Tour des deux Amériques sur un voilier

21 août 2019

Expédition Tour des deux Amériques : un nouveau membre dans le comité scientifique - A new member in the scientific committee

IMG_2673

L'expédition Tour des deux Amériques accueille un nouveau membre dans son comité scientifique. Il s'agit de Tristan Hatin. Docteur en paléo-océanographie, Tristan Hatin a consacré sa thèse à étudier des micro-fossiles de plancton préservés dans les sédiments pour reconstituer les variations climatiques et océanographiques du passé. Auteur principal de “Diatom response to oceanographic and climatic changes in the Congo fan area, equatorial Atlantic Ocean, during the last 190ka” (2017, BP. Palaeogeography Palaeoclimatology Palaeoecology), Tristan Hatin est passionné par la transmission du savoir et la médiation scientifique.  Il est médiateur scientifique à Nausicaa. 

_________________

T2A Expedition welcomes a new member to its scientific committee. This is Tristan Hatin. Dr. Tristan Hatin, Ph.D. in paleo-oceanography, has devoted his thesis to studying plankton micro-fossils preserved in sediments to reconstruct climatic and oceanographic variations of the past. Principal author of "Diatom response to oceanographic and climatic changes in the Congo fan area, Atlantic Ocean equatorial, during the last 190ka" (2017, Palaeogeography Palaeoclimatology Paleoecology), Tristan Hatin is passionate about the transmission of knowledge and scientific mediation. He is a scientific mediator in Nausicaa.

Photos : photothèque Tristan Hatin

IMG_2758

 


18 août 2019

Inhumain : des migrants au compte-gouttes - Open Arms et Ocean Viking - Inhuman: migrants drop by drop

20151030_Syrians_and_Iraq_refugees_arrive_at_Skala_Sykamias_Lesvos_Greece_2 (auteur:author Ggia 30 octobre 2015)

Open Arms, navire armé par l'ONG catalane Proactiva Open Arms, attend depuis quinze jours devant Lampedusa, bloqué par le ministre italien Matteo Salvi. Le tribunal administratif de Rome, saisi par l'ONG espagnole, a estimé que l'Open Arms devait être autorisé à entrer dans les eaux territoriales italiennes et recevoir une "assistance immédiate" destinée aux migrants « qui en ont le plus besoin ».Vendredi 16 août, le ministre de l'intérieur italien d'extrême droite Matteo Salvi a finalement accepté le débarquement de quelques personnes pour lesquelles la situation médicale devenait particulièrement dramatique. Ce samedi 17 août il vient d'autoriser le débarquement de 27 mineurs non accompagnés. Le ministre, dans un message adressé au chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a cependant précisé qu'il n'acceptait ce débarquement que contraint et forcé, en « contradiction avec [son] opinion ». Mais aucune précision n'a été apportée par le tribunal administratif de Rome sur la question de l'accostage du navire et du débarquement des migrants sur le territoire italien. Ce samedi, 106 majeurs et les mineurs accompagnés restent confinés à bord de l'Open Arms, où l'équipe de Proactiva Open Arms décrit la situation comme étant « explosive ». Au point que certains craignent que commencent les suicides, et que des gens se jettent à l'eau dans l'espoir de rejoindre à la nage le rivage.

Très remonté contre l'ONG Proactiva Open Arms, Matteo Salvini l'accusait vendredi soir 16 août d'agir « contre l'Italie », affirmant que l'ONG espagnole se "moquait du monde pour la énième fois". Pour lui, le navire Open Arms « a fait des pirouettes dans la Méditerranée pendant des jours avec pour unique but de ramasser autant de personnes que possible pour les amener toujours et seulement en Italie ». Il a accusé Proactiva Open Arms de ne « livrer que des batailles politiques, sur le dos des migrants et contre notre pays ». Matteo Salvini a également affirmé vendredi soir : « Je ne céderai pas ».

Six pays de l'UE se sont dits prêts, jeudi, à accueillir chacun une partie des migrants de l'Open Arms : la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal, la Roumanie et l'Espagne. 

Le problème de l'Open Arms n'était pas le seul hier. Un autre bateau, l'Ocean Viking, le nouveau bateau de SOS Méditerranée et de MSF qui succède à l'Aquarius, était bloqué hier entre Malte et Lampedusa. Il accueille en ce moment 356 migrants naufragés. Aucun pays ne s'est encore proposé pour les accueillir (Sources : JT 13h A2 17 août 19 ; France info, 16 et 17 août 2019).

Photos : 20151030_Syrians_and_Iraq_refugees_arrive_at_Skala_Sykamias_Lesvos_Greece_2 (auteur/author Ggia 30 octobre 2015).

____________________

Open Arms, a ship armed by the Spanish NGO Proactiva Open Arms, has been waiting for two weeks in front of Lampedusa, blocked by Italian Minister Matteo Salvi. The administrative court in Rome, seized by the Spanish NGO, said that the Open Arms should be allowed to enter Italian territorial waters and receive "immediate assistance" for migrants "who need it the most". August 16, Italian far-right interior minister Matteo Salvi finally accepted the landing of some people for whom the medical situation became particularly dramatic. This Saturday, August 17 he has just authorized the landing of 27 unaccompanied minors. The minister, in a message addressed to the head of the Italian government Giuseppe Conte, however, said he accepted the landing only forced and forced, in "contradiction with [his] opinion." But no clarification was provided by the Administrative Court of Rome on the question of the berthing of the vessel and the landing of migrants on Italian territory. This Saturday 106 major and accompanied minors remain confined aboard the Open Arms, where the Proactiva Open Arms team describes the situation as "explosive". To the point that some fear that suicides begin, and that people throw themselves into the water in the hope of swimming to shore. Against the NGO Proactiva Open Arms, Matteo Salvini accused Friday evening August 16 of acting "against Italy", saying that the Spanish NGO "made fun of the world for the umpteenth time". For him, the ship Open Arms "has made pirouettes in the Mediterranean for days with the sole purpose of picking up as many people as possible to bring them always and only in Italy." He accused ProActiva of "only fighting political battles on the backs of migrants and against our country". Matteo Salvini also said Friday night: "I will not give in". Six EU countries have said they are ready, Thursday, to accommodate each of the migrants of the Open Arms: France, Germany, Luxembourg, Portugal, Romania and Spain. The problem of the Open Arms was not the only one yesterday. Another boat, the Ocean Viking, the new ship of SOS Mediterranean and MSF that succeeds Aquarius, was blocked yesterday between Malta and Lampedusa. It is currently hosting 356 wrecked migrants. No country has yet offered to welcome them. Sources: JT 13h A2 17 Aug 19; France info, 16 and 17 August 2019).

 

15 août 2019

Réchauffement climatique : la France particulièrement exposée au risque de submersion - France exposed to the risk of submersion

Besant_Nagar_aerial

Selon une étude du Ministère de la Transition écologique et solidaire, 1,4 million de résidents, 850.000 emplois, 165.000 bâtiments et 864 communes sont menacés aujourd’hui par la submersion marine, tandis qu’un quart des côtes métropolitaines est affecté par l’érosion. Reprenant ces chiffres, la journaliste Lilya Melkonian déclarait au micro de A2 le 16 juillet 2019 « Selon plusieurs rapports depuis la tempête Xynthia de 2010 où 47 personnes avaient perdu la vie, seuls 60% des territoires se sont dotés d'un plan de prévention des risques littoraux qui interdisent ou contrôlent les constructions ». « Pourtant la France fait partie des pays européens les plus exposés à la submersion marine avec le Royaume-Uni et les Pays-Bas », ajoute la journaliste.

165.000 bâtiments particulièrement vulnérables

"165.000 bâtiments sont particulièrement vulnérables, dont des hôpitaux et des installations nucléaires. Au-delà des lenteurs administratives, les élus locaux ont peur que leurs territoires perdent en attractivité (et cela ralentit la mise en place des plans de prévention. Il y a aussi les habitants qui appréhendent la baisse de la valeur de leur bien. Difficile de convaincre tout le monde alors qu'on l'a vu, il y a urgence" (Source : A2, JT 13h, 17 juillet 2019)Or, On sait que le niveau de l'océan grimpera sans doute d'au moins un mètre d'ici 2100. Un rapport du « think tank » La Fabrique écologique publié le 15 juillet confirme l'importance du risque de submersion : « Sous l’effet, notamment, de l’élévation du niveau de la mer, ces chiffres devraient encore gonfler dans les décennies à venir"

L’élévation du niveau de la mer s’accélère en effet : elle est désormais de 3,2 millimètres par an en moyenne (pour la période 1994-2014), contre 0,5 mm par an à l'époque de la révolution industrielle. En mai 2019, l’Académie nationale des sciences aux Etats-Unis (PNAS) a réactualisé les chiffres du Giec et agrandi la fourchette, pour estimer la hausse entre 62 et 238 centimètres d’ici la fin du siècle. La Fabrique écologique ajoute que « l’augmentation de la température, l’acidification et la désoxygénation des océans altèrent quant à elles les habitats de certaines espèces marines ».

La température moyenne de surface de l'océan a déjà augmenté d'environ un degré celsius. Les données locales ne sont pas complètes. Néanmoins, le groupement régional d’experts sur le climat Acclimaterra a estimé en 2018 que la température de surface devrait augmenter de 2,2°C à 3,5°C d’ici 2100 en Nouvelle-Aquitaine. Le réchauffement climatique est également responsable d’une acidification et d’une désoxygénétion des océans, renforcée par la présence trop importante de nutriments provenant d’engrais agricoles qui intensifient le développement des algues.

Risques de submersion

En Europe, 10.000 personnes sont confrontées chaque année au risque de submersion marine ; un chiffre qui va passer à 55.000 à l'horizon 2050. Des solutions de protection existent (digues), mais ces ouvrages ont un coût élevé et sont aujourd'hui remis en question. Certains estiment qu'ils ne font que déplacer le problème d'une plage à une autre, et qu'ils ne devraient être utilisés qu'à titre provisoire quand aucune autre solution n'est en vue.

En France, le gouvernement a décidé en 2012 que l'Etat n'avait pas vocation à maintenir le trait de côte. Il en découle que lorsque les gens décident de construire près les côtes ils le font à leurs risques et périls : nos plages reculent actuellement de 1 à 3 mètres par an (3 mètres en Aquitaine, source A2 JT 13h, 15 août 2019). Pour limiter les risques, le journal Libération conseille d'éviter les maisons de plain-pied, notant que lors de la tempête Xynthia, « sur 41 personnes décédées, 32 vivaient dans des maisons de plain-pied ». Le journal note que « l’érosion rend parfois la relocalisation inévitable : au bout d’un moment, si la plage recule, le bâtiment tombe à l’eau… Selon le Cerema, entre 5 000 et 50 000 logements seront menacés par l’érosion d’ici 2100 ». (source : « En Europe, la France fait partie des pays les plus menacés par la submersion marine », Sophie Kloetzli pour Libération 31 juillet 2019).

