Pula, l'amphithéâtre romain le mieux conservé, vendredi 19 mars 2021 (1)

Pula, vendredi 19 mars 2021. Aujourd'hui, c'est presque la grasse matinée. Réveil à 8h30 au mouillage, juste en face de l'amphithéâtre romain de Pula. Petit déjeuner à 8h50 dans le cockpit. Le temps est superbe, et le cadre aussi. Une heure plus tard nous levons l'ancre pour aller accoster le long du quai des douanes de Pula. Michel est à la barre pour la manœuvre. Il s'agit pour nous d'effectuer les formalités de sortie de Croatie des hommes et du bateau (nous partons pour Venise), et aussi d'aller faire les tests PCR covid-19 qui nous permettront d'une part d'entrer en Italie (puis en France et en Suisse pour une partie de l'équipage), et d'autre part me permettront de rentrer à nouveau en Croatie après-demain. Michel réalise le premier accostage au quai des douanes à 10h10. Le douanier nous explique comment faire, et nous indique le quai auquel déplacer le bateau le temps que nous allions faire effectuer nos tests. J'ai choisi de les faire effectuer par un laboratoire qui garantit les résultats dans la journée et nous enverra les résultats par mail. Nous devrions ainsi les recevoir sur nos ordinateurs et tablettes durant notre traversée de l'Adriatique, et être prêts demain matin à fournir les documents aux douaniers italiens. A 10h50 le bateau est déplacé, ré-amarré, tout est en ordre et nous quittons le bord pour aller nous faire tester. Le laboratoire est situé à une vingtaine de minutes de marche ; nous en profitons pour traverser les jardins qui mènent à l'amphithéâtre romain et admirer son architecture. De tous les amphithéâtres construits par les Romains, celui-ci n'est pas le plus grand, mais c'est le mieux conservé. 

Pula, l'amphithéâtre romain le mieux conservé, vendredi 19 mars 2021 (2)

Pula, dans la queue pour les tests PCR covid-19, vendredi 19 mars 2021

A 11h20 nous faisons la queue en plein air devant les locaux en préfabriqué du laboratoire d'analyses médicales. La queue est importante. Le laboratoire demandera à chacun d'entre nous 750 HRK, soit au cours d'aujourd'hui 99,99 euros. C'est cher, mais nous n'avons pas les moyens de discuter. A titre d'exemple, pour le même service, le laboratoire auquel je m'adresserai le jeudi suivant à Split me demandera seulement 450 HRK pour exactement le même service. Me équipiers m'apprendront plus tard que la Cpam dont je dépends en France devrait me rembourser ces tests effectués à l'étranger, avec un plafond de 60 euros par test. 

Pula, l'amphithéâtre romain le mieux conservé, vendredi 19 mars 2021 (3)

Pula, l'amphithéâtre romain le mieux conservé, vendredi 19 mars 2021 (5)

A 12h30, les tests sont finis pour tout l'équipage ; nous prenons le chemin du retour à travers la ville colorée par ses marchés, les terrasses de ses bars  et ses placettes animées. Une envie de café et de toilettes me contraint à abandonner rapidement le groupe, que je ne retrouverai plus ensuite. Pula, retour aux quais, vendredi 19 mars 2021 (1)

Pula, retour aux quais, vendredi 19 mars 2021 (2)

A 12h50 je suis de retour au bateau. Nous larguons les amarres et dix minutes plus tard le bateau est ré-amarré au quai des douanes. Là, les douaniers nous envoient - Michel et moi - à la capitainerie située un peu plus loin sur les quais pour  effectuer d'abord les formalités de sortie du bateau. J'ai noté sur le journal de bord la mention "Sympa" à propos de cette capitainerie. Nous revenons ensuite voir les douaniers, auxquels je demanderai de mettre un coup de tampon sur chacun de nos passeports. Grâce aux douaniers, nous découvrons au passage que le Quint II bat pavillon slovène et non croate.

Pula, devant le bureau des douanes, vendredi 19 mars 2021A 14 h nous quittons le quai des douanes, Sadaf à la barre. Nous naviguons à vue, avec une visibilité totale. Le vent est faible, et notre vitesse de 4 kt est entièrement due au moteur. Nous rejoignons le brise-lames par la passe au nord de Sv Andrija. A 14h20, nous sortons du chenal délimité par le brise-lames. Là, nous rencontrons un vent de 14 kt et des vagues de trente centimètres environ. Nous allons passer à l'est de l'île Briunj qu'affectionnait particulièrement Mussolini, entre celle-ci et Sv Joachin.

