Tour des deux Amériques sur un voilier

Conférence "Océan et climat : votre avenir en dépend" - 13 décembre à Rouen - Conference "Ocean and climate: your future"

Flyer A6 Rouen 131218 R°

L'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier donnera ce jeudi 13 décembre une conférence de son cyle intitulé : "Océan et climat : votre avenir en dépend".

Il y a une urgence aujourd'hui à lutter pour la protection de la vie dans les océans, et à lutter contre le réchauffement climatique. Cette conférence vous montrera comment les deux sont liés. Vous y découvrirez aussi comment le réchauffement climatique a déja comencé à tuer, et pourquoi il nous affecte tous.

logos Cop 21 et MRN vectorisesLa conférence aura lieu le jeudi 13 décembre de 18h30 à h à 20h30, à l'Atelier 21, 66 rue du Général Giraud, 76000 Rouen.

L'entrée est gratuite, sur inscription à l'une ou l'autre des adresses suivantes :

- contact@ameriquesvoilier-expeditions.org

- notrecop21.fr, rubrique Agenda

La conférence sera divisée en trois parties. Première partie : a) les problèmes actuels de l'océan  : surpêche, pollutions (plastiques, hydrocarbures, métaux lourds), acidification, limitation du puits de carbone, circulation thermohaline, etc. b) Le réchauffement climatique, l'effet de serre et ses conséquences : fonte de l'Arctique et hausse du nivau des océans, fonte du pergélisol (permafrost) avec libération de bactéries toxiques, de gaz à effet de serre et de métaux lourds, cyclones plus violents, sécheresses dans des régions, inondations dans d'autres, etc. Deuxième partie : les effets de ce qui précède sur l'homme : effets physiologiques, économiques, sociaux et politiques. Troisième partie : les solutions actuelles et leurs limites. La conférence sera suivie d'un débat au cours duquel les intervenants répondront aux questions de l'assistance.

Intervenants : Philippe Bensimon, président de l'association Tour des deux Amériques solidaire en voilier ; Elodie Houguet, responsable du Pôle Territoire, membre de l'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier.

Logo T2A V6

Aidez l'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier. Si vous êtes motivé par la recherche, la lutte pour la protection de l'océan et de la biodiversité marine, et la lutte contre le réchauffement climatique, désastre qui a déjà commençé à ravager la planète, vous pouvez nous aider :

- en rejoignant l'équipe de l'expédition, en mer ou à terre,

- par vos dons (chèques libellés à l'ordre de : Association Tour des deux Amériques solidaire en voilier, adressés à Association Tour des deux Amériques en voilier, 27 Grande rue, 39190 Cousance). Aider l'expédition T2A, c'est aider la recherche, l'océan, le climat et les hommes. Vous bénéficierez d'un reçu fiscal qui vous permettra de déduire 66 % de vos dons de vos impôts. 

Flyer A6 Grenoble ENSE3 2018 V°


Aquarius : La logique d'Etat contre la vie des migrants - Aquarius : State logic against the lives of migrants

Aquarius, 17 juin 2018

17.000 migrants ont péri en mer depuis 2014, en tentant de traverser la Méditerranée sur des embarcations de fortune. Le dernier bateau à tenter de les sauver du naufrage, l'Aquarius, se trouve définivement immobilisé au port de Marseille. La nouvelle st tombée ce vendredi matin : SOS Méditerranée et Médecins sans frontière (MSF), les deux ONG qui affrètent le bateau depuis deux ans et demi, baissent les bras. Selon l''association SOS Méditerranée "tout à été fait pour l'empêcher de repartir en mer". Pour Michel Neumann (MSF), "Cette péripétie, elle est révélatrice de quelque chose de braucup plus grave, de beaucoup plus sérieux, qui est que le sacrifice de milliers de personnes, on parle de milliers de personnes, est finalement aujourd'hui avalisé par des logiques d'Etat contre les quelles ont ne peut malheureusement paq faire grand chose". 

Après avoir en juin refusé l'accès aux côtes italiennes à l'Aquarius, le gouvernement italien a fait pression sur le gouvernement panaméen pour qu'il retire son pavillon au bateau sauveteur. Le gouvernement du Panama ayant obéi à l'Italie, l'Aquarius en octobre perd son pavillon. la mise sous séquestre est réclamée, et le les comptes de MSF en Italie sont bloqués. Depuis deux mois l'Aquarius est à quai à Marseille sans pouvoir reprendre la mer : la fin d'une belle aventure, et la mort assurée pour de très nombreuses personnes.

Cependant SOS Méditerranée n'abandonne pas : l'ONG recherche actuellement un autre armateur et un autre bateau avec lequel poursuivre sa mission.

Disons le franchement, l'attitude des gouvernements européens vis à vis de l'Aquarius et des deux ONG SOS Méditerranée et MSF a été honteuse, et déshonore à la fois l'Italie, Malte et le Panama, et l'ensemble des pays qui ont refusé leur pavillon à l'Aquarius et l'ont empêché de poursuivre sa mission humanitaire. Ces pays ont en effet signé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, qui stipule : « Toute personne a le droit de quitter son pays ». Soutenir qu'on peut ratifier cela et en même temps refuser l'accès aux migrants est une position plus que douteuse, pour ne pas dire intenable. Enfin, refuser à des naufragés l'accès aux côtes est contraire à toutes les conventions maritimes signées par ces Etats. 