Il existe cependant des solutions plus naturelles que construire des digues : par exemple, les herbiers de posidonies ralentissent les courants et freinent l'érosion des côtes. Certains particuliers plantent leurs sapins de Noël dans les dunes pour les stabiliser, et de façon générale la végétalisation contribue au maintien des dunes. Enfin, une solution consiste à accepter l'inévitable : le recul du trait de côte, même si la situation est souvent mal vécue par les habitants.

______________________

According to a study by the Ministry of Ecological and Solidarity Transition, 1.4 million residents, 850,000 jobs, 165,000 buildings and 864 municipalities are threatened today by marine submersion, while a quarter of the metropolitan coast is affected by erosion. Using these numbers, journalist Lilya Melkonian said at the microphone of A2 July 16, 2019 "According to several reports since the storm Xynthia of 2010 where 47 people had lost their lives, only 60% of the territories have a plan of prevention of littoral risks which prohibit or control constructions. "Yet France is one of the European countries most exposed to marine submersion with the United Kingdom and the Netherlands," adds the journalist. "165,000 buildings are particularly vulnerable, including hospitals and nuclear facilities.In addition to administrative delays, local officials are afraid that their territories lose attractiveness (and this slows down the implementation of prevention plans. also the inhabitants who apprehend the fall of the value of their good. Difficult to convince everyone while we saw it, there is emergency ", Source: A2, JT 13h, July 17, 2019. Now, We know that the level of the ocean will probably rise by at least one meter by 2100. A report from the think tank The Ecological Factory published on July 15 confirms the importance of the risk of submersion: "In the effect, especially , from the rise in sea level, these figures should still swell in the decades to come. " The rise in sea level is indeed accelerating: it is now 3.2 millimeters per year on average (for the period 1994-2014), against 0.5 mm per year at the time of the industrial revolution . In May 2019, the National Academy of Sciences in the United States (PNAS) updated the figures of the Giec and expanded the range, to estimate the increase between 62 and 238 centimeters by the end of the century. The Ecological Factory adds that "the increase in temperature, the acidification and the oxygen deoxygenation of the oceans alter the habitats of certain marine species". The average surface temperature of the ocean has already increased by about one degree Celsius. Local data is not complete. Nevertheless, the regional group of experts on climate Acclimaterra estimated in 2018 that the surface temperature should increase from 2,2 ° C to 3,5 ° C by 2100 in New Aquitaine. Global warming is also responsible for acidification and deoxygenation of the oceans, reinforced by the excessive presence of nutrients from agricultural fertilizers that intensify the development of algae.

Risks of submersion

In Europe, 10,000 people are confronted each year with the risk of marine submersion; a figure that will increase to 55,000 by 2050. Protection solutions exist (dikes), but these works are expensive and are now being questioned. Some believe that they only move the problem from one beach to another, and that they should only be used temporarily when no other solution is in sight. In France, the government decided in 2012 that the state was not meant to maintain the coastline. It follows that when people decide to build near the coast they do it at their own risk: our beaches are currently retreating from 1 to 3 meters per year (3 meters in Aquitaine, source A2 JT 13h, August 15, 2019). To limit the risks, the newspaper Libération advises to avoid houses on one level, noting that during the storm Xynthia, "out of 41 dead, 32 lived in houses on one level." The newspaper notes that "erosion sometimes makes relocation inevitable: after a while, if the beach recedes, the building falls into the water ... According to Cerema, between 5,000 and 50,000 homes will be threatened by the erosion by 2100 ". (source: "In Europe, France is one of the countries most threatened by marine submersion", Sophie Kloetzli for Libération 31 July 2019). There are more natural solutions than building dykes: for example, Posidonia meadows slow currents and slow erosion. Some individuals plant their Christmas trees in the dunes to stabilize them, and generally the vegetation contributes to the maintenance of the dunes. Finally, one solution is to accept the inevitable: the decline of the coastline, even if the situation is often badly experienced by the inhabitants.

Photo : Sur toute la planète, les littoraux tendent à s'artificialiser, et ils sont souvent menacés par la montée des océans (ici : Besant Nagar, Inde), auteur/author PlaneMad, 22 juin 2005.

 

 

 

14 août 2019

Le réchauffement climatique à l'œuvre : Incendies en Sibérie - Global warming at work: Fires in Siberia -

Siberia_topo144 (auteur:author United States Central Intelligence Agency's World Factbook)

3.000 pompiers, quatre millions d'hectares de forêt partis en fumée, une région grande comme l'ancienne Aquitaine dévastée, c'est le très lourd bilan (provisoire) des incendies qui ravageaient encore il y a deux jours la Sibérie. De très violents orages et des températures qui ont augmenté de dix degrés en vingt ans en sont les principales causes.

Alerte au smog

L'épaisse fumée qui s'est dégagée de ces incendies s'est étirée sur plus de six fuseaux horaires, sur un espace grand comme l'Union Européenne. Une journaliste annonce que la côte ouest du Canada a vu arriver des particules de cette fumée, poussées par le vent.

Ces fumées noirâtres noircissent des surfaces habituellement blanches de la glace et de la neige arctique, les empêchant de refléter vers l'espace l'énergie venue du soleil. Une diminution de l'albedo qui réchauffe un peu plus la planète.

Méthane, fonte du permafrost et CO2

D'autre part, sous l'effet de l'intense chaleur, le pergélisol (permafrost) fond, en libérant du méthane emprisonné dans les sols depuis des milliers d'années. Le méthane n'est pas le seul gaz à effet de serre libéré par ces incendies : en brûlant, les forêts libèrent du CO2. Plus de 200 millions de tonnes de CO2 ont été ainsi libérées depuis le début des incendies, soit l'équivalent du fonctionnement annuel de 35 millions de voitures.

Tout cela fait que les incendies actuels de la Sibérie pourraient bien agraver le réchauffement climatique. La destruction de l'écosystème des forêts sibérienne pourrait aussi être irréversible. Source : MyTF1, Journal du week end, 10 août 2019.

__________________

3,000 firefighters, four million hectares of forest gone up in smoke, a region as big as the devastated old Aquitaine, is the very heavy (provisional) record of the fires which ravaged Siberia two days ago. Very violent storms and temperatures that have increased in ten degrees in twenty years are the main causes. 

Smog alert

The thick smoke that emanated from these fires spread over more than six time zones, on a large space like the European Union. A journalist reports that the west coast of Canada has seen particles of this smoke, pushed by the wind. These blackish fumes blacken the usually white surfaces of ice and arctic snow, preventing them from reflecting the energy coming from the sun back to space. A decrease in the albedo that warms the planet a bit more.

Methane, permafrost and CO2

On the other hand, under the effect of intense heat, permafrost melts, releasing methane trapped in the soil for thousands of years. Methane is not the only greenhouse gas released by these fires: burning, burning forests release CO2. More than 200 million tons of CO2 have been released since the beginning of the fires, the equivalent of the annual operation of 35 million cars. All this makes the current fires of Siberia could well aggravate global warming. The destruction of the Siberian forest ecosystem could also be irreversible. Source: MyTF1, Weekend Newspaper, August 10, 2019.

On the other hand, under the effect of intense heat, permafrost melts, releasing methane trapped in the soil for thousands of years. Methane is not the only greenhouse gas released by these fires: burning, burning forests release CO2. More than 200 million tons of CO2 have been released since the beginning of the fires, the equivalent of the annual operation of 35 million cars.

All this makes the current fires of Siberia could well aggravate global warming. The destruction of the Siberian forest ecosystem could also be irreversible. Source: MyTF1, Weekend Newspaper, August 10, 2019.

Photo : Siberia_topo144 (auteur/author United States Central Intelligence Agency's World Factbook).png

09 août 2019

Trump à El Paso : «Il a mis une cible dans notre dos» - Climate warming - Xenophobic killings: "He put a target in our backs"

El_paso_city

Quatre jours après la tuerie xénophobe qui a eu lieu aux Etats-Unis à El Paso le 3 août (« Vingt-deux personnes sont tuées, au moins vingt-quatre autres blessées. Le tueur, arrêté après s'être rendu à la police, déclare avoir voulu tuer le plus de Mexicains possibles », source : Wikipédia), le président Donald Trump est allé rendre visite aux habitants. Quoi qu'en dise le président qui s'est déclaré ravi de sa visite (« on a passé une journée fantastique depuis qu'on est partis d'Ohio. Tout l'amour, tout le respect pour la présidence, j'aurais aimé que vous soyez là pour voir ça »), le couple présidentiel a été hué par une partie de la population brandissant des banderoles « Trump not welcome ». Nul doute que les victimes, leurs familles, leurs amis ne s'attendaient pas à ce que les voir morts ou en deuil procure un « amazing day » à Donald Trump.

Donald_Trump_New_Hampshire_Town_Hall_(cropped), 19 août 2015 (auteur:author Michael Vadon)

Deux phrases très fortes ont été prononcées par des femmes dans la foule à l'occasion de cette visite. La première, d'origine latino, à dit en parlant de Donald Trump : « Il a mis une cible dans notre dos » (source : JT 20h A2, 7 août 2019).

La deuxième a dit, toujours parlant de Trump : « il a dit des choses horribles, sur tellement de gens différents, ces mots ont eu un impact sur notre communauté. Il a motivé les gens à mener des actions pleines de haine ". Propos confirmés par une troisième femme : « ce traumatisme est lié aux propos qu'il a tenus » (source : JT 13h A2, 8 août 2019).

Donald Trump par ses propos a armé la main des tueurs aussi sûrement que s'il leur avait donné lui-même l'ordre de tirer. Ce type d'attitude anti-migrants est d'autant plus grave que le réchauffement climatique qui va en s'accélérant va nous obliger – je dis bien nous obliger, il ne va plus exister de choix possible – à accueillir des centaines de millions de migrants climatiques. Rien qu'en Europe, on peut s'attendre à devoir accueillir quatre-vingt à quatre-vingt dix millions de migrant africains d'ici une trentaine d'années. 

