Tour des deux Amériques sur un voilier

15 septembre 2021

Croisières d'entraînement en Grèce - règles sanitaires - Training cruises in Greece - health rules

Nisis Oxia 29 decembre 2019

Pour la circulation dans les îles grecques :

Les plaisanciers doivent être munis :

- soit d'un certificat de vaccination complet contre la covid-19,  

- soit du résultat négatif d'un test PCR (réalisé en laboratoire), soit du résultat négatif d'un test antigénique rapide, qui peut être réalisé en pharmacie. Attention, dans les deux cas le résultat et le QR code correspondant ne peuvent être délivrés que par une autorité agréée (le laboratoire ou la pharmacie). Les "auto-tests" n'ont pas de valeur aux yeux des autorités grecques (source : consulat de la république hellénique en France, téléphone : +33 1 47 23 72 23, 15 septembre 2021, 15h14).

L'impossibilité de faire des tests en laboratoire ou en pharmacie durant nos croisières d'entraînement en Grèce rend nécessaire la vaccination pour tous les membres des équipages.

Pour le retour en France (extrait du site de l'ambassade de France à Athènes) :

A partir du 9 juin et si vous êtes vaccinés, pour se rendre en France depuis la Grèce, vous n’aurez plus besoin de présenter les résultats négatifs d’un test PCR. 
En revanche, un résultat négatif du test PCR ou antigénique (TAG) restera obligatoire pour les voyageurs non vaccinés.

Les Français qui reviennent de Grèce ou les Grecs qui se rendent en France, en présentant un certificat de vaccination valide (en français ou en anglais), seront dispensés de tests PCR.

 ! Les voyageurs non vaccinés, âgés de 12 ans ou plus, doivent présenter le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigénique (TAG), effectué moins de 24h avant le départ, pour se rendre en France. 
En Grèce, ces tests peuvent être réalisés sans ordonnance dans des laboratoires agréés (pas disponibles en pharmacie).

Pour que votre certificat de vaccination soit reconnu, les conditions suivantes doivent être respectées :

- les vaccins reconnus par la France sont ceux homologués par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer (Comirnaty), Moderna, AstraZeneca (Vaxzevria) et Johnson & Johnson (Janssen), et le vaccin AstraZeneca (Covishield).

- la vaccination complète doit être achevée au moins :

  • 1 semaine après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer - Moderna - AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après pour les vaccins à une seule injection (Johnson & Johnson)
  • 2 semaines après l’injection chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

Source : site de l'ambassade de France en Grèce, 15 septembre 2021 (mise à jour par l'ambassade de France du 27 juillet 2021).

Photo : Nisis Oxia, 29 décembre 2019. Auteur/author : Philippe Bensimon


11 septembre 2021

A Noël découvrez en voilier les plus beaux sites du sud de la Croatie et du Montenegro - 2e semaine - Sail with us !

Croisière de Noël 2021 sur OpenCPN Capture d’écran 2021-09-03 à 16

DSCN3878

Bouches de Kotor Otok Gospa od Skrpjela 31 octobre 2017

Trogir DSCN9554

Durant les vacances de Noël, nous serons de retour en Croatie pour deux nouvelles croisières d'entraînement, cette fois dans le sud du pays ; nous en profiterons pour visiter Split et Dubrovnik la première semaine, et les Bouches de Kotor (Montenegro) la seconde semaine. Ces croisières sont ouvertes en priorité aux membres de l'expédition Tour des deux Amériques. Les places restantes sont proposées à tous ceux qui veulent découvrir la mer et la vie à bord d'un bateau de voyage avec le statut d'équipiers.

Seconde semaine : du samedi 25 décembre 2021 au samedi 1er janvier 2022 nous offrons à des équipiers une superbe croisière à la découverte des plus beaux sites de la Dalmatie (sud de la Croatie) et du Montenegro, sur un Bavaria 51 Cruiser de 15,59 m de long pour 4,67 m de large (mise à l'eau en 2018) avec tout le confort : cinq cabines doubles dont une à couchettes superposées avec couvertures et draps fournis, trois cabinets WC/douches/lavabos, machine à café, propulseur d'étrave, grand-voile et génois sur enrouleurs, etc. Au départ de Dubrovnik ("La perle de l'Adriatique"), nous irons découvrir le charmant village de Cavtat, puis le décor extraordinaire des Bouches de Kotor (Montenegro) : trois immenses bassins constituent le plus grand fjord de la Méditerranée, ou des montagnes de 1.500 m dominent des châteaux et des cités médiévales.  Après avoir visité Zelenika, l'abbaye de Gospa Od Skrpjela sur son îlot, Perast, Kotor la médiévale, nous descendrons ensuite vers le sud jusqu'à Ulcinj et son ambiance orientale, dernier port avant l'Albanie, avant de remonter jusqu'à Trogir, le centre romano-gothique le mieux conservé d'Europe centrale, très proche de Split. 

Ambiance agréable demandée ! Le but est de découvrir une région magnifique et le plaisir de la voile sur un grand bateau, d'échanger, de partager, d'apprendre. Participation aux frais du bateau : 475 € pour un couple occupant une cabine double, la même chose pour une personne seule occupant une cabine double, + nourriture. On fera 298 milles dans les paysages superbes et très variés de la Croatie : ports, mouillages, une nuit de navigation avec quantité de feux à identifier – un bon entraînement pour ceux qui préparent des navigations lointaines, manœuvres sur aussières, navigation à la table à cartes, etc. Participation aux manœuvres demandée, rien n'est imposé. Enfants et débutants bienvenus - on sera en pleine période de vacances scolaires. La Croatie bénéficie en d’un climat méditerranéen. Dubrovnik est à la même latitude que Bastia et Perpignan, le Montenegro correspond à Calvi ou Rozes. La température moyenne de l'eau à Dubrovnik en en décembre 2020 était 17,1°C, celle de l'air était en moyenne de de 13°C le jour et 11,4°C la nuit. Le plan de navigation détaillé ce cette première semaine de croisière est publié ci-dessous. Et pour ceux qui voudraient vivre une aventure plus longue avec nous, nous partirons du 18 décembre au 25 décembre 2021 à la découverte des îles et des côtes de la Dalmatie : au départ de Trogir nous visiterons Solta, Split et le palais de l'empereur Dioclétien, Vis et peut-être la grotte marine de Blue Cave, Korcula la cité médiévale qui revendique la maison natale de Marco Polo, Mljet et son abbaye Santa Maria située sur un lac salé, avant d'arriver à Dubrovnik où nous esayerons d'aller écouter la messe de minuit le soir de Noël (188 milles nautiques pour cette première semaine, conditions de participation identiques, plan de navigation détaillé et photos publiés le 2 septembre 2021 sur ce blog).

IMG_1133 Le Sun Odyssey 509 Rock Point au port de Hvar, 18 octobre 2020 (2)

Attention : ces croisières sont ouvertes à tous, sous réserve d'une bonne condition physique (être apte à la pratique de la voile) et d'accepter les conditions inhérentes à la vie en mer : journées de pluie éventuelles, étapes parfois longues, navigation de nuit lorsque c'est nécesssaire (fonctionnement par quarts de trois heures de veille pour six heures de repos), etc. Même si du temps est prévu pour les visites, il s'agit avant tout de croisières d'entraînement destinées à permettre à des gens de découvrir la mer en vue de participer à une expédition scientifique et pédagogique axée sur le réchauffement climatique et la protection de la biodiversité marine. Vous partagerez avec eux les manœuvres, tiendrez la barre et participerez avec eux à la vie du bateau.

Plan de navigation détaillé semaine 2 (de Dubrovnik à Trogir) : 

Samedi 25 décembre : changement d'équipage. Accueil des nouveaux équipiers, avitaillement et safety brief dans l'après-midi. Nuit à bord. 

Dubrovnik, le port de Gruz, 15 février 2017 DSCN3956

La barre des écueils devant Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (2)

Dimanche 26 décembre : l'objectif du jour est de rallier Zelenika au Montenegro. Départ de Dubrovnik à 8 h. Cap 327° sur 0,69 M jusqu'à voir au 090 ta tourelle blanche qui marque le coin des quais du port de Gruz et de l'entrée de la rivière (16 mn à 2,5 kt). On reprend la vitesse de croisière normale de 5 kt, cap au 276° sur 0,54 M jusqu'à voir au 180 la tourelle verte et la cardinale nord de Plic Vrana, et au 090 ta tourelle verte au pied du pont qui marque l'entrée de la rivière (8h22). 1,03 M au 245° nous permettent de voir au 160 à 0,52 M la tourelle blanche Fl (3) W 10s 27m 10Nm sur l'îlot Greben (8h34). 10 mn pour hisser les voiles. De là, on oblique au 180° sur 0,57 M jusqu'à couper une troisième fois la ligne des 50 m et voir la tourelle de l'îlot Greben au 066 (8h50). On prend alors au cap 119° sur 8,04 M pour à 9h39 commencer à voir s'ouvrir la côte est de l'île Lokrum (sans jamais couper la ligne des 20 m), et arriver à 10h26 au nord du danger isolé Seka Vela, sur la ligne des 20 m. De là, 0,66 M au cap 127° nous amènent au quai des douanes de Cavtat (10 mn pour rentrer les voiles, port de sortie, 10h36). 1h30 pour faire les formalités de sortie de la Croatie. Départ de Cavtat à 12h06. Cap au 295° sur 0,58 M, jusqu'à la ligne des 15 m au sud du danger isolé Seka Vela (6 mn à 5 kt, 12h12). De là, on prend au 179 sur 0,93 M jusqu'à couper une première fois puis tangenter la ligne des 50 m, 134 m à l'est des îlots Mrkanac (10 mn pour hisser les voiles, 12h33). De là, on prend au 130° sur 4,34 M jusqu'à voir au 090 la tour de Velje Brdo (en apparence un peu au nord d'un clocher, 13h25). On oblique très légèrement au 127 ° sur 8,4 M, jusqu'à arriver à 15h05 au sud du Fl (3) W 8s 34m 15Nm sur l'îlot V Skolj (distance 0,38 M). Un bord au 122° de 5,4 M nous amène au sud du LFl W 10s 73m 15Nm qui garde Rt Ostra, l'entrée ouest des Bouches de Kotor (16h09). De là on prend au 043° sur 0,45 M pour enrouler la pointe jusqu'à voir Rt Ostra au 270 sur la ligne des 50 qu'on tangente (6 mn, 16h15). On prend alors plein nord sur 2,11 M. 6 mn après on coupe cette ligne franchement pour tomber dans des fonds inférieurs. A 16h40 on arrive à l'ouest du Fl G 5m 2Nm et du château/clocher de Rose. On prend alors un cap direct au 045° sur Zelenika. 10 mn pour rentrer les voiles, on arrive à 17h12 à Zelenika (1,90 M). Amarrage au quai des douanes. Formalités d'entrée au Montenegro si la capitainerie est encore ouverte (1h30. Fin : 18h42). Dîner et nuit à bord. Total de la journée : 36 M.

Cavtat, 20 octobre 2020

Pêcheur, baie de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1)

Baie de Cavtat depuis la terrasse de la Policija, mardi 20 octobre 2020

Lundi 27 décembre : l'objectif du jour est de rallier la cité médiévale de Kotor. Formalités éventuelles de douane en début de matinée, visite de la ville, découverte des paysages magnifiques des Bouches de Kotor. « Ce golfe immense est constitué de trois bassins, Hercegnosski Zaljev, Tivatski Zaljev et Kotorski Zaljev, entourés de hautes montagnes. Celles qui entourent le bassin le plus à l’intérieur des terres, le Kotorski Zaljev sont particulièrement abruptes, s’élevant parfois à plus de 1.000m. Toute cette région offre une zone de croisière abritée dans un environnement spectaculaire » (T & D Thomson). Départ à 8h30, cap au 180° sur 0,67 M jusqu’à voir au 090 le château de Kumbor (8 mn, 8h38). On oblique alors au cap 113° sur 1,66 M jusqu’à voir au 360 la tourelle rouge d’entrée du port de Kumbor (8h528). On prend au 079° sur 3,29M pour parcourir le Tivatski Zaljev, jusqu’à arriver à l’ouest de la tourelle rouge et blanche de Seljanovo (9h39). Une heure trente d'exercices (récupération de l'homme à la mer au moteur, empannages). Là, obliquer au 004° sur 1,65 M jusqu’à voir au 270 le feu rouge de Kamenari (11h28). Obliquer ensuite au 029° sur 0,84 M pour passer entre les villages de Kamenari et Lepetane, et sortir par un étroit passage dans le chenal séparant le Moriniski Zaljev (Zaljev = golfe) à l’ouest du Kotorski Zaljev à l’est, juste en face de la petite ville de Perast (11h39). De là, 0,48 M plein nord nous mènent à l’îlot Otok Gospa od Skrpjela (11h44) où nous abordons. L’église que nous allons visiter est richement décorée de peintures et de plaques votives. 150 m au SE se trouve un second îlot, Otok Sv Djordje, qui fut le siège de la plus importante abbaye bénédictine de la région. Je compte environ 1h30 pour visiter l'abbaye. 

Otok Sv Djordje vu depuis Otok Gospa od Skrpjela, 31 octobre 2017

En route vers Kotor depuis l'abbaye, mercredi 21 octobre 2020 (2)

Départ à 13h15. Cap 100° sur 0,43 M pour accoster le long du quai de Perast (5 mn de navigation, 10 mn pour les manœuvres, amarrage à Perast à 13h30. Une heure pour visiter la ville. Départ de Perast à 14h30, cap 114° sur 2,57 M. 10 mn pour hisser les voiles. On arrive ainsi à 0,5 M à l'est de la tour Fl R 5s 6m 6Nm du village de Marovici (15h10). De là, nous prenons au 165° sur 1,91 M jusqu’à voir au 090 la tourelle rouge de Plagente (nous avons à 14h30 du bateau l’église de Muo, 15h32) ; un dernier bord au 163° de 0,77 M nous mène à l’entrée du port de Kotor, but de la journée (15h51, en comptant 10 mn pour rentrer les voiles). Amarrage cul à quai sur pendilles. Dans l’après-midi visite de la vieille ville fortifiée, soirée et nuit à Kotor. Total de la journée : 14 M. 

La rive gauche du bassin supérieur, Bouches de Kotor 1er novembre 2017

Kotor, l'église, mercredi 21 octobre 2020

Kotor, les remparts, mercredi 21 octobre 2020 (2)

Mardi 28 décembre : réveil à 6h30, achat de pain frais à la boulangerie, plein des réservoirs d'eau. L'objectif du jour est de rallier Ulcinj tout au sud du Montenegro. Départ de Kotor à 7 h. Cap au 345° sur 2,68 M. 10 mn pour hisser les voiles. On arrive ainsi à 0,5 M à l'est de la tour Fl R 5s 6m 6Nm du village de Marovici (7h42). De là, on oblique au 284° sur 2,82 M pour arriver au nord de du mât « visually conspicuous » de Rt Verige (sans doute vert) et à l'est du Fl (2) W 5s 9m 6Nm qui gardent l'entrée du passage vers les bassins inférieurs (8h15). De là on prend au 216° jusqu'à voir au 270 la tourelle rouge de Kamenari sans jamais toucher la ligne des 20 m (0,87 M, 8h25), puis au 180° sur 1,63 M. A 8h30 on sort du chenal, et à 8h43 on est à l'ouest de la tour rouge et blanche de Rt Seljanovo (Tivat). De là on prend au 145° sur 1,78 M. On passe ainsi à l'ouest de la tour noire et blanche de Tivat, presque alignée avec un clocher loin derrière (8h50), et on arrive à la zone de mouillage entre Stradioti et le continent (Uvala Polja, fonds entre 12 et 15 m) à 9h04. On en repart au 284° sur 1,04 M pour retrouver des fonds supérieurs à 20 m et voir au 180 la tour blanche sur Plic Tunja (ne pas passer entre elle et Stradioti, écueils, 9h16). Cap au 232° sur 0,29 M jusqu'à voir Plic Tunja au 090 (9h19), puis cap au 180° sur 0,34 M jusqu'à voir l'église sur un îlot non identifié au 090 (9h23). On rentre dans la baie au cap 112° sur 1,22 M jusqu'à voir un clocher ou un château au 045 et une tourelle verte (hauteur 7 m) au 278 (9h37). De là on fait demi-tour pour repartir au cap 290° sur 6,1 M jusqu'à voir la tourelle blanche (7 m) de Zelenika au 360 (10h50). De là on prend au 240° sur 1,26 M pour arriver vers 11h03 dans l'ouest de la tourelle verte de Rose et voir apparaître Rt Dobrec derrière Rt Durov (11h05). On prend alors au 188° sur 1,59 M jusqu'à couper la ligne des 50 m (11h24). On prend alors au 153° sur 2,24 M jusqu'à rencontrer la ligne des 100 m (11h50), puis le cap 134° sur 39,7 M. A 17h41 on passe à l'ouest de Bar et de son feu Fl (2) W 7s 30m 16Nm sur la pointe Rt Volujica. A 18h59 on passe à 0,47 M à l'ouest du Fl W 10s 35m 11Nm de Rt Mendra. A 19h41 on est au sud du Fl W 3s 27m 8Nm qui marque l'entrée de la baie d'Ulcinj. De là, 0,96 M au 004° nous amènent aux quais d'Ulcinj (19h43). Total de la journée : 64 M.