Patrick Chaumette, du CDMO de Nantes, note dans un article du 30 avril 2018 en marge du Colloque d'Angers : " De nos jours, l’obligation de secours en mer est prévue par la Convention SOLAS de l’Organisation Maritime Internationale (OMI), la Convention SAR Search and Rescue de Hambourg de 1979, la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM, art. 98) ".  Le droit à la vie complète ces dispositions pour assurer normalement à tout naufragé l'accueil dans le pays qu'il aborde. L’article 9 du règlement 656/2014 du Parlement européen du Conseil du 15 mai 2014, établissant des règles pour la surveillance des frontières maritimes extérieures dans le cadre de la coopération opérationnelle coordonnée par Frontex, rappelle l’obligation d’assistance en mer à toute personne en détresse.

__________

17,000 migrants have died at sea since 2014, trying to cross the Mediterranean on makeshift boats. The last boat to try to save them from sinking, the Aquarius, is finally immobilized at the port of Marseille. The new st fell this Friday morning: SOS Mediterranean and Doctors Without Borders (MSF), the two NGOs that have chartered the boat for two and a half years, give up. According to the association SOS Mediterranean "everything has been done to prevent it from going back to sea". For Michel Neumann (MSF), "This event, it is revealing something braque more serious, much more serious, which is that the sacrifice of thousands of people, we speak of thousands of people, is finally endorsed today. by state logic against which unfortunately can not do much ".

After having denied access to the Italian coast at Aquarius in June, the Italian government put pressure on the Panamanian government to withdraw its flag from the lifeguard. The government of Panama having obeyed Italy, the Aquarius in October loses its flag. the receivership is claimed, and the accounts of MSF in Italy are blocked. For two months the Aquarius is docked in Marseille without being able to go back to sea: the end of a great adventure.

However SOS Méditerranée does not give up: the NGO is currently looking for another shipowner and another boat with which to pursue its mission.

To put it bluntly, the attitude of the European governments towards Aquarius and the two NGOs SOS Mediterranean and MSF has been shameful, and dishonor both Italy, Malta and Panama, and all the countries that refused their flag to Aquarius and prevented him from continuing his humanitarian mission. These countries have indeed signed the Universal Declaration of Human Rights, which states: "Everyone has the right to leave his country". To argue that we can ratify this and at the same time deny access to migrants is a more than doubtful, if not untenable, position. Finally, refusing shipwrecked access to the coast is contrary to all maritime conventions signed by these states.

Patrick Chaumette, of the CDMO of Nantes, notes in an article of April 30, 2018 on the sidelines of the Colloquium of Angers: "Today, the obligation of rescue at sea is provided for by the SOLAS Convention of the International Maritime Organization (IMO). ), the 1979 SAR Convention Search and Rescue of Hamburg, the 1982 United Nations Convention on the Law of the Sea (UNCLOS, article 98) ". The right to life supplements these provisions to ensure that every shipwrecked person is welcomed in the country he or she approaches. Article 9 of Regulation 656/2014 of the European Parliament of the Council of 15 May 2014 laying down rules for the surveillance of the external maritime borders in the context of operational cooperation coordinated by Frontex, recalls the obligation to provide assistance at sea at sea. anyone in distress.

06 décembre 2018

Conférence "Océan et climat : votre avenir en dépend" mardi soir à l'ENSE3 de Grenoble

Conférence T2A à l'ENSE3 le 4 décembre 2018 (Juliette Lothellier)Mardi 4 décembre de 18h15 à 20h15 les membres grenoblois de l'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier ont organisé à l'Ecole Nationale Supérieure de l'Energie de l'Eau et de l'Environnement (ENSE3) une conférence ouverte au public destinée à sensibiliser les auditeurs à la nécessité abolue aujourd'hui de protéger la biodiversité marine, de lutter contre le réchauffement climatique et d'apprendre à se protéger de ses effets.

Ph Bensimon, Maÿlis Gourliez de La Motte et Juliette Lhotellier à l'ENSE3 le 4 décembre 2018

Les intervenants étaient : 

-      Philippe Bensimon, président de l’association Tour des deux Amériques solidaire en voilier et principal skipper du bateau

-      Juliette Lhotellier, membre de l’équipage, qui a pris en charge la partie de la conférence consacrée à la surpêche

-      Maÿlis Gourliez de La Motte, membre de l’équipage, qui a parlé plus spécifiquement des effets du réchauffement climatique sur le cycle de l’eau.

Cette conférence fait partie du cycle "Océan et Climat : votre avenir en dépend" ; la conférence proprement dite a été suivie d'une demi heure de questions réponses avec le public. Celui-ci - environ quatre-vingt personnes - a eu droit ensuite à un buffet convivial, que certains des auditeurs ont mis à profit pour interroger les intervenants sur les conditions d'embarquement à bord de l'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier.

Conférence "Océan et climat : votre avenir en dépend" du 041218 (extraits) :

 

Tuesday, December 4, from 18:15 to 20:15 Grenoble members of Tour des deux Amériques expedition (T2A expedition) organized at the National School of Water Energy and Environment (ENSE3), a conference open to the public to sensitize the listeners to the necessity today to protect marine biodiversity and fight against global warming and learn to protect itself from its effects. Speakers were:

- Philippe Bensimon, president of the Tour des deux Amériques association, a sailboat and the main skipper of the boat

- Juliette Lhotellier, member of the crew, who took charge of the part of the conference devoted to overfishing

- Maÿlis Gourliez de La Motte, a member of the crew, who spoke more specifically about the effects of global warming on the water cycle.

This conference is part of the cycle "Ocean and Climate: your future depends on it"; the conference proper was followed by half an hour of questions and answers with the public. This one - about eighty people - was then invited to a convivial buffet, which some of the listeners took advantage to question the speakers on the conditions of embarkation aboard the Tour des deux Amériques expedition.

Conférence 041218

Photos : The conference at ENSE3, 041218 (1) ; Ph Bensimon, Maÿlis Gourliez of La Motte and Juliette Lhotellier at ENSE3 on 4 December 2018, The conference at ENSE3, 041218 (2). Auteur/author : photothèque Philippe Bensimon.