Le Mexique a transmis à la Maison-Blanche une note diplomatique diffusée mercredi selon laquelle "Les discours de haine n'ont pas leur place dans nos sociétés. Le concept de +suprématie blanche+ (...) va à l'encontre d'une cohabitation pacifique (...). Ces idées n'entraînent que des clivages dangereux et de la violence," ajoute le document (source : LCI, https://www.lci.fr/international/en-direct-tueries-de-masse-aux-etats-unis-dayton-el-paso-la-nra-lobby-s-oppose-a-des-reformes-sur-les-ventes-d-armes-ar-15-ak-47-2128751.html).

Certains pays ont créé des lois concernant l'incitation à la haine raciale (« L'incitation à la haine raciale est le fait, par des discours, des écrits ou par tout autre moyen, de pousser des tiers à manifester de la haine, de la violence ou de la discrimination à l'encontre de certaines personnes, en raison de leur religion, de leur origine nationale ou ethnique. Elle est considérée comme un crime dans plusieurs pays dont l'Australie, la Finlande et le Royaume-Uni. Elle est considérée comme un délit en France », source : Wikipédia).

Leur application est cependant tout à fait insuffisante, et, en Europe comme ailleurs, des gouvernements et des hommes politiques continuent à lutter ouvertement contre les migrants et à les présenter comme une menace pour leur pays. De façon inéluctable, ce type de discours obsolète et inefficace dans le contexte du réchauffement climatique va engendrer des scènes de violence et de tueries comme les USA en ont connu ce week-end. Nous n'en sommes qu'au tout début du réchauffement climatique et des crises migratoires. Si l'on explique aux gens que les migrants sont une force pour l'économie (cf l'exemple de l'Allemagne) et qu'il n'y a que des avantages à les accueillir dignement, ces crises pourront être évitées. Si on tolère des propos d'hommes politiques populistes qui jouent avec la vie des gens dans le seul but de gagner les élections ou conserver leur pouvoir, comme on le voit aujourd'hui en Italie, à Malte, en Suisse, dans le nord de l'Europe, en France et ailleurs dans le monde, on va vers un monde de violence extrême et de luttes entre les communautés dans lesquel les tueries du week-end dernier aux USA seront notre lot quotidien.

Rappelons que le réchauffement climatique n'est pas une hypothèse, une fiction, « un coup des Démocrates » comme cela a été dit, et que la science ne va pas l'arrêter d'un coup de baguette magique. De nombreux pays vont devenir entièrement ou partiellement inhabitables (le Bengladesh par exemple), et la cohabitation avec les migrants, Mexicains ou autres, ne sera plus une option, mais une nécessité. Plus tôt les gouvernements s'y prépareront, et y prépareront leurs populations, et mieux cela se passera. Plus ils tarderont, et plus les pertes en vies humaines et en biens seront élevées.

Juste avant de venir à El Paso, le couple Trump était passé à Dayton. Treize heures après la tuerie d'El Paso, une autre fusillade y avait coûté la vie à neuf autres personnes. Le Président Trump n'envisage ni de changer sa politique xénophobe et anti-migrants, ni d'interdire la vente des fusils d'assauts.

Ned_Peppers_Bar_after_2019_Dayton_shooting (5 août 2019 auteur:author Becker1999

________________

Four days after the xenophobic killing that took place in the United States in El Paso on August 3 ("Twenty-two people are killed, at least twenty-four wounded." The killer, arrested after going to the police, says he wanted to kill as many Mexicans as possible ", source: Wikipedia), President Donald Trump went to visit the locals. Whatever may be said of the president who declared himself delighted with his visit ("we had a fantastic day since we left Ohio, all the love, all the respect for the presidency, I would have liked that you are here to see that "), the presidential couple was booed by a section of the population holding up" Trump not welcome "banners. There is no doubt that the victims, their families, their friends did not expect them to mourn for an "amazing day" to Donald Trump. Two very strong sentences were uttered by women in the crowd on the occasion of this visit. The first, of Latino origin, said in speaking of Donald Trump: "He put a target behind our backs" (source: JT 20h A2, August 7, 2019). The second said, still talking about Trump: "He said horrible things, about so many different people, these words had an impact on our community. He motivated people to carry out actions full of hate. "Remarks confirmed by a third woman:" this trauma is related to what he said "(source: JT 13h A2, August 8, 2019). Donald Trump by his words armed the hand of the killers as surely as if he had himself given the order to shoot. This type of anti-migrant attitude is all the more serious as the accelerating global warming is going to force us - I say we force ourselves, there will be no more choice - to accommodate hundreds of millions of people. climatic migrants. In Europe alone, one can expect to have to welcome eighty to ninety million African migrants within thirty years. Mexico sent the White House a diplomatic note on Wednesday that "hate speech has no place in our societies, the concept of + white supremacy + (...) goes against a peaceful cohabitation (...) These ideas only lead to dangerous cleavages and violence, "the document added (source: LCI, https://www.lci.fr/international/en-direct-tueries-de -mass aux usa-dayton el paso la nra lobby-s-opposed-to-the-reforms-on-the-sale-of-arms-ar-15-ak-47-2128751 .html). Some countries have created laws on incitement to racial hatred ("Incitement to racial hatred is by speech, writing or any other means to induce others to display hatred, violence or discrimination against certain persons because of their religion, national or ethnic origin, and is considered a crime in several countries including Australia, Finland and the United Kingdom. is considered a crime in France ", source: Wikipedia). 

Their application is, however, quite inadequate, and in Europe as elsewhere, governments and politicians continue to fight openly against migrants and present them as a threat to their country. Inescapably, this type of obsolete and ineffective speech in the context of global warming will generate scenes of violence and killings as the USA have experienced this weekend. We are only at the beginning of global warming and migration crises. If people are told that migrants are a force for the economy (as in the example of Germany) and that there are only advantages to receiving them with dignity, these crises can be avoided. If we tolerate the words of populist politicians who play with people's lives for the sole purpose of winning the elections or keeping their power, as we see today in Italy, Malta, Switzerland, the north of Europe, in France and elsewhere in the world, we are heading towards a world of extreme violence and struggles between the communities in which the killings of the last weekend in the USA will be our daily lot.
Recall that global warming is not a hypothesis, a fiction, "a coup of the Democrats" as it has been said, and that science will not stop it with a magic wand. Many countries will become fully or partially uninhabitable (eg Bangladesh), and cohabitation with migrants, Mexicans or others, will no longer be an option, but a necessity. The sooner governments prepare for it, prepare their people for it, and the better. The longer they wait, the greater the loss of property and human life.

Just before coming to El Paso, the Trump couple had moved to Dayton. Thirteen hours after the killing of El Paso, another shooting killed nine other people. President Trump has neither plans to change his xenophobic and anti-migrant policies, nor to ban the sale of assault rifles.

Photos : El Paso City 19 septembre 2006 (auteur/author en:Usher:Talshiarr) ; Donald_Trump_New_Hampshire_Town_Hall_(cropped), 19 août 2015 (auteur/author Michael Vadon) ; Ned_Peppers_Bar_after_2019_Dayton_shooting (5 août 2019 auteur/author Becker1999).


07 août 2019

Le réchauffement climatique à l'œuvre - 57 morts au Japon - Global warming in action - 57 dead in Japan

President Bush and Prime Minister Abe of Japan Participate in a Joint Press Availability at Camp David (27 avril 2007, auteur:author White House photo by Joyce N

Pour la seconde année consécutive, une vague de chaleur estivale s'abat en ce moment sur le Japon. Depuis une semaine', le thermomètre est monté dans certaines villes à 37°C (contre 31° habituellement en cette saison), provoquant l'hospitalisation de 18.000 personnes. 57 personnes sont décédées (bilan au 6 août 2018, chiffres Antenne 2 recoupés sur France Info). Les météorologues estiment que cette vague de chaleur pourrait durer jusqu'en septembre.

Les organisateurs des JO de 2020, qui devraient avoir lieu à Tokyo, ont déjà prévu d'avancer le départ du marathon olympique à 6h du matin, pour permettre aux athlètes de bénéficier d'un peu de fraîcheur - les coureurs les plus rapides mettent environ deux heures.

On peut quand même s'interroger, au regard des cinquante-sept victimes de ce début de canicule, sur le degré d'anticipation des autorités locales dans ce pays de cent vingt-six millions d'habitants, et la responsabilité du premier ministre japonais Shinzo Abe.

Pour mémoire, "depuis le 11 mars 2011 et l'arrêt des centrales nucléaires du pays, le Japon a connu une forte hausse de ses émissions de CO2. Le Japon s'était engagé sous le gouvernement de Yukio Hayotama du PDJ, de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 25 % entre 1990 et 2020. Mais le gouvernement Abe a estimé que cet engagement est irréaliste du fait de l'arrêt des réacteurs nucléaires depuis l'accident nucléaire de Fukushima. Le gouvernement a ainsi choisi d'abandonner cet engagement et de viser une réduction de 3,8 % entre 2005 et 2020, ce qui reviendrait à une augmentation de 3 % par rapport au niveau de 1990" (source : Wikipédia).

_______________

For the second consecutive year, a summer heat wave is coming down on Japan. For a week, the thermometer has risen in some cities at 37 ° C (against 31 ° usually in this season), causing the hospitalization of 18,000 people. 57 people died (balance sheet on August 6, 2018, Antenne 2 figures cross-checked on France Info). Meteorologists estimate that this heat wave could last until September. The organizers of the 2020 Olympics, which should take place in Tokyo, have already planned to advance the start of the Olympic marathon at 6am, to allow athletes to enjoy a little cool - the fastest runners put about two o'clock. One can still wonder, with regard to the fifty-seven victims of this beginning of heat wave, on the degree of anticipation of the local authorities in this country of one hundred and twenty-six million inhabitants, and the responsibility of the Japanese prime minister Shinzo Abe. 

"Japan has seen a sharp rise in CO2 emissions since March 11, 2011, and the shutdown of the country's nuclear power plants." Japan had committed under the Yukio Hayotama government of the DPJ, to reduce its greenhouse gas emissions by 25% between 1990 and 2020. But the Abe government has estimated that this commitment is unrealistic because of the shutdown of nuclear reactors since the Fukushima nuclear accident. abandon this commitment and aim for a 3.8% reduction between 2005 and 2020, which would amount to a 3% increase over the 1990 level "(source: Wikipedia).

Photo : President Bush and Prime Minister Abe of Japan Participate in a Joint Press Availability at Camp David (27 avril 2007, auteur/author White House photo by Joyce N. Boghosian)

04 août 2019

International CleanTech Week - Denis Horeau dresse un bilan du salon - Denis Horeau takes stock of the show

L'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier a participé durant quatre jours à l'International CleanTech Week d'Annecy. Denis Horeau dresse un bilan de cette deuxième édition très réussie.

