe d’îlots à bâbord, 15h11). On prend alors au 193° sur 10 M. Vers 16h12 on laisse au 090 le phare sur l’îlot Sparathronisi, et vers 16h51 on voit au 330 le feu (10 m) qui marque l’entrée de la baie d’Epidhavros (on est sur la ligne des 50 m).  On baisse les voiles (10 mn). 0,45 M au cap 262° nous mènent en 4 mn entre les bouées verte et rouge qui marquent le passage du chenal. De là on va directement sur les corps morts de Limini Palaios ou à la zone de mouillage. 

DSCN5162

DSCN4973

Arrivée vers 17h06. Avitaillement avec l’annexe à Epidhavros. Total de la journée : 36 M. 

DSCN4967

Epidaure__d_part_en_annexe_pour_le_port_300614

DSCN5004

Vendredi 26 février : Réveil à 7h, débarquement avec l’annexe. Café au bar du port en attendant un taxi. Visite du site d’Epidaure entre 9h et 11h. Retour à 11h30 à Epidhavros, et retour à bord. Départ d’Epidhavros à 12h30. De la zone de mouillage, 0,11 M au 062° amènent entre les bouées verte et rouge à l’entrée du chenal (1,3 mn). 0,39 M au 087° amènent ensuite à sortir par le haut des 50 m et à voir en même temps au 360 le feu (10 m) qui marque l’entrée de la baie d’Epidhavros (fonds de 55-57 m environ, 5 mn à 4 kt, 12h37). On hisse les voiles (10 mn). De  là, on prend au 054° sur 14,7 M. On passe ainsi successivement au 180 de la colonne visually conspicuous (37 m, 2 m de métal) sur l'îlot Spalathronisi (3,88 M, 13h33), puis dans le 180 de la pointe E de Kyra Island (2,02 M de plus, 13h57), puis on voit au 180 la bordure W de l'îlot Dorousa Island qui borde à l'W Agkistri Island (2,3 M de plus, 14h25), pour arriver enfin au nord de Plakakia Pt. (hauteur 11 m, 15h43, fonds de 40 m), sur la grande île Aigina. De là, on oblique au 059° sur 15,5 M. On passe ainsi à 16h19 à 0,36 M au sud du feu de l'îlot Lagousa (12 m, fonds estimés à environ 60 m). 4,90 M plus loin (17h17) on est en limite de visibilité du feu de Tourlos Pt. Fl W 3 6s 28 m 5Nm qui marque la bordure E d'Aigina (on est à 5,2 M du feu, fonds de 94 m). A 17h58 on arrive dans l'axe de la sortie N du TSS d'Athènes, qu'on mettra un quart d'heure à traverser (même si on va être au nord du TSS, la vigilance est de mise, fonds de 95 m environ au début du passage, 80 m vers la sortie). En gardant toujours le même  cap on arrive ainsi directement sur l'entrée de la marina Alimos-Kalamaki dont on enroulera le feu vert d'entrée de port Fl G 3s 10m 9Nm en le laissant sur tribord (18h49, 18h59 en comptant 10 mn pour rentrer les voiles). Réduire à 3 kt. L'entrée du port se fait sensiblement au 132° en se faufilant sur environ 150m (1'40") entre les deux môles, jusqu'à voir au 031 le Fl R 3s 10m 9Nm. De là, obliquer au 071° sur 0,12 M ( environ 2'24" à 3 kt) pour arriver au cœur de la marina (19h03). A 19h20 le bateau devrait être amarré définitivement. Total de la journée : 27 M. 

Dîner à bord ou dans un restaurant traditionnel voisin. Dernière nuit à bord.

Samedi 27 février : Petit déjeuner à bord. Départ du bateau avant 9 neures.

Total de la semaine : 224 M.

 

Mus_e_d_Epidaure__2014

Drap___Mus_e_d_Epidaure_101116

My first contact with Greece was a "one-way" from Lavrio in the Aegean Sea to Lefkada via the Gulf of Corinth. It was late June / early July 2014. Since I have often returned sailing in Greece: it is a country that I love, rich in history and where people are welcoming. I explored many sectors: Peloponnese, Cyclades, Dodecanese, etc. The cruising week that I propose here is part of a larger route connecting Corfu to the Saronic Gulf, passing by extraordinary places, rich in history and beauty, with the passage of the Corinth Canal and the visit of Epidaurus, that of Delphi and Pargas, a night at Ithaca, & c. It is to this day the most beautiful cruise that I made in the Mediterranean. You can spend with us to choose:

- the week of Saturday, February 13 to Saturday February 20, 2021: Athens - Corinth Canal - Trizonia - Vathi (Ithaca) - Pargas - Mourtos - Corfu - Gaios - Preveza (335 M), and / or

- the week of Saturday February 20 to Saturday February 27, 2021: Preveza - Nisis Oxia -Navpaktos -Itea - Corinth - Epidhavros - Athens (234 M).

Below you will find the detailed navigation plan for the second week, from Preveza to Athens. The detailed navigation plan for the first week was published on September 30, 2020: http://www.ameriquesvoilier-expeditions.org/archives/2020/09/30/38561346.html

From Saturday, February 20 to Saturday, February 27, 2021, I offer to crew a superb cruise to discover Greece, the Gulf of Corinth and the Ionian Sea. We will have a Cyclades 50.5 (15.62 m) equipped with all the comforts: six double cabins, three toilets / showers toilets plus a toilet dedicated to the front cabin, 220V converter, refrigerator, internet access on board possible, mainsail lathed with electric winch and furling genoa, bow thruster, MP3 - iPod jack, etc. From Preveza, the seaside resort near which took place the battle of Actium between the galleys of Octavian and those of Cleopatra and Mark Antony we will pass the channel of Lefkada, and go to Nisis Oxia, a very small wild island, then Navpaktos (Lepanto), Itea (visit Delphi), Corinth and the Corinth Canal, Epidhavros (visit the ancient site of Epidaurus), to finally arrive in Athens.

NB: For those who want a two-week cruise, the trip from Athens to Preveza will discover Trizonia, Ithaca (the island of Ulysses), Parga and its fortress built by the Normans, the enchanting setting of Mourtos and of the Sivota, Corfu and Gaios Islands (navigation plan published on September 30, 2020, see above).

We are looking for team members. Cool atmosphere (discover, improve in a pleasant and happy atmosphere). Contribution to costs: 450 euros for a crew member occupying a double cabin alone, the same price for a couple or two friends (or 225 euros per person), plus food. We will do a little more than 225 M in the superb and very varied landscapes of the Gulf of Corinth and the Ionian Sea: ports, anchorages, visits, etc. We will not have a full night of navigation, but arrivals at the port and a night anchorage which will allow you to discover this type of navigation; shifts (optional) will always be three. Participation in maneuvers requested, but nothing is imposed. We will also participate in a marine animal counting program. Come and discover Greece on a beautiful sailboat and enjoy its Mediterranean climate: as a couple, with the family - we will be in the middle of the school holidays - or with friends, it's even more fun! Children and beginners welcome. This cruise is open to everyone; however, it is primarily intended for the training of the crew of the Tour of the Two Americas expedition alongside whom you will maneuver: helm control, setting of sails, hawser maneuvers, departures on guard, moorings on moorings and along the quay , anchorages on anchor and line, navigation at the chart table, etc. This means that the steps are long, and the exercises and maneuvers frequent. We do not ask you to be particularly athletic, but to be in good physical condition. Do not ask us once on board to shorten the stages, that would not correspond at all to the spirit of these superb training cruises.