01 décembre 2018

Sensibilisation au réchauffement climatique au collège Saint-Anatoile - awareness of global warming at Saint-Anatoile school

Cour du collège Saint-Anatoile 221118DSCN8854

PhB à Saint-Anatoile 221118 DSCN8846

PhB à Saint-Anatoile 221118

Progrès 221118 DSCN8864

 

logo st anatoile bde blancheJeudi 22 octobre 2018. Journée de sensibilisation auprès des élèves du collège Saint-Anatoile de Salins-les-Bains. Cette journée s'est inscite dans le cadre des opérations pédagogiques de l'association Tour des deux Amériques solidaire en voilier. Le Collège Saint-Anatoile est un établissement scolaire privé sous contrat, à taille humaine, situé dans des bâtiments historiques à côté de l'église du même nom. Les classes y sontt de taille modeste. En réunissant certaines classes, une journée a suffi pour intervenir devant tous les élèves. Le but était ici à la fois de leur présenter l'expédition et l'intervenant, dans l'optique d'une opération pédagogique plus importante, et aussi de sensibiliser les élèves à la nécessité de sauvegarder la biodiversité marine et de lutter contre le réchauffement climatique. Après un passage de la vidéo de présentation de l'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier, qui balaye assez bien l'ensemble des problèmes de l'océan et du climat, la priorité a donc été donnée aux réponses aux questions des élèves. Les enseignants avaient déjà présenté l'expédition lors de cours précédents, ce qui a permis à certains élèves de communiquer à l'avance leurs questions. Celles-ci ont essentiellement porté sur des aspects très pratiques de la vie à bord d'un bateau et sur le déroulement de l'expédition, ce qui n'a pas empêché d'aborder par ce biais des questions plus proches des cours, comme le cycle de l'eau ou celui du CO2.

Saint-Anatoile 221118 DSCN8847_2

Thursday, October 22, 2018. Awareness day for students of Saint-Anatoile College in Salins-les-Bains. This day was inscribed in the framework of the educational operations of the association Tour des deux Amériques solidaire en voile. Saint-Anatoile College is a privately-owned, privately-run school located in historic buildings next to the church of the same name. Classes are small in size. By bringing together certain classes, one day was enough to intervene before all the students. The aim here was to present both the expedition and the speaker, with a view to a more important educational operation, and also to make students aware of the need to safeguard marine biodiversity and fight against global warming. climate. After a passage of the presentation video of the Tour des Deux Amériques solidarity sailing expedition, which sweeps all the problems of the ocean and the climate quite well, priority was given to the answers to students' questions. Teachers had already presented the expedition in previous classes, which allowed some students to communicate their questions in advance. These focused on very practical aspects of life aboard a boat and on the progress of the expedition.

DSCN8863

Photos : La cour du Collège Saint Anatoile, Salins-les-Bains 221118 ; Présentation de l'expédition et de l'urgence climatique, Collège Saint Anatoile, Salins-les-Bains 221118 (1 et 2) ; Le Progrès, édition Jura 241118 (1) ; Le logo du Collège Saint Anatoile ;  Présentation de l'expédition et de l'urgence climatique, Collège Saint Anatoile, Salins-les-Bains 221118 (3) ; Le Progrès, édition Jura 241118 (2). Auteurs : Le logo du Collège Saint Anatoile, scan fourni par le collège ; la cour du collège Saint-Anatoile : Philippe Bensimon ; autres photos : photothèque Philippe Bensimon.

28 novembre 2018

Prestations pédagogiques - sensibilisation à la protection de la biodiversité marine et au réchauffement climatique

Saint-Anatoile 221118 DSCN8847_2

L'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voiler est une expédition scientifique et pédagogique qui partira en 2019 pour cinq ans de recherches scientifiques, de conférences et d'interventions dans les collèges et les lycées des côtes des Amériques. Le volet pédagogique de l'expédition a déjà été mis en place et nous avons commencé à intervenir dans les collèges et lycées français (classes à partir du primaire). Il s'agit avant tout de sensibiliser les plus jeunes à la nécessité de protéger la biodiversité marine, de lutter contre le réchauffement climatique, et d'apprendre à s'en protéger.

Voici les prestations pédagogiques que nous pouvons fournir aux collèges et lycées (pour l'enseignement supérieur une intervention de trois heures en master est également disponible) :

1/ interventions ponctuelles :

Ces interventions sont à définir avec l'équipe pédagogique et les professeurs intéressés, à la fois en termes de durée de l'intervention et de contenu. En fonction des classes, des programmes et des désirs des enseignants nous pourrons soit dresser un panorama complet de la situation (1. problèmes de l'océan, puis du climat ; 2. effets sur les hommes, physiologiques, économiques, politiques ; 3. les solutions actuelles et leurs limites), soit traiter seulement les points choisis par l'équipe pédagogique. 

Logo T2A V6

2/ opérations pédagogiques de longue durée (plusieurs années):

C'est un pack qui comprend :

      - une intervention en face à face (présentiel) avec la classe, avec présentation des problématiques (cf. interventions ponctuelles ci-dessus), de l'expédition, des missions de l'expédition et de son déroulement, et de l'opération pédagogique à laquelle la classe va participer. Les dernières interventions de ce type réalisées ont duré 30 minutes pour les classes de CP-CE1-CE2 (24 enfants de 6 . 8 ans) ; 1h15 pour les classes de CM1-CM2 (23 enfants de 9 . 10 ans) et 6e et 5e ; 1h30 pour les classes de 4e et 3e.

      - une vacation hebdomadaire de quinze minutes par skype entre la classe et l'équipage, occasion d'un jeu de questions réponses sur trois sujets : l'expédition - la biodiversité marine - la climatologie.

