Peu après Vodice, 120217

Entre Vodice et Sibenik 120217 2

Entre Vodice et Sibenik 120217 3

Dimanche 12 février 2017. Réveil à 6h50 pour moi, départ de Vodice à 7h35. Mathilde et Pierre ont largué les pendilles pendant que Guillaume s'occupait de la dernière aussière à l'arrière. Départ sans difficulté, le bateau est réactif. La visibilité est excellente, la mer est un miroir : il fait grand beau, on n’a pas de vent. Guillaume prend la barre un petit moment, suivant le cap 133°. Par la suite, on a passé la main au pilote automatique. Quand il affiche le 133°, le pilote tient en fait le cap 139°. La différence est peut-être liée en partie à un courant. Les îles boisées se reflètent dans l’eau. Les enfants portent les gilets qu’ils ont amenés, des gilets gonflables plus confortables que les gilets en mousse fournis par AYC. J’ai fait mettre tout autour du bateau un filet de protection, à tout hasard. Nous tournons à 5 nœuds au moteur. L’échappement fume blanc durant quelques heures, ce qui est sans doute du au froid matinal ; peut-être aussi n’a t’il pas tourné depuis quelque temps. Mathilde a rentré les pare-battages côté bâbord, Pierre a rentré ceux côtés tribord ; à 7h48, il reste à rentrer la grosse boule qui traîne encore dans l'eau à l'arrière et à lover les aussières. Je vais leur faire voir comment on love les aussières, et on passera au petit déjeuner. Petit à petit, l'horizon devient légèrement brumeux, et des cirrus apparaissent dans le ciel. A 8h15 nous nous attaquons au petit déjeuner, servi dans le cockpit. 

Petit déjeuner avant Sibenik, 120217

Sur la rivière Krka 120317

Sur la rivière Krka 120217 2

Le pont avant Skradin 120217

Mani à la barre sur la rivière Krka 120217

A 9h20, après un petit détour, nous sommes à l’entrée du passage Sv Ankt, qui donne accès à la baie devant Sibenik et à la rivière Krka. Parvenus dans la baie, nous ôtons le bimini, qui n’est pas utile aujourd’hui et nous empêche de profiter du soleil. Nous remontons la rivière Krka qui serpente entre les collines, bordée par endroits de parcs où sont élevées des moules et des huîtres , pour arriver au grand lac à 10h26. A 11h nous arrivons devant Skradin, terminus de la rivière pour un bateau de notre taille : notre tirant d’air nous interdit de passer le pont en amont, qui donne accès aux chutes, paraît-il splendides. La rivière elle aussi est lisse comme un miroir… Nous faisons demi-tour et redescendons la rivière – les paysages sont déjà superbes ici !

Devant Skradin 120217

Devant Skradin 120217 2

Sur la rivière Krka 120217 3

Oratoire dans le canal Sv Ankt 120217

Le fort Saint-Nicolas 120217

Spis en régate devant le fort Saint-Nicholas 120217

A 12h30, nous refranchissons le canal Sv Ankt, et nous rangeons le bateau le long du petit quai qui donne accès à la forteresse Saint-Nicholas. Construite par les Autrichiens sur un îlot à la sortie du chenal, un peu à la manière d’un « fort Boyard », elle défendait l’accès à Sibenik depuis la mer. Nous prenons une bonne demi-heure pour visiter la forteresse – depuis le sommet en terrasse, la vue est magnifique. Une légère brise s’est levée, ridant la surface de la mer et animant les spis jaunes et bleus d’une petite régate qui croise non loin du fort.

L'Alma 3 au Fort Saint-Nicholas 120217

 

Visite du fort Saint-Nicholas 120217

Nous quittons Saint-Nicholas à 13h05, en route pour Split où nous passerons la nuit. Une belle étoile de mer juste sous le quai du fort fait l’objet de nos essais photographiques. A 15h15 je sers le déjeuner dans le cockpit, des tagliatelles carbonara ricca à ma façon. Le vernis de la table du cockpit brille d’un éclat doux et profond. Le compas de relèvement du bord est un Ritchie beaucoup trop petit pour être efficace, avec une précision de l’ordre de la dizaine de degrés. C’est plus un jouet d’enfant qu’un véritable instrument de navigation ; je le signalerai le samedi suivant au loueur, qui nous le changera pour un autre plus efficace pour notre seconde semaine de croisière.

Déjeuner entre Sibenik et Split 120217

Coucher de soleil dans le Drvenicki Kanal 120217

Diner à bord de l'Alma 3 à Split

Peu après dix-sept heures nous voyons le soleil se coucher ; des bandes de cirrus créent des écharpes dans le ciel à l’ouest ; nous sommes dans le Drvenicki Kanal, où un très long bord de plus de 18 milles plein est nous mène à Split. Au moment où le soleil se couche nous sommes un peu avant la longitude de Trogir.

A 18h41, nous sommes à l’est d’Otok Ciovo, devant la baie de Split ; les lumières de la croisette qui borde la ville se voient de très loin. Je suis enchanté de mon nouvel équipage, avec lequel les manœuvres se passent de façon fluide, c’est très agréable. A 19h30 le Sun Odyssey 45 Alma 3 est au quai de la ville, rangé immédiatement à l’est du quai des carburants. Un Konzum est de l'autre côté de la rue, pratique pour compléter l'avitaillement. Je découvrirai le lendemain matin que nous sommes aussi très proches de la toute nouvelle capitainerie. A 20h15 nous dînons dans le carré où j’ai servi des spaghetti au thon avec des copeaux de parmesan.