Hestiatorion_et_propylon_d_Epidaure_101116

Photos : Itinéraire de la croisière de Corfou à Epidaure et retour sur OpenCPN ; Navpaktos au lever du jour ; Ithaque, Départ de Vathi 31 octobre 2018 ; Au quai de Gaios à Paxos ; The Roman Odeon of Nicopolis ; Le chenal de Lefkada 040714 ; Aristote Onassis ; Mouillage à Nisos Oxia 040714 ; Réveil à Nisos Oxia 040714 ;  Départ de Nisos Oxa 040714 ; Navpaktos, le port médiéval 020714 ; Navpaktos vu du château 020714 ; Navpaktos, la plage 020714 ; Montée au château de Navpaktos 020714 ; Ithea, le port 020714 ; Delphes, amphithéâtre et temple d'Apollon ; Oreste à Delphes, la Pythie, le trépied. Cratère à figures rouges, vers 330 av. J.-C. ; Canal de Corinthe 300614 ; Epidhavros (Epidaure) 300614 (1 et 2) ; Lever de soleil à Epidaure, novembre 2016 ; Epidaure, départ en annexe pour le port 300614 ; Amphithéâtre d'Epidaure, novembre 2016 ; Entre Corinthe et Ithea 010714 ; Corinthe, le port 010714 ; Trizonia ; Le pont entre Rion et Andirion 020714 ; Tête d’Ulysse, sculpture grecque du iie siècle av. J.-C., trouvée dans la Villa de Tibère à Sperlonga ; Ithaki-Vathy (Bathy) ; Ile de Panagia dans la baie de Parga ; Parga, panorama ; La baie de Gouvia (auteur Marc Ryckaert ; Musée d'Epidaure, reconstitutions de bâtiments, novembre 2016 ; Drapé, Musée d'Epidaure 101116 ; Hestiatorion et propylon d'Epidaure 101116.

Auteurs : The Roman Odeon of Nicopolis : Bgabel ; Aristote Onassis : unknown ; Delphes, amphithéâtre et temple d'Apollon : Leonidtsvetkov ; Oreste à Delphes, la Pythie, le trépied. Cratère à figures rouges, vers 330 av. J.-C. : Jastrow ; Trizonia1 : Costas78 ; Tête d’Ulysse, sculpture grecque du iie siècle av. J.-C., trouvée dans la Villa de Tibère à Sperlonga : Jastrow ; Ithaki-Vathy : originally posted to Flickr ; Ile de Panagia dans la baie de Parga : Theudbald ; Parga, panorama : Γιάννης Χουβαρδάς ; La baie de Gouvia : auteur Marc Ryckaert (MJJR). Autres photos : Philippe Bensimon.

30 septembre 2020

Croisière d'entraînement en Grèce, d'Athènes à Corfou & Preveza par le Golfe de Corinthe - 13 au 20 février 2021 - Sail with us!

Athènes- Corfou - Preveza AR Open CPN

Mon premier contact avec la Grèce a été un "one-way" de Lavrio en Mer Egée à Lefkada en passant par le Golfe de Corinthe. C'était fin juin/début juillet 2014. Depuis je suis souvent retourné naviguer en Grèce : c'est un pays que j'aime, riche d'histoire et où les gens sont accueillants. J'y ai exploré beaucoup de secteurs : Péloponèse, Cyclades, Dodécanèse, etc. 

C'est en avril 2018 que j'ai eu l'idée de cette croisière d'entraînement reliant Corfou au Golfe Saronique, en passant par des endroits extraordinaires, riches d'histoire et de beauté, avec le passage du Canal de Corinthe et la visite d'Epidaure, celle de Delphes et de Pargas, une nuit à Ithaque,etc. Cette croisière s'est avérée si belle que je l'ai faite une seconde fois à l'automne 2018, puis avec quelques variantes pour les fêtes de Noël et du Jour de l'an 2019.

Vous pouvez passer avec nous au choix :

- la semaine du samedi 13 au samedi 20 février 2021 : Athènes — Canal de Corinthe — Trizonia — Vathi (Ithaque) — Pargas — Mourtos — Corfou — Gaios — Preveza (335 M), ou/et

- la semaine du samedi 20 février au samedi 27 février 2021 : Preveza — Nisis Oxia —Navpaktos —Itea — Corinthe — Epidhavros — Athènes (234 M). 

Vous trouveres ci-dessous le plan de navigation détaillé de la première semaine, d'Athènes à Preveza. Le plan de navigation détaillé de la seconde semaine sera publié dans quelques jours.  

Easter_in_Corfu_2011__Kett_

CorfouSatellite__auteur_Siren_at_French_Wikipedia_

Du samedi 13 février au samedi 20 février 2021 j'offre à des équipiers une superbe croisière d'entraînement à la découverte de la Grèce, du Golde fe Corinthe et de la Mer Ionienne. Nous aurons un Bavaria 50 Cruiser (15,24 m) doté de tout le confort : ci!nq cabines doubles, trois cabinets WC/douches, convertisseur 220V, réfrigérateur, accès internet à bord possible, grand-voile sur enrouleur et génois sur enrouleur, propulseur d'étrave, prise MP3 - iPod, etc. Depuis la marina d'Alimos-Kalamaki (Athènes) nous traverserons le canal de Corinthe, et ferons escale à Trizonia, Vathi (Ithaque, l'île d'Ulysse), Pargas (très belle citadelle bâtie par les Normands), Mourtos et les très jolies baies des îles Sivota, Corfou, puis le joli village très protégé de Gaïos et enfin Preveza, station balnéaire près de laquelle a eu lieu la bataille d'Actium entre les galères d'Octave et celles de Cléopâtre et de Marc Antoine.

NB : Pour ceux qui souhaitent une croisière de deux semaines, le retour de Preveza à Athènes nous permettra de découvrir Navpaktos (l'ancienne Lépante), Delphes et Epidaure (plan de navigation publié dans quelques jours).

Nous recherchons des équipiers. Ambiance cool (découvrir, s'entraîner, se perfectionner dans une ambiance agréable et joyeuse). Participation aux frais : 450 euros pour un équipier occupant seul une cabine double, le même prix pour un couple ou deux amis (soit 225 euros par personne), plus la nourriture et les frais de passage du Canal de Corinthe. On fera un peu plus de 335 M dans les paysages superbes et très variés du Golfe de Corinthe et de la mer Ionienne : ports, mouillages, visites, etc. Nous aurons deux nuits de navigation qui vous permettront de découvrir ce type de navigation ; les quarts (facultatifs) se feront toujours à trois. Participation aux manœuvres demandée, mais rien n'est imposé. Nous participerons également à un programme de comptage d'animaux marins. Venez découvrir la Grèce sur un beau voilier et profitez de son climat méditerranéen : en couple, en famille – on sera en pleine période de vacances scolaires - ou avec des amis, c'est encore plus sympa ! Enfants et débutants bienvenus. Cette croisière est ouverte à tous ; elle est cependant destinée en priorité à la formation des équipiers de l'expédition Tour des deux Amériques aux côtés desquels vous manœuvrerez. Cela signifie que les étapes sont longues, et les exercices de manoeuvres fréquents. Nous ne vous demandons pas d'être particulièrement sportif, mais d'être en bonne condition physique. Ne nous demandez pas une fois à bord de raccourcir les étapes, cela ne correspondrait pas du tout à l'esprit de ces superbes croisières d'entraînement.

Bavaria_49

Voici le plan de navigation de la première semaine :

Samedi 13 février : Embarquement à Athènes (Marina Alimos-Kalamaki). Installation à bord, check-in du bateau à 14h, avitaillement à 15h30. Apéritif et dîner à la pizzeria de la marina à 18h. Départ de la pizzeria à 20h. Départ du port à 20h30. 

De la sortie du port d'Alimos-Kalamaki, cap au 255° sur 12,4 M. On passe au sud du feu de Konchi Pt (extrémité sud de l'île de Salamine) à 22h54 (fonds de 94 m). De là on oblique à tribord au 279° sur 21,1 M pour voir d'abord au 360 le Fl 6s 17m sur l'îlot à l'est de Kanakia à 23h26 (extrémité ouest de Salamine, portée non indiquée, on ne le verra peut-être pas – Salamine est le lieu de la victoire inespérée des Grecs de Thémistocle contre les Perses de Xerxès 1er, qui a marqué le point culminant de l'invasion perse et permis le développement du monde grec et occidental, 29 septembre 480 av. JC)...