      - une adresse mail ouverte pour des échanges de questions avec tous les élèves qui souhaiteront poser des questions sur les trois thèmes ci-dessus. Les réponses seront fournies normalement dans les 24h, 36h maximum - y compris dans le cas où nous devrons avouer notre ignorance, ou notre besoin de délai supplémentaire, ce qui pourra arriver dans certains cas.

      - un concours inter-élèves.

      - un concours inter-classes.

Ces deux concours seront calqués sur la durée de l'année scolaire. Chaque année le concours sera rouvert à la rentrée, et fermé fin mai, de manière à permettre à chaque élève de participer à la totalité de chaque concours et d'en connaître le classement. Ces concours porteront sur des thèmes au programme ayant trait à la biodiversité marine et à la climatologie. Les réponses aux questions feront l'objet d'un consensus scientifique, seront validées par le comité scientifique de l'expédition (pas question pour nous de diffuser des rumeurs ou des contre-vérités comme il en circule beaucoup), et seront disponibles avec un peu de recherche sur le net. L'idée est d'encourager les élèves à avoir une attitude active en cours et une activité cognitive de recherche qui améliorera la mémorisation autour des thèmes abordés.

       - une visite du bateau de l'expédition organisée par l'équipage est proposée aux élèvesen fonction des disponibilités des élèves et du planning du bateau. Le bateau sera normalement visible en sur les côtes françaises de la Méditerranée en mars, et sur les côtes atlantiques de la France métropolitaine au retour de l'expédition prévu dans cinq ans.

       - éventuellement une intervention peut être envisagée devant la classe au retour de l'expédition, sorte de débriefing de l'opération pédagogique et occasion de faire le point sur l'évolution des problématiques en cinq ans et la vision prospective que l'on peut en tirer.

Quelque soit la configuration adoptée le vocabulaire employé sera toujours volontairement très simple. Si des termes paraissant compliqués doivent être employés (acidification par exemple), ils seront toujours explicités dans des termes simples et compréhensibles par tous.

Toutes ces prestations sont effectuées à titre gracieux ; elles font partie de la mission pédagogique de notre association. Quelle que soit la localisation géographique de votre collège ou lycée, nous trouverons toujours un membre de l'expédition compétent qui viendra intervenir dans votre établissement.

Photo : intervention au Collège Saint-Anatoile, classes de 4e et 3e, Salins-les-Bains, 22 novembre 2018 (photothèque Philippe Bensimon)


25 novembre 2018

Nicolas Hulot : « une bronchite et un cancer généralisé, ce n’est pas la même chose » "Bronchitis is not generalized cancer"

L'Émission politique saison 3 - Épisode du jeudi 22 novembre 2018 HD

Mercredi soir 21 novembre nous avons pu voir l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire interviewé dans le train de la Mer de Glace, en route pour le Montenvers. A une quinzaine de jours de l'ouverture de la Cop 24, Nicolas Hulot y parle de son estime, voire même de son amitié pour Emmanuel Macron, et de son respect pour le premier ministre, mais déclare que leur diagnostic de la situation (concernant le réchauffement climatique) n’est pas le même et que donc il y a désaccord entre eux sur le remède à prendre : « une bronchite et un cancer généralisé, ce n’est pas la même chose ». Il s’agissait d’un extrait d’une émission plus longue (« L’émission politique ») consacrée le lendemain soir à Nicolas Hulot. 

Nicolas_Hulot_2015_(cropped, auteur COP Paris 7 décembre 2015)Voici un florilège des réflexions du bon docteur Hulot, après quinze mois passés au chevet du malade :

-      « on est en train de perdre la guerre » (à propos de la Cop)

-      « à un moment ou un autre nos démocraties vont s’effondrer »

-      « les petits pas ne suffisent pas, il faut une véritable révolution »

-      « une croissance infinie dans un monde fini, non » (répondant à Geoffroy Roux de Bézieux, actuel président du Medef)

-      « on assiste en spectateurs informés à la plus grande tragédie de l’humanité »

-      « le temps est compté »

-      « chaque seconde qu’on perd nous rapproche de l’irréversible »

-      « tout a été dit dans les années 1970 au Club de Rome »

 

-      « il faut parler d’un sujet qui s’appelle ni plus ni moins la fin du monde »

-      « on cherche les bonnes nouvelles »

-      « le fatalisme des uns nourrira le fanatisme des autres »

-      « quand l’instinct de survie des uns les poussera vers le nord, que va-t-il se passer ? »

(source : « L’émission politique », jeudi 22 novembre 2018)

 

 

Il est certain que le passage de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire (nom alambiqué dont l’ex-présentateur TV revendique la paternité) a été très décevant. Cependant, pouvait-il en être autrement ?

Les petites phrases ci-dessus sont à prendre au premier degré. Elles reflètent l’urgence de la situation, l’angoisse d’un avenir désastreux, et le sentiment d’impuissance de Cassandre à faire évoluer les choses dans le bon sens.

L’émission a survolé ces petites phrases, dont la plupart n’ont pas été développées, par manque de temps ou d’intérêt de la part des producteurs/animateurs de l’émission. Chacune d’elles mériterait à elle seule une émission portant sur la psychologie humaine, sur la géopolitique, l’avenir de nos sociétés, les limites de la démocratie, l’accueil des migrants, etc.  Nous reviendrons sur ces phrases dans les semaines qui viennent.

