Vue du glacier de la Baque et du cirque du Portillon depuis le pic de Quayrat (Auteur:author Saoussat, 8 septembre 2009)

La semaine dernière, la village de Thieux (Haut-Rhin) a vu tomber en quelques heures l'équivalent de quatre mois de précipitations. A Reims, les rues étaient sous l'eau. Un phénomène qu'on rencontre de plus en plus souvent, iié au réchauffement climatique et à l'accélération du cycle de l'eau. Trop d'eau, tombée en trop peu de temps.

Pas assez d'eau, c'est la crainte des agriculteurs de la région toulousaine. Avec la fonte des neiges intervenue beaucoup plus tôt que d'habitude cette année dans les Pyrénées, les cours d'eau qui alimentent la Haute-Garonne sont au plus bas depuis dix ans en ce début juin. Une situation qui inquiète les agriculteurs, d'autant plus que l'été s'annonce particulièrement chaud, et que le réchauffement climatique a fait disparaître les glaciers des Pyrénées, réserve d'eau naturelle dont la présence régulait le niveau des cours d'eau en période estivale. (Sources : JT A2 04/06/2021 20:20 et 10/06/2021 13:07).

" En 1876, lorsque Franz Schrader établit sa cartographie des glaciers pyrénéens, ceux-ci occupaient une surface proche de 2300 hectares. En 2007, cette même surface était d'environ 350 hectares.

Au cours des dernières décennies, la rapidité de la fonte a donc considérablement augmenté : la surface des glaciers pyrénéens s'est trouvée réduite de plus de moitié entre 1990 et 2007. En outre, leur épaisseur diminue rapidement : d'1,5 mètre par an pour le glacier d'Ossoue, de presque 2 mètres en 2006 pour le glacier de la Maladeta. Au cours des neuf années précédant 2011, ces deux glaciers ont perdu respectivement 13 et 10 m d'épaisseur. Selon l'association Moraine qui fait des mesures depuis 2001 sur les glaciers français des Pyrénées, le glacier d'Ossoue a perdu plus de 27 mètres d'épaisseur entre 2001 et 2018. L'ensemble des glaciers pyrénéens d'Espagne et de France qui représentaient une superficie de 23 km2 en 1850 n'en représentaient plus que 12,8 km2 en 1950 et 2,6 km2 en 2016.

Autre exemple parlant, la dernière cascade de séracs des Pyrénées, au glacier du Petit Vignemale, s'est effondrée à l'été 2007. " (Source : Wikipédia).

Sur 48 glaciers identifiés dans les Pyrénées, 38 ont aujourd'hui disparu ou sont réduits à l'état de simples névés. Sur les 10 glaciers restant aujourd'hui, trois sont situés sur le versant espagnol des Pyrénées ; il ne reste donc plus que sept glaciers pour alimenter eu eau douce le sud-ouest de la France durant la période sèche ; c'est nettement insuffisant. A Toulouse, la Garonne est déjà à un niveau anormalement bas.

________________________

Last week, the village of Thieux saw the equivalent of four months of precipitation fall in a few hours. In Reims, the streets were under water. A phenomenon that we encounter more and more often, linked to global warming and the acceleration of the water cycle. Too much water, Fell in too little time.

Not enough water is the fear of farmers in the Toulouse region. With the snowmelt occurring much earlier than usual this year in the Pyrenees, the rivers that feed the Haute-Garonne are at their lowest for ten years at the beginning of June. A situation that worries farmers, especially since the summer promises to be particularly hot, and that global warming has caused the glaciers of the Pyrenees to disappear, a natural water reserve whose presence regulated the level of watercourses. in summer. (sources: JT A2 06/04/2021 20:20 and 06/10/2021 13:07).

"In 1876, when Franz Schrader established his cartography of the Pyrenean glaciers, they occupied an area close to 2300 hectares. In 2007, this same area was around 350 hectares.

During the last decades, the speed of the melting has therefore increased considerably: the surface of the Pyrenean glaciers has been reduced by more than half between 1990 and 2007. In addition, their thickness is decreasing rapidly: by 1.5 meters per year for the Ossoue glacier, almost 2 meters in 2006 for the Maladeta glacier. During the nine years preceding 2011, these two glaciers lost 13 and 10 m in thickness respectively. According to the Moraine association, which has been taking measurements since 2001 on the French glaciers in the Pyrenees, the Ossoue glacier lost more than 27 meters in thickness between 2001 and 2018. All the Pyrenean glaciers of Spain and France which accounted for an area of ​​23 km2 in 1850, only 12.8 km2 in 1950 and 2.6 km2 in 2016.

Another telling example, the last serac cascade in the Pyrenees, at the Petit Vignemale glacier, collapsed in the summer of 2007."(Source: Wikipedia).

Out of 48 glaciers identified in the Pyrenees, 38 have now disappeared or are reduced to the state of simple snowfields. Of the 10 glaciers remaining today, three are located on the Spanish side of the Pyrenees; there are therefore only seven glaciers left to supply fresh water to the south-west of France during the dry period; this is clearly insufficient. In Toulouse, the Garonne is already at an abnormally low level.

Photo : Vue du glacier de la Baque et du cirque du Portillon depuis le pic de Quayrat (auteur/author : Saoussat, 8 septembre 2009)