Capture d’écran 2019-08-04 à 19

IMG_12461

T2A Expedition took part for four days at the Annecy International CleanTech Week. Denis Horeau takes stock of this second very successful edition.

Photos : International CleanTech Week 2019, le stand T2A (auteur/author Philippe Bensimon) ; International CleanTech Week 2019 table ronde "Des aventuriers inspirants", 22 juin 2019 (auteur/author : DR, photothèque Philippe Bensimon) ; International CleanTech Week 2019, devant le stand de T2A (auteur/author : DR, photothèque Philippe Bensimon).

IMG_12521

Le massif du Mont-Blanc en voie d'éboulement - Réchauffement climatique - The Mont-Blanc massif in the process of landslide

Panorama du Massif du Mont-Blanc de l'Aiguille Verte à gauche à l'Aiguille de Blaitière à droite, 28 août 2011 (auteur:author Philippe Bensimon)

« Le massif du Mont-Blanc, un paradis pour les grimpeurs aujourd'hui menacé par le réchauffement climatique. Les Alpes berceau de l'alpinisme, mais pour combien de temps encore ? » « Depuis quinze ans la montagne s'écroule par pans entiers ». Antenne 2 a consacré quelques minutes ce soir à ce sujet dans le JT de 20 h, rappelant que l'an dernier 2.300 m3 de roche se sont éboulés dans l'Arête des Cosmiques, une jolie voie facile très fréquentée qui permet d'accéder à l'Aiguille du Midi. Le guide Jean-Christophe Bèche avoue : « Sur certaines montagnes, on n'y va plus ». C'est le cas du secteur de la Tour Ronde, qui ne se pratique plus aujourd'hui qu'en hiver – lorsque j'en ai fait la face nord en été il y a 40 ans, elle faisait alors partie des « Cent plus belles courses du massif du Mont-Blanc ».

La face ouest des Drus en août 2005, après l'éboulement de juin qui a emporté le pilier Bonatti (16 août 2005 auteur:author Rokus Cornelis)

La face ouest des Drus en mai 2006

Le sujet a passé sous silence les éboulements qui a partir de 1997 ont ravagé les Drus et notamment le gigantesque éboulement de 2005 qui a emporté toute la partie droite de la face Ouest et le Pilier Bonati. Le réchauffement climatique est clairement en cause. Ludovic Ravanel, chercheur au CNRS et descendant d'une longue lignée de guides, pose aujourd'hui des capteurs de température à 10 m de profondeur pour étudier l'évolution de la température au sein de la roche et l'évoution du pergélisol (permafrost) qui cimente celle-ci. Le constat est dramatique : « ce qu'on voit depuis une dizaine d'années grâce à des forages à dix mètres de profondeur, c'est que les temépratures au cœur de la montagne se réchauffent de l'ordre de 0,15°C par an. Ca fait quand même un degré et demi par décennie ce qui est absolument énorme. Ce qui va forcément générer plus d'instabilités de versants dans le futur, plus d'éboulements, plus d'écroulements rocheux ».

Imprévisibles pour le moment, ces éboulements n'en sont pas moins inéluctables.

« On voit une montagne qui est complètement différente de ce qu'on a connu dans les années 80-90. Maintenant, quand on se projette dans l'avenir on a du mal à imaginer quel sera l'état de la haute montagne dans vingt ou trente ans », conclut le chercheur.

Certains guides estiment qu'« il va falloir qu'on comprenne que certains endroits ne seront plus fréquentables, ou qu'à des moments extrêmement ephémères, et peut-être à une autre saison que la saison habituelle où l'on faisait précédemment ces choses-là ». Le sujet se termine sur une note pessimiste : « Une page de l'alpinisme est en train de se tourner ».

Panorama du Massif du Mont-Blanc, des Drus à gauche au col des Jorasses à droite, 28 août 2011 (auteur:author Philippe Bensimon)

"The Mont-Blanc massif, a paradise for climbers now threatened by global warming. The alpine cradle of mountaineering, but for how much longer? "For fifteen years the mountain has been falling apart." Antenna 2 dedicated a few minutes tonight on this subject in the JT ee 20h, recalling that last year 2,300 m3 of rock crashed into the Ridge of Cosmic, a nice easy way very frequented which allows access to the Aiguille du Midi. A guide Jean-Christophe Besch admits: "On some mountains, we go more". This is the case of the Round Tower sector, which is only used in winter - when I made the north face in summer 40 years ago, it was part of the "hundred most beautiful races of the massif of Mont Blanc ". The subject ignored the landslides that began in 1997 devastated the Drus and including the huge landslide of 2005 that took away the entire right side of the west face and Pillar Bonati. Global warming is clearly at stake. Ludovic Ravanel, a CNRS researcher and descendant of a long line of guides, is now installing temperature sensors at 10m depth to study the evolution of the temperature within the rock and the evaporation of the permafrost which cements that -this. The report is dramatic: "what we have seen over the past ten years thanks to drilling at a depth of ten meters is that the tepitures in the heart of the mountain are warming by around 0.15 ° per year. . It is still a degree and a half per decade which is absolutely huge. Which will inevitably generate more instabilities of slopes in the future, more landslide, more rockfalls ". Unpredictable for the moment, these landslides are nonetheless unavoidable. "We see a mountain that is completely different from what we had in the 80s and 90s. Now when we look into the future we can not imagine what the state of the high mountains will be in twenty or thirty years "concludes the researcher. Some guides believe that "we will have to understand that some places will be more frequent, or that at extremely ephemeral times, and perhaps in another season than the usual season where we did previously these things ". The subject ends on a pessimistic note: "A page of mountaineering is turning."

Photos : Panorama du Massif du Mont-Blanc de l'Aiguille Verte à gauche à l'Aiguille de Blaitière à droite, 28 août 2011 (auteur/author Philippe Bensimon) ; La face ouest des Drus en août 2005, après l'éboulement de juin qui a emporté le pilier Bonatti (16 août 2005 auteur/author Rokus Cornelis) ; La face ouest des Drus en mai 2006. La zone plus claire à droite est celle de l'éboulement de 2005 (3 mai 2006, auteur/author Eltouristo) ; Panorama du Massif du Mont-Blanc, des Drus à gauche au col des Jorasses à droite, 28 août 2011 (auteur/author Philippe Bensimon).

03 août 2019

Croisière de Toussaint : découvrez avec nous les splendeurs de l'archipel des Kornati (Croatie) du 26 octobre au 2 novembre 2019

Itinéraire de Pula à Rogoznica et Biograd sur OpenCPNNotre prochaine croisière d'entraînement vous est ouverte. Elle aura lieu en Croatie du 19 octobre au 2 novembre 2019, durant les vacances de la Toussaint. Ces deux semaines sont fractionnables en deux croisières d'une semaine chacune. La première semaine (du 19 au 26 octobre) nous irons plus au nord que d'habitude, remontant pour la première fois jusqu'à Novigrad, dernier port avant la frontière slovène. Nous y découvrirons des baies superbes, des riches cités médiévales, des architectures romaines et vénitiennes parfaitement conservées (le plan de navigation détailé a été publié le 22 juilet). J'ai publié le 3 juillet des photos du bateau, et un planning sommaire de ces deux croisières sur lesquelles nous commençons déjà à avoir des inscriptions. Vous trouverez ci-dessous le plan de navigation détaillé de la seconde semaine, qui nous emmènera de Pula (aéroport à proximité) à Biograd (à 35 km de l'aéroport de Zadar) en passant par Sibenik, la rivière Krka et Rogoznica. 

Le Sun Odyssey 51

Carré du Sun Odyssey 51

Du samedi 26 octobre au samedi 2 novembre 2019 j'offre à des équipiers une superbe croisière à la découverte de l'archipel des Kornati et des îles voisines. Nous aurons un Sun Odyssey de 51 pieds (15,40 m) doté de tout le confort : cinq cabines, quatre cabinets WC/douches, convertisseur 220V, réfrigérateur, accès internet à bord possible, grand-voile et génois sur enrouleur, radar, propulseur d'étrave, prise MP3 - iPod, etc. Depuis Pula, dont les trésors recèlent l'amphithéâtre romain le mieux conservé à ce jour, nous irons visiter Cres et son monastère franciscain, Mali Losinj blottie au fond de son fjord, l'extraordinaire passage du Prolaz Mala Proversa qui serpente au cœur de l'archipel des Kornati, le joli port de Sali et la baie très protégée de Hramina (Otok Murter), la rivière Krka que nous remonterons jusqu'à Skradin, la cité médiévale de Sibenik, Rogoznica - autre port très méditerranéen au sein d'une baie très protégée - puis Kaprije et Muna, où nous irons petit-déjeuner avant d'arriver à Biograd, terme de notre croisière (ancienne Alba maritima, capitale romaine de la Liburnie à 35 km de l'aéroport de Zadar) Nous aurons tous les jours du temps pour visiter et nous baigner. 

NB : Pour ceux qui souhaitent une croisière de deux semaines, la semaine du samedi 19 octobre au samedi 26 octobre nous emmènera très au nord, de Biograd à Novigrad (dernier port avant la frontière slovène), puis Pula, à la découverte des trésors de l'Istrie (plan de navigation détaillé publié le 22 juillet sur ce blog). L'itinéraire et les escales seront complètement différent de ceux du retour à Biograd en seconde semaine que vous allez découvrir ci-dessous.


Cockpit du Sun Odyssey 51

Nous recherchons des équipiers. Ambiance cool (découvrir, se perfectionner dans une ambiance agréable et joyeuse). Participation aux frais : 450 euros pour un équipier occupant seul une cabine double, le même prix pour un couple ou deux amis (soit 225 euros par personne), plus la nourriture. On fera un peu plus de 269 M dans les paysages superbes et très variés de la Croatie et de l'Istrie : ports, mouillages, visites, baignades (l'eau sera à 22°C tout au long de notre croisière), etc. Nous aurons une nuit complète de navigation ; les quarts (facultatifs) se feront toujours à deux ou à trois. Découverte de la navigation astro, de la navigation de nuit, etc. Participation aux manœuvres demandée, mais rien n'est imposé. Cette croisière d'initiation et de découverte du monde du voyage en voilier est destinée en priorité à la formation des équipiers de l'expédition T2A. Très variée, elle leur permettra de découvrir les différentes manœuvres de port, de jour comme de nuit, les prises de corps mort, les mouillages, les manœuvres d'homme à la mer à la voile comme au moteur (nous récupérerons tout ce qui flottera sur notre route), etc. Le bateau étant grand, nous ouvrons aussi cette croisière à des équipiers non membres de l'expédition. Nous serons en période de vacances scolaires, les enfants et les débutants sont les bienvenus. Naviguer en famille, c'est toujours du bonheur ! Nous participerons également à un programme de comptage d'animaux marins.