L'émission politique, la suite saison 2 - Épisode du jeudi 22 novembre 2018 :

On Wednesday evening, November 21, we were able to see the former Minister of the Ecological and Solidarity Transition interviewed in the Sea of ​​Ice train en route to Montenvers. Nicolas Hulot talks about his esteem, even his friendship for Emmanuel Macron, and his respect for the prime minister, but states that their diagnosis of the situation (concerning global warming) is not the same and that therefore he There is disagreement between them on the remedy to be taken: "a bronchitis and a generalized cancer, it is not the same thing". It was an excerpt from a longer program ("The political program") devoted the next evening to Nicolas Hulot. Here is an anthology of the reflections of the good doctor Hulot, after fifteen months spent at the bedside of the patient:

- "we are losing the war" (about Cop 24)

- "at one time or another our democracies will collapse"

- "small steps are not enough, it takes a real revolution"

- "infinite growth in a finite world, no" (answering Geoffroy Roux de Bézieux, current president of Medef)

- "we watch as informed spectators the greatest tragedy of humanity"

- " time is counted "

- "every second we lose brings us closer to the irreversible"

- "everything was said in the 1970s at the Club of Rome"

- "we must talk about a subject that is called neither more nor less the end of the world"

- "we are looking for the good news"

- "the fatalism of one will feed the fanaticism of others"

- "When the survival instinct of some will push them to the north, what will happen? " (source: "The political program", Thursday, November 22, 2018)

It's certain that the passage of Nicolas Hulot to the Ministère de la Transition écologique et solidaire (convoluted name whose former TV presenter claims paternity) was very disappointing. But could it be otherwise? The sentences above are to be taken first. They reflect the urgency of the situation, the anguish of a disastrous future, and Cassandre's sense of helplessness to change things in the right direction. The show flew over these short sentences, most of which were not developed, for lack of time or interest from the producers / hosts of the show. Each of them alone deserves a program on human psychology, geopolitics, the future of our societies, the limits of democracy, the reception of migrants, and so on. We will return to these sentences in coming weeks.

Nicolas Hulot dans l'Emission Politique 221118 DSCN8859

Photos : Nicolas_Hulot_2015_(cropped, auteur COP Paris 7 décembre 2015) ; Nicolas Hulot à la télévision, 22 novembre 2018.

 

20 novembre 2018

Conférence "Océan et climat : votre avenir en dépend" - 4 décembre à Grenoble - Conference "Ocean and climate: your future"

Flyer A6 Grenoble ENSE3 2018 R°

L'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier donnera ce mardi 4 décembre une conférence de son cyle intitulé : "Océan et climat : votre avenir en dépend".

Il y a une urgence aujourd'hui à lutter pour la protection de la vie dans les océans, et à lutter contre le réchauffement climatique. Cette conférence vous montrera comment les deux sont liés. Vous y découvrirez aussi comment le réchauffement climatique a déja comencé à tuer, et pourquoi il nous affecte tous.

Grenoble_INP_-_Ense3_(logo)

La conférence aura lieu le mardi 4 décembre de 18h15 à h à 20h30, à l'Ecole Nationale Supérieure de l'Energie, l'Eau et l'Environnement (ENSE3) de Grenoble, Amphithéâtre Bergès, 21 avenue des Martyrs, 38031 Grenoble.

L'entrée est gratuite, sur inscription à l'une ou l'autre des adresses suivantes :

- contact@ameriquesvoilier-expeditions.org

- juliette.lhotellier@grenoble-inp.org

La conférence sera divisée en trois parties. Première partie : a) les problèmes actuels de l'océan  : surpêche, pollutions (plastiques, hydrocarbures, métaux lourds), acidification, limitation du puits de carbone, circulation thermohaline, etc. b) Le réchauffement climatique, l'effet de serre et ses conséquences : fonte de l'Arctique et hausse du nivau des océans, fonte du pergélisol (permafrost) avec libération de bactéries toxiques, de gaz à effet de serre et de métaux lourds, cyclones plus violents, sécheresses dans des régions, inondations dans d'autres, etc. Deuxième partie : les effets de ce qui précède sur l'homme : effets physiologiques, économiques, sociaux et politiques. Troisième partie : les solutions actuelles et leurs limites. La conférence sera suivie d'un débat au cours duquel les intervenants répondront aux questions de l'assistance.

Intervenant principal : Philippe Bensimon, président de l'association Tour des deux Amériques solidaire en voilier.

Logo T2A V6

Aidez l'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier. Si vous êtes motivé par la recherche, la lutte pour la protection de l'océan et de la biodiversité marine, et la lutte contre le réchauffement climatique, désastre qui a déjà commençé à ravager la planète, vous pouvez nous aider :

- en rejoignant l'équipe de l'expédition, en mer ou à terre,

- par vos dons (chèques libellés à l'ordre de : Association Tour des deux Amériques solidaire en voilier, adressés à Association Tour des deux Amériques en voilier, 27 Grande rue, 39190 Cousance). Aider l'expédition T2A, c'est aider la recherche, l'océan, le climat et les hommes. Vous bénéficierez d'un reçu fiscal qui vous permettra de déduire 66 % de vos dons de vos impôts. 

Flyer A6 Grenoble ENSE3 2018 V°

16 novembre 2018

Le réchauffement climatique à l'œuvre : Incendies en Californie, chiffres actuels - Fire in California, 66 dead, 600 missing

Le jeudi 15 novembre les développements de ces incendies étaient les suivants : 
- 50.000 ha détruits à proximité de Sacramento (incendie contenu à 35 %) 
- 40.000 ha détruits dans le secteur de Malibu (incendie contenu à 40 %) 

Vendredi 16 novembre : 
On parle aujourd'hui de 66 morts et plus de 600 disparus. les recherches menées pour les retrouver sont les plus importantes menées aux USA depuis les attentats du 11 septembre 2001. Des fumées toxiques se répandent jusqu'à San Francisco, à 200 km de Paradise. Les incendies ne seront sans doute pas contenus avant la fin novembre selon les autorités (source : JT d'A2, 16 novembre 2018, 13:10).