Kotor, Christine à la barre quitte la marina, jeudi 22 octobre 2020

Passage du bassin supérieur au bassin inférieur, Bouches de Kotor 1er novembre 2017

Rt Ostra, jeudi 22 octobre 2020 (2)

Улцињ_-_поглед_са_тврђаве 21 avril 2010 (Antidiskriminator at Serbian Wikipedia)

Mercredi 29 décembre : visite d'Ulcinj. L'objectif du jour est de rallier Cavtat, port d'entrée de la Croatie. Départ d'Ulcinj à 10 h (formalités de sortie faites. On part à 9 h s'il faut faire les formalités de sortie du Montenegro à Bar). 10 mn pour hisser les voiles. 0,96 M au 184° nous amènent aux sud du Fl W 3s 27m 8Nm qui marque l'entrée de la baie d'Ulcinj (10h22). De là, on prend au cap 311° sur 59,7 M. A 15h22on passe Fl W 6s 32m 9Nm de Platamuni. A 18h48 on passe au sud de Rt Ostra (entrée des Bouches de Kotor). Penser à rentrer les voiles vers 22 h, dès qu'on voit le feu de Seka Vela (10 mn). Quand on voit plein nord le Fl (2) W 10s 6m 4Nm du danger isolé Seka Vela (22h28), on prend au 000° en direction de celui-ci sur 0,67 M. Au bout de 6 mn on voit s'ouvrir le secteur jaune du feu Fl 2s 10 m derrière la point Rt Sustjepan (22h34). On garde le cap encore 2 mn (prendre le chrono) pour être certain de bien enrouler Rt Sustjepan, sans jamais arriver au secteur rouge du feu Fl 2s 10m. On prend alors le cap 079° sur 0,22 M (2'39'', un peu plus que la route directe vers le feu à secteur, tout en restant dans le secteur jaune de celui-ci) jusqu'à couper la ligne des 20 m (22h38). De là, 0,38 M au cap 122° nous mènent au village de Cavtat. Arrivée à Cavtat : 22h42 (0h42 s'il faut faire les formalités de sortie à Bar – une heure pour les formalités, 2 h pour le détour et les manœuvres d'amarrage et de déhalage du quai de Bar). Sans doute nuit au quai des douanes. Total de la journée : 62 M sans passer par Bar.

Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1)

Passage de la barre d'écueils devant Cavtat, mardi 20 octobre 2020

Le Sun Odyssey 509 Rock point au quai des douanes de Cavtat, mardi 20 octobre 2020

Jeudi 30 décembre : petit déjeuner 8 h pour les uns, formalités d'entrée en Croatie pour les autres. L'objectif aujourd'hui est d'aller dîner à Korcula, avant de rallier Trogir par une nuit de navigation. Départ de Cavtat à 9 h. Cap au 305° sur 0,66 M pour arriver au nord du danger isolé Soka Vela (9h08, fonds de 15 m). De là, on prend au 290° sur 27,1 M. En comptant 10 mn pour sortir les voiles, on passe entre Sv Andija au sud et Lopud au nord à 11h18. Quand on voit la tourelle rouge de Badanj au 225 et la tourelle blanche de Rt Pusti au 257 (ces tourelles marquent l'entrée de la baie de Sobra, 14h19), on prend au 247° sur 1,52 M, cap direct sur le village de Sobra au fond de la baie. Arrivée à Sobra à 14h37. Départ de Sobra : 14h40 (on n'accoste pas, sauf si on en a envie – mais cela prendra sur la visite de Korcula). Départ de Sobra au cap 067° sur 0,96 M, pour arriver au nord de Badanj et à l'est de Rt Pusti (14h51). De là, cap au 000° sur 0,58 M pour s'éloigner des côtes de Mljet (6 mn). A 14h51 on prend au 305° sur 22,9 M. On a du temps à ce moment là pour voir les manœuvres d'amarrage cul à quai qu'on fera le soir à Korcula. A 16h55 on passe 1,11 M au sud du LF 10s 34m de Lirica (portée inconnue mais sans doute élevée, fonds de 87 m). A 17h18 on passe 1,6 M à l'ouest du LF 10s 34m de Lirica (fonds de 89 m). A 18h05 on voit plein ouest le Fl W 6s 13m 9Nm de la point Raznjic (Capo Speo). A 19h20 on vient d'enrouler en la laissant toujours sur bâbord l'île nord des Due Sorelle et son Fl (4) W 15s 18m 11Nm qu'on voit désormais plein sud (fonds d'une quarantaine de mètres). De là, on prend au 270° sur 3,20 M pour arriver au nord de la tourelle rouge qui marque l'entrée du port historique de Korcula (19h58). 10 mn pour rentrer les voiles. 0,33 M au 187° nous amènent à 20h12 au port historique de Korcula (un peu plus de 54 M depuis Cavtat). Une demi-heure pour les manœuvres d'amarrage sur ancre cul à quai, 1h18 pour dîner, 1 h pour visiter Korcula. Départ de Korcula à 23 h, cap au 180° sur 0,34 M (8 mn à 2,5 kt). 10 mn pour sortir les voiles, on prend au 283° sur 3,69 M pour passer la sortie ouest du Canale di Sabbioncello. Total de la journée depuis Cavtat : 57 M.

Korcula, la cité médiévale, lundi 19 octobre 2020

Korcula, l'église, lundi 19 octobre 2020 (1)

Les remparts de Korcula 6 août 2013

Vendredi 31 décembre : On arrive ainsi au nord de l'îlot Lto Chenesa Gr. et de son feu Fl (2) W 6s 13m 8Nm (0h02, fonds de 58 m). De là, on prend au 270° sur 1,57 M jusqu'à voir au 162 le feu vert Fl 3s 7m 4Nm au bout du môle de Luka Racisce (0h20, 5,5 M à l'W de Korcula city, fonds de 58 m). 0,5 M au 162° nous mènent au bout du môle (laisser toujours le feu à tribord, 6 minutes), et autant au 336° pour sortir de la baie (0h32, fonds de 58 m, on voit le feu de Lto Chenesa Gr. au 093, et le Fl 3s 9m de Punta Ozit au 346). De là, on prend au 290° sur 20,5 M. 4 minutes après on verra apparaître à gauche de Punta Ozit le feu Fl (3) 10s 10m de Capo Gomena. A 1h27 on voit au 090 le feu Fl 3s 9m de Punta Ozit. A 2h26 on passe à 0,48 M au nord du feu Fl (2) 10s 25m 10Nm d'Otok Plocica (on veille à toujours le laisser à bâbord du mât). A 3h50 on passe à 0,24 M au sud du feu Fl 6s 21m sur la côte SW de l'île Torcola (Otok Scedro). 6 mn après (3h56) on passe à l'est du feu rouge de Scogli Bacili Fl R 3s 14m 5Nm (Lukavci), puis au nord de celui-ci (4h38). On prend alors au 298° sur 6,3 M jusqu'à arriver au sud du feu Fl W 4s 20m 10Nm sur l'îlot Otok Pokonji (fonds de 20 m, 5h54). De là, on prend au 310° sur 0,89 M. On arrive au bout de 10 mn au nord du Fl R 3s 12m 4Nm de Sv Jerolim et au sud du Fl G 3s 11m 5Nm sur Otok Galisnik (proche du village de Hvar) qui donnent accès au Pakleni Kanal entre Hvar au nord et Sv Klement au sud (6h04). De là on prend au 294° sur 3,44 M pour longer la côte sud de Hvar et arriver à 6h48 0,44 M au sud de Rt Pelegrin et de son feu Fl (3) W 10s 21m 8Nm, qui marque l'extrémité ouest de Hvar. De là, on oblique au cap 320° sur 18,7 M. A 9h24, on coupe une première fois la ligne des 100 m en voyant au 022 la tour du phare à l'ouest de Solta. A 9h49 on coupe une seconde fois la ligne des 100 m, qu'on revient tangenter à 10h18 à l'ouest de l'îlot Orud. A 10h32 on coupe la ligne des 50 m sur un point très précis à l'entrée de la passe entre Drvenik Vela et Drvenik Mala. On voit la tourelle sur l'écueil Malta au 026 de l'autre côté de la passe. De là, on prend au 039° sur 1,93 M jusqu'à voir Malta au 270 (10h55). On prend 10 mn pour rentrer les voiles, et on prend le cap 102° sur 0,95 M direct sur la tourelle rouge à terre pour arriver au nord de Drvenik Veli sur la ligne des 10 m (11h16, 60 M depuis Korcula). Amarrage le long du brise-lames. Une heure pour visiter et peut-être prendre un petit café au port si le bar est ouvert en hiver. Déjeuner à bord à midi. Départ de Drvenik à 13h46. Cap au 287° sur 0,79 M jusqu'à couper la ligne des 50 m (13h55). De là cap au 015° en direction de la côte est de Hr Vinisce (6 mn). A 14h01 on oblique au 085° sur 3,49 M jusqu'à voir au 340 Hr Celice et sa tourelle blanche (fonds d'environ 61 m, 14h42 ). On prend le cap 340° sur 1,96 M. A 14h48 on passe à l'ouest de la tourelle rouge de Hr Balkun. A 14h51 on passe à l'ouest de la tourelle verte sur Otocic Zaporinovac dans des fonds de 44 m. 0,17 M avant Rt Celice, on voit s'aligner au 065 les clochers de Trogir (15h05). De là, on suit cet alignement sur 2,04 M pour arriver au nord de la tourelle verte de Rt Cabrijan sur la ligne des 10 m (15h30). 10 mn pour rentrer les voiles. Arrivée au quai des carburants de Trogir à 15h44. 16 mn pour faire le plein de carburant. Départ à 16 h du quai des carburants. Bateau amarré cul à quai sur pendilles à sa place à la marina de Trogir à 16h30. Total de la journée depuis la sortie du Canale di Sabbioncello : 66 M.  NB : selon les envies de tous, on peut remplacer le déjeuner au quai de Drvenik par une heure quarante-six minutes de manœuvres de récupération de l'homme à la mer à la voile.

IMG_1127 Au sud de Hrid Celice, 18 octobre 2020

Trogir, arrivée au port, 19 mars 2020

Trogir, marina ACI, samedi 31 octobre 2020

Samedi 1er janvier 2022 : réveil à 6 h 30, petit déjeuner, 8h15 contrôle du bateau et de toutes les cabines, départ du bateau avant 9 h. Total de la semaine : 298 M.

Trogir, lever du soleil sur le cockpit du Sun Odyssey 509 Rock Point, samedi 31 octobre 2020

Photos : Croisières de Noël 2021, itinéraire sur OpenCPN ; Trogir DSCN 9554 ; Entre Mljet et Dubrovnik, 15 février 2017 ; Bouches de Kotor Otok Gospa od Skrpjela, 31 octobre 2017 ; Trogir DSCN 9554 ; Le Sun Odyssey 509 Rock Point au port de Hvar, 18 octobre 2020 (2) ; La barre des écueils de Cavtat, 20 octobre 2020 ; Cavtat, 20 octobre 2020 ; Pêcheur, baie de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1) ; La baie de Cavtat, vue depuis la terrasse du poste de police, 20 octobre 2020 ; Otok Sv Djordje vu depuis Otok Gospa od Skrpjela, 31 octobre 2017 ; En route vers Kotor depuis l'abbaye, mercredi 21 octobre 2020 (2) ; La rive gauche du bassin supérieur, Bouches de Kotor, 1er novembre 2017 ; Kotor, l'église, mercredi 21 octobre 2020 ; Kotor, les remparts, mercredi 21 octobre 2020 (2) ; Chrstine à la barre à Kotor, 22 octobre 2017 ; Passage du bassin supérieur au bassin inférieur, Bouches de Kotor, 1er novembre 2017 ; Rt Ostra, jeudi 22 octobre 2020 (2) ; Улцињ_-_поглед_са_тврђаве 21 avril 2010 ; Passage de la barre d'écueils devant Cavtat, mardi 20 octobre 2020 ; Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1) ; Le Sun Odyssey 509 Rock point devant le bar au quai de Cavtat, mardi 20 octobre 2020 (1) ; Korcula, la cité médiévale, lundi 19 octobre 2020 ; Korcula, l'église, lundi 19 octobre 2020 (1) ; Les remparts de Korcula, 6 août 2013 ; Au sud de Hrid Celice, 18 octobre 2020 ; Trogir, arrivée au port, 19 mars 2020 ; Trogir, marina ACI, samedi 31 octobre 2020 ; Trogir, lever du soleil sur le cockpit du Sun Odyssey 509 Rock Point, samedi 31 octobre 2020 ; Arrivée à Trogir, vendredi 30 octobre 2020 (3). Auteurs/authors : Улцињ_-_поглед_са_тврђаве 21 avril 2010 : Antidiskriminator at Serbian Wikipedia. Autres photos : Philippe Bensimon.

Arrivée à Trogir, vendredi 30 octobre 2020 (3)

06 septembre 2021

Ida - Bilan d'une catastrophe annoncée - Réchauffement - Désinformation — Ida - Assessment - Warming - Disinformation

Inondations à Conshohocken (Pennsylvanie) le 2 septembre 2021 (auteur author Michael M Stockes)

L'heure est aux bilans, après le passage du cyclone Ida sur les Etats-Unis. 

Le premier Etat des Etats-Unis à avoir été touché par ce cyclone de force 4 (sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en comporte 5) est la Louisiane, le dimanche 29 août 2021, jour pour jour 16 ans après l'arrivée du cyclone Katrina. De tempête, Ida s'est muée en cyclone à proximité des côtes, ce qui n'a pas laissé le temps aux autorités de procéder à une évacuation en règle, et les habitants se sont débrouillés – ou non – selon leurs possibilités. Plusieurs milliers de maisons ont été détruites, et, ce dimanche 5 septembre plusieurs milliers d'autres étaient encore privées d'électricité ou d'eau potable.

 

Voici comment le site Wikipedia décrit le passage de Ida : « L'arrivée d’Ida s'est produite lors du 16e anniversaire de la frappe de Katrina presque au même endroit. La pression centrale d’Ida était de 929 hPa , soit la seconde plus basse à avoir frappé en Louisiane après celle de Katrina à 920 hPa.

Le cyclone tropical s'est formé à partir d'une onde tropicale notée (par) le National Hurricane Center le (NHC) le 23 août pénétrant dans la mer des Caraïbes au nord de la côte du Venezuela. Le système a développé une zone orageuse après avoir longé la côte un certain temps puis a tourné vers le nord-nord-ouest et est devenu la tempête tropicale Ida le 26 août . Le lendemain, elle s'est renforcée un ouragan de catégorie 1 près de l'île de la Jeunesse (Cuba) pour ensuite frapper la province de Pinar del Rio

Traversant sans encombre cette région, Ida s'est retrouvé sur les eaux très chaudes du Golfe du Mexique avec peu de cisaillement des vents en altitude pour inhiber son développement. À partir de la mi-journée du 28, l'ouragan a subi une intensification explosive, passant de la catégorie 2 à la catégorie 4 en 18 heures tout en se dirigeant vers le delta du Mississipi. Cet ouragan puissant, avec des vents soutenus de 240 km/h, a touché la côte à 16h55 UTC le 29 près de Port Fourchon (Louisiane).

L'ouragan a d'abord lentement faibli en entrant en Louisiane mais la friction et la perte d'énergie en s'éloignant des côtes l'a ramené à tempête tropicale tôt le 30 août puis dépression tropicale à 21 h UTC sur l'État du Mississippi. En mi-journée du 1er septembre, le système est devenu extratropical en passant sur la Virginie-Occidentale. Par la suite la dépression frontale a traversé le nord-est des Etats-Unis et les provinces de l'Atlantique canadiennes ».

Ida_2021_track (auteur author FleurDeOdile, domaine public)

 

Dimanche dernier (le 29 août), 990.000 foyers ont été privés d'électricité en Louisiane, et environ 30.000 dans l'état voisin du Mississippi (source : CNN ; 50.000 selon le site du journal Libération). L'agence spécialisée Nola Ready, qui dépend du Bureau de la sécurité intérieure et de la préparation aux urgences à la Nouvelle-Orléans, a confirmé qu’il n’y avait plus de courant dans la ville et que seuls les générateurs peuvent encore produire de l'électricité, des pannes survenant au plus mauvais moment, alors que les hôpitaux sont surchargés en patients atteints de la covid-19. Après la Louisiane, touchée par des vents de 240 km/h, le cyclone en passant à l'intérieur des terres a un peu perdu en puissance, les vents tombant à 150 km/h (normal, le cyclone se coupant des eaux chaudes maritimes, qui sont sa source d'énergie). Ce sont ensuite les Etats côtiers plus au nord-est qui ont été touchés, en particulier les villes de New-York et de Pennsylvanie. Dans les zones fortement urbanisées dans lesquelles les populations les plus défavorisées s'entassent dans des caves et des sous-sols, ceux-ci se sont transformés en pièges mortels avec la brutale montée des eaux. 