L'entrée du canl de Corinthe, Posidonia 271018 IMG_8154

Canal de Corinthe 18h05 le 281018 IMG_8187

Cathy à la barre dans le canal de Corinthe, belote à la frontale dans le cockpit du Hellas Fos 281018 DSCN8556

Dimanche 14 février : … Une heure plus tard on voit apparaître au 259° le Fl W 10s 48m 7Nm « visually conspicuous » sur l'îlot Evraios (à 11h du bateau, 7 M, 0h56). On voit ce même feu au 180 à 2h22 (fonds entre 175 et 195m). On continue sur ce même cap...On voit ensuite au 360 le feu vert Fl G 10s 9m 12Nm de Sousaki Pt (on passe à 0,16 M, fonds de 37 m, petite agglomération, attention aux zones de mouillage des cargos, 2h40). On arrive ainsi à 3h15 légèrement à l'ouest de la tourelle verte d'entrée d'Isthmia qu'on laisse à tribord. Isthmia est l'entrée S du canal de Corinthe, côté Golfe Saronique. De là on prend au 299° sur 0,11 M pour se ranger une minute après le long du quai de la capitainerie d'Isthmia (si brouillard attention à ne pas percuter le bout du quai, poster un équipier à l'avant et obliquer toujours à tribord tant que le quai est devant l'étrave). On compte une heure pour les formalités et attendre notre tour de passer. Départ à 4h15 du quai d'Isthmia. Le canal de Corinthe fait 3,27 M de long de la capitainerie d'Isthmia jusqu'à la ligne des 10 m après la sortie de Posidonia (côté Golfe de Corinthe). Son percement a été commencé par Néron en 67 après JC, et son inauguration a eu lieu en 1893 ; sa longueur officielle est de 6,343 km pour une largeur de 25 m et un tirant d'eau maximal de 8 m. On atteint la ligne des 10 m après la sortie de Posidonia à 4h54.

Le canal de Corinthe de nuit, à bord du Bavaria 49 Hellas Fos, 281018 DSCN8557
La sortie du canal de Corinthe (Poseidonia) 281018 DSCN8558

Corinthe_010714De la sortie de Posidonia, cap au 310° sur 7 M pour passer au 270 du feu Fl 10s 60m 19Nm d'Ak Melangavi sur la ligne de fond des 100 m (6h20). On voit aussi au 258 le Fl G 5s 9m 6Nm de Kiato sur la côte sud du Golfe de Corinthe. De là, on prend au 298° sur 40,7 M. A 6h41 on voit le feu vert de Kiato au 180. On voit ensuite apparaître au 246 vers 7h41 le feu F R 8m 3Nm de Kilokastron, en limite de visibilité. On verra ce même feu au 180 à 8h42. On continue toujours sur le même cap pour relever à 8h58 au 270 le Fl (2) W 16s 17m 10Nm d'Ak Likoporia. A 10h09 on relève ce même phare au 180. A 13h29 on passe dans le 180 du phare d'Ak Psaromita (on frôle la ligne des 50 m à l'WSW de ce cap sans y rentrer), et à 13h38 on est à l'entrée de la passe entre Nisis Trizonia et l'îlot sans nom à sa droite (fonds d'environ 55 m, on voit au 090 la pointe sud de l'îlot). 10 mn pour rentrer les voiles. De là, on oblique au 316° sur 0,78 M en direction du feu à la pointe NW de la baie du port. 0,12 M avant celui-ci (13h57) on prend au 287° sur 0,30 M pour arriver devant l'entrée du port de Trizonia (3 minutes, 14h00, attention à ne pas aller trop loin par temps de brouillard, les fonds passent ensuite à 2 m).

Total depuis Athènes : 86  M. Le village de pêcheurs a peu changé, et les alentours de la baie sont verdoyants. Rod Heikell conseille d’aller prendre un café brandy ou un ouzo sur la petite place donnant sur le port.

Entre_Corinthe_et_Ithea_010714

Dans le golfe de Corinthe, 25 décembre 2019

Trizonia1__Costas78_

Départ de Nisis Trizonia à 23h. Cap 090° à 4 kt sur 0,55 M jusqu’à voir au 180 la pointe est de Nisis Trizomia (8 mn). De là on vire au 324° sur 0,57 M en visant l’extrémité nord du village de Trizonia sur le continent. Quand on voit plein sud le feu de Nisis Trizonia (il se ferme après dans la côte, 20m, 8 mn, 23h16), on oblique au 284° sur 1,03 M jusqu’à voir au 180 l’extrémité ouest de l’îlot à l’ouest de Nisis Trizonia (20m, 10 mn en passant à 6 kt entre Nisis Trizonia et le continent, 23h26). 10 mn pour hisser les voiles et on prend le cap 260° sur 10,6 M...

Lundi 15 février : ...A 0h54 on passe au sud du phare d’Ak Mornos, et à 1h05 au nord  du phare d’Ak Dhrepanon. 

Le_pont_Rion_Andirion_020714_

17 minutes après on aligne ce phare avec la bouée verte FlG 3s (fonds de 102m, 1h22). On est à 3,55 M du pont (35 mn à 6 kt), leur téléphoner pour savoir sous quelle arche passer. On prend alors au 242° sur 5,6 M pour passer sous le pont (génois roulé juste pour le passage) jusqu’à voir au sud l’entrée du port de Patrai, et la tour au nord du pont au 045 (fonds de 61m, 3h18). De là on prend au 259° sur 12 M jusqu’à laisser au nord la cardinale sud Evanos (5h18). 

D_part_de_Nisos_Oxa_040714

R_veil___Nisos_Oxia_040714

Ithaque, 27 décembre 2019T_te_d_Ulysse__sculpture_grecque_du_iie_si_cle_av

De là on passe au 270° sur 18,3 M jusqu’à arriver au sud de Nisis Oxia 8h21, fonds de 69 m). On vire au 296° sur 17,5 M jusqu’à voir au 180 le feu sur l’extrémité sud-est d’Ithaque (Perachorion, Ag Ioannis Pt., FlW 10s 12m 10 Nm+, 11h16). De là on prend au 270° sur 3,06 M jusqu’à découvrir au 180 le phare de Ag Andreas FlW 3s 24m 5Nm et voir s’ouvrir la cote droite de la baie (11h46, on roule le génois). On prend alors au 186° sur 1,36 M en visant le phare FlG 4s 9m 3Nm sur le petit îlot Skartsoupo island, jusqu’à couper la ligne des 50m devant lui (11h59, on amène partiellement la GV). De là on prend au 123° à 4 kt sur 1,04 M pour arriver dans la zone de mouillage (vase). Arrivée à Vathi (Ithaque) à 12h14. Total de la journée 71 M. Vathi (Bathy ou Vathy selon les cartes) est le port principal d’Ithaque, à une heure de route de Stavros, l’emplacement probable du palais d’Ulysse.

Ithaki_Vathy__originally_posted_to_Flickr_

Mardi 16 février : Départ de Vathi à 10h. Mettre un équipier à l’avant au début. Cap à 6 kt au 303° sur 1,04 M jusqu’à passer au nord du phare FlG 4s 9m 3Nm sur le petit îlot Skartsoupo island, en coupant la ligne des 50m (10h10). Cap ensuite au 360° sur 0,9 M jusqu’à voir plein est la bordure nord de l’île (Ithaque) à tribord (10h19). On hisse les voiles dès que possible si ce n’est déjà fait (10 mn). De là on prend au 018° sur 2,58 M jusqu’à passer à l’est d’Ag Ilias, pointe la plus à l’est de la côte d’Ithaque à bâbord (10h54, 2,5 mn auparavant on aura vu se découvrir et s’aligner tous les points significatifs de la côte nord-est d’Ithaque). On suit cette côte au 338° sur 3,58 M jusqu’à voir au 270 le feu Ag Nikolaas (ligne des 100 m, 11h29). 

Ile_de_Panagia_dans_la_baie_de_Parga__Theudbald_

On prend alors au 305° sur 2,28 M (toujours pour suivre la côte à bâbord) jusqu’à voir au 180 le clocher de l’église sur la pointe Ag Joannis (point le plus au nord d’Ithaque, 11h51). De là on prend au 293° sur 8,11 M pour passer au sud (12h46) puis à l’ouest (13h12) du phare le plus au sud de Lefkas (Doukato pt). Virer au 354° sur 43,2 M pour voir à tribord au 090 le phare sur l’îlot Nisos Sessoula (14h32) puis le nord de l’île de Lefkada (15h57), à bâbord au 270 le sud de l’île Andipaxoi (18h59, deux feux à secteur, fréquence illisible), et arriver directement à l’entrée du port de Pargas (Parga). 10 mn pour ferler les voiles. Arrivée à Pargas à 20h34. Soirée de Noël à bord. Total de la journée 62 M. Le château sur le promontoire entre les deux baies a été construit en 1337 par les Normands, et les Vénitiens le considéraient comme « l’œil et l’oreille de Corfou ». Passant de la main des Françsis à celle des Anglais puis à celle des Turcs d’Ali Pacha au XIXe siècle, Pargas ne devint grecque qu’en 1913.