Départ de Pula, Sadaf à la barre, vendredi 19 mars 2021 (1)

L'accès au chenal de sortie de Pula, vendredi 19 mars 2021

A 14h45 nous passons la deuxième rouge de Briunj. Nous avons sorti la grand-voile et le génois, et coupé le moteur. Nous recevons au bon plein bâbord amures un vent de NW de 16 kt, qui nous procure une vitesse sur le fond de 8 kt. Nous prenons le cap 319° pour un premier long bord. Le ciel jusque-là bleu devient nuageux. 

A 16h38 nous avons parcouru 10,1 M sur ce bord. Le baromètre du carré indique 1018 hpa, en très légère baisse par rapport à la veille (1019 hpa). Nous avons du remettre le moteur en route à 1.600 trs/mn pour garder une vitesse fond de 6,4 kt.

A 16h50, nous laissons à bâbord la balise Ivan Puccini. Nous allons continuer encore 20,1 M sur le cap 319°. Une demi-heure plus tard, nous voyons au 080° le clocher de Rovinj ; Ivan Puccini est passé au 137°.

A 19h42 nous sommes à 45°14'N et 13°22'E. Nous voyons le Fl (3) 15s 30 Nm de Rt Savudrija au 018° (il est à 16 M de nous). Nous passons au cap 313° pour compenser une dérive. A 20h30 je sers une pizza maison avec l'apéritif. Une douzaine de minutes plus tard, nous rentrons dans le TSS, que nous traverserons avec un cap à angle droit de ce dernier, en prenant au 263° sur 14,6 M. A 20h30 je sers une pizza maison avec l'apéritif.

A 21h15, le vent de NW est passé à 13 kt ; nous avons coupé le moteur, et naviguons sous GV et génois tribord amures, avec 5,5 kt de vitesse fond. Une heure plus tard, le vent (toujours de NW) est tombé à 4 nœuds, nous obligeant à compléter la GV et le génois avec le moteur réglé sur 1.600 trs/mn pour une vitesse fond de 6 kt. A 22h39, le point GPS nous situe à 45°16'N et 13°02'E. 

A 23h20 nous coupons le ligne de sonde des 30 mètres, et sortons du TSS (45°15'N et 12°57'E). Nous prenons au cap 297° en direction de Venise et de son chenal d'entrée. Nous atteindrons la cité des Doges le lendemain en tout début de matinée.

________________________

Pula, l'amphithéâtre romain le mieux conservé, vendredi 19 mars 2021 (4)

Pula, Friday March 19, 2021. Today is almost a lie-in. Wake up at 8:30 am at anchor, just in front of the Roman amphitheater in Pula. Breakfast at 8.50 am in the cockpit. The weather is superb, and the setting too. An hour later we weigh anchor to go to dock alongside the customs quay in Pula. Michel is at the helm for the maneuver. For us, this involves carrying out the formalities for leaving Croatia for men and the boat, and also going to do the covid-19 PCR tests which will allow us on the one hand to enter Italy (then in Switzerland for part of the crew), and on the other hand will allow me to return to Croatia again the day after tomorrow. Michel makes the first docking at the customs quay at 10:10 am. The customs officer explains how to do this, and tells us which dock to move the boat to while we are going to have our tests carried out. I chose to have them carried out by a laboratory which guarantees the results during the day and will send us the results by email. We should thus receive them on our computers and tablets during our crossing of the Adriatic, and be ready tomorrow morning to provide the documents to the Italian customs officers. At 10:50 am the boat is moved, re-moored, everything is in order and we leave the brd to go for testing. The laboratory is located about twenty minutes walk; we take the opportunity to cross the gardens that lead to the Roman amphitheater and admire its architecture. Of all the amphitheatres built by the Romans, this is not the largest, but it is the best preserved.

At 11:20 am we queue in the open air in front of the prefabricated premises of the medical analysis laboratory. The tail is important. The laboratory will ask each of us 750 HRK, that is to say during today 99.99 euros. It's expensive, but we can't afford to chat. As an example, for the same service, the laboratory I will contact the following Thursday in Split will ask me only 450 HRK for exactly the same service. My team members will tell me later that the Cpam on which I depend in France should reimburse me for these tests carried out abroad, with a ceiling of 60 euros per test.

