Arrivée à Calvi 201215

Dimanche 20 décembre. A 01h56 je reporte un nouveau point sur la carte. Nous sommes toujours sur la route, et nous avons parcouru 17,5 M en 3h40. Notre vitesse est tombée à 4,64 kt. Ce n’est pas un gros écart par rapport aux cinq nœuds visés, mais cela va représenter à l’arrivée quelques heures de retard. Comme nous ne sommes pas pressés, nous gardons un régime moteur assez bas. 2h53 : le ciel s’est levé, on voit les étoiles, la ceinture d’0rion à tribord,  et la Grande Ourse à bâbord assez basse dans le ciel. 

Lever du soleil 201215 3

Terre ! 201215

On vient de franchir un banc de méduses impressionnant, environ une méduse tous les deux mètres, qu’on a mis quatre heures à traverser. Les méduses flottent à la surface ; quand elles passent dans notre sillage elles deviennent phosphorescentes et diffusent une lumière verdâtre sur la mer. Benjamin et Valérie font tous les deux le quart de 1h à quatre heures ; à 3h04 un ferry des Corsica-ferries passe devant nous, avec ses trois ponts éclairés a giorno. Pour l’éviter j’ai choisi de réduire momentanément notre vitesse à 3 kt, évitant ainsi de toucher au réglage du pilote automatique. Le vent apparent, qui était monté à 9 nœuds, est redescendu à 7, soit environ 4 nœuds de vent réel à 20¨de notre cap. C’est insuffisant pour pouvoir se passer du moteur ou envisager de tirer des bords.

Arrivée à Calvi 5 201215

Benjamin vient de me monter une banane, c’est bien agréable de grignoter quelque chose. J’ai tenté de faire une vidéo du ferry qu’on vient de croiser, mais l’accu de mon appareil de photo a déclaré forfait ; il faudra que je descende dans le carré le remplacer par ma batterie de secours ou mettre en charge l’appareil. A 3h30 le point montre un léger écart à bâbord (un mille pour dix milles parcourus) et une vitesse moyenne depuis le dernier point de 4,16 nœuds. Je décide de remonter un peu les gaz et de ne pas toucher au pilote, histoire de voir ce que va devenir le cap. A 6h50 le point suivant montrera une distance parcourue de 16M en 3h20, soit un peu plus de 4,8 kt en Vf. L’erreur de cap s’est maintenue, nous plaçant désormais à 2M de notre route. Je recalcule un nouveau cap, et le rentre tant bien que mal dans le pilote.

La table à cartes du Choucas 201215

La table à carte du Choucas est agréable, suffisamment vaste pour pouvoir accueillir le routier du SHOM, étalé bien à plat en permanence, avec dessus tout un tas de petit bric-à-brac, règle de nav’, chargeurs 12V, convertisseur 220V, etc. C’est bien pratique.

On commence à y voir clair. A 7h37 j note sur mon journal : « c’est l’aube nautique. Le ciel s’est éclairci durant la nuit, il reste quand même des barres de nuages matinaux sur l’horizon qui se dissiperont sans doute avec le lever du soleil. La mer est complètement plate, avec un vent réel zéro. Le moteur est réglé sur 1800 tours minutes et nlus fournit environ 4,9 kt. On suit le cap 120°. J’ai réveillé Evelyne à 6h48 pour qu’elle puisse assister au lever du soleil. En deux heures mon appareil de photo s’est rechargé. »

arrivée dans le golfe de Calvi 4 201215

 

A 8h, nous sommes tous sur le pont en train de regarder le lever du soleil. Il joue dans les nuages bas et crée sur la mer des reflets roses irisés. Spectacle magique ! Nous prenons le petit déjeuner dans le cockpit, avec un délicieux panettone. A 10h nouveau point : nous avons fait 15 M, pile dans le nouveau cap. A 12h26, 12 M de plus. Nous nous rapprochons ! Le dernier point à 13h40 nous place 6M plus loin. Le pilote marche de façon impeccable, aucune correction n’est nécessaire. Il va nous emmener directement à l’entrée du port de Calvi ! Nous sommes encore à 6M du phare de la Revellata, A 15h24 nous passons devant la citadelle de Calvi qui se détache sur un ciel d’hiver très pur, et dont les ocres se reflètent dans le miroir d’une mer d’huile.

Arrivée au port de Calvi 201215

A 16h nous sommes à Calvi. La capitainerie ne répond pas à la VHF, et je gare le Choucas le long du quai visiteurs désert, à la place 16A. Nous aurons mis vingt-quatre heures pour traverser depuis Saint-Tropez, contre dix-neuf heures trente en septembre 2012, dans des conditions un peu similaires. Benjamin pense – et je lui donne raison – que j’ai sans doute réglé à l’envers le gain du pilote : tardant trop à réagir aux changements de cap, il nous a conduits à faire un parcours en lacets rallongeant notre route. Je tiendrai compte de cela dans mes prochains réglages. Je fonce à la capitainerie, et la trouve fermée. Un dimanche hors-saison, cela n’a rien d’étonnant.

Le choucas au port de Calvi 2 201215

Météo Corse Choucas 201215 midi

Nous fermons le bateau et montons à la Citadelle. Au pied de celle-ci, une fête s’est installée, avec des animations pour les enfants et une petite patinoire. Le genou d’Evelyne devenant douloureux dans les montées – il doit être opéré en janvier – nous laissons Benjamin, Valérie et Enzo poursuivre la visite et je redescends avec Evelyne en direction du port. Nous nous attablons le temps d’une bière à la terrasse sympa de L'Escale, où le serveur nous conseille de dîner à l’Abri Côtier, à quelques mètres de là. Vers 18h30 nos équipiers nous récupèrent, et nous allons prendre l’apéritif à bord. Quand nous fermons le bateau pour aller tous ensemble dîner au restaurant, nous découvrons que l’Abri Côtier est fermé.

Soirée au Bar du Golfe à calvi 200116

A 20h20 nous sommes tous attablés au restaurant du Bar du Golfe, à deux pas du bateau. Valérie et Evelyne devant des grosses gambas flambées, Benjamin devant des pâtes à la carbonara, Enzo devant un Panini et moi devant des penne bolognaises. Une tarte fine aux pommes au caramel au beurre salé de Guérande a eu les applaudissements d’Evelyne, tandis que Benjamin et moi choisissons un fiadone, gâteau au fromage corse en dessert. Très gentiment, le patron nous a offert de choisir un digestif, cognac pour Evelyne, liqueur de myrte rouge pour moi (délicieux) et alcool de myrte pour Benjamin, servis dans des grands verres à cognac. Génial ! 

A 22h19 je fais les dernières photos de la journée – des vues du bateau et de la citadelle illuminée – et je regagne le bord où mes compagnons m’ont précédé. 

Photos : Reflets de la citadelle de Calvi 201215 ; Lever du soleil 201215 3 ; Terre ! 201215 ; Valérie et Enzo - Arrivée à Calvi 201215 ; La table à cartes du Choucas 201215 ; Enzo - arrivée dans le golfe de Calvi 201215 ; Arrivée au port de Calvi 201215 ; Le Choucas au port de Calvi 201215 ; Météo NOAA Corse 201215 midi ; Soirée au Bar du Golfe à Calvi 200116 ; Evelyne à la barre 201215. Auteurs : Terre ! 201215 : Evelyne Chadaigne ; autres photos : Philippe Bensimon 

Evelyne à la barre 1 201215