Parga__panorama____________________

Mercredi 17 février : 8h, départ en annexe pour la plage. Visite de Pargas et de son château. Départ de Pargas à 11h45. Hisser les voiles hors du port (10 mn). Prendre au 261° sur 4,73 M jusqu’à voir le phare de Nisos Sivota au 334 à 9,3 M (visible à 12 M, 12h12). Prendre ensuite au 336° sur 8,3 M, jusqu’à arriver à l’entrée du chenal entre Nisis Sivota et l’îlot qui la sépare de Mourtos (13h35). Mouiller là ou aller avec le bateau ou l’annexe à Mourtos (043°, 0,29 M, à 4 kt 13h39). Cadre enchanteur. Visite, etc.

Départ du port de Mourtos, 21 octobre 2018

Solution 1 : nuit au port de Mourtos (trouver une place le long du môle côté intérieur) et on va le lendemain à Corfou-Town en longeant la côte E de Corfou (solution non décrite ici, avec baignade et déjeuner au mouillage à Piriti sur la côte est de Corfou ; c'est la solution adoptée au cours des deux croisières précédentes et sans doute celle qu'on adoptera) ; solution 2 : départ après le dîner (22h30) pour le tour de Corfou par la côte ouest. Dans ce cas : depuis le mouillage prendre au 22° sur 5,3 M jusqu’à voir alignés et disparaître derrière la côte sud de Corfou les feux rouges de Kala Potomoulevkimmis Fl R 2s 8m 3Nm et Ak Levkimmis FlW 6s 8m 7Nm, ligne des 20m (23h23). De là on prend au 289° sur 16,5 M pour longer la côte sud-ouest de Corfou...

La_baie_de_Gouvia__auteur_Marc_Ryckaert__MJJR_

Jeudi 18 février : ...On passe à 1h27 au sud de l’îlot Lagoudia (Fl(3)W 14s 12m 7Nm, rester dans le secteur à plus de 50m de fond). A 3h09 on passe au 270 de ce même feu, et on oblique au 331° sur 24 M. A 4h59 on voit au 360 le feu Fl W 3s 25m 5Nm de la baie de Liapades ; à 5h53 on voit au 360le LFl W 7,5s 29m 4Nm sur Arilla pt. A 6h27 on laisse ce même feu au 090. Le jour commence. On suit le cap en gardant toujours au moins 20m de fond avec un veilleur à l’avant jusqu’à laisser la pointe nord de l’île Diaplo rk au 090 (fonds d’environ 30m, 7h09). De là on prend au 058° sur 6,5 M jusqu’à voir à 8h09 le feu qui marque la pointe nord de Corfou au 090 (St Aikaterini). On continue 5mn sur ce cap, et à 8h14 on passe au 090° sur 8,9 M pour longer la côte nord de Corfou et dépasser cette pointe. A 9h43 on prend au 128° sur 4,46 M jusqu’à voir au 180 la cardinale est sous la pointe St Stefanoy (10h27, fonds de 50m). On prend alors au 150° sur 0,90 M pour voir cette même cardinale (tourelle) au 270 (fonds de 61m, 10h36). De là virer au 196° sur 6,5 M pour descendre le Kerkyra Northern Strait jusqu’à voir au 270 Kommeno pt (ligne des 50m, peut être difficile à identifier, 11h41). On baisse les voiles (10 mn). On pique ensuite au 266° sur 3,19 M pour passer sous la pointe Foustanopidima et arriver dans des fonds de 15m (12h22). De là on aligne la première verte et la deuxième rouge pour rentrer à 4 kt au 225° sur 039 M dans le chenal sans risque (3 minutes). Le chenal mène à l’entrée de la marina de Gouvia (234°, 037 M, 12h28).  Total de la journée 81 M. Si on ralentit la vitesse à 5 kt en navigation de nuit, on arrive à Gouvia vers 15h. Taxi pour Corfou-Town (la ville est à 7 km de la marina de Gouvia), soirée dans la vieille ville de Corfou, dernière nuit à bord. 

Quelque soit la solution adoptée (longer la côte est de Corfou où en faire le tour), ce peut être intéressant d'aller voir si une place est disponible au Vieux Port de Corfou-Town, le long du côté intérieur du môle plutôt que passer la nuit à Gouvia. On passe pratiquement devant le Vieux Port si on vient du sud (après avoir longé la côte est). S'il n'y a pas de place, la marina de Gouvia est à 4,08 M (48 mn environ, compter une heure avec le temps de rentrer les voiles et la vitesse ralentie dans le chenal d'accès à Gouvia. Attention au chenal d'accès, on talonne vite dans la vase si on ne le respecte pas ; de nuit les bouées R et G du chenal ne sont pas toutes bien éclairées, mettre un équipier avec un projecteur à l'avant).

Vendredi 19 février : départ à 7h30. Prendre le chenal balisé au cap 057° sur 0,6 M jusqu’à couper la ligne des 10m (9 minutes). Prendre au 090° sur 3,1 M à la vitesse de croisière de 6 kt et hisser les voiles (31 mn, 10 mn pour les voiles). On arrive à 8h20 au nord de la côte est de l’île Vido. On oblique alors au 139° sur 15,8 M. A 8h49 on laisse au 270 le phare de la pointe Sideros (78m). On continue jusqu’à être au sud du phare de Pasoud Island (30m), et à l’est de celui d’Ak Levkimminis (8m), vers 10h58 et dans des fonds de 70m. On prend alors au 160° sur 8,1M jusqu’à être au sud du phare de Nisos Sivota (87m, 12h19, on n’a normalement pas encore coupé la ligne des 50m située plus à l’ouest.). On prend au 121° sur 7,2 M jusqu’à voir au 125 le phare de Lakka (64m, 13h31) au nord de Nisos Paxoi. Paxoi est une île célèbre pour la qualité de son huile d’olive ; c’est aussi près de ses côtes que le capitaine égyptien Thamus annonça la mort du dieu Pan. 

Paxos_gaios_town_bgiu__Bogdan_Giu_c__

On vire au 165° sur 1,65 M jusqu’à couper la ligne de sonde des 100M (on longe la côte ouest de Paxos qui semble abrupte sur la carte jusqu’à Lakka, 13h48 ). On suit alors la ligne des 100m en longeant la côte jusqu’à voir plein est le milieu du chenal entre Paxoi et Andipaxoi (3,7M, 14h25). On oblique au 090° pour passer au nord de la pointe d’Ak Khedros qui ferme au sud le passage (2,42M, 14h49), puis au 019° sur 0,4M (4 minutes, on doit voir se fermer la côte sud de Paxoi) avant de prendre au 321° sur 1,97 M et arriver ainsi à l’est du grand phare de Nisis Panayia (26m, 15h12). On continue sur ce même cap jusqu’à aligner l’écueil Nisos Lithari et le phare dans le 225° (une minute), puis on prend au 270° jusqu’à aligner la tourelle rouge sur la côte de Panaya et le phare (on touche la ligne des 50m à ce moment-là, 0,22 M, 2 minutes). Réduire à 4 kt. De là on aligne au 206° l’église et la tour sur Nisis Ay Nikolaos (0,24 M, 3,2 minutes) jusqu’aux fonds de 25m. A partir de là on n’a plus d’alignement. Mettre un veilleur à l’avant pour surveiller les fonds. Aller au 251° sur 0,23 M (3,1 mn) jusqu’à dépasser la tourelle bâbord rouge ; 168m au 170° nous mènent au quai de Gaios. Arrivée à Gaios (Paxoi) à 15h20. Total de la journée : 47 M. Avitaillement incertain (dimanche).

