Lever du soleil sur Vela Garska 140217 1

Lever du soleil sur Vela Garska 140217 3

Lever du soleil sur Vela Garska 140217 4

Mardi 14 février : Réveil à Vela Garska à 7h. Guillaume s’est levé quelques minutes après moi, Mathilde et Pierre vers 7h25. A 7h30 je prends l’annexe avec Guillaume pour aller décrocher l’aussière fixée à terre, manœuvre très rapide qui se fait en se servant de l’aussière comme d’un câble de téléphérique. Le moteur a déjà été rangé hier soir, ce qui fait qu’à peine de retour à bord et l’annexe hissée à plat pont à l’avant du mât, nous sommes prêts à partir. Le soleil effleure déjà de ses rayons la pinède qui borde la calanque. Le ciel est bleu ; il a la pureté des ciels d’hivers, avec des teintes que l’on ne retrouve pas en été, des pastels allant jusqu’au rose sur la ligne d’horizon.

 

Lever du soleil sur Vela Garska 140217 5

Lever du soleil sur Vela Garska 140217 9Lever du soleil sur Vela Garska 140217 8

Lever du soleil sur Vela Garska 140217 10

Vela Garska, Mathilde et Pierre lèvent l'ancre 140217

 

Vela Garska, la Konoba Mareta 140217 2

A 8h20 Mathilde et Pierre sont au guindeau, prêts à lever l’ancre. On est partis ! Nous laissons dans la lumière du matin la petite Konoba (taverne) Mareta, nichée dans une anse de la calanque : une toute petite maison avec une table et un parasol, et une petite barque blanche amarrée à côté. A se demander comment un tel commerce peut exister dans un endroit aussi désert. Nous sommes en route pour Korcula, la cité natale de Marco Polo, puis Mljet, une grande île très allongée où nous passerons la nuit.

Vela Garska, la Konoba Mareta 140217 1

Vela Garska, départ 140217 1Lever du soleil sur Vela Garska 140217 11

Vela Garska, départ 140217 2

Vela Garska, départ 140217 3

Vela Garska, départ 140217 4

Vela Garska, départ 140217 5

Mathilde est à la barre depuis la sortie de Vela Garska. Le temps est magnifique, il n’y a pas un nuage dans le ciel. On n’a pas de vent du tout malheureusement ; la mer est plate le long de la côte sud de Hvar. Nous sommes au moteur, comme d’habitude à 5 kt. Nous repassons devant le petit port de Hvar que nous avons visité hier. A 9h nous passons au sud d’un îlot surmonté d’une maison blanche à deux étages, au toit de tuile sommé d’un phare : Otok Pokonji Dol.

Pêcheur entre Vela Garska et Hvar, 140217Otok Pokonji Dol 140217 1

Otok Pokonji Dol 140217 3

Nous touchons là un peu de vent. Cela nous permet de gonfler les voiles et de monter à 6 nœuds à cinquante degrés du lit du vent dans le cap 135° (mais avec la déviation nous devions être plutôt sur du 138 ou du 140), en gardant toutefois le moteur au ralenti à 1200 trs/mn. Vers 10h Ksenija Labor me téléphone, pour me dire que l’impossibilité que nous avons eue avec ma carte bleue de laisser la caution samedi au bureau d’AYC était liée à un problème dans leur terminal. Nous règlerons la caution par carte lors de notre prochaine étape à Vodice – samedi prochain avant de repartir dans le nord – et Ksenija me rendra le liquide que je lui ai laissé. A 10h23 je fais un point, qui montre que nous sommes un peu trop à l’ouest par rapport à l’îlot Plovika. Je devrais prendre un cap 101° pour corriger, mais je rajoute +9° à ce cap pour mettre un peu de vent dans le génois et tenir un près très serré – nous avons comme souvent le vent dans le nez du bateau. On va longer la côte nord de Korcula. A 10h45 je passe au cap 087° pour suivre la côte, en direction de la passe qui mène à la ville de Korcula. 

Préparation des dorades à bord de l'Alma 3 140217

Déjeuner à bord de l'Alma 3 140217

A 11h50 je me lance dans la préparation des dorades : après que Pierre les ait vidées, je vais les farcir d’origan, et les faire cuire au four sur un lit d’oignons et de vin blanc. On a quatre belles dorades pour six personnes ; de toute façon le plat qui va au four n’en contiendrait pas plus. A 13h tout le monde est à table. A 13h46 nous sommes dans l’entrée du Canale di Sabbioncello qui sépare Korcula de l’île de Peljesac plus au nord ; sur cette dernière, presque en face de la vieille cité de Korcula se trouve la ville d’Orebi.

L'entrée du Canale di Sabbioncello 140217 2

L'entrée du Canale di Sabbioncello 140217 3

L'entrée du Canale di Sabbioncello 140217 1L'entrée du Canale di Sabbioncello 140217 4

 

 

Mathilde à la barre en vue de Korcula 140217

A 14h45 nous sommes au port ouest de Korcula. Je tente de me mettre le long du bout sud du quai comme l’an passé ; mais le capitaine du port nous demande de nous mettre sur ancre et aussières un peu au sud du quai des ferries ; il y a 2,80m de fond au droit du quai qui nous est indiqué. Il y a un peu de vent de travers, et nous mettons un peu de temps à garer le bateau perpendiculairement au quai. Vingt minutes après nous sommes tous réunis devant la maison natale de Marco Polo. Transformée en musée vivant, elle se visite et n’est hélas ouverte qu’en été. Devant nous tout est fermé. 