Arrivée à Mali Losinj 14 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon)

Mali Losinj 14 avril 2015 (auteur:author Philippe Bensimon)

Entrée du fjord de Mali Losinj, 14 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon)

Cathédrale Saint-Jacques, Sibenik 9 avril 2013 (auteur:author Philippe Bensimon)

Plan de navigation de Pula à Biograd, Toussaint 2019 :

Samedi 26 octobre : Pula. 7h petit déjeuner, nettoyage du bateau. Départ de la partie de l'équipage qui a choisi de ne faire que la première semaine de la croisière. Rendez-vous à 11h avec les membres de l'équipage qui feront la seconde semaine. Les autres ont quartier libre pour aller visiter. L'après-midi avitaillement du bateau, et « safety brief » pour les nouveaux arrivants. Dîner à bord, nuit à quai ou au mouillage.

Pula-avion 28 octobre 2005 (author Orlovic)

Dimanche 27 octobre : Départ à 7h. On passe au nord de la tourelle verte d'entrée du port de Pula, puis cap au 255° sur 0,56 M jusqu'à arriver à l'entrée de la passe balisée entre Katarina au nord et Andrija au sud (7h06). Cap au 235° sur 0,22 M jusqu'à toucher la ligne des 20 m (2 minutes, 7h08). Cap ensuite au 305° sur 1,65 M jusqu'à voir au S la tourelle verte Rt Kumpar qui marque la pointe nord du brise-lames semi-immergé qui protège les baies de Pula (7h27). On hisse les voiles (10 mn), et on prend au 200° sur 0,82 M jusqu'à voir au 090 l'extrémité S du brise-lames (7h46, fonds de 38 m). Suivre le 156° sur 2,76 M jusqu'à voir au 090 la tourelle rouge et blanche Verudica (Fl R 3s 11m 6Nm, 8h19). On infléchit alors la route au 146° sur 6,5 M, en visant le Fl (2) 8s 15m de Plicina Albanez. A 9h20 on voit au 090 le feu Fl 2s 8m sans doute rouge de Plic Fenoliga. À 9h24 on est à l'ouest de Hrid Porer (Iso 6s, feu à secteurs jaune et vert). A 9h37 on est au sud de Hrid Porer (Iso 6s, feu à secteurs jaune et vert) dans des fonds qui viennent de passer à 10 m. On prend aussitôt au 090° sur 4,57 M. A 10h31 on arrive au sud de Rt Marlera Fl 9s 21m (fonds de 49 m). On remonte alors au 044° sur 17,6 M pour traverser le Kvarner en direction de Cres. A 14h02 on est au nord de Hrid Zaglav Fl (3) W 15s 20m 10Nm. On vient de voir au 090 la pointe Rt Pernat. De là on tire au 086° sur 4,40 M jusqu'à arriver au sud de Rt Kovacine dont la tourelle rouge marque l'entrée du fjord de Cres (Fl (2) 6s 9m, 14h54). Un bord de 107° sur 0,61 M nous amène au sud du feu de Rt Melin Fl R 3s 6m 3Nm (fonds de 20m, 15h01). De là, 0,26 M au 046° nous amènent au quai de Cres (15h08). 

Arrivée de nuit au port de Cres, 13 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon)

 

Appeler la capitainerie avant d'arriver. En fonction de l'heure à laquelle nous arriverons, il est possible que nous devions aller nous installer à la Marina, 0,7 M plus loin. Visite de Cres, nombreuses chapelles et églises le long de la route qui relie la ville à la marina, le monastère franciscain est intéressant. Si nous sommes autorisés à accoster au port, il peut être intéressant de prendre une vingtaine de minutes avant de faire la manœuvre pour visiter par la mer la marina en allant jusqu'au bout du fjord de Cres. Total de la journée : 40,3 M.

 

Entrée du monastère Saint-François, 14 avril 2016

Cres, monastère Saint-François, 14 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon)

Cres, 14 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon)

 

 

 

 

Lundi 28 octobre : Réveil à 8h, départ vers 9h. 30 mn pour aller visiter la marina au fond du fjord (si on ne l'a pas déjà fait la veille), puis cap au 270° sur 4,6 M (10 minutes pour hisser les voiles, plus 50 minutes, 10h30) jusqu'à ce qu'on voie la tourelle de Zaglav au 180. 

L'îlot Hrid Zaglav, 14 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon)

On prend ce cap sur 9,4 M, droit sur le phare à la pointe nord de Lakunji Otok, jusqu'à voir au 090 la tourelle Lupeska Drazica sur Otok Zeca (12h22). On oblique alors au cap 164° sur 13,4 M. On voit ainsi à 13h16 au 270 la tourelle blanche Rt Lakunji (hauteur 8 m) sur Otok Unije, qui marque notre entrée dans le Unijski Kanal. A 14h19 on voit au 270 le danger isolé Arbit au nord du Prolaz V Zapal. On continue jusqu'à passer entre les feux marquant la fin du chenal entre Male Srakane (Tourelle rouge sur l'écueil Hrid Silo) et Skujicu (Rt Kurila sur Losinj, 14h55). On termine ce bord 0,6 M plus loin, quand on voit à bâbord la tourelle blanche Otok Murtar (hauteur 9 m) passer à droite de la tourelle rouge d'Otok Zabodiski (hauteur 12 m, 15h02). On prend alors au 090° sur 1,96 M en direction du phare de Murtat. 1,63 M plus loin on passe au sud de l'îlot Zabodiski (attention à ne pas couper la ligne des 10 m, sinon tirer à tribord pour retrouver les fonds, 15h21). Au bout du bord (4 minutes, 15h25) on voit au 042 la tourelle rouge d'entrée du fjord de Losinj. On prend alors au 048° sur 1,06 M jusqu'à voir respectivement au 270 et au 180 les feux d'entrée rouge Rt Torunza et vert Rt Kriz du fjord de Mali Losinj (12 minutes, 15h37). On y pénètre, on oblique au cap 136° et au bout de 1,9 M on est à Mali Losinj. Dix minutes pour rouler les voiles, vers 16h10 le bateau est à quai. Total de la matinée : 36,8 M. 

On prend trois heures vingt pour visiter si on nous en laisse l'autorisation. Dans le cas contraire je débarquerai l'équipage à la volée, et passerai le reprendre à 19h30.

Arrivée à Mali-Losinj

Mali Losinj DSCN2427

 

Mali Losinj DSCN2404

Mali-Losinj, le port 14 avril 2016

 

 

Départ de Mali Losinj à 19h30. Une minute au 290° (0,13 M) nous permet de sortir du port et de voir au 090 le feu rouge de l’entrée du port de Mali Losinj Fl R 4s 7m 4 Nm. On repart au 316° sur 2,11 M pour arriver dans des fonds de 25 m, à l’E de la tourelle rouge et blanche Rt Torunza Fl 3s 10m et au N de la tourelle blanche ou verte Rt Kriz (feu vert, caractéristiques inconnues, faible puissance, 25 mn à 5 kt, 19h56, 31mn à 4 kt). De là, on prend au 233° sur 0,98 M jusqu’à voir au 270 le Fl (2) R 6s 12m 4 Nm d’Otok Zabodaski, et au 098 le LFl W 8s 9m 8 Nm sur U Engliz (20h08). 10 minutes pour hisser les voiles. On prend alors au 159° sur 12,4 M jusqu’à voir au 090 le Fl W 5s 12m 7 Nm de Kamenjak (22h46) et au 037 le Fl (3) W 15s 17m 10 Nm sur Otok Grujica (Gruizza)...

 

Coucher de soleil au nord de Freu de Cabrera 111113

Dugi Otok, les falaises 15 avril 2016

 

Mardi 29 octobre : ...On prend alors au 146° sur 14,7 M. On arrive ainsi à l’Est de la tourelle blanche Fl (2) W 20s 41m 22 Nm Veli Rat (1h42). De là on oblique au 134° sur 25,7 M de façon à rester à 4 puis 3 M des côtes durant la nuit et le petit matin. On voit ainsi cette même tourelle au 360 au bout de 7,1 M (3h07). A 6h50 on arrive au bout de ce bord, et on voit au 090 la tourelle rouge et blanche sud de l’entrée du Prolaz Mala Proversa (47 m, sur l’îlot Sestrica Vela). On est dans des fonds de 88 m exactement. On prend alors au 080° sur 3,42 M jusqu’à voir au 334 la tourelle rouge Rt Vidilica sur le côté W de l’entrée du chenal (07h31, on coupe la ligne des 50 m). 

 

On prend alors au 360° sur 1,17 M en tangentant la ligne des 50 m par moment (rester dans des fonds >50 m, la ligne des 50 m reste sur tribord) pour passer à 7h45 à 60 m de fond exactement. De là on prend au 041° sur 0,66 M. On passe ainsi en diagonale entre la bouée verte (6 m) qu’on laisse à tribord (au 090 en coupant la ligne des 50 m) et la tourelle rouge Rt Proversa sur Dugi Otok à bâbord (13 mn, 7h57). On finit dans la zone des 31 m à l’ouest de la bouée verte Ramov stan, bouée tribord du passage du Prolaz Mala Proversa.

Prolaz Mala Proversa DSCN2501

Prolaz Mala Proversa DSCN2563

On passe le passage en laissant la buvette à tribord (cap au 083° jusqu’à couper la ligne des 20 m, 3 mn, 8h00). De là on prend plein nord sur 0,38 M pour pénétrer dans la jolie et sauvage baie Uvala Cuscica, jusqu'à voir au 090 la tourelle rouge de Rt Cuska (hauteur 9 m, fonds entre 20 et 26 m, 4 minutes, 8h04). 10 mn pour rouler les voiles. Un dernier bord au 300° sur 0,24 M nous amène dans la zone de mouillage (3 mn, 8h07). On mouille dans 7 m de fond environ, le temps de descendre à terre et se baigner (2h environ). 