_____________

On Thursday, November 15th, the developments of these fires were as follows:
- 50,000 ha destroyed near Sacramento (fire controlled : 35%)
- 40,000 ha destroyed in the Malibu sector (fire controlled : 40 %)

Friday, November 16th:
Today we are talking about 66 dead and more than 600 missing. the researches to find them are the most important conducted in the US since the attacks of September 11, 2001. Toxic fumes spread to San Francisco, 200 km from Paradise. The fires will probably not be controlled before the end of November according to the authorities (source: JT A2, November 16, 2018, 13:10).

14 novembre 2018

Expédition Tour des deux Amériques en Grèce : de Corinthe à Nisis Trizonia - T2A Expedition in Greece: from Corinth to Trizonia

Corinthe, le port au petit matin 291018 DSCN8567

Apprentissage de la navigation dans le golfe de Corinthe 291018 DSCN8568Lundi 29 octobre 2018. Réveil à 7h30. Notre étape d'aujourd'hui va nous emmener à Nisis Trizonia, une jolie île située sur la rive nord du Golfe de Corinthe. Le livre de bord indique : départ à 8h13. Le vent d'ouest est quasiment nul, nous avançons au moteur sur une mer d'huile. Nous prenons au cap 309°, vers le nord-ouest et Nisis Trizonia. Trois quarts d'heure plus tard, Nino profite d'un moment de calme pour se plonger dans l'étude du cours des Glénans. La carte du Shom du Golfe de Corinthe est étalée devant lui, nous y marquerons régulièrement notre position.

Le Beccaria dans le Golfe de Corinthe 291018 DSCN8572

Vingt minutes plus tard nous croisons le Beccaria, un cargo battant pavillon panaméen. Construit en 1968, il mesure 77,55m x 11,92m. Il navigue en général à 7,8 nœuds mais peut atteindre la vitesse maximale de 9,1 kt.

Le Baccaria dans le golfe de Corinthe 291018 DSCN8570

Le Beccaria dans le Golfe de Corinthe 291018 DSCN8571

 A 9h15 nous sommes en vue d'Ak Melangavi, le cap qui ferme au nord la très vaste baie de Corinthe.

Devant Ak Melangavi 201018 DSCN8576

L'équipage de T2A expedition devant Ak Melangavi 291018 DSCN8575

Détermination des distances avec des jumelles réticulées, Ak Melangavi 291018 DSCN8578

A 9h45 nous sommes à un peu plus d'un mille au sud-ouest d'Ak Melangavi. J'en profite pour faire un point et valider les résultats obtenus par l'utilisation de la lentille réticulée de mes jumelles ; c'est tout à fait correct.

La phare d'Ak Melangavi 291018 DSCN8577

La table à cartes du Hellas Fos, bien encombrée 291018 DSCN8583

Vers 10h, je me lance dans un rapide rangement de la table à cartes. Trop petite pour qu'un réel travail sur la carte marine puisse y être effectué, mais correctement située par rapport aux prises électriques 12V et 220 V, elle sert avant tout de support à la prise multiple, au convertisseur 12V/220V que j'ai emporté dans mes bagages, et aux nombreux chargeurs que l'équipage et moi-même utilisons au quotidien. Peu avant midi, Stéphane se lance dans une école de nœuds. Ancien pompier, plongeur, il connaît bien un certain nombre de nœuds marins qu'il montre à Virginie.

Ecole de nœuds dans le carré du Hellas Fos pour Virginie et Stéphane, 291018 DSCN8588

Nœud de chaise, école de nœuds à bord du Hellas Fos, bouline knot, T2A expedition 291018

 

Nœud pour amarrer l'annexe, knot to moor the dinghy, école de nœuds à bord du Hellas Fos 291018

 

En route pour Nisis Trizonia, T2A expeditions en Grèce, 291018 DSCN8590

Coucher de soleil dans le golfe de Corinthe, T2A expeditions, 291018 DSCN8592

 

A 17h15 nous assistons au coucher du soleil ; le peu de vent que nous avions est tombé, et nous avançons au moteur, la GV servant juste à équilibrer le bateau. Le génois est roulé depuis un quart d'heure ; nous n'aurons guère eu la possibilité de l'utiliser aujourd'hui. La mer est devenue d'huile. A 17h52 le bateau est à quai, rangé le long du quai du môle qui protège le port de Nisis Trizonia. Nous sommes accueillis sur le quai par un restaurateur qui nous vante le menu de son établissement et nous en laisse un prospectus. Nous nous demandons comment il a appris notre arrivée. De nuit, il manque clairement un feu pour signaler le bout du môle ; Nino part à l'extrémité du quai avec une lampe frontale signaler celle-ci à un catamaran en approche.

Menemen dans le Golfe de CorintheDSCN8593

A 21h, les menemen sont servis dans le carré. C'est une recette que j'ai ramenée de Turquie, à base d'œufs brouillés à la tomate et aux oignons. Les Turcs n'ont pas l'habitude de les servir avec du riz, mais l'équipage a besoin de forces, et a de l'appétit. Durant les quinze jours de la croisière, il ne restera jamais de restes de nos repas du soir, à l'exception du très copieux poulet au curry.Menemen à bord du Hellas Fos 291018 DSCN8596