 

Port_of_Gaios_in_Paxos__NikoSilver_

Samedi 20 février : départ à 7h30. 166m au 347 pour rejoindre la tourelle rouge bâbord d’entrée du port. Penser à sonner de la corne de brume avant le virage. On prend ensuite au 068° sur 0,24 M jusqu’à rejoindre le back transit entre l’église et la tour d’Ay Nikolaos (3,1 mn à 4 kt) puis on suit ce même back transit jusqu’à couper la ligne des 50 m ou voir largement ouverte à l’est la côte nord de Nisos Panaya (0,24 M, 3,1 mn, on aligne alors la tourelle rouge en bord de côte et le phare de Panayia). On prend alors au 090° sur 0,21 M pour déborder largement l’écueil de Nisos Lithari jusqu’à sortir par le haut de la ligne des 20m (environ 9 à 10 mn depuis le départ, 7h40). On prend alors sur 29,8 M au 123° à 6 kt. 10 mn pour hisser les voiles. A 8h58 on voit au 270 le feu au sud d’Andipaxoi.  A 12h37 on arrive à l’entrée du chenal qui mène à Preveza. 10 mn pour baisser les voiles. 

The_Battle_of_Actium__by_Laureys_a_Castro__1672___Oil_Paint_in_National_Maritime_Museum_of_Greenwich__London__Director_s_Office_

On suit à 4 kt l’alignement des phares au 066° sur 1,52 M – on est dans le chenal entre les bouées, 23 mn à 4 kt, 13h10. De là on sort de l’alignement au 026° sur 0,46M en visant la dernière bouée rouge (pas de verte en face) et en ne touchant jamais la ligne des 10m (6 minutes). On laisse à bâbord la bouée rouge pour viser l’entrée du port (339° sur 0,58 M, par brouillard ou de nuit transit entre la rouge et la verte d’entrée de port, laisser la verte légèrement à droite de la rouge, 8 minutes). Arrivée à Preveza à 13h25. Total de la journée 32,1 M. Avitaillement possible, pain frais. A 3 M au nord de Preveza se trouvent les ruines de Nikopolis, cité construite par Octave pour célébrer sa victoire sur Marc Antoine et Cléopâtre à la bataille d’Actium (31 av. JC), qui règle le sort des guerres civiles romaines. De cette ville importante dotée de trois ports il reste un grand théâtre, une villa, des murs et un intéressant musée.

Changement d'équipage à 14h30. Avitaillement à 15h avec le nouvel équipage. Safety brief à 18h, dîner à 20h30, nuit à bord.

Total de la semaine : 333 M en pasant par la côte est de Corfou et Piriti, 378 M en faisant le tour complet de Corfou.

The_Roman_Odeon_of_Nicopolis__Bgabel_

My first contact with Greece was a "one-way" from Lavrio in the Aegean Sea to Lefkada via the Gulf of Corinth. It was late June / early July 2014. Since I have often returned sailing in Greece: it is a country that I love, rich in history and where people are welcoming. I explored many sectors: Peloponnese, Cyclades, Dodecanese, etc. It was in April 2018 that I had the idea of ​​this cruise connecting Corfu to the Saronic Gulf, passing by extraordinary places, rich of history and beauty, with the passage of the Canal of Corinth and the visit of Epidaurus, that of Delphi and Pargas, a night in Ithaca, etc. This cruise was so beautiful that I made it a second time in the fall of 2018, and that I wanted to offer it for Christmas and New Year's Day 2019. You can spend with us two weeks:

- the week from Saturday 21 to Saturday 28 December 2019: Athens - Corinth Canal - Trisonia - Vathi (Ithaca) - Pargas - Mourthos - Corfu - Gaios - Preveza (335 M), and / or

- the week from Saturday, December 28 to Saturday, January 4, 2020: Preveza - Nisis Oxia - Navpaktos - Itea - Corinth - Epidhavros - Athens (234 M).

Below you will find the detailed navigation plan of the first week, from Athens to Preveza. The detailed navigation plan for the second week will be published in a few days.

Corfou-Town 3 novembre 2018

 

From Saturday, February 13 to Saturday, February 20, 2021 I offer to crew a superb cruise to discover Greece, the Gulf of Corinth and the Ionian Sea. We will have a Bavaria 50 Cruiser (15.24 m) equipped with all comforts: ci! Nq double cabins, three cabinets WC / showers, 220V converter, refrigerator, internet access on board possible, mainsail batten with electric winch and genoa on reel, bow thruster, MP3 plug - iPod, etc. From the Marina of Alimos-Kalamaki (Athens) we will cross the Corinth Canal, and will stop at Corinth, Trisonia, Vathy (Ithaca, the island of Ulysses), Pargas (beautiful citadel built by the Normans), Mourthos and the very beautiful bays of the Sivota Islands, Corfu, then the pretty protected village of Gaios and finally Preveza, seaside resort near which took place the battle of Actium between the galleys of Octave and those of Cleopatra..

NB: For those who want a two-week cruise, the return of Preveza to Athens will allow us to discover Navpaktos (the old Lepanto), Delphi and Epidaurus (navigation plan published in a few days).

We are looking for teammates. Cool atmosphere (discover, improve in a pleasant and joyful atmosphere). Participation costs: 450 euros for a team member occupying a double cabin, the same price for a couple or two friends (225 euros per person), plus food and price of Corinth Canal. We will do a little over 335 M in the beautiful and varied landscapes of the Gulf of Corinth and the Ionian Sea: ports, anchorages, visits, swimming, etc. We will have two nights of navigation; shifts (optional) will always be two or three. Discovery of astro navigation, night navigation, etc. Participation in the maneuvers requested, but nothing is imposed. This voyage of initiation and discovery of the world of sailing trip is intended primarily for the training of team members of the T2A expedition. Very varied, it will allow them to discover the different maneuvers of port, day and night, the dead bodies, the anchorages, maneuvers of man with the sea with the sail as with the engine (we will recover all that will float on our way), etc. The boat being large, we also open this cruise to non-members of the expedition. We will be in school holidays, children and beginners are welcome. Sailing with your family is always happiness! We will also participate in a marine animal counting program.

Corfou, le port de Mandraki, 27 avril 2018 (Ph Bensimon)

Photos : Itinéraire de la croisière d'Athènes à Corfou puis Preveza et retour sur OpenCPN ; Maisons décorées de l'Esplanade et cruches peintes prêtes à être jetées des balcons, tradition du Samedi Saint à Corfou ; CorfouSatellite ; Le Bavaria 49 Hellas Fos utilisé lors de nos deux précédentes croisières de Corfou à Epidaure et retour (2018) ; L'entrée du canal de Corinthe côté Posidonia, 27 octobre 2018 ; Navigation de nuit dans le canal de Corinthe, 28 octobre 2018 (1 à 3) ; Canal de Corinthe, sortie de nuit côté Posidonia, 28 octobre 2018 ; Corinthe, le port 010714 ; En route vers Ak Melangavi, 1er juillet 2014 ; Navigation dans le golfe de Corinthe, 25 décembre 2019  ; Trizonia ; Le pont entre Rion et Andirion 020714 ; Mouillage dans la baie Est de Nisis Oxia, 4 juillet 2014 ; Lever du jour dans la baie Est de Nisis Oxia, 4 juillet 2014 ; Ithaque, 27 décembre 2019 ;Tête d’Ulysse, sculpture grecque du iie siècle av. J.-C., trouvée dans la Villa de Tibère à Sperlonga ; Ithaki-Vathy (Bathy) ; Ile de Panagia dans la baie de Parga ; Parga, panorama ; Départ du port de Mourtos, 21 octobre 2018 ; La baie de Gouvia ; Paxos Gaios town ; Port of Gaios in Paxos ; The Battle of Actium, by Laureys a Castro (1672), Oil Paint in National Maritime Museum of Greenwich, London (Director's Office) ; The Roman Odeon of Nicopolis .

Auteurs : Maisons décorées de l'Esplanade et cruches peintes prêtes à être jetées des balcons, tradition du Samedi Saint à Corfou : Kett ; CorfouSatellite : Siren at French Wikipedia ; Paxos_gaios_town_bgiu : Bogdan Giuşcă ; Port of Gaios in Paxos : NikoSilver ; The Roman Odeon of Nicopolis : Bgabel ; Trizonia1 : Costas78 ; Tête d’Ulysse, sculpture grecque du iie siècle av. J.-C., trouvée dans la Villa de Tibère à Sperlonga : Jastrow ; Ithaki-Vathy : originally posted to Flickr ; Ile de Panagia dans la baie de Parga : Theudbald ; Parga, panorama : Γιάννης Χουβαρδάς ; La baie de Gouvia : auteur Marc Ryckaert (MJJR). Autres photos : Philippe Bensimon.

