20151030_Syrians_and_Iraq_refugees_arrive_at_Skala_Sykamias_Lesvos_Greece_2 (auteur:author Ggia 30 octobre 2015)

Open Arms, navire armé par l'ONG catalane Proactiva Open Arms, attend depuis quinze jours devant Lampedusa, bloqué par le ministre italien Matteo Salvi. Le tribunal administratif de Rome, saisi par l'ONG espagnole, a estimé que l'Open Arms devait être autorisé à entrer dans les eaux territoriales italiennes et recevoir une "assistance immédiate" destinée aux migrants « qui en ont le plus besoin ».Vendredi 16 août, le ministre de l'intérieur italien d'extrême droite Matteo Salvi a finalement accepté le débarquement de quelques personnes pour lesquelles la situation médicale devenait particulièrement dramatique. Ce samedi 17 août il vient d'autoriser le débarquement de 27 mineurs non accompagnés. Le ministre, dans un message adressé au chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a cependant précisé qu'il n'acceptait ce débarquement que contraint et forcé, en « contradiction avec [son] opinion ». Mais aucune précision n'a été apportée par le tribunal administratif de Rome sur la question de l'accostage du navire et du débarquement des migrants sur le territoire italien. Ce samedi, 106 majeurs et les mineurs accompagnés restent confinés à bord de l'Open Arms, où l'équipe de Proactiva Open Arms décrit la situation comme étant « explosive ». Au point que certains craignent que commencent les suicides, et que des gens se jettent à l'eau dans l'espoir de rejoindre à la nage le rivage.

Très remonté contre l'ONG Proactiva Open Arms, Matteo Salvini l'accusait vendredi soir 16 août d'agir « contre l'Italie », affirmant que l'ONG espagnole se "moquait du monde pour la énième fois". Pour lui, le navire Open Arms « a fait des pirouettes dans la Méditerranée pendant des jours avec pour unique but de ramasser autant de personnes que possible pour les amener toujours et seulement en Italie ». Il a accusé Proactiva Open Arms de ne « livrer que des batailles politiques, sur le dos des migrants et contre notre pays ». Matteo Salvini a également affirmé vendredi soir : « Je ne céderai pas ».

Six pays de l'UE se sont dits prêts, jeudi, à accueillir chacun une partie des migrants de l'Open Arms : la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal, la Roumanie et l'Espagne. 

Le problème de l'Open Arms n'était pas le seul hier. Un autre bateau, l'Ocean Viking, le nouveau bateau de SOS Méditerranée et de MSF qui succède à l'Aquarius, était bloqué hier entre Malte et Lampedusa. Il accueille en ce moment 356 migrants naufragés. Aucun pays ne s'est encore proposé pour les accueillir (Sources : JT 13h A2 17 août 19 ; France info, 16 et 17 août 2019).

Photos : 20151030_Syrians_and_Iraq_refugees_arrive_at_Skala_Sykamias_Lesvos_Greece_2 (auteur/author Ggia 30 octobre 2015).

____________________

Open Arms, a ship armed by the Spanish NGO Proactiva Open Arms, has been waiting for two weeks in front of Lampedusa, blocked by Italian Minister Matteo Salvi. The administrative court in Rome, seized by the Spanish NGO, said that the Open Arms should be allowed to enter Italian territorial waters and receive "immediate assistance" for migrants "who need it the most". August 16, Italian far-right interior minister Matteo Salvi finally accepted the landing of some people for whom the medical situation became particularly dramatic. This Saturday, August 17 he has just authorized the landing of 27 unaccompanied minors. The minister, in a message addressed to the head of the Italian government Giuseppe Conte, however, said he accepted the landing only forced and forced, in "contradiction with [his] opinion." But no clarification was provided by the Administrative Court of Rome on the question of the berthing of the vessel and the landing of migrants on Italian territory. This Saturday 106 major and accompanied minors remain confined aboard the Open Arms, where the Proactiva Open Arms team describes the situation as "explosive". To the point that some fear that suicides begin, and that people throw themselves into the water in the hope of swimming to shore. Against the NGO Proactiva Open Arms, Matteo Salvini accused Friday evening August 16 of acting "against Italy", saying that the Spanish NGO "made fun of the world for the umpteenth time". For him, the ship Open Arms "has made pirouettes in the Mediterranean for days with the sole purpose of picking up as many people as possible to bring them always and only in Italy." He accused ProActiva of "only fighting political battles on the backs of migrants and against our country". Matteo Salvini also said Friday night: "I will not give in". Six EU countries have said they are ready, Thursday, to accommodate each of the migrants of the Open Arms: France, Germany, Luxembourg, Portugal, Romania and Spain. The problem of the Open Arms was not the only one yesterday. Another boat, the Ocean Viking, the new ship of SOS Mediterranean and MSF that succeeds Aquarius, was blocked yesterday between Malta and Lampedusa. It is currently hosting 356 wrecked migrants. No country has yet offered to welcome them. Sources: JT 13h A2 17 Aug 19; France info, 16 and 17 August 2019).