Vodice, la marina au lever du soleil 190217 2

Vodice, la marina au lever du soleil 190217 1

Dimanche 19 février 2017.  Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes de nouveau en route, à bord du Bavaria 44 Alma 3. L’objectif de la journée est de rejoindre Zadar, la grande ville romaine et vénitienne située plus au nord.

Ce matin, réveil un peu avant 7h. A 7h20 une jolie lumière inonde la marina de Vodice, le ciel est pur, sans un nuage hormis quelques rares cumulus de beau temps qui traînent vers le nord. Il y a un peu d’air, et nous pouvons espérer une belle journée de voile. Nous prenons le temps du petit déjeuner et d’un rapide briefing ; nous larguons amarres et pendilles à 8h37 pour profiter de la journée. 

Vodice, départ de la marina 190217

Au sud d'Otok Murter 190217

A 8h44 nous sommes au cap 175°, c’est Caroline qui est à la barre. La mer n’est pas tout à fait plate, on a des creux d’environ 15 cm. On reçoit au largue un petit vent bien agréable de 8,5 nœuds à l’anémomètre, et nous sortons rapidement les voiles. Hormis Patrick qui est déjà amariné, l’équipage découvre la routine du départ : rentrer les pare-battages, lover et ranger certaines aussières dans les coffres du cockpit, en frapper d’autres sur le balcon arrière. Nous nous apprêtons à franchir le passage du Logorunska Vrata, pour rentrer dans le très grand plan d’eau du Murtersko More. A 9h30 on laisse à 70m au nord la bouée danger isolé Gr Bacviva. On est désormais au cap 281°, en route vers les deux boules noires de la bouée suivante, Plic Mijoka. Caroline barre désormais au près contre un vent du nord de 15,2 nœuds, qui nous a permis depuis peu de couper le moteur en gardant 5 kt de vitesse. Le temps est toujours superbe, des courtes vaguelettes d’une vingtaine cm viennent taper contre le travers du bateau.

Thomas love une aussière 190217 1

 

Vers dix heures nous commençons à longer la côte ouest d’Otok Murter, une île tout en longueur parallèle au continent. A 10h40 on identifie un petit problème dans les toilettes à tribord : un équipier n’a pas respecté la procédure – pourtant affichée en gros caractères sur un panneau que je scotche toujours au-dessus ou à côté des WC marins – et, notre bateau gîtant pas mal au près, nous avons embarqué un peu d’eau. Rien de bien grave, un coup de pompe nous en débarrasse. On a gardé nos quinze nœuds de vent, resté assez stable. Léa a succédé à Caroline à la barre, et nous faisons route plein nord vers l’entrée du Pasmanski Kanal. Là-bas, il n’est pas dit que la topographie des lieux, dans un canal long et étroit recevant par le travers les vents descendant des montagnes, permette de conserver un vent aussi constant. On verra quand on sera sur place. Nous avons toute la toile dehors, le génois à la limite du fasseyement quand nous barrons trop au nord. 

Au nord de Murter 190217

Biograd 190217

Marina de Biograd 100217

A 10h45 nous sommes à l’ouest de Murter, presque à la latitude de Tisno. L’Alma 3 avance bien, au près bon plein toutes voiles dehors. A 11h04 nous naviguons plein nord en direction de Biograd et du Pasmanski Kanal. Nous sommes toujours au près, à 4 kt de vitesse surface. Thomas a remplacé Léa à la barrre ; la jeune femme vient de nous apporter des figues dans le cockpit. A 11h46 nous avons dépassé Murter, et nous laissons à bâbord les filets des fermes marines pour rentrer dans le Pasmanski Kanal, le passage entre l’île Otok Pasman et le continent. A 13h nous passons devant le clocher pointu de l’église de Biograd. Sa marina défile sur notre tribord. En arrière-plan, des hautes montagnes enneigées retenant quelques nuages sur leurs sommets complètent le paysage.

Les montagnes enneigées au-dessus de Sukosan 190217

Sieste proche de Sukosan 19017

Au large de Sukosan 190217

Sukosan, au mouillage près du château 190217 2

Sukosan, le château 190217 1

Sukosan, déjeuner près du château 190217 3

A 14h39 nous rentrons dans la baie de Sukosan, qui possède une zone de mouillage pratique à côté du château-fort. Le « château » est constitué de quelques murs en ruine sur un petit îlot dans la baie de Sukosan, à quelques encablures de la plage, de l’autre côté de la marina. Nous rentrons les voiles et nous mouillons l’ancre sur une zone de sable le temps de déjeuner dans ce cadre sympathique. La température est fraîche, et quelques nuages épars masquent de temps en temps le soleil. A 15h Mathilde nous sert une salade de riz dans le carré ; nous l’arrosons avec la fin du Vina Laguna Rossa.