Dugi otok DSCN2620

Départ d'Uvala Cuscica à 10h10. On prend au 121° sur 0,53 M jusqu’à voir au 333 la tourelle rouge Rt Cuska qui marque la pointe E de la baie (six minutes, 10h16). De là, on prend au 042° en visant un petit îlot jusqu'à couper la ligne des 50 m (0,25 M, 3 mn, 10h19). 10 mn pour hisser les voiles. On prend plein nord sur 0,87 M en visant la tourelle blanche Lavdara Mala (10 mn, 10h39, on arrive dans des fonds de 55 m). De là, obliquer au 298° sur 3,19 M pour remonter le Lavdarski Kanal, avec l'île Lavdara à tribord et Dugi Otok à bâbord. Ce cap nous amène directement dans le port de Sali (10 minutes pour rouler les voiles, arrivée à 11h27). On passe deux heures à Sali. Total depuis Mali Losinj 66,9 M. Total de l'étape de Cres à Sali : 103,7 M. Sali est un joli vilage dont les maisons sont rassemblées autour du port. Certaines de celles-ci « datent au moins du XVIIe siècle » d'après Rod Heikell. Avitaillement, visite. Ceux qui le désirent pourront consacrer le temps de visite à des manœuvres d'accostage dans le port de Sali, ou de récupération de l'homme à la mer dans le Lavdarski Kanal. 

La baie de Sali 10 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon) ;

Sali, 10 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon)

Départ de Sali à 13h30. Cap au 115° sur 3,15 M. Dix minutes pour hisser les voiles. On passe ainsi à 12h17 au sud de la tourelle blanche sur l'îlot sans nom au sud de Lavdara. Un bord de 100° sur 0,78 M nous permet de rejoindre le nord de l'îlot Trimulici Vela sur la ligne des 50 m (9 minutes, 12h26). De là on prend au 117° sur 1,29 M pour laisser sur bâbord Skala Vela et Skala Mala. A 12h41 on est au sud de l'îlot Roncic dans des fonds d'une soixantaine de mètres. De là on prend au 098° sur 3,25 M pour traverser le Sitski Kanal (fonds de 70 m) et arriver à 13h20 entre les îlots Gangarol au nord et Bikarjica au sud (fonds de 31 m). On oblique alors au 116° sur 2,65 M pour arriver au sud de Kosara et de sa tourelle blanche (hauteur 11 m, 13h51, fonds de 81 m)

A l'ouest du nord de Murter, 19 février 2017 (auteur:author Philippe Bensimon)

Prendre au 090° pour passer entre Zizanj au nord et Gangaro au sud (fonds de 40 m, 12 mn, 12h32) et finir ce bord au nord de la tourelle blanche de l'îlot Artica Vela (14h53). On prend au 110° sur 1,45 M pour arriver au nord la cardinale nord de Kusija (15h10, fonds de 7,6 m) qu'on enroule (152° sur 0,12 M pour arriver dans le 090 de la cardinale, puis 202° sur 0,34 M pour entrer puis couper une deuxième fois la ligne des 10 m. On est ici au sud de la cardinale S de Kosuja (5 mn, 15h15, attention en enroulant la cardinale N à bien rester dans le chenal central toujours supérieur à 5 m de fond, 6,4 m au plus haut). De la ligne des 10 m on prend au 095° sur 0,61 M pour rejoindre une zone à 12 m située au nord du danger isolé Plic Arta Mala (passage à 7,7 m, 7 mn, 15h22). On oblique au 137° sur 1,67 M jusqu'à arriver à l'est de la tourelle blanche de l'îlot Tegina (hauteur 7 m, fonds d'une quinzaine de mètres, 15h42). 10 minutes pour rouler les voiles. De là, prendre au 218° sur 0,61 M un chenal au début supérieur à 10 m de fond, qui jamais ne descend à 5 m jusqu'à ce qu'on soit en vue de Hrmina à bâbord (si on tape au sondeur la ligne des 5 m c'est qu'on est une passe trop tôt, faire machine arrière toute, 7 mn, 15h59). Quand on voit la tourelle rouge la plus au nord de Hrmina au 116°, prendre au 138° ou à vue sur 0,31 M pour gagner le port. Attention à surveiller le sondeur, les fonds sont peu profonds. Dans le premier port on ne devrait pas descendre en dessous de 3 m, se garer à l'extérieur du ponton par exemple. Arrivée au port à 16h03. On peut décider de mouiller pour une heure dans la zone de mouillage au nord de Plic Arta (sable, 10 m de fond, déjeuner, baignade). L'arrivée à Hrmina (Otok Murter) se décale alors à 17h33. Visite, café éventuel à la marina (superbe lounge). Total depuis Sali : 20 M. Total depuis Cres : 123,7 M.

 

Chapelle dans la baie de Hrmina, 8 avril 2013 (auteur:author Philippe Bensimon)

La marina de Hrmina, 8 avril 2013 (auteur:author Philippe Bensimon)

 

 

Baie de Hrmina (Murter) 8 avril 2013 (auteur:author Philippe Bensimon)

 

Cuisine à bord, Sali, 10 avril 2016 (auteur:author Philippe Bensimon)

Mercredi 30 octobre : Départ à 7h de la marina de Hrmina (Otok Murter). Cap au 320° sur 0,30 M jusqu'à arriver dans des fonds de 6 à 7 mètres (4 minutes). De là, on oblique au 038° sur 0,62 M pour suivre le chenal (fonds de 7, 8 puis 10 m, 7h12) jusqu'à sortir de la passe et voir la tourelle blanche qur la pointe est de Tegina au 270 (hauteur 7 m). De là on prend au 316° sur 1,72 M (étroiture avec un court passage sur des fonds de 9 m) jusqu'à arriver au nord du danger isolé Plic Arta Mala repéré la veille (fonds de 13 m, en comptant 10 mn pour hisser les voiles, 7h42). On prend alors au 275° sur 0,52 M pour arriver à voir au 360 la cardinale N de Plic Kusija qu'on va enrouler en la laissant sur bâbord (fonds de 10 m, 7h48). On prend au 008° sur 0,30 M sans jamais avoir des fonds inférieurs à 6 m pour laisser la cardinale N à bâbord au 270 (7h52), et on oblique ensuite au 346° sur 0,20 M jusqu'à couper la ligne des 10 m (2 mn, 7h54, cela peut être le début d'un exercice de blind navigation). De là, on prend au 272° en direction du sommet d'Artica Mala sur 0,99 M jusqu'à couper la ligne des 10 m (8h06). Là, on prend au 221° sur 0,46 M (5 minutes) jusqu'à voir au 360 la tourelle blanche d'Artica Vala (hauteur : 7 m, 8h11). On prend alors au 180° sur 2,91 M. On passe juste à côté de Rt Vrtlici, pointe sud de Murvenjak qu'on laisse à tribord (fonds de 40-43 m, 8h36). A 8h45 on est dans des fonds d'à peu près 83 m, à 1,66 M dans le 270 de la tourelle rouge Hrid Misine. On prend alors au 128° sur 6 M pour longer la côte ouest d'Otok Murter en s'en rapprochant petit à petit. À 9h42 on est à un peu plus de 400 m dans le 270 de l'écueil Hrid Kamicic ; à 9h57 on est au sud de la tourelle blanche de Hr Kukuljar (hauteur : 11 m), le plus à l'est de la série d'îlots qu'on vient de laisser à bâbord (fonds de 60-70 m). Dans le même temps on doit voir au 077 le danger isolé Plic Mijoka et au sud le danger isolé de Hr Mala Mare juste à droite de la pointe de l'île Kakan. On prend au 099° sur 6,08 M pour franchir le Logorunska Vrata et quitter le Murtersko More en passant entre Otok Logorun à bâbord et Tijat à tribord (exercice de blind navigation : trouver et passer le Logorunska Vrata en aveugle à partir du changement de cap en indiquant le sud de Gr Bacvica). A 10h33 on est à 540 m au sud du danger isolé Gr Bacvica, à 11h on est dans le Logorunska Vrata (fonds de 24 m) et à 11h06 le bord est terminé (fonds de 28 m, on voit au 090 la bouée verte de Sepurine (hauteur : 6 m)à droite des églises, et au 270 Rt Kruzie, la pointe la plus au Nord de Tijat dans le Logorunska Vrata).

On est dans le Prvicki Kanal. On prend alors au 142° sur 1,63 M jusqu'à voir dans l'alignement la tourelle rouge de Rt Koni (pointe sud de Lupak), la tourelle verte la plus au nord de Plic Rozenik, et la tourelle rouge Zlarin (11h25). Avec un peu de marge, on prend alors au 090° sur 0,91 M pour arriver au sud de Rt Koni (11h36), puis on oblique au 075° sur 0,46 M pour passer au nord de la verte de Plic Rozenic (11h41), et enfin on prend au 096° sur 0,91 M pour arriver au sud de la tourelle rouge Zlarin (11h52). On enroule Zlarin en la laissant à bâbord et on va piquer au 016° sur 0,53 M pour rejoindre l’entrée du Sv Ante Kanal (11h58).

Le fort autrichien du Sv Ankt Kanal, 8 avril 2013 (auteur:author Philippe Bensimon)

 

Base sous-marine dans le Sv Ankte Kanal, 6 avril 2014

On prend alors au 048° et on laisse au 090 la pointe nord du fort autrichien Saint-Nicolas 0,15 M plus loin (12h). A 12h03 on voit au 180 le feu vert Fl G 2s 8m 1Nm Senisna Kanal. On prend alors au 0,81° sur 0,96 M. On voit ainsi successivement au 360 la tourelle rouge Fl 2s 6m Baba (0,46 M, 12h09) puis la tourelle rouge Fl 2s 7m Kriz (0,81 M depuis le changement de cap, 12h13). Deux minutes plus tard on voit au 270 cette même tourelle, et au 090 la tourelle verte Fl (2) G 5s 3Nm Turan qui marque l’entrée du Sv Ante Kanal côté Sibenik (12h15). On prend au 054° sur 0,19 M pour sortir du canal, jusqu’à voir au 180 la bouée Fl 2s 6m 3Nm Paklena (12h17). Nota bene : si la navigation est bonne, on ne doit jamais être dans des fonds de moins de 20 m. Si les fonds remontent à 15 m, redonner de la barre pour récupérer les fonds de 20 m (40 m le plus souvent au milieu du chenal). Par temps de brouillard, si les feux ne fonctionnement pas, on doit pouvoir se diriger doucement en suivant la ligne des 35/40 mètres (courte barre à 23 mètres à la sortie).