Le nombre des victimes varie selon les décomptes : de 44 morts (dont 13 à New-York dans la nuit du mercredi 1er septembre au jeudi 2 septembre) selon le JT d'Antenne 2 (décompte au 4 septembre) à 54 victimes directes et 7 indirectes selon Wikipedia (décompte au 2 septembre). Des trombes d'eau se sont abattues sur la capitale économique des Etats-Unis, emportant des véhicules, défonçant des murs et envahissant le métro. Les dégâts matériels sont très importants : 50 milliards $US (2021) en dommages, dont 18 milliards de pertes assurées en Louisiane, faisant d’Ida le sixième cyclone tropical le plus coûteux selon Wikipedia.

 

Le 2 septembre, le président des Etats-Unis Joe Biden a déclaré l'état d'urgence dans les Etats du New Jersey et de New York, et a annoncé la mise en place d'une assistance fédérale pour aider les intervenants locaux à faire face aux dégâts provoqués par l'ouragan Ida (source : Maison-Blanche, 2 septembre 2021).

Une des caractéristiques d'Ida, que certains attribuent au réchauffement climatique, est la présence à ses côtés de tornades, qui ont créé d'après des témoins « un paysage semblable à celui d'un bombardement ».

Très curieusement, alors que les Etats de l'ouest des Etats-Unis sont toujours la proie des flammes (après le Dixie Fire, c'est le Caldor Fire qui a obligé 22.000 habitants proches du lac Tahoe en Californie à fuir, sommés d'évacuer les lieux dans un nuage de fumée dans la nuit du 30 au 31 août) et que ceux de l'est sont victimes d'Ida, une majorité d'Américains s'estiment à l'abri des effets du réchauffement climatique. Selon le journaliste Loïc de La Mornais, en duplex depuis New York dans le 23 heures de Franceinfo (2 septembre 2021) : « Oui, il y a un changement, une prise de conscience ici aux États-Unis. Il y a encore quelques années, seule une minorité d’Américains pensait que l’homme était le premier responsable du réchauffement climatique. Ils sont 57% aujourd’hui donc il y a du progrès, c’est mieux. Mais ça n’est encore pas largement partagé par la population : aujourd’hui, encore une majorité d’Américains pensent que le réchauffement climatique ne les atteindra pas, ne les touchera pas personnellement dans les années qui viennent ».

La désinformation pratiquée par Donald Trump est donc en partie responsable des morts de cet été aux Etats-Unis (à la fois directement par le surcroît de pollution de l'atmosphère qu'elle a engendrée et indirectement par les retards pris dans l'anticipation des effets du réchauffement climatique par l'administration américaine et par les particuliers). Des Américains commencent à demander que les habitants des caves soient pris en charge et relogés par l'Etat, et il reste bien d'autres mesures à prendre.

En France, où les problèmes que vivent les Américains aujourd'hui arriveront dans quelques années, la mesure du réchauffement climatique n'est absolument pas prise. Par exemple, de nombreux secteurs de Paris restent aujourd'hui inondables, et si le Louvre verra ses réserves totalement déménagées à Liévin en 2024 pour les protéger des crues de la Seine, je n'en dirai pas autant de ses habitants. Ailleurs la situation n'est pas meilleure. A ma connaissance aucune grande ville en France n'a réellement pris en compte l'arrivée de cyclones d'ici la fin du siècle (urbanisme, voirie, logements, évacuation des eaux, sécurisation des quartiers et des caves dès à présent, évacuation et relogement des habitants lors et après le passage du cyclone, risques de submersion dans les ports, etc.), et au niveau des villages, globalement, ce n'est pas mieux. Je me bats depuis des années contre la mairie de mon village (Cousance), qui au mépris de toutes les règles a rehaussé le trottoir au-dessus du seuil de ma maison – ce qui fait que je suis déjà inondé plusieurs fois par an. Une situation qui va devenir de plus en plus invivable au fur et à mesure que les précipitations vont croître en violence au fil des années.

Hurricane_Ida_2021_brown_ocean_effect_loop (auteur author NASA 29 août 2021)

Now is the time to take stock, after Cyclone Ida hit the United States. The first state in the United States to have been affected by this force 4 cyclone (on the Saffir-Simpson scale which has 5) is Louisiana. From a storm, Ida turned into a cyclone near the coast, which did not give the authorities time to carry out an evacuation in order, and the inhabitants managed - or not - according to their possibilities. Several thousand houses were destroyed, and this Sunday, September 5, several thousand others are still without electricity or drinking water. Here is how the Wikipedia site describes Ida’s passage: “Ida’s arrival occurred on the 16th anniversary of the Katrina strike in almost the same place. Ida's central pressure was 929 hPa, the second lowest to hit in Louisiana after Katrina's at 920 hPa. The tropical cyclone formed from a tropical wave noted (by) the National Hurricane Center (NHC) on August 23 entering the Caribbean Sea north of the coast of Venezuela. The system developed into a thunderstorm area after moving along the coast for some time and then turned north-northwest and became Tropical Storm Ida on August 26. The next day, it reinforced a category 1 hurricane near the Island of Youth (Cuba) and then hit the province of Pinar del Rio. Crossing this region safely, Ida found herself in the very warm waters of the Gulf of Mexico with little shear from the upper winds to inhibit her development. Beginning at midday of the 28th, the hurricane underwent an explosive escalation from Category 2 to Category 4 in 18 hours while heading towards the Mississippi Delta. This powerful hurricane, with sustained winds of 240 km / h, made landfall at 4:55 p.m. UTC on the 29th near Port Fourchon, Louisiana. The hurricane slowly weakened at first as it entered Louisiana but friction and loss of energy as it moved away from the coast brought it down to a tropical storm early August 30 and then a tropical depression at 9 p.m. UTC over the state. of Mississippi. By midday of September 1, the system became extratropical as it passed West Virginia. Subsequently the frontal depression crossed the northeastern United States and the Canadian Atlantic provinces ”. Last Sunday (August 29), 990,000 homes were deprived of electricity in Louisiana, and about 30,000 in the neighboring state of Mississippi (source: CNN; 50,000 according to the site of the newspaper Liberation). The specialist agency Nola Ready, which reports to the Office of Homeland Security and Emergency Preparedness in New Orleans, has confirmed that there is no power in the city and that only the generators can still produce. power, outages occurring at the worst time, as hospitals are overloaded with covid-19 patients. After Louisiana, affected by winds of 240 km / h, the cyclone, while passing inland, lost a little in power, the winds falling to 150 km / h (normal, the cyclone cutting itself off from the warm maritime waters). , which are its source of energy). It was then the coastal states further north-east that were affected, in particular the cities of New York and Pennsylvania. In highly urbanized areas where the most disadvantaged populations crowd into cellars and basements, these have turned into deadly traps with the sudden rise in water levels. The number of victims varies according to the count: from 44 dead (including 13 in New York on the night of Wednesday, September 1 to Thursday, September 2) according to the News of Antenna 2 (count on September 4) to 54 direct victims and 7 indirect according to Wikipedia (count as of September 2). Torrential rain fell on the economic capital of the United States, sweeping vehicles, smashing walls and invading the subway. The material damage is very significant: US $ 50 billion (2021) in damage, including 18 billion in insured losses in Louisiana, making Ida the sixth costliest tropical cyclone according to Wikipedia. On September 2, United States President Joe Biden declared a state of emergency in the states of New Jersey and New York, and announced the establishment of federal assistance to help local responders do so. in the face of the damage caused by Hurricane Ida (source: Maison-Blanche, September 2, 2021).One of Ida's characteristics, which some attribute to global warming, is the presence at its side of tornadoes, which, according to witnesses, have created "a landscape similar to that of a bombardment". 

Very curiously, while the western states of the United States are still in flames (after the Dixie Fire, it was the Caldor Fire which forced 22,000 inhabitants near Lake Tahoe in California to flee, summoned to evacuate the premises in a cloud of smoke on the night of August 30 to 31) and that those in the east are victims of Ida, a majority of Americans feel safe from the effects of global warming. According to journalist Loïc de La Mornais, in duplex from New York in the 23 hours of Franceinfo (September 2, 2021): “Yes, there is a change, an awareness here in the United States. Until a few years ago, only a minority of Americans believed that humans were primarily responsible for global warming. They are 57% today so there is progress, which is better. But this is not yet widely shared by the population: today, a majority of Americans still believe that global warming will not affect them, will not affect them personally in the years to come ". The disinformation practiced by Donald Trump is therefore partly responsible for the deaths of this summer in the United States (both directly by the increased pollution of the atmosphere that it has engendered and indirectly by the delays taken in the anticipation of effects of global warming by the US administration). Americans are beginning to demand that cellar dwellers be taken care of and relocated by the state, and there are many more steps to be taken.

In France, where the problems that Americans are experiencing today will arrive in a few years, the measure of global warming has not been taken at all. For example, many areas of Paris are still prone to flooding today, and if the Louvre will see its reserves completely moved to Liévin in 2024 to protect them from the floods of the Seine, I will not say the same for its inhabitants. Elsewhere the situation is no better. To my knowledge, no large city in France has really taken into account the arrival of cyclones by the end of the century (town planning, roads, housing, water evacuation, securing neighborhoods and cellars as of now, evacuation and rehousing of the inhabitants during and after the passage of the cyclone, risks of submersion in the ports, etc.), and at the village level, overall, it is not better. I have been fighting for years against the town hall of my village (Cousance), which in defiance of all the rules has raised the sidewalk above the threshold of my house - which means that I am already inundated several times a year. A situation that will become more and more unlivable as the precipitation increases in violence over the years.

Photos : Inondations à Conshohocken (Pennsylvanie) le 2 septembre 2021 (auteur author Michael M Stockes) ; Image satellitaire en infrarouge montant les sommets extrêmement froid et l'œil de l'ouragan au moment de toucher la côte de Louisiane (auteur/author : NASA, 28 août 2021) ; Track map of Hurricane Ida of the 2021 Atlantic hurricane season. The points show the location of the storm at 6-hour intervals. The colour represents the storm's maximum sustained wind speeds as classified in the Saffir–Simpson scale (see below), and the shape of the data points represent the nature of the storm, according to the legend below. Saffir-Simpson scale Tropical depression ≤38 mph ≤62 km/h Category 3 111–129 mph 178–208 km/h Tropical storm 39–73 mph 63–118 km/h Category 4 130–156 mph 209–251 km/h Category 1 74–95 mph 119–153 km/h Category 5 ≥157 mph ≥252 km/h Category 2 96–110 mph 154–177 km/h Unknown Storm type Tropical cyclone Substropical cycloneExtratropical cyclone / Remnant low / Tropical disturbance / Monsoon depression Auteur/author : FleurDeOdile. 

02 septembre 2021

A Noël découvrez en voilier les plus beaux sites du sud de la Croatie - Sail with us in December in Croatia & Montenegro

Dubrovnik 15 février 2017 DSCN4010

Dubrovnik, le port de Gruz, 15 février 2017 DSCN3956

DSCN3878

DSCN3835

Durant les cacances de Noël, nous serons de retour en Croatie pour deux nouvelles croisières d'entraînement, cette fois dans le sud du pays la première semaine ; nous en profiterons pour visiter Split et Dubrovnik la première semaine, et les Bouches de Kotor (Montenegro) la seconde semaine. Ces croisières sont ouvertes en priorité aux membres de l'expédition Tour des deux Amériques. Les places restantes sont proposées à tous ceux qui veulent découvrir la mer et la vie à bord d'un bateau de voyage avec le statut d'équipiers.

Première semaine : du samedi 18 décembre au samedi 25 décembre 2021 nous offrons à des équipiers une superbe croisière à la découverte des plus beaux sites de la Dalmatie (sud de la Croatie), sur un Bavaria 51 Cruiser de 15,59 m de long pour 4,67 m de large (mise à l'eau en 2018) avec tout le confort : cinq cabines doubles dont une à couchettes superposées avec draps, couvertures et draps fournis, trois cabinets WC/douches/lavabos, machine à café, propulseur d'étrave, grand-voile et génois sur enrouleurs, etc. Au départ de Trogir (jolie cité médiévale à 30 minutes de l’aéroport de Split) nous irons visiter Solta, Vis et Bisevo (nous tenterons de visiter la grotte marine "Blue Cave"), puis Korcula où nous verrons la maison natale de Marco Polo, Mljet, Sipan et Lopud, avant d'arriver à Dubrovnik la Perle de l’Adriatique, cité concurrente de Venise qui sert de décor à Game of Thrones et au dernier Robin des Bois. Nous espérons pouvoir aller assister à la messe de minuit à la cathédrale de Dubrovnik. Ambiance agréable demandée ! Le but est de découvrir une région magnifique et le plaisir de la voile sur un grand bateau. Participation aux frais du bateau : 475 € pour un couple occupant une cabine double, la même chose pour une personne seule occupant une cabine double, + nourriture. On fera 188 milles dans les paysages superbes et très variés de la Croatie : ports, mouillages, un peu de navigation de nuit avec quantité de feux à identifier – un bon entraînement pour ceux qui préparent des navigations lointaines, manœuvres sur aussières, navigation à la table à cartes, etc. Participation aux manœuvres demandée, rien n'est imposé. Enfants et débutants bienvenus - on sera en pleine période de vacances scolaires. La Croatie bénéficie en d’un climat méditerranéen. Dubrovnik est à la même latitude que Bastia et Perpignan, le Montenegro correspond à Calvi ou Rozes. La température moyenne de l'eau à Dubrovnik en en décembre 2020 était 17,1°C, celle de l'air était en moyenne de de 13°C le jour et 11,4°C la nuit. Le plan de navigation détaillé ce cette première semaine de croisière est publié ci-dessous. Et pour ceux qui voudraient vivre une aventure plus longue avec nous, nous partirons du 25 décembre 2021 au 1er janvier 2022 à la découverte du Monténégro : au départ de Dubrovnik nous visiterons les Bouches de Kotor (le plus grand fjord de Méditerranée), avec Zelenika, l'abbaye de Gospa Od Skrpjela sur son îlot, Perast, Kotor la médiévale, Ulcinje et son ambiance orientale, avant de revenir à Trogir avec de belles escales et une navigation de nuit complète (296 milles nautiques pour cette deuxième semaine, conditions de participation identiques).

DSCN3804

Attention : ces croisières sont ouvertes à tous, sous réserve d'une bonne condition physique (être apte à la pratique de la voile) et d'accepter les conditions inhérentes à la vie en mer : journées de pluie éventuelles, étapes parfois longues, navigation de nuit lorsque c'est nécesssaire (fonctionnement par quarts de trois heures de veille pour six heures de repos), etc. Même si du temps est prévu pour les visites, il s'agit avant tout de croisières d'entraînement destinées à permettre à des gens de découvrir la mer en vue de participer à une expédition scientifique et pédagogique axée sur le réchauffement climatique et la protection de la biodiversité marine. Vous partagerez avec eux les manœuvres, tiendrez la barre et participerez avec eux à la vie du bateau.

Plan de navigation détaillé semaine 1 (de Trogir à Dubrovnik) : 

Trogir, le château qui garde le port, 19 mars 2020

Trogir, l'entrée du port, 20 mars 2020 (2)

Samedi 18 décembre 2021 : rendez-vous à Trogir. formalités, accueil de l'équipage, avitaillement, safety brief, dîner à bord ou en ville.

Dimanche 19 décembre : Départ de Trogir 7 h. Depuis la balise rouge de la marina, cap au 070°sur 0,34 M (4 mn), puis au 246° sur 2,04 M pour arriver au sud de l'îlot Celice (7h24. On peut aussi faire un bon exercice de back transit en alignant les deux clochers de Trogir au 065 jusqu'à voir Celice au 360). 10 mn pour hisser les voiles. De là, on oblique au 173° sur 1,16 M en direction de Hrid Balkun, jusqu'à voir au 090 la balise verte d'Otocic Zaporinovac (7h48). On prend alors au 124° sur 5,6 M. On passe au nord du danger isolé Plic Mlin à 8h18, qu'on laisse à l'ouest à 8h30. On continue sur ce cap jusqu'à voir au 180 le fond d'Uvala Rogac (8h55). On suit ce cap 180° et on arrive à Rogac (Solta) à 9h19. Deux heures pour visiter la ville. Départ à 11h19. Cap 000° sur 0,61 M jusqu'à couper la ligne des 50 m (11h26), puis cap au 112° sur 0,86 M jusqu'à voir Necujam au 180 (11h36). On prend alors au 180° pour arriver devant Necujam (Solta, ruines romaines et chapelle gothique en ruine, attention au mur submergé, 11h44). Départ au cap 360° sur 0,79 M dans des fonds toujours supérieurs à 20 m jusqu'à couper la ligne des 50 m (11h54). On hisse les voiles. Cap au 038° sur 8 M. Deux heures d'exercices en mer (empannages, récupération de l'homme à la mer au moteur). Split à 15h30. ½ heure pour les manœuvres d'accostage et d'amarrage (voire plus si on veut). Visite de Split. Total de la journée : 21,8 M. 