Sukosan, déjeuner près du château 190217 1

L'Alma 3 à Zadar 190217 2

L'Alma 3 à Zadar 190217 1

Le déjeuner terminé, nous repartons pour Zadar. Nous découvrons l’entrée du port médiéval de Fosa puis la promenade qui ceinture la vieille ville. J’ai choisi de dormir au port plutôt que dans la nouvelle marina, peu pratique et trop excentrée pour pouvoir visiter facilement la cité historique à pied. Le guide Vagnon indique que le port est cher et peu accueillant. Nous trouvons une place assez pratique en bout de ponton, où nous garons le bateau au coucher du soleil. A 17h40 les manœuvres sont terminées et le cockpit rangé. De l’autre côté du port, une grande goélette et un trois-mâts sont amarrés et nous font face, leurs mâts haubanés se découpant sur le ciel rougeoyant.

Zadar, le port au coucher du soleil 190217

Zadar, le trois-mâts amarré en face de nous 190217

Zadar, coucher de soleil sur le port 190217

Un quart d’heure après, en route pour la vieille ville, nous passons devant la capitainerie. Là, pas question de négocier comme nous l’avions fait à Split la semaine précédente. La capitainerie est fermée, mais des employés sont toujours là dans un local annexe qui donne sur la rue. Ils n’ont plus accès à l’informatique de leurs bureaux mais nous enjoignent d’avoir à passer le lendemain régler la facture. Tout ce que nous obtenons d’eux est que quelqu’un ouvre leurs bureaux à 7h le lendemain. Ca ne fait pas bien mes affaires car j’aurais voulu partir de Zadar de bonne heure de façon à avoir de la marge pour rejoindre Pag par le Velebitski Kanal que je ne connais pas encore. Mais je n’obtiens rien de mieux. L’addition sera salée pour une courte nuit : les employés n’ont pas les tarifs exacts à leur disposition, mais la facture sera de l’ordre de 80 euros.

Corto Maltese à Zadar 190217

Zadar, le pont éclairé donne accès à la vieille ville 170219

Nous continuons notre marche, et franchissons  à 18h09 le pont éclairé qui enjambe le port et donne accès à la péninsule sur laquelle a été construite le ville historique. Nous y entrons par une porte dans les remparts ; un graffiti représentant Corto Maltese est là pour rappeler que la Croatie est un pays de marins. Ici, tout est pavé de marbre blanc, et la place du peuple (Narodni Trg) est prête pour accueillir ses visiteurs. Le sol est propre, les parasols sortis, les tables et les chaises des terrasses des cafés et restaurants sont en place pour la soirée.

Zadar, rues 190217 1

Zadar, rues 190217 2

Zadar, Narodni Trg 190217 1

Zadar, rues 190217 3

Nous visitons les jardins qui surplombent le vieux port de Fosa, admirons la porte qui, depuis le port, donne accès à la ville. Elle est surmontée d’un lion ailé sculpté, qui rappelle l’influence de Venise sur Zadar. Nous rebroussons chemin pour rejoindre le musée d’archéologie marine, l’église Saint-Donat et ses murs surdimensionnés, et le Forum romain qui la jouxte.

L'imposante église Saint-Donat date du IXe siècle. Elle fut construite par l'évêque Donat – saint patron de Zadar – sur l'emplacement d'un forum et d'un temple antiques. Sa particularité, outre sa forme circulaire très inhabituelle pour une église,  est d’intégrer dans l’église même des éléments des anciennes structures romaines sur lesquelles elle est construite.

Zadar, Narodni Trg 190217 2

Zadar, le port de Fosa 190217 2

Zadar, le port de Fosa 190217 3

Zadar, magasin de bonbons dans la ville historique 190217

Ainsi, les dalles de l’église sont celles du forum romain, et deux colonnes de celui-ci se trouvent au milieu de l’église ; Le site http://www.linternaute.com/voyage/croatie/zadar/monument/l-eglise-saint-donat/) nous apprend que « du côté ouest, on peut admirer des colonnes sculptées à l'effigie de dieux romains ainsi que d'anciens autels sacrificiels païens. Ces éléments proviennent d'un temple romain du Ier siècle ». Enfin, les murs très épais ont nécessité de nombreux blocs de pierre, dont certains ont été .pris sur des édifices romains à proximité ; on les repère aux inscriptions latines qui les ornent.

Zadar, église Saint-Donat 190217Zadar, Musée d'archéologie sous-marine 190217

Après avoir cessé d’être un lieu de culte, l’église Saint-Donat a abrité un temps le musée d’archéologie sous-marine (qui dispose aujourd’hui de son propre bâtiment de l’autre côté de la place) ; son acoustique exceptionnelle lui permet d’accueillir régulièrement des concerts.