 

29 septembre 2020

La Napa Valley en flammes - Réchauffement climatique - Napa Valley in flames - Global warming

Lightmatter_napa_valley (auteur author Aaron Logan, 24 novembre 2003)

La Californie continue à être la proie des flammes, malgré les efforts de 2.000 pompiers et d'importants moyens aériens. L'incendie Glass Fire touche aujourd'hui les célèbres domaines viticoles de la Napa Valley, une région située à environ 150 km au nord de San Francisco, où il a déjà réduit en cendres 4.500 hectares. Hier (lundi 28 septembre), ce sont 34.000 personnes qui ont reçu l’ordre d'évacuer en catastrophe, tandis que 14.000 autres devaient se tenir prêtes à partir. Dans la nuit, des cars municipaux ont permis l'évacuation de 4.500 personnes dans une zone résidentielle destinée aux personnes âgées, menacées par l'incendie Shady Fire. Les vignes du Château Boswell ont été détruites, tandis que celles de Newton Vineyard, propriété du groupe français LVMH, étaient touchées. "Alors que le Glass Fire continue de se propager, c'est avec tristesse que nous vous informons que le domaine et les vignes du Newton Estate on été touchés de manière significatives", a annoncé le groupe sur son compte Instagram. 

Depuis la mi-août 2020, les incendies en Californie (plus de 8.100 départs de feux) ont provoqué la mort de 29 personnes et ravagé plus d'1,5 millions d'hectares. En 2017, 44 personnes avaient perdu la vie dans les incendies qui avaient ravagé les comtés voisins de Napa et Sonoma. En 2018, 86 personnes avaient disparu dans l'incendie Camp Fire, qui avait détruit la ville de Paradise, dans le nord-est de l'Etat. "Selon le consensus scientifique, l'ampleur exceptionnelle de ces feux est liée au changement climatique, qui aggrave une sécheresse chronique et provoque des conditions météorologiques extrêmes" (Le Monde, 29 septembre 2020). Sources :A2 JT 13 h, 29 septembre 2020, et journal Le Monde, idem.

Intensitée_du_Smog_sur_base_des_données_du_13_Septembre_2020 (auteur author Esteban47map)

California continues to be engulfed in flames, despite the efforts of 2,000 firefighters and significant air resources. The Glass Fire is now affecting the famous wineries of Napa Valley, an area about 150 km north of San Francisco, where it has already reduced to ashes 4,500 hectares. Yesterday (Monday, September 28), 34,000 people were ordered to evacuate in a disaster, while 14,000 others were to be ready to leave. During the night, municipal buses allowed the evacuation of 4,500 people in a residential area intended for the elderly, threatened by the Shady Fire. The vines of Château Boswell were destroyed, while those of Newton Vineyard, owned by the French group LVMH, were affected. "As the Glass Fire continues to spread, it is with sadness that we inform you that the estate and vines of the Newton Estate have been significantly affected," the group announced on their Instagram account.

Since mid-August 2020, the fires in California (more than 8,100 fire starts) have caused the death of 29 people and devastated more than 1.5 million hectares. In 2017, 44 people were killed in fires that ravaged neighboring counties of Napa and Sonoma. In 2018, 86 people were missing in the Camp Fire, which destroyed the northeastern town of Paradise. "According to scientific consensus, the exceptional scale of these fires is linked to climate change, which exacerbates chronic drought and causes extreme weather conditions" (Le Monde, September 29, 2020). Sources: A2 JT 1 p.m., September 29, 2020, and Le Monde newspaper, idem.

Photos : Lightmatter_napa_valley (auteur/author : Aaron Logan, 24 novembre 2003) ; Intensité du Smog sur base des données du 13 septembre_2020 (auteur/author : Esteban47map).

28 septembre 2020

Expedition Tour des deux Amériques - modification des statuts - T2A Expedition - modification of statutes

Sans surprise, l'assemblée générale extraordinaire de l'association Tour des deux Amériques solidaire en voilier a enterriné le samedi 26 septembre 2020 la proposition d'adjonction aux statuts d'un article 18 libellé ainsi : « Les fonctions au sein de l'association sont gratuites ». Le nouvel article a été adopté à l'unanimité des voix.

_______________

Unsurprisingly, the extraordinary general assembly of the association Tour des deux Amériques solidaire en Voilier buried on Saturday, September 26, 2020 the proposal to add to the statutes an article 18 worded as follows: "The functions within the association are free ”. The new article was adopted unanimously.


24 septembre 2020

Expédition Tour des deux Amériques - Woofing dans le Jura - T2A expedition - woofing in French Jura

P1010018

L'expédition Tour des deux Amériques vous propose une forme originale de woofing : venez nous aider à lutter pour la biodiversité marine et contre le réchauffement climatique quelques heures par jour en échange de l'hébergement.

Le siège de l'expédition est situé à Cousance dans le Jura français, à la lisière de la Saône-et-Loire, à mi-distance de Lyon et Dijon (environ une heure et quart d'autoroute depuis ces deux villes). La maison où vous serez logé est un ancien hôtel-bar-restaurant reconverti en maison d'habitation, au coeur d'un village disposant de toutes les commodités, desservi par le train et par les cars. Des travaux de rénovation restent encore à réaliser (finitions), mais le confort est là et vous serez bien accueilli.

Le travail bénévole qu'on vous proposera touchera selon vos compétences et vos envies à la prise de rendez-vous téléphonique (on vous formera à cela) ou à la construction d'un site web (si vous voulez œuvrer dans ce domaine, il vous faudra être autonome et apporter votre propre ordinateur). Un travail de communauty manager sera apprécié si vos compétences sont reconnues dans ce domaine, mais ne pourra représenter qu'une part du travail effectué.

Renseignements et inscriptions : 

Expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier

+33 (0)6 81 34 65 31 de 14 h à 19 h

contact@ameriquesvoilier-expeditions.org

Logo T2A V6 au format sans hirondelles de decoupe

T2A Expedition offers you an original form of woofing: come and help us fight for marine biodiversity and against global warming for a few hours a day in exchange for accommodation.

The headquarters of the expedition is located in Cousance in the French Jura, on the edge of the Saône-et-Loire, halfway between Lyon and Dijon (about an hour and a quarter by motorway from these two towns), sur la route qui relie Lons-le-Saunier (23 km) et Bourg-en-Bresse (43 km). The house where you will be staying is a former hotel-bar-restaurant converted into a residential house, in the heart of a village with all amenities, served by train and coaches. Renovation work still needs to be done (finishing touches), but the comfort is there and you will be well received.

The volunteer work that we will offer you will depends of your skills and desires. It will consist in creating contacts by telephone (to generate appointments - you will be trained in this) or in the construction of a website (if you want to work in this field, you will need to be independent, experimented, and bring your own computer). A community manager's job will be appreciated if your skills are recognized in this area, but can only represent part of the work done.

Information and registration:

T2A Expedition

+33 (0) 6 81 34 65 31 from 2 p.m. to 7 p.m.

contact@ameriquesvoilier-expeditions.org

Photo : Expédition Tour des deux Amériques, le siège de l'association. Autheur/author : Philippe Bensimon, 25 juin 2015.

20 septembre 2020

0uragan Ianos en Grèce, épisodes cévenols en France - Hurricane Ianos in Greece, Cevennes episodes in France

Le medicane Ianos (auteur author satellite MODIS:TERRA de la NASA, 17 septembre en matinée)

Ouragan Ianos en Grèce (ci-dessus), épisodes cévenols en France dans le département du Gard. Deux aspects d'un même problème : à la fin de l'été, la Méditerranée devient de plus en plus chaude.

Un ouragan, c'est un échange d'énergie (une "machine de Carnot") entre une source chaude (l'océan) et une source froide (la troposphère). Dans le cas d'un cyclone tropical, il faut théoriquement une colonne d'eau de 50 m de haut à 26,5°C pour déclencher le phénomène. En Méditerranée, la présence cette semaine d'une "goutte froide" surplombant des eaux de surfaces chauffées entre 26°C et 27°C à suffi à mettre en route le phénomène. Ianos s'est mis en mouvement il y a quelques jours. Le 17 septembre, l'œil caractéristique des cyclones tropicaux s'est formé en son centre à 1 004 hPa. Avec des vents d'abord enregistrés à 117 km/h, puis hier à 130 km/h, Ianos a touché depuis le vendredi 18 septembre les îles de la mer Ionienne (Céphalonie) et l'ouest de la Grèce, puis le Péloponnèse, faisant deux morts et une disparue. Les pluies torrentielles qui ont accompagné Ianos ont provoqué des coulées de boues, des coupures d'électricité, etc. On estime que durant cette nuit de samedi à dimanche Ianos devrait se déplacer et toucher la Crète, sous une forme qu'on espère plus atténuée.