Split 5

Split 6

Split, Palais de Dioclétien détail 8 avril 2014 2

Lundi 20 décembre : Départ de Split 9 h. De la tourelle verte de sortie du port, cap au 188° sur 11,2 M. Une heure d'exercice en mer (récupération de l'homme à la mer à la voile). On passe à 11h37 à l'ouest des deux clochers d'Uvala Martinovica (nord-est de Brac). En gardant toujours le cap, on passe le passage entre Solta et Brac. A 12h14 on laisse à l'est la tour Rt Razanj (fonds de 82 m). De là, on prend au 210 ° sur 18 M. A 14h28 on voit plein est la tourelle Rt Pelegrin qui marque la pointe ouest de Hvar. A 15h23 on voit au 090 le feu de Vodenjak Vela, pointe ouest de l'archipel de Sv Klement. Arrivée à Vis à 16 h. Place au port de Vis si possible ou mouillage dans la baie. Par fort vent (sirocco ou bora), on préfèrera le port ou le mouillage de Kut. Par temps établi on peut aussi mouiller dans une des jolies baies au nord de la péninsule, près de l'église. A Vis on trouve de tout, y compris un excellent boulanger. Total de la journée 30 M.

Bisevo-in-001

Biševo, avec vue au loin sur l'ile de Sveti Andrija (auteur author Sl-Ziga 2007)

Mardi 21 décembre : Départ de Vis à 6h. Cap au 029° sur 2,03 M jusqu'à voir la tourelle blanche sur l'écueil Volici Fl W 2s 8m 6NM au 255 et la tourelle rouge de Hrid Krava Fl R 2s 7m 4NM au 167 (6h24). De là, on prend au 264° sur 7,8 M pour longer la côte nord de Vis (en laissant à bâbord Volici) jusqu'à arriver au nord de la tourelle blanche de Barjak Mala Fl W 3s 13m 8Nm (en comptant 10 mn pour hisser les voiles, 8h07). De là, cap au 199° sur 6 M. A 9h19 on est à 0,21 M à l'ouest de l'entrée de Bisevska Luka. Arrivée à Bisevo à 9h24. 1 h 15 pour trouver l'entrée de la grotte et mouiller, armer l'annexe, 1 h 15 pour visiter. 16 mn pour désarmer l'annexe. Départ à 12h10. Du milieu de l'anse qui mène à Porat, cap au 268° sur 0,27 M (3 minutes). De là, on prend au 020° sur 0,96 M pour doubler la pointe Rt Permikosa, qui marque l'extrémité nord de Bisevo. Quand on voit apparaître au SE la tourelle rouge de la pointe Rt Kobila (12h24), on passe au cap 093° sur 31,4 M. A 12h58, on passe au sud de Uvala Gnjilna. A 17h43, on passe au sud du feu Fl 3s 11m de Punta Provescia (pointe ouest de Lto Provescia). A 18h49, on passe à 0,25 M au sud du feu rouge Fl (2) 6s 10m de Lto Prosin. 10 mn pour les manœuvres de voile. Mouillage à 18h50 pour la nuit devant le village de La Luka (ouest de Korcula). Total de la journée : 48,8 M. 

Vela_Luka_(Croatia)_view_from_mountains

Mercredi 22 décembre : Départ à 8h, cap au 274° sur 2,58 M. 10 mn pour hisser les voiles. On arrive à arrivée à 8h40 au sud de Lto Prosin. De là, on prend au 293° sur 2,76 M (sans jamais passer dans des fonds inférieurs à 10 m), jusqu'à passer à l'ouest de Punta Provescia (9h13). De là, prendre au 047° sur 1,26 M pour laisser à tribord l'îlot Sc.i. Bacili (9h28, attention au début aux fonds de 6 m, mettre un équipier à l'avant pour parer à toute éventualité). On prend alors au 092° sur 19,2 M pour longer la côte nord de Korcula (sans jamais couper la ligne des 10 m, très proche à 10h07, quand on dépassera Uvala Zukova). A 13h24 on passera au nord du phare de Lto Chenesa, qui marque l'entrée du Canale di Sabbioncello. On prend alors au 108° sur 3,67 M en direction du feu rouge du port de Korcula. 10 mn pour baisser les voiles. A 14h18, proches du feu de Korcula, on prend au 180° sur 0,14 M (1'40'') pour gagner la zone d'ancrage du port traditionnel de Korcula. 20 minutes pour les manœuvres d'amarrage, à 14h38 le bateau est amarré cul à quai au vieux port de Korcula. 

Korcula, la cité médiévale, lundi 19 octobre 2020

Les remparts de Korcula 6 août 2013

Korcula, le Sun Odyssey 509 Rock Point au port historique, lundi 19 octobre 2020 (2)

Visite de la ville médiévale (2h). Départ à 16h38. 173 m au 003° nous mènent à l'ouest du feu rouge Fl R 2s 7m 4Nm de Korcula. De là on prend au 087° sur 3,30 M. Au bout de 16 mn on passe au nord du danger isolé P.l. Lucnjak (0,21 M au sud, non éclairé). 12 mn plus tard on passe 200 m au nord du Fl 3s 9m rouge de Vela Stupe (fonds de 30 m). A 17h19 on est à 0,20 M au nord du Fl (4) W 15s 18m 11Nm des Lti Due Sorelle (fonds proches de 43-44 m). De là, on prend au 137° sur 14,5 M. Attention à tribord à la Sorelle sud, ne pas toucher la zone des 10 m, très proche de la zone des 3m. Si c'est le cas, la barre à bâbord pour revenir en eaux saines. Au bout de 0,38 M (4'30'', 17h24) la zone dangereuse est dépassée. 10 mn pour hisser les voiles. A 18h54 on voit au 270 le feu Fl W 6s 13m 9Nm de Rt Razenjick, extrémité est de Korcula. A 19h53 on devrait voir au 090 le Lfl 10s 34m de Lirica (sur Peljesac, avec 34 m de haut la portée doit être suffisante). A 20h23 on arrive à proximité de l'entrée du chenal d'accès par l'est à Luka Polace (Mljet). 10 m pour rentrer les voiles. On passe le goulet au 180° (sur 0,11 M, 1 mn) en laissant à 50 m à bâbord le feu Fl W 2s 11m 6Nm sur Kr Kula qui marque l'entrée du goulet. Placer deux équipiers à l'avant, réduire la vitesse à 2,5 kt. Quand on voit le feu de Hr Kula au 090 on prend le cap 268° sur 0,94 M jusqu'à descendre sur la sonde 40 m (22 mn, 20h46). De là on prend au 290° sur 0,41 M pour passer l'étranglement entre l'îlot Kobrava à tribord et Mljet à bâbord, dans des fonds jamais inférieurs à 20 m. En moins de 6 mn on a passé l'étranglement. Au bout de 8 mn on arrive dans des fonds de 34-36 m (20h54). On oblique alors au 273° sur 0,81 M pour arriver à 21h12 sur des fonds de 31 m. On oblique une dernière fois au 265° sur 0,25 M pour arriver en 6 mn sur des fonds de 7 m où on mouille pour la nuit (21h18) en face du château de Luka Polace. Nuit au mouillage. Total de la journée : 52,2 M.

Dans le fjord qui conduit à Luka Polace 7 août 2013

Sortie est du chenal d'accès à Luka Polace, mardi 20 octobre 2020 (2)

Jeudi 23 décembre : Réveil à 7h, petit déjeuner, 8h débarquement en annexe, visite le matin de l'abbaye Santa Maria et du lac salé (si c'est possible en cette saison). 1 h de marche aller, autant pour le retour, 1 h de visite, 1h pour les transbordements en annexe. 

Mljet le monastère Santa Maria 8 août 2013

Mljet 8 août 2013 3

Départ à 12 h de Luka Polace. Retour à vue à Hr Kula ou exercice de blind navigation (2,17 M, 52 mn à 2,5 kt). Du sud ou du nord de Hr Kula (les deux passes passent, rejoindre la ligne des 50 m au nord de Rt Krizice (0,23 M au 080° si on prend la passe sud, 3 mn, 12h55). 10 mn pour hisser les voiles. On prend au 097° sur 15 M à 5 kt pour arriver à 15h55 au sud du phare sud d'Olipa, sur la ligne des 50 m. On franchit le Vela Vratnik (entre Olipa et Jakljan) au cap 059° sur 1,30 M, jusqu'à voir au 217 à 0,41 M la tourelle rouge du feu Fl 3s 9m au nord de Tajan (16h10, fonds de 57-58 m). De là, on prend au 130° sur 3,36 M. 10 mn pour rentrer les voiles. Arrivée à Sipanska Luka à 17 h et mouillage par 7 m de fond devant le village de Sipanska. Total de la journée : 18 M.

Otok Sipan, Sipanska, 9 août 2013

Sipanska Luka 090813

Vendredi 24 décembre : Départ à 8 h de Sipanska Luka. 10 mn pour les manœuvres de voile. Cap 317° sur 2,26 M jusqu'à voir s'ouvrir complètement la passe entre l'îlot Misnjak et Sipanska (8h37). On prend au 076° sur 1,23 M pour passer la passe (fonds de 7m, ne doit jamais être inférieurs à 5 m). Au bout de 5 mn on a déjà rejoint la ligne des 50 m (8h42). A 8h58 on est au 0,36 M au nord de la tourelle blanche Rt Tiha (hauteur 14 m, fonds de 59 m). 1h30 d'exercices en mer (récupération de l'homme à la mer à la voile). On prend ensuite au cap 126° sur 4,03 M pour longer la côte nord de Sipan jusqu'à voir au 180 la côte ouest de l'îlot Ruda (11h18). On prend au 190° sur 0,99 pour franchir la passe entre Sipan et Ruda, jusqu'au point où on voit au 090 la pointe sud de Ruda (11h30). De là, on prend au 136° sur 1,27 M, cap direct sur le village de Lopud. 10 mn pour rentrer les voiles. Arrivée à Lopud à 11h55. Mouillage face au village, déjeuner, éventuellement café au village avec l'annexe. Départ de Lopud à 14h30. Cap au 348° sur 0,61 M jusqu'à voir l'îlot Sumitmo au 090 (et un peu au delà, 7 mn, 14h37). 10 mn pour les manœuvres de voile. On suit le cap 090° sur 0,42 M jusqu'à arriver au nord de Sumitmo sur la ligne des 30 m (14h42). De là, on prend au 105° sur 3,53 M jusqu'à voir au 180 Rt Baterija, la pointe est de l'île Kolocep (15h24). De là, on prend au 113° sur 2,59 M. On passe à 15h42 au nord de la tourelle blanche marquant la pointe nord de Daksa. 10 mn pour rentrer les voiles, et en suivant le même cap on arrive à 16h033 à la tourelle marquant le coin de la rivière et du fjord de Gruz. Un dernier bord au 148° sur 0,68 M nous amène dans le port de Gruz. Arrivée à Dubrovnik à 16h11. Dîner dans la ville médiévale, et si possible messe de minuit à la cathédrale de Dubrovnik. Nuit à bord. Total de la journée : 18 M. Total de la semaine : 188 M.

Dubrovnik, le port de Gruz, 15 février 2017 DSCN3956

Dîner à Dubrovnik, jeudi 22 octobre 2020

Dubrovnik 15 février 2017 DSCN4010

Dubrovnik, la cathédrale, 3 août 2013

Samedi 25 décembre : changement d'équipage. Accueil des nouveaux équipiers, avitaillement et safety brief. Nuit à bord.

Le marché sur le port de Dubrovnik 160217

Le port médiéval de Dubrovnik 160217 2

__________________________

From Saturday, December 18 to Saturday, December 25, 2021 I offer to our crew a superb cruise to discover the most beautiful sites of Dalmatia (southern Croatia), on a Bavaria 51 Cuiser (refeat 2018, photos in a next article published on this blog) with every comfort: five double cabins, three toilets / showers, genoa and mainsail on furlers, etc. From Trogir (beautiful medieval city 30 minutes from Split airport) we will visit Solta, Vis and "Blue Cave" on Bisevo",  then Korcula where we will see the birthplace of Marco Polo, Mljet, Sipan and Lopud, before arriving in Dubrovnik the Pearl of the Adriatic, competing city of Venice which serves as a backdrop for Game of Thrones and the last Robin Hood. Participation in the rental of the boat: 475 € for a couple occupying a double cabin, the same for a single person occupying a double cabin, + food. We will make 188 miles in the beautiful and varied landscapes of Croatia : ports, anchorages, navigation by night with a lot of fires to identify - a good training for those who prepare distant sailing, maneuvers on hawser, navigation to the chart table, etc. Participation in the maneuvers requested, nothing is imposed. Children and beginners welcome. Croatia enjoys a Mediterranean climate in December; Dubrovnik is at the same latitude as Bastia and Perpignan, Montenegro corresponds to Calvi or Rozes. And for those who would like to live a longer adventure with us, we will go from December 25, 2021 to January 1, 2022 to discover Montenegro: from Dubrovnik we will visit the Bay of Kotor (the largest fjord in the Mediterranean), with Zelenika, Gospa Od Skrpjela abbey on its islet, Perast, medieval Kotor, Ulcinje and its oriental atmosphere, before returning to Trogir with lovely stopovers and a full night navigation (296 miles for this second week, conditions of participation identical). Information and registration on +33 (0)6 81 34 65 31.

Please note: these cruises are open to all, subject to good physical condition (being able to practice sailing) and accepting the conditions inherent to life at sea: possible rainy days, sometimes long stages, navigation at night when necessary (working in shifts of three hours of standby for six hours of rest), etc. Even if time is allocated for the visits, they are above all training cruises intended to allow people to discover the sea in order to participate in a scientific and educational expedition focused on global warming and the protection of the sea. marine biodiversity. You will share the maneuvers with them, hold the helm and participate with them in the life of the boat.

IMG_7001

IMG_7025Photos : Dubrovnik, ruelle, 15 février 2017 ; Dubrovnik, le port de Gruz, 150217 ; Entre Mljet et Dubrovnik, 150217 ; Vela Garska (Hvar) au petit matin, 140217 ; Le port de Hvar, 130217 ; Trogir, le château qui garde le port, 19 mars 2020 ; Trogir, arrivée au port, 19 mars 2020 ; Split 5 ; Split 6 ; Split, Palais de Dioclétien détail 8 avril 2014 2 ; Bisevo-in-001.The blue cave - Biševo Island - Auteur/author Japus 03.09.2006 ; Biševo, avec vue au loin sur l'ile de Sveti Andrija (auteur author Sl-Ziga 2007) ; Vela Luka (Korcula, 13 juillet 2006, auteur/author : Wojtkow) ; Korcula, la cité médiévale, lundi 19 octobre 2020 ; Les remparts de Korcula 6 août 2013 ; Korcula, le Sun Odyssey 509 Rock Point au port historique, lundi 19 octobre 2020 (2) ; Dans le fjord qui conduit à Luka Polace 7 août 2013 ; Sortie est du chenal d'accès à Luka Polace, mardi 20 octobre 2020 (2) ; Mljet le monastère Santa Maria 8 août 2013 ; Mljet 8 août 2013 3 ; Sipanska Luka 09 août 2013 ; Otok Sipan, Sipanska, 9 août 2013 ; Dubrovnik, le port de Gruz, 15 février 2017 ; Dîner à Dubrovnik, jeudi 22 octobre 2020 ; Dubrovnik 15 février 2017 DSCN4010 ; Dubrovnik, la cathédrale, 3 août 2013 ; Le marché sur le port de Dubrovnik 160217 ; Dubrovnik, l'entrée du port médiéval, 16 février 2017 ; Abbaye devant Perast, dans les Bouches de Kotor, 31 octobre 2017 ; Dans les Bouches de Kotor, 1er novembre 2017 ; Le Bavaria 44 Nikka au coucher du soleil à Otok Lopud, 4 août 2013.

Auteurs/authors : Bisevo-in-001.The blue cave - Biševo Island : Japus 03.09.2006 ; Biševo, avec vue au loin sur l'ile de Sveti Andrija : Sl-Ziga 2007 ; Vela Luka (Korcula, 13 juillet 2006) : Wojtkow ; autres photos : Philippe Bensimon.

Le Nikka au coucher du soleil à Otok Lopud

23 août 2021

Disparition du plus grand glacier de France - Disappearance of the largest glacier in France

Vue de la Mer de Glace présentant des signes de retrait prononcés à la fin des années 2000, avec le Montenvers dans le quart inférieur droit

La Mer de Glace recule de plus en plus. En 30 ans, la Mer de Glace a perdu 146 m d'épaisseur. Mais cette fonte n'est pas linéaire : le réchauffement climatique suit une courbe exponentielle, et la fonte des glaces va de pair. Au cours des 6 dernières années, le glacier a perdu 20 m, et rien qu'entre juin et octobre 2020, ce sont 8 mètres de glace qui ont disparu (Source: Antenne 2, JT, August 22, 2021).