Zadar, vestiges romains 190217 1

Zadar, cathédrale Sainte-Anastasie 190217

Nous continuerons ensuite par la cathédrale Sainte-Anastasie et sa rosace (la plus grande cathédrale de Dalmatie, érigée au XIIe siècle dans un style roman où se trouvent des influences gothiques sur les vestiges d´une église antérieure du IXe siècle), puis nous passons devant le Bastion et l’Arsenal (vers 18h50), avant de rejoindre la longue promenade qui longe le bord de mer et ceinture la vieille ville. Nous suivrons celle-ci jusqu’aux orgues marines près desquelles nous nous arrêtons un instant (19h11). Leur mugissement grave va et vient au gré des vagues. Nous reviendrons ensuite par le même pont qu’à l’aller pour regagner notre bateau.

Zadar, le Bastion 190217

Sunday 19 February 2017. We are on our way again, aboard the Bavaria 44 Alma 3. The objective of the day is to reach Zadar, the big Roman and Venetian city situated farther north.
A beautiful light floods the marina of Vodice, the sky is pure, without a cloud. There is a little air, and we can hope for a beautiful day of sailing. We dropped moorings and hangs at 8:37 to enjoy the day. The crew follow one another at the helm of the boat.
Towards ten o'clock we begin to follow the west coast of Otok Murter, an island all the way parallel to the mainland. At 11:46 we passed Murter, and we left the nets of the sea farms on the port side to enter the Pasmanski Kanal, the passage between Otok Pasman Island and the mainland. At 1 pm we pass the pointed bell tower of the church of Biograd.
At 14h39 we return to Sukosan Bay, which has a convenient anchorage area next to the castle. The "castle" consists of a few ruined walls on a small islet in Sukosan Bay, a short distance from the beach, on the other side of the marina. We anchor the lunch time in this friendly setting.
After lunch we leave for Zadar. We discover the entrance of the medieval port of Fosa and then the promenade that encircles the old town. We find a place at the port of Zadar, where we park the boat at sunset.
The old town is paved with white marble, and the people's square (Narodni Trg) is clean, the umbrellas out, the tables and chairs of the terraces of the cafes and restaurants are in place for the evening.
We visit the gardens that overlook the old port of Fosa, and the gate that gives access to the city. It is surmounted by a carved winged lion that recalls the influence of Venice on Zadar. We go back to the museum of marine archeology, the church of San Donato and its oversized walls, and the Roman Forum.
We will then continue to St. Anastasia Cathedral, the Bastion and the Arsenal (around 6:50 pm), before joining the long promenade along the seaside. We will follow it to the marine organs near which we stop. Time (7:11 pm). Their deep roar comes and goes at the pleasure of the waves. We will then return by the same bridge as the one to go to return to our boat

Zadar, la colonne de la honte, pilori moyen-âgeux 190217

Photos : Vodice, la marina au lever du soleil 190217 (1 et 2) ; Vodice, départ de la marina 190217 ; Au sud d'Otok Murter 190217 ; Thomas love une aussière 190217 ; Au nord de Murter 190217 ; Biograd 190217 ; La marina de Biograd 100217 ; Les montagnes enneigées au-dessus de Sukosan 190217 ; Sieste proche de Sukosan 19017 ; Au large de Sukosan 190217 ; Sukosan, près du château 190217 ; Sukosan, le château 190217 ; Sukosan, déjeuner près du château 190217 (1 et 2) ; Le Bavaria 44 Alma 3 à Zadar 190217 (1 et 2) ; Le port de Zadar au coucher du soleil 190217 1 ; Trois-mâts au port de Zadar 190217 ; Le port de Zadar au coucher du soleil 190217 2 ; Corto Maltese à Zadar 190217 ; Zadar, pont éclairé reliant le port à la Vieille ville 190217 ; Zadar, entrée dans la ville historique 190217 ; Zadar, rue dans la ville historique 190217 1 ; Zadar, Narodni Trg 190217 1 ; Zadar, bas-relief 190217 ; Zadar, Narodni Trg 190217 2 ; Zadar, porte de Fosa 190217 ; Zadar, le port médiéval de Fosa 190217 ; Zadar, magasin de bonbons dans la vieille ville 190217 ; Zadar, église Saint-Donat 190217 ; Zadar, le Musée d'archéologie sous-marine 190217 ; Zadar, ruines romaines éclairées 190217 ; Zadar, la cathédrale Sainte-Anastasie et sa rosace 190217 ; Zadar, le Bastion 190217 ; Zadar, la colonne de la honte 190217 ; Zadar, la vieille ville vue du port 190217 ; Zadar, rue dans la ville historique 190217 2. Auteur : Philippe Bensimon.

 

Zadar, coucher soleil sur la vieille ville 190217

Zadar, rues 190217 4