Nisis Trisonia Café, Metaxa et travail pour Philippe 291018 DSCN8600Rod Heinkell signale dans le guide Imray Vagnon qu'il est incontournable ici de rater de Café brandy pris sur le petit port. N'ayant pas satisfait à cette obligation lors de mon précédent passage en avril, je décide d'aller y finir la soirée. Stéphane décide de m'y retrouver après avoir fait un petit tour avec Virginie. Le bar-restaurant tenu par le grec qui nous a accueillis au port ne sert pas d'alcool ; ce n'est donc pas à lui que fait référence Rod Heikell. L'autre bar est celui où en avril j'ai pris mon petit déjeuner. La patronne me sert un café, avec à côté un petit verre de Metaxa, le brandy grec. Je viens juste de déballer mon ordinateur quand je suis rejoint par Stéphane ; quelques minutes plus tard, on vient nous chercher. Nino et Thibaud ont pris la météo et découvert que les meilleurs vents pour nous vont se lever cette nuit. Ils nous proposent d'en profiter. Personnellement, je suis toujours favorable aux navigations de nuit, ne serait-ce que parce qu'elles vont nous permettre d'arriver de bonne heure à Ithaque et nous baigner tranquillement avant d'aller garer le bateau au port de Vathy ; mais je tiens à ce que l'ensemble de l'équipage ait son mot à dire avant de prendre la décision. Certains peuvent être fatigués et vouloir passer la nuit au port.

A onze heures et demie nous sommes tous rassemblés dans le carré ; après avoir exposé la situation météo, l'équipage décide de repartir. Nous fixons les quarts, remettons le bateau en ordre pour le départ, larguons les amarres et quittons le quai de Nisis Trizonia. Il est 23h55.

Le Bavaria 49 Hellas Fos, table à cartes et cuisine 291018 DSCN8584

Monday 29 October 2018. Wake up at 7.30. Our stage today will take us to Nisis Trizonia, a pretty island located on the north shore of the Gulf of Corinth. The logbook indicates: departure at 8:13. The westerly wind is almost zero, we drive to the engine on a sea of ​​oil. We take to Cape 309 °, to the northwest and Nisis Trizonia. Three quarters of an hour later, Nino enjoys a moment of calm to immerse himself in the study of the Glénans course. The Shom map of the Gulf of Corinth is spread out in front of him, regularly, we will mark our position there. Twenty minutes later we meet the Beccaria, a cargo ship flying the Panamanian flag. Built in 1968, it measures 77.55m x 11.92m. It usually sails at 7.8 knots but can reach a maximum speed of 9.1 kt. At 9:15 we are in sight of Ak Melangavi. At 9.45 we are a little over a mile southwest of Ak Melangavi. I take this opportunity to make a point and validate the results obtained by the use of the reticular lens of my binoculars; it is perfectly correct. Around 10am, I start a quick storage of the chart table. Too small for a real work on the nautical chart can be made, but correctly located compared to 12V and 220 V electrical outlets, it is primarily used to support the multiple socket, 12V / 220V converter that I have carried away in my luggage, and the many loaders that the crew and I use on a daily basis. Shortly before noon, Stéphane starts a knot school. Former fireman, diver, he knows a number of marine knots that he shows Virginia. At 5:15 pm we watch the sunset; the little wind we had fell, and we go to the engine, the SG just serving to balance the boat. The genoa has been rolled for a quarter of an hour; we will hardly have had the opportunity to use it today. The sea has become oil. At 17:52 the boat is docked, lined along the quay of the pier which protects the port of Nisis Trizonia. We are welcomed on the quay by a restaurant owner who boasts the menu of his establishment and leaves us a prospectus. We wonder                 how he learned our arrival. At night, a fire is clearly missing to signal the end of the pier; Nino leaves at the end of the dock with a headlamp to signal it to an approaching catamaran. At 21h, the menemen are served in the square. It's a recipe I brought back from Turkey, made from scrambled eggs with tomato and onions. The Turks are not used to serving them with rice, but the crew needs strength, and has an appetite. During the fifteen days of the cruise, there will never be leftovers of our evening meals, except for the very hearty curry chicken. Rod Heinkell reports in the guide Imray Vagnon that it is essential here to miss Coffee brandy taken on the small port. Not having met this obligation during my previous visit in April, I decided to go there to finish the evening. Stéphane decides to meet me after having a little tour with Virginie. The bar-restaurant run by the Greek who greeted us at the port does not serve alcohol; it is not therefore to him that Rod Heikell refers. The other bar is the one where in April I had breakfast. The boss is serving me coffee, with a glass of Metaxa, Greek brandy. I just unpacked my computer when I'm joined by Stéphane; a few minutes later, we are picked up. Nino and Thibaud took the weather and found that the best winds for us are going to get up tonight. They offer us to enjoy. Personally, I am always in favor of sailing at night, if only because they will allow us to arrive in Ithaque early and to swim quietly before going to park the boat at the port of Vathy; but I want the whole crew to have a say before making the decision. Some may be tired and want to spend the night at the harbor. At half-past eleven pm we are all gathered in the square; after having exposed the weather situation, the crew decides to leave again. We set the quarters, put the boat back in order for the start, let out the moorings and leave the Nisis Trizonia wharf. It is 11:55 pm.