La glace en fondant libère les cailloux qu'elle emprisonnait, et ceux-ci forment désormais un tapis gris qui la recouvre et absorbe l'énergie solaire au lieu de la refléter, contribuant un peu plus au réchauffement et à la fonte du glacier. En un siècle, la température ici a augmenté de deux degrés, signant l'arrêt de mort de la plupart des glaciers des Alpes.

____________________

The Mer de Glace is retreating more and more. In 30 years, the Mer de Glace has lost 146 m in thickness. But this melting is not linear: global warming follows an exponential curve, and the melting ice goes hand in hand. Over the past 6 years, the glacier has lost 20 m, and between June and October 2020 alone, 8 meters of ice have disappeared. Source: Antenne 2, JT, August 22, 2021. The ice, by melting, releases the pebbles it trapped, and these now form a gray carpet that covers it and absorbs solar energy, contributing a little more to the warming and melting of the glacier. In a century, the temperature here has risen by two degrees, marking the end of most glaciers in the Alps.

Photo : Vue de la Mer de Glace présentant des signes de retrait prononcés à la fin des années 2000, avec le Montenvers dans le quart inférieur droit. Auteur/author : Gnomefillière 29 août 2009


12 août 2021

Réchauffement : notre planète devient plus dangereuse - Climate warming and insurance prices

En 10 ans, le prix des assurances habitation a augmenté en moyenne en France de 34 %, soit plus du tiers. On constate des disparités entre les régions (assurer une maison dans l'est de la France revient plus cher que dans l'ouest), avec une hausse plus forte dans le sud du pays, où les risques liés aux incendies sont plus élevés. Les risques climatiques (incendies, inondations, etc.) sont la cause de cette flambée des prix. Selon des chiffres publiés par l'Observatoire de la consommation UFC-Que Choisir, les prix cette année auraient augmenté de 2 %. Il ne s'agit pas de cas isolés : 80 % des assureurs ont augmenté leurs tarifs. A noter : sur 100 € de cotisations, seuls 55 € reviennent aux assurés, le reste passant dans les coûts de réassurance, les frais de gestion et les bénéfices des assureurs.

Ce qu'il faut tirer de ces chiffres est que nous vivons sur une planète rendue plus dangereuse par le réchauffement climatique et que nous en commençons à en payer le prix

Ce qui est insupportable, c'est que ce prix est facilement épongé par les familles dirigeantes (entendez : riches) responsables de cet état de fait, mais que les pauvres qui subissent le réchauffement sans en avoir tiré de bénéfice n'ont pas les moyens matériels d'assumer le réchauffement de la planète.

Boris_Cyrulnik_-_2011-11-01_-_cropped

Le neuropsychiatre et psychanalyste français Boris Cyrulnik écrivait déjà en 2006 que les pauvres au XXIe siècle vivraient moins vieux que les riches ("De chair et d'âme", ed. Odile Jacob).

Il y a une urgence à créer un crime d'écocide/climaticide, et sanctionner par des peines de prison ferme extrêmement lourdes les politiques qui, en France et à l'étranger, par leur inaction coupable, ont conduit et continuent à conduire des gens à la pauvreté et à la mort, dans le seul souci d'assurer leur fortune et leur réélection.

____________________

In 10 years, the price of home insurance has increased on average in France by 34%, or more than a third. There are disparities between regions (insuring a house in the east of France is more expensive than in the west), with a greater increase in the south of the country, where the risks associated with fires are higher. Climatic risks (fires, floods, etc.) are the cause of this price hike. According to figures published by the UFC-Que Choisir consumer observatory, prices this year have increased by 2%. These are not isolated cases: 80% of insurers have increased their rates. Note: out of € 100 of contributions, only € 55 goes to the insured, the rest going to reinsurance costs, management costs and insurers' profits.

What to take from these numbers is that we live on a planet made more dangerous by global warming and that we are starting to pay the price for it.

What is unbearable is that this price is easily absorbed by the ruling families (hear: rich) responsible for this state of affairs, but that the poor who suffer from the warming without having benefited from it cannot afford materials to assume global warming. The French neuropsychiatrist and psychoanalyst Boris Cyrulnik already wrote in 2006 that the poor in the 21st century would live shorter than the rich ("De flesh et d'âme", ed. Odile Jacob).

There is an urgent need to create a crime of ecocide / climaticide, and to sanction with extremely heavy prison sentences the policies which, in France and abroad, by their culpable inaction, have led and continue to lead people. to poverty and death, for the sole purpose of securing their fortune and their re-election.

Photo : Boris Cyrulnik, 1er novembre 2011 à Gênes (Italie), à la suite d'une conférence intitulée Guida alla distruzione di un sentimento logorante, donnée par Boris Cyrulnik. Auteur/author : Festival della Scienza.

11 août 2021

Croisière d'entraînement en Grèce : de Thessalonique à Lavrio par les îles 13-20 novembre 2021 - Training cruise in Grèce, Nov.

Croisière de novembre : Thessalonique, Sithonia, Néa Peramos, Limnos, Ag Efstratios, Skyros, Euvoia, Lavrio près d'Athènes... 13-20 novembre 2021. 

Mount_Athos_(auteur author michael clarke stuff 27 avril 2012)

Carte marine itinéraire Lavrio-Thessalonique AR avril 2021

J'ai découvert la Grèce il y a une dizaine d'années, et depuis j'y navigue régulièrement. Cette année, je vous propose un itinéraire que je découvrirai avec vous sur un grand voilier de 17 m. Une croisière exceptionnelle, sur un bateau exceptionnel ! La première partie de cette croisière a été publiée sur ce blog en début de semaine.

Du samedi 13 novembre au samedi 220 novembre 2021 j'offre à des équipiers une superbe croisière d'entraînement à la découverte des îles grecques du nord de la Mer Egée. Le bateau que nous aurons est un Ocean Star 56.1 (longueur affichée : 17 mètres de long pour 5,10 mètres de large au maître-bau), doté de 6 cabines doubles, chacune avec son propre cabinet de toilette avec WC/douche privatif, avec tout le confort à bord : 220 V par générateur, propulseur d'étrave, grand-voile sur enrouleur, air conditionné, douche de pont, réservoir d'eau douce de 1.300 litres, revêtement teck sur le pont et le cockpit, moteur 160 CV, etc. Depuis Thessalonique (deuxième ville de Grèce, aéroport international et lliaisons internes peu chères vers Athènes), nous irons voir les trois péninsules de Chalkidiki et le mont Athos, la partie ouest du golfe de Kavala, avant de revenir par les îles entre Grèce continentale et Turquie à Lavrio près d'Athènes (Lavrio est à 37 km de l'aéroport d'Athènes, liaisons par bus Ktel).

Ocean Star 56;1 à Alimos Kalamaki, 30 décembre 2017 (2)

Ocean Star 56

Nous recherchons des équipiers. Ambiance cool (découvrir, se perfectionner dans une ambiance agréable). Participation aux frais : 450 euros pour un équipier occupant seul une cabine double, le même prix pour un couple ou deux amis (soit 225 euros par personne), plus la nourriture. On fera un peu plus de 394 M dans des paysages superbes et très variés : ports, mouillages, visites, etc. Exceptionnellement, nous n'aurons pas de nuit complète de navigation, mais des arrivées de nuit ; les quarts se feront toujours à deux ou à trois (quatre avec le skipper, hors-quart mais présent dans le cockpit). Participation aux manœuvres demandée, mais rien n'est imposé. Cette croisière d'initiation et de découverte du monde du voyage en voilier est destinée en priorité à la formation des équipiers de l'expédition T2A. Très variée, elle leur permettra de découvrir les différentes manœuvres de port, de jour comme de nuit, les prises de corps mort, les mouillages avec orin, les manœuvres d'homme à la mer à la voile comme au moteur (nous récupérerons tout ce qui flottera sur notre route), etc. Le bateau étant grand, nous ouvrons aussi cette croisière à des équipiers non membres de l'expédition. Nous serons en période de vacances scolaires, les enfants et les débutants sont les bienvenus. Pour ceux qui souhaiteraient une croisière plus longue, une première semaine se fera du 6 au samedi 6 au samedi 13 novembre de Lavrio à Thessalonique, avec un itinéraire complètement différent, longeant la côte continentale et passant à proximité de lieux célèbres : la plaine de Marathon, le mont Olympe, etc. Le plan de navigation détaillé de cette première semaine a été publié en début de semaine sur ce blog : http://www.ameriquesvoilier-expeditions.org/archives/2021/08/09/39089190.html.

Renseignements et inscriptions : Philippe Bensimon +33 (0)6 81 34 65 31 (tous les jours de 14h à 19h heure française. Ce numéro fonctionne aussi avec WhatsApp).

Saint_George_Rotunda_Thessaloniki (auteur author Paul Munhoven 28 juilet 2009)

Salonica-view-aerial2 (auteur author Salonica-view-aerial2 (auteur author MWD 12 septembre 2006)

Plan de navigation :

Samedi 13 novembre : Arrivée à Thessalonique en fin de matinée. Rendez-vous avec les nouveaux équipiers à la capitainerie de la marina Aretsou de Thessalonique à 12 h. 14 h avitaillement du bateau, 16 h rangement, 17 h safety brief, 18h30 départ de Thessalonique. L'objectif est d'aller passer la nuit au mouillage derrière la pointe Epanomi. On part cap au 239° sur 8,2 M jusqu'à voir au 090 la bouée verte de la pointe Megalo Emvolo (20h08, fonds de 27 m, distance 1,23 M). Un quart d'heure auparavant, on aura commencé à tangenter durant quelques minutes la ligne des dix mètres, sans jamais la couper franchement. De là, on prend au 180° sur 1,36 M pour laisser au 090 la deuxième bouée verte Fl (2) G 9s de la pointe Touzla (fonds de 29 m, 20h24). On prend alors au 150° sur 8,1 M pour aller enrouler une troisième bouée verte Fl G 7,5s au SE de la pointe Epanomi (fonds de 41 m, 22h01). De là on prend au 081° sur 3,17 M pour aller mouiller dans 7 m de fond devant l'embouchure d'une petite rivière (22h39). Total depuis Thessalonique : 31 M.

ΕΠΑΝΟΜΗ_-_panoramio (auteur author konstantinos kolimpa… 15 mai 2009)

Plage d'Epanomi (auteur author konstantinos kolimpa… 22 juillet 2012)

Dimanche 14 novembre : départ à 7 h. On prend au 143° sur 31,23 M. A 7h49 on voit au 090 la tourelle verte Fl G 3s 10m 3NM à l'est de la pointe Smila (distance 2,62 M). A 8h16 on coupe la ligne des 50 m (la tourelle est alors au 031). On longe ainsi la côte continentale en traversant une très longue baie. A 13h14 on voit au 045 à 1,09 M le phare de la pointe Kassandra qui ferme la baie à l'est (hauteur 19 m, on tangente la ligne des 50 m). De là on prend au cap 103° sur 19,2 M pour longer la côte sud de la péninsule de Kassandra dans des fonds qui deviennent rapidement très élevés (jusqu'à 436 m à 1,26 M de la côte). On arrive à 17h04 au sud de la pointe Paliouri (extrémité est de la péninsule de Kassandra, fonds de 500 m). De là on oblique au 055° sur 9,1 M pour traverser l'entrée du golfe Toronaios (à 18h40 on recoupe la ligne des 200 m - pour info, car le sondeur ne l'affichera pas). On arrive ainsi au sud de l'entrée de la baie de Korakas Cove (péninsule de Sithonia), et à l'ouest de la pointe Pagona (tour métallique verte, hauteur 13 m, fonds de 73 m, 18h53). On voit au 292 le sommet caractéristique 88 m à 0,36 M. De là on prend au 074° sur 0,59 M pour couper la ligne de sonde des 30 m à un coude du fjord (19h). On prend alors au 329° sur 0,59 M pour rester dans des fonds supérieurs à 30 m en direction de Gkouras Cove au fond de la baie. On mouille sur la ligne des 10 m à 110 m du quai NW à 19h07. Total de la journée : 61 M. 

Sykia (auteur author Anton Lefterov 7 septembre 2008)

Ormos Panagias harbour of Ag

Lundi 15 novembre : départ à 7 h. Cap au 149° sur 0,60 M jusqu'à tangenter la ligne des 15 m et voir au 291 la tourelle rouge de la pointe Spilia (7h07). De là on prend au 251° sur 0,49 M pour ressortir du fjord et voir au 090 la tourelle métallique verte de la pointe Pagona (fonds de 73 m, 7h13). 10 mn pour hisser les voiles, et on prend au 180° sur 1,31 M pour voir au 090 la pointe Koufo puis la pointe Ampelos (on est sur la ligne des 100 m, 7h38). De là on passe au 117° sur 0,8 M jusqu'à voir cette même pointe au 360 (on coupe à nouveau la ligne des 100 m, 7h47). On prend alors au 073° sur 3,43 M jusqu'à découvrir au 335 Psevdokados qui ferme le golfe Singitokos et au 281 une tourelle métallique sur la côte. On coupe au même moment la ligne des 100 m (8h28). De là on met le cap au 058° sur 22,3 M pour contourner par le sud la dernière des trois péninsules, la péninsule Athos et son sommet le mont Athos 2026 m, célèbre pour la vingtaine de monastères bâtis depuis le Xe siècle sur ses flancs et dans les environs.

Mount_Athos_(7698222302 auteur author michael clarke stuff 27 avril 2012)

A 11h47 on passe au sud de la pointe Pinnes (extrémité SW de la péninsule Athos, fonds de plus de 600 m, tourelle hauteur 28 m, distance 1,4 M). A 11h59 on passe au sud du sommet 2026 m (distance 3,4 M). A 12h45 on voit au 360 la tourelle métallique de la pointe Akrathos (distance 0,43 M, fonds de 300 m environ). On coupera brièvement la ligne des 50 m sans descendre toutefois en dessous de 44 m ; à 12h55 on voit au 270 la tourelle métallique de la pointe Akrathos (fonds de 500 m, distance de la côte 0,49 M). On prend alors au 355° sur 41,7 M. A 14h19 on voit alignés au 022 les deux sommets 1135 m et 449 m de l'île Thasos. A 18h02 on voit au 090 l'extrémité sud de la grande île Thasos et au 184 le sommet du mont Athos. A 18h47 on coupe la ligne des 100 m (au 086 on est en limite de visibilité de la tourelle à la pointe Atspas, hauteur 14 m 7 Nm, on est à 6,8 M). On continue jusqu'à voir au 303 la colonne O. Elevtheron Fl W 3s 20m 5Nm et au 204 la pointe Vrasidas qu'on a dépassée quelques minutes auparavant. On vient de couper la ligne des 30 m, on est devant l'entrée d'Eleftheres Bay (21h15). On prend au 270 sur 1,68 M pour mouiller dans 7 m de fond au sud de l'îlot Vrak Petrani, non loin de Nea Paramos (21h35). Si la météo annonce des vents forts, aller au quai au NE de la baie (fonds de 7m à l'extrémité du quai) ou mouiller entre les deux quais N, excellente protection des vents de N. Total de la journée : 73 M.

Nea_peramos (auteur author Sbitso 15 January 2020)

Mardi 16 novembre : départ à 7 h. Cap au 090° sur 1,38 M. A 8h16 nous coupons la ligne des 30 m. On prend alors au cap 150° sur 66,2 M. A 10h07 nous laissons à bâbord au 090 l'émetteur Mo (U) W 15s 18m 10Nm. On voit en même temps au 090 le sommet 874 m (distance 7,3 M), qui masque le plus haut sommet de l'île (1206 m, distance 12,1 M, on le verra se découvrir par la suite). On est sur la ligne des 50 m. A 10h58 nous voyons au 090 la tourelle métallique de la pointe Atspas (au sud du village de Skala Marion), extrémité ouest de l'île Thasos (hauteur 14 m, distance 1,32 M, fonds d'environ 65 m). A 11h34, peu après avoir laissé au nord la tourelle de la pointe Atspas, on voit alignés les sommets 449 et 1206 de l'île (au 052, distance du sommet 1206 : 10,8 M, un village sur la côte dans le même relèvement, fonds 93 m). A 11h58 on voit au 090 l'extrémité sud de Thasos (Punta Salonikios, fonds de 100 m). A 17h37 on voit au 270 le sommet du mont Athos (2026 m, distance : 23,3 M). Pour info, nous avons sous les pieds 798 m d'eau. Nous voyons au même instant au 132 le plus haut sommet de l'île Limnos, au nord de l'île (distance 15,6 M, hauteur 430 m). A 19h59, nous voyons au 090 la pyramide du phare de la péninsule Mourtzeflos Fl (3) W 14s 59m 13Nm, distance 3,09 M.

Mypina (auteur author (Aimiliosch 24 août 2018)

A 21h30 nous sommes à l'entrée de l'avant-port de Mypina, entre le feu rouge Fl R 2s et le feu vert Fl G 3s 10m 5Nm, sur la ligne des 20 m. 10 mn pour baisser les voiles et réduire la vitesse à 2,5 kt. On prend alors au 084° sur 0,37 M pour arriver en 8 mn au sud du feu rouge d'entrée de port Q R 10m 3Nm. De là 0,13 M au 027° nous amènent au quai (21h51). Total de la journée : 68 M.