Dans le même temps, des pluies diluviennes se cont abattues sur le département français du Gard, l'équivalent de quatre mois de précipitations en l'espace de quelques heures. C'est ce qu'on appelle un "épisode cévenol". Pour faire simple, à la fin de l'été la surface de la Méditerranée est chaude, et dégage beaucoup de vapeur d'eau. Cet air chaud et humide est chassé par les vents vers la terre, où il arrive sur des reliefs qui le forcent à monter en altitude. Là, il rencontre un air plus froid, son humidité condense, et se transforme en pluie intense.

En bref, plus la Méditerranée est chaude, et plus les risques de "medicane" (contraction de "mediterranean" et de "hurricane") ou/et d'épisodes cévenols sont importants. 

On se souvient que le vendredi 27 et le samedi 28 septembre 2018, le medicane Zorbas - né lui aussi en mer Ionienne avec des vents de 110 à 130 km/h - avait frappé assez durement le Péloponnèse (principalement touché), l'est de la Grèce et influencé aussi les côtes Turques. Zorbas (aussi appelé Xénophon, photo ci-dessous) avait été à l'origine de pluies diluviennes aux caractéristiques tropicales (intensités pluviométriques culminant entre 100 et 200 mm/h, localement au-delà de 300 mm/h (avec un cumul aussi localisé qu'exceptionnel de 516 mm à Theologos, en Grèce centrale).

Zorbas_2018-09-29 (auteur author MODIS image captured by NASA’s Terra satellite)

Hurricane Ianos in Greece (first picture), Cevennes episodes in France in the Gard department. Two aspects of the same problem: at the end of summer, the Mediterranean becomes increasingly hot.

A hurricane is an exchange of energy (a "Carnot machine") between a hot source (the ocean) and a cold source (the troposphere). In the case of a tropical cyclone, theoretically a water column 50 m high at 26.5 ° C is needed to trigger the phenomenon. In the Mediterranean, the presence this week of a "cold drop" overhanging surface water heated between 26 ° C and 27 ° C was enough to set the phenomenon in motion. Ianos got into motion a few days ago. On September 17, the characteristic eye of tropical cyclones formed in its center at 1,004 hPa. With winds first recorded at 117 km / h, then yesterday at 130 km / h, Ianos touched since Friday September 18 the islands of the Ionian Sea (Kefalonia) and western Greece, then the Peloponnese, causing two deaths and one missing. The torrential rains that accompanied Ianos caused mudslides, power cuts, etc. It is estimated that during this night from Saturday to Sunday Ianos should move and touch Crete, in a form which we hope will be more attenuated.

At the same time, torrential rains hit the French department of Gard, the equivalent of four months of precipitation in a matter of hours. This is called a "Cévennes episode". To put it simply, at the end of summer the surface of the Mediterranean is hot, and gives off a lot of water vapor. This hot and humid air is driven by the winds towards the land, where it arrives on reliefs which force it to rise in altitude. There, it meets colder air, its humidity condenses, and turns into intense rain.

In short, the warmer the Mediterranean, the greater the risks of "medicane" (contraction of "mediterranean" and "hurricane") or / and Cevennes episodes are important.

We remember that on Friday 27 and Saturday 28 September 2018, medicane Zorbas - also born in the Ionian Sea with winds of 110 to 130 km / h - had hit rather hard the Peloponnese (mainly affected), the east of Greece and also influenced the Turkish coasts. Zorbas (also named Xenophon, second picture) had been at the origin of torrential rains with tropical characteristics (rainfall intensities culminating between 100 and 200 mm / h, locally above 300 mm / h (with a cumulative as localized as exceptional of 516 mm in Theologos, in Central Greece).

Photos : Le medicane Ianos (auteur/author : satellite MODIS/TERRA de la NASA, 17 septembre en matinée) ; Zorbas_2018-09-29 (auteur/author : MODIS image captured by NASA’s Terra satellite).

16 septembre 2020

Donald Trump et le climat : "Ca finira par se refroidir, vous verrez" - D. Trump: "It will eventually cool down, you will see"

Donald_Trump_New_Hampshire_Town_Hall_(cropped), 19 août 2015 (auteur:author Michael Vadon)

Alors que les bilans sur la côte ouest des Etats-Unis s'alourdissent (deux millions d'hectares partis en fumée, trente-cinq morts à ce jour, 27 morts rien qu'en une semaine), Donald Trump affiche un optimiste serein.

L'Agence américaine pour la protection des ressources naturelles met en cause le réchauffement climatique. Le président américain, en visite hier en Californie et connu pour ses positions climatonégationistes, a été durement apostrophé lors d'une réunion officielle : « —  Vous voyez, le réchauffement fait que nos étés - mais aussi nos hivers - sont plus chauds. Si on ignore la science en faisant la politique de l'autruche et en disant que ce n'est qu'une question de gestion des forêts, on n'arrivera pas à protéger les Californiens ». Donald Trump a alors affirmé : « — Ca finira par se refroidir, vous verrez ». A son adversaire lui disant : «  — J'aimerais que la science vous donne raison », le président a rétorqué : « — Je crois que la science ne sait rien du tout ». 

Gavin_Newsom_official_photo (auteur:author Office of the Lieutenant Governor of California, 10 janvier 2011)

Quand à Gavin Newsom, le gouverneur de la Californie qui recevait Donald Trump, son appel a peu de chance d'avoir été entendu : " — C'est une évidence, a-t-il dit au président Trump. Il fait de plus en plus chaud, il fait de plus en plus sec. On atteint des pics de chaleur jamais vus.. Nous avons eu le mois d'août le plus chaud de toute l'histoire des Etats-Unis".

Par chance, si la science ne sait pas, Donald Trump, lui, sait. Après avoir accusé les incendies d'être causés par la mauvaise gestion des forêts dans des Etats gouvernés par des démocrates, il explique désormais que c'est la faute des arbres : « — Les arbres deviennent très secs, un peu comme une allumette. Ils deviennent très, très... ils explosent ! ».

Son adversaire Joe Biden a profité de ce discours surréaliste pour monter au créneau, alertant : « — Si on donne à un pyromane du climat quatre années de plus à la Maison-Blanche, comment pourrait-on s'étonner que l'Amérique s'embrase encore davantage ? ». Deux tiers des partisans de Donald Trump estiment aujourd'hui que le réchauffement climatique n'est pâs le fait de l'homme, et certains affirment que les incendies trouvent leur source dans des départs de feu criminels alliumés par des "gauchistes". En attendant que ça refroidisse, les 2,7 millions d'habitants de Portland n'ont pas vu le ciel depuis une semaine. La plus grande ville de l'Oregon est noyée dans la fumée. Source : A2, JT 13h et 20h 15 septembre 2020

Gavin Newsom disait cette semaine : "Ce que nous commençons à endurer ici en Californie arrivera demain dans toutes les communautés d'Amérique. A moins que l'on agisse tous ensemble contre le changement climatique" (cf. article publié hier sur ce blog). Le gouverneur a réalisé que la problématique du climat en Californie ne peut pas se régler dans la seule Californie, et que tout le monde doit se serrer les coudes si l'on veut atténuer oun différer les catastrophes climatiques à venir.

Il serait temps que les autres pays du globe - dont la France - se rendent compte que nous respirons tous le même air, et sommes tous bordés par le même océan. Lorsque des gens comme Trump ou Bolsonaro décident en toute connaissance de cause de ne pas agir contre le réchauffement climatique, ils ne mettent pas seulement en péril l'avenir de leurs électeurs. C'est l'avenir des jeunes de la planète entière qu'ils détruisent sciemment. On ne pourra pas éviter éternellement de rechercher la responsabilité de ces gens, dont les décisions ou l'inaction, à terme, auront provoqué des millions de morts.