Freud à Split 120217La façade du théâtre de Split 120217

Dans les ruelles de Split, 120217

L'entrée du bar 120217Après le dîner, Pierre, Guillaume et moi partons nous balader dans la vieille ville de Split, pendant que Mathilde et les enfants se reposent. A 21h30 nous rentrons dans le Palais de Dioclétien par la porte près de laquelle une plaque rappelle le séjour que Sigmund Freud fit dans la ville en 1898. Les dalles de marbre des ruelles étroites brillent sous les lumières des réverbères. Nous allons un peu plus loin que le mausolée, que nous contournons avant de revenir dans le centre du Palais. Nous échouons dans un bar encore ouvert qui a l’air sympathique. Avenant, le patron auquel je demande un Maraschino (alccol fait à partir de cerises – les marasques – dans la région voisine de Zadar) m'offre de goûter autre chose, et organise pour nous une véritable dégustation des alcools croates qu’il propose. Je crois qu’il n’y a pas un patron de bar en France qui aurait fait cela pour nous ! Arrivés à 21h55, nous quitterons ce bar à 22h40. Nous revenons par la place du théâtre. Des muses sont placées sous le fronton de la façade, encadrées par des bannières annonçant les spectacles de décembre et janvier dernier.

A 23h10 nous sommes de retour à bord.

Mausolée de Dioclétien, beffroi 120217

Sunday, February 12, 2017. Wake up at 7 am, departure from Vodice at 7:35 am. The visibility is excellent, the sea is a mirror: it is beautiful, there is no wind. The wooded islands are reflected in the water. At 9.20, after a short detour, we are at the entrance to the Sv Ankt Pass, which gives access to the bay in front of Sibenik and the Krka River. We climb up the Krka River, which winds its way through the hills, bordered by parks where mussels and oysters are raised, to pass through the big lake. At 11 o'clock we arrive in front of Skradin, the end of the river for a boat of our size: our draft prevents us from passing the bridge upstream, which gives access to the falls, it seems splendid. The river is also smooth as a mirror ... We turn back and down the river - the landscapes are already beautiful here! At 12.30 pm, we come back to the Sv Ankt canal, and we put the boat along the small platform which gives access to the fortress of St. Nicholas. Built by the Austrians on an islet at the exit of the channel, it defended the access to Sibenik from the sea. From the top terrace, the view is magnificent. A slight breeze arose, wrinkling the surface of the sea and animating the yellow and blue spies of a small regatta which crosses not far from the fort. We leave Saint-Nicholas at 13:05, on our way to Split where we will spend the night. A beautiful starfish is just under the quay. Shortly after five o'clock we see the sunset; Bands of cirrus create scarves in the sky to the west. At 18:41, we are to the east of Otok Ciovo, in front of the bay of Split; The lights of the road which borders the city are seen from far away. At 7:30 pm the Sun Odyssey 45 Alma 3 is at the city wharf ; we dined in the saloon where I served tuna spaghetti with parmesan shavings. After that, Peter, Guillaume and I set out for the old town of Split. We enter in the Diocletian's Palace by the door near which a plaque recalls the stay that Sigmund Freud made in the city in 1898. The marble slabs of the narrow streets shine under the lights of the street lamps. We go a little further than the mausoleum, which we go around before returning to the center of the Palace. We run into a bar that's still open and looks nice. Avenant, the boss I ask for a Maraschino (alccol made from cherries in the neighboring region of Zadar) offers to taste something else, and organizes for us a real tasting of the Croatian spirits he proposes. I think there is not a bar owner in France who would have done this for us! Arriving at 21:55, we will leave this bar at 22:40. We return by the place of the theater. Muses are placed under the top of the facade, framed by banners announcing the performances of last December and January. At 11.10 pm we are back on board.

En route vers Split 120217Photos : Peu après Vodice, 120217 ; Entre Vodice et Sibenik, 120217 (1, 2 et 3) ; La rivière Krka, 120217 (1 et 2) ; Le pont en aval de Skradin, rivière Krka 120217 ; La rivière Krka, 120217 (3) ; La rivière Krka devant Skradin, 120217 (1 et 2) ; La rivière Krka, 120217 (4) ; Oratoire dans le canal Sv Ankt, 120217 ; Le fort Saint-Nicholas, 120217 ; Régate decant le fort Saint-Nicholas, 120217 ; Visite du fort Saint-Nicholas 120217 (1 et 2) ; Déjeuner à bord de l'Alma 3, 120217 ; Coucher de soleil dans le Drvenicki Kanal, 120217 ; Dîner dans le carré de l'Alma 3, 120217 ; Freud à Split, 120217 ; Le théâtre de Split, 120217 ; Dans les ruelles de Split, 120217 ; L'entrée du bar, Split 12O217 ; Le beffroi du Muasolée de Dioclétien, 120217 ; En route pour Split, 120217 ; Le Bavaria 44 Alma 3 au quai de Split, 120217. Auteur : Philippe Bensimon

Le Bavaria 44 Alma 3 à Split 120217