Mypina, Lemnos_fort_(auteur author michael clarke stuff 26 avril 2012)

Myrina_beach,_Lemnos (auteur author Phelim123, 31 May 2007)

Mercredi 17 novembre : départ à 8 h (ça laisse un peu de temps pour parcourir le village de jour). On fait 0,11 M au 212° à 2,5 kt pour passer au plus près du feu rouge de sortie du port. De là, on prend au 258° sur 0,28 M jusqu'à voir au sud la verte de sortie de l'avant-port (on est sur la ligne de fond des 20 m, environ 8h08). De là, on hisse les voiles (10 mn), on rétablit la vitesse à 5 kt, et on prend au 222° sur 1,15 M. On passe ainsi à l'ouest de deux petits îlots en coupant la ligne des 50 m (8h31). De là on prend au 186° sur 19,3 M. A 8h51 on passe à l'ouest de l'extrémité sud de l'îlot Tigani, qui marque le sud de Limnos (fonds compris entre 50 et 65 m). On voit au même moment au 097 le sommet 320 m au sud de Limnos (distance 7,5 M). A 12h22 on arrive à l'ouest (proche) de l'extrémité sud du môle nord du port d'Agios Efstratios. 10 mn pour rentrer les voiles. On enroule le môle en la laissant sur bâbord et on va ranger le bateau le long du quai intérieur du môle, en restant proches de la sortie (12h33). On prend 1h30 d'escale pour déjeuner et visiter le village.

Agios_Efstratios_Village (auteur author Christef 29 octobre 2007)

 

A 14h03 on largue les amarres. Du sud de l'extrémité du môle, on effectue 0,65 M au 259° jusqu'à voir au 270 le nord de la pointe qui ferme la baie d'Efstratios. On est sur la ligne des 50 m (14h10). Dix minutes pour hisser les voiles. De là on prend au 195° sur 47,5 M. A 15h16 on voit au 090 la pointe sud de l'île Efstratios. On coupe au même moment la ligne des 100 m. A 21h12 on est au 270 la pointe Kartsino, extrémité nord de l'île Skyros. On voit peut être encore au 210 le sommet 789 m de l'île Skyros (distance 12,3 M). A 23h50 on voit au 270 le Fl (3) 30s 95m (portée inconnue mais sans doute importante, distance 0,74 M). On prend alors au 246° sur 1,99 M jusqu'à voir au 262 le feu Fl 4s 63m (portée inconnue mais suffisante, on est à 1,54 M du feu, …

Skyros-chora (auteur author Han borg)

Jeudi 18 novembre : ...il est 0h14). De la on prend au 270° sur 2,06 M dans des fonds supérieurs à 100 m. Dix minutes pour rentrer les voiles. A 0h37 on voit au 284 le Fl G 3s 8m 6Nm (jusque là masqué par une avancée), on coupe la ligne des 100 m et on voit le Fl 4s 63m au 239. A 0h47 on passe au sud du Fl G 3s 8m 6Nm, fonds de 60-61 m. Moins d'une minute après on voit le Fl G 3s 8m 6Nm au 019 et on coupe la ligne des 50 m. On continue quelques secondes jusqu'à ce qu'on voie le Fl G 3s 8m 6Nm au 029. On est dans des fonds compris entre la ligne des 30 m et celle des 50 m (33-44 m). On prend immédiatement au 311° sur 0,30 M pour rester entre les lignes 30 et 50 m (garantie de ne pas rentrer dans la zone militaire). Un peu plus de 3 mn après (0h51) on recoupe doucement la ligne des 50 m, au moment où on voit au 090 le Fl G 3s 8m 6Nm. De là, on prend au 296° sur 2,29 M pour arriver à Achladi Cove et mouiller dans 5 m de fond (25 m de chaîne maximum). A 1h20 les manœuvres sont terminées et le bateau à l'ancre. Total de l'étape : 75 M. 

Départ à 8 h. 0,87 M au cap 149° nous mènent sur des fonds qui redescendent à 42 m (en direction de la petite île Platy (10 mn, on voit au 205 la pointe Marmara qui ferme à l'ouest la sortie de la baie). On prend alors au 176° sur 36,6 M (dix minutes pour hisser les voiles une fois sortis de la baie). A 10h35 on voit au 270 le plus haut sommet de l'île Evvoia (1417 m, distance 32,5 M).

Euboea_from_space (auteur author NASA 2 février 2017)

A 15h40 on est à l'est de la tourelle Fl(2) 15s 34 m sur le récif Ntoro (distance 1,07 M) ; derrière on voit l'extrémité nord de la pointe Kafiréas. On est pile sur la ligne des 100 m. On prend alors au 190° sur 11,8 M pour longer la côte de Euvoia. A 18h01 on voit le sommet 1397 m à 7,5 M dans le 317. on est sur la ligne des 100 m On oblique alors au 213° sur 2,78 M. A 18h34 on voit le sommet 1397 m au 335 à 8,7 M, et au 288 à 0,93 M le Fl W 30s 83m 15Nm sur l'îlot Mandilou. On est vient de revenir sur la ligne des 100 m. On prend alors au 270° sur 0,87 M pour arriver au sud du phare sur l'îlot Mandilou (fonds proches de 82 m, 18h44). On prend alors au 297° sur 3,92 M pour suivre la côte dans des fonds toujours supérieurs à 50 m jusqu'à voir au 270 la tourelle sur le récif Paximadi Fl W 5s 27m 4Nm (19h31). De là 3,64 M au 331° nous amènent à l'entrée du port de Karystos (20h14). 0,17 M au 047° plus tard le bateau est à quai (20h16) Total de la journée depuis Achladi Cove : 60 M.

Karistos_evlahos (auteur author Vlahos Vaggelis 2008)

Bourtzi_castle_harbour_Karystos_Euboea_Greece (auteur author Jebulon 18 juillet 2016)


Vendredi 19 novembre : départ à 9 h. 0,17 M au 227° pour sortir du port, 10 mn pour hisser les voiles (9h12). 3,23 M au 190° pour arriver au 090 du récif Paximadi sur la zone des 50 m (9h50). De là on prend au 229° sur 18,4 M (9h50). A 10h17 on coupe la ligne des 100 m. On voit alors au 090 le phare de Mandilou. A 11h28 on voit au 270 le sommet 412 m près de la côte (distance 13,2 M) ; au même moment on voit apparaître dans le 180 la pointe ouest de l'île Kea. A 13h30 on passe à l'ouest de la pointe Trypiti, extrémité N de Macronisos. Au même moment on voit au 243 la tourelle de la pointe Vrysaki (fonds proches de 80 m). On prend alors au 213° sur 3,63 M pour arriver devant l'entrée de l'avant-port de Lavrio (14h13). Dix minutes pour rentrer les voiles. 0,5 M à 2,5 kt au 317° nous conduisent à l'entrée du port (14h35). A 14h45 le bateau devrait être amarré. Le plein d'essence se fait par camion citerne au quai. Total de la journée : 26 M. NB : la journée étant courte, nous pouvons prendre une heure et demie pour faire des exercices en mer. Total de la semaine : 394 M. Total des deux semaines : 716 M.

LavrioPort (auteur author Apanag 18 November 2008)

Theatre_at_Thorikos (auteur author Alun Salt 14 janvier 2006)

Ancient_Theatre_Thorikos (auteur author Dr

I discovered Greece ten years ago, and therefore it is navigating regularly. This year, you have to offer an itinerary that you will discover with you on a grand sailboat of 17 m. An exceptional cruise, on an exceptional boat! The first part of this cross was announced on this blog last week. From Saturday November 13 to Saturday November 20, 2021, I offer team members a superb training cruise to discover the Greek islands of the northern Aegean Sea.. The boat that we have is an Ocean Star 56.1 (long length: 17 meters long for 5.10 meters large in the master building), up to 6 double cabins, a cabin with its own toilet cabinet with WC / private shower, with all comfort on board: 220 V per generator, extravagant propulsion, large steering wheel, air conditioning, pontoon shower, 1,300 liter double water reservoir, refueling on the bridge and cockpit, engine 160 CV, etc. From Thessaloniki (Greece's second city, international airport and inexpensive internal links to Athens), we will see the three peninsulas of Chalkidiki and Mount Athos, the western part of the Gulf of Kavala, before returning through the islands between Turkey to Lavrio (Lavrio is 37 km from Athens Airport, links to Ktel bus).

Cool atmosphere (discover, improve in a pleasant atmosphere). Contribution to costs: 450 euros for a crew member occupying a double cabin alone, the same price for a couple or two friends (i.e. 225 euros per person), plus food. We will do a little more than 394 M in superb and very varied landscapes: ports, anchorages, visits, etc. Exceptionally, we will not have a full night of navigation, but arrivals at night; the watches will always be two or three (four with the skipper, off-watch but present in the cockpit). Participation in maneuvers requested, but nothing is imposed. This initiation and discovery cruise of the world of sailboat travel is primarily intended for the training of team members of the T2A expedition. Very varied, it will allow them to discover the different port maneuvers, day and night, dead body catches, moorings with rope, man overboard maneuvers with sail and engine (we will recover everything which will float on our route), etc. As the boat is large, we are also opening this cruise to team members who are not members of the expedition. We will be during school holidays, children and beginners are welcome. For those who would like a longer cruise, a first week will be from 6 to Saturday 6 to Saturday 13 November from Lavrio to Thessaloniki, with a completely different itinerary, along the mainland coast and passing near famous places: the plain of Marathon. , Mount Olympus, etc. The detailed navigation plan for this first week was published earlier this week on this blog: http://www.ameriquesvoilier-expeditions.org/archives/2021/08/09/39089190.html. Reviews and inscriptions: Philippe Bensimon +33 (0) 6 81 34 65 31 (all days from 14:00 to 19:00 (french hour). This number also works with WhatsApp).

Photos : Mount_Athos_(7698222302 auteur author michael clarke stuff 27 avril 2012) ; L'itinéraire de la croisière (les deux semaines) sur OpenCPN, 3 décembre 2020 (auteur/author : Philippe Bensimon) ; Ocean Star 56;1 vu à Alimos Kalamaki, 30 décembre 2017 (1 et 2, auteur/author : Philippe Bensimon) ; La Rotonde, temple de Zeus devient une église sous l'empereur Théodose 1er puis une mosquée (dont il reste le minaret) sous les Ottomans. Saint_George_Rotunda_Thessaloniki (auteur author Paul Munhoven 28 juilet 2013) ; Salonica-view-aerial2 (auteur author Salonica-view-aerial2 (auteur author MWD 12 septembre 2006) ; ΕΠΑΝΟΜΗ_-_panoramio (auteur author konstantinos kolimpa… 15 mai 2009) ; Plage d'Epanomi (auteur author konstantinos kolimpa… 22 juillet 2012) ; Péninsule de Sithonia, Sykia (auteur author Anton Lefterov 7 septembre 2008) ; Ormos Panagias harbour of Ag.Nicolaos, Sithonia, Halkidiki Greece (auteur author Edal Anton Lefterov) ; Mount_Athos_(7698222302 auteur author michael clarke stuff 27 avril 2012) ; Nea_peramos (auteur author Sbitso 15 January 2020) ; Mypina (auteur author (Aimiliosch 24 août 2018) ; Mypina, Lemnos_fort_(auteur author michael clarke stuff 26 avril 2012) ; Myrina_beach,_Lemnos (auteur author Phelim123, 31 May 2007) ; Agios_Efstratios_Village (auteur author Christef  29 octobre 2007) ; Skyros-chora (auteur author Han borg) ; Euboea_from_space (auteur author NASA 2 février 2017) ; Karistos_evlahos (auteur author Vlahos Vaggelis 2008) ; Bourtzi_castle_harbour_Karystos_Euboea_Greece (auteur author Jebulon 18 juillet 2016) ; LavrioPort (auteur author Apanag 18 November 2008) ; Theatre_at_Thorikos (auteur author Alun Salt 14 janvier 2006) ; Ancient_Theatre_Thorikos (auteur author Dr. Peter Tzeferis 7 avril 2015).

09 août 2021

Croisière en Grèce : Lavrio, Cap Sounio, Kythos, Marathon, Skiathos, les montagnes de l'Olympe, Thessalonique 6-13 novembre 2021

Croisière de novembre : Lavrio, Cap Sounio, Kythos, Marathon, Skiathos, les montagnes de l'Olympe, Thessalonique... 6-13 novembre 2021. Novembre en Grèce sur un grand voilier, c'est magique !

Cap Sounio 1 DSCN4401

Carte marine itinéraire Lavrio-Thessalonique AR avril 2021

J'ai découvert la Grèce il y a une dizaine d'années, et depuis j'y navigue régulièrement. Cette année, je vous propose un itinéraire que je découvrirai avec vous sur un grand voilier de 17 m. Une croisière exceptionnelle, sur un bateau exceptionnel !

Du samedi 6 novembre au samedi 13 novembre 2021 j'offre à des équipiers une superbe croisière d'entraînement à la découverte des îles grecques du nord de la Mer Egée. Le bateau que nous aurons est un Ocean Star 56.1 (longueur affichée : 17 mètres de long pour 5,10 mètres de large au maître-bau), doté de 6 cabines doubles, chacune avec son propre cabinet de toilette avec WC/douche privatif, avec tout le confort à bord : 220 V par générateur, propulseur d'étrave, grand-voile sur enrouleur, air conditionné, douche de pont, réservoir d'eau douce de 1.300 litres, revêtement teck sur le pont et le cockpit, moteur 160 CV, etc. Depuis Lavrio (cars Ktel depuis l'aéroport d'Athènes situé à 37 km), nous irons à Cap Sounio (d’où Egée s’est jeté dans la mer qui porte depuis son nom) et Ktythos, avant de parcourir toute la côte continentale jusqu'à Thessalonique en passant dans la baie de Marathon, puis au pied de la chaîne de l'Olympe. 

Ocean Star 56;1 à Alimos Kalamaki, 30 décembre 2017 (2)

Ocean Star 56

 Nous recherchons des équipiers. Ambiance cool (découvrir, se perfectionner dans une ambiance agréable). Participation aux frais : 450 euros pour un équipier occupant seul une cabine double, le même prix pour un couple ou deux amis (soit 225 euros par personne), plus la nourriture. On fera un peu plus de 332 M dans des paysages superbes et très variés : ports, mouillages, visites, etc. Nous aurons une nuit complète de navigation ; les quarts se feront toujours à deux ou à trois (quatre avec le skipper, hors-quart mais présent dans le cockpit). Participation aux manœuvres demandée, mais rien n'est imposé. Cette croisière d'initiation et de découverte du monde du voyage en voilier est destinée en priorité à la formation des équipiers de l'expédition T2A. Très variée, elle leur permettra de découvrir les différentes manœuvres de port, de jour comme de nuit, les prises de corps mort, les mouillages avec orin, les manœuvres d'homme à la mer à la voile comme au moteur (nous récupérerons tout ce qui flottera sur notre route), etc. Le bateau étant grand, nous ouvrons aussi cette croisière à des équipiers non membres de l'expédition. Nous serons en période de vacances scolaires, les enfants et les débutants sont les bienvenus. Pour ceux qui souhaiteraient une croisière plus longue, le retour de Thessalonique à Lavrio se fera du 13 au 20 novembre, avec un itinéraire complètement différent, passant par le large et les îles entre la Grèce et la Turquie : Thassos, Limnos, Efstratios, Skyros et Euvoya. Le plan de navigation détaillé de cette seconde semaine sera publié d'ici une semaine environ. Renseignements et inscriptions : Philippe Bensimon +33 (0)6 81 34 65 31.

Cap Sounio, le temple de Poséidon 290614

Coucher de soleil à Cap Sounio DSCN4406

Plan de navigation :

Samedi 6 novembre 2021 : formalités dans la matinée, rendez-vous à 12 h avec l'équipage, 14 h avitaillement, 17h safety brief, 19h30 constitution des quarts, 20h30 dîner en ville ou à bord. Départ vers minuit pour Cap Sounio.

Dimanche 7 novembre : départ 0h. De la tourelle rouge de sortie du port, nous hissons les voiles (10 mn), cap 151° sur 1,6 M jusqu’à voir au 270 la tourelle métallique qui marque l’extrémité est de la côte (Ak Fonias, peu après être passé devant Olympic Marina, 0h29). On prend alors au 226° sur 3,37 M, pour longer la côte continentale dans le détroit formé par le continent et l’île Makronisos. On arrive ainsi au sud du Cap Sounio, caractérisé par le temple dédié à Poséidon (Ve siècle avant J.C., 1h09) dont les colonnes sont bien visibles de la mer. La légende veut que Thésée, partant pour une aventure à l’issue incertaine, ait dit à son père Egée qu’il changerait la couleur des voiles de son bateau s’il était encore en vie au retour de l’expédition. Hélas, distrait, le fils oublia sa promesse et le père, fou de douleur et croyant son fils mort, se jeta du haut des falaises du Cap Sounio dans la mer à laquelle on donna son nom. 0,64 M au cap 281° nous amèneront à l’entrée de la baie (7 minutes, 1h16). 10 mn pour rentrer les voiles, puis 0,38 M au 360° nous amèneront dans la zone où nous mouillerons (4 mn, 1h20, compter 1h30 depuis Lavrio en tenant compte du temps passé à mouiller au pied du temple, devant une superbe plage de sable. Nuit au mouillage. Total de la nuit : 6,3 M. 

