IMG_8042

IMG_8043

IMG_8041

Lundi 22 octobre 2018 : traversée de Gaios (sur l'île Paxoi) vers le grand port et la station balnéaire de Preveza. Départ à 8h20. Pluie tout du long, vent de sud, on est au près ; le bateau, dont les voiles sont fatiguées en fin de saison et naturellement peu efficaces quand elles sont partiellement roulées, remonte mal. Après avoir perdu pas mal de temps à tirer des bords, on décide de ferler et de continuer au moteur. On passe à la tombée de la nuit devant le fort vénitien juste avant l'entrée de la passe qui mène à Preveza, et on remonte le chenal très bien signalé par des bouées vertes et rouges qui sont déjà éclairées. On est juste à côté d'Actium, le lieu où les galères d'Antoine et Cléopâtre coalisés rencontrèrent celles du romain Octave. Amarrage en zone "no safe" le long du quai municipal. On est garés juste devant la capitainerie. Le capitaine du port est sympa, ses tarifs aussi. Pour notre 49 pieds nous allons passer une nuit au coeur de la ville pour 8 euros. Du coup je paie sans remords le supplément eau/électricité proposé : 5 euros. Samedi, le loueur Tsirigotis nous a empêchés de faire complètement l'état des lieux du bateau en nous arrachant quasiment des mains la feuille de check-in que nous étions Chloé et moi en train de remplir pour nous la faire signer. La météo nous incitant à partir le plus vite possible dans l'aprèsd-midi nous n'avons pas insisté. On se rend compte maintenant que le tuyau permettant de s'approvisionner en eau est absent. On vérifie en appelant Mr Tsirigotis au téléphone, et on nous répond que le tuyau est resté à Gouvia dans le bureau du loueur. Il n'est pas seul à manquer à l'appel : le banc de navigation manque, de même que le projecteur. Les brûleurs de la gazinière marchent mal, et on met une heure à faire bouillir une casserole d'eau. Le manche de la gaffe est cassé. Il n'y a même pas une lampe torche à bord, et encore moins de piles de rechange. Le capitaine du port de Preveza n'a pas de tuyau à nous proposer mais le catamaran à côté de nous prête le sien, ce qui nous permet de faire le plein des réservoirs d'eau. Pendant cela, je pars acheter quelques champignons frais pour le repas du soir : sphaghetti al funghi aromatisés au romarin. Je finis la soirée au téléphone entre 23h30 et 1h15 du matin par une présentation complète présentation sur WhatsApp de l'expédition Tour des deux Amériques solidaire en voilier à un futur nouvel équipier, puis vais me coucher. Pour demain, la météo prise à la capitainerie annonce plus de pluie qu'aujourd'hui en début de journée, mais un maximum de cinq beauforts pour le vent.

Monday, October 22, 2018: crossing from Gaios (on Paxoi Island) to the large port and the seaside resort of Preveza. Departure at 8:20. Rain all along, wind from south, we are upwind; the boat, whose sails are tired at the end of the season and of course not very effective when they are partially rolled up, goes up badly. After losing a lot of time to pull the edges, we decide to ferler and continue the engine. We pass the night before the Venetian fort just before the entrance to the pass that leads to Preveza, and we go up the channel very well signaled by green and red buoys that are already lit. We are right next to Actium, the place where the galleys of Antony and Cleopatra combined met those of the Roman Octavian. Mooring in "no safe" zone along the municipal wharf. We are parked right in front of the captaincy. The captain of the port is nice, his rates too. For our 49 feet we will spend a night in the heart of the city for 8 euros. So I pay without remorse the extra water / electricity proposed: 5 euros. On Saturday, the renter Tsirigotis prevented us from making a complete inventory of the boat by almost tearing our hands off the check-in sheet that we were Chloe and I filling in for us to sign it. The weather prompting us to leave as soon as possible in the afternoon we did not insist. We now realize that the pipe for water supply is absent. We check by calling Mr Tsirigotis on the phone, and we are told that the hose remained in Gouvia in the lessor's office. He is not alone in missing the call: the navigation bench is missing, as is the projector. The burners of the gas cooker work badly, and it takes an hour to boil a pot of water. The handle of the gaff is broken. There is not even a flashlight on board, let alone spare batteries. The captain of the port of Preveza has no hose to offer us but the catamaran next to us lends his, which allows us to refuel the water tanks. During this, I go buy some fresh mushrooms for the evening meal: sphaghetti al funghi flavored with rosemary. I finish the evening on the phone between 23:30 and 1:15 in the morning with a presentation presentation on WhatsApp Tour expedition two Americas solidarity sailing to a future new teammate, then go to bed.

Photos : En route de Gaios à Preveza sur le Bavaria 49 S/Y Hellas Fos (1, 2 et 3) ; Devant le fort vénitien à l'entrée de la passe qui mène à Preveza ; Dîner à bord au quai municipal de Preveza. Auteur/author : Philippe Bensimon.

IMG_8063

IMG_8066