 

Korcula, la maison natale de Marco Polo 2Korcula, la maison natale de Marco Polo 1

Korcula, l'entrée de la vieille ville fortifiée, 140217

Korcula, visite de la vieille cité 140217 1


Korcula, visite de la vieille cité 140217 2

Cinq minutes plus tard nous sommes au pied de la volée de marches qui conduit à l’entrée de la vieille cité de Korcula. L’intérieur, mélange de médiéval et de vénitien, est superbe. Tout est en marbre, souvent finement ciselé, les personnages qui ornent les façades des églises regardent les passants, imperturbables. Une petite grille en fer forgé donne accès à un hôtel Relais et Châteaux. 

Korcula, détail d'une ancienne entrée 140217

Korcula, visite de la vieille cité 140217 5

Korcula, visite de la vieille cité 140217 3

 

Korcula, le tour des remparts 140217 4Korcula, le tour des remparts 140217 2

Korcula, le tour des remparts 140217 3

Korcula, l'entrée de la cité 140217 2

A 15h40 nous entamons le tour des remparts, puis, celui-ci terminé nous remontons dans la vieille ville par une petite ruelle avant de prendre un pot au pied du grand escalier, dans les derniers rayons du soleil couchant. Le bar sur la petite esplanade est un des seuls (peut-être le seul) ouvert en ce moment. Nous faisons ensuite quelques courses au Konzum situé en contrebas coté marina. A 16h55 nous sommes de retour au bateau, dans un ciel bleu/rose sans un nuage, avec des petites vagues de dix centimètres qui vont nous accompagner pour ce début de nuit.

Korcula, le tour des remparts 140217 5

Korcula, l'entrée de la cité 140217

Korcula, courses au Konzum local, 140217Korcula, retour au bateau 140217

Départ de Korcula au crépuscule, 140217

Guillaume est à la barre. Dans la grande traversée au cap 129° de 15 M qui mène de Korcula à Mljet nous retrouvons un peu de vent, pas beaucoup, 8 à 13 nœuds de bora qui ont tendance à tomber, de travers au début, puis passant à 18h carrément au vent arrière. J’ai installé une retenue de bôme. Guillaume a fait une petite erreur de barre, qui a donné un empannage pas trop brutal – nous n’avons rien cassé. On s’apprête à faire une petite école de nœuds. 

Entre Korcula et Mljet, 140217 3

Entre Korcula et Mljet, 140217 1

Nos 8 nœuds de vent arrière apparent (13 nœuds de vent réel) nous propulsent à 5 kt, mais ne nous permettent pas de couper complètement le moteur, que nous gardons au ralenti à 1200 trs/mn. A 20h nous sommes dans le chenal de l’île de Mljet qui mène à Luka Polace, un très beau mouillage très protégé à l’extrémité ouest de l’île. La nuit est superbe, sans lune, constellée d’étoiles. 

Entre Korcula et Mljet, 140217 4

J’ai repris la barre, un peu avant le phare sur un récif qui marque l’entrée est du chenal. Je navigue dans le chenal sombre en suivant Vénus, qui à quelques degrés à droite du mât m’indique le cap à suivre. J’ai posté Guillaume et Pierre au balcon avant, pour m’indiquer d’éventuels obstacles. Précaution utile, la zone nord-ouest de la baie de Luka Polace est barrée par un filet que mes équipiers repèrent au dernier moment. 

Mljet, dans le chenal d'accès à Luka Polace 140217

Nous mouillons non loin de là par 12m de fond, l’endroit est magique pour une arrivée de nuit. Je m’attaque ensuite à la préparation des spaghettis bolognaise qui feront le plat de résistance de ce soir. J’ai des doutes sur la viande que j’ai achetée en désespoir de cause au supermarché : elle devient dans la poêle une espèce de pâte rose très suspecte. Néanmoins, une fois cuite, assaisonnée et bien relevée d’épices, elle donnera une bolognaise correcte que tout le monde semble apprécier.

Tuesday 14 February. Wake up at 7am in Vela Garska (Hvar). We leave for Korcula, the native city of Marco Polo. We disembark in Korcula around 3pm and visit the old town, very pretty with finely chiseled marbles. At 5 pm we take back our boat to Luka Polace, a very sheltered bay northwest of Mljet Island. We anchored in Luka Polace around 20:30.

Photos : Lever du soleil sur Vela Garska, 140217 (1 à 7) ; Vela Garska, Pierre et Mathilde relèvent l'ancre ; Vela Garska, la konoba Mareta, 140217 (2 et 1) ; Vela Garska, départ de la baie 140217 (1 à 6) ; Pêcheurs au petit jour devant Hvar, 140217 ; L'îlot Otok Pokonji Dol et son phare 140217 (1 et 2) ; Préparation des dorades à bord du Bavaria 44 Alma 3, 140217 ; Déjeuner avant l'entrée dans le Canale di Sabbioncello, 140217 ; L'entrée du Canale di Sabbioncello, 140217 (1 à 4) ; Mathilde à la barre en vue de Korcula, 140217 ; Korcula, la maison natale de Marco Polo 140217 (1 et 2) ; Korcula, visite de la cité (1 à 12) ; Korcula, courses au Konzum local 140217 ; Korcula, l'équipage regagne l'Alma 3, 140217 ; Korcula, la cité s'éloigne dans le crépuscule, 140217 ; Entre Korcula et Mljet, Guillaume à la barre 140217 ; Entre Korcula et Mljet 140217 (1 et 2) ; Mljet, dans le chenal d'entrée de Luka Polace, 140217 ; Kocula, pot au coucher du soleil devant l'escalier qui mène à l'entrée de la cité, 140217. Auteur des photos : Philippe Bensimon.

Korcula, pot au pied de l'ecalier d'entrée de la cité, 140217