T2A expedition dans le Golfe Corinthe, Virginie sur le Bavaria 49 Hellas Fos 291018IMG_8188

Photos : Nino travaille sur le cours des Glénans devant la carte Shom du Golfe de Corinthe, Hellas Fos, 291018 ; Le Beccaria dans le Golfe de Corinthe, 291018 ; Ak Melangavi 291018 (1 à 4) ; La table à cartes du Hellas Fos 291018 ; Stéphane montre des nœuds à Virginie, 291018 ; Coucher de soleil dans le Golfe de Corinthe, 291018 (1 et 2) ; Dîner dans le carré du Bavaria 49 Hellas Fos pour l'équipage de T2A, 291018 ; Menemen cuisinés dans le Bavaria 40 Hellas Fos, 291018 ; Philippe devant un café brandy à Nisis Trisonia 291018 ; La table à cartes et la cuisine du Bavaria 49 Hellas Fos, 291018 ; Dans le golfe de Corinthe, 291018. Auteur/Author des photos et vidéos : Philippe Bensimon

13 novembre 2018

Le réchauffement climatique à l'œuvre - Alerte à Malibu - Paradise and Malibu destroyed by Camp Fire and Woolsey Fire

Malibu (Auteur Tillman, 2008-08-03)

Malibu est une ville située à l'ouest de Los Angeles, en Californie. Célèbre pour ses maisons de stars et ses plages, notamment la vaste plage de sable Zuma Beach, la ville est aujourd’hui en cendres, sa population évacuée. Parmi les nombreux people qui ont perdu leur maison à Malibu, la chanteuse Miley Cyrus et l’acteur Gérard Butler. De sa maison, on devine encore les fondations. En tout, ce sont 250.000 personnes qui ont reçu l’ordre d’évacuer les lieux dans la région de Sacramento. Dimanche matin, Woolsey Fire, l’incendie responsable depuis jeudi dernier de ce désastre, avait déjà détruit 30.000 hectares et n’était maîtrisé qu’à 10 %. Les pompiers s’attendaient à une recrudescence de l’incendie avec la reprise des vents qui s’étaient un peu calmés ce week-end. La Californie en flammes, c’est un air connu. Depuis quelques années, chaque été elle brûle, et des dizaines de milliers d’hectares sont la proie des flammes. Régulièrement on entend le refrain : « c’est le pire incendie qu’ait connu la Californie depuis… ». En ce moment,  c’est depuis 1933. 

Kim_Kardashian_portrait_2009 (auteur David Shankbone)

Là où la chanson est nouvelle, c’est que nous sommes en novembre, et non en été. Avant hier, les flammes avançaient à 80 km/h, et menaçaient les villas de Madona et Kim Kardashian. Celle-ci explique avoir eu une heure pour faire ses bagages et partir de sa maison de Calabasas. Plus au nord, la ville de Paradise (27.000 habitants) est dévastée par l’incendie Camp Fire, le plus violent qu’ait connu la Californie ; 6.700 habitations ont été détruites, il ne reste pratiquement plus aucune maison debout. Camp Fire a déjà ravagé plus de 40.000 hectares. Les autorités estiment qu’il faudra trois semaines pour venir à bout des flammes dans cette zone. On compte aujourd’hui 31 personnes mortes dans les incendies, faute d’avoir pu s’échapper à temps, et 220 personnes disparues.

En cause, le réchauffement climatique : la température moyenne de la Californie a gagné 3°C en un siècle d'après le climatologue Jean Jouzel, et le nombre des « journées chaudes » y augmente de 1 à 2 jours par an. Après cinq années de sécheresse et plusieurs mois sans avoir vu une goutte d’eau, la végétation ne demande qu’à s’enflammer, et de nombreux arbres secs sont au sol. 

La configuration des sols, creusés de nombreux canyons, ne facilite pas la tâche des pompiers, pas plus que les architectures en bois des maisons. Néanmoins, entre les incendies à répétition qui dévorent la Côte ouest et les ouragans qui dévastent régulièrement la Côte est, on peut aujourd’hui se demander combien de temps les Américains supporteront un président climato-négationniste qui contribue à mettre chaque jour un peu plus leurs vies et leurs biens en péril – les nôtres aussi par la même occasion. (Sources : JTA2 10,11 et 12 nov., AFP reprise par l’Express 12 nov. 2018)

 

Malibu is a city located west of Los Angeles, California. Famous for its star houses and beaches, including the wide sandy beach Zuma Beach, the city is now in ashes, its population evacuated. Among the many people who lost their home in Malibu, singer Miley Cyrus and actor Gérard Butler. From his house, we can still guess the foundations. In all, 250,000 people were ordered to evacuate in the Sacramento area. Sunday morning, Wolsey Fire, the fire responsible since last Thursday of this disaster, had already destroyed 30,000 hectares and was controlled only 10%. Firefighters expected a resurgence of the fire with the resumption of winds that had calmed a little this weekend. California in flames, it is a known air. In recent years, every summer it burns, and tens of thousands of hectares are the prey of the flames. Regularly we hear the chorus: "This is the worst fire that California has known since ...". Right now, regarding Woolsey Fire, it's been since 1933. Where the song is new is that we are in November, not in summer. Before yesterday, the flames advanced at 80 km / h, and threatened the villas of Madona and Kim Kardashian. She explains having had an hour to pack and leave her house in Calabasas. Further north, the city of Paradise (27,000 inhabitants) is devastated by the Camp Fire fire, the most violent in California; 6,700 homes have been destroyed, there is almost no house left. Camp Fire has already ravaged more than 40,000 hectares. Today, there are 31 people dead in the fires, for lack of having escaped in time, and 220 missing persons. The authorities estimate that it will take three weeks to deal with the flames in this area. Involved, global warming: the average temperature of California has increased 3 ° C in a century, and the number of "hot days" increases from 1 to 2 days per year. After five years of drought and several months without having seen a drop of water, the vegetation just needs to ignite, and many dry trees are on the ground. The configuration of the ground, dug many canyons, does not facilitate the task of firefighters, any more than the wooden architectures of the houses. Nevertheless, between the repeated fires devouring the West Coast and the hurricanes that regularly devastate the East Coast, we can now wonder how long the Americans will support a climate-negationist president who helps to put a little more each day their lives and their property at risk - ours too. (Sources: JTA2 Nov. 10,11 and Nov. 12, AFP taken over by Express Nov. 12, 2018)

Photos : Malibu (auteur/author Tillman, 2008-08-03) ; Kim_Kardashian_portrait_2009 (auteur/author David Shankbone).