At 12:30 pm, the tests are finished for the whole crew; we take the way back through the city colored by its markets, the terraces of its bars and its lively squares. A desire for coffee and toilets forced me to quickly abandon the group, which I will not find later.

Pula, le Quint II au quai des douanes, vendredi 19 mars 2021 (2)At 12.50 p.m. I am back on the boat. We cast off and ten minutes later the boat was re-moored at the customs wharf. There, the customs officers send us - Michel and I - to the harbor master's office located a little further on the quays to first carry out the formalities for exiting the boat. I noted on the logbook the mention "Sympa" about this harbor master's office. We then return to see the customs officers, whom I will ask to stamp each of our passports. Thanks to the customs officers, we discover in passing that Quint II flies the Slovenian flag and not Croatian.

Départ de Pula, Sadaf à la barre, vendredi 19 mars 2021 (2)

At 2 p.m. we leave the customs quay, Sadaf at the helm. We sail by sight, with total visibility. The wind is light, and our speed of 4 kt is entirely due to the engine. We join the breakwater through the pass north of Sv Andrija. At 2:20 p.m., we leave the channel delimited by the breakwater. There, we meet a wind of 14 kt and waves of about thirty centimeters. We will pass to the east of Briunj Island, which Mussolini was particularly fond of, between it and Sv Joachin. Access to the exit channel of Pula, Friday March 19, 2021
At 2.45 p.m. we pass the second Briunj red road. We pulled out the mainsail and the genoa, and shut off the engine. We received a NW wind of 16 kt on the right full port tack, which gave us a ground speed of 8 kt. We take heading 319 ° for a first long tack. The previously blue sky becomes cloudy.

At 4:50 p.m., we left the Ivan Puccini beacon on the port side. We will continue for another 20.1 M on heading 319 °. Half an hour later, we see at 080 ° the steeple of Rovinj; Ivan Puccini went to 137 °.

At 19:42 we are at 45 ° 14'N and 13 ° 22'E. We see the Fl (3) 15s 30 Nm from Rt Savudrija at 018 ° (it is 16 M from us). We went to heading 313 ° to compensate for a drift. At 8:30 p.m. I serve a homemade pizza with the aperitif. A dozen minutes later, we enter the TSS, which we will cross with a heading at a right angle to the latter, taking at 263 ° on 14.6 M. At 8:30 p.m. I serve a homemade pizza with the aperitif.

At 9:15 pm, the NW wind rose to 13 kt; we cut the engine, and are sailing under mainsail and genoa on starboard tack, with 5.5 kt of top speed. An hour later, the wind (still from the NW) dropped to 4 knots, forcing us to complete the mainsail and the genoa with the engine set to 1,600 rpm for a speed over ground of 6 kt. At 10:39 p.m., the GPS point places us at 45 ° 16'N and 13 ° 02'E.

At 11:20 p.m. we cut the 30-meter sounding line, and left the TSS (45 ° 15'N and 12 ° 57'E). We take a course 297 ° in the direction of Venice and its entry channel. We will reach the city of the Doges the next day at the very beginning of the morning.

Vidéo : Visite et départ pour Venise, vendredi 19 mars 2021. Réalisation : © Philippe Bensimon. Photos : L'amphithéâtre romain de Pula, vendredi 19 mars 2021 (1 et 2) ; Pula, l'équipage dans la queue devant les stands du laboratoire de tests PCR covid-19, vendredi 19 mars 2021 ; L'amphithéâtre romain de Pula, vendredi 19 mars 2021 (3 et 4) ; Pula, les jardins sous l'amphithéâtre romain, vendredi 19 mars 2021 ; Pula, retour aux quais, vendredi 19 mars 2021 ; Pula, Philippe devant le bureau des douanes, vendredi 19 mars 2021 ; Départ de Pula pour Venise, Sadaf à la barre, vendredi 19 mars 2021 (1) ; Pula, le chenal délimité par le brise-lames, vendredi 19 mars 2021 ; L'amphithéâtre romain de Pula, vendredi 19 mars 2021 (5) ; Le Sun Odyssey 51 Quint II au quai des douanes, vendredi 19 mars 2021 ;  Départ de Pula pour Venise, Sadaf à la barre, vendredi 19 mars 2021 (2). Auteur/author : Philippe Bensimon