______________

While the balance sheets on the west coast of the United States are growing (two million hectares gone up in smoke, thirty-five dead to date), Donald Trump displays a serene optimist.
The American Agency for the Protection of Natural Resources blames global warming. The American president, visiting California yesterday and known for his climate-denialist positions, was harshly apostrophized during an official meeting: “- You see, warming makes our summers - but also our winters - hotter. If we ignore science by playing ostrich politics and saying that it is just a question of forest management, we will not be able to protect Californians ”. Donald Trump then said: "- It will eventually cool down, you will see". To his opponent telling him: "- I would like science to prove you right", the president retorted: "- I believe that science knows nothing at all".
Luckily, Donald Trump knows. After accusing the fires of being caused by mismanagement of forests in states ruled by Democrats, he now explains that it is the trees' fault. “The trees are getting very dry, a bit like a match. They become very, very ... they explode! ".
His opponent Joe Biden took advantage of this surreal speech to step up to the plate, warning:
"If we give a climate arsonist four more years in the White House, how could anyone be surprised that America is set on fire even more?". Two-thirds of Donald Trump's supporters now believe that global warming is not man-made, and some argue that the fires are rooted in the outbreak of criminal fire alliumed by "leftists". Waiting it cools down, Portland's 2.7 million people haven't seen the sky for a week. Oregon's largest city is drowned in smoke. Until it cools down, Portland's 2.7 million people haven't seen the sky for a week. Oregon's largest city is drowned in smoke. Source : A2, JT 13h Septembre 15, 2020.

Gavin Newsom said this week: "What we are starting to endure here in California will happen tomorrow in all communities in America. Unless we all act together against climate change" (see article published yesterday on this blog) . The governor realized that the climate problem in California cannot be solved in California alone, and that everyone must stick together if we want to mitigate or postpone the climate catastrophes to come. It is time for other countries around the world - including France - to realize that we all breathe the same air, and are all bordered by the same ocean. When people like Trump or Bolsonaro make an informed decision not to act on global warming, they are not just putting the future of their constituents at risk. It is the future of the young people of the entire planet that they are knowingly destroying. We cannot forever avoid seeking the responsibility of these people, whose decisions - or inaction - will ultimately have caused millions of deaths.

Photos : Donald_Trump_New_Hampshire_Town_Hall_(cropped), 19 août 2015 (auteur/author Michael Vadon) ; Gavin_Newsom_official_photo (auteur/author Office of the Lieutenant Governor of California, 10 janvier 2011)

15 septembre 2020

Gavin Newson, gouverneur de Californie : "Agir contre le changement climatique" - Gavin Newsom: "Take Action on Climate change

Gavin Newson, gouverneur de la Californie : "agir tous ensemble contre le changement climatique"

Nous avons publié hier une photo satellite des fumées qui se dégagent des incendies qui ravagent aujourd'hui la côte ouest des Etats-Unis. Poussées par les vents, ces fumées délétères envahissent aujourd'hui la Colombie Britannique (côte ouest du Canada). On apprenait hier soir que les autorités de Vancouver, la principale ville de la région, venaient de déclencher le niveau d'alerte maximal.


Gavin Newsom et son actuelle épouse Jennifer Siebel, peu avant leur mariage, lors de la San Francisco Pride du 29 juin 2008 (auteur author Franco Folini, San Francisco)

Visiblement en colère, le gouverneur de la Californie Gavin Newsom (ci-dessus) disait quelques heures avant l'arrivée de Donald Trump hier après-midi : "Ce que nous commençons à endurer ici en Californie arrivera demain dans toutes les communautés d'Amérique. A moins que l'on agisse tous ensemble contre le changement climatique et qu'on se désintoxique de toutes les conneries colportées par un petit groupe de gens figés dans leur idéologie" (source : A2, JT 13h, 14 septembre 2020).

____________________

Yesterday, we published a satellite photo of the fumes emanating from the fires that are ravaging the west coast of the United States today. Driven by the winds, these noxious fumes are now invading British Columbia (west coast of Canada). We learned last night that the authorities in Vancouver, the main city in the region, had just triggered the maximum alert level.

Visibly angry, California Governor Gavin Newsom (above) said a few hours before Donald Trump arrived yesterday afternoon: "What we are starting to endure here in California will happen tomorrow in all communities in America Unless we all act together against climate change and detoxify ourselves from all the bullshit peddled by a small group of people frozen in their ideology "(source: A2, JT 1pm, September 14, 2020).

Photo : Gavin Newsom et son actuelle épouse Jennifer Siebel, peu avant leur mariage, lors de la San Francisco Pride du 29 juin 2008 (auteur author Franco Folini, San Francisco)

14 septembre 2020

La Côte Ouest des Etats-Unis est la proie des flammes - US West Coast is on fire

California_on_fire_ESA22177856 (Europe Space Agency, contains Copernicus Sentinel (2020), processed by ESA, CC BY-SA IGO 3

500.000 personnes évacuées dans l'Orégon pour la seule journée du 10 septembre 2020. Des centaines de maisons détruites, c'est l'ensemble de la côte ouest des Etats-unis qui est la proie des flammes. 20.000 pompiers mobilisés, une vingtaine de morts, des dizaines de disparus, le bilan est loin d'être définitif dans la mesure où tous les incendies ne sont pas encore maîtrisés, et où il reste encore des zones où les pompiers n'ont pas accès. les incendies de l'Orégon sont les pires qu'ait connu cet Etat, et la qualité de l'air y est aujourd'hui la pire de la planète (source : Antenne 2, JT 20h, 12 septembre 2020). La teinte orangée des photos qui nous parviennent de la côte Ouest des USA s'explique par la concentration des particules fines présentes en suspension dans l'air. Là où les flammes ont disparu subsiste une chape de fumée blanche, qui inquiète les spécialistes de la santé publique. Les scientifiques estiment que cette fumée mettra plusieurs semaines avant de se dissiper. Le président Donald Trump ne s'est pas encore exprimé sur la catastrophe actuelle. Pour la première fois depuis le début de la crise, il devrait être cet après-midi en Californie, où il rencontrera des pompiers. Rappelons que le président américain a toujours nié l'existence du réchauffement climatique. Jusqu'ici, il a toujours attribué les incendies de la Côte Ouest à la mauvaise gestion des forêts. Coïncidence, les Etats concernés sont des Etats démocrates.

La situation en France n'est pas aussi catastrophique. Cependant, avec 35°C prévus à Bourges en début de semaine et 33°C à Paris, "c'est un été sans fin" qui attend les Français (source : A2, JT 13h 13 septembre 2020). Les mois de septembre les plus chauds ont été observés ces sept dernières années à la surface du globe. 

Cinq des vingt plus grands feux de l'histoire de la Californie ont eu lieu en 2020

500,000 people evacuated in Oregon for the single day of September 10, 2020. Hundreds of houses destroyed, the entire west coast of the United States is engulfed in flames. 20,000 firefighters mobilized, around 20 dead, dozens missing, the results are far from definitive insofar as all fires are not yet under control, and there are still areas where firefighters do not have access . the fires in Oregon are the worst in this state, and the air quality is today the worst on the planet (source: Antenne 2, JT 8 p.m., September 12, 2020). The orange tint in the photos that reach us from the West Coast of the USA is explained by the concentration of fine particles present in the air. Where the flames have disappeared, a blanket of white smoke remains, which worries public health specialists. Scientists estimate that this smoke will take several weeks to dissipate. President Donald Trump has yet to comment on the current disaster. For the first time since the start of the crisis, he should be in California this afternoon, where he will meet firefighters. Remember that the American president has always denied the existence of global warming. Until now, he has always attributed the West Coast fires to poor forest management. Coincidentally, the states concerned are democratic states.

The situation in France is not so dire. However, with 35 ° C forecast in Bourges at the start of the week and 33 ° C in Paris, "it's a never-ending summer" that awaits the French (source: A2, JT 13h 13 September 2020). The hottest September months have been observed over the past seven years on the surface of the globe.

Photos : Image satellite du 19 août 2020 des incendies de forêt qui brûlent dans le nord de la Californie, couvrant une partie importante de la Californie et des États voisins (auteur/author : Europe Space Agency, contains Copernicus Sentinel (2020), processed by ESA, CC BY-SA IGO 3.0 ; Cinq des vingt plus grands feux de l'histoire de la Californie ont eu lieu en 2020 (auteur/author : California Department of Forestry and Fire Protection, 11 septembre 2020).