Yakutsk_4_(ntx)(auteur

La république de Sakha (anciennement Yakoutie) est une des républiques de la Russie. Située au nord-est de la Sibérie, elle fait partie des endroits habités les plus froids de la planète. Sa capitale, Iakoutsk (307.911 habitants en 2017), enregistre une température moyenne en janvier de -40°C ; les températures y sont négatives d'octobre à avril. Iakoutsk est bâtie sur du permafrost (pergélisol), en d’autres termes des sols gelés qui s’enfoncent à cet endroit jusqu’à trois cent mètres de profondeur.

C’est une région où l’on trouve du pétrole, du gaz, de l’or et des diamants, ce qui explique l’afflux des gens dans ces lieux au climat inhospitalier. L’immobilier s’y est développé, les immeubles en béton remplaçant les vieilles isbas traditionnelles en bois. Le permafrost devenant meuble lorsqu’il dégèle, les immeubles de Iakoutsk ont donc été construits sur pilotis. Aujourd’hui, l’Institut du permafrost de Iakoutsk surveille avec la plus extrême attention les effets du réchauffement climatique, depuis ses locaux enterrés en partie jusqu’à douze mètres de profondeur dans le sol. Les scientifiques de l’institut ont ainsi constaté que la température moyenne du permafrost était passée de -11°C dans les années quatre-vingt à -8°C aujourd’hui. Interrogée par la journaliste Alexandra Levèque, une responsable de l’Institut du permafrost de Iakoutsk avoue : « Si la température monte, la ville va s’effondrer comme un château de cartes, avec un réchauffement colossal du territoire » (Source : France 5, Drôles de villes pour une rencontre, 09 septembre 2018, 16h15).

The Sakha Republic (formerly Yakutia) is one of the republics of Russia. Located in northeastern Siberia, it is one of the coldest inhabited places on the planet. Its capital, Yakutsk (307,911 inhabitants in 2017), records an average temperature in January of -40 ° C; temperatures are negative from October to April. Yakutsk is built on permafrost (permafrost), in other words frozen soils that sink up to three hundred meters deep.
It is a region where oil, gas, gold and diamonds are found, which explains the influx of people into these inhospitable places. Real estate has therefore developed, with concrete buildings replacing old traditional wooden isbas. As permafrost became loose when it thawed, the buildings in Yakutsk were built on piles. Today, the Institute of Permafrost of Yakutsk monitors with the utmost attention the effects of global warming, from its premises buried in part up to twelve meters deep in the soil. The scientists at the institute have found that the average temperature of permafrost has risen from -11 ° C in the eighties to -8 ° C today. Asked by the journalist Alexandra Levèque, a leader of the Institute of Permafrost of Yakutsk admits: "If the temperature rises, the city will collapse like a house of cards, with a huge warming of the territory" (Source: France 5, Drôles de villes pour une rencontre, September 09, 2018, 4:15 pm).

Photo : Yakutsk_4_(ntx) ; auteur/author : "ntx"/Natxo Rodriguez, Vitoria-Gasteiz, Basque Country.