Le temple de Poséidon à Cap Sounio IMG_6054

Le temple de Poséidon au cap Sounio IMG_6045

Baie de Sounio, la plage DSCN3745

Réveil à 7h. Petit déjeuner, gonflage de l'annexe, mise à l'eau, départ du bateau à 8h, débarquement, environ vingt minutes de marche, à 9h on est au Temple (un peu plus d'une heure pour visiter), à 10h30 on est de retour sur la plage et à 10h50 on est de retour à bord. 

A 11h15 on lève l'ancre. Cap plein sud sur 0,47 M jusqu'à croiser la ligne des 50m (11h20). De là on prend au 131° sur 22 M. On laisse ainsi au nord la pointe sud de Macronisos (12h27, fonds qui viennent de plonger brutalement à 200 m). A 14h04 on voit plein est le phare de la pointe Tamelos, extrémité sud de Kea qu'on verra au nord vers 16h23. A 16h14, on est au sud d'Ag Loukas, petite île sur la côte est de Kythnos. On oblique alors au 117° sur 1,59 M pour entrer à 16h33 dans la baie de Merichas jusqu'à la ligne des 30 m. De là, on pique plein sud sur 185 m pour arriver devant l'entrée du port. L'accostage se fait en reculant sur l'ancre. A 17 h le bateau devrait être à quai. 1H15 pour visiter Merichas (jolies tavernas sur la plage). A 18h15 on largue les amarres, on remonte l'ancre. (10 mn). On sort de la zone portuaire au 360° jusqu'à la ligne des 30 m (185 m), puis on prend au 304° sur 1,95 M (18h48). On longe alors plein nord la côte ouest d'Ag Loukas sur 0,27 M. Au bout de 3 mn (18h51) on prend au 090° sur 1,76 M pour rentrer dans la baie de Kolona jusqu'à couper la ligne des 10 m où l'on mouille pour la nuit sur des fonds de sable (19h12). Se méfier des herbes de mauvaise tenue. Ancrer au sud et porter une amarre à terre au nord. A proximité : ruines antiques sur la côte sud, et source chaude sur la côte nord. Total de la journée : 33,6 M.

Kolona_beach,_Kythnos (auteur author Roman klementschitz 29 aoput 2009)

Merichas, Kythnos (auteur author Roman Klementschitz 30 août 2009)

Lundi 8 novembre : Récupération de l'aussière à terre à 7h, retour au bateau à 7h20. Baignade pendant ce temps pour ceux qui le souhaitent. Désarmement de l'annexe, départ à 7h40, cap au 278° sur 0,75 M. A 7h48 on hisse les voiles (10 mn) et on prend au cap 013° sur 16,6 M. A 8h48 on voit au 090 la pointe Kefalos, extrémité nord de Kythnos. A 12h07 on voit la pointe Perlevos, à l'extrémité nord de Kea (fonds de 113 m). De là, on oblique au 318° sur 32,3 M. On voit ainsi à 16h43 au 090 la côte sud de l'île Megalo. A 16h55 on voit au 270 la pointe Velani (phare situé sur un écueil, hauteur 6 m). A 17h29 on voit au 270 le port de Rafina (on vient de couper la ligne des 50 m quelques minutes auparavant), puis à 18h10 on laisse au 270 la tourelle blanche du cap Ag Andreas.

 Nea_Makri_-_panorama_-_panoramio 'auteur author linmtheu 16 janvier 2012)

Toujours sur le même cap, à 18h34 nous arrivons dans la zone où nous allons mouiller, sur la ligne des 10 m face à Nea Makri. Nous sommes à proximité de Marathon, et le mouillage et le débarquement sont interdits dans la partie nord de la baie. Possibilité de débarquer avec l'annexe à terre dans la partie sud pour aller voir Nea Makri. Total de la journée : 49,5 M.

Ac

Peinture de l'arrivée de Phidippidès à Athènes par Luc-Olivier Merson, 1869

Mardi 9 novembre : Départ à 9h, dix minutes pour hisser les voiles, cap au 072° sur 4,83 M. On coupe alors la ligne des 50 m, et dans le même temps on voit au 270 la tourelle sur l'écueil Petalini (hauteur 17 m, 10h07). De là on prend au 357° sur 5,2 M. On passe aussi dans le 270 de la pointe Drakonera à 10h42, puis dans le détroit entre Limay Marina à bâbord et l'îlot nord de Verdougia à (ligne des 20 m, 11h01). A 11h09 on laisse au 270 la tourelle blanche au nord d'Ag Marina (hauteur 15 m, fonds approximatifs 60 m). De là on prend au 320° sur 9,9 M. Nous quittons ainsi le golfe Petalioi et nous pénétrons dans le golfe Notios Evvoikos (golfe d'Eubée).

Euboea_NE

Dix minutes plus tard, la tourelle au nord d'Ag Marina est passée plein sud. A 11h21 on voit au 270 la pointe sud de l'île Kavalliani, puis à 11h32 son sommet 173 m (distance : 2,18 M, à vérifier aux jumelles). A 13h07 on voit au 270 la pointe Aliveri sur la très grand île Euvoia qu'on longe à tribord (fonds de 65 à 66 m). Nous obliquons alors au 282° sur 14,6 M. Nous couperons ainsi la ligne des 50 m vers 14h05, puis nous passerons au nord de Skala Dropou et du petit village de Nea Palatia, petit village niché au fond d'une baie sur le continent, 14h38), et quelques secondes plus tard au sud de la tourelle qui marque le bout du môle d'Eretria (hauteur 5 m, distance 1,44 M). Nous arrivons ainsi au nord du danger isolé noté Wrek Evoikos Gulf sur les cartes, que nous laissons à bâbord (distance 0,57 M, 15h34, fonds de 32 m). Nous continuons sur le même cap jusqu'à couper la ligne des 20 m au sud de la baie de Lefkanti et de la pointe Kallanos. De là, nous prenons au 321° sur 1,28 M. A 15h44 nous entrons dans des fonds compris entre 10 m et 8 m minimum. A 15h49 nous sommes 184 m à l'ouest de la bouée verte, de retour sur la ligne des 10 m. De là nous prenons au 353° sur 0,47 M pour rester au maximum sur des fonds supérieurs à 10 m. 3 minutes après nous laissons Punta Avlida à bâbord (distance de la ligne des 5 m : 54 m, 15h52). une minute plus tard nous ressortons de la zone des dix mètres (15h53) et nous voyons la bouée verte Akra Avlis au 090 à 15h54 (fonds de 7,6 m). De là, nous prenons au 314° sur 1,29 M dans des fonds jamais inférieurs à 5 m pour laisser à tribord à 16h09 la tourelle métallique sur l'écueil Passantasi Rock (à 172 m dans le 090). Quelques instants auparavant, nous aurons vu à bâbord les installations portuaires de Megalo Vathi Bay. Nous obliquons alors au 324° sur 1,04 M jusqu'à voir au 270 la tourelle rouge (hauteur 5 m) à l'angle nord de la pointe Perama (16h21).

Vue aérienne de la ville de Chalcika avec la Béotie en bas, l'île d'Eubée en haut et l'Euripe entre les deux (auteur author Eric Salard, 1er juin 2013)

De là, nous devons repérer l'alignement au 283 des trois deux tours blanches du Steno Chanel. Nous maintenons cet alignement et passons d'abord entre les bouées rouge et verte d'entrée du Steno Chanel (quatre minutes, 16h25), et ce jusqu'à voir au 304 le triple alignement de tourelles blanches distantes d'un mille environ, ou en back transit également trois tourelles blanches au 124 (une minute de plus, 16h26). On suit alors ce nouvel alignement sur 0,41 M pour passer sous le pont (tirant d'air 36 m) entre Mikro Vathy et Chersonisos Batarias et arriver entre deux nouvelles bouées rouges et vertes (une minute). Deux minutes plus tard nous retrouvons la ligne des 10m, et encore une minute après nous sommes à 11 m de fond (16h30). Nous virons alors au 018° sur 0,69 M pour arriver 8 minutes après au quai sud de Chaldika où nous amarrons le bateau (16h38). Inscription à la capitainerie du pont, sans doute largement le temps de visiter Chaldika. Le pont généralement n'est ouvert que la nuit, et souvent aux alentours de minuit. Dîner à bord (ou à terre pour ceux qui le souhaitent). Total de la journée : 39,9 M.

Chalkida (auteur author Luu Chalkida (auteur author Luu Chalkida (auteur author Luu 24 September 2006)

Mercredi 10 novembre : 0 h, départ sur injonction de la capitainerie, attente dans la zone portuaire du signalement de l'ouverture du pont. Passage du pont au cap 021°. On reste sur ce cap et dans des fonds jamais inférieurs à 6 m jusqu'à retrouver la ligne des 10 m juste avant de passer entre les bouées verte et rouge (QG et QR) de sortie du chenal (0,41 M après le pont, P+4 mn après celui-ci. 

Le pont mobile sur l'Euripe à Chalcis, dans sa partie la plus étroite (Georgios Pazios (Alaniaris, 28 juin 2008)

 

De la ligne des 10 m on prend au 041° sur 0,91 M. Au bout de 6 mn on voit au 090 Fl (2) W 18s 21m 12Nm de la pointe Kakokefali (dix minutes), et au bout de 10 mn (P+14) on voit celle-ci au 198 (fonds d'environ 15 m, peu significatif). De là on prend au 115° sur 0,60 M pour mouiller par très précisément 8,30 m de fond dans la baie de Liani Ammos (7 mn à 5 kt, 14 mn à 2,5 kt, P+21 ou P+28).

Départ à 7h. Cap au 316° sur 5,8 M. On arrive ainsi sur des fonds de 40 m d'où on voit plein nord la tourelle de la pointe Mnima (7 m, à 1,91 M, 8h09). De là on prend le cap 302° sur 27,9 M. On coupe ainsi la ligne des 50 m à 8h20. On voit au 270 à 10h17 la tourelle métallique de la pointe Stalamata (hauteur 15m). A 13h43 on voit au sud la tourelle d'Akra Arkitsa (hauteur 15 m, distance 2,54 M), au 005 la colonne (pillar) de Loutra Aidipso Port (hauteur 6 m), et au 011 les deux clochers très voisins l'un de l'autre. De là, on prend au 270° sur 10 M pour passer au sud de la tourelle et du château de Nisis Strongili (41 m). A 14h12 on récupère la ligne des 100 m et des fonds qui deviennent plus faibles. A 15h43 on est dans le Diavlos Knimidos, passage entre la tourelle de Strongili qu'on voit plein nord (distance 0,4 M) et Akra Kninis qu'on voit au 164 sur le continent (fonds de 65 m). "Strongili, signifie en grec « ronde » et la légende dit que l'île a été nommée en raison de la tête ronde du roi Lissas tué par Hercule. Le roi coule dans le golfe d'Eubée et seul le haut de sa tête reste visible' (wikipédia). De là, on prend au 301° sur 6,7 M. A 16h53 on voit au 270 la tourelle blanche de la pointe Chiliomili (on coupe au même moment la ligne des 20 m). A 17h03 on voit cette même tourelle plein sud et on ressort au même moment de la ligne des 20 m. On infléchit alors très légèrement au 300° sur 1,8 M. A 17h24 on rentre à nouveau sur la zone des 20 m. On repère alors au 315 l'alignement du chenal d'entrée de Stylida (deux séries de portes rouges et vertes et tourelle blanche au bout, hauteur 11 m). On prend le cap 315° pour entrer et suivre le chenal jusqu'au port. A 17h49 nous sommes à la première porte du chenal ; à 17h55 nous sommes à la seconde porte juste avant l'îlot de sable bas Nisis Kaloyiros, et à 18h01 nous sommes au quai de Stylida. Amarrage le long du quai est du môle, ou au quai de la ville côté est (plus de cinq mètres de fond au droit du quai est, pas plus de 2 m de fond à l'ouest). Stylida est le port de la ville de Lamia. Total de la journée : 56 M.

Kastro_lamias (auteur author Zahiriddin Babur 3 août 2016)

Jeudi 11 novembre : Départ à 7 h. Cap au 135° sur 0,5 M pour arriver à la première porte du chenal (6 mn), puis sur encore 0,52 M sur ce même cap pour arriver à la porte de sortie du chenal (7h12). On hisse les voiles (10 mn), puis cap au 128° sur 2,29 M. On arrive ainsi au sud d'une pointe sans nom après laquelle s'ouvre une baie longue et peu profonde, fonds de 17-18 m, 7h49. De là on prend au 109° sur 4,36 M pour arriver à 8h41 au sud de la pointe Drepano (tourelle métallique, on coupe la ligne des 30 m et on voit au 270 la tourelle de la pointe Chiliomili). On prend alors au 065° sur 13,1 M, en gardant à tribord l'île Evvoia. Au bout d'une demi-heure (9h11) on voit au 090 la tourelle blanche d'Akra Vasilina, et au 360 la colonne remarquable d'Achledia. A 10h35 on passe à 0,4 M au sud de l'îlot Nisis Ag Nikolaos et son abbaye/château. A 11h03 on passe au sud du feu d'Agra Ag Sostis (hauteur 3 m). Dans l'axe du bateau (065) on voit le danger isolé Halos Oreon (hauteur 7 m). On continue sur ce même cap jusqu'à ce qu'on voie Akra Ag Sostis au 270 (10h18). On oblique alors au 041° sur 5,3 M. Neuf minutes plus tard (10h27) on passe à l'ouest du danger isolé Halos Oreon (fonds proches de 67 m). Deux minutes plus tard, on aligne ce même danger isolé sur la colonne rouge du port d'Oredi (hauteur 3 m). A 11h21 on voit au 270 la tourelle blanche à l'est de la petite île Aryironisos (hauteur 32 m, fonds approximatifs 70 m), au 328 la pointe caractéristique d'Ak Stavros, et au 090 l'ouverture de la baie derrière Ak Kefala. On prend alors au 071° sur 19,5 M. A 11h30 on passe au nord d'une tourelle métallique rouge sur la côte (fonds compris entre 65 et 90 m). A 12h42 on coupe la ligne des 100 m. De là, on voit à 1,84 M au 154 le feu sur l'ile Pontikonision (hauteur 62 m) et au 016 le danger isolé du récif Lefteris (hauteur 11 m). A 15h15 on coupe la ligne des 50 m à l'ouest du sommet de la petite île Tsougkriaki (51 m, 0,35 M). De là, on prend au 022° sur 2,47 M pour arriver au port de Skiathos. 

Greece-Skiathos-Mpourtzi_at_dawn (auteur author Eleni Sagia 25 juillet 2005)

Mouillage interdit au fond nord de la baie. On aura le choix entre le port qui a l'air très joli, un mouillage à Ormos Siferi, baie sablonneuse 1 M au SW, ou un mouillage après une zone de corps morts au nord du port, par 5 m de fond (on a le temps de débarquer avec l'annexe et d'aller visiter la ville). En comptant dix minutes pour rentrer les voiles, fin des manœuvres à 15h54. NB : on peut aussi facilement prendre deux heures ce jour-là pour faire des exercices de récupération de l'homme à la mer à la voile.

Vendredi 12 novembre : départ de Skiathos à 11 h (on a 104 M et 20h48 de navigation devant nous). De la sortie du port (10 mn pour hisser les voiles), cap au 209° sur 2,71 M jusqu'à voir au 090 le sommet de la petite île Tsougkriaki (51 m, 11h42). On est dans des fonds de 65-66m. De là, on prend au 270° sur 3,73 M jusqu'à voir plein nord la Pt Sant Eleni (extrémité ouest de Skiathos) et au premier plan légèrement à droite la pointe Punta (fonds proches de 135 m, 12h44). De là on prend au 335° sur 1,66 M jusqu'à voir au 247 le danger isolé Lefteris. On tangente alors la ligne des 10 m sans la couper (13h03). On oblique alors au 354° sur 1,91 M jusqu'à tangenter la ligne des 20 m et voir au 287 le phare (House) de la pointe Sipia (hauteur 105 m, distance 0,95 M, 13h25). De là on entame un long bord de 84 M au 340°. 1h19 plus tard (14h44), on voit au 264 le village de Syki, en même temps que l'on coupe la ligne des 100 m. A 15h21 on voit au 270 le port et le village de Kalamakion (le village est à l'intérieur des terres). A 16h01, on voit au 270 le feu sur la colonne remarquable d'Agios Ioannos. A partir de 18h33 on sera à portée du feu de la pointe Kassandra Fl (2) W 15s 19m 24 Nm visible dans le 019 (sans doute pas encore allumé, mais qu'on verra toute la nuit). A partir de 20h07 on surveille le sondeur : si on coupe la ligne des 100 m c'est qu'on se trouve à l'ouest de notre route, qui longe la ligne des 100 m en la laissant à bâbord sans la franchir. A 20h57 on coupe la ligne des 100 m.