En remontant la rivière Krk, 28 avril 2013

Elevage de moules et d'huîtres sur la rivière Krk 28 avril 2013Prendre au 345° sur 0,51 M jusqu’à voir au 270 la tourelle rouge Fl R 3s Molo Martinska (12h23). On prend alors au 316° sur 2 M ce qui nous amène sous le premier pont (12h47). A partir de là, faire attention à ce que les horaires sont calculés sur une VF de 5 kt ; ompenser le courant de la rivière Krka. Notez les élevages d'huîtres et de moules. A la sortie du pont on oblique au 332° sur 0,79 M jusqu’à voir au 090 le feu Fl G 2s 5m 1Nm Triska (9 minutes, 12h56). On prend alors au 046° sur 0,40 M jusqu’à voir au 360 la tourelle Fl G 2s 6m 3Nm (4 minutes, 13h, se méfier du courant qui porte au sud dans l’anse). Virer alors au 318° sur 0,13 M pour laisser au 090 cette même tourelle (1 minute, 13h01). Prendre au 050° sur 0,33 M jusqu’à laisser au 270 la tourelle rouge Fl R 2s (4 minutes, 13h05), puis virer à nouveau au 340° sur 0,36 M pour laisser au 090 la Fl G 2s suivante (4 minutes, 13h09). On oblique au 051° sur 0,12 M (une minute) pour déborder la tourelle, puis on revient au 101° sur 0,48 M pour suivre le méandre (5 mn). A 13h15 on voit au 180 le secteur rouge du Fl 2s 6m (qu’on voyait jaune auparavant). On rentre alors sur le grand lac. 

Le grand lac sur la rivière Krk, 28 avril 2013Prendre au 037° sur 1,46 M pour le traverser (17 minutes). A 13h32 on voit au 180 la tourelle verte Ostrica qui marque la reprise de la rivière Krka. Prendre alors au 096° sur 0,53 M (6 minutes). A 13h38 on voit au 360 la Fl R 2s 4m 1Nm Bila Stina. On continue sur ce même cap sur encore 0,62 M (7 minutes). A 13h45 on voit au 360 la Fl R 2s suivante. On remonte alors au cap 065° sur 0,48 M jusqu’à voir au 090 la tourelle verte Fl G 2s 5m 3Nm Kuk (13h51). Le second pont ne doit pas être très éloigné, peut-être même l’a t’on déjà passé (il ne figure pas sur ma cartographie électronique). Un dernier bord de 0,4 M au cap 018° mène à Skradin (13h55). 10 minutes pour rentrer les voiles et faire la manœuvre, débarquement à la volée de l'équipage à 14h05, 1h de visite de Skradin, ronds dans l'eau en attendant devant le port, récupération de l'équipage à 15h10.

Départ de Skradin à 15h10. Cap au 202° sur 0,41 M jusqu’à voir au 090 la Fl G 2s Kuk (4 mn, 15h14). On oblique alors au 241° sur 0,46 M pour laisser au 360 la Fl R 2s suivante (5 mn, 15h19). Prendre le cap 275° sur 0,62 M pour voir la Fl R 2s 4m 1Nm Bila Stina au 360. Continuer sur ce même cap sur 0,53 M pour  arriver dans le 360 de la Fl G 2s qui marque l’entrée du lac (15h32). Traverser le lac en prenant au 217° sur 1,45 M. On arrive ainsi dans le secteur rouge (jaune par ailleurs) de la Fl 2s 6m qui marque l’entrée du déversoir du lac (15h49). Là, prendre au 281° sur 0,48 M jusqu’à voir au 180 la tourelle verte Fl G 2s 7m qui marque le tournant de la rivière (15h54). Prendre au 231° sur 161 m (une minute, 15h55) pour déborder la tourelle qu’on voit alors au 090, puis au 162° sur 0,36 M jusqu’à voir à tribord au 270 le feu Fl R 2s (15h59). On prend ensuite au 231° sur 0,33 M pour voir la Fl G 2s 6m 3Nm au 090 (3 mn, 16h02). On prend alors au 145° sur 0,14 M pour voir cette même tourelle au 360 (1mn, 16h03), puis on suit le cap 226° sur 0,37 M pour arriver dans le 270 de la Fl G 2s 5m 1Nm Triska. A 16h07, on prend au 152° sur 0,79 M pour franchir le pont en aval de la rivière Krka (9 minutes, 16h16). De là, suivre le cap 135° sur 2,48 M pour arriver à 16h45 le long des quais de Sibenik.

Place de Sibenik, avril 2013Se garer le long du quai, régler la nuit à l'employé municipal qui va rapidement arriver sur le quai, et prendre son temps pour visiter la cathédrale Saint-Jacques et les petites rues : jardin du monastère, etc. Total de la journée : 44 M.

Jeudi 31 octobre : Départ à 7h. Cap au 235° sur 0,48M pour regagner l’entrée du Sv Ante Kanal et voir au 090 sa tourelle verte Fl (2) G 5s 8m 3Nm Turan (7h05) ; prendre ensuite au 260° sur 0,96 M pour arriver dans le 360 de la tourelle verte Fl G 2s 8m 1Nm Senisna (11 minutes, 7h16). Le cap 219° sur 0,30 M nous mène à l’embarcadère du fort autrichien Saint-Nicolas (Sv Nicole, 3 minutes, 7h19). 10 minutes pour s’amarrer, puis le temps de visiter le fort et de faire des photos.

Sv Ante Kanal, visite du fort St-Nicolas 6 avril 2014Départ à 8h30. On déborde le fort (80 m dans le nord-ouest permettent de retrouver 35 m de fond), puis cap au 226° sur 0,85 M. On a ainsi au 360 la tourelle rouge d’entrée du canal Sv Ante Fl (2) 6s, et au 090 la tourelle verte sur le récif Fl G 3s Hrid Rocni (8h40, 8h50 en comptant 10 mn pour établir les voiles). De là on prend au 196° sur 0,48 M pour rejoindre le sud de Zlarin qu'on laisse à tribord vers 8h56. 

Cap au 142° sur 1,96 M. On arrive ainsi dans le 270 de la bouée rouge U Maratusa Fl 2s 7m (9h20, fonds de 25 à 30 m). On prend ensuite au 180° sur 6,5 M pour passer entre Zlarin à tribord et Drvenik à bâbord (au bout de 1,03 M on laisse au 090 le feu au nord-est de Drvenik, 9h32). On aboutit ainsi dans le Prolaz Dvainka (0,74 M après le feu de Drvenik, on laisse au 090 le feu au NE de l’île Dvainka qu’on laisse à bâbord, 9h41). On continue sur le cap 180°. 0,35 M plus loin on voit à tribord au 270 la tourelle blanche de l'îlot Komorica (hauteur : 11 m, 9h45). Encore 4,43 M sur ce bord de 180° et on rejoint puis laisse à tribord l’îlot Lukovnjak (10h39) ; on continue au 180° sur 0,95 M pour laisser à bâbord l'îlot Grbavac jjusqu’à voir au 090 la bouée de danger isolé et son feu au SE de Grbavac (10h51). On vire ensuite au 122° sur 4,57 M, et à 11h47 on est au sud de Rt Gradina, la tourelle rouge qui marque l'entrée de la passe qui mène aux baies de Rogoznica. De là, 0,56 M au 024° nous mènent devant Rogoznica (arrivée à 12h03). 

Rogoznica, 19 avril 2019 (auteur:author Philippe Bensimon)

Rogozniva, 19 avril 2017 2 (auteur:author Philippe Bensimon)

2h pour visiter, déjeuner, se baigner (éventuellement en allant jeter l'ancre dans une autre des baies de Rogoznica si on veut)

Départ à 14h de Rogoznica. Depuis Rogoznica, cap au 200° sur 0,60 M pour passer à 14h07 au sud de Rt Gradina, la tourelle rouge qui marque l'entrée de la passe. De là, cap au 300° sur 4,93 M. au bout de 0,73 M (8 mn, 14h15 on voit s'ouvrir Smokvika Vela derrière Smokvica Mala. Cet alignement marque la sortie de la passe. Un peu à droite de l'alignement on voit le phare de Hr Mulo.

 

 

Franck, au nord de Hr Mulo, 7 avril 2014

 

Le phare de Hrid Mulo, 17 février 2017 (auteur:author Philippe Bensimon)

10 minutes pour hisser les voiles. A 15h16, on est à 0,78 M dans le 270 du danger isolé de Grbavac (fonds de 80 m à 81 m). De là on prend au 315° sur 7,8 M pour arriver au nord de la haute tourelle rouge Hr Bosnjak (hauteur 25 m) et au sud de la tourelle blanche sur la côte ouest de l'îlot Ravan (hauteur : 12 m), à mi-distance de ces deux amers (0,4 M environ, fonds de 65 m, 16h49). On oblique alors à tribord au 311° sur 2,38 M pour arriver juste à l'est de Rt Kakan (tourelle rouge, hauteur 8 m, qui marque l'entrée de la passe entre Kakan à bâbord et Kaprije à tribord : c'est le Kakanski Kanal (17h17). 10 mn pour rouler les voiles. Nous le remontons à partir de là au 339° sur 0,79 M (9 mn, fonds supérieurs à 20 m sauf un court passage vers la fin compris entre 10 et 20 m, 17h36), puis 0,86 M au 106° amènent devant le port de Kaprije (17h46, pendilles sur le côté sud de l'appontement). Situé au plus profond de la baie intérieure sud-est (cf photo satellite ci-contre), c'est un joli village, boutiques, restaurants appréciés et épicerie très bien fournie.

Total de la journée 34 M.

 

Kaprije_2011 (auteur:author Waerfelu)

Kaprije-satelite (auteur:author Nasa)Vendredi 1er octobre : Départ à 7h, de Kaprije, cap au 287° sur 0,94 M (7h12), puis cap au 156° sur 0,97 M jusqu'à voir la tourelle rouge Rt Kakan qui marque la sortie du Kakanski Kanal au 293 (fonds de 31 m, 7h24). On passe au 253° sur 2,05 M pour embouquer la passe entre Rt Kakan à tribord et l'îlot Kamesnjak Vela à bâbord, on hisse les voiles (10 mn), et à 7h58 on voit au 121 la tourelle rouge de Rt Muna sur Zirje (distance 0,24 M, hauteur 9 m) et au 320 le danger isolé de Brak Pascica (fonds supérieurs à 50 m). De là, 0,43 M au 146° nous amènent au petit port tranquille de Luka Muna ou nous prendrons le petit déjeuner (8h03, on consacre une heure au petit déjeuner).