Mountain_Olympus_snowy (auteur author Giorgos Kollias 2009)

A 21h16 on passe dans le 090 du phare de la Punta Dermatas (Fl(2) 10s 75m portée inconnue (on sera à 11 M, pas certain qu'on le voie) et on voit Kassandra au 052 (fonds de 96 m). A 23h17 on voit au 090 du feu de la pointe Kassandra. Par la suite, on devrait commencer à voir le phare de la pointe Atherida Fl W 5s 12m 10 Nm vers 3h33, dans des fonds de 62 m.

Samedi 13 novembre : à 3h55 on coupera la ligne des 50 m (on verra alors Atherida au 285 et au 031 le Fl (3) 18s 9m 6Nm de la pointe Epanomi). On verra ensuite au 270 à 4h25 le phare de la pointe Atherida Fl W 5s 12m 10 Nm, distance 7,8 M, et au même moment au 090 la bouée Fl G 7.5s qui marque l'extrémité du banc au SW de la pointe Epanomi (distance 2,28 M, fonds de 42 m, Kalamata visible au 134). Un peu plus tard on verra apparaître le feu à secteur Fl (2) 12s 9m (portée inconnue) de l'îlot Kavoura, juste à gauche du mât. A 5h53 on laisse au 090 la bouée verte Fl (2) G 9s de la pointe Touzla (fonds de 30 m), et on continue jusqu'à proximité de la bouée rouge Fl R 8s. Juste avant, quand on coupe la ligne des 20 m (6h13), on prend au 063° sur 9,3 M. A 6h54 on passe au sud de la bouée rouge Fl (2) R 9s (fonds de 26-29 m) et au 270 de la tour de contrôle de Trimini (hauteur 13 m). A 8h01 on est arrivés à la marina Aretsou de Thessalonique. Il faudra prévoir avant de s'amarrer définitivement de faire le plein de carburant (ne serait-ce que pour établir la caisse de bord de cette semaine). On peut prévoir des exercices en mer (récupération du MOB à la voile) de manière à ne pas arriver à la marina trop tôt, et également utiliser cette avance pour tirer des bords contre le vent s'il n'est pas favorable. Total de l'étape : 103 M depuis Skiathos. Total de la semaine : 332 M.

Thessalonica_Montage_L (auteur author Silent resident 28 mars 2017, sources in wikipedia)

 

La suite de la journée : accueil des équipiers partants pour la seconde semaine, avitaillement du bateau, départ en fin d'après-midi pour aller passer la nuit au mouillage derrière la pointe Epanomi.

__________________

From Saturday November 6 to Saturday November 13, 2020 I offer team members a superb training cruise to discover the Greek islands of the northern Aegean Sea. The boat we will have is an Ocean Star 56.1 (length displayed: 17 meters long and 5.10 meters wide at the master beam), with 6 double cabins, each with its own bathroom with private WC / shower, with all the comforts on board: 220 V by generator, bow thruster, furling mainsail, air conditioning, deck shower, 1,300 liter fresh water tank, teak coating on the deck and cockpit, 160 engine CV, etc. From Lavrio (Ktel coaches from Athens airport located 37 km away), we will go to Cap Sounio (from where Aegean threw himself into the sea that bears his name) and Ktythos, before traveling the entire coast mainland to Thessaloniki passing through the bay of Marathon, then at the foot of the chain of Olympus. We are looking for team members. Cool atmosphere (discover, improve in a pleasant atmosphere). Contribution to costs: 450 euros for a crew member occupying a double cabin alone, the same price for a couple or two friends (or 225 euros per person), plus food. We will make a little more than 332 M in superb and very varied landscapes: ports, anchorages, visits, etc. We will have a full night of navigation; shifts will always be two or three (four with the skipper, off-watch but present in the cockpit). Participation in maneuvers requested, but nothing is imposed. This initiation and discovery cruise of the world of sailboat travel is primarily intended for the training of team members of the T2A expedition. Very varied, it will allow them to discover the different port maneuvers, day and night, dead body catches, moorings with rope, man overboard maneuvers with sail and engine (we will recover everything which will float on our route), etc. As the boat is large, we are also opening this cruise to crew who are not members of the expedition. We will be during school holidays, children and beginners are welcome. For those who would like a longer cruise, the return from Thessaloniki to Lavrio will be from November 13 to November 24, with a completely different itinerary, passing through the open sea and the islands between Greece and Turkey: Thassos, Limnos, Efstratios, Skyros and Euvoya. The detailed navigation plan for this second week will be published within a week or so. Information and registration: Philippe Bensimon +33 (0) 6 81 34 65 31.

 

Photos : Arrivée à Cap Sounio, 5 novembre 2016 (auteur/author : Philippe Bensimon) ; L'itinéraire de la croisière (les deux semaines) sur OpenCPN, 3 décembre 2020 (auteur/author : Philippe Bensimon) ; Ocean Star 56;1 vu à Alimos Kalamaki, 30 décembre 2017 (1 et 2, auteur/author : Philippe Bensimon) ; Cap Sounio et le temple de Poséidon, 29 juin 2014 (auteur/author : Philippe Bensimon) ; Coucher de soleil dans la baie de Sounio, 5 novembre 2016 (auteur/author : Philippe Bensimon) ; Le temple de Poséidon au cap Sounio, 11 novembre 2016 (1 et 2) (auteur/author : Philippe Bensimon) ; La plage de la baie de Sounio, 30 octobre 2016 (auteur/author : Philippe Bensimon) ; Kolona_beach,_Kythnos (auteur author Roman klementschitz 29 aoput 2009) ; Merichas, Kythnos (auteur author Roman Klementschitz 30 août 2009) ; Nea_Makri_-_panorama_-_panoramio 'auteur author linmtheu 16 janvier 2012) ; La plaine de Marathon, (auteur author Adam Carr, 8 octobre 2003) ; Peinture de l'arrivée de Phidippidès à Athènes par Luc-Olivier Merson, 1869 ; Euboea_NE (image Nasa, rotation subie de 180°) ; Vue aérienne de la ville de Chalcika avec la Béotie en bas, l'île d'Eubée en haut et l'Euripe entre les deux (auteur author Eric Salard, 1er juin 2013) ; Chalkida  (auteur author Luu 24 September 2006) ; Le pont mobile sur l'Euripe à Chalcis, dans sa partie la plus étroite (Georgios Pazios (Alaniaris, 28 juin 2008) ; Kastro_lamias (auteur author Zahiriddin Babur 3 août 2016) ; Greece-Skiathos-Mpourtzi_at_dawn (auteur author Eleni Sagia 25 juillet 2005) ; Mountain_Olympus_snowy (auteur author Giorgos Kollias 2009) ; Thessalonica_Montage_L (auteur author Silent resident 28 mars 2017, sources in wikipedia).

23 juillet 2021

Incendies : Kate Brown accuse le réchauffement climatique - Fires : Kate Brown blames global warming

Kate Brown in September 2015 (Kate_Brown_in_September_2015 (auteur author Oregon Department of Transportation, 29 septembre 2015)

Ca continue à brûler aux USA. L'Idaho, l'Arizona et le Montana concentraient le quatorze juillet la moitié des incendies qui dévastent les Etats-Unis, qui s'étendent désormais à l'Orégon et d'autres Etats. Kate Brown, gouverneur de l'Orégon et membre du parti démocrate, affirmait ces jours-ci devant les micros n'avoir plus aucun doute : le réchauffement climatique est la cause des incendies catastrophiques qui touchent son Etat. 13 Etats des USA seraient actuellement touchés par les incendies, trois de plus qu'il y a une semaine. Rappelons qu'au dela de la frontière canadienne, la Colombie britannique est elle aussi touchée. Problème : plus la sécheresse augmente, plus les incendies augmentent. 

Deux leçons sont à tirer de ces catastrophes qui coûtent la vie à des innocents et dépossèdent de tous leurs biens de nombreux autres (aux USA la plupart des maisons ne sont pas assurées) :

- si vous avez une forêt à proximité de votre maison, sachez qu'elle brûlera un jour ou l'autre, où qu'elle soit (si ce n'est pas demain, ce sera dans trente ans ou dans cinquante ans, mais le risque existe). En France, les incendies de l'été remontent vers le nord, et même si vous êtes très au nord, vous ne serez pas à l'abri : la Suède a connu de gigantesques incendies il y a quelques années, la Sibérie brûle en ce moment même. C'est le moment d'investir dans des routes coupe-feu, des moyens aériens, du personnel, et de revaloriser les indemnités des pompiers volontaires, au lieu de les rendre imposables comme l'a fait le gouvernement français.

- Si on veut ralentir le réchauffement et arriver enfin à une bonne anticipation des catastrophes climatiques (rappelons qu'anticiper permet de diviser par dix le nombre des victimes et les coûts financier), il faut impérativement condamner à de lourdes peines les politiques coupables d'inaction climatique - voire de mesures climaticides, comme Jean Castex stoppant la "navette" et empêchant l'inscription de la protection du climat dansla constitution française - et les industriels fraudant les règles établies. Maintenant qu'un consensus est établi autour du réchauffement climatique et de son caractère létal, cela devrait pouvoir s'organiser.

Philippe Bensimon

_____________________________

It continues to burn in the USA. Idaho, Arizona and Montana concentrated on July 14th half of the fires devastating the United States, which now spread to Oregon and other states. Kate Brown, governor of Oregon and member of the Democratic Party, said these days in front of the microphones no longer have any doubts: global warming is the cause of the catastrophic fires affecting her state. 13 states in the United States are currently affected by the fires, three more than a week ago. Remember that beyond canadian border, British Columbia is also affected. Problem: the more the drought increases, the more fires increase.

Two lessons are to be drawn from these catastrophes which cost the lives of innocent people and dispossess many others of all their property (in the USA most homes are not insured):

- if you have a forest near your house, know that it will burn one day or another, wherever it is (if it is not tomorrow, it will be in thirty years or in fifty years, but the risk exists). In France, the summer fires are moving north, and even if you are far north, you will not be safe: Sweden experienced gigantic fires a few years ago, Siberia is burning in this country. very moment. This is the time to invest in fire roads, air resources, personnel, and to revalue the allowances of volunteer firefighters, instead of making them taxable as the French government has done.

- If we want to slow down warming and finally arrive at a good anticipation of climatic disasters (remember that anticipating allows to divide by ten the number of victims and the financial costs), it is imperative to condemn to heavy penalties the guilty politicians. climate inaction - even climaticide measures, such as Jean Castex stopping the "shuttle" and preventing the inclusion of climate protection in the French constitution - and industrialists defrauding the established rules. Now that a consensus has been established around global warming and its lethal nature, it should be possible to organize.

Philippe Bensimon

Photo : Kate Brown in September 2015 (auteur/author Oregon Department of Transportation, 29 septembre 2015)

20 juillet 2021

Avec des températures anormales de 30°C, la Sibérie est de nouveau la proie des flammes - Fires in Siberia

 

Yakoutsk_Construction_d'immeuble sur pergélisol (auteur author Lulu97417 25 mai 2014)

Reporterre avait déjà alerté le 22 mai sur les premiers incendies de l'année en Sibérie, qui avaient débuté quelques semaines auparavant, et sur la situation anormale en Russie à la mi-mai : 30 °C à Moscou le 17 mai, 31 °C à Nijni Novgorod, 32 °C à Tambov, 34 °C à Ulyanovsk... Reporterre écrivait alors : « Les oblasts de Tioumen et Omsk, à l’Ouest, sont particulièrement touchés, ainsi que l’Oural du Sud. Selon les autorités locales de Tioumen, la région connaît actuellement les incendies les plus importants depuis dix ans. Le 17 mai, 1 300 personnes ont dû être évacuées de leur domicile et de cinq établissements médicaux en raison de la menace d’un incendie de forêt à proximité. Depuis le début de l’année, 233 feux de forêt y ont été enregistrés sur une superficie totale de plus de 171 000 hectares, indiquait le 19 mai l’agence de presse russe Tass. 

Conséquence des incendies qui ont lieu dans la région d’Omsk : fin avril, les fumées se sont déplacées vers l’Est jusqu’à Novossibirsk, plongeant la troisième ville du pays et ses plus de 1,6 million d’habitants dans le brouillard pendant plusieurs jours. La ville a été contrainte de déclarer le régime d’alerte aux particules fines. »

Depuis, ces incendies se sont développés, et la Sibérie brûle à nouveau. 800.000 hectares viennent de partir en fumée, suite à des températures anormalement hautes : 30°C ces jours-ci (28°C ce mardi 20 juillet), soit "Dix fois la température normale en cette saison" selon un journaliste de France-info, repris par Antenne 2 (JT, 19 juillet, 20h28). Toujours selon France-Info (19 juillet 2021) « l'armée russe déploie des moyens pour lutter contre les flammes ». Iakoutsk baigne aujourd'hui dans un épais nuage de fumée opaque, et les lampadaires y restent allumés toute la journée. Les habitants contraints de respirer cette fumée sont inquiets pour leur santé. Le reste de la Russie n'est pas épargné par le réchauffement climatique et connaît aussi des températures très élevées.

S'il est exact que les températures à Iakoutsk sont anormalement hautes par rapport à la moyenne habituelle de juillet (20°C selon Climate-data.org), l'affirmation selon laquelle les températures en Sibérie seraient dix fois supérieures à leur normale saisonnière apparaît comme fantaisiste, ou en tout cas ne reflète pas l'intégralité du territoire sibérien, y compris dans les îles Kouliles où la température en juillet atteint en moyenne 15°C. Reste qu'un écart de +8°C est préoccupant et confirme que l'influence du réchauffement augmente au fur et à mesure que l'on se rapproche des hautes latitudes.

Ce réchauffement pourrait poser d'autres problèmes aux villes de Sibérie. Iakoutsk par exemple est construite sur du pergélisol (ou permafrost, des sols gelés en permanence). Pour éviter que la chaleur des maisons ne les fasse s'enfoncer dans un sol qu'elles feraient dégeler, on les construit sur pilotis, en gardant une bonne hauteur (plus d'un mètre d'après ce que j'ai pu voir) entre le sol gelé et les planchers. Si la température extérieure monte trop avec le réchauffement du climat, que va devenir la résistance du sol ? Si elle devenait trop faible, ne pourrait-on pas craindre un effondrement des maisons et des immeubles ? Je pose la question sans avoir la réponse.

_____________________

Reporterre had already alerted on May 22 to the first fires of the year in Siberia, which had started a few weeks earlier, and to the abnormal situation in Russia in mid-May: 86 ° F in Moscow on May 17, 87,8 ° F in Nizhny Novgorod, 89,6 ° F in Tambov, 93,2 ° F in Ulyanovsk .... Reporterre then wrote: “The oblasts of Tyumen and Omsk in the west are particularly affected, as well as the Southern Urals. According to local authorities in Tyumen, the region is currently experiencing the largest fires in ten years. On May 17, 1,300 people had to be evacuated from their homes and five medical facilities due to the threat of a nearby forest fire. Since the beginning of the year, 233 forest fires have been recorded there over a total area of ​​more than 171,000 hectares, the Russian news agency Tass reported on May 19.

Consequence of the fires in the Omsk region: at the end of April, the smoke moved eastwards to Novosibirsk, plunging the third city of the country and its more than 1.6 million inhabitants in the fog during many days. The city was forced to declare the fine particulate matter alert regime. "

Since then, these fires have developed, and Siberia is on fire again. 800,000 hectares have just gone up in smoke, following abnormally high temperatures: 86 ° F these days (28 ° C this Tuesday, July 20), or "Ten times the normal temperature in this season" according to a journalist from France-info , picked up by Antenne 2 (News, July 19, 8:28 p.m.). Still according to France-Info (July 19, 2021) “the Russian army is deploying means to fight against the flames”. Yakutsk is bathed in a thick cloud of opaque smoke today, and the streetlights stay on all day. The inhabitants forced to breathe this smoke are worried about their health. The rest of Russia is not spared by global warming and also experiences very high temperatures.

While it is true that temperatures in Yakutsk are abnormally high compared to the usual July average (68 ° F according to Climate-data.org), the claim that temperatures in Siberia are ten times their seasonal normal appears as fanciful, or in any case does not reflect the entire Siberian territory, including in the Kulil Islands where the temperature in July reaches an average of 59 ° F. Still, a difference of + 14,4 ° F is worrying and confirms that the influence of warming increases as we get closer to high latitudes.

This warming could pose other problems to the cities of Siberia. Yakutsk, for example, is built on permafrost (or permafrost, permanently frozen soils). To prevent the heat of the houses from making them sink into a ground that they would thaw, we build them on stilts, keeping a good height (more than a meter from what I could see) between frozen ground and floors. If the outside temperature rises too much with the warming of the climate, what will become of the resistance of the ground? If it became too weak, could we not fear a collapse of houses and buildings? I ask the question without having the answer.

Photo : Yakoutsk Construction d'immeuble sur pergélisol (auteur/author Lulu97417 25 mai 2014)