Zirje_satelite, 15 septembre 2006 (auteur:author Nasa)

 

Départ de Luka Muna à 9h03. Cap au 317° sur 6 M. 10 mn pour hisser les voiles. A 9h26 on voit au 090 à 200 m le danger isolé Brak Prascica ; on continue sur ce même cap en visant le danger isolé Plic Cavlin, et à 10h15 on voit au 090 le sommet de Cavlin (33 m), le dernier des la série des îlots qu'on longe à tribord avant le danger isolé Plic Cavlin. De là on oblique au 328° sur 8,1 M. Au bout de 0,42 M on laisse à bâbord le danger isolé Plic Cavlin (distance : 90 m, 10h20), et on remonte ainsi le Murtersko More jusqu'à voir au 270 à 0,16 M la pointe sud d'Obun, îlot qui culmine à 21 m de haut (fonds de 38 m exactement, 11h52). On prend alors au 006° sur 2,22 M en direction de l'îlot Gnalic (le maintenir à gauche du mât), qu'on enroule dans des fonds de 31-32 m (on voit son extrémité N au 270 à 12h18). On prend alors au 332° sur 3,48 M pour remonter le canal entre Pasman à bâbord et le continent à tribord. On voit ainsi au 090 la première tourelle blanche (feu vert) de Biograd et au 286 la tourelle rouge au nord de l'île Planac (12h59). On est presque dans l'axe de la jetée qui protège l'entrée du port, et sensiblement au 270 du quai des carburants, au sud du quai des ferries. 0,25 M au 084° devraient nous conduire au quai des carburants (10 mn pour rouler les voiles, 13h12). 15 mn pour faire le plein. Sans autre indication on repart au 309° sur 0,21 M jusqu'à couper la ligne des 10 m (2 mn, 13h29) avant de prendre au 052° sur 0,22 M ce qui nous amène à 13h31 devant l'entrée du port (fonds inférieurs à 5 m, attention à bien laisser à tribord la bouée verte dépourvue de feu, non marquée sur ma carte, à l'extrémité nord du quai des ferries – elle est là pour nous éloigner de la jetée). 0,23 M dans le port au 126° devraient nous amener aux pontons. En comptant dix minutes pour faire la manœuvre, à 13h41 le bateau devrait être au ponton.

Comme nous ne serons pas obligés d'arriver si tôt, c'est une journée où on peut prendre du temps pour des manœuvres de récupération d'homme à la mer à la voile, de la baignade, etc.

Soirée à Biograd, pizzeria ou dîner à bord selon les envies. Dernière nuit à bord. Total de la journée : 25 M.

Samedi 2 novembre : réveil à 7h, petit déjeuner à bord, nettoyage du bateau, départ du bateau à 9h. Navette pour Zadar gare routière prévue au plus tard à 10h.

Biograd, the marina (behind, the isle of pasman), author Jean-no August 2007

 

Photos : Itinéraire de Pula à Rogoznica et Biograd (OpenCPN) ; Le Sun Odyssey 51 (DR, photothèque du loueur) (1, 2 et 3) ; Arrivée à Mali Losinj 14 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Mali Losinj 14 avril 2015 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Entrée du fjord de Mali Losinj, 14 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Cathédrale Saint-Jacques, Sibenik 9 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) (1) ; Pula-avion 28 octobre 2005 (author Orlovic) ; Arrivée de nuit au port de Cres, 13 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Entrée du monastère Saint-François, 14 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Cres, monastère Saint-François, 14 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Cres, 14 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; L'îlot Hrid Zaglav, 14 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Mali Losinj, la promenade, 14 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Coucher de soleil sur l'Adriatique (auteur/author Philippe Bensimon) ; Falaises de Dugi Otok, 15 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Près de l'entrée du Prolaz Mala Proversa, 15 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Le Prolaz Mala Proversa, 15 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Uvala Cuscica, 16 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; La baie de Sali 10 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Sali, 10 avril 2016 (auteur/author Philippe Bensimon) ; A l'ouest du nord de Murter, 19 février 2017 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Monastère dans la baie de Hrmina, 8 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; La marina de Hrmina, 8 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Baie de Hrmina (Murter) 8 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Cuisine à bord, Sali, 10 avril 2016  (auteur/author Philippe Bensimon) ; Le fort autrichien Saint-Nicolas, Sv Ante Kanal, 8 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Base sous-marine dans le Sv Ante Kanal, 6 avril 2014 ; Rivière Krka, 9 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Ostréiculture sur la rivière Krka, 9 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Lac sur la rivière Krka, 9 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Cathédrale Saint-Jacques, Sibenik 9 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) (2) ; Place de Sibenik, 9 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; A quai au fort Saint-Nicolas, Sv Ante Kanal, 10 avril 2013 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Rogoznica, 19 avril 2019 (auteur/author Philippe Bensimon) (1 et 2) ; Franck, 2 M au nord de Hr Mulo, 7 avril 2014 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Le phare de Hrid Mulo, 17 février 2017 (auteur/author Philippe Bensimon) ; Kaprije_2011 (auteur/author Waerfelu) ; Zirje_satelite, 15 septembre 2006 (auteur/author Nasa) ; Biograd, the marina (behind, the isle of pasman) (auteur/author Jean-no August 2007) ; Biograd na Maru, 11 avril 2014 (auteur/author Philippe Bensimon).

Biograd na Moru 11 avril 2014



31 juillet 2019

29 juillet 2019, jour du dépassement mondial : les ressource de 2019 sont déjà épuisées - July 29, 2019, Earth Overshoot Day

29 juillet 2019, jour du dépassement mondial

Le "Jour du dépassement", c'est le jour de l'année où l'humanité a épuisé l'ensemble des richesses que peut produire la terre en une année. Si tous sur la planète nous avions un mode de vie durable, le jour du dépassement serait le 31 décembre. Nous en sommes bien loin, et ce jour du dépassement avance d'année en année.

 

Définition : "Le jour du dépassement, ou jour du dépassement de la Terre (en anglais : Earth Overshoot Day ou EOD) correspond à la date de l’année, calculée par l'ONG américaine Global Footprint Network, à partir de laquelle l’humanité est supposée avoir consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an. Passée cette date, l’humanité puiserait donc de manière irréversible dans les réserves non renouvelables (à échelle de temps humaine) de la Terre" (source : Wikipédia). Selon WWF, les calculs sont faits à partir de trois millions de données statistiques issues de deux cent pays. L'ONG américaine Global Footprint Network créée en 2003 par Mathis Wackernagel, PhD, et Susan Burns à Oaklands en Californie possède également des bureaux à Bruxelles et à Genève.

Concrètement, le Jour du dépassement est le rapport entre la biocapacité ou capacité de production biologique de la planète et l’empreinte écologique de l'humanité, le tout multiplié par 365.

La première mesure a été effectuée en 1971, et la date tombait alors le 24 décembre. Nous étions alors presque dans les clous. Aujourd'hui nous en sommes bien loin. Si nous voulions subvenir à la consommation en ressources renouvelables de l'humanité sur une année nous aurions beoin en 2019 d'1,75 planète Terre. Et au train où nous allons, le besoin théorique de deux planètes consommées par an sera atteint avant 2050.

La vidéo ci-dessus montre que certains pays sont plus raisonnables que d'autres en matière de mode de vie durable : l'Equateur par exemple, où l'Inde (0,7 planète consommée annuellement). A l'autre bout de l'échelle, certains pays consomment énormément de ressources par habitant : Mongolie, USA, etc. La France fait partie des mauvais élèves : cette année le "jour du dépassement " serait tombé le 14 mai si toute la planète vivait comme les Français. Celà dit, l'an dernier cette date tombait le 4 mai... D'énormes progrès restent à faire mais c'est encourageant par rapport au Quatar (jour du dépassement : 22 février) ou aux USA : si nous consommions tous comme un Américain, il nous faudrait cette année cinq planètes théoriques pour faire face à nos besoins.

Pour WWF, une des solutions pour reculer le "jour du dépassement" consiste à taxer lourdement le transport aérien, à limiter le transport maritime (les accords avec le Mercosur ne sont pas une bonne chose) et à préférer de façon systématique le rail à la route. Cela permettrait de faire reculer de trois mois le jour du dépassement (le transport est le plus gros émetteur de gaz à effet de serre). Ne manger de la viande ou du poisson qu'un jour sur deux suffirait à gagner quinze jours, et diviser par deux notre gaspillage alimentaire nous ferait encore gagner 10 autres jours.

WWF publie en ce moment les recettes du chef étoilé Florent Layden (l'Auberge du Vert Mont à Boeschepe, et du Bloempot et du Bierbuik-Bloemeke à Lille). Florent Layden est connu pour sa cuisine locavore et engagée : https://www.wwf.fr/recettes-durables

________________

The "Earth Overshoot Day" is the day of the year when mankind has exhausted all the riches that the earth can produce in one year. If all on the planet we had a sustainable way of life, the "day of overcoming" would be December 31st. We are far away, and this "day of overtaking" advances from year to year.

Global Footprint Network Capture d’écran 2019-07-31 à 19

Definition: "The Earth Overshoot Day (EOD), is the date of the year, calculated by the American NGO Global Footprint Network, from which the humanity is supposed to have consumed all the resources that the planet is able to regenerate in one year.After this date, humanity would thus irreversibly draw on the non-renewable reserves (on a human time scale) of the Earth. source: Wikipedia). According to WWF, calculations are based on three million statistical data from two hundred countries. Concretely, it is about the relationship between the biocapacity or capacity of biological production of the planet and the ecological footprint of the humanity, all multiplied by 365. The first measure was made in 1971, and the date was December 24th. We were then almost in the nails. Today we are far away. If we wanted to support the consumption of renewable resources of humanity in one year we would need in 2019 1.75 planet Earth. And at the rate we are going, the theoretical need for two planets consumed per year will be reached before 2050. The video above shows that some countries are more reasonable than others in terms of sustainable lifestyle: Ecuador for example, where India (0.7 planet consumed annually). At the other end of the scale, some countries consume a lot of resources per capita: Mongolia, USA, etc. France is one of the bad students: this year the "day of overtaking" would have fallen on May 14th if the whole planet was living like the French. That said, last year this date fell on May 4 ... Huge progress remains to be made but it is encouraging compared to the Qatar (day of overtaking: February 22) or the USA: if we all consume as a American, we would need five theoretical planets this year to meet our needs. For WWF, one of the solutions to move back the "day of overtaking" is to heavily tax air transport, to limit shipping (the agreements with Mercosur are not a good thing) and to systematically prefer the rail to the road. This would reduce by three months the day of the overrun (transportation is the largest emitter of greenhouse gases). Eating meat or fish every other day would be enough to earn a fortnight, and dividing our food waste by two would make us earn another 10 days.

WWF is currently publishing the recipes of Michelin-starred chef Florent Layden (Auberge du Vert Mont in Boeschepe, and Bloempot and Bierbuik-Bloemeke in Lille). Florent Layden is known for his local and committed cuisine: https://www.wwf.fr/recettes-durables

Vidéo : https://www.facebook.com/brutnatureFR/videos/1376705435802175/?v=1376705435802175. Ajoutée par Brut sur Youtube le